ModeGarde-robe capsule et tri

1 septembre 2014

Mes sacs

capsule_sacs_balibulle

Ce qu’il y a d’inattendu et de vraiment chouette quand on tente d’optimiser sa garde-robe, c’est à quel point ça envoie valser nos repères. Dix vernis, sept sacs à main. C’est rien ? C’est trop ? Si je suis « descendue » à ce chiffre, est-ce qu’au fond, je ne peux pas faire encore moins ?

Rationaliser son dressing ce n’est pas simplement avoir le plaisir de s’habiller plus facilement et plus justement. C’est aussi redéfinir son sentiment de variété face à son placard et savoir à partir de « combien » il commence. Si tant est que la variété vous soit un plaisir nécessaire bien sûr. Il l’est encore pour moi.
Et le stade d’optimisation où je me trouve ces temps-ci est vraiment jubilatoire à ce titre, parce que j’ai élagué suffisamment de choses pour ressentir cette précision nouvelle de ma garde-robe, tout en possédant encore suffisamment de pièces différentes pour en apprécier la variété. Je sais que ce n’est que transitoire, mais pouvoir apprécier les particularités de chaque étape, c’est vraiment agréable.

Alors, les sacs. Il y a quelques mois, j’en avais encore une grosse vingtaine. Il m’a fallu de la patience et une vraie réflexion pour arriver progressivement à cette « capsule » de 7 ci-dessus. Qui n’en mérite peut-être pas le nom puisque, si chacun de ces sacs m’est parfaitement utile (contrairement à ceux auxquels j’ai renoncés), je n’ai pas pour autant « tout » ce dont j’ai besoin (comme vous vous en souvenez peut-être, j’ai fait un comptage séparé pour les pochettes, qui est d’ailleurs celui par lequel tout a commencé sur le blog il y a presque un an…)

Donc peut-être qu’au fond, il me faudrait encore moins de sacs, mais d’autres ? Joie d’avoir autant d’horizons mystérieux à découvrir…

En tout cas pour l’heure j’ai fait la paix avec les modèles que j’ai.
Renoncé aux merveilles restées au fond d’un placard et avec qui la greffe n’a jamais pris.
Aux modèles trop petits ou trop lourds, aux bandoulières trop longues ou trop fines, aux fermoirs trop compliqués ou inexistants… Encore davantage qu’avec un vêtement, le passage à la vie réelle ne pardonne pas avec un sac s’il n’est pas fonctionnel et par là j’entends fonctionnel pour vous. Pas pour la voisine ou votre meilleure copine.
On peut se contraindre parfois bizarrement à supporter d’être mal à l’aise dans un vêtement ou une paire de chaussures, mais rarement avec un sac, vous ne trouvez pas ?

Donc voici ma team de 7. Et pourquoi je les garde.

n°1 / Besace « Folk » quadricolore HEIMSTONE (2011)

Vert + noir + caramel + beige = win absolue. Ah et intelligence totale de la grande poche plaquée à l’arrière que vous ne voyez pas mais qui est TELLEMENT pratique quand, comme moi, vous baladez votre vie avec vous et passez votre temps à rentrer/sortir des trucs de votre sac. Il a fait presque toutes les guerres, est gribouillé de stylo (peur de manquer de stylos donc toujours une demi-douzaine mal rebouchés qui se baladent), sa partie en toile commence à être un peu craspouille et j’ai dû faire recoudre la bandoulière qui m’a rapidement lâchée tellement je le surcharge, mais n’a plus bougé depuis. Bref, c’est mon sac préféré entre tous. Terreur du jour où vraiment, il ne sera plus sortable. Peut-être qu’il serait temps d’aller lui faire faire un toilettage chez le cordonnier.

parka_marc_by_marc_jacobs_delancey_black

n°2 / Sac-cartable en simili-cuir noir et métal ZARA (2009)

Une vaste blague qui dure depuis déjà cinq ans. Parfois Zara sort un sac canon et qui n’est copié sur personne. Et parfois, c’est du plastique. Ca ne m’a pas gênée et ça ne me gêne toujours pas. Il est mou, ultra léger et je peux le charger presque à volonté. C’est aujourd’hui mon seul sac noir et c’est très bien comme ça.

reiss_tibi_zara

n°3 / Sac-cartable « Tamy » en cuir kaki GREAT BY SANDIE (2011)

Parce que je crois plus à l’utilité (chez moi) du grand fourre-tout kaki que du grand fourre-tout noir, en fait. Son seul défaut c’est d’aller avec tout sauf avec mes veste ou gilet kaki (ça jure). Sinon le cuir a vieilli admirablement, la petite pochette zippée sur le rabat est à peu près le seul endroit au monde où je suis sûre de retrouver rapidement mes clefs. Vraiment dommage que la marque ait disparu, pour moi le Tamy était un vrai rival des Jérôme Dreyfuss.

