Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques http://www.balibulle.com Modasse et fière de l'être, militante de la futilité, pasionaria de la frivolité, croisée de l'éphémère Sun, 23 Nov 2014 20:32:28 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=4.0.1 Mon meilleur profil http://www.balibulle.com/post/2014/11/23/mon-meilleur-profil/ http://www.balibulle.com/post/2014/11/23/mon-meilleur-profil/#comments Sun, 23 Nov 2014 19:13:14 +0000 http://www.balibulle.com/?p=52184 balibulle_enceinte_pregnant_style_robe_tibi_blazer_biker_boots_zara_baby_bump_style

Bon ben voilà les enfants, les affaires sérieuses commencent… Photos face/profil garanties sans trucages, prises le même jour au même poids… Et le même jour que celles-ci d’ailleurs (si, si).

Je négocie inexorablement le virage de la flagrance et du statut, fort agréable, qui va avec.

C’est probablement mon ultime silhouette « 100% fringues normales » sur ce blog avant un bon moment.
Ma fidèle robe Tibi en jersey me supporte encore avec bienveillance, mais le blazer Zara ne pourra pas m’épauler un mois supplémentaire.

Mon dernier trimestre approche à grands pas, et avec lui, de nouveaux et merveilleux enjeux :
– passer l’hiver dans des manteaux ouverts puisqu’à l’heure actuelle, seule ma parka Maje ferme encore
– rester digne à Noël… et pour ce faire, benchmarker une ou deux robes moulantes, histoire d’éviter le fameux effet tente qui me guette déjà
– rester digne à la maternité (oui, pas comme expliqué là-dedans)…  et pour ce faire, réfléchir à ce que j’aimerais y emporter d’à la fois décent, confortable, pratique et pas trop moche (et oui je regarde avec grande attention les tenues des futures mamans de « Baby Boom » sur TF1… Mais les minirobes de l’été marseillais, ça ne va probablement pas trop m’aider début mars à Paris)

Blazer / ZARA (printemps-été 2013), déjà vu ici
Robe à imprimé géométrique / TIBI (automne-hiver 2011-2012), déjà vue ici ou
Collant de grossesse 40 deniers / H&M MAMA
Biker boots / ZARA (printemps-été 2012), déjà vues ici ou
Rouge à lèvres / Rouge Hydratant Longue Tenue « L30 Mandarine » SISLEY
Parfum du jour / « Musc » de RÉMINISCENCE

Liens simples en anthracite, liens affiliés en bordeaux

 

]]>
http://www.balibulle.com/post/2014/11/23/mon-meilleur-profil/feed/ 17
Aménagement du territoire http://www.balibulle.com/post/2014/11/19/amenagement-du-territoire/ http://www.balibulle.com/post/2014/11/19/amenagement-du-territoire/#comments Wed, 19 Nov 2014 13:26:48 +0000 http://www.balibulle.com/?p=52233 balibulle_deco

On ne déménage pas, on fait un truc plus chouette encore. On déménage au sein de notre propre appartement.
Le réinventer, SE réinventer, sans le stress et le fatigue des cartons, de la recherche du logement.
Prendre ce nid qu’on aime tellement depuis quatre ans, et le façonner autrement.

Ces jours-ci, on est dans la phase la plus savoureuse de cette transition : le milieu du gué.
Ce moment où le plus urgent est fait (laisser notre chambre à Babybulle et nous installer dans notre ancien bureau), et où on savoure le résultat, cette impression d’air frais et de renouveau, de mieux-être et de mieux-vivre.
Le calme règne encore, une certaine naïveté aussi.

Comme beaucoup de gens n’ayant jamais vécu seuls, je suis très attachée à la notion de territoire, parce qu’habituée à le partager. Avec mes soeurs aînées, puis avec l’Homme.
En passant de la maison en banlieue de mes parents à un 3-pièces parisien, j’ai appris à l’envisager autrement. Géographiquement plus restreint, il est devenu moins affaire d’espace ou de recoins, que d’objets. Chacun choisi pour ne pas dire « édité » avec soin.

Dans trois mois et demi, cette douce harmonie va voler en éclats. La satisfaction du home sweet home soigneusement composé, apaisé et apaisant.
Je sais quel défi cet aménagement du territoire représente pour moi… en plus de tous les autres.

