BeautéCheveux

14 novembre 2014

Mermaids

long_hair_celebrities_kate_foley_olivia_chantecaille_sarah_harris_720
Kate Foley / Olivia Chantecaille / Sarah Harris

C’est devenu rare les cheveux vraiment longs, non ?

La chevelure de sirène à la Jerry Hall – ou feue L’Wren Scott d’ailleurs, à croire que Mick Jagger avait un truc avec ça ? – est devenue aujourd’hui un quasi « beauty statement », à contre-courant des tendances.

jerry_hall_lwren_scottJerry Hall / L’Wren Scott

D’ailleurs les cheveux longs sont de plus en plus courts, vous ne trouvez pas ? La cascade blonde mythique de Blake Lively n’est en fait pas si longue (et plus affaire de volume à bien y regarder).

Face au raz de marée du court/effilé à la Michelle Williams, Jennifer Lawrence, Robin Wright, Kaley Cuoco, Kristen StewartScarlett Johansson, ou plus proche de nous Garance Doré ou Timai, et à l’éternel retour en grâce du carré, la fille avec des mèches aux épaules finit aujourd’hui par être considérée comme ayant les cheveux longs.

celebrities_with_short_hair

Et l’extra-long, qui caressait les reins avant, commence aujourd’hui sous la poitrine.

Il y a un an je vous avais ironiquement prophétisé l’extra-long comme prochaine tendance lourde, au milieu de tout ce court.
Et j’avais adoré vos témoignages, et la quasi rébellion dont il faut faire preuve pour « garder » ses cheveux longs et la patience nécessaire pour endurer les questions dont on vous bombarde tout le temps, moi la première (« T’as juste la phobie du coiffeur, non ? » / « Ça doit être la galère à entretenir, hein ? » / « Mais t’as mis combien de temps pour atteindre cette longueur ? »)

Sur le plan esthétique, sans même parler du problème du volume et du « syndrome lévrier afghan », j’ai longtemps pensé qu’il fallait un visage impactant pour se permettre les cheveux très longs. Soit très fin-très régulier-très pur, soit au contraire très fort, presque une « gueule ».
Ou alors être carrément danseuse/chorégraphe avec la crinière comme accessoire scénique, jurisprudence Pina Bausch / Marie-Claude Pietragalla / Marie-Agnès Gillot / Bianca Li / Marion Motin…

Gros cliché en fait. Il y a plein de filles à grands cheveux dans la rue avec un visage « lambda » et ce rideau capillaire leur donne souvent un truc un peu magique, un peu mystérieux. Quand il appelle la caresse de la paume avec une jolie matière soyeuse, bien sûr. Bon même si je suis fascinée aussi par les filles avec de looooongues dreadlocks, hein.

Allez, pour continuer à fantasmer encore un peu, un best of de la ravissante Kate Foley, qui montre qu’un cheveu blond très long s’accommode aussi bien en touche de lumière et de romantisme sur un look monochrome, que d’une garde-robe plus pétillante.

kate_foley_long_hair

Et bonus fascination : le long gris 100% naturel de la sublime rédactrice mode du Vogue anglais Sarah Harris, qui a eu ses premiers cheveux blancs au lycée.

sarah_harris_hair

Photos : Topshop, Garance Doré, Stockholm Streetstyle, Net-a-porter, Vanity Fair, Louis Vuitton, Just Jared

 

Cécile Le 14 novembre 2014, 12:59

Aie aie aie, quelle question…

Je suis en pleine tentative desespérée de laisser pousser mes cheveux – ils frolent le haut des omoplates apres 2 ans d’efforts, mais tous les matins sous la douche, tous les soirs en les coiffant pour dormir, je m’interroge. Et si je les coupaient?

Ben en fait, je les aiment petit carré franchement court, mais pas les sous pour le coiffeur tous les mois, ou longs attachés en chignon tout le temps, et c’est dommage non? Ceci dit je te rejoins sur une chose, le long est de plus en plus court… Mais moi je n’aime pas le mi-long! 🙂

Bon on est pas plus avancées… Cheveux longs c’est autant un fashion statement que le franchement court, mais certainement aussi une démarche qui s’inscrit dans la durée!