cost_per_wear2

n°4 / La mini-besace army, goodie W9 (c’est pas une blague) (2010)

Oui c’est un vrai goodie offert par la chaîne W9 pour promouvoir je ne sais plus lequel de ses programmes. A première vue, de la came d’assez mauvaise qualité, et en fait, une excellente surprise. Il est compartimenté intelligemment, avec un format parfait, du coup c’est devenu mon no-brainer estival par excellence, qui se glisse dans la valise et va avec n’importe quoi, les broches strassées dessus y restent maintenant à l’année. Bref, il a fait ses preuves et sa provenance improbable me le rend encore plus attachant.

besace_army_broches_strass

n°5 / Le sac à dos en toile bordeaux MUJI (2014)

Mon dernier arrivé. Ou quand un déplacement pro (tournage en Malaisie ce printemps de « Koh-Lanta ») vous oblige à investir dans quelques basiques fonctionnels… qui vous suivent ultra-efficacement depuis. Ma casquette et mon bermuda cargo Quechua, ma « parkaway » Comptoir des Cotonniers et ce sac à dos Muji. Je m’étais dit que bordeaux c’était la bonne idée pour pouvoir être porté avec tout (du noir comme du marine, du kaki ou du beige, théorie déjà développée ici), j’avais d’abord optionné un Fjällräven que j’ai trouvé tout sauf pratique une fois que je l’ai reçu. Du coup, ouste la hype, j’ai trouvé mon bonheur chez Muji. La nuance de bordeaux est parfaite, il passe en machine, il a une petite poche latérale super pratique pour chercher un truc dans le fond sans ouvrir le sac totalement, son absence de logo le rend un peu moins sportswear qu’un Eastpak. Je l’adore.

n°6 / le sac cube safran HAKEI (2013)

C’est le plus petit sac avec lequel je puisse aller travailler, parce que mes carnets de notes format A5 rentrent tout juste dedans. Il a une capacité de stockage surprenante au vu de sa taille modeste, grâce à son format cube au porté asymétrique façon « Pandora » de Givenchy. Avec son safran soutenu, il remplace avec plus de mordant une classique nuance camel. Bref un bon basique qui ne la ramène pas et sur qui je peux compter.

sac_cube_hakei

n°7 / Le petit sac de dame tricolore KESSLORD (2011)

Beaucoup plus polyvalent que je ne l’aurais cru au départ, il a su se faire une place avec le temps. Je me suis surprise à le porter avec des tenues aussi épurées que chargées. Sa forme triangulaire m’empêche d’y glisser mes fameux carnets de boulot mais pour les « petites sorties », il est impeccable. Et m’a prouvé qu’un « sac de dame » avait aussi sa place à mes côtés.

zara_jacket_topshop_shirt_hm_skirt_kesslord_bag_new_look_boots

Voilà, elles étaient looooongues, pardon pour ça, mais mes présentations avec mon « équipe » sont terminées. Rien qu’en écrivant ce billet j’ai encore réalisé des trucs sur ma garde-robe, et si jamais ça peut être contagieux, alors c’est le bonheur.

Je ne vous ai pas parlé plus en détail des sacs dont je me suis séparée parce que je déteste les adieux (bon et qu’à un moment il faut savoir s’arrêter).
En tout cas certains sont sur mon vide-dressing, ici. Et si jamais l’un d’entre eux tape dans l’oeil de l’une d’entre vous, je m’excuse d’avance, je ne pourrai expédier l’heureux élu que ce week-end, étant pour le moment en train de buller sévère dans le Midi.

Ensuite  ? J’ai déjà le thème de mon prochain billet, il s’agira là encore de capsule et de vous présenter une équipe. Cette fois il n’y aura pas 7 membres mais 4, mais il y a un énorme indice dans les photos de ce post… A très vite et belle semaine à vous.

Colombe Linotte Le 1 septembre 2014, 18:03

Alors, pour le toilettage de la besace Folk, je te propose un petit bain anti-puces avec shampooing adapté à toutes les croûtes de cuir, un démêlage de la bandoulière, une tonte de la poche intérieure, un petit coup de ciseaux sur les griffes cloutées et un finish par friction énergisante à l’eucalyptus – anti-stylos-mal-rebouchés pour faire fuir la vermine.
Demande à Tartine, elle te dira.

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:18

Et ça, c’est le forfait entrée de gamme.

