LifestyleDiary

18 mai 2013

La douce tyrannie de la to do list

DIY_todolist_notepad5

Vous avez parfois l’impression que votre vie ressemble à une to do list permanente ? Même pour les trucs cool, censés vous faire plaisir ?

Bienvenue au club.

Que ce soit au travail comme dans le privé, je fais mille trucs en même temps, je me disperse, j’ai tout le temps l’impression d’être débordée/sursollicitée et que les journées devraient avoir 12h de plus. Mais nul doute que je me débrouillerais (plus ou moins consciemment) pour avoir 12 fois plus de trucs à faire si les journées avaient 12 heures de plus. Le problème ce n’est pas ma vie, c’est moi.

Bien sûr la branche toute particulière dans laquelle je travaille n’aide pas. Ecrire dans un quotidien, c’est à chaque minute démêler l’important de l’urgent, il faut à la fois anticiper et être réactif, avoir un coup d’avance et du recul, être au journal pour échanger avec le reste de la rédaction et sur le terrain pour, non seulement faire des reportages et avoir des infos, mais passer du temps avec les gens, tisser des liens de confiance, voir des choses et avoir des conversations formelles ou informelles qui amènent d’autres idées, d’autres sujets… Bref, en mode multi-antennes en permanence.

Mais je vous le donne en mille, quand je rentre chez moi, soirs et week-ends, je rempile sur le même mode.

Sauf que j’arrive beaucoup moins bien qu’au travail à séparer l’urgent de l’important. Le constat vaut d’autant plus quand on a un ou des enfants, mais je crois que le problème est universel.

J’ai été élevée en intégrant ce fonctionnement « impératif » (il faut, je dois, TO DOOOOO), j’ai vu chaque week-end ma maman faire une liste des choses à faire et biffer chaque ligne avec jubilation (contrairement à moi, ma maman est terriblement efficace). Mais si cette méthode me convenait si peu, j’aurais déjà lâché le truc une fois envolée du nid parental. Non, il n’y a personne qui m’oblige à agir comme je le fais, pas mes parents, ni l’Homme, pas d’enfant non plus, et pourtant je continue. La to do n’a même pas besoin d’être écrite noire sur blanc, elle est dans ma tête (ce qui est pire).

Bien sûr il y a quelque chose de fascinant dans ce jeu de bascule qu’on opère quotidiennement entre le chaos et l’ordre, ce sentiment du devoir accompli quand une tache est identifiée comme telle, priorisée et effectuée, et je serais bien perdue et préoccupée si d’un coup j’avais le choix de tout et la contrainte de rien (vertige des possibles…)

La to do list en elle-même est un concept marketing et aspirationnel extrêmement puissant. On en fait des livres, de la papeterie, des DIY, il y a des to do lists de la to do list… on dira que c’est l’époque qui veut ça, nos cerveaux bombardés d’infos, d’images, de sollicitations permanentes, plus libres ou moins libres que jamais, et qu’il faut bien un outil pour tracer son chemin là-dedans à la machette.

To do list je t’aime je te hais. J’aimerais pouvoir m’y retrouver sans toi mais je sais que tout n’est pas de ta faute. Par exemple, mon plus mauvais réflexe entre tous : je sacralise les activités qui me sont les plus importantes et agréables, je les entoure de tout un rituel encore plus euphorisant… que j’arrive à mener à bien, allez, une fois sur 100 ? Et voilà comment ce qui devait être agréable devient soit mal fait, soit jamais fait.

Nul.

Sacraliser aussi, c’est une forme de « il faut, je dois », c’est génial quand on y arrive, mais à quoi bon si on n’y arrive jamais ? L’art du quickie pourrait exister en toutes choses, mais c’est si faussement évident. Rapide ne veut pas dire facile, il faut se rendre disponible émotionnellement aussi, faire preuve d’une certaine capacité de concentration… Par exemple, là, j’ai interrompu le rituel d’une activité très cool que je m’apprêtais à démarrer pour… écrire ce post. Un comble, hein ?