Ça m’a donné envie d’immortaliser cette dynamique de transition. Ces fragments de territoire, ces empreintes de moi et de mes lubies, papeterie, livres, tasses, photophores, bougies, figurines, coussins, plantes vertes dans tous les coins, que j’apprécie encore plus depuis que je les ai réorganisés et que j’ai réfléchi à leur statut, à ce qu’ils voulaient dire de moi.
Je me suis même créé une boîte aux trésors avec certains pour me prendre un shoot quand je l’ouvrirai.

Ça peut sembler pompeux de penser à tout cela face à de simples photos de chez moi. Mais depuis que je les ai prises et que je les regarde, beaucoup de choses remontent, d’autres infusent.

On peut se considérer comme pantouflarde, et prendre un plaisir surprenant à une évolution « forcée ».
Ceci explique sûrement cela d’ailleurs. Là où vous pensez toucher vos propres limites, la vie se charge de vous pousser doucement dans le dos. Et c’est une sensation formidable.

fauteuil_boule_blanc_coussin_fausse_fourrure_720

balibulle_deco_tartine

papeterie_papier_tigre

cache_pot_blanc_ikea_720

mugs_moomin_tasses_pantone

piedestal_caches_pots_blancs_ikea_720

boite_a_tresors

photophores_truffaut_cache_pot_ikea_720

Doudou musical Ange Lapin / TROUSSELIER 
Lapin en peluche / BONPOINT (merci Lise ♥)
Pot à crayons compartimenté / MUJI
Bloc notes bulle « Särskild » / IKEA
Carnets / ALIBABETTE ÉDITIONS, LE BON MARCHÉ, LES 3 SUISSES, PAPIER TIGRE
Mugs Moomins / ARABIA ramenés d’Helsinki, mais certains dispo ici
Kokeshi ovale / ASIAN DOLLS
Tasses à espresso / PANTONE
Cache-pots « Kardemumma » /IKEA
Cartes de voeux /RIFLE PAPER CO

]]>
http://www.balibulle.com/post/2014/11/19/amenagement-du-territoire/feed/ 54
Mermaids http://www.balibulle.com/post/2014/11/14/mermaids/ http://www.balibulle.com/post/2014/11/14/mermaids/#comments Fri, 14 Nov 2014 11:42:34 +0000 http://www.balibulle.com/?p=52160 long_hair_celebrities_kate_foley_olivia_chantecaille_sarah_harris_720
Kate Foley / Olivia Chantecaille / Sarah Harris

C’est devenu rare les cheveux vraiment longs, non ?

La chevelure de sirène à la Jerry Hall – ou feue L’Wren Scott d’ailleurs, à croire que Mick Jagger avait un truc avec ça ? – est devenue aujourd’hui un quasi « beauty statement », à contre-courant des tendances.

jerry_hall_lwren_scottJerry Hall / L’Wren Scott

D’ailleurs les cheveux longs sont de plus en plus courts, vous ne trouvez pas ? La cascade blonde mythique de Blake Lively n’est en fait pas si longue (et plus affaire de volume à bien y regarder).

Face au raz de marée du court/effilé à la Michelle Williams, Jennifer Lawrence, Robin Wright, Kaley Cuoco, Kristen StewartScarlett Johansson, ou plus proche de nous Garance Doré ou Timai, et à l’éternel retour en grâce du carré, la fille avec des mèches aux épaules finit aujourd’hui par être considérée comme ayant les cheveux longs.

celebrities_with_short_hair

Et l’extra-long, qui caressait les reins avant, commence aujourd’hui sous la poitrine.

Il y a un an je vous avais ironiquement prophétisé l’extra-long comme prochaine tendance lourde, au milieu de tout ce court.
Et j’avais adoré vos témoignages, et la quasi rébellion dont il faut faire preuve pour « garder » ses cheveux longs et la patience nécessaire pour endurer les questions dont on vous bombarde tout le temps, moi la première (« T’as juste la phobie du coiffeur, non ? » / « Ça doit être la galère à entretenir, hein ? » / « Mais t’as mis combien de temps pour atteindre cette longueur ? »)

Sur le plan esthétique, sans même parler du problème du volume et du « syndrome lévrier afghan », j’ai longtemps pensé qu’il fallait un visage impactant pour se permettre les cheveux très longs. Soit très fin-très régulier-très pur, soit au contraire très fort, presque une « gueule ».
Ou alors être carrément danseuse/chorégraphe avec la crinière comme accessoire scénique, jurisprudence Pina Bausch / Marie-Claude Pietragalla / Marie-Agnès Gillot / Bianca Li / Marion Motin…

Gros cliché en fait. Il y a plein de filles à grands cheveux dans la rue avec un visage « lambda » et ce rideau capillaire leur donne souvent un truc un peu magique, un peu mystérieux. Quand il appelle la caresse de la paume avec une jolie matière soyeuse, bien sûr. Bon même si je suis fascinée aussi par les filles avec de looooongues dreadlocks, hein.