Répondre

Lolita Le 1 septembre 2014, 18:05

Il faut absolument que je suive ton exemple. L’accumulation de jeans, chaussures et sacs (et tout!) chez moi commence à m’inquieter. Mais le sentiment qu’il m’en faut encore plus ne disparait pas, il faut que j’arrête pour de bon, comme si j’arrêtais la cigarette ou l’alcool.

En plus, je ne mets même pas la moitié de tous mes trucs, c’est ridicule. Je vais relire tes billets au sujet et je m’y mets sérieusement (après mes vacances, donc en Octobre).

🙂

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:20

Peut-être que tu auras besoin d’encore davantage de temps. Quand j’en étais au même stade que toi (= un début d’inquiétude, mais le plaisir de l’accumulation toujours là) j’ai encore laissé filer pas mal d’années avant de ressentir une vraie envie de changer les choses.

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:20

Et bonnes vacances ! 😉

Lolita Le 2 septembre 2014, 12:28

Ah non, non, non, je ne peux pas laisser passer des années, j’en ai déjà 40!!! 😀
Il me faut une thérapie de choc.

Merci!

Cécile Le 1 septembre 2014, 18:21

On attend la capsule foulards non? 😉

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:21

Trop forte 😉

Répondre

Natha Le 2 septembre 2014, 15:25

Mais, punaise, seulement quatre foulards!?… Autant j’ai huit sacs qui me suffisent largement, autant les foulards j’en ai une palanquée…bref je suis ultra curieuse du prochain post !

Balibulle Le 4 septembre 2014, 13:04

Mais tu verras, là aussi, ça a été un looooong chemin pour arriver à quatre (on dirait une ex-alcoolique quand je parle…)

Charlotte Le 1 septembre 2014, 18:56

Aaah le Tamy… je l’ai déjà dit plusieurs fois mais je le redis quand même, quel merveille ! La couleur, la forme, le cuir… parfait !
J’aime beaucoup ton sac Hakei, la couleur est originale et très réussie.
Le sac Heimstone je ne suis pas fan comme ça mais sur toi je trouve qu’il fonctionne bien. Il va toujours très bien avec tes tenues.

Pour ma part, j’adore les sacs, c’est clairement là que je dépenserais tous mes sous si je le pouvais 🙂
J’essaye d’être raisonnable en me limitant à un sac de chaque couleur 🙂 (sans compter les pochettes quand même 🙂 ). Pour l’instant j’ai le Rocco en noir, le Billy en camel, Balenciaga en rouge et donc le Twee en vert, que je ne quitte plus depuis que je l’ai reçu ! Ca me fait déjà une belle petite collection qui me permet de varier assez facilement.

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:23

Ca ne me paraît que de bons investissements, bravo 😉 Et tu as les trois premiers depuis combien de temps chacun ? Ils vieillissent bien ?

Répondre

Charlotte Le 2 septembre 2014, 21:58

Ce sont de vrais investissements c’est sur, j’ai mis des années avant de les acheter, pour être sûre qu’ils me plaisaient vraiment et ne pas me lasser, je pense les garder toute ma vie (oui je suis optimiste 🙂 ). J’ai le Balenciaga depuis 2010, mon premier achat de grande, avec mon premier boulot 🙂 J’en rêvais depuis que j’étais au lycée ! Il vieillit plutôt bien je trouve. C’est un cuir un peu vernis donc quand même très différent des cuirs souples de Dreyfuss. Le Billy je l’ai depuis 3 ans et le Rocco 2 ans. Les deux vieillissent très bien. Plus ils vieillissent, plus ils sont beaux !

Balibulle Le 4 septembre 2014, 13:05

Franchement = bravo. Moi je rêve d’un Balenciaga et j’ai mis dix ans à en être sûre… 😉

audrey Le 1 septembre 2014, 20:12

Oh… Je n’y vois pas ton superbe velvetine ! 🙁

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:24

J’en avais 3 ! Eh j’ai dû me rendre à l’évidence : pas faits pour mes besoins…

Répondre

Eco-jolie Le 1 septembre 2014, 21:32

Ovations au sac cube Safran HAKEI

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:24

😉

Répondre

Fabignou Le 1 septembre 2014, 22:22

Jolie capsule !
Les sacs, c’est le domaine ou je suis la plus exigeante, c’est tres rare qu’un sac me plaise totalement. A part les Abaco : j’en ai deux a mon actif et en vise un troisieme 🙂 A part eux, mon sac de l’ete depuis plusieurs annees, un modele safran a etoiles, sur lequel j’ai craque dans une petite boutique, visiblement copie sur un Dolce & Gabbana : http://be.imdoc.fr/1/mode/look-dolce-gabbana/photo/56177561/7696772c7/look-dolce-gabbana-pochette-dolce-gabbana-p460.jpg
Completement improbable mais je l’adore !
Et un mini sac Zara en cuir anis sans doublure, que je sors uniquement avec une robe qui a des touches anis (cela suffit-il a le qualifier de « parfaitement utile » ? Sans doute pas mais il est tellement mignon et si petit 😉