Photo : Wit & Whistle

federica Le 18 mai 2013, 10:42

amazing dear! why do not pass to me? I will be happy if you visit my blog!
You can only try…..is not cost!
Federica

Répondre

Mélisande Le 18 mai 2013, 10:58

J’imagine que, comme pour tout, c’est difficile de trouver un équilibre juste. Moi je suis la pire procrastineuse du monde, alors j’ai le problème inverse. Et en fait c’est stupide, mais je finis toujours par avoir des problèmes à résoudre qui n’existeraient pas si je faisais tout quand il faut. Pourtant, une fois sur ma lancée, je suis une machine, ce qui me manque, toujours, c’est l’impulsion de départ. Heureusement j’ai un métier hors du temps (violoniste), alors ça ne m’handicape pas trop.
Au final, je suis toujours stressée, même quand je suis en train de glander, parce-que je sais que je devrais en train de régler ci ou ça. Je sais pas si c’est posible de trouver cet équilibre intérieur, avec l’énergie juste pour faire ce qui est juste, et la détente une fois ça fait, peu importe qu’on pourrait encore plus?

Répondre

annibou Le 18 mai 2013, 11:01

idem pour moi, toujours l’impression d’avoir 36000 trucs à faire, (pour moi y’a bébé en plus), rarement je fais des listes, mais c’est vrai que ça aide, et quand j’accomplis des « to do » qui m’encombraient l’esprit, qu’est ce que ça fait du bien de se sentir « efficace » !

m’enfin là tu vois j’en ai des choses à faire mais pendant que bébé fait la sieste du matin, je préfère flâner sur mes blogs… #irrécupérable

Répondre

ladyfafa Le 18 mai 2013, 11:11

Et tu prends quand même le temps d’écrire des posts plusieurs fois par semaine! Je n’ai pas ce problème, enfin même si je l’ai j’ai tendance à l’ignorer, je suis lente et c’est comme ça, j’ai appris à vivre avec et à prendre le temps que je n’ai peut-être pas forcément, mais je me sens du coup parfois vraiment en marge quand je vois tous les autres s’affairer autour… Je suis admirative parce qu’à chaque fois que j’ai fait ce genre de listes j’ai voulu tout casser :) J’ai envie de te dire bravo et aussi relaaax take it eaaaasy mais je suis pas sûre que ça serve à grand-chose 😉

Répondre

Anonyme Le 18 mai 2013, 11:22

J’ai parcouru l’article en me demandant quand tu allais aborder la to-do list électronique sur smartphone avec rappel sonore et gingle de satisfaction après accomplissement… et rien ! Peut-être n’es-tu pas aussi geek que ça après tout.
Mais la to-do list, toujours plus fournie, ramifiée et chronophage ne doit pas prendre le contrôle de ta vie. Tu es dans une étape où tu dois progressivement (et dans tous les domaines) passer de la réalisation à la conception, de l’exécution à la planification, de la stricte application à la décision ; sous peine de rester figée dans le rôle d’une fourmi laborieuse à jamais. Cela s’appelle évoluer, aussi bien professionnellement que personnellement. Au boulot ça prend la forme d’un nombre croissant de collaborateurs / stagiaires sur qui tu as autorité, et à la maison il te faudrait peut-être une bonne. Et même sur le blog, on a bien vu G. Doré embaucher un assistant, mais tu n’as pas besoin d’aller jusque là !^^
Évoluer ainsi n’est pas donné à tout le monde, c’est pourquoi il ne faut rien lacher pour mettre toutes les chances de ton côté !

