BeautéParfums

6 octobre 2010

Cocotte

Je ne sais pas ce qui m’a pris. Le jet lag peut-être.

On rêve toutes d’avoir un parfum qui nous résume et nous transcende à la fois. Une odeur qui signale au monde notre raffinement et notre singularité.

J’ai longtemps cherché cette odeur. Elle ne pouvait, forcément, provenir que d’une marque un peu classe, pas trop happy few, juste ce qu’il fallait. J’ai cru l’avoir trouvée. Mais à 95 € le flacon, devoir faire des retouches toutes les heures, c’était fatalement voué à l’échec.

De flacons en flacons, j’ai testé des brassées de parfums, renoué avec de vieilles amours, en restant le nez au vent, en quête de sillages nouveaux. De mon sillage.

Et puis l’irréparable est arrivé. En perdition dans un duty free, lors de mon petit trip californien cet été, j’ai eu un black-out.

Gardénia, bois de santal, pivoine, fleur d’oranger, ambre et muscs. Allez savoir pourquoi là-dedans j’ai cru distinguer un genre de monoï d’hiver (faut dire que c’est là un de mes fantasmes, trouver un parfum qui réinterprète le monoï avec subtilité).

Bref j’y ai cru. Pourtant tous mes signaux auraient dû être allumés : Versace, Crystal (bordel, Crystal avec un y, quoi… oui je sais c’est comme ça que ça s’écrit en anglais mais bon quand même), un flacon massif de grmpf néo bourge…

Et puis j’ai pas pris le plus petit. 90 ml. Ambiance « on sait jamais si j’ai du mal à le retrouver et en plus ‘tain il est pas cher ».

L’atterrissage à Paris m’a fait l’effet d’une claque. Bordel qu’est-ce qui m’avait pris ? Je le ré-essaie une fois, deux fois. Je ne peux plus le nier. Il faut regarder la réalité en face.

Je sens la cocotte.

Comme ça je suis raccord avec l’Homme, à qui j’ai filé un flacon du nouveau Boss (celui de Ryan Reynolds) reçu au journal et qui sent juste « le darron » (désolée, rien qui le résume mieux que ça).

Entre le darron et la darronne, je peux vous dire que ça pique le nez le matin dans la salle de bain.

Je me préparais à me débarrasser de Crystal Noir avant que l’Homme ne remarque trop mon fragrance faux pas, et à racheter Ambre Gris de Balmain, une de mes valeurs sûres pour l’automne, lorsqu’il a prononcé la phrase magique.

« Tu sens bon ».

Votre Homme qui vous dit ça, vous y réfléchissez à deux fois, hein ?

Ok, ok, je la garde cette cocotte. Malgré – argh – la pub, aaaargh.

Et puis c’est pas comme si j’étais obligée de la mettre tous les jours non plus.

Je me laisse la possibilité d’un non. Le matin, je regarde l’énorme flacon du coin de l’oeil. Est-ce que je suis dans un mood cocotte ou pas ? Je me demande si ça va bien avec mes fringues (?!), me pose des tas de questions nouvelles, tant l’évidence n’est pas au rendez-vous. Une sensation presque… agréable.

Et alors que je commence à apprécier Boss Night sur l’Homme (et pourtant Dieu sait que je préfère la grâce de Dior Homme ou, mieux, de Burberry Touch), je me fais à ce Crystal Noir. De toute façon il est là pour longtemps (et oui, deux vaporisations par jour suffisent, vous pensez, j’ai été veinarde jusqu’au bout sur ce coup-là).

Je le mets comme on arbore un rouge à lèvres qui claque. Comme un manifeste, un cri, une manoeuvre de déstabilisation. On forme un couple bancal et pourtant jamais il ne m’ennuie. Contrairement à des dizaines de parfums « faits pour moi » dont je me suis lassée aussi sec.

De toute façon entre nous c’est écrit. Hier, au journal, je me suis fait voler mon colissimo contenant Ambre Gris.

Anonyme Le 6 octobre 2010, 08:43

Effectivement, je t’avais vue essayer du parfum aux Galeries lors de la fameuse soirée André… 😉
Comme toute les substances enivrantes, le parfum provoque hélas un phénomène d’accoutumance, de sorte que tu finis par ne plus le percevoir au bout d’un certain temps. Ta « tactique » de n’en mettre que de temps en temps est sans doute une bonne idée.
Je ne manquerai pas à l’occasion d’aller le sentir pour me faire une opinion : un vêtement peut se montrer sur le net, une musique peut être partagée à distance, mais pour un parfum il faut (encore) faire le déplacement ! :)
Et pour Ambre gris, c’était sans doute son destin…

Répondre

Anne-Clotilde Le 6 octobre 2010, 09:00

Et bien, au moins, sentir la cocotte c’est se démarquer de tous ces nouveaux parfums qui sentent… pareil. Y’a comme de la consanguinité dans ces jus : Belle d’Opium, Agua de Gioia, Play for her Givenchy… on sniffe, on s’ennuie, on repose.