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:26

Ma théorie : le regard qu’on porte sur chaque sac en fait l’utilité. Si tu continues de voir ton mini Zara comme tellement mignon et petit, il est parfaitement utile.
Moi j’ai tendance à faire la démarche inverse, je suis dans une phase où ce qui ne m’est pas utile ne parvient pas à m’apparaître mignon. Ca aide, quand on a besoin de trier 😉

Répondre

Anonyme Le 1 septembre 2014, 22:27

Tu as vu les pochettes à iphone du dernier post de Betty ? Je suis sûr que tu dirais pas non d’en avoir une dans ce style ! 😉

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:28

Non, je ne la lis plus. Mais je suis allée voir pour pouvoir te répondre et je ne trouve pas. Tu m’envoies le lien ?

Répondre

Anonyme Le 2 septembre 2014, 16:09

Voici le lien vers les pochettes en question :
http://www.bottegaveneta.com/fr/femme/onlineboutique/sacs/pochettes-et-sacs-du-soir

Lorsque j’ai mis le com j’avais pas regardé le prix, mais c’est sûr que 1200€ ça refroidit…

Nunu Le 4 septembre 2014, 11:17

C’est mignon ‘pochette à Iphone’ pour une minaudière ^^ (c’est un crime de lèsefashion mais bon, c’est un mec alors on en sourit)

Balibulle Le 4 septembre 2014, 13:07

@ nunu : haha, n’est-ce pas ? Anonyme a beau hanter les blogs de filles depuis de longues années, il n’en reste pas moins homme 😉

severi27 Le 2 septembre 2014, 08:50

Hihihi, je viens justement de rédiger un post sur une jeune créatrice qui se lance dans la confection de sacs : http://simplicityisnotsoeasy.blogspot.fr/2014/09/crush-on-nina-l.html
Étonnant le paradoxe entre recrudescence de plaisir et rationalisation qui a conduit à réduire considérablement le nombre de pièces possédées !
C’est pourtant l’effet que j’ai également ressenti quand j’ai réussi à trier toutes mes affaires et à déterminer précisément les critères de ce que je voulais conserver. Parfois, cela tient à un petit détail, l’essentiel c’est d’être en phase et de ne rien regretter. J’ai gardé 10 sacs, j’en vends encore 4 que je n’utilise pas, je serai ravie qu’ils aient une seconde vie chez quelqu’un d’autre 😉

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:48

Très mignonne et maline sa petite brique de lait 😉
Et totalement d’accord avec toi pour dire que le juste critère peut parfois être un détail. Bonne suite de tri à toi !

Répondre

severi27 Le 6 septembre 2014, 12:26

Elle organise bientôt une vente éphémère à Paris 😉

Murielle Le 2 septembre 2014, 08:56

Je ne sais pas pourquoi mais je me lasse très vite d’un sac c’est pourquoi je prends des petits prix (max 50 euros). C’est peut être aussi parce j’utilise un modèle pendant quelques temps jusqu’au jour où je ne sais plus le voir plutôt que les alterner… Ca m’est déjà arrivé d’acheter un sac, ne pas l’utiliser avant des mois et quand je le sors, je me demande pourquoi j’ai choisi ce modèle…
Je viens d’en acheter deux, un moutarde et un aubergine, mais c’est pour remplacer deux que je vais virer, des noirs.

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:32

Peut-être que le fait, justement, d’en acheter beaucoup et d’avoir un fort turn over fait que tu ne « t’investis pas » auprès de chacun. C’est comme si par définition ils étaient faits pour ne durer qu’un temps, tu vois ce que je veux dire ? Et hélas, il est rare de tomber sur un sac qui vieillit bien à moins de 50 euros. Peut-être qu’en achetant un à 150 au lieu de 3 à 50 euros tu tomberais sur des modèles susceptibles de te plaire déjà plus longtemps, avec de meilleures finitions ?

Répondre

Murielle Le 2 septembre 2014, 14:49

En fait j’en achète pas beaucoup, peut être un parfois deux pas an, j’en ai pas beaucoup, j’ai 7 sacs et 2 pochettes.
Les deux nouveaux ne s’ajouteront pas puisqu’ils vont remplacer deux autres que je vais éliminer.
Mais tu as raison sur le fait que je sais qu’ils ne dureront pas longtemps à mon goût.

matchingpoints Le 2 septembre 2014, 08:59

On suit toujours avec autant d’intérêt votre « recentrage » de vos placards – c’est vrai, il vaut mieux maitriser ses affaires.
Ce qui nous frappe dans le choix de vos sacs, ils se ressemblent, tous des sacs à bandoulières et assez longs. Pourquoi ne pas avoir choisi une autre forme pour varier ?

