ModeFashion libido

29 mai 2009

Boulimie

paris_hilton_burger

Pourquoi est-ce que le temps abîme tout, même nos meilleures résolutions ? Se comporte t-on face aux fringues comme face à la bouffe ? Avec comme dénominateur commun cette sensation de remplissage, à la fois ultra-jouissive et légèrement culpabilisante, après un gros, un trop gros craquage.

Avec la peau du ventre bien tendue et la certitude – très sincère à cette minute-là – que le lendemain : ceinture, histoire de purifier l’organisme.

Mais le lendemain vous n’avez pas du tout envie de faire ceinture. Vous avez faim. Et une capacité intacte à lâcher la bête qui est en vous.

J’ai une bête en moi.

Il y a trois semaines, alors que je me préparais douillettement à me coucher tôt pour rattraper un déficit de sommeil, je fais un minitour sur la blogo, le Mac dans le lit. Preuve que je suis en état de préendormissement, sinon JAMAIS tu fais un tour sur la blogo quand tu DOIS te coucher tôt.

Attention, dans les développements qui suivent, les prénoms, noms de domaines et marques ont été censurés, pour des raisons que vous allez rapidement saisir.

Chapitre 1 : Fascination

0h02. Avec une amabilité hitlérienne, je préviens l’Homme que je manque de sommeil et que je souhaite dormir asap. Dans mon dernier petit tour blogosphérique, alors que je me crois protégée de tout impondérable, je tombe sur la sélection shopping de Biiiiiip, accompagnée de trois bons de réduc exponentiels (bon à ce stade-là de l’histoire, je pense qu’un certain nombre d’entre vous auront déjà saisi de qui je parle…)

0h03. Ayant passé deux commandes de chaussures relativement déraisonnables quelques jours plus tôt, je m’étais promis d’y aller mollo dans les semaines jours à venir, histoire de me refaire un peu. Mais bon, là, bons d’achat, bons d’achat, bons d’achat… Bons d’achat, quoi, merde !

0h04. Bon je file sur le site en question.

Chapitre 2 : Tentation
0h19. Après douze minutes de tergiversation entre deux nuances de liberty, à jongler entre deux fenêtres d’Explorer pour comparer les couleurs (télécharger simplement les deux photos et les mettre en vis-à-vis m’aurait pris nettement plus de temps, n’est-ce pas ?), je mets deux robes dans mon panier et j’arrive à 134 euros. Me manque 16 euros pour avoir droit au bon de réduc le plus important. Comme j’ai déjà utilisé sur une vieille commande le bon qui me donne droit à une ristourne intermédiaire (qui se serait parfaitement appliquée à ces 134 €), mon Picsou intérieur me titille, donc je cherche à augmenter ma commande pour décrocher la réduc maximale, normal.

0h54. Bon rien ne me plaît à moins de 70 €. Je le sais, j’ai fait l’inventaire exhaustif du site. J’hésite entre prendre un truc pas cher que je ne mettrai pas et le truc à 70 que je mettrai.

0h55. Après avoir regardé sa montre, l’Homme se couche sans un mot à côté de moi et se met à jouer du pipeau sur son iPhone (si vous ne connaissez pas cette application, regardez ici, c’est dément).

0h56. « Achète moins mais mieux », m’a toujours dit ma mère. Bon, donc je prends le truc à 70 €, non ?

Chapitre 3 : Hésitation
0h57. Regret instantané. Même avec le bon de réduction maximum, je paie quand même plus cher que ce que je voulais vraiment au départ (constat que n’importe qui de sain d’esprit aurait fait d’entrée, bien sûr). Je vois que je peux annuler ma commande, j’annule.

1h06. Je décide finalement de ne prendre que mes deux robes de départ et de me rabattre sur le plus petit bon de réduc’. Je repasse une nouvelle commande.

1h07. Je m’aperçois qu’il y a des articles de la marque Biiiip sur le site, et que les chaussures dont je rêve depuis des semaines sont à 155 euros livraison gratuite et qu’avec le bon maximal ça le fait à mort. Problème : ces chaussures, je les ai déjà commandées (mais pas encore reçues) sur un autre site. Plein tarif.

1h08. L’autre site propose le retour gratuit, c’est plié : tant pis pour eux. Je vais me commander la même paire mais à tarif préférentiel chez leur concurrent. Je mets les chaussures dans mon panier, je tape le code de réduc… Et là, the drama : le site m’annonce que j’en ai déjà fait usage. Je hulule intérieurement. Ma commande de 0h54 a beau avoir été annulée, le code de réduc, lui, n’a pas (encore ?) été débloqué. Damned ! Si j’attends, y’en aura plus.