Allez, pour continuer à fantasmer encore un peu, un best of de la ravissante Kate Foley, qui montre qu’un cheveu blond très long s’accommode aussi bien en touche de lumière et de romantisme sur un look monochrome, que d’une garde-robe plus pétillante.

kate_foley_long_hair

Et bonus fascination : le long gris 100% naturel de la sublime rédactrice mode du Vogue anglais Sarah Harris, qui a eu ses premiers cheveux blancs au lycée.

sarah_harris_hair

Photos : Topshop, Garance Doré, Stockholm Streetstyle, Net-a-porter, Vanity Fair, Louis Vuitton, Just Jared

 

]]>
http://www.balibulle.com/post/2014/11/14/mermaids/feed/ 65
Liaison fatale http://www.balibulle.com/post/2014/11/10/liaison-fatale/ http://www.balibulle.com/post/2014/11/10/liaison-fatale/#comments Mon, 10 Nov 2014 13:21:38 +0000 http://www.balibulle.com/?p=52175 bump_style_balibulle_enceinte_mariniere_trench_mango_comptoir_des_cotonniers_bottes_fiorentini_baker_pregnant_style

Elle rebute généralement moins que le pantalon de grossesse. Mais comme tous les « passages obligés », elle fait grincer des dents.
Parce qu’on n’aime pas se faire forcer la main.
Et qu’il n’y a rien de plus jubilatoire que d’affirmer que NON, nous, on n’a pas cédé.
Parce que pas eu besoin.
Ou parce que su faire autrement.
Moi ? J’ai pas cherché. La dictature de la robe pull et du legging, je m’y plie de bonne grâce.

Oui, la robe pull à petit prix ne fait pas de miracles trop longtemps, bouloches obligent (sur les flancs pour l’instant, mais je doute que ça s’arrête là) et donc dans l’absolu c’est un mauvais investissement.
Mais en même temps, un mauvais investissement, c’est ce qui vous préserve… d’effectivement passer votre grossesse ENTIÈRE en robe pull et legging. Imaginez sinon, le confort imbattable, la robe pull qui ne bouge pas d’un poil… comment vouloir porter autre chose ?

Non c’est mieux de tomber sur de la maille qui bouloche. Ça vous incite à varier, à porter des jeans, des robes et des collants.
Surtout quand votre legging maléfique – si vous avez, comme moi, trouvé tout de suite le candidat idéal – vous fait de l’oeil tous les matins. Jusqu’à présent j’ai résisté à la tentation de l’acheter en double, un pour sortir, un pour la maison. Je me suis promis de le garder unique et précieux. Je vous dirai combien de temps je tiens.

Trench / COMPTOIR DES COTONNIERS (printemps-été 2010), déjà vu ici
Robe pull marinière / MANGO
Legging de grossesse / H&M MAMA
Bottes / « Net » FIORENTINI + BAKER
Rouge à lèvres / Color Riche « Doutzen’s Pure Red » de L’ORÉAL PARIS
Vernis à ongles / Rouge Illicite « C07 » de UNE
Parfum du jour / Aqua de STELLA CADENTE

Liens simples en anthracite, liens affiliés en bordeaux

 

]]>
http://www.balibulle.com/post/2014/11/10/liaison-fatale/feed/ 60
Cost-per-vert http://www.balibulle.com/post/2014/11/05/cost-per-vert/ http://www.balibulle.com/post/2014/11/05/cost-per-vert/#comments Wed, 05 Nov 2014 19:51:47 +0000 http://www.balibulle.com/?p=52046 ps11_mini_classic_green_fashion_guitar_cost_per_wear_720

On n’échappe pas à ses vieilles marottes.
Grâce à la suggestion d’Alice dans les commentaires du billet Bien ou mal inspirée, je pars explorer les looks maternité de Charlotte Groeneveld, alias the Fashion Guitar.

