ModeDéfilés

24 septembre 2008

Mamma Mia !

Nom d’un cappuccino ! Après deux semaines de relative somnolence devant les défilés new-yorkais et londoniens, la fashion week milanaise me fait l’effet d’un réveil au cor de chasse.

Immédiatement, cet incorrigible esprit théoricien qui est le mien me conduit à échafauder quelque scenario pour expliquer le phénomène.

Atavisme géographique dû à mes origines lombardes, goût naturel pour une certaine poésie latine, opposée au minimalisme américain et à l’excentricité britannique…

Cette saison encore, Milan (et Paris, nécessairement !) seront les capitales de ma mode. Je commence à me comprendre.

Let’s face it. Je reste désarmée face au noir et blanc, au graphique, au fluo, à l’affûté et à l’opulent aussi, d’ailleurs.

Mais il y a plus con.

Je suis tout aussi désarmée parfois devant des trucs que j’adore. Je meurs devant une photo d’Emmanuelle Alt mais jamais je ressemble à quelque chose si je m’habille comme elle (ce qui impliquerait déjà que j’aie le même gabarit, hahaha !) et puis bon ça coûte un bras les belles matières.

Bref. Pas d’auto-apitoiement.

Depuis le temps, j’ai compris ce qui me plaisait. Mettez-moi du fluide, des teintes sourdes, des réminiscences 20’s ou 70’s, des lignes en A et je suis à Disneyland.

D’où extrême contentement de ma part face au défilé Burberry Prorsum, devant lequel, je dois l’avouer, je suis rarement déçue.

Bon oui, je m’entends bien avec Christopher Bailey, voilà, on ne va pas en faire une affaire d’Etat. Le feeling, les gens qui vous tombent dans les bras, ce sont des choses qui arrivent et ne s’expliquent pas.

J’ai regardé les 101 Dalmatiens la larme à l’oeil l’autre jour, et c’est étrangement à ce Disney (pas l’adaptation avec Gérard Depardieu, hein !!!) que m’ont fait penser les silhouettes de Bailey.

Une jeune dame en pardessus et chapeau de pluie, comme dans le début du film, mais version 2008. Avec dans le choix des proportions, des teintes, des fines chaussettes glissées dans les sandales, toujours cette prédilection pour le charmant plutôt que le sexy. J’adore, j’adhère. Et également à la lucidité météorologique de Christopher, qui a bien compris que désormais sous nos latitudes, le spring summer, c’est temps pourri garanti.




J’appuie une nouvelle fois sur la nécessité des chaussettes. Qui sont la low-boot de l’été. En terme de couverture de la jambe, j’entends. Qui a vu la moindre petite robe accessoirisée de low-boots ou de quoi que ce soit de montant au-dessus de la cheville (y compris, donc, chaussettes) sait à vie comment déniaiser une silhouette.


Voilà, ce que je disais. Robe très fifille + pardessus masculinisant + pieds couverts = banco.


Note pour plus tard : le dip dye n’est pas mort. Ce qui n’est pas de conséquence immédiate pour ma garde-robe puisque, malgré l’avalanche en boutiques cet été, je n’avais pas acheté de pièce. Plus par esprit d’insatisfaction que de contradiction. J’aurais apporté ma pierre à l’édifice si j’avais trouvé chaussure à mon pied, soyez en sûres.

Autre note : très jolie utilisation du glitter, via trench mordoré (combien de temps survivre sans ?) ou effet de matière sur robe dip dye justement. Il me semble que l’un ne parasite pas l’autre.

Je voulais encore vous entretenir des robes longues d’Alberta Ferretti, mais je vais attendre sa ligne Philosophy pour faire un tir groupé, et puis à chaque jour suffit sa peine (la vôtre, pas la mienne, bien entendu).

Photos : style.com

Sam Le 24 septembre 2008, 14:26

J’adore, j’adhere … sauf que les chaussettes ça coupe un chouïa la silhouette quand même, donc pour les nanas rondelettes c’est pas chouette (oh je m’amuse à faire des rimes vraiment je suis vraiment fatiguée). C’est vraiment une belle collection, j’aime beaucoup le jodphur gris.

Répondre

Sarah-Lou Le 24 septembre 2008, 14:32

Comme c’est beau, j’aurai adoré voir ces défilés « en vrai », pour me faire une idée plus précise des matières.. Les coupes et les coloris sont impecs, je crois que la première tenue que tu as choisie est ma préférée, un parfait mélange de classe, de nonchalance et de simplicité!

Répondre

pola Le 24 septembre 2008, 15:05

C’est vraiment joli… Je suis vraiment écartelée entre la tendance « flou artistique néo-baba chic » plein de breloques et de mouvements et ces silhouettes pures, minimalistes, discrètes et d’une classe folle.
Dilemme, énorme dilemme.

Répondre

Isa Le 24 septembre 2008, 15:09

J’aime bcp , trés classe, trés sombre ..tout à fait le style que j’affectionne .
Par contre, je suis restée scotchée sur les jambes de certaines mannequins qui sont squelettiques ( désolée, je vois pas d’autres mots .. )

Répondre

zabou Le 24 septembre 2008, 16:34

Punaise de punaise, mais bon dieu, que c’est beau, tout ça! Et ça me fait penser qu’au fond, j’adore cette longueur de robe aux genoux… J’espère que ce n’est pas l’âge avançant qui me fait dire ça, mais enfin, qu’est ce que c’est classe hein quand même!!!