Alors je coupe ou pas?
😉

Répondre

julliete Le 17 octobre 2016, 06:37

Les miens m’arrivent presque aux reins. Je ne sais pas si j’ai la phobie réellement du coiffeur, mais l’autre jour j’ai fait un cauchemar horrible lors duquel une coiffeuse me coupait les cheveux. À la base j’étais carrément partante, on s’était mises d’accord sur un sidecut, un beau halfshaved. J’en voulais un il y’a quatre cinq ans. Sauf qu’à la première mèche coupée à la racine, dans mon rêve je me suis mise à paniquer, à trembler, à pleurer, à faire une cris d’hyperventilation.

Répondre

MarionRocks Le 14 novembre 2014, 13:03

Ah mais OBLIGÉE d’écrire un commentaire !
Petite, ma mère me coupait toujours les cheveux au carré-épaules en prétextant que les petites filles aux cheveux longs (jusqu’aux fesses) ça faisait « mauvais genre ». Je n’ai jamais compris pourquoi.
Au collège, mes cheveux déjà très épais ont commencé à onduler et se parer d’horribles frisottis à la moindre montée d’humidité.
Mal dans ma peau (ado boutonneuse/appareil dentaire) et déjà fervente lectrice de magazines (merci maman, toujours, abonnée à ELLE) qui prônaient la Rachel cut et le lissé baguette (merci le début des années 2000…), je haïssais mes cheveux, ce fut une guerre sans relâche jusqu’au lycée.
En première, le garçon dont j’étais amoureuse était lui fou de cette fille aux cheveux ultra longs, brillants, ondulés naturellement. Ca le rendait fou.
Alors j’ai décidé de ne plus jamais retourner chez le coiffeur et j’ai découvert qu’en poussant, mes cheveux naturels devenaient magnifiques.
C’est devenu une force, je suis en quelques années devenue moi aussi « la fille aux cheveux longs » et c’était ma signature ! Je les ai gardés pendant 5 ans, jusqu’à péter un plomb à Berlin il y a 2 ans.
Marre de les entretenir, marre de mettre des heures à les démêler, marre qu’ils me tiennent aussi chaud, et marre d’être toujours la même. J’ai tout coupé, un peu en dessous du menton.
Si les premiers mois furent géniaux (nouveau look/nouvelle vie/blablabla) la repousse a été horrible. Je ne me reconnaissais plus !
Depuis 6 mois, mes cheveux sont de nouveaux longs, blondis par le soleil et entretenus par des tas d’huiles que j’achète pour que dalle en Inde.
Et mon dieu, je revis ! Face à toutes ces jolies coupes courtes, face à tous ces carrés très mode, être complètement « au naturel » et « rare », du coup… Ca me redonne une telle confiance en moi 🙂
C’est génial d’aimer une partie de son corps. On peut ne pas aimer ses cuisses, ses imperfections du visage, mais quand on commence à aimer ses cheveux et que leur longueur devient une véritable arme de séduction : BINGO !
Je dis oui aux cheveux longs, si rares et si précieux !

Répondre

Aloïs Le 14 novembre 2014, 13:05

Les cheveux de Sarah Harris me fascinent. Elle a la chance d’avoir une texture (et une masse) de cheveux exceptionnelle.
Je l’ai d’ailleurs citée dans mon article sur la manière de porter les cheveux gris aujourd’hui http://dresslikeaparisian.com/fr/cinquante-nuances-de-cheveux-gris/

Répondre

jicky Le 14 novembre 2014, 13:12

Sara Harris est sublime.
Moi j’ai tout coupé récemment…

Répondre

deltreylicious Le 14 novembre 2014, 13:28

Les cheveux de la rédactrice mode de Vogue sont trop beaux, c’est fascinant je trouve !!! Super article !
Deltrey de deltreylicious blog mode et beauté

Répondre

Aurore Baie Le 14 novembre 2014, 13:29

Le truc, c’est que pour que des cheveux longs soient beaux, à mon sens, faut qu’ils soient naturels (ou à la rigueur, vaguement colorés en ton sur ton).

On oublie les mèches et les décolo, parce que ça flingue les cheveux et du coup, quand ils frottent contre le dos, les épaules, qu’ils s’emmêlent, c’est pire que tout.