Et au fil des pages, qu’est-ce qui me saute aux yeux, au point de me mettre à compulser fiévreusement son blog entier ?
La jubilation avec laquelle elle porte et reporte et re-reporte son PS11 vert. Acheté en septembre 2012 avec émotion, et arboré en toutes occasions depuis.

J’ai adoré le découvrir décliné au fil des saisons, de ses coupes de cheveux et de ses humeurs, décliné avec l’ensemble de sa garde-robe. Et me rendre compte que je le trouvais opportun à chaque fois.

Avec des teintes claires

ps11_green_mini_classic_fashion_guitar_light_shades

Avec des teintes sombres

PS11_mini_classic_fashion_guitar_dark_shades

Avec des imprimés

PS11_mini_classic_fashion_guitar_prints

Ou des couleurs vives

PS11_mini_classic_fashion_guitar_bright_shades

A sa place, à chaque fois.

Dans ma grande théorie sur le lifebag l’année dernière, je vous disais que les deux « couleurs absolues » à mes yeux pour un sac, c’était le bordeaux et le vert, que je trouve beaucoup plus polyvalents et lumineux que le noir ou le camel.
CQFD avec le PS11 vert de Charlotte.

ps11_mini_classic_green_fashion_guitar

Bien sûr, j’avais un a priori favorable, le PS11 de Proenza Schouler faisant partie depuis plusieurs années de mes rares « it bags » coups de coeur.

Je me suis pourtant toujours refusée à l’envisager plus concrètement. Parce que c’est un petit sac (même dans sa version Classic, légèrement plus grande que le Mini Classic de Fashion Guitar) contrairement au Balenciaga Velo de mes rêves.

Mais depuis que j’ai fait un tri drastique dans les miens, je me rends compte – comme certaines d’entre vous me l’avaient soufflé – que je pourrais avoir un grand sac de moins, au profit d’un petit sac rectangulaire un peu structuré. Plus petit et versatile que mon Kesslord, et avec sensiblement le même format que ma mini-besace army, mon « petit sac absolu » quand j’ai besoin de sortir de chez moi avec peu de choses.

Parenthèse : sortir de chez moi avec peu de choses m’arrivait jusqu’ici rarement sauf pour, euh… aller promener Tartine ?
Mais il va bien falloir que j’apprenne à évoluer et à abandonner mon syndrome de l’escargot, à me balader avec ma vie entière dans mon sac de peur de manquer (de mon GROS carnet de notes / mon GROS bouquin / mon GROS agenda papier, tout ça pour finir par jouer à WordFeud sur mon iPhone…). Ca va bientôt devenir une question de survie, si je ne veux pas mourir ensevelie sous un pile indistincte de porte-bébé/nacelle/sac à langer.

Après avoir vu les photos de Charlotte, je me suis donc empressée d’aller comparer les dimensions de ma mini-besace army avec celles du PS11 Classic. Puis à mesurer mon (gros) (forcément, hein) portefeuille Jérôme Dreyfuss pour vérifier qu’il rentrerait dedans.
Avoir un petit portefeuille ? Oui bon, un combat à la fois…

L’avantage c’est que j’ai du temps pour économiser.
Puisque le vert « texturisé » et foncé du PS11 n’est plus commercialisé, et que je n’en envisage pas d’autre.
Tout comme le bordeaux craquelé vernissé du Balenciaga Velo (dont je viens de m’apercevoir avec effroi que la photo provenait d’un site de contrefaçons. A t-il jamais existé dans ce cuir-là ??)

balenciaga_classic_velo_wine

Bref tempête dans mon crâne (et dans un verre d’eau) qui m’oblige d’autant plus à retenir l’essentiel : je n’aurai peut-être (bon, probablement) jamais le même PS11 que the Fashion Guitar, mais cette flamboyante leçon de cost-per-wear, que dis-je de cost-per-vert (non, vous ne pouviez pas y échapper) m’a permis :
=> de conforter ma théorie sur le lifebag de couleur
=> d’affiner mes envies sur le sujet, cette fois en terme de format
=> et de continuer à rêver plus que jamais. Après tout, n’est-ce pas ce qu’on demande en priorité à un méga-shoot d’inspiration ?