Reste les créations singulières : l’artisan Parfumeur, Serge Lutens, Annick Goutal. Et les vieux classiques (Coco de Chanel, Shalimar), indémodables et si distinctifs.

La dernière pioche c’est d’aller trouver son parfum outre-atlantique. J’avais rapporté celui d’Origins (Spring Fever) avant que la marque ne s’implante en France.

Répondre

Laeti Le 6 octobre 2010, 09:01

haha ça me donne envie de l’essayer tiens! juste pr voir 😉 bien que je sois fidèle depuis un moment déjà à Insolence de Guerlain! j’ai bcp aimé ton article!

Répondre

pinassotte Le 6 octobre 2010, 09:08

au moins tu laisseras une effluve sur ton passage, le matin. Il vaut mieux encore ce genre de sillage que d’autres beaucoup plus nauséabondes ! J’ai le souvenir de ma mère qui portait « Opium », elle a fait éteruner tout le monde avec ce truc là. Heureusement un jour elle a compris et, est revenue à ses amours Y d’Yves Saint Laurent. et, là j’ai retrouvé ma mère. Quant à ton colissimo au bureau en plus, y a vraiment des gros bourrins sur terre qui ne viennent pas au taf pour travailler apparemment !! :)

Répondre

patounettechatte Le 6 octobre 2010, 09:09

En tout cas ça me donne envie d’aller le sentir !!!!! Je suis trés curieuse !

Répondre

Deby Le 6 octobre 2010, 09:13

Décidément j’adore ton écriture!
Me suis bien marrée avec tes mésaventures olfactives! Moi mon parfum faux-pas, ça a été Ultra Violet de Paco Rabanne à sa sortie… Canon sur ma cousine de 35 ans, mais puant sur une minette de 16 ans!
Sinon scandaleux la chourre de ton colis, faut que je surveille mon Nespresso qui devrait pas tarder à arriver sur lieu de travail aussi… :(
Bonne journée!

Répondre

marie Le 6 octobre 2010, 09:22

Ahahahah ça me rappelle une anecdote « olfactive  »
Il y a un an, portant insolence de Guerlin , je rentre dans un bus, et la le chauffeur me dit que je sens bon (ça commence bien) avec un petit air lubrique… je passe devant une femme, et là j’entend « olalala ça pue la cocotte elle est tombée dans la bouteille de parfum ou quoi « …. grand moment de solitude (regard des passagers et tout et tout je précise que j’avais mis deux pschit c’es tout).
Et encore ce n’était pas fini, le chauffeur prend ma défense et dit qu’il faut mieux sentir un peu trop la cocotte que sentir la m……. message personnel à la dame, qui folle de rage, quitte le bus.
Regards (bis) des passagers, Regard ( ter) du chauffeur, envie de quitter le bus trop tard il a démarré ….
J’ai remarqué que ce type de parfum fonctionnait bien chez une certaine catégorie d’hommes …. étrange ça mérite une enquête.
Depuis j’hésite à le remettre, je me suis rabattue sur un bon compromis (si tu aimes les senteurs muscées et épicées je te le conseilles vivement ) Gucci by Gucci et là, on me dit seulement que je sens bon 😉

Répondre

sanstae Le 6 octobre 2010, 09:24

ah les mots de l’Homme ça change forcément tout. je crois même que ça fait aimer des choses qu’on aime pas. pour exemple le parfum Lys de Lutens offert par mon homme, un drole de truc de jeune fille en fleur, bref pas du tout mon genre. le pire c’est que je l’ai mis tout l’été et avec plaisir… mais je ne le rachèterai pas ! t’as essayé tous les parfums du palais royal? je suis sure que tu devrais y trouver quelque chose à ton gout. pas les bouteille en hauteur comme la tienne mais les flacon bombés. franchement ils sont à tomber !