A chaque fois c’est la même, me concernant : ils sont flingués par les traitements chimiques, je les coupe, je laisse pousser deux ans, ils sont magnifiques, en forme et tout et tout, mais ma couleur naturelle est un peu sombre, ahhhh ca serait si joli un peu de lumière dans tout ça, j’étais si chouette en blonde, j’avais l’air moins fatiguée (j’avais surtout dix ans de moins, abrutie) et si je demande un balayage tout fin? Balayage qui finit inlassablement par virer en mèches « la-comète-de-Haley-traverse-mon-crâne-parce-qu’elles-ont-posé-trop-longtemps », au bout de 6 mois j’ai des repousses dégueulasses et le cheveu qui frisotte, cassé, cramé, malgré l’huile, les produits coûteux, le soin apporté…

Bref, si tu veux passer par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, vaut mieux les porter courts. Après, c’est peut être parce que j’ai les cheveux bouclés et donc secs par nature?

Répondre

Les causettes de Célestine Le 14 novembre 2014, 13:32

Team cheveux extra-longs! Je les ai coupés une fois et je m’en suis mordu les doigts. Je ne me sens moi-même qu’avec les cheveux qui me dégoulinent dans le dos.
^^
Célestine

PS: et waouw les longs cheveux gris de Sarah Harris!

Répondre

Amélie Le 14 novembre 2014, 13:37

Ha alors là je commente ! Oui c’est la première fois, désolée :). Je suis en pleine repousse, d’un carré au menton, mes cheveux dépassent timidement mes épaules là, et je kiffe 🙂 MAIS j’aimais bien le côté dynamique de mon carré alors certains jours, je me demande si je ne devrais pas recouper… Avant de me souvenir que, courts ou longs, je suis de toute façon obligée de discipliner mes cheveux au lisseur, ce qui prend plus de temps maintenant forcément, mais en cas de pluie, je peux les attacher et ne pas passer la journée avec un carré affreux :).

En plus, mais ça c’est tout à fait personnel, j’ai toujours eu l’impression qu’une coupe courte demandait un style vestimentaire plus travaillé, peut-être pour contre-balancer le tout, mais justement, j’aime m’habiller de manière simple et mes cheveux (relativement) longs complètent naturellement le tout 🙂 (j’analyse peut-être un peu trop hum).

Bref, pour conclure, ma coupe d’inspiration, ben c’est un peu la tienne 😉

Répondre

Val de Bruxelles Le 14 novembre 2014, 13:45

Je n’aime pas les cheveux courts, oui ca va bien à certaines, oui c’est pratique, parfois il n’y a pas d’autres possibilités (cheveux trop rares et trop fins), je sais tout cela, mais pour moi les cheveux longs sont le summum de la féminité ainsi que tous les soins et gestes qui s’y rapportent (cliché je sais :-/)
Tout le monde ne peux pas avoir des cheveux très long, les miens ne dépassent jamais le dessous de ma poitrine mais ma fille qui les a blonds et très épais a des cheveux magnifiques qui lui arrivent dans le creux des reins. Parfois on craque, on coupe, on regrette et on patiente pour retrouver une longueur estimable…. 🙂

Répondre

Anne-Clotilde Le 14 novembre 2014, 14:06

Il y a quand même deux catégories de Raiponce :

– les jolies poupées, avec un beau tif, du volume, une belle implantation, une belle couleur (les sirènes donc). Et qui ne craignent pas le temps passé à leur entretien.

– et celles qui n’assument pas trop leur tignasse ou qui s’énervent de leur avoir dans la tronche et usent du chouchou.

J’ai une amie comme ça : elle refuse de les porter lâchés, mais ne veut pas les couper. Du coup depuis 1992 (année de notre rencontre), elle a son chignon-tortillon. Moi entre temps, j’ai été très blonde, puis rousse, blonde foncée (ma couleur naturelle), avec des cheveux longs, garçonne, dégradée, pas dégradée, enceinte avec une tignasse de compétition (yeah !) puis plutôt abonnée aux carrées (le carré flou de Karlie Kloss, mon impossible graal).

En réfléchissant, il y a une 3ème catégorie : celles qui osent le headband (une des candidates de cousu-main le portait à merveille). J’adore.

