ModeFashion libido

11 janvier 2007

Soldes, jour 1

En repensant à mes compagnons du 10 janvier, je me voyais déjà raconter ce premier jour des soldes avec force anecdotes comiques et rebondissements dramaturgiques. Comment on a mis trois plombes à se rejoindre dans le Marais à cause des problèmes de réseau dans les cabines d’essayage.
Comment le vendeur de Gavilane a dû croire que je lui faisais des avances pendant mon essayage de collier (« plus c’est long plus j’aime », bravo balibulle). 
Comment les sacs Jérôme Dreyfuss soldés s’étaient volatilisés chez Shine et au Printemps avant qu’on arrive.
Comment le trottoir devant chez Swildens était sinistré par une bouse post-nucléaire dans laquelle on a réussi à ne pas marcher.
Comment les vendeurs de Fragonard discutaient stalinisme à la caisse.
Comment j’ai détesté la dame obèse qui portait la blouse tartan du Comptoir dont je rêve, alors que moi j’arrivais plus à la trouver en boutique.
Comment j’ai fui de chez APC à cause de la musique effroyable.
Comment on n’a pas réussi à savoir comment se prononce la marque « CH. IND » et que du coup on n’a rien acheté.
Comment j’ai voulu violenter Rosalie quand elle a acheté sa merveille de pashmina à pois chez Madame à Paris.
Comment Punky a cartonné Erotokritos avec un flair de chien de chasse.
Comment Caroline s’est décidée à prendre la robe Vanessa Bruno quand une Japonaise lui a demandé d’où elle venait en la voyant sortir de la cabine.
Comment on a crisé dans le parking des Galeries Lafayette, après 19 minutes passées sans retrouver l’emplacement de la voiture.
Comment Caroline nous a improvisé un dîner bobo-chic en un coup de cuillère à pot (la soupe carotte-courgettes-marron, quelle révélation !)
Comment David et moi on lui a cartonné ses marshmallows à la fleur d’oranger, ses gressins au St Morêt ET son chocolat blanc à boire (enfin là, surtout moi).

Mais ça ne venait pas. Impossible de mettre tous ces moments bout à bout pour en faire un récit cohérent et fluide. Je me suis sentie nulle. Avant de me rendre compte qu’en fait, si je n’ai pas réussi, c’est parce que les gens heureux n’ont pas d’histoire.

Bonnes soldes à toutes et à tous.

Mes quatre achats du 10 janvier 2007 :

Broche couronne Gavilane (non soldée, photo du haut)
Collier argenté à pendentif hibou articulé Gavilane (non soldé)
Trench Manoush à -50%
Top BCBG Girls (non soldé)

ajouter un commentaire