Répondre

Minky Gigi Le 18 mai 2013, 11:24

C’est pas tous les jours mais souvent je commence ma journée par écrire ma « todo list » avec ordre de priorité… des fois j’en rajoute dans la journée et surtout je stabilote tout ce qui est fait, et le soir j’aime bien voir qu’une majorité est en rose (oui je stabilote en rose, je vois mieux qu’avec le classique jaune 😉 )… et le reste je le reporte au lendemain
Par contre si je fais ma « todo list » dans ma tête, ce qui peut m’arriver, la satisfaction est moins grande le soir car j’ai l’impression qu’on oublie vite ce qui a été fait et on focalise que sur ce qui reste… Par écrit, ça permet de mieux voir le chemin parcouru :-) (même si chaque jour, je recommence)

Répondre

Thiad Le 18 mai 2013, 11:24

C’est marrant parce qu’hier avant de quitter le boulot j’ai mis à jour ma liste de dates et échéances à tenir et j’ai vérifié avoir bien avancé dans la feuille de route laissée par ma chef en partant en vacances… Les to do list font parties de moi aussi qu’elles soient écrites ou non et bizarrement dans le domaine perso quand je les écris je crois que je les oublie !! Et du coup je suis d’accord pour dire que celles qu’on a en tête sont les pires !

Répondre

laurence Le 18 mai 2013, 11:26

ah mais les to do lists c’est ma vie!

j’en fait minimum une par jour, pour ne rien oublier et surtout parce que c’est la meilleure solution que j’ai trouvée pour me stresser moins: si ce que j’ai à faire est écrit noir sur blanc, je n’ai plus peur d’oublier qqch… et puis je trouve qu’écrire, ça aide à structurer ses pensées, à mettre en avant les priorités et par la même occasion, à mieux s’organiser.

du coup je me promène avec ma petite liste jusqu’à en venir à bout ou presque (les choses restantes sont ensuite reportées sur la liste suivante etc.)

ce matin par exemple, j’ai fait une liste pour ce week-end qui contient une liste de courses (banal) et la liste des activités/rendez-vous prévus chaque jour.

par contre je trouve super intéressant ce que tu décris sur le fait de sacraliser des activités: pour moi c’est un peu le contraire, faire une liste m’aide à prendre le temps de faire les choses, puisque je sais que j’ai fait ce qu’il y avait à faire avant et que j’ai prévu ce qu’il y aura à faire après – je ne sais pas si c’est clair?

Répondre

Bonnie Le 18 mai 2013, 11:33

Merci!!!
Je me sens moins seule…
Le samedi matin, j’angoisse toute seule vu que j’ai prévu un million de trucs à faire et que je suis à la bourre! Et je suis en week-end!!! En mode « je décroche jamais », HELLOOO!;)

Répondre

Vixen Le 18 mai 2013, 12:37

Ah bah tu vois, je suis une fille à to do list moi. Que ce soit pour les courses, les tâches ménagères, les révisions, les séries, et j’en passe.
J’ai des listes sur mon téléphones, sur papier ou sur des notes d’ordi et je barre quand j’ai fait. (ça doit être mon coté manager)

A chacun son fonctionnement, même si tu te penses être speed et overbookée, si tu arrives à faire ce que tu dois faire c’est le principal.

Répondre

audrey Le 18 mai 2013, 13:30

je suis comme toi je fais des list TO do mais n’y arrive pas souvent ce qui me démoralise !!! et j’ai l’impression d’etre débordé et ne jamais y arriver !! :(

Répondre

Dadouchkha Le 18 mai 2013, 13:47

Pour moi la to do list est plus un moyen de garder en tête les choses à faire histoire de ne rien oublier d’important (aussi bien au sens de nécessaire que de plaisant) plutôt que la contrainte de les faire absolument à tel ou tel moment. Aucun scrupule à reporter! Et de fait je fais plus de choses intéressantes et gratifiantes quand je tiens ma liste à jour que quand je la laisse en friches.
Je suis même passée à la to do list électronique avec l’appli Remember the milk (http://www.rememberthemilk.com) très efficace bien que moins jolie qu’un petit carnet!