Répondre

Angéla Le 14 novembre 2014, 14:10

Ton article me parle beaucoup! J’aime les coupes ultra structurées, les jolis carrés plongeant bien raide, les raies sur le cotés sans un cheveux qui dépasse ou les belles ondulations sans frisottis MAIS j’ai les cheveux ondulés, épais, qui font des crans à la moindre goutte (je pourrais les raser pour ces maudits crans !) bref, pendant des années, j’ai lissé, lissé et j’ai fini par en avoir marre! et comme Marion, j’ai constaté qu’ils étaient plus beaux et plus dociles qd je les laisse pousser. J’ai tenu le coup pendant toute ma grossesse et les 3 mois qui ont suivi : ils arrivaient en dessous des épaules : magnifiques ! MAIS ces saletés d’hormones sont retombées et mes cheveux avec (je ne veux pas t’affoler surtout) bref, j’ai cru que j’allais finir chauve (des trous sur les côtés !!!), je les garder un peu long pour cacher la misère puis je les ai coupé. Après des mois de frisottis partout (oui qd ils repoussaient, j’avais des petites touffes de cheveux incoiffables sur la tête) maintenant ca va mieux ! et j’ai décidé de leur foutre la paix et de les laisser pousser (juste un couleur de temps en temps car depuis ma grossesse j’ai des cheveux blancs: mais je veux pas t’affoler). Il faut que je me retienne (souvent) de retourner chez le coiffeur mais depuis cet été je tiens bon! et ton article ainsi que les commentaires finissent de me convaincre : je veux des cheveux long !!! (désolée pour le pavé et surtout, j’ai des cheveux pourris qui font des crans, pas de raison que la grossesse t’apporte les mêmes déconvenues !)

Répondre

Mag Le 14 novembre 2014, 14:23

ça fait un an maintenant que j’ai les cheveux court et …..blond platine, en fait depuis que je suis tombée, baba, en pâmoison devant la pub de Michelle Williams pour Vuitton, celle dont tu parles plus haut alors que j’avais les cheveux long bas du dos et châtain clair et bien que je me dise souvent…c’était quand même beau…….je trouve que ce choix de couper fut un pari réussi et je ne regrette rien, je me sens plus sur de moi, je trouve que cette coupe court a plus de chien, plus de caractère et je continue de penser que pour porter du long il faut à la fois avoir une belle matière de cheveux avec du volume et une allure qui va avec, du moins à mon sens et ça n’engage bien sur que moi.

Répondre

Julytoseptember Le 14 novembre 2014, 14:36

J’avais déjà vu ce blond argenté sublime sur TDM, c’est magnifique même si ce n’est pas si fréquent d’avoir une aussi jolie couleur naturelle! J’aime bien les cheveux courts mais question cheveux je ne me fierai jamais aux tendances, c’est vraiment une affaire de tête. C’est vrai que les cheveux courts ça peut donner énormément de caractère à un visage ou changer radicalement la donne. Mais ça peut s’avérer assez risqué quand même;) Pour moi, ça ne fait aucun doute: je ne me vois que les cheveux longs (très longs peut-être selon tes critères), au dessus des épaules c’est déjà trop courts chez moi!

Répondre

Camillou Le 14 novembre 2014, 14:37

Alors là, si la couleur de cheveux de Sarah Harris est 100% naturelle, je veux bien arrêter de me faire les colorations que je subis depuis le collège ! Je n’y crois pas une seconde, y a au moins une patine, et ça m’énerve qu’elle prône le côté « nature » si ça n’en est pas ….

Répondre

Anneso Le 14 novembre 2014, 20:30

mmh,c’est ce que j’ai pensé aussi…

Répondre

SoCharlotte Le 14 novembre 2014, 23:32

Oui oui moi aussi,.