Répondre

Anne ChicAndGeek Le 6 octobre 2010, 09:29

Bonjour Balibulle !
J’ai bien ri de tes mésaventures du jour, même si je compatis à la perte de ton colissimo (les rats !)
Alors moi j’ai une relation assez spéciale au parfum… pour que je l’aime et le supporte, pour qu’il soit moi, il faut qu’au bout de 5 minutes, je sois incapable de dire si oui ou non je me suis parfumée, que je l’oublie… du coup, je cocotte souvent car les autres eux ne l’oublient pas si facilement.
Mais le tournant, la révélation, a été chez Serge Lutens… Vas-y Balibulle ! C’est si étrange et magique.
Bilan, après 15 ans d’Empreinte, j’ai adopté Bas de Soie… mais je t’imagine en Boxeuses… ça plairait à ton amoureux comme un uppercut 😉
Je t’embrasse en retenant ma respiration, tu sens trop bizarre…
Anne

Répondre

ronron Le 6 octobre 2010, 09:37

Qu’est ce que tes aventures sont agréables à lire de bon matin!!!!bravo pour cette excellente prose ! Dis donc j’espère qu’avec ton parfum Versace tu ne vas pas attirer les hommes comme des mouches ,à l’image de la fille sur la photo ,pauvre de toi !ça te dirait un tel succès ?et puis tu n’aurais plus le temps de nous poster tes merveilleux billets!!!alors vas y mollo avec le cristal noir!

Répondre

la schtroumpfette Le 6 octobre 2010, 09:44

Aie aie la quête du graal olfactif, perso c’est inaccessible, je m’évanouit rien qu’à passer devant un marrionnaud ou un sephora (merci la vente en ligne, sinon il me restait que le make up yves rocher). Non mais serieux, il faudrait qu’ils investissent dans un truc type febreeze, comment différencier un seul parfum dans une boutique qui sent le mélange de 50 parfums? Chaque fois que j’y vais, j’ai le nez détruit après deux vaporisations et mal de crane pour la journée… Une fois j’ai bravé l’odeur des lieux pour tester tout les serge lutens du rayon,, ils m’ont quasi tous plus, mais comme tu dit à 95 euros.. (quoique Rousse me plairait bien…)
Tout cet étalage de life pour dire que même pour tout les « tu sens bon » de mon mec, les odeurs fortes type Shalimar de Guerlain, je pourrais jamais. Et puis bon, si je me mettais à écouter l’avis de l’homme, je crois que je finirai très vite par ressembler à nicole des pussycat, le corps de malade en moins…

Biz bali!

Répondre

Sophie Le 6 octobre 2010, 09:45

Et ben en ce qui me concerne, la seule fois de sa vie où mon homme m’a dit que je sentais bon, je rentrais tout juste de la piscine ! Je pense que je ne devrais donc pas trop me fier à son nez…

Répondre

Elisa Le 6 octobre 2010, 09:49

Euh…. c’est moi qu’ai pas pigé le super montage de la pub ou, ma parole, LE TYPE A LES DOIGTS COUPÉS !! On peut même dire carrément qu’il lui manque un gros morceau de buste à cette meuf !! Encore une affaire pour… http://photoshopdisasters.blogspot.com/

Répondre

sweety Le 6 octobre 2010, 09:51

Le mood cocotte…j’adore!!! J’aime beaucoup te lire et je me retrouve dans ces peripeties olfactives! Pas facile de trouver le bon parfum et il faut parfois tatonner avant de decouvrir THE ONE!

Répondre

May Le 6 octobre 2010, 10:05

Ah mince, c’est un souci… Parce qu’il ne faudrait pas que le mood cocotte t’investisse la tête ^^
Moi je ne peux pas supporter un parfum qui me rappelle à lui toute la journée, et dans lequel je ne me retrouve ni de près ni de loin. S’il ne passe pas la journée, c’est fini pour lui.
Du coup je change assez peu…
Et c’est quoi ces vols au journal, non mais franchement !

Répondre

super nana Le 6 octobre 2010, 10:11

haaaaa je connais ça les parfums qui sentent vaguement bon de loin et qui pue la cocotte sur toi, le nez doit être d humeur changeante je ne vois pas d’autre explication lol

Répondre

mellybx Le 6 octobre 2010, 10:28

Ah la prochaine fois que j’irais à Sephora, je le sentirai ce parfum de cocotte! Moi c’est le Chloé que j’aime bien, mais que je trouve qu’il est quand même super fort… Peur de « cocotter » avec justement! Je suis habituée à l’eau d’Issey Miyaké (mais je le sens plus bcp!) et plus récemment j’ai craqué pour Aqua di Gioa, qui vaut quand même pas l’eau d’Issey Miyaké je trouve…

Répondre

Fanny Le 6 octobre 2010, 10:49

Ptêtre que c’est parce que vous devenez un daron et une daronne. OK je sors….

Répondre

jicky Le 6 octobre 2010, 11:06

tiens, j’irai renifler, moi qui adooore decouvrir des parfums…S’il est un domaine où je ne prends pas de risques, c’est bien les parfums, tiens: à part Guerlain, ou Lutens, j’explore peu… trop peur du ratage et mon nez est ultra difficile…de très rares parfums trouvent grâce à mes yeux: Opium en touches legères, ça peut aller, quelques rares Hermès, et meme le n°5 bof of…

Répondre

Mei Le 6 octobre 2010, 11:27

Gardénia, santal, ambre, musc et fleur d’ o . C pas mal pourtant. Je trouve le flacon très joli! Si tu aimes ambre gris, essaye aussi l ambre de goutal, un mixte sec , plus proche du Balmain que celui de Lutens. Biz!