Répondre

Aurélie Le 18 mai 2013, 13:53

J’avais ce problème aussi: devoir faire des listes même pour ma vie privée, mes loisirs etc… Mais oh mais oh joie ! Ma vie a changé depuis que j’ai découvert toodledo !!!!! http://www.toodledo.com/ c’est un site web qui permet d’organiser nos tâches, y mettre des priorités, y attacher des contexte (maison, travail, association etc etc) mettre une date d’échéance, des alarmes etc etc. Cela peut être aussi un outil collaboratif. Tous les matins, je reçois un mail avec ma « hot list », des choses à faire en priorités et/ou dans les prochains jours ou le jour même. Toutes les tâches peuvent être changeés de priorités selon les besoins, ça remplace les couches de stabilo successives! 😉 Plus rien n’est dans ma tête, tout est là. Ma tête est desemplie.
Une appli iPhone aussi est disponible. Merveilleux. C’est la meilleur chose qui me soit arrivée depuis des années. Si si, ma vie a chan-gé. Littéralement.

Répondre

Samia Le 18 mai 2013, 15:24

Sincèrement, je n’ai pas lu jusqu’au bout, je me suis arrêtée trois paragraphes avant la fin. Ton article brasse des idées reçues et ne dit rien de concret. Déçue, je m’attendais à mieux sur ce sujet qui semble faire partie de ton quotidien…

Répondre

Fabignou Le 18 mai 2013, 18:05

Je suis très to do list aussi, ça me permet de structurer mon temps et ça me motive pour exécuter les tâches pénibles. Par contre, je les mets toujours par écrit ! Je trouve qu’une tâche ingrate a davantage de valeur quand elle est notée puis rayée, la satisfaction du devoir accompli sous les yeux :-)
Je vais même t’avouer un truc, il m’arrive de noter APRÈS COUP une chose à faire, juste pour le plaisir de la voir rayée sur ma to do list. Je suis grave, hein ? :-)
Mes listes ne comportent que des choses plus ou moins pénibles, que je dois faire, pour les trucs agréables je n’oublie pas et je n’éprouve pas le besoin d’en garder une trace écrite (d’ailleurs, j’avais beaucoup aimé l’idée de ton cahier de gratitude mais je ne me vois pas sauter le pas).

Personnellement, je crois qu’avoir eu un enfant m’a permis de mieux prioriser, et de mieux profiter de mon temps libre : j’en ai moins donc je l’utilise mieux et je l’apprécie davantage. Et je n’essaie plus jamais de superposer les tâches, typiquement regarder une émission avec mon fils dans la pièce c’est pas la peine, il est trop petit pour s’empêcher de parler 😀 : tout le monde est frustré, personne ne profite réellement du moment. Donc quand je m’occupe de lui je le fais à fond, je vais sur internet quand il regarde des dessins animés, et je regarde des films ou des séries quand il est couché. Finalement, je suis devenue très « mono-tâche » et ça me convient mieux d’être réellement à ce que je fais, même si ça implique forcément de laisser tomber des choses.

Répondre

Nica - El Guardabarranco Le 18 mai 2013, 18:20

Je suis une procrastineuse de 1ère catégorie donc la « to do list » me fait énormément stresser car il s’agit d’énumérer l’étendue des dégâts…alors je procrastine avant de la faire. Par contre je la fait souvent pour des démarches administratives où là c’est effectivement indispensable d’être organisée.

Répondre

Fabignou Le 18 mai 2013, 18:24

Et sinon, j’ai oublié de te dire (j’aurais dû le noter 😉 ) je te trouve dure envers toi : tu as un métier super prenant et tu tiens un blog génial, plusieurs billets par semaine depuis des années, et tu réponds à tous les commentaires, je n’en connais pas beaucoup qui auraient cette persévérance et ce souci des choses bien faites ! Tu ne te trouves pas assez efficace mais moi je trouve que tu assures grave !!!