Chapitre 4 : révélation

1h11. Illumination. Je me crée un nouveau profil avec mes coordonnées du boulot, pour pouvoir faire genre je suis une autre personne donc le monde est à moi et raboule tes codes de réduc. Toute à mon euphorie, j’en deviens téméraire et vais jusqu’à me parrainer moi-même à partir de mon premier compte. Je retourne sur la page avec les chaussures…

1h12. Ma pointure est épuisée.

1h13. J’ai envie de pleurer.

1h14. Voyons le positif : au moins je n’aurais pas tout perdu. Cette pseudo nouvelle identité me donne tout de même droit à tous les bons d’achat que je voulais. J’annule donc pour la deuxième fois ma commande de robes, et m’apprête à la repasser depuis mon nouveau profil avec une réduction plus importante.

1h15. Je ne me souviens plus quelle teinte de liberty j’avais choisie.

1h24. J’ai oublié de me déconnecter de mon ancien profil. Arrivée sur mon panier, je constate qu’il est déjà rempli par … les chaussures ! C’est moi qui avais pris la dernière paire du stock, réservée automatiquement pendant 30 minutes.

1h25. En moi, la jubilation le dispute à une certaine honte. Ou à une honte certaine. Mais la jubilation est certaine aussi.

1h26. Bilan des courses : en une heure et demie, j’ai passé quatre commandes chez Biiiip, en ai annulé deux… Mais j’ai mes deux robes à fleurs Biiiiip avec le meilleur bon de réduc possible et mes chaussures à tarif imbattable.

1h37. Après neuf minutes d’altruisme où je pense réellement à l’épargner, je finis par tout raconter en détails à l’Homme. Je me dis que c’est comme quand il m’explique fièrement comment il a solutionné un bug à son boulot ou trouvé une technique d’accélération pour améliorer son temps sur circuit. A chacun ses petites victoires.

marie Le 29 mai 2009, 20:33

c’est quoi le biiiiiiiiiiiiiiiiiip?

Répondre

Sophie Le 29 mai 2009, 20:36

Alors là, je suis vengée … parce que tu es une de mes tentatrices préférées, et le film que tu viens de nous livrer est un épisode de ma pauvre vie de damnée (plus particulièrement le hullulement suivi de la honte quand je me rend compte que la dernière paire de pompes convoitées n’est plus dispo. car déjà dans …. mon panier because erreur de ma part).

Tu devrais écrire des scénarii.

Si tu cherches à être moins seule ce soir, t’as gagné une copine d’infortune.

Répondre

ladyfafa Le 29 mai 2009, 20:50

Ah ça m’est déjà arrivé ! Et puis je finis par perdre la tête, oublier quel mot de passe j’avais mis pour le second compte… En tout cas, tu as de la chance, car ils m’ont annulé ma commande pour « rupture de stock » alors que j’avais commandé dans les premières heures de la vente et que la robe était encore disponible quelques jours plus tard…Du coup, au revoir le code promo, que j’aurais pu utiliser pour une autre commande passée en même temps! Et dans leur grande générosité, ils m’offrent 5 euros en dédommagement, sachant que le bon était de 10 euros!
Bref, je raconte ma petite vie mais je suis trop déçue, je crois que je vais rajouter 20 euros et l’acheter directement chez Scarlett Roos, si je la trouve, d’autant que l’accueil y est super! Vivement les photos! Décidément entre le perfecto et les robes liberty, j’irais bien piquer deux ou trois choses dans ton dressing 😉
Bises!!

Répondre

Mimnor Le 29 mai 2009, 20:51

Bali … JE T’AIME !!!!!!!!!!! Grâce à toi, l’Homme sait qu’il n’est plus seul et chéri le jour où nous avons abandonné le portable pour un truc fixe dans le bureau !!

Répondre

MissMolko Le 29 mai 2009, 20:52

Premier commentaire sur ton blog et pourtant je le suis depuis un moment ;-)))
Ici tout est parfait, le look, l’écriture, Toi !

Ton histoire elle me fait sourire…
Je me retrouve tellement dans ton récit… j’aurais presque pu l’écrire moi-même (en moins bien certe!)
Y’a juste que moi… j’ose pas tjs (quasi jamais) raconter mes « exploits » à mon homme !
C’est grave Docteur ?