Lili Le 14 novembre 2014, 14:46

J’ai vraiment du mal avec le très long sur moi car ça fait immanquablement cheveux qui pendouillent (jurisprudence levrier afghan donc) et ça me donne un air mou et triste. Je rêverais de belles ondulations et d’avoir, du coup, la possibilité de beaux cheveux longs mais chez moi ça ne marche pas ! En revanche je trouve ça magnifique sur les filles qui ont une belle matière et une belle couleur, mais quel entretien cela doit demander…

Répondre

Anonyme Le 14 novembre 2014, 15:04

Tu n’avais pas les cheveux longs à une époque, vers les 20 ans ? 😉

Répondre

ema Le 14 novembre 2014, 15:07

Ah mais sans mes cheveux je serais paumée. Mais mi-dos, hein, parce qu’ils sont épais comme tout. J’espère n’avoir jamais une coupe courte juste pour se conformer à l’idée que lorsqu’on vieillit, faut couper. Mais faudra que j’apprenne à me faire des chignons à la Elisabeth Badinter

Répondre

sanstae Le 14 novembre 2014, 15:11

bah tu sais, puisque l’on a déjà évoqué la question, que j’ai les cheveux très longs depuis… mes 14 ans… Avec une petite coupe annuelle home made et aucun entretien dieu merci. Aucun changement en vue. Je me vois d’ailleurs très bien avec des cheveux très longs gris comme Sarah Harris ou en chignon. Cela dit, je ne pense pas que le long soit vraiment à la mode en Occident, ce n’est plus un critère de féminité et c’est bien dommage. D’ailleurs quand je regarde des filles et femmes dans la rue, le constat est clair : plus on avance en age plus le cheveu raccourci, pour finir avec toutes ces femmes de 60 ans aux cheveux courts. C’en est presque triste, tant de banalité, de similitude. Je ne prône pas le retour des cheveux longs, chacun ses gouts, mais ayons du caractère !

Répondre

patounettechatte Le 14 novembre 2014, 15:59

Tiens tu as raison, rare sont les cheveux très long désormais…. C’est, je pense, une question de mode. Pour ma part si je laisse pousser j’ai la même chevelure que Jerry Hall sur la première photo (que je n’avais par reconnu d’ailleurs…), et c’est pas le plus facile à vivre !!!! J’ai eu les cheveux très long petite (un calvaire pour mon père) puis très court car ma grand-mère à voulu discipliné tout ça : donc révolution dés que j’a pu et repousse mais ce n’était pas l’idéal : trop frisés, trop de volume, bref trop quoi…. Finalement un jour j’ai tout recoupé très court à la garçonne et cela à duré des années puis je faisais de plus en plus court et un jour ras le bol !!!! J’ai laissé repoussé et aujourd’hui j’ai un beau carré frisé plus ou moins long et une chevelure que j’entretiens soigneusement mais avec une telle nature (épais, très bouclés) un coup de ciseaux tous les deux mois est nécessaire si non c’est la cata !!!!

Répondre

Sarah Le 14 novembre 2014, 16:05

Comme lu plus haut pour avoir les cheveux longs il faut avoir une belle matière. Avec mes cheveux fins je serais victime du syndrome « lévrier afghan ». Je les coupe régulièrement au carré pour avoir du volume.
Je suis entièrement d’accord avec ce que tu dis sur les tendances Bali, la coiffure c’est comme la mode il faut trouver son style et ce qui nous va et ne pas céder aux tendances, le »Michelle Williams » ne va pas à toutes !
Sinon j’ai adoré ton commentaire MarionRocks ma petite sœur a des cheveux blonds et frisés et plus jeune elle s’acharnait à les lisser (dictature du cheveux raide à l’occidental !!) et depuis elle les porte longs et tout le monde les lui envie.

PS : j’en profite pour demander si une de vous connaît un bon coiffeur, car, idée de sujet « ces coiffeuses qui nous ont massacré ! »

Répondre

Tellou Le 14 novembre 2014, 16:30

Je les ai extra longs….mais toujours attachés. Parce que je n’aime pas les avoir dans les yeux et que j’exécrais (je hais toujours), les filles qui passent leur temps à se mettre la main dans les cheveux histoire de remettre la mèche en place. Bref, je m’éclate par contre à changer de tête en faisant des chignons, des tresses ou à simplement les porter longs avec un brushing bien fait. Avec des cheveux courts j’aurais l’impression de ne jamais changer de tête alors que là je m’amuse parce qu’il y a matière à s’amuser.
PS: Sarah Harris est magnifique et les chaussures de Kate Foley…madre mia!