Répondre

Olivia Le 18 mai 2013, 19:50

Les américains ont inventé le concept du « Honey-do-list », les choses que tu délègues/demandes gentiment/ordonnes fermement à ton homme de faire…

Répondre

Marie Le 18 mai 2013, 21:19

moi j’ai un concept: ne pas faire de liste!! t je ne m’en porte pas plus mal!

Répondre

Félicie & Cie Le 18 mai 2013, 22:51

J’ai lu le livre de Dominique Loreau (parmi d’autres, j’aime beaucoup ses livres) et ça a changé ma vie… enfin, presque ! En fait, faire des listes, des vraies, écrites et précises, ça aide vraiment à prendre du recul et faire de la place dans sa tête. On se sent libérée et on sait où on va, ce qu’on doit faire et ce qu’on a fait.
Je fais des listes depuis plusieurs années mais depuis que j’ai lu ce bouquin, je fais plus de listes mais elles sont plus précises et plus efficaces ! 😉
Justine, freak control.

Répondre

Stéphanie - Il Etait Une Fois... Cocotte Le 19 mai 2013, 09:25

J’ai tendance à faire plusieurs choses simultanément, parfois je me disperse trop et je fini par ne plus avancer…
Je me moquais de ma grand mère qui fait des listes tous les jours pour être certaine de ne rien oublier de faire et maintenant je commence à faire la même chose histoire d’avoir un minimum d’organisation. Il s’avère qu’elle est beaucoup plus efficace à ce jeu là que moi!

Bises
Stéphanie

Répondre

Spatule et Crayon Le 19 mai 2013, 10:15

Un jour en relisant ma liste, j’ai découvert que j’avais noté: « voir sur liste n°2 ».
Je me suis dit que je me mettais trop la pression pour que les choses soient « parfaite » et rien n’est jamais parfait. Car les choses envisagées sont parfois déprogrammées et d’autres arrivent comme ça sans qu’on est rien prévu. Je faisais des listes de ce que je devais mettre dans ma valise et quand mon mari m’a annoncé en arrivant en weekend qu’elle n’était pas dans la voiture, je me suis dit que toutes listes au monde ne pouvaient intégrer la nature humaine! Enfin, je fais toujours des listes….mais je me prends moins la tête!
Comme je te laisse mon premier commentaire, je souhaitais te dire que j’aime ton style d’écriture et tes posts. J’essaye toujours de te « voir » lorsque tu passes sur canal. Alors en rousse ou en brune, je te suis!
Bisous
Danièle

Répondre

matchingpoints Le 19 mai 2013, 10:40

matchingpoints – nous sommes deux, deux vies différentes, l’une travaille, l’autre pas et pourtant, on se met toutes les deux sous pression ! Peut-être les femmes sont trop exigeantes envers elles-mêmes : il faut être dynamique, belle, aimante, femme, mère et pro ! En plus l’ordi et portable font que nous sommes toujours joignables, toujours dispo, surtout ne jamais dire, je suis fatiguée, j’ai envie de traîner. Donc la to do list s’allonge, et en même temps un sentiment de frustration lorsqu’on n’arrive pas à bout de tout ce que l’on voulait faire !
Alors soyons indulgente avec nous-même !

Répondre

Olivia (à Paris) Le 19 mai 2013, 13:15

Han les to do list..M’en parle pas! La mienne st chiante comme la lune, appeler la CIPAV, régler le pb sécu / rsi, relancer les gens qui me doivent des sous…
Mais j’apprends à être egoiste parfois, par exemple, je préfère payer 10 euros de plus pour une visite medicale en rdv plutôt que d’attendre des heures dans la salle d’attente, je préfère payer la cantine plutôt que de faire 4 fois le chemin de l’école et couper en deux ma journée.
Je me garde du temps, obligatoire, sinon je me connais, je vais droit dans le mur.