DesBisousFromSwitzerland

Répondre

Poleen Le 29 mai 2009, 21:06

Ah merci pour cet aveu ! Je reconnais bien là dedans :)
Heureusement pour moi j’annule souvent mes paniers virtuels mais le drame se produit quand on peut payer par Paypal, ça devient tellement simple :)
Bises

Répondre

Marion Le 29 mai 2009, 21:08

Le coup de ton 1er compte qui fait que la paire de shoes que tu veux est out of stock alors que c’est toi qui la maintient pour rien… J’adore ^^ Ah lala les filles ce qu’on peut être folles des fois :)
Je suis une boulimique de fringues et heureusement que je n’ai pas de salaire, juste mon petit pécule d’argent de poche et des coups de chances ! Sinon, pfiou, l’horreur, l’achat de fringues serait limite un job à plein temps pour moi ^^

Répondre

nath Le 29 mai 2009, 21:25

C est quoioioioioi Balibuuuuulle les deux commandes de chaussures deraisonnables :))))

Répondre

stéphanie Le 29 mai 2009, 21:34

Nous sommes toutes de grandes malades, parfois, hein? Merci pour ce billet drôlissime qui nous déculpabilise toutes!

Répondre

Yum Le 29 mai 2009, 21:47

C’est tout à fait moi, je me reconnais dans les quatre chapitres en intégralité 😉 Merci pour ce récit tellement véridique!

Répondre

lulle Le 29 mai 2009, 22:12

tu sais quoi ? bon allez, j’avoue…et ben moi je commande tout et je me dis  » de toute façon je renverrais tout ce qui ne va pas ! » , sachant qu’au final, je trouve que tout va, et donc je garde tout , meme ce dont je n’ai pas forcément besoin ! mais je garde parce que ça me va et parce que j’ai la flemme d’aller à la poste !!

Répondre

Camille Le 29 mai 2009, 22:23

Ouais c’est quoi les « Biiiiip »?!?!? C’est pas très charitable tout ça, Bali, il faut partager ses démons et ses tentations! 😉

Répondre

Emiiiiiii Le 29 mai 2009, 22:56

Suis morte de rire! Le genre de situation qu’on vit toutes (les filles superficielles, je parle, hum) mais que je n’ose raconter à personne tellement c’est énorme… 😀

Répondre

clémence Le 30 mai 2009, 00:39

tiens le truc du pipeau je connaissais pas

en revanche remplir et vider consciencieusement un panier, ça je connais

Répondre

Cathy Le 30 mai 2009, 01:47

Il est où le bouton « j’aime » ? :)

Répondre

zabou Le 30 mai 2009, 08:06

Excellentissime! Du Grand Balibulle :-) Pour le truc en liberty, est-ce le fameux biiiip dont on avait parlé??? 😉 Bises la plus jolie chevelue de la blogo 😉

Répondre

Caprice Le 30 mai 2009, 08:57

La double identité, on devrait tous pouvoir en avoir une , ça me sert souvent ! lol

Répondre

sarah Le 30 mai 2009, 09:47

Pfff. MDR je pensais être sweule au monde… Ben non… Bali est là !!!

Répondre

La Coccinelle du Sud Le 30 mai 2009, 09:52

Pas mal pas mal la petite histoire shopinesque :) Je crois que c’est une chose qui arrive à beaucoup d’autres bloggeuses mode : comment résister à cette tentation ?

Répondre

SAM Le 30 mai 2009, 10:10

Ton histoire est simplement « hallucinante »!! En ce qui me concerne, je ne suis pas addict du shopping et dans un sens je me sens rassurée… biz à toi!

Répondre

andara Le 30 mai 2009, 10:42

j’ai été assez addict au shopping il y a quelques années … ca semble aller mieux maintenant !
En tout cas je m’y retrouve bien dans ton article !

Répondre

colaly Le 30 mai 2009, 10:42

Moi qui pensais être irrécupérable, ça me rassure, je ne suis pas la seule! 😉

Répondre

Sonia-FashionBox Le 30 mai 2009, 11:37

Ahah je me reconnais bien la aussi!!! 😉 Se prendre la tete (et celui de l’homme!) juste avant de dormir, pour finalement etre super mega fiere d’avoir pu avoir ce que l’on voulait, avec le meilleur bon de reduction possible, c’est jouissif!!!! 😉

Répondre

angie Le 30 mai 2009, 11:44

Excellent :)
fashion obsession quand tu nous tiens :) je crois que j’aurais même pas pu dormir ensuite si j’avais pas tout commandé..

ps: tes chapitres me rappellent le titre de chaque tome de Twilight :)

Répondre

Tinky Minky Le 30 mai 2009, 11:55

héhé merci pour cette bonne minute de rigolade! je me retrouve tellement dans ce que tu dis! 😀

Répondre

Camille Le 30 mai 2009, 12:58

Raaaaah j’ai découvert le nom de ta tentatrice : je viens d’aller sur son blog! Horreur absolue, je suis tentée à mon tour!!!!!

