ModeFashion libido

7 mars 2007

Couleurs à croquer

Après vous avoir entretenu de noir, me revoilà sur le front de la couleur (chassez le naturel…)

Pas les couleurs franches et vives, vous commencez à me connaître, mais les couleurs passées, délavées.

« Un peu fourbes quoi », diront les aficionada de teintes pédarantes. « Suprêmement délicates », je leur répondrai. Et mille fois plus faciles à mettre, en plus, hin hin hin…

Je leur voue une vraie passion. Et le summum de mon émotion, c’est quand je les vois se juxtaposer, comme sur les escarpins Barbara Bui ci-dessus. Rien que pour ça, je voudrais avoir quatre jambes…

Une transformation physique à méditer, puisque la fashion week parisienne n’a pas été avare de magnificences podologiques (pédestres ?), déclinables en bouquets de tons exquis…

Sublimes guêtres chez Véronique Branquinho et délicieuses papattes rétro-color chez Miu Miu… Oui, là, j’avoue, je me laisserais bien tenter par le vermillon ! (Ok, ce post n’a aucune cohérence)

Et puis il y a eu le défilé Louis Vuitton qui m’a fait penser aux robes « couleurs du temps » de Peau d’Âne…

C’est peut-être ça le secret de mon obsession. Une fascination pour une vieille esthétique de conte, où les fées, sirènes, nymphes et autres princesses étaient nimbées de couleurs perlées ou poussiéreuses.

Militons pour une fairy tale attitude au quotidien !


ajouter un commentaire