Répondre

Yosha Le 19 mai 2013, 14:41

Hum… moi aussi j’essaie de décrocher ! Je me suis même mise à la méditation bouddhiste 😉 Mais du coup j’ai tendance à tomber dans l’excès inverse, la do nothing list et à me retrouver avec un frigo vide… Bon, sinon rien à voir mais ce look red carpet m’a interpelée !
http://www.globalcool.org/fashion/dress-like-cheryl-cole-cannes-film-festival-2012

Répondre

jicky Le 19 mai 2013, 16:00

oooh!! comme je te comprends! Je suis madame Liste, je DOIS noter tout ce que j’ai « à faire » ou à « ne pas oublier », ou « ne pas oublier de faire »…Façon de se libérer la tête en se rassurant?? il y a de ça aussi sûrement… et je ne sais pas si ça te le fait aussi, mais sur mes listes, il peut y avoir un truc de boulot hyper important et hyper urgent qui côtoie un « racheter mascara By Terry »…mais comme dès que je pense à un truc, une idée, ou qqchose à écrire ou rédiger il FAUT que je l’écrive, mes listes sont des carnets entiers!

Répondre

Murielle Le 19 mai 2013, 23:22

Je ne suis pas du tout liste, je n’en fais jamais….

Répondre

MarieG Le 20 mai 2013, 02:25

J’étais une ado et une étudiante très très organisée, jamais de retard, les choses faites très en avance, le bureau bien rangé. Puis la vie m’a rattrapée: vrai travail, de plus en plus de responsabilités, mariage, famille, maison, activités associatives, etc… je fais des to do list, mais il y en a partout: sur des post-it, sur des logiciels de l’ordi, sur des cahiers, sur des carnets, dans l’agenda, avec des bips de rappel, sans bips, bref une vraie désorganisation. Les tâches administratives avec délai, ça va, je les tiens. Mais les autres, si je ne suis pas d^humeur à faire le truc x le jour que j’avais fixé,je procrastine. Franchement, je sais bien que je n’ai pas appelé Tatie Machin depuis longtemps, mais là, aujourd’hui, j’ai pas envie. Point barre.
Sweet dreams.

Répondre

Sylvie Le 20 mai 2013, 12:01

Bonjour, je ne sais pas si c’est l’époque qui veut ça vu que je la pratique depuis toujours, disons même avant ces matraquages publicitaires et autres. Je suis exactement comme @Mélisande, c’est fou je croyais qu’elle parlait de moi 😉 Par exemple je suis à deux doigts d’une tumeur au cerveau tellement je devais remplir des papiers très important depuis le mois d’Octobre…au point où j’en suis, je me dis que Octobre prochain va arriver et que je le ferais sérieusement cette fois….
Étrangement, je le vis bien ….

Bonne journée

Sylvie ♥

Répondre

Virginie/Mode9 Le 20 mai 2013, 12:35

Le lâché prise, tu verras, il vient avec l’âge tout naturellement. Lorsqu’on a compris qu’on ne pouvait pas être au four et au moulin en même temps… Que le concept (oui c’est un concept) de la working-girl, maman, sexy, bonne cuisinière, qui voit tout les films, toutes les expos, va au concert, est super bien sapée, voit ses potes tout le temps (et en à plein), a un appart qui tue et blablabla… ça n’existe pas, voilà c’est tout. Trouves tes priorités et basta :-)

Répondre

Sandrine Le 20 mai 2013, 15:32

@Samia : c’est bon, tu as craché ton venin ? Quel est l’intérêt de ton commentaire ?

Répondre

Beren Le 20 mai 2013, 20:20

Hep,

Moi je voulais deja te remercier pour ton blog, trtès beau…découvert grace à Coline.
Ensuite, merci pour ce post « to do list » qui me fait du bien car je me reconnais à 100 % dans ton cas. Je me disperse, jai mille idees dans ma tête…dix mille to do list à gauche à droite et bcp de mal à gérer mes vraies priorités…

Cest fatiguant mais cest chouette aussi d’avoir plein de projets, non?