Répondre

Amande Le 6 octobre 2010, 12:33

« Je me demande si ça va bien avec mes fringues (?!),  » mais moi je choisi systematiquement mon parfum du jour en fonction de mes fringues ! ca me semble tout a fait normale !
Le tee shirt blanc ou les robes nude/vaporeuses appelle Cacharel (anais anais), et les truc plus sex appellent serge Lutens (la cocotte aussi Filles en Aiguille !!!)

Répondre

Ballyhoo Le 6 octobre 2010, 12:35

Idem je ne connaissais pas the « Crystal Noir » de Versace… et curieuse de découvrir après ce récit. Sachant que j’ai une image assez bling bling de Versace et n’aurait pas spontanément attrapé ce flacon sur les étals des parfumeurs.
Sinon, tu sembles avoir une idée précise de ce qui te tente… alors prochaine étape : tu devrais tenter de te faire offrir une création par Guerlain ou quelque chose das le genre. « Une fleur sans parfum n’obtient pas un plus long hommage qu’une belle femme sans esprit » comme dirait l’autre. Merci pour ce joli billet.

Répondre

Miss Purple Le 6 octobre 2010, 12:40

Je suis en pleine recherche olfactive, moi…
J’en suis même rendue à me rabattre sur mon vieux Fahrenheit (oui, j’aime les parfums de messieurs)

Répondre

Violette Le 6 octobre 2010, 13:16

Piège doré du duty free… On en repart toujours avec du parfum du maquillage, comment résister?
Je me suis ainsi retrouvée avec une touche éclat YSL dont je ne sais que faire maintenant…

Répondre

Gwenn Le 6 octobre 2010, 15:03

J’adore ton post ! Je m’y reconnais complètement. Mon parfum de pétasse, auquel j’ai succombé après l’avoir humé sur une pupute, le comble, je ne m’en lasse pas de le sentir sur mes vêtements depuis des années. Et pourtant j’avais résisté longtemps avant de succomber, probablement car j’avais en tête l’image de cette fille qui le portait, le packaging bidon, son côté un peu cheap… Et bien sûr, mon chéri l’adooore.

Répondre

modebea Le 6 octobre 2010, 16:53

Billet très drôle ! Grand problème que de choisir un parfum… Même aventure il y a quelques années avec un parfum dont j’ai oublié le nom ! De toute façon,je vais aller faire un tour, voir-sentir si je trouve Crystal noir pour me faire une idée.

Répondre

Jennifer - Stylish Clin d'Oeil Le 6 octobre 2010, 17:06

Lol. Il va falloir que j’aille tester ce parfum en parfumerie, histoire de me rendre compte^^
qui sait? Peut-être que je vais l’apprécier…

Répondre

emelie Vintage Touch Le 6 octobre 2010, 17:46

J’adore ton article, trop rigolo mais pas trop pour toi !

Bisous

Répondre

ema Le 6 octobre 2010, 18:44

pareil avec Bois Farine de l’artisan parfumeur. cher et ne tient pas. mais l’odeur, incroyable. le matin, c’est ma distinction à moi

Répondre

Miss Nahn Le 6 octobre 2010, 18:51

Ce billet m’éclate! J’espère que tu seras en mood cocotte lorsque nous nous verrons, je veux sentir ce parfum.
Moi je suis en perfume-friche depuis quelques mois. Je ne sens plus mon Instant de Guerlain, je ne suis pas sûre à 100% que le dernier Hermès soit vraiment moi. Du coup j’utilise l’eau de Cologne d’une célèbre officine florentine… et j’aime beaucoup.
Du coup la friche dure :-)

Répondre

jicky Le 6 octobre 2010, 19:04

ps: ouais, elle a raison, Anne, va essayer un Lutens…

Répondre

jicky Le 6 octobre 2010, 19:06

remarque, des fois, « sentir bon », pour un homme voici ce que ça veut dire:
http://hulotte.wordpress.com/2010/03/03/fille-en-aiguilles-serge-lutens/
donc faut que tu lui fasses developper!!