Répondre

Kelly Le 14 novembre 2014, 16:31

Bonjour !
Il me semble que c’est la première fois que je commente mais j’étais obligée sur ce coup (presque 😉 )
J’ai les cheveux qui m’arrivent en bas du dos pratiquement haut des fesses. Plus qu’une mode, ça me rassure tellement de savoir qu’ils sont là !!! De les toucher, de les sentir, de les attraper et des fois les emprisonner en chignon strict et d’autres fois les laisser vivre leur vie façon crinière de lionne.
Ils sont plutôt fins (quoique ? Tous les coiffeurs que j’ai fréquenté se contredisent…) mais j’en ai beaucoup. Ils se disciplinent au fer a lisser en un clin d’œil heureusement même si ils ont une tendance frisée ! Le seul truc qui me chagrine un peu est ma couleur que je trouve très passe partout et pas assez de lumière surtout en hiver 🙁 (chatain foncé reflets cuivres) mais hors de question de passer par une décolo et les flinguer !

Répondre

sandrine Le 14 novembre 2014, 17:48

le fantasme absolu pour une femme noire d’avoir les cheveux aussi long (ça demande tellement d’entretien et surtout il y a un phénomène que vous mesdames vous ne connaîtrez jamais: le SHRINKAGE, comme dirait les américaines! la particularité des cheveux crépus sans défrisage sont qu’ils rétrécissent à plus de 80% au contact de l’eau). C’est sublime les cheveux de Sarrah Harris, sublime!

Répondre

SAndrine Le 14 novembre 2014, 18:14

Contrairement à ce que dit Sanstae, plus je vieillis et plus je les laisse pousser. Je les ai eu très très court, (plus court que sur les photos présentées) pendant très longtemps (déjà enfant) et je me trouve bien plus féminine en vieillissant avec le cheveu long… enfin mi-long pour l’instant!
Mon rêve: avoir une coupe aux omoplates et bouclée.
D’ailleurs je suis en transe (lol) à chaque fois que je vois cette photo: http://www.balibulle.com/wp-content/uploads/patience_et_longueur_de_cheveux2.jpg
Franchement elle est canon cette nana avec cette coiffure! 😉

Répondre

Murielle Le 15 novembre 2014, 16:24

Ah oui canon cette coiffure

Répondre

Fabignou Le 14 novembre 2014, 18:39

J’ai peu ou prou la même chevelure que Blake Lively (c’est bien la seule chose que l’on partage, hein 😉 ) en blond vénitien, châtain clair à reflets roux, mes cheveux sont très changeants selon les saisons.
Comme elle, je suis adepte du side-hair (ma meilleure amie me traite parfois de connasse quand je ramène tous mes cheveux sur un côté 😀 ) et des tresses sur le côté plus ou moins structurées.
Niveau entretien, je ne les aurais pas si longs s’ils n’avaient pas une nature conciliante : coupe de 5 / 10 cm une fois par an après l’été, je réajuste le dégradé des mèches de devant toute seule tous les deux mois environ, shampooing et masque (sans cochonneries dedans) deux fois par semaine. Quand ils sont un peu secs, je fais le masque avant le shampooing, sur cheveux secs.
Le seul moment où je fais vraiment attention à mes cheveux, c’est à la plage : spray protecteur le matin, rinçage systématique après la baignade et soin protecteur le soir. Ca m’évite de trop les couper en revenant.
Il me tarde d’avoir suffisamment de cheveux blancs pour les porter à la Kate Foley. J’avais vu une vidéo de Cut by Fred avec une femme aux cheveux blancs bouclés et c’est exactement comme ça que je veux être plus tard ! Surtout que mes cheveux blancs sont plus épais que les autres et ça c’est cool, ça me promet une crinière de mamie bien rebelle 🙂

Répondre

Fabignou Le 14 novembre 2014, 18:42

je voulais dire à la Sarah Harris, me suis emmêlé les pinceaux 🙂

Répondre

elise Le 14 novembre 2014, 19:07

Mille fois d’accord pour Sarah Harris, mais sinon je suis mitigée. Généralement, quand je vois une photo d’une actrice avec cheveux longs puis courts, je me dis rarement qu’elle était mieux avant! Et puis personnellement, moi qui suis peureuse et qui ai donc les cheveux longs, quel poids sur la tête… quel poids même psychologiquement! Chaque fois que je coupe une partie je me sens plus libre. Mais j’ai la « chance » d’avoir des cheveux qui poussent vraiment très vite.