Biz

Répondre

severine Le 21 mai 2013, 10:10

Je fonctionne comme ca aussi, une grande to do list par semaine, rdv à prendre, trucs pénibles (déclaration d’impot, etc) à faire, et j’y mets même mes « kifs » qui en effet n’ont plus rien de spontané. Je pense que c’est peut être de vivre à paris qui veut ça aussi, le fait d’avoir autant de sollicitations…Je fais maintenant des listes de tout sur mon Iphone, livres dont on m’a parlé et que j’ai envie de lire, films à voir, expos, produits beauté à tester, etc. C’est à la fois pratique et un peu flippant !

Répondre

severine Le 21 mai 2013, 10:11

Je fonctionne comme ca aussi, une grande to do list par semaine, rdv à prendre, trucs pénibles (déclaration d’impot, etc) à faire, et j’y mets même mes « kifs » qui en effet n’ont plus rien de spontané. Je pense que c’est peut être de vivre à paris qui veut ça aussi, le fait d’avoir autant de sollicitations…Je fais maintenant des listes de tout sur mon Iphone, livres dont on m’a parlé et que j’ai envie de lire, films à voir, expos, produits beauté à tester, etc. C’est à la fois pratique et un peu flippant !

Répondre

severine Le 21 mai 2013, 10:12

Je fonctionne comme ca aussi, une grande to do list par semaine, rdv à prendre, trucs pénibles (déclaration d’impot, etc) à faire, et j’y mets même mes « kifs » qui en effet n’ont plus rien de spontané. Je pense que c’est peut être de vivre à paris qui veut ça aussi, le fait d’avoir autant de sollicitations…Je fais maintenant des listes de tout sur mon Iphone, livres dont on m’a parlé et que j’ai envie de lire, films à voir, expos, produits beauté à tester, etc. C’est à la fois pratique et un peu flippant !

Répondre

Balibulle Le 21 mai 2013, 12:18

@ mélisande : j’adore ce concept de « métier hors du temps »… :)
@ annibou : ah haha ! C’est que c’est un besoin prioritaire 😉
@ ladyfafa : et si c’était une chance, d’être « lente » ?
@ anonyme : c’est vrai, pas si geek, en tout cas pour tout ce qui relève de questions de planning, je suis papier / crayon exclusivement, j’ai un agenda papier et je ne note aucun RV sur mon iPhone. Une sorte de méfiance envers la technologie ? (ce serait un comble). Et pour ce que tu décris sur l’évolution, c’est tout à fait vrai, ça pourrait ressembler à une charnière comme celle-là, sauf que la nature de mon activité ne s’y prête pas. Je ne peux pas prendre davantage de responsabilités (sauf à arrêter d’écrire pour passer dans l’encadrement, ce qui ne m’intéresse pas) et je n’ai pas de stagiaires ou autre type de subalternes. La seule chose qui va bouger c’est l’ancienneté et le salaire qui va avec 😉 Et pour la vie domestique, disons que femme de ménage, c’est fait, tout autre fantasme serait déraisonnable 😉
@ laurence : oui totalement ! J’aimerais pouvoir fonctionner comme toi, je crois que c’est une histoire, effectivement, de chronologie et de hiérarchisation. Je n’arrive pas du tout à hiérarchiser les activités par ordre chronologique idéal, du coup je vois tout en vrac… Et donc je fais tout en vrac :)
@ dadouchka / aurélie : jamais réussi à me faire aux appli to do list pour l’instant. Ca a été immédiat pour vous ou eu besoin d’un temps d’adaptation ?
@ samia : dingue, imagine si j’avais dit un truc transcendant dans la partie que tu n’as pas lue ? Mais ouf, j’ai brassé des idées reçues jusqu’à la fin.
@ fabignou : +1 pour l’après coup (me sens moins seule !) Et pour le cahier de gratitude, je te le recommande vraiment vraiment… même si j’essaie d’y mettre le plus de trucs possibles avant d’oublier donc c’est une vraie discipline quotidienne (qui finit par elle aussi relever de la to do list) + je crois que mon avenir sera lui aussi à la mono-tâche, en tout cas c’est la perspective qui m’angoisse le moins :)
@ olivia : haha, génial !
@ félicie & cie : héhé :) Il est sur ma table de chevet depuis un an… et sur ma to read list ! (on ne s’en sort pas)
@ stéphanie : on dira que c’est le privilège de l’expérience ^^
@ spatule & crayon : mdr !! Oui effectivement là c’est le point de non retour :)
@ yosha : le côté trompe l’oeil ?
@ sandrine : 😉
@ beren : merci beaucoup d’être là et bienvenue ! Je dois pas mal de nouvelles lectrices à Coline et ça fait super plaisir :) Et arf, pour les chouettes projets arrive ce problème supplémentaire : la culpabilité (« je suis débordée et éreintée alors que je fais des trucs chouettes » = « suis vraiment nulle » = « culpa »)

