ModeCapsule-wardrobe

10 novembre 2013

Au centimètre près

mensurations_vetements

Au printemps dernier je vous avais narré ma révélation blazer, ce jour où j’ai compris quelle était la coupe, finalement assez rare sur le marché, qui tombe bien sur moi. Plusieurs d’entre vous, comme Romantic Tea ou Nunu, m’ont demandé comment j’étais parvenue à cette conclusion. Du bol, rien d’autre ! Je suis tombée sans  l’anticiper sur « le » bon blazer, le mètre étalon qui allait guider mes autres achats du même type.

Quand un coup de chance comme celui-ci se présente, ce moment où on se dit qu’un vêtement semble fait sur mesure pour nous, il faut aller jusqu’au bout de cette logique, et prendre son mètre ruban.
Vous le faites, vous ? Moi je viens de m’y mettre.

BLAZER COMPTOIR DES COTONNIERS (automne-hiver 2011-2012) : 75 centimètres de long x 39 cm de large aux épaules.

Mon Zara noir mesure lui aussi 75 cm de long, y’a pas de secret. Mais évidemment, sinon ce ne serait pas drôle, connaître la longueur idéale d’un blazer sur vous ne suffit pas. J’ai dans ma penderie depuis quelques années un autre blazer de 75 cm de long, col châle, manches étroites comme j’aime et que je n’ai jamais mis, un sublime Tara Jarmon rose poudre. Il tombe à la perfection sur The Working Girl, mais pas sur moi. Je l’ai mesuré dans tous les sens, et j’ai compris très récemment ce qui péchait sur moi = l’épaisseur du tissu.

BIKER BOOTS ZARA (printemps 2012) : tige de 25 centimètres (oui… bon)

Quand on a des mollets de danseuse comme Sienna, aucune paire de chaussure plate ne vous tasse ou ne vous coupe la jambe. Pour le reste de la gent féminine, dont je fais partie, il faut ruser. D’autant que quand je grossis, je prends direct dans les jambes.
Pour ce qui concerne ces bottes, une fois encore, j’ai capté le truc après coup, quand j’ai acheté mon premier skinny. Avec une paire de low-boots ou de baskets hautes (sans même parler de chaussures basses), c’était franchement pas fendard. Puis j’ai essayé avec ces bottes-là et bingo, comme la tige remonte plus haut et « flotte » autour du mollet, elles rééquilibrent le galbe de la jambe (même principe avec toutes les bottes un peu larges, Moonboots comprises).
Du coup maintenant je sais, s’il me prend de vouloir racheter des bottines qui montent au-dessus de la cheville, quelle hauteur exacte choisir pour pouvoir les porter avec des skinny, leggings ou collants opaques mats, en bref, tout ce qui colle à la jambe tout en l’épaississant (car oui, tout ce qui est mat épaissit).

BOTTINES DR. MARTENS X OPENING CEREMONY (automne-hiver 2010-2011) : 8 centimètres de talon

C’est la bonne hauteur pour mes flare (29/34 sans ourlet) et gérable pour cavaler toute la journée. Mes See by Chloé aussi sont parfaites sous un flare, mais un poil plus hautes (8,5 cm) et la cambrure est confortable, mais moins que celle des Doc, absolument imbattable. Dommage d’ailleurs que Dr. Martens ait abandonné ce modèle, baptisé « Darcie », pour le remplacer par les « Sadie« , dont j’aime moins la ligne. En matière de cost-per-wear (*), la réponse pour les miennes est sur la photo tellement l’arrière du talon a été élimé par le frottement de mes pantalons, on ne doit pas être loin des quelques centimes d’euros.

TUNIQUE RIVER ISLAND (printemps 2012) : 74 centimètres de long

Les tops courts, je les aime avec des shorts ou des boyfriend jean l’été et avec des flares l’hiver. Le reste du temps, avec des jupes ou des skinny, je préfère les tuniques. Comme j’ai du mal à en trouver qui soient suffisamment longues, il m’est arrivé d’acheter des minirobes que je faisais raccourcir, au petit bonheur la chance. En piquant simplement une épingle dedans, sans donner de longueur précise, j’en ai récupéré des trop courtes, des trop longues…
Maintenant que j’ai pris la peine de mesurer cette tunique River Island, bonne à jeter mais au calibrage parfait, je vais pouvoir être un tout petit peu plus méthodique : la tunique, c’est quasi comme le blazer, 74 cm.