Répondre

Marmille Le 14 novembre 2014, 19:23

Ton article tombe à pique!!

Je porte les cheveux longs (en dessous de l’attache du soutien gorge) mais le problème c’est que j’ai les cheveux très fins et raides. Donc quand tu parles du lévrier afghan je vois tout à fait ce que tu veux dire!!
Mais j’aime mes cheveux longs parce qu’on peut faire toutes les coiffures qu’on veut et que quand ils ont décidé de prendre un peu de volume, je trouve que ça donne un air de femme fatale!
Alors pour l’instant je ne suis pas encore tout à fait décidée à les couper: qui sait, peut être qu’une nuit ils vont prendre l’allure de la crinière de Jerry Hall !! 🙂

Répondre

Carlotta Stermaria Le 14 novembre 2014, 19:38

Je crois que je suis une sirène malgré moi : ma toison a beau être un peu trop fine, un peu trop étiolée des pointes, mettre du temps à sécher le matin… C’est comme un talisman qui me caresse le dos lorsqu’il est nu, ou un dernier, même infime, rempart contre l’extérieur.

Je ne trouve même pas ça plus joli sur les autres ou sur moi-même : souvent, une longue chevelure encadre mal le visage, tasse la silhouette. Une belle coupe courte me tente aussi, mais je me dis toujours que ce n’est jamais la bonne saison…

Répondre

Anne&Dubndidu Le 14 novembre 2014, 21:25

J’ai les cheveux longs, et j’ai « travaillé » pour les avoir, c’est énormément de patience pour les laisser pousser et le plus dur au final c’est quand on les a !
Et… je ne couperai pour rien au monde ! C’est vrai que la tendance blabla… mais au final j’adore mes cheveux longs.
Après je ne trouve pas que c’est une tendance à contre courant, aux USA, si tu n’as pas les cheveux longs tu es un peu UNE rebelle mais la majorité des femmes ont les cheveux longs, pas EXTRA longs cela dit.

Répondre

Rousspétée Le 14 novembre 2014, 22:28

Ahah ! Faudrait que tu passes par l’Argentine ! Là-bas, je ne sais même pas si les coiffeurs savent ce que signifie couper une crinière féminine. Il y a tellement de nanas aux cheveux hyper-longs, ça va avec leur vision très genrée de la société en fait. Vu pour de vrai : une nana coincée par ses cheveux dans un spectacle de pole dance ! Il a fallu se précipiter pour la libérer, tu imagines la longueur ?
(au passage : je suis contente que tu aies levé le voile sur ta grossesse parce que du coup on revoit ta tête et elle m’avait manqué en toute franchise)

Répondre

Sarah Le 14 novembre 2014, 23:20

Et je commente à nouveau (me voilà bien bavarde ces jours ci).
J’ai les cheveux très longs, je les ai toujours eus comme ça (c’est culturel aussi, je crois… je suis indienne), sauf quelques périodes où je les ai portés à l’épaule.
Ils sont longs parce que je suis paresseuse, dans mon expérience les cheveux longs demandent BEAUCOUP moins d’entretien que des cheveux courts dégradés !
Aussi parce que ça me rassure, ils aident à « flouter » la silhouette ou dissimuler des défauts sur le visage … mais la remarque de Carlotta Stermaria est juste, je trouve aussi souvent qu’ils me tassent, ou pire, que le rendu est fade ou trop « classique », sans aucun fun…
J’ai toujours trouvé que les coupes courtes (à la Jean Seberg) étaient extraordinairement féminines, comme une affirmation de soi, et exigeaient de l’assurance et de l’audace.