Ceci dit, si je peux me permettre, on est quand même proches des silhouettes épurées de NY. Ce qui est bizarre d’ailleurs, c’est que c’est un style (l’épuré) que j’affectionne particulièrement, vu comme ça, de manière théorique, mais que je n’arrive pas à appliquer à ma penderie. Suis toujours avec mes multi-couches et mes multi-écharpes qui donnent tout de suite un aspect destructuré genre rien à voir… Peut être qu’il faudrait que j’aille habiter à NY, en fait, peut être que j’arriverais à matcher mes envies avec mon style…

Répondre

ReB Le 24 septembre 2008, 16:44

Quelle belle lecture… où trouver de la belle chaussette à arborer fièrement??

Répondre

Miss Nahn Le 24 septembre 2008, 17:18

Aaaaahhhh c’est beau, c’est beau, c’est beau !!!!!!
Bon, les chaussettes sur mes mollets tous ronds et tous petits, je ne suis pas sûre du tout, mais le reste……

Répondre

laquiche Le 24 septembre 2008, 17:25

wouah! sous le charme total… mais je vais regarder ma penderie d’un oeil bien triste maintenant….

Répondre

zephyree Le 24 septembre 2008, 17:57

Vraiment chouette, mais les genoux et les jambes des filles me font aimer les miennes. Ca fait carrément peur!!

Répondre

Nardjisse Le 24 septembre 2008, 18:48

clap clap clap ! ces défilés milanais sont absolument désirables et c’est là tout le problème ma ptite dame. Palme d’or aux couleurs sourdes taupes et dérivées de gris que j’adopterai sans problème, mm pas besoin de me supplier tiens !

Répondre

Lou xxx Le 24 septembre 2008, 19:52

Super article mais ma lecture en a été gachée par la maigreur de la mannequin sur la derniere photo!

Voila de quoi relancer le debat sur le poids des modeles!

Pleins de bisous a toi Balibule dont les tenues et les articles sont toujours aussi parfaits!

Répondre

punky b Le 24 septembre 2008, 21:50

En regardant ce défilé j’ai bizarrement pensé à toi et à l’article que tu lui consacrerais certainement! Je suis ravie de voir que je te capte toujours autant, ma Balichérie! :)

Répondre

La Rimule Le 24 septembre 2008, 22:39

J’adore les vêtements, la mode… Résultat un vrai plaisir à lire tes derniers posts mais par contre… punaise, les genoux et mollets des ces filles, c’est atroce ! Une horreur…. mon sens esthétique est blessé ! 😉
PS : Pourquoi quand je vais chez « Camille Albane », j’en ressors avec la même coupe que ma grand-mère mouaaaaaa ???

Répondre

AliceSprings Le 24 septembre 2008, 23:29

encore une fois, merci de nous montrer ça!!
je suis soufflé…
ce que j’aime surtout ce sont les couleurs, tout à fait ce vers quoi je suis attirée ces temps-ci…
wahou

Répondre

Sonia-FashionBox Le 25 septembre 2008, 13:23

J’aime beaucoup les chaussettes fines avec les sandales….mais mon homme pas du tout! J’ai beau lui montrer de jolies silhouettes comme celles ci, rien n’y fait, il deteste…
Est ce que c’est propre a mon homme ou les hommes n’ont pas le meme regard sur la mode?
En tout cas, superbe collection, et bien vu le chapeau de pluie, car comme tu dis, en ete, le temps n’est pas loin!

Répondre

Sonia-FashionBox Le 25 septembre 2008, 13:25

Oups! je voulais dire: le temps pourri n’est pas loin!

Répondre

Tilda B. Hervé Le 25 septembre 2008, 23:26

like the grey trousers so much!!!!

Répondre

Balibulle Le 26 septembre 2008, 12:14

sam : tant que la cheville est fine par rapport au mollet, c’est bath !
sarah-lou : n’aie pas de regrets, dans un défilé en vrai, à moins d’être « first row », on voit assez mal les vêtements…
pola : exactement !!!
isa : non, rien n’a changé de ce côté…
zabou : voilà notre zabou qui se trouve un prétexte impec pour mover in New York ! 😉 pour le reste, toi et moi on se comprend au millimètre, tu le sais :)
ReB : ça, si je le savais ! Dans les grands magasins je suppose, rayon j’ai payé ma chaussette 80 euros ?
miss nahn : tous ronds, that’s the point, « Minnie » attitude !
la quiche : m’en parle pas…
zephyree : on peut les remercier finalement !
lou xxx : merci !!
punky b : you know me so well !!!
la rimule : mdr !!!! :)
alice springs : en plus tout matche ensemble, y’a rien de plus génial, moi aussi c’est ma palette de prédilection…
sonia : ne désespérons pas des mecs, c’est juste une question d’habitude. Il faut rattraper des siècles « d’Eternel Féminin » vissé génétiquement dans le crâne, mais ils font finir par changer :)
tilda : me too :)

Répondre

lily Le 27 septembre 2008, 17:40

Euh et pesonne n’est choquée de voir des anorexiques se balader sur le podium ???

C’est sûr sur des « squelettes », le moindre bout de tissu paraît fluide !

Répondre

Balibulle Le 27 septembre 2008, 17:46

lily : si, lis les commentaires

Répondre

amélie Le 27 septembre 2008, 19:05

c’est vrai qu’elles sont superbes ces silhouettes, d’après ce que j’ai pu voir, la belle saison en 2009 sera dans les tons poudrés et les teintes sourdes… c’est exactement ce dont j’ai envie maintenant… mais non, pour le moment je dois me limiter au noir et aux carreaux (je ne m’en plains pas non plus, hein!!!)

Répondre

Balibulle Le 27 septembre 2008, 19:38

amélie : tu m’étonnes !!! Je ne sais pas comment on va s’en sortir… Avec les tentations multiples de cet hiver, et les tentations multiples de l’été prochain………. Euromillions, m’entends-tu ?

Répondre

ajouter un commentaire