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:35

Bien vu ! Parce que je suis « Madame Mains libres », que j’ai besoin de pouvoir accéder au contenu de tout mon sac sans le retirer de mon épaule = donc la longue bandoulière s’impose à chaque fois 🙂

Répondre

severine Le 2 septembre 2014, 09:50

Le débarras des unes fait le bonheur des autres ! Je viens de craquer sur ta pochette leopard… 🙂 Autant pour les fringues je me sens capable de rationaliser, autant les sacs, ca reste compulsif…J’ai bien noté que tu ne l’enverrai pas de suite, aucun souci.

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:36

Oh génial ! Oui pardon pour le délai, ce n’était pas malin de ma part de poster une fois partie en vacances, mais je n’ai pas eu le temps de rédiger ce looooong billet pendant que je bossais 🙂 Merci de ta patience !

Répondre

Anne.B Le 2 septembre 2014, 09:59

Ahhhhh ce fameux GREAT BY SANDIE…une perfection,tant dans la couleur que dans la matière!Par contre je ne savais pas qu’ils avaient arrêté la marque,quel dommage!On en revient toujours au même,dès qu’un truc est génial,ça finit toujours par être arrêté…parfum,maquillage…
En tout cas bravo pour ton optimisation,tu as assuré! 😉

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:38

Merci poulette ! Et oui pour Great by Sandie quel dommage, la liquidation judiciaire date de début 2014. Mais j’imagine que c’est devenu un secteur assez rude quand tu crées essentiellement avec du cuir, vu la hausse du prix de la matière première… Il faut limite monter en gamme vers le luxe ou le « premium » comme on dit pour s’en tirer. D’où l’explosion des prix chez Dreyfuss probablement…

Répondre

Miléna Le 2 septembre 2014, 10:57

Et le sac « Gilbert » de Jérôme Dreyfuss !!! Il était tellement beau et je ne le vois pas sur ton vide dressing.

Répondre

Balibulle Le 2 septembre 2014, 11:45

Tu t’en souviens ! 🙂 Voilà un exemple parfait de sac pas du tout fonctionnel. Pendant des années je l’ai chargé à bloc, comme il était énorme, en me disant que c’était normal d’avoir l’épaule sciée par la bandoulière toute fine… Un jour j’ai compris que je n’avais pas à endurer ça, et que la bandoulière aurait dû être plus large pour être plus confortable, tout simplement.
Et puis sur la fin, comme toutes les bandoulières un peu fines chez Dreyfuss, elle s’effilochait de toutes parts. Aujourd’hui je n’en démords plus, un sac grand donc potentiellement lourd DOIT avoir une bandoulière épaisse, voire renforcée (comme celle du Heimstone), point barre 🙂
Et puis fin mot de l’histoire concernant Gilbert il avait totalement changé de couleur, et un Bic bleu avait fui dans le fond donc il a fini à la poubelle il y a un an. RIP Gilbert !

Répondre

Ariane Le 2 septembre 2014, 12:33

Ha le Kesslord est magnifique, ton sac que je préfère parmi tous 😉

J’ai trouvé mon sac parfait: le modèle Absinthe de chez Sandro. Acheté d’abord en couleur olive et vendu sur un coup de tête 1 an après car je ne me sentais pas légitime pour un tel investissement (près de 400 euros à 20 ans, je culpabilisais même si c’était « mes » sous) et impossible par la suite de trouver un sac (une quête qui devenait une obsession, des heures à regarder des pages d’eshop !) qui me plaisait/convenait réellement: je comparais tout à mon Sandro… que mon chéri m’a offert en noir pour mon anniversaire, et depuis je ne le quitte plus et je ne cherche plus! Il est idéal pour moi: la bandoulière, se porte autant en baskets qu’en tenue plus habillée, les poches idéalement compartimentées… Tout ça pour dire que ton projet capsule m’inspire, un vrai pavé que je viens d’écrire ! 😀

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 13:18

Quelle belle histoire ! Comme celle d’un amour, perdu pour mieux être apprécié et retrouvé 🙂

