LifestyleDiary

24 décembre 2006

Le questionnaire de la modasse

Soyons joueuses, c’est jours de fêtes ! Merci à Rosalie à qui j’ai piqué ce questionnaire…

Quand vous étiez enfant, que vouliez vous faire ?
Bizarrement, je ne me souviens pas m’être projetée dans un avenir professionnel, pendant mon enfance…

La première chose que vous avez empruntée à votre mère ?
Sa somptueuse alliance en diamants. Qu’on a cru devoir scier pour me l’enlever, parce que mon annulaire avait gonflé. Je l’aimais tellement que mon corps a dû somatiser pour pouvoir la garder. :) Déjà l’instinct d’une fashionista…

Vos basiques ?
Mon marcel blanc Eminence (long et plus cintré que moulant), un collant noir opaque, mon pendentif fétiche sur une chaîne argentée bien longue, mes bottes KG grises en peau.

Le premier styliste suspendu dans vos placards ?
Stella McCartney pour H&M.

Vous ne vous séparez jamais ?
D’un peu de lecture (mon livre du moment, ou ELLE ou Glamour), d’un gloss nude et d’une crème pour les mains.

En ce moment, vous écoutez en boucle ?
Les derniers albums de Justin Timberlake et Nelly Furtado, tout Bebel Gilberto et le nouveau single de Carla Bruni.

Votre dernière folie ?
La besace Brontibay « Barbara », mon premier « beau » sac que je viens de m’offrir pour les fêtes…

L’indémodable ?

(Et inaccessible) : le Paddington de Chloé.

Votre style ?
Décontracté-chic.

La faute de goût ?
La suraccessoirisation (ouf, même le mot est une horreur !), le moulant quand il y a de quoi mouler.

Avez-vous l’âme d’une collectionneuse ?
De moins en moins. On passe toutes un jour ce cap du « moins mais mieux ». Je suis en plein dedans.

Acheteuse compulsive ou raisonnée ?
Idem.

L’élégance en un nom ?
Carine Roitfeld.

La chose que vous ne pourriez jamais porter ?
Une robe moulante.

Votre rêve ?
Un rêve d’ailleurs, mais pour les vacances seulement. Avoir une maison en Corse. Retourner à New York, découvrir le Japon…

Le dernier film qui vous a marquée ?
« Borat ». Jamais autant ri au cinéma.

Vos vacances vont se passer où ?
Aux Arcs.

Des adresses secrètes ?
Boutique « Raffaela » rue du Général de Gaulle, à Porto-Vecchio.
Boutique « Mare di Latte… », montée Rastello, à Bonifacio. Et deux numéros plus bas, « La main à la pâte » pour ses plâtrées de pasta gargantuesques, délicieuses et pas chères !
Bertie, rue Edouard VII, Paris (pour sa tarte aux pommes, légère mais succulente)
L’appartement de ma copine Marie, à Iéna, Paris, pour son ordonnancement impeccable, elle devrait être coach en rangement !

ajouter un commentaire