ModeFashion libido

28 mai 2007

Baby feet

baby_feet

En matière de chaussures, j’ai un goût assez arrêté.

Je ne dis pas « un goût » dans le sens de « du goût » (genre je m’autoproclame papesse du chic…).

Non, je dis « un goût » parce que je n’ai pas des goûts assez arrêtés en matière de chaussures. La vérité est que je n’en ai qu’un seul.

J’aime les chaussures qui font des pieds ronds, petits, mignons.

J’aime pas les grands machins pointus, effilés, castrateurs. Autant je ne dédaigne pas des trucs assez intimidants et altiers au niveau des vêtements. Autant, pour ce qui est des pieds, j’aime aller vers la douceur, l’ingénuité.

J’aime les escarpins à la Minnie Mouse plutôt qu’à la working girl, les talons bien épais style Chloé (chunky heels, comme disent les Anglo-Saxons), les compensées de Betty Boop… Bref, tout ce qui concourt à faire de mes extrémités des choses mignonnes plutôt que de grands panards menaçants.

Il me fut donc impossible de résister à l’appel de ces trois modèles sooooooo « baby feet ».

Ces compensées Comptoir des Cotonniers aussi attendrissantes et attractives qu’une bouillie à la vanille (ci-dessus et ci-dessous). A porter plutôt avec une french pédicure, pour jouer à fond le côté enfantin.

Et puis ces nu-pieds Zara en cuir et liège, absolument croquignolets, qui ont directement plongé dans mon shopping bag (24,90 €, ça compte pas !). En version noir vernis… … et en version vermillon ! Adorable avec du taupe, du kaki ou du denim… J’ai eu un coup au coeur tout de suite en les voyant, je trouve le stylisme parfait et j’ai pas fait ma difficile sachant le mal que j’avais eu à trouver des nu-pieds potables l’été dernier…

Ne reste plus, pour compléter ma collection de chaussures régressives, que de trouver en taille adulte ces petites babies plates, au cuir ajouré en forme de « gouttes » sur le devant du pied, qu’on portait toutes quand on était bébé… Si vous les croisez, let me know !

ajouter un commentaire