Répondre

Justine Le 30 mai 2009, 13:42

Heureusement que je ne suis qu’étudiante. Car mon salaire partirai vite, déjà que là l’argent que je reçoit s’enva a une allure inconsevable. A lala, sacrée histoire :d

Répondre

lau-ra Le 30 mai 2009, 13:58

tellement vrai! et tellement bien raconté. on est graves quand même :)

Répondre

Loretta Le 30 mai 2009, 15:14

Tout pareil! J’adore!! C’est assez dingue le sentiment de fierté qu’on peut ressentir après ce genre d’exploit…
Je pense que mon doux et tendre doit maudire le jour où la connexion internet est arrivée à la maison vu le nombre d’heures que je peux passer devant l’ordi. Mais le pire c’est que je l’entends régulièrement dire à nos amis « ma femme c’est trop la championne pour shopper sur le net »……………..! Alors forcément mon titre de championne ben je fais ce qu’il faut pour le garder………..;))

Répondre

dine Le 30 mai 2009, 18:17

Mais comment on fait pour arrêter tout ça ? Quelqu’un a-t-il la solution ?

Répondre

jane Le 30 mai 2009, 19:21

excellent. hahaha . je me marre encore. bravo pour ce billet trop « frais » qui me rappelle qui je ne suis pas la seule à me poser des questions existentielles pendant douze plombes en cabine d’essayage!

Répondre

Et Alors Le 30 mai 2009, 20:25

Ahah!! Ca fait plaisir de ne pas etre la seule paumée!! Je vois qu’on est toute pareille… c’est rassurant!^^

Répondre

claire Le 30 mai 2009, 23:16

Je suis pliée, ce post me fait vraiment penser a Becky Bloomwood (je parle du livre et pas le film que je n’ai pas envie de voirdu tout). Tu devrais te lancer dans l’ecriture Balibulle…..

Répondre

sarah Le 31 mai 2009, 10:31

Bon ben moi c’est cette nuit que ça m’a travaillé… 2 robes à fleurettes pour 134 euros… c’est qui ce biiiiip ???? je t’en prie, il en va de ma vie, tu penss !!!

Répondre

ornella Le 1 juin 2009, 00:39

ton histoire ma bien fait rire , en tout cas ce qui compte c’est le résultat lol =)

Répondre

Marieand Le 1 juin 2009, 11:27

Super récit, hâte de voir tes robes et les fameuses chaussures ! :-)

Répondre

Mymy Le 1 juin 2009, 11:52

Je suis aussi une grande malade, je te rassure…

Répondre

Comme de bien entendu - Balibulle - Etats d’âme vestimentaires et stylistiques Le 1 juin 2009, 13:58

[…] quoi d’autre notre grand moment de solitude (partagée ?) de vendredi pouvait-il se conclure ? Par une sélection shopping of course… Voici ce à quoi je tente de […]

Répondre

Nerea Le 1 juin 2009, 14:14

Et moi je viens de me faire le tour de l’ile de France pour une simple paire d’escarpins….qui m’a obsédée toute la nuit

Répondre

lolo Le 1 juin 2009, 21:50

On est vraiment toutes pareilles !! Génial ce billet !

Répondre

Balibulle Le 2 juin 2009, 12:07

Ah merci les girls ! La vache, j’assume mais quand même, ça fait du bien de se sentir comprise !!! Pardon encore pour le total anonymat des intervenants de l’histoire, qui était nécessaire, et merci d’avoir si bien joué le jeu, en ne me grillant pas dans les commentaires, lol ! Je vous montre très bientôt les fruits de ce grand moment de plaisir solitaire (hum) et PS à Angie, oui, bien vu pour Twilight et oui, c’était volontaire ! :)

Répondre

Rousspétée Le 3 juin 2009, 18:26

Merci !!! J’étais morte de rire ! Tout comme toi, sauf que moi, j’ai l’option « en cachette de mon mec » en prime qui rajoute du sport ! C’est là qu’on finit par se demander si, finalement, la coke c’est si addictif que ça …

Répondre

Maille mission (impossible) – Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques Le 16 janvier 2012, 01:49

[…] que je sais que vous adorez mes séances de e-shopping boulet, je m’en vais vous en narrer une bien […]

Répondre

Baliboulet veut s’acheter un pull – Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques Le 16 janvier 2012, 01:49

[…] que je sais que vous adorez mes séances de e-shopping boulet, je m’en vais vous en narrer une bien […]

Répondre

Thiad Le 25 novembre 2013, 10:11

Je connais pas encore ton blog a cette époque et je n’avais donc pas eu le bonheur de lire ce post si criant de vérité !!
J’adore !! (et je note que se coucher tôt c’est minuit…) et du coup quand je viens lire un post chez toi j’en lis toujours d’autres par ricochet, déjà lus ou pas !

Répondre

ajouter un commentaire