Répondre

Mel Le 6 octobre 2010, 19:47

A tester pour une odeur subtil de Monoï:
Songe d’Annick Goutal, c’est une véritable invitation aux voyages…

Répondre

Lost in Mexico... Le 6 octobre 2010, 19:54

Allez, on c’est toute fait avoir une fois ou aune autre avec un parfum qui prend la poussière dans la salle de bain…

Répondre

eMmanuelle Le 6 octobre 2010, 20:37

oula c’est moyen le vol quand même … :-(
Alalala cette quête du parfum « parfait » on en est toutes là 😉 Parfois j’ai envie d’arrêter des femmes dans la rue, quand l’odeur qu’elles laissent dans leur sillage surprend mon odorat ! Le problème c’est qu’une fois sur ma peau ça ne fait plus du tout la même odeur ^^ Ce que j’aime le plus c’est quand je croise des gens dans la rue et que leur odeur me rappelle des gens que j’aime … bon sauf quand c’est l’odeur de mon ex … Acqua Di Gio …

Répondre

MAsouricetteDDY Le 6 octobre 2010, 21:53

dur de se faire piquer des colis au bureau!!
Ta quête du parfum monoï d’hiver me rappelle la mienne du parfum « je rentre chez le fleuriste » que je n’ai jamais trouvé!!
A chaque fois que j’ai fais cette réflexion à une vendeuse (censée connaitre ses produits) je suis ressortie avec des fragrances totalement différentes(!). Certes plus classiques (Coco Mademoiselle, Euphoria, Miss Dior Chérie pour ne pas tous les citer!) mais qui me « ressemblent » plus! Et puis à Noël dernier l’Homme est arrivé avec Idole d’Armani ; je ne l’aurai pas acheté toute seule mais c’est trop bon d’entendre ses compliments quand je le porte;-)
en plus avec toutes ces fragrances différentes je peux varier et ainsi ne pas « oublier » le parfum que je porte!
Le seul fragrance faux pas que j’ai fait c’est Idylle de Guerlain qui a viré « vieille mamie renfermée » sur ma peau 😀

Répondre

Balibulle Le 6 octobre 2010, 21:53

@ anonyme : oh là là mais tu m’as traquée dans tout le magasin ! 😉 C’était d’ailleurs Songe d’Annick Goutal, si ma mémoire est bonne. Le monoï, justement.
@ anne-clothilde : c’est vrai, il y a une vraie uniformisation des dernières sorties, surtout pour celles qui comme moi aiment le sucré. Et tu l’as gardé, le Spring Fever du coup ?
@ laeti / patounettechatte : préparez-vous, ça va être violent !
@ pinassotte : si je te dis qu’un de mes collègues s’est fait voler du DENTIFRICE dans le tiroir de son bureau…
@ deby : ouh là, tu m’étonnes ! T’as intérêt à planquer à l’accueil le jour de la livraison… :)
@ marie : énooooorme ! Je me suis marrée toute seule en te lisant. Ma pauvre… Il y a des parfums « minijupe », lol.
@ sanstae : rah oui mais cher, cher, trop cher :( (pourtant il paraît que Rahat-Loukoum est une tuerie pour les filles qui aiment l’amande…)
@ anne chicandgeek / jicky : faut aller voir les links les filles :) J’en parle de Serge Lutens, c’est le lien du début (relié à un vieux post où je racontais que je portais Louve). Et c’est ça la bouteille à 95 euros qui décourage… Au bout de deux flacons j’ai renoncé. Pourtant Dieu sait que j’adore ce parfum.
@ ronron : je n’ai pour l’instant eu aucun compliment dessus (hors l’Homme) donc je crois que je suis à l’abri ! :)
@ la schtroumpfette : Marionnaud mettent à dispo des grains de café maintenant je crois. Apparemment les inhaler te « nettoie » de l’odeur que tu viens de respirer
@ sophie : mdr !! Il serait pas un peu maniaque ? 😉
@ elisa : t’as raison, même s’ils sont à travers une vitre apparemment, c’est bizarre. Tout le reste est quasi raccord sauf ça…
@ sweety : héhé merci, on se sent moins seules comme ça 😉
@ may : mais du coup, tu ne te lasses jamais ? Moi je suis une horrible zappeuse… (et oui fuck pour le colis)
@ super nana : question de mélange avec l’épiderme… et puis comme j’avais un avion à prendre, je n’ai pas attendu qu’il « mûrisse » sur mon poignet… et voilà le travail, lol !
@ mellybx : assez iodé ? Je crois que je l’ai eu il y a très longtemps…
@ fanny : cqfd 😉
@ mei : merci pour le tuyau ! T’as l’air super calée en parfums dis donc :)
@ amande : et dire que je ratais ça depuis toutes ces années… :)
@ ballyhoo : une création, genre perso rien qu’à moi ? Merci pour cette jolie phrase
@ miss purple : ah dis donc, et pas le plus androgyne en plus ! Quelles remarques tu reçois quand tu le portes, ça surprend les gens ou pas ? (moi j’ai eu ma période Le Mâle au collège, évidemment)
@ violette : un coup de pinceau sur l’os de la pommette et sous la « queue » du sourcil ! Effet enlumineur immédiat :)
@ gwenn : oh zut alors, ça me rend d’autant plus curieuse, c’est quoi ???
@ modebea : si ça ne t’est arrivé qu’une fois, c’est déjà une chance :) Moi c’est assez régulier…
@ jennifer – stylish clin d’oeil : tu me diras :)
@ emelie vintage touch : quoi donc, la cocotte attitude ? :)
@ ema : ah, Bois Farine ! Je l’ai porté plusieurs mois après l’avoir adoré sur une copine. Mais sur moi, rien à faire, le rendu n’était pas du tout le même. Je l’ai abandonné le jour où un collègue m’a dit que je sentais bizarre et se demandait si c’était « le nouveau Céline Dion ». Trauma.
@ miss nahn : tu sais que tu peux officiellement devenir une actrice française après avoir craqué pour ces eaux ? Elles portent toutes ça :)
@ jicky : alors cf plus haut ma réponse commune à Anne chic and geek et toi pour Lutens. Et concernant le ressenti masculin… c’est comme les vêtements finalement ou les cheveux courts. Ca leur plaît parfois moins qu’une crinière ou une minijupe
@ mel : et bien justement je l’ai testé il y a quelques mois et j’ai été assez déçue. Je l’ai trouvé moins doux et sucré que ce que j’espérais…
@ lost in mexico : sauf que là, il ne prend justement pas la poussière, lol
@ eMmanuelle : idem, c’est ce qui fait la rareté de la rencontre avec « son » parfum. Il y a plein de facteurs non maîtrisables qui rentrent en ligne de compte. Lol pour Acqua di Gio. Il faut que tu combattes le mal par le mal 😉