ET QUE FAIRE DE TOUTES CES INFORMATIONS ?

MIEUX ACHETER D’OCCASION. Aujourd’hui je ne râle plus en repensant aux acheteuses de seconde main qui  me demandaient les mesures à plat de mes vêtements. Elles ont tellement raison. Quand on achète sur un vide-dressing, c’est vraiment d’une aide précieuse, parce qu’on a souvent encore plus la flemme de renvoyer un vêtement de seconde main (faut que j’aille à la Poste à mes frais, ça va être chiant de me faire rembourser, etc.) donc il faut viser au plus juste.

MIEUX ACHETER EN LIGNE. Avec les marques qui jouent le jeu bien sûr, et malheureusement, ça ne court pas les rues. Ni Topshop, ni Zara ni Asos ne donnent les mesures de leurs vêtements. Place des Tendances et Comptoir des Cotonniers le font avec une taille repère (généralement le 38) et Romwe carrément dans toutes les tailles (si les produits et le SAV low cost ne vous font pas peur). La plupart du temps, on se borne à vous donner la taille du vêtement et celle du mannequin qui le porte. Je ne sais pas vous, mais moi ça ne m’aide pas des masses.

TRIER. Oui, on y revient ! Arrêtez sur le champ de vous culpabiliser avec ce truc qui ne vous va pas, si vous en avez la preuve mathématique sous les yeux. Il y a quelques centimètres en moins ou de trop, voilà. Et pour la prochaine fois, vous saurez.

FAIRE DES RETOUCHES. Transformer des robes en tops ne sera qu’un début ! Si vous êtes wild comme Isabelle, carrément couper des bottes ?

(*) à ce sujet, je vous tiens comme convenu au courant pour le cost-per-wear de ma parka Sézane, je l’ai portée neuf fois depuis son achat, son CPW est donc désormais à 32 €, soit 27 € d’amortissement supplémentaire en une semaine. 

 

Black Sheep Le 10 novembre 2013, 13:48

Ah la la, combien je suis d’accord ! Je fais systématiquement reprendre toutes mes blouses (j’en ai même gardé une, trouée l’année dernière, qui me sert d’étalon). Comme je suis petite, rares sont les parkas qui ont à mes yeux la bonne longueur. Et pour les jeans et pantalons, comme je déteste les retouches, je suis à l’affut de longueur 30, soit entrejambes 78cm. Le style, c’est aussi « au centimètre près ». Bon dimanche, Bali!

Répondre

Anne & Dubndidu Le 10 novembre 2013, 13:55

C’est assez pointu mais quitte à acheter un basique, il vaut mieux qu’il tombe parfaitement.
Vu que je me cherche encore niveau vestimentaire, je ne suis pas encore à cette étape de la mesure, même si je commence à remarquer mes petites erreurs ou certaines coupes qui me vont mieux ;p

Répondre

Jane Le 10 novembre 2013, 13:55

Ah tiens je n’avais jamais pensé à mesurer vraiment mes vêtements. Je calculais juste par rapport à mes phalanges la taille des talons qui me plaisent (à 1 cm près c’est la data chez moi).
Du coup bonne idée 😉

xx

Répondre

Soniachocolat Le 10 novembre 2013, 14:02

C’est vrai que ça vaut le coup de se pencher sur la question, pour « mieux » acheter et pour trier également!