Photos : merci à The Fashion Guitar

]]>
http://www.balibulle.com/post/2014/11/05/cost-per-vert/feed/ 86
10 conseils pour un shopping de grossesse efficace http://www.balibulle.com/post/2014/10/29/10-conseils-pour-un-shopping-de-grossesse-efficace/ http://www.balibulle.com/post/2014/10/29/10-conseils-pour-un-shopping-de-grossesse-efficace/#comments Wed, 29 Oct 2014 17:38:29 +0000 http://www.balibulle.com/?p=52047 astuces_shopping_grossesse_720

J’ai résisté à la tentation de titrer ce billet « les 10 commandements du shopping de grossesse » déjà parce que l’expression est devenue un épouvantable poncif (notamment dans la presse, je plaide coupable pour ma corporation) et surtout parce que je ne suis à l’aise ni avec l’idée de commandements ni même, à vrai dire, avec celles de « conseils » ou « astuces » qui me paraissent tout aussi survendues.

Pas par fausse modestie bien au contraire, j’adorerais pouvoir écrire un truc définitif et universel sur le sujet !

Mais il faut être réaliste, rares sont les vêtements qui mettent tout le monde d’accord. On vous recommande tout et son contraire, et personne n’a tort ni raison, tant l’expérience, le ressenti et les goûts de chacune face à son corps sont différents.

Finalement, la seule vérité absolue sur le sujet de la grossesse c’est… qu’on a désespérément besoin de pistes et d’exemples, quitte à ne pas les suivre. Une sorte de « base de travail » pour pouvoir ensuite mieux s’en démarquer, parce qu’il n’y a rien de pire, dans cette Période de Grand Chamboulement Qui Envoie Valser Tous Vos Repères, que d’avancer toute seule dans le noir.

Alors bon, ça vaudra ce que ça vaudra, mais voici ma pierre à l’édifice des do’s and don’ts du shopping de grossesse. Ce qui m’a paru essentiel et a été judicieux pour moi. Vous en ferez ce que vous voudrez et ce sera très bien comme ça.

1) SAVOIR SORTIR DU RAYON MATERNITÉ… MAIS AUSSI Y RENTRER

Oui, vous en aurez vite fait le tour (sauf à taper dans toutes les marques spécialisées qui existent et finir par y lâcher une blinde).
Mais oui, c’est aussi le seul endroit où vous trouverez quelques essentiels (collants, leggings et jeans de grossesse, robes dites « d’allaitement ») dont il serait dommage de vous priver en n’achetant « par principe » que dans les lignes classiques. Une stratégie qui peut suffire en été, mais trouve vite ses limites en hiver…
Ensuite, éclatez vous dans les rayons traditionnels de nos amis scandinaves H&M, COS ou & Other Stories, dont les grandes tailles fourmillent de bonnes options bump friendly et mettez en sourdine ceux de Zara et Mango pendant quelques mois. Oui ce n’est pas juste, mais c’est comme ça. Et rien ne vous empêche d’y traquer quelques accessoires si l’Espagne vous manque trop…

2) ACHETER POUR LE COURT TERME

En clair : ni pour dans trois mois, ni pour dans six. Sinon, vous vous retrouverez comme moi, en perdition dans une cabine Marks & Spencer, à hésiter entre trois tailles pour une robe sweat, en me demandant si je dois prendre celle qui va :
– m’aller pendant un mois et surtout après ma grossesse ?
– m’aller pendant les deux prochains mois mais probablement pas jusqu’au terme ?
– ou m’aller jusqu’au terme mais pas après ma grossesse ?
J’ai fini par trancher (je vous laisse deviner pour quelle option…), mais après vingt minutes d’essayage/réessayage/atermoiements aussi épuisants pour le corps que pour la tête.

Alors gagnez du temps et de la tranquillité d’esprit, faites le deuil de l’achat à long terme. Parce que vous ne pouvez vous fier à personne : ni à votre corps ni aux marques qui vous assurent qu’une robe est conçue « pour vous accompagner tout au long de votre grossesse et même après » (c’est le slogan maison chez Envie de fraises). Méfiez-vous, c’est l’argument ultime face auquel toute femme enceinte est vulnérable mais ce n’est pas toujours vrai.
Faites votre shopping tant que possible au coup par coup, avec des vêtements que vous pourriez porter le jour-même. Pour dans deux mois ou plus… vous verrez bien le moment venu.