Répondre

Miss Purple Le 6 octobre 2010, 23:17

Oh ben la plupart du temps, les gens ne savent pas que c’est moi, mais pense que c’est le monsieur à côté !
J’ai tellement en HORREUR les parfums fleuris cucul à la Cacharel que je vais vers l’opposé…

Répondre

Mia TERRA LATINA Le 7 octobre 2010, 01:04

Très drôle ton article ! Pas évident de choisir un parfum. On se fait souvent avoir et vu le prix : ça peut faire mal !
Une solution : rester fidèle au même !!
Euh… tu peux ? Parce que moi non !
Déjà que je suis fidèle à mon Homme sweet Homme, faudrait pas trop exagérer…
Bizzzzzz 😉

Répondre

May Le 7 octobre 2010, 08:36

Je me lasse, bien sûr, mais pas tout de suite !
Les parfums je les apprivoise, je leur tourne autour un moment, et puis je craque. Comme je ne supporte pas ce qui ne me va pas, je ne peux pas zapper (j’y laisserais ma chemise !)

Répondre

ElodieVeryPetit Le 7 octobre 2010, 10:23

Drôle ! C’est vrai que ça fait très parfum de dadame, mais au moins tu as un joli flacon !

Répondre

Anne-Clotilde Le 7 octobre 2010, 10:37

à Bali :
J’ai gardé Spring Fever jusqu’à ce que je croise l’Artisan Parfumeur : j’ai « Passage d’Enfer », « Bois Farine » et « Timbuktu ».

Et en ce moment, à chaque fois que je passe au BHV (je travaille pas loin), je me pschitt de Petite Chérie D’annick Goutal. Cette odeur de poire, j’adore. Le prix, beaucoup moins !

Répondre

mei Le 7 octobre 2010, 11:27

Pour le côté solaire, tu peux essayer Lily&Spice de Penhaligon’s , un lys éclatant au safran et au musc blanc. Il a un côté soyeux, laiteux qui me rappelle le bien-être du monoï, plus que l’odeur ….

Répondre

Somebody Le 7 octobre 2010, 12:07

Les Gelflings sentent bons !

J’aurais pu me contenter de ce commentaire énigmatique et passer mon chemin, te laissant (probablement) te demander ce que j’ai voulu dire… Mais voilà, contrairement à toi, je ne pense pas que ce soit un art de balancer des références culturelles tacites ou bien des allusions recherchées, que seule une minorité parviendra à décrypter. Tu pratiques (trop) souvent ce genre de tactique hautement journalistique, sans doute pour impressionner une partie de ton lectorat (ceux qui ont compris), en laissant les autres dans un brouillard d’où ils n’osent sortir sous peine de passer pour ignares. Certaines de tes lectrices t’en ont déjà fait le reproche d’ailleurs … 😉

Pour la petite histoire, bien avant les images de synthèse, une fiction entièrement réalisée en personnages animés a fait date, opposant les (gentils) Gelflings, humanoïdes, aux (méchants) Skeksès, oiseaux de malheur perfides. Cette oeuvre s’appelait « Dark Crystal », et les créateurs de ton parfum ne sont surement pas passés à côté !^^

Répondre

Maritje Le 7 octobre 2010, 12:53

Alala cet article tombe à pic, on aimerait tellement trouver le parfum parfait, de la senteur (sur fringues comme sur la peau) au flacon, mais pfff c’est pas évident !