Répondre

patanoc Le 10 novembre 2013, 14:28

C’est précis, mais c’est le seul moyen pour que ça tombe bien,c’est aussi ma pensée ( néanmoins, chez Zara je n’achète qu’en ligne, c’est-à-dire au pif, quoi ……).
Après, le tissu rattrape parfois un métrage incertain, comme tu en donnes l’exemple avec le blazer Tara Jarmon: plus ou moins de viscose, fringues en soie qui sont toujours très flatteuses, etc. Je me demande aussi si on ne pourrait pas faire une équation mathématique du jean qui prendrait en compte le pourcentage de coton ,la hauteur de la fourche et la coupe sous/sur la cheville….;)

Répondre

jicky Le 10 novembre 2013, 14:44

c’est tellement vrai, tout ce que tu écris!! que ça soit mesuré ou à l’oeil nu (bien exercée, notamment pour les shoes, au bout d’un moment tu vois direct sans même mesurer), tout ça est tellement une histoire de proportions….Moi non seulement je fais retoucher, mais j’ai aussi fais refaire à l’identique une jupe crayon Zara qui a PILE les porportions qu’il faut…

Répondre

jicky Le 10 novembre 2013, 14:45

ps: pour les blazer, même sans mesurer, y a quand même un truc qui tasse tout le monde: c’est quand les manches sont plus longues que la longueur de la veste… ça, je fais vachement gaffe, moi…

Répondre

Danisha Le 10 novembre 2013, 15:13

juste merci !

Répondre

Fabignou Le 10 novembre 2013, 15:20

Je le fais depuis longtemps pour les manteaux, trop longs ils ne me vont vraiment pas. Un truc que je regarde systématiquement aussi c’est l’emplacement du resserrage au niveau de la taille, que ce soit pour les manteaux, les robes, les tuniques : un poil trop bas et c’est la cata sur moi !
Pour les chaussures il y a un truc que j’ai repéré et qui fonctionne aussi bien pour les bottes droites que les low boots : l’échancrure du devant, qui allonge la jambe alors qu’un bord droit casse la ligne. Pour les bottes qui dégoulinent ce n’est pas grave mais avec une tige droite ça fait une vraie différence.
A nous toutes on va finir par établir une vraie science de la fringue :-)

Répondre

Anonyme Le 10 novembre 2013, 17:01

Beaucoup de choses vraies ici, auxquelles on ne pense que trop tardivement.
Les mesures peuvent améliorer grandement les chances d’un achat réussi, mais le risque zéro n’existe pas en la matière même lorsque tu as fait un essayage. C’est une fois qu’on a bien porté un vêtement et qu’on l’a diversement associé qu’on peut vraiment se rendre compte de son potentiel, et souvent l’impression finale est beaucoup moins flatteuse qu’espérée et l’auto-suggestion consistant à se persuader qu’on n’a pas fait un achat raté ne tient pas très longtemps en général^^… S’il y a un argument qui plaide pour acheter beaucoup en continu (et donc qui va à l’encontre du CPW), c’est celui de tomber sur la perle rare qu’on va garder des années. Le coût d’acheter beaucoup et de n’en garder qu’une faible partie sera toujours inférieur au coût du sur-mesure, surtout si on s’aide au préalable de mesures idéales comme tu le fais.
Mais aussi curieux que cela puisse paraître, un petit détail peut changer le tombé d’un vêtement du tout au tout, même avec des dimensions similaires ! Tu parlais de l’épaisseur du tissu, mais il y a aussi par exemple l’échancrure latérale sur le bas d’une veste ou d’une chemise qui modifie visuellement sa longueur perçue, ou bien le « relief » des boots ou encore l’effet de certains motifs…
Conclusion : mesurer, essayer, comparer, associer et surtout ne pas hésiter à recourir aux retouches !

Répondre

Cécile Le 10 novembre 2013, 17:49

La longueur d’un vêtement est toujours très stratégique! Mon obsession personnelle c’est la longueur des jupes. J’avais repris sur l’instagram de d’Olympia Le Tan une photo qui m’avait beaucoup amusée.
Tu peux la voir là si tu veux! :)
http://unjourencouleurs.blogspot.co.uk/2013/11/de-la-longueur-de.html

Répondre

Tam Le 10 novembre 2013, 18:29

Et encore tu as la chance d’être grande, de ressembler à la taille des mannequins Topshop… Un jour j’ai commandé une robe sur un coup de cœur en me disant qu’elle serait trop courte (mi-cuisse sur le modèle), mais tant pis j’adorais tellement l’imprimé ! Et puis quand je l’ai essayée, elle tombait juste au dessus du genou pile poil quoi :)
J’ai la passion de coudre mes vêtements alors les retouches ne me font pas peur, même pour les chaussures : http://fashionistam.over-blog.com/tuto-boots-fa%C3%A7on-steve-madden
Moi aussi je sors toujours avec mon cm dans mon sac :)

Répondre

Lilly Day Le 10 novembre 2013, 18:44

Je fais partie des ces acheteuses qui embêtent toujours les vendeuses pour les dimensions 😉
Comme on ne peut pas renvoyer quand on achète sur Ebay, ça aide pas mal, surtout quand on connaît la largeur d’épaule parfaite pour une veste justement. Car un 36 dans une marque peut différer de quelques cm dans une autre marque par exemple.