Répondre

Anonyme Le 21 mai 2013, 14:12

-> Qu’entends-tu par « tout autre fantasme serait déraisonnable » ? Un homme à tout faire, genre Tony dans Madame est servie ? 😉

Répondre

Samia Le 21 mai 2013, 16:51

Je n’ose pas l’imaginer ma chère Bali, trop chanmé :) Ceci dit, je continuerai à te lire! (Et à critiquer de temps en temps, faut bien que quelqu’un le fasse)

Répondre

Samia Le 21 mai 2013, 17:09

@Sandrine + Bali: Hé bien, je dis comme bon me semble que la lecture de ce post m’a un peu ennuyée et que j’attendais autre chose de ce sujet… L’intérêt est que je donne mon avis comme tout le monde. Je ne suis pas là pour « cracher mon venin », les attaques gratuites ne m’intéressent pas. Je ne viendrais pas sur ce blog s’il ne me plaisait pas. Je commente ici assez régulièrement et en général de manière positive. Merci de réserver vos jugements à l’emporte-pièce, je ne suis pas un troll, j’ai bien autre chose à faire.

Répondre

Samia Le 21 mai 2013, 17:46

Réponse censurée ou spams? Merci…

Répondre

Elise Le 21 mai 2013, 21:06

La to do list, quelle chose si utile et si empoisonnante… Qu’importe la forme qu’elles prennent, fichier word ou open-office, post-it sur le frigo, ou encore marque-page Diddl … ( ma maman a gardé tous les papelards de ma plus tendre enfance, du coup on se retrouve à faire des listes de courses sur du papier à lettres avec des petites vaches. … Et des to do list)

C’est drôle, en lisant ton article je venais avec fierté de barrer une des choses si importantes à faire. Quelle course. Et si nous faisons une liste des choses à ne pas faire tiens ?

Mais surtout je crois une liste de récompenses !
Pour telle choses réalisée… Un chocolat. Une jupe ou une heure à geeker.

Je crois que la clef est là 😉

Des bisous et de l’admiration, c’est toujours un plaisir de te lire.

Répondre

Géraldine Le 22 mai 2013, 11:50

et bein en plus de la to do list (moi je l’aime ma to do list, c’est mon disque dur externe, ça me libère de la place) j’ai une to read list, une to watch list, une to listen list, une to try list etc….. bref t’as compris le truc quoi!!!! 😉

Répondre

Aurélie Le 29 décembre 2013, 09:37

@Balibulle: c’est vrai, il y a eu un temps d’adaptation + une adaptation du logiciel et de l’application à mes besoins, mais maintenant, je suis accro! Et ceci même si mon commentaire date du mois de mai, je le suis toujours!

Répondre

David Le 2 décembre 2014, 22:25

Tu n’as pas vraiment tort, mais la seule liste que je fais contient que des sorties entre amis :). J’en trouve des tonnes sur http://www.woozgo.fr/ . Je pense que c’est mieux de planifier ces journées, comme ça on profite de chaque instant. Je n’aime pas trop l’oisiveté.

Répondre

ajouter un commentaire