Je me dirige généralement vers les parfums mixtes (gaultier² ou voyage d’Hermes mais ce second est plus léger, presqu’imperceptible)… Les « jardins » d’Hermes j’aime aussi… Et puis Amour de Kenzo mais sur ma peau c’est l’horreur ! Opium j’aime beaucoup mais ça fait un peu trop daronne en grande quantité donc léger !

Ah oui et puis l’angel de mugler mais sa popularité refroidit quand on cherche un parfum qui nous va comme un gant et qui se trouve être celui de 80% des ados ! brrrr

Enfin il y a celui de mon homme aqua di gio d’Armani que je trouve absolument fantastique mais qui est beaucoup trop connoté homme, alors il reste sur chéri !

Répondre

Gwenn Le 7 octobre 2010, 12:55

Bon je te le dis, un peu comme je le dirais à une amie… Je ne suis pas encore complètement décomplexée du parfum ! Il s’agit de Musc de Réminiscence. Si ça te tente de l’essayer, attend qu’il mûrisse un peu sur ta peau, son odeur prend tout son sens après quelques heures sur la peau (secret girls!).

Répondre

ema Le 7 octobre 2010, 18:32

dingue que tu l’aies porté aussi ! moins dieu, si on ne me dit rien, serait-ce parce que le syndrome Célïne a aussi sonné chez moi…

Répondre

Irish Le 7 octobre 2010, 19:04

Ton article est totalement dans mon humeur actuelle… MON Parfum est devenu extremement compliqué à trouver et du coup je tente des expériences en ce moment… je pense que je recherche l’inaccessible, un truc pas « cocotte » justement… et maintenant que je te lis je me pose une question: peut-être que je me fourvoie et que je dois chercher un parfum « totally cocotte » (avec des « y » dans le texte)…??? ça me fait un peu peur….

Répondre

Balibulle Le 7 octobre 2010, 20:58

@ miss purple : « le monsieur d’à côté », hihi, en même c’est génial
@ mia terra latina : à l’impossible nulle n’est tenue 😉
@ may : du coup la vache, tu dois être vachement sûre de toi au moment de l’achat, respect !
@ elodie very petit : oui, c’est déjà ça ! D’autant qu’il est vraiment marron, pas violet moche comme sur la pub.
@ anne-clothilde : j’aime bien cette idée de plusieurs parfums en parallèle, finalement. Même si quelque chose en moi me dit toujours (bêtement) que si on en a plusieurs, c’est qu’on n’a pas trouvé le bon !
@ mei : miam… j’irai le respirer
@ somebody : comme dit cette chanson de « Superbus » que je déteste, « j’ai mes défauts ». Blague à part, je comprends ton ressenti sur ce point. C’est peut-être une sorte de compensation par rapport à mon écriture professionnelle où toute référence est proscrite (parce qu’on n’est pas Libé…) J’ai un côté très bas de plafond par rapport à ça, je pense toujours que ce qui me parle à moi parle à tout le monde.
@ maritje : c’est marrant pour moi Angel c’est le parfum de ma mère. Du coup je me suis limitée à Angel Innocent, pendant qq années. Et après dans le genre « indigestion de sucre » je suis passée à Hypnotic Poison, c’était hard ! :) J’ai repensé à ton com en allant sentir Voyage d’Hermès tout à l’heure, c’est vrai qu’il est léger léger léger…
@ gwenn : bon ben tu le sais déjà, gratitude éternelle :)
@ ema : tu l’emportes encore au bénéfice du doute, si on ne te dit rien ! Moi je me suis dit que si on faisait la démarche de me critiquer, c’est que vraiment y’avait un souci 😉
@ irish : lol !!! Bon on va brainstormer. Moi j’ai compris que je recherche en fait un truc qui sente la « peau », pour ça que je n’aime pas les odeurs trop fraîches, trop citronnées ou trop fleuries. Et que je vais plutôt vers du sucré, de l’oriental… et que du coup ce Crystal noir est une totale erreur de casting. Grâce au commentaire de Gwenn j’ai compris qu’il fallait que je m’oriente vers des senteurs plus organiques, donc le musc. Et toi, c’est quoi ton truc ?