3) FAIRE ATTENTION AUX EMMANCHURES ET AUX ENCOLURES

Déjà déterminantes en temps normal pour le tombé d’un vêtement, elles deviennent carrément cruciales pendant la grossesse.
Parce que ce sont aussi elles qui, sans en avoir l’air, provoquent le fameux cauchemar de la femme enceinte, « l’effet tente », en créant du volume au mauvais endroit.
La marge, vous en avez besoin au niveau de la poitrine et du ventre, c’est tout.
Une manche n’a pas besoin d’être XXL pour rester confortable, et les cols ras du cou ne sont vraiment jolis que sur une coupe assez moulante.
Donc identifiez les types d’emmanchures et d’encolures qui vous flattent le plus (dans ce registre, la très classique robe portefeuille reste imbattable et assez universelle…) et excluez les autres sans regret.

4) FUIR LES ROBES TENTES

Puisqu’on en parle, autant faire un point très clair là-dessus. Non, ce n’est pas une fatalité, même si on peut en douter quand on voit que ça arrive aux meilleures !

natalia_vodianova_zoe_saldana_pregnant

Même courtes (Natalia Vodianova) même avec un col V profond (Zoe Saldana), à partir d’un certain nombre de mois de grossesse, les formes évasées ne pardonnent plus.
Donc marquez la taille. Oui ce sera monumental aussi, mais toujours plus flatteur.

zoe_saldana_malin_akerman_striped_dresses_pregnancyUne robe moulante à fines rayures, et ça repart !
(à gauche et au milieu, Zoe Saldana, à droite, Malin Akerman)

5) SE MÉFIER (AUSSI) DES ROBES MOULANTES

Argh oui je sais, ça commence à être désespérant cette affaire mais l’idée c’est juste de ne pas foncer tête baissée sous prétexte que c’est beau, un bidon triomphal.
L’effet peut vite être ruiné par un ourlet cheap ou une matière qui souligne les marques des sous-vêtements aux fesses et aux hanches. Donc essayez de voir un maximum le rendu de dos, que ce soit sur vous en cabine ou sur le mannequin online (les vidéos d’Asos sont géniales pour ça, par exemple), au moment d’acheter.
Et si c’est trop tard et que vous avez déjà investi, jetez un grand gilet ou une veste longue par dessus et des collants opaques en dessous.

6) LE GILET LONG EST VOTRE AMI

Je vous avais prévenues sur mon billet chinéphile, passion gilets ! Vous vous en apercevrez vite, tout ce qui allonge la silhouette (la ligne « verticale » du vêtement + sa longueur) est bon à prendre. Et encore plus dans le cas précis du gilet, qui n’est pas aussi raide qu’un blazer, et qui, par définition, ne vous comprime ni le dos, ni les seins, ni le ventre.

C’est lui, le vêtements qui, pour en revenir à ce qu’on disait tout à l’heure, vous « accompagnera tout au long de votre grossesse et même après » parce que vous n’avez pas besoin de l’acheter plus grand que d’ordinaire.

Comme les pans passeront beaucoup de temps rejetés de part et d’autre de la poitrine, mon conseil à moi serait de prioriser les modèles relativement fins, à encolure droite et sans boutons. Plutôt que les gros gilets boutonnés à cols en V, qui même portés ouverts, créeront un amas de maille pas toujours pratique ou gracieux au niveau des aisselles et des flancs.
Faites rimer gilet et léger. Et si vous avez froid et un peu de budget, dans l’extrême mesure du possible, préférez le cachemire à la grosse maille.

7) FAIRE VOS ESSAYAGES EN LEGGING

Plutôt qu’en jean ou en collant.
Parce que c’est uniquement en legging que vous saurez si un haut (tunique, pull, gilet…) a la « bonne » longueur, la plus polyvalente. Ce qui est de la bonne longueur sur un legging le sera aussi sur un jean/pantalon. Mais l’inverse n’est pas toujours vrai. Le pull ok sur un jean mais trop court sur un legging, par exemple. Surtout avec de la maille qui rétrécit dès le premier lavage…
Le legging facilite aussi l’essayage des robes, en se rapprochant du rendu d’un collant opaque. Mais ça n’empêchera pas les perfectionnistes d’emmener aussi dans leur sac un collant semi-opaque, souvent plus joli sur les robes un peu plus longues (40 deniers comme ici à gauche, moi j’aime bien).

8) LE NOIR À PETITES DOSES 

Je sais, Mamie radote, mais il est toujours bon de le redire. Sur des matières à petit prix, le noir offre rarement un rendu flatteur surtout en grands aplats couvrants, qui se flétrissent, se feutrent ou se délavent rapido.
Donc achetez-en le moins possible, surtout si comme moi, vous êtes accro aux boots et bottes noires et collants assortis, et/ou que vous avez un manteau noir, vous aurez déjà votre dose par ailleurs.
Pas besoin de petite robe noire de grossesse par exemple. Préférez la petite robe gris chiné ?