Répondre

angie Le 2 septembre 2014, 14:15

Donc en lisant ton post, ça me rappelle que j’ai encore des sacs au fond de mon placard 🙂 mais j’arrive pas à m’en séparer non pas parce que je n’arrive pas à les porter mais c’est que je sais pas j’attends que la mode du modèle du sac passe et de le sortir quelques années après.. un peu comme on attend que le vin se bonifie avec le temps 😛 Par exemple, j’avais acheté le modèle André de Jérôme Dreyfuss en 2007, et bien je l’ai sorti et porté pour la première fois cet hiver quand je recherchais un nouveau sac à étrenner 🙂 Et impossible de le voir aux bras de toutes les parisiennes vu qu’il s’agit d’un vieux modèle 🙂

En vernis, je pourrais me contenter de 5-7 teintes mais pour les sacs ça va être plus difficile 🙂

ps: ce foulard H&M, je l’aime tellement, que je te remercierai jamais assez de l’avoir montré ici <3 j'en avais pris 2 au cas où.. ^__^

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 13:17

Alors là, snobisme ultime et génial, j’applaudis. Mais quelles ressources pour pouvoir attendre 6 ans avant de le sortir ! Moi j’aurais déjà gravement remis en question mon achat.
Il est très beau ton modèle André, tu l’as dans quelle couleur ?

Répondre

angie Le 7 septembre 2014, 01:33

Les ressources pour attendre si longtemps : je déteste croiser quelqu’un qui a soit les mêmes fringues soit le même sac, du coup, je patiente ^_^ après il arrive que j’oublie que j’avais ce sac mais comme ils sont bien rangés, ils sont pas perdus 🙂 Et parfois, j’ai un blocage sur le sac, mais je n’arrive pas à m’en séparer et puis un jour, j’ai mûri et j’ose le porter ^_^
Mon André est marron foncé donc couleur indémodable 🙂 et même à la dernière VP Dreyfuss, je portais le André et la Responsable m’a fait il est superbe votre sac 😀 et là je lui fais « merci, il est collector vu que vous n’en fabriquez plus  » 🙂
Et j’ai même un Robert que j’ai toujours pas porté, qui attend sagement son tour ^__^

lena Le 2 septembre 2014, 14:56

Le sac HAKEI et le Great by Sandie, de loin les 2 plus canons pour moi! Par contre, tu nous avais présenté un sac My Suelly tricolore sublime et qui m’a marqué, offert par ton homme, ça n’a pas été un drame de t’en séparer? Je ne suis pas sûre que le mien apprécie que je revende un de ses cadeaux que j’ai « demandé »… Faudrait me donner la parade lol

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 13:23

Ca a été un drame de ne pas le porter autant que je l’avais prévu (et voulu). Et paradoxalement, je suis plus soulagée depuis que j’ai décidé d’y renoncer.
Et l’argent de la revente, ce sera pour lui faire un cadeau à lui, forcément ! Parade ultime, non ? 😉

Répondre

shoubbs Le 2 septembre 2014, 15:34

Ce qui est marrant dans ce genre d’exercice c’est qu’il y a forcément quelques petits traits communs qui apparaissent. C’est assez intéressant. Tes sacs en disent long sur toi et ton style de vie 🙂
J’ai mis du temps à trouver mes sacs référence, peut être un chouia plus que toi. Je me rends compte au final que j’ai les « petits sacs à bordel ». Ceux qui ont l’air petit, mais qui peuvent contenir beaucoup.
Après, j’ai quand même quelques « grands » sacs, mais je préfère un petit sac + un cabas en général

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 13:26

Absolument ! Et dans les questions qu’on me pose en commentaire aussi, comme dans celui d’Anaëlle, plus bas 😉
Concernant tes « petits sacs à bordel » c’est le syndrome Mary Poppins, et parfois je cède aussi au combo petit sac + cabas sauf que le cabas est un vieux tote bag moche et qu’il faut vraiment que j’en trouve un à la mesure de cette noble fonction !

Répondre

patounettechatte Le 2 septembre 2014, 15:42

Qu’elle rationalisation !!! Je suis admirative !!

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 13:29

Haha, merci !

Répondre

Ninie Pouce Le 2 septembre 2014, 15:45

Je suis en plein dans le post-tri du dressing (50 annonces sur mon vide-dressing y’a qu’à voir) même si c’est pas encore parfait, j’y vois clair ! Et je me pose la même question pour les sacs, qui je garde, qui je vire, et surtout, est-ce que je délaisse complètement les matières plastoc pour ne m’offrir que du cuir. A priori, c’est pas forcément la peine…

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 13:31

50 annonces !! Bravo 🙂
Et pour le plastique, je dirais que ça peut être l’exception à la règle, quand le modèle est vraiment très réussi 😉