Répondre

marie Le 7 octobre 2010, 23:20

Au fait si tu cherches un monoi d’hiver j’ai trouvé le mien, burberry london (celui avec le petit habit en tissus)… sucré juste ce qu’il faut… une tuerie. Je suis comme toi je n’aime pas trop alterner (l’idée de laisser une odeur « cohérente » reconnaissable entre mille c’est un peu ça que l’on cherche toutes au fond) du coup j’ai trouvé un bon deal : gucci +burberry tout le long de l’année, et un nouveau pour la « découverte » (plus ou moins heureuse lol).

Changement de sujet, tu as acheté tes rouges à lèvres dont tu parlais dans un ancien post ?
Si tu n’as toujours pas trouvé le bois de rose, le rouge coco teinte mademoiselle (celle que porte vanessa paradis) est magnifique… à bon entendeur 😉

Répondre

kathleen Le 8 octobre 2010, 00:38

Perso, beaucoup de parfums me donnent mal la tête 5min après les avoir vaporisé. Le seul qui ne me rend pas malade et qui me va bien est le Chloé.
Je n’ai pas encore senti celui-ci mais je vais le faire.

Répondre

Methanie Le 8 octobre 2010, 10:12

Pour les parfums, c’est toujours une quête pour trouver la perle rare… Pour aider heureusement, il y a des sites comme http://auparfum.com avec des forums dans lequel tu dis j’aime louve, mais c’est cher et ca ne tient pas, il y aura qqun pour te dire « dans le même type de fragance, tu as X, Y et Z. X a une bonne tenu mais est un peu cher, Y est, et blabla bla ». Donc si tu as du temps écume ce site avant d’aller acheter une prochaine création :)

Répondre

Zeste de citron Le 8 octobre 2010, 11:11

moi j’me prends pas la tête, j’pique celui de mon chéri et hop le tour est joué :)

Répondre

Mireille2db Le 9 octobre 2010, 13:02

Le Saint Graal du parfum…Tu m’as bien fait rire en tout cas. Et la pub aaaaarghhhhh!!! Je me suis offert le dernier Balenciaga et je l’adore, il sent la violette…

Répondre

greg Le 9 octobre 2010, 21:59

Ouch la cocotte, t’es sure ? ton mec ne plaisantait pas ? :p

Répondre

pulcherry Le 10 octobre 2010, 15:05

C’est difficile de ne pas se sentir poule parmi les fragrances qui sont injectés sur le marché à coup de marketing. Moi j’aime bien « eau de Cassis », et les parfums de parfumerie Générale, Etat libre d’orange, un « vieux » parfum de la Perla, et Sous le vent un très ancien de chez Guerlain créé pour Josephine Baker, et les effluves de chocolat….:)

Répondre

alexandrina Le 12 octobre 2010, 13:57

Tu as le don pour narrer ce genre d’expérience dans lesquelles on se reconnaît toutes, je crois. Si tu cherches un parfum de bonne qualité qui rappelle le monoï, je te conseille d’aller voir du côté de la gamme Comptoir Sud Pacifique, une marque de niche pas trop chère (pour une fois).

Répondre

Edimo Le 12 octobre 2010, 17:05

J’ai trouvé juste votre blog de vente en ligne par hasard. J’ai voulu vous laisser une note en vous disant combien je suis impressionné par la qualité des renseignements que vous avez postés. J’ai aussi un site de vente en ligne. Vous pouvez y jeter un coup d’œil si vous avez un peu de temps! Continuez le travail, vous fournissez une grande ressource pour Internet. Je vais sans aucun doute vous marquer.

Répondre

Maja Le 12 octobre 2010, 18:55

Oh, you look so sweet!
Greetings!
Maja

Répondre

Une armoire de fille Le 17 octobre 2010, 20:56

si l’homme aime …

Répondre

Miss Sparkle Le 12 novembre 2010, 01:09

C’est mon pafum depuis plus de 5 ans et je l’adore. C’est sur que je ne le porte pas les jours ou je suis en jogging/dunk ou meme jean converse mais j’adore ne pas sentir les fragances de tout le monde et il me donne une sacrée confiance quand je n’assume pas mon côté femme !!

Garde le

Répondre

Doux artifices – Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques Le 13 juin 2011, 19:41

[…] Bon ben moi. Vous savez comme je peux être téméraire de la narine. […]

Répondre

Lu Le 22 octobre 2011, 21:05

ahahahah…ton post m’a fait mourir de rire ! Tu as un humour délicieux, tu le sais? 😉

Répondre

Je vous mets au parfum ? | Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques Le 27 décembre 2012, 23:54

[…] parfums que je porte ces derniers temps, je vous en ai déjà causé (et mes erreurs de casting aussi). Mais avant de vous faire un petit up to date avec les deux derniers arrivés, je me suis […]

Répondre

ajouter un commentaire