Et je dois dire que je m’aide également beaucoup comme toi, avec les vêtements que j’ai déjà et dont la longueur me convient: comme je ne suis pas très grande, je me méfie des vêtements trop longs.

J’aimerais bien que les eshop se mettent à nous donner les mesures, ça serait tellement plus simple. Spécifiquement quand le-dit eshop se trouve à l’étranger, et que les frais de retour sont à tes frais (le colissimo pour l’Europe, par exemple, est aux alentours de 16€, merci bien).
Du coup, quand je vois écris dans les descriptions: « Notre mannequin mesure 1m78, pèse 50 kg, mange 1450 calories par jour et porte une taille 34 », j’ai envie de dire: « Et alors ? C’est censé m’aider vu que je ne mesure ni la même taille, et qu’évidemment, si j’avais une taille mannequin niveau vêtement, je serais la première au courant ? »

Bonne fin de dimanche :)

Répondre

cécile Le 10 novembre 2013, 20:43

Voilà voilà, on y est ….c’est grâce à toi que j’ai compris ce qui clochait dans certaines tenues chez moi: les proportions, les longueurs ! Surtout quand on est un minipouce de 1,60m ……..
Donc je vire ou transforme tout ce qui ne va pas, c’est vachement moins compliqué de s’habiller le matin. Reste l’épineuse question des manteaux, on en parlait la dernière fois dans un post « tri » où je disais que j’avais de petits moyens et donc UN manteau et UNE parka et là c’est la meeeeeerde ! pour que ça match parfaitement il faudrait avoir toutes les longueurs ……
En fait c’est dans ce sens là que je suis frustrée de ne pas avoir de moyens car finalement je m’en fiche d’avoir des fringues chères, mais ce qui fait l’allure c’est la bonne longueur, la bonne hauteur, la fringue qui tombe « juste  »
PFFFFF on a des vies compliquées !
Bon week end !

Répondre

severi27 Le 10 novembre 2013, 21:13

Suis la reine de la transformation, je le disais à Isabelle justement il y a quelque temps, peu m’importe l’étiquette ou le prix payé si le vêtement ne correspond pas exactement à ce que je veux, hop je modifie ………. raccourcir la bandoulière d’un sac, enlever porte-clés et étiquette en cuir des sacs Vanessa Bruno (qui a envie de se trimballer avec son nom marqué sur son sac?), jeter la capuche amovible d’une doudoune Bel Air, changer les boutons d’un manteau. J’ai aussi coupé mes motardes pour leur donner un second souffle, j’adorais le résultat jusqu’à ce qu’elles disent stop aux innombrables orages parisiens et rendent l’âme sous toutes les coutures 😉
6 ans de bons et loyaux services, c’est déjà bien !
Pour les mesures, c’est la clé des bons achats, ça tient souvent à peu de cm pour être parfait.

Répondre

La Reine Souillon Le 10 novembre 2013, 21:57

Il faudrait toujours être capable de reprendre soi même ses vêtements… Ca me changerait bien la garde robe, mais je suis pas assez douée pour cela malheureusement!

Répondre

Lucie-B Le 10 novembre 2013, 23:50

Décidément on est toujours dans la police scientifique du dressing avec toi! 😉

Répondre

Lucie-B Le 10 novembre 2013, 23:58

D’ailleurs ça me fait penser à une anecdote : j’étais chez mon retoucheur de quartier pour faire raccourcir un trench que je venais d’acheter (je suis petite). Je lui dis de couper genre 5-10 cm en désignant du doigt ce qui paraissait bien comme longueur. Le mec me regarde « heu,on plus près des 25 cm là… ».