Répondre

Brunette Le 2 septembre 2014, 16:59

Mmmh, sacs…autant, les robes (n’est ce pas), les shoooooooes, les…non c’est tout. j’overdose de shoes et de robes (inauguration today d’une très belle « 3 trous » noire qui me vaut des compliments à tous les coins d’open space –> jubilation de la pièce parfaite), les sacs, j’arrive pas, je trouve pas, je sais pas. le seul qui trouve grâce à mes yeux c’est un petit bandoulière « radio » ramené de Thaïlande, parce que si pratique à vélo et de la même couleur que mes sandales ailées…j’ sais pas. Il faut que je liste mes besoins sans doutes ? que j’identifie ce qu’il me faut ? ce que je transporte (ouh là, des tas de trucs). j’ai des sacs, mais à part la trouvaille thaïlandaise, rien de folichon, rien qui me fasse vibrer. Du coup, collection capsule obligatoire, mon dernier achat remonte à plusieurs saisons.
–> Il est grand temps d’y remédier!!!!!!

Sinon très belle collection, je vais tenter de décortiquer les raisons qui t’ont poussée à garder ceux là et pas d’autres, pour me l’appliquer à myself. Et oui of course la prochaine capsule c’est foulard!

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 14:03

Avec cette très belle anecdote thaïlandaise, je ne vois qu’une solution = voyager, et trouver ton prochain sac trouvaille au bout du monde. Il te faut des sacs à histoire(s), non ?
Pour les critères de tri, si je devais synthétiser en une seule phrase = choisir le sac qui s’adapte à ta vie, et pas le sac pour ses qualités intrinsèques. Ce qui implique beaucoup d’erreurs de casting…

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 14:03

PS : et ce bonheur de la trouvaille noire 3 trous aussi (je peux entendre l’écho de l’open space de là où je te lis…)

Kalidhia Le 2 septembre 2014, 22:18

Bon moi j’avoue ne pas avoir encore assez de sacs pour entamer ce type de tri …
Je ne sais pas si c’est bien … ou si je fais pitié du coup .. lol

Sophie.

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 13:46

Au contraire, c’est formidable, non ?

Répondre

Anaelle Le 5 septembre 2014, 23:38

C’est vrai que c’est super! Pourquoi tjs avoir plus.. On se rate quelque part, on a rien compris..

Julytoseptember Le 3 septembre 2014, 11:54

A plus petite envergure que toi moi aussi j’ai élagué un peu. Je pratique la politique du coup de coeur et ne supporte plus d’avoir quelque chose que je ne porte pas ou pas trop dans ma garde robe. Bon j’adore les sacs mais question d’âge (je ne gagne pas encore ma vie) et donc de budget, je peux de toute façon en acheter beaucoup moins que toi ! J’ai donc un Billy noir pour l’hiver/automne et un camel Zadig pour l’été/printemps et une petite pochette Amenapih très récemment. L’important n’est pas tant le nombre mais ce que tu en fais, moi maintenant je fais très attention au double emploi mais si tu peux quand même porter chacun pas mal de fois et que tu les aimes tous, où est le problème :)? Concernant Great By Sandie, j’adore ton sac et je trouvais que la marque faisait des sacs très jolis mais j’avais lu quelques critiques concernant leur grande similitude avec les Dreyfuss et après coup ça m’avait un peu choqué…

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 13:52

Ah c’est peut-être ce qui a contribué à couler la marque alors ? Je n’avais pas entendu ces critiques. Mais sur une jeune marque qui a vraiment besoin de buzzer pour faire son trou, j’imagine que ça peut être dévastateur…
Et quant aux sacs, je pense que le prix de tes Billy et Zadig couvre facilement les deux-tiers de ma sac-o-thèque 😉 Et tu as totalement raison, je pense vraiment qu’en matière de sacs, contrairement aux vêtements où le turn over doit être plus important ne serait-ce que pour des impératifs d’hygiène, le double emploi ne pardonne pas et fait qu’on en préfère souvent l’un à l’autre.

Répondre

ema Le 3 septembre 2014, 11:58

Alors en petit je n’aime que les bandoulière, format rigide, noir, rectangulaire. C’est dit.
Pour les grands, je sais plus. J’ai un Billy que j’aime parce que j’ai mis 6 ans à m’autoriser en avoir un. Mais c’est pas l’amour fou. Avec aucun de mes « grands » sacs d’ailleurs. Quelle misère.

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 13:56

Comme remarque Shoubbs, les sacs en disent long sur nous… et sur ce qui nous rassure. Grand fourre-tout mou pour moi, petit sac rigide noir rectangulaire pour toi. Drôle, non ?

Répondre

ema Le 8 septembre 2014, 11:08

Ah, ah !
Je suis pas sûre d’adorer ce que ça dirait de mon caractère (petit, rigide, noir) !