9) NE PAS TOUT MISER SUR LA MAILLE

Oui, c’est tentant de vivre en robe pull ou tunique pas trop chères et si confortables… Mais pas de miracle à en attendre, la plupart vont boulocher illico.
Ça m’est arrivé sur plusieurs de mes acquisitions de grossesse, parfois avant même le premier passage machine.
Cette marinière H&M Mama est géniale à porter enceinte, mais elle bouloche.
Idem sur ma déjà fameuse robe sweat Marks & Spencer dont je vous parlais plus haut (et oui, cruelle désillusion après une telle prise de tête…), comme sur une robe pull marinière Mango ou sur un pull rayé H&M noir et gris (tous immortalisés ci-dessous)…
Quatre acquisitions qu’après coup je regrette, forcément, mais qu’il me paraît important de vous montrer, parce que sauf si vous êtes une FEP (Femme Enceinte Parfaite) vous ferez peut-être aussi ce genre d’erreurs, on ne peut pas tout anticiper.
Le tout, c’est de bien garder à l’esprit que la maille c’est risqué, et du coup, lui donner une part restreinte dans vos achats. Ma technique à moi, c’est de miser au maximum sur la maille chinée où, je radote encore pardon, les éventuelles bouloches se voient moins.

vetements_de_grossesse

De gauche à droite, mon shopping de grossesse :

robe-sweat marine et blanche MARKS & SPENCER
robe de grossesse gris chiné H&M MAMA, portée ici
robe-pull marinière MANGO
robe imprimée noire et blanche H&M (rayon grandes tailles)
robe de grossesse rouge sombre en jersey ASOS MATERNITY
marinière de grossesse H&M MAMA
tunique en maille gris chiné H&M MAMA
pull tunique rayé noir et gris H&M
gilet long gris chiné H&M
gilet long en cachemire noir MARKS & SPENCER
gilet long gris clair chiné H&M

10) VOUS AUTORISER UN ACHAT « HORS GROSSESSE »

Parce que deux serait déraisonnable, mais zéro serait inhumain. Alors faites-en un, mais faites-le bien !
Pour moi, ça a été une pièce Heimstone x Monoprix, en mode « c’est maintenant ou jamais« . Et sur ce coup-là, j’ai eu du bol, parce que j’ai pu acheter ma taille habituelle chez Heimstone (38) et je porte encore la robe en ce moment (mais plus pour longtemps) !

pregnancy_friendly_wardrobema garde-robe « pregnancy friendly » parmi mes vêtements habituels,
de gauche à droite :

robe imprimée / HEIMSTONE x MONOPRIX
robe zippée noire / BEL AIR (printemps-été 2011), portée enceinte ici
robe fleurie / NEW LOOK (printemps-été 2008), portée enceinte ici
robe imprimée à chevrons / ISABEL MARANT x H&M
robe pull bleu-gris en lin / AMERICAN VINTAGE (automne-hiver 2010-2011), portée ici
robe multicolore / TIBI (printemps-été 2012), portée ici
gilet kaki / MASSIMO DUTTI (printemps-été 2014), porté enceinte ici
tunique fleurie / ZARA (printemps-été 2012), portée ici
blouse hirondelles / FOREVER 21 (printemps-été 2011), portée ici
cache coeur tie & dye / H&M (printemps-été 2012), porté enceinte ici
jupe zébrée / H&M (printemps-été 2012), portée ici
robe hirondelles / BEL AIR (printemps-été 2009), portée ici

Voilà, c’était interminable alors je m’arrête là (même si cette nuit je vais être réveillée en sursaut par une illumination sur les conseils n°11 et 12, c’est sûr !)
Pour approfondir encore le sujet, je vous recommande la lecture de ce billet plein de bon sens et très bien fait sur le blog « Dress like a Parisian », tenu par la personal shoppeuse Aloïs Guinut.

Et moi, je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour une leçon de cost-per-wear qui m’a bluffée… Et qui, OUF, n’a rien à voir avec la grossesse (oh yeah, give us a break, Bali !)

Liens simples en anthracite, liens affiliés en bordeaux

 

]]>
http://www.balibulle.com/post/2014/10/29/10-conseils-pour-un-shopping-de-grossesse-efficace/feed/ 81