Vive le compas dans l’œil et le pifomètre! (et l’essayage)

Répondre

Murielle Le 11 novembre 2013, 01:59

@ Black Sheep, cécile, Lucie-B, je suis heureuse de voir que je ne suis pas la seule minipouce…
Les jeans qui ont au moins 10 cm de trop au minimum..
Et les robes ou jupes… ces trois vêtements là sont très difficile à commander par internet.
C’est vrai que ce serait bien si les sites pouvaient indiquer certaines mesures.

Répondre

Laëti Le 11 novembre 2013, 04:27

Hello Hello,

I love it !

À bientôt, Laëti

Répondre

Coco Le 11 novembre 2013, 08:40

Entre le CPW et cette théorie des mesures, tu es entrain de nous donner les clefs pour se constituer une garde-robe allant à l’essentiel : brillant !

Répondre

Fabignou Le 11 novembre 2013, 09:35

Soit je suis passée dans les spams, soit mon ordi a merdé au moment ou j’ai posté hier :-(
Bref, je disais que je fais attention à la longueur des manteaux depuis longtemps, trop longs ce n’est pas jouable pour moi. Et je regarde toujours l’emplacement du resserrage de la taille (idem sur les robes ou les tuniques) car s’il est trop bas j’ai l’air d’un sac (team silhouette en 8) :-)
Un truc que j’ai repéré pour les bottes et boots, indépendamment de la hauteur de tige : l’échancrure devant, qui permet d’allonger la jambe, là où un bord droit casse la ligne. Pour les bottes ou boots looses ce n’est pas grave mais ça change tout pour les rigides.

Répondre

Peach Le 11 novembre 2013, 11:28

Je n’avais jamais pensé à mesurer mes vêtements, mais là ça me semble tout à coup évident! Le problème c’est que je n’essaye jamais rien en boutique, par flemme sûrement et je me retrouve parfois avec des vêtements pas du tout taillés pour ma morphologie! Ce que je trouve dommage quand même c’est que les grandes enseignes, comme Zara par exemple, abordable certes, mais taillés pour des filles d’1m80! Des jeans avec des ourlets de 15 centimètres, des tuniques qui se transforment en robe, aie aie aie… C’est dommage je trouve que la mode nous mettent certaines barrières, nous empêchent de porter certaines pièces, parce qu’on est pas taillée pour.
Allez je me lance, je sors le mètre ruban, et je vais fouiller dans mon dressing à la recherche de ce qui me va le mieux!

Répondre

Thiad Le 11 novembre 2013, 13:11

Autant j’ai pris l’habitude de le faire pour les coupes des fringues, autant je ne pense pas à mesurer !! Et pour les boots c’est une révélation pour moi ! C’est vrai que la mauvaise hauteur de tige épaissi vite le mollet !
Parce que pour les coupes c’est plus facile… Genre je sais qu’avec une poitrine un peu généreuse les vestes sont souvent bof sur moi car impossibles à fermer ou trop souvent trop « ouvertes » même portées non fermées par les boutons. Ou alors je sais qu’il me faut des emmanchures classiques sinon la carrure de nageuse est-allemande me guette !!

Et sinon un immense merci à toi parce que tes articles sont si pertinents et surtout c’est tellement agréable d’avoir un échange avec toi ! 😉 merci de prendre ce temps pour répondre à tout le monde !

Et pour finir sur le cost per wear, si on ne peut pas se fier qu’au prix, je trouve qu’on peut souvent se fier à la marque, j’ai déjà remarqué par exemple que les basiques de certaines marques boulochent plus que d’autres, pourtant à prix équivalent, et ou qu’un petit pull de chez kookai payé 70€ a souvent les coutures qui vrillent…

Répondre

Lucie-B Le 11 novembre 2013, 13:34

@Murielle : Longueur = galère pour les personnes de 1m60 et moins c’est sur! Et on ne parle pas des longueurs de manches, beaucoup plus chiant à refaire qu’un ourlet de pantalon.

Les slim trop longs ne me dérangent pas parce que j’aime bien avoir des petits revers (reboulage en langage fashion ^^). Mais pour les pantalons larges c’est l’enfer. Les meilleurs que j’ai trouvé sont les formats « Petite » de Boden. Nickel.