Thiad Le 3 septembre 2014, 14:46

Ah les sacs… devenus avec le temps mon obsession principale (avec les vernis et les bagues, donc un peu plus encombrant…) J’ai essayé depuis quelques années de me concentrer sur des sacs en cuir, donc plus chers, donc (j’espère) plus résistants et dont je réfléchis plus l’achat.
Après je suis pas exigeante comme toi à savoir que petit ou grand je m’en fiche au pire j’ai toujours un tote bag avec moi et je marche au coup de cœur et à la diversité, genre ne pas avoir 3 sacs rouges ou léopards, 1 seul bien choisi doit me suffire !
Bref encore une réflexion intéressante qui fait son petit bonhomme de chemin dans ma tête !! Par exemple j’ai appliqué récemment le principe de one in / one out et j’avoue que la satisfaction supplémentaire que ça ajoute à l’achat est juste géniale !!

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 14:06

Et du coup, tu en as combien ? Et déjà appliqué le one in / one out pour les sacs ou pas ?

Répondre

Thiad Le 4 septembre 2014, 20:41

Alors je le sais parce qu’à cause / grâce à toi j’ai fait une petite liste de la chose..! J’en ai 11 beaux que j’aime et 3 autres que j’ai pour les festivals et autres endroits ou le sac va fatalement finir par terre ! (Et en l’écrivant je me dis qu’un seul pourrait suffire…)
Et pas encore pratiqué le one in / one out pour les sacs parce que j’ai un peu tout viré d’un coup une fois, du coup c’est globalement que du in !

Anaelle Le 3 septembre 2014, 23:07

J’ai un 24h de darel, un pliage longchamp, une petite besace à frange, deux pochettes et une pochette/bandouillere.. Ça me suffit. Y’a la diversité et l’amour dedans. Je les aime tous.
Quand je vois tes sacs, je comprend pas le choix: pour moi c’est tous des gros sacs en bandouilleres… Et quand tu veux plus petit, moins lourd, plus classe…? Tu vois un peu ou je veux en venir..?
Bisous ma belle.

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 14:10

C’est vrai que les photos sur fond blanc (ou en nature morte) ne permettent pas de s’en rendre compte, mais ils sont de tailles différentes, du petit au très grand. La bandoulière, comme je disais à Matchingpoints plus haut, c’est mon critère numéro 1 parce que c’est ce qui est le plus pratique pour moi. Se dire qu’on a besoin de variété en terme « fonctionnel » est une fausse idée que je suis contente d’avoir dépassée.
Et sinon pour faire comme tu dis « moins lourd, plus classe » = pochettes, tout simplement. Je les ai montrées ici : http://www.balibulle.com/post/2013/10/24/capsule/
C’est leur fonction « bonus » (au quotidien je les utilise comme trousses ou maxi-portefeuilles à l’intérieur de mes sacs)

Répondre

Simone Le 3 septembre 2014, 23:19

Je n’ai jamais eu ce truc d’avoir une multitude de sacs. J’en achète un cher, le porte tous les jours, et quand il est usé, je le remplace….ce qui me plonge à chaque fois dans l’angoisse à l’idée de ne pas trouver le suivant qui sera aussi parfait (voire mieux) que le précédent. En ce moment c’est un Sonia Rykiel….Du coup j’envie presque celles qui ont plein de petits sacs de formes, matières et couleurs variées qu’elles peuvent sortir et varier au grès de leur humeurs et leur looks….Les miens sont souvent…noirs. Et quand je suis en face d’un sac que je trouve sympa (chez Zara par ex), je me dis toujours soit que ça n’est pas un achat raisonnable car j’en ai déjà un, soit que c’est cheap. Or, je ne suis absolument pas comme ça avec les autres fringues, je peux acheter des robes, des t shirt, des pantalons en étant beaucoup moins regardante. Pourquoi suis-je si désespérément raisonnable avec les sacs??

Répondre

Balibulle Le 4 septembre 2014, 14:14

Parce que c’est un achat nettement plus impliquant que les vêtements, dont on change par définition beaucoup plus souvent. Et mine de rien, c’est assez remarquable d’être naturellement exigeante quand on a tant de choix face à soi… alors bravo ! Quelle chance d’avoir un sac signature… Et bonne quête pour le successeur du Rykiel 🙂

Répondre

savie Le 10 novembre 2014, 10:52

J’aime beaucoup ton style 🙂

Répondre

No woman, no buy | Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques Le 8 novembre 2017, 10:29

[…] ce qui me correspond le mieux : non pas une forme besace, comme je l’ai longtemps cru et pratiqué, mais un sac polochon, zippé sur toute la longueur, avec deux poignées + une bandoulière bien […]

Répondre

ajouter un commentaire