Sinon pour les jupes et de robes, je les trouve souvent ra-la-foufoune quand elles sont portées par le mannequins des sites internet. Dans ces cas là ça me convient bien d’être petite!

Répondre

Véronique Le 11 novembre 2013, 15:35

Comme quoi les hommes n’ont pas tort, c’est bien une question de centimètres 😉

Répondre

Lyly Le 11 novembre 2013, 16:34

Comme d’hab, des conseils qui tombent à pic et qui donnent de bonnes idées! Dommage en effet que tous les sites internet ne proposent pas les mesures des vêtements vendus!

Je sens qu’à Noël je vais me commander une machine à coudre (si quelqu’un en a une petite à me conseiller, je débute) (je débute = je sais même pas recoudre un bouton).

La bise!

Répondre

Murielle Le 11 novembre 2013, 17:59

@ Lucie-B
Un énorme merci pour le lien de Boden que je ne connaissais pas, en effet il y a des chouettes pantalons dans la section Petite :-)
Les slims moi aussi je roulotte mais parfois quand il sont trop longs le revers devient trop épais, du coup je vais aller voir chez Boden.
Pour les robes en effet une robe très courte sur mannequin peut donner une belle longueur pour nous…

Répondre

Lucie-B Le 11 novembre 2013, 20:11

@Murielle : Pour Boden j’avoue que je n’ai pas essayé leurs jeans. Mais j’ai 2 pantalons larges en velours côtelé, ce modèle là :

http://www.boden.fr/fr-FR/Femme-Petit-gabarit/WM345-NAV/Femme-Bleu-Marine-Pantalon-Large-en-Velours.html

Ça donne une dégaine un peu Oliver Twist que j’aime bien :)

Sinon je valide aussi leurs robes et leurs pulls/gilets :)

Répondre

Camille Le 11 novembre 2013, 21:53

C’est techniquement intéressant :) Ah ah, couper des bottes, je l’ai fait !

Répondre

sanstae Le 12 novembre 2013, 09:43

tout ça est hyper logique. on peut se demander ce que tu as fait pendant 15 ans !! mais le principal c’est que tu en ais pris conscience et ça c’est sans prix.
les mesures, c’est essentiel. je les pratique depuis pas mal d’années et franchement ça m’a permis d’éviter pas mal de déconvenues ou de cata sur le web. en contrepartie, quand je vends je les indique toujours même si elles ne servent à personne, j’aurais fait tout le nécessaire. et si on ne me les donne pas quand je les demande par exemple sur ebay, et bien je n’achète pas, pour éviter une erreur et parce que la vendeuse au fond ne respecte pas les acheteurs (je sais parfois c’est drastique comme politique mais pour moi ça a un sens réel).
bienvenue dans le monde de la raison !!

Répondre

Nunu Le 12 novembre 2013, 10:09

Han, revoir ce visuel du blazer parfait sur toi, heureux bol quand même.
Le sur mesure prend tout son sens finalement. Du coup tu prends ton mètre avec toi pour les achats IRL ?? Pour la vente internet, il faut juste privilégier les sites où le retour est vraiment facile ^^ (oui ça limite mais c’est le but d’acheter moins pour acheter mieux 😉 )

Répondre

Arla Le 12 novembre 2013, 11:45

juste merci !

Répondre

Claire Le 12 novembre 2013, 12:14

aahh, période de rationalisation :-))) Tu as raison, ça me donne envie de rationaliser moi aussi. Le tri et les achats plus efficaces. OK. Go go gooooo

Répondre

Murielle Le 12 novembre 2013, 12:48

@ Lucie-B: Merci pour les renseignements, au niveau des tailles ils taillent normales ? Ou plus petit ou large que chez nous ?

Répondre

Olivia (à Paris) Le 12 novembre 2013, 14:04

Han les Dr Marteens! <3

Répondre

Romantic Tea Le 12 novembre 2013, 19:51

AHHH ! J’ai failli mourir étouffée d’une crise cardiaque (au moins) quand j’ai vu que tu m’avais cité. Merci.

Pour répondre à ta question, non, je ne mesure pas les vêtements que je porte (hors mis la dimension des talons mais c’est d’avantage pour éviter le je-me-tords-la-cheville ou le talon-laid-qui-tasse). Mais je vais m’y mettre parce que c’est un bon moyen pour repérer ce qui nous va vraiment et avoir l’illusion du sur-mesure.

Je n’y avais jamais pensé à utiliser un ruban pour la longueur. D’ailleurs, je crois que c’est un peu pour avoir ‘les bonnes idées’ que je lis les blogs mode, thank god!

Malheureusement je crois que je n’ai pas encore eu de coup de chance comme toi, et je n’ai pas trouvé le blazer qui me va parfaitement, ni la taille de botte, ou la robe qui tombe juste là où il faut (je vais quand même me persuader que mes nouvelles bottines vernies me font des jolies jambes, parce que merde, elles sont neuves). Finalement s’habiller, c’est vraiment pas facile et ça mobilise du temps. Mais je vais garder espoir et croire qu’un jour je serai aussi bien fringuée que dans Vogue (grosse blague).

Belle soirée :)

Répondre

jessica Le 13 novembre 2013, 13:32

j’adore les chaussures :) au top

Répondre

Lucie-B Le 14 novembre 2013, 11:09

@Murielle : Perso je prends ma taille normale et c’est très bien

Répondre

Murielle Le 14 novembre 2013, 13:46

@ Lucie-B, merci :-)

Répondre

Anne - Révérencieux Le 14 novembre 2013, 23:12

Non, mais génial! Suis fan!

Répondre

Balibulle Le 15 novembre 2013, 18:42

J’arriiiiiive, je reviens demain pour vous répondre à tous !

Répondre

Balibulle Le 17 novembre 2013, 22:27

@ blacksheep : c’est le privilège des tailles non standard, sans être immense non plus je suis relativement grande donc pas mal de trucs sont trop courts sur moi, et du coup c’est ça qui nous force à regarder de plus près les longueurs par rapport à une taille standard genre 1,65 m.
@ anne & dubndidu : héhé justement le mètre-ruban t’aidera peut-être à te « trouver » encore plus vite 😉
@ jane : tes phalanges ? Raconte :)
@ soniachocolat / danisha : 😉
@ patanoc : un bon geek saurait sûrement nous fabriquer le bon algorythme ! ^^ C’est très vrai concernant les jeans, sur un modèle de même marque et même taille j’ai un tomber tout à fait différent entre un brut bien épais et un délavé un peu plus fin. Pour la veste Tara Jarmon, c’est pas de chance, sur moi, il aurait fallu qu’elle soit moins épaisse (et la marque taille petit d’une manière générale)
@ jicky : tiens je n’y avais jamais pensé, c’est très bien vu pour les manches du blazer ! Sauf bien entendu pour les modèles de veste « boîte » voués à être courts, mais à part mon modèle lurex Comptoir des Cotonniers que j’adore, ça ne me va pas tellement de toute façon…
@ fabignou : oui c’est vrai ! Et ça doit être le secret des « Dickers » d’Isabel Marant, elles sont échancrées devant… Dommage que de profil elles fassent le pied comme une péniche…;)
@ anonyme / severi27 : on est, d’une manière générale, trop passif devant le vêtement. Une fois qu’il est acheté, c’est presque une sentence, comme s’il fallait le prendre tel quel et à perpète. Il faut s’autoriser à y toucher et se faire confiance :) Et concernant l’achat, si on prend l’exemple de Dead Fleurette qui a les critères les plus restrictifs qui soient, elle continue (ou continuait) même en achetant très peu de pièces, à s’autoriser d’y renoncer. Comme si l’achat lui même était une première étape, et n’impliquait pas forcément une acquisition définitive ensuite. Et oui pour les échancrures et motifs, notamment sur les chemises. Quand on en porte une par dessus son pantalon ou jupe, etc, mieux vaut qu’elle ne soit pas coupée droite…
@ cécile : oh merci, j’adore, c’est si vrai !
@ tam : comme quoi, vive la taille non mannequin ^^ Moi je n’oserais jamais customiser des chaussures, j’aurais toujours peur d’un rendu cheap
@ lilly day : haha, exactement ! :)
@ cécile : peu mais bien coupé, oui, c’est possible ! Il faudrait que tu puisses mesurer ta longueur intermédiaire, je suis sûre qu’elle existe pour chacun d’entre nous :) Reste à trouver le manteau et/ou la parka qui correspond ensuite, et là, les ennuis commencent ^^
@ la reine souillon : bienvenue au club :)
@ lucie-b : haha ! Horatio Caine sors de ce corps ! Et loool pour la couture, moi je suis pareille :)
@ coco : merci du compliment, moi fière :)
@ peach : oui, clairement, réhabiliter l’essayage avant achat c’est essentiel, y compris avec du repérage, s’autoriser à ressortir de la boutique les mains vides aussi (même si bon, chez Zara, c’est parfois risqué, vu leurs stocks…)
@ thiad : plaisir amplement partagé ! Moi aussi j’ai mis du temps à capter pour les boots, et rien que de lire tous vos commentaires j’ai réalisé plein d’autres trucs, on s’entraide ! Et merci pour l’info sur Kookaï 😉
@ véronique : oh que oui
@ lyly : alors là, bravo, courageuse de t’y mettre :)
@ camille : réussi du premier coup ?
@ sanstae : eh bien je faisais « à l’oeil » sans plus de précision, et surtout je pensais que je n’étais pas « faite » pour certains vêtements, plutôt que de me dire qu’une meilleure coupe existait ailleurs qui m’attendait encore. Je me remettais en question moi, au lieu de remettre en question le vêtement. C’est bête hein :)

Répondre

Tam Le 18 novembre 2013, 11:51

> En même temps je n’ai pas pris le risque de customiser des chaussures à 200 € ! J’ai pris une vieille paire laissées à l’abandon achetées 30 € y’a 3-4 ans 😉 Donc c’est forcément cheap ! Et puis souviens-toi les custo Birkenstock l’été dernier c’était chouette !

Répondre

Balibulle Le 23 novembre 2013, 13:48

@ nunu : non quand même pas mais je devrais peut-être ! Et oui pour les sites, c’est assez dingue d’ailleurs que le retour gratuit ne soit pas encore la norme…
@ arla / claire : :)
@ olivia (à paris) : tellement…
@ romantic tea : mdr !! Un mètre ruban ça coûte que dalle en plus, faut pas se priver :)
http://www.amazon.fr/Metrica-22091-M%C3%A8tre-ruban-Couturier/dp/B00ATJPZ3O/ref=sr_1_1?s=hi&ie=UTF8&qid=1385210778&sr=1-1&keywords=m%C3%A8tre+de+couturi%C3%A8re
@ jessica : merci :)
@ anne – révérencieux : et moi flattée !
@ tam : les Osklen ? Ben je préfère les originales… :)

Répondre

The Crazy Soprane Le 24 février 2014, 21:38

J’y avais jamais pensé, comme quoi !!!

Répondre

Nena forever | The Beauty and The Geek Le 27 mars 2014, 12:58

[…] bonne hauteur de tige. Il faut que je mesure tout pour m’en faire un étalon (jurisprudence Balibulle), c’est ma paire à moi. Je ne peux pas m’en passer […]

Répondre

La grossesse des unes fait le bonheur des autres | Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques Le 7 avril 2014, 20:05

[…] pour cohabiter avec un blazer long, des collants et des boots. D’ailleurs il faut que je la mesure en bonne et due forme, parce que je la soupçonne d’avoir cette longueur qu’on est si nombreuses, pas vrai, […]

Répondre

The shopping planner | Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques Le 23 avril 2015, 13:19

[…] en premier lieu se comprendre soi, comprendre sa morphologie et ses besoins. Savoir repérer les bonnes proportions et les pièces qu’on porte vraiment, celles qui ne nous condamnent pas à l’échec. […]

Répondre

Copie conforme certifiée | Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques Le 18 mai 2015, 10:53

[…] que j’ai mis la main il y a quatre ans sur mon Graal, un Comptoir des Cotonniers anthracite de 75 cm de long, à col châle, je n’ai recroisé qu’une seule fois la route d’un blazer parfaitement coupé […]

Répondre

ajouter un commentaire