Répondre

SoCharlotte Le 14 novembre 2014, 23:26

. J’ai les. Neveux longs depuis ….toujours : ils sont très beaux et bien soignés et je les ai toujours considérés comme un atout beauté. La semaine dernière j’entendais cette adage : »après 40 ans toutes les femmes devraient avoir les cheveux courts ! » J »interroge alors ma fille (18ans) lui demandant si je dois me couper les cheveux? Sa réponse est que cela me va toujours tellement bien et que mes cheveux sont beaux ….alors je me suis dit que j’allais les laisser pousser pour en profiter encore ….avant que cela ne m’aille vraiment plus !
Peut être qu’il y a une tendance aux cheveux courts, mais chez les jeunes filles/femmes, toutes les amies de ma fille et de mes fils aussi, la tendance sirène est présenté depuis 5 ans au moins! D’où mon interrogation sur mes cheveux longs quand je suis avec cette jeunesse !

Répondre

soCharlotte Le 16 novembre 2014, 00:58

Au début de mon propos c’est cheveux et non « neveu » qu’il faut lire !

Répondre

Charlotte Le 15 novembre 2014, 05:22

Ca fait un bon moment que j’ai décidé de relaisser pousser mes cheveux très longs, et bien sur je trouve que ça pousse bien trop lentement !
J’adore les cheveux longs mais comme toutes les coupes ça ne va pas à tout le monde ! Et surtout il faut accepter de ne jamais avoir vraiment l’air coiffé 🙂

Répondre

Bonnie Le 15 novembre 2014, 06:28

Va dire aux filles de chez moi que les cheveux courts sont à la mode!
Ici, au Moyen-Orient, c’est le règne des cheveux ultra-longs depuis…ah ben depuis toujours en fait! 😉
Je peux te dire que j’envie leur chevelure épaisse et soyeuse. J’ai les cheveux longs depuis quelques années, mais avec ma texture de cheveux (filasse) et mes décolorations à répétition, ça ne fait pas le même effet…
Je ne sais pas combien de temps je vais tenir car l’envie du carré long se fait de plus en plus pressante!

Répondre

Murielle Le 15 novembre 2014, 16:05

Je suis contente de voir que tu aimes aussi les cheveux gris de Sarah Harris.
Je suis super heureuse d’avoir décidée de stopper les colos il y a 4 ans et de garder mon poivre et sel.
Après les avoir eu ultra court (pour enlever toutes les colos à l’époque) j’ai pour le moment un carré qui arrive aux épaules, j’aimerais plus long mais avec les cheveux fins et peu de quantités ca risque d’être moche plus long…
Et j’ai de temps en temps à nouveau envie d’une coupe courte…. mais je ne veux pas mémériser.

Répondre

léontine Le 15 novembre 2014, 19:03

disons qu’il faut surtout une excellente nature de cheveux pour pouvoir les laisser pousser aussi longs. Je serais heureuse d’avoir une chevelure de sirène mais mes cheveux sont tellement secs que je dois tout le temps les couper. Ils arrivent péniblement 10 cm au dessus du soutien gorge.

Répondre

Anne.B Le 15 novembre 2014, 20:30

Bon ben là,tu as abordé LE sujet qui tue!lol.
Pour ma part c’est un rêve malheureusement irréalisable,à moins de passer par la case extensions 🙁
J’ai non seulement les cheveux très très fins,mais en plus je n’en ai pas beaucoup!Quelle mer**!Je suis condamnée à les avoir aux épaules,le long faisant bien trop filasse et le court bien trop raplapla.Et pour couronner le tout ils frisent!!!(j’ai du être une vraie pourriture dans une vie antérieure,je ne vois pas d’autre explication…).Je suis donc obligée de passer ma vie avec mon lisseur et en priant le bon Dieu pour qu’il ne pleuve pas!(je pense d’ailleurs me refaire faire un lissage japonnais incessamment sous peu,c’est tellement formidable!).
En tout cas une chose est sure,si j’en avais la possibilité,j’aurai les cheveux bien longs oui 😉

Répondre

Benedicte Le 15 novembre 2014, 21:15

Je ne peux pas avoir les cheveux plus longs que l’épaule car j’ai un visage long et fin et des cheveux trèèèèèèèèèès épais ; non seulement ça m’allonge encore le visage, me donne l’air fatigué et ils me tiennent chaud l’été un cauchemar. Les cheveux très longs, c’est rarement beau (à part sur tes sublimes exemples évidemment). Mes amies qui ont les cheveux très longs en font un symbole de féminité mais quand ils sont trop fins c’est ridicule et trop épais ou trop frisés, ça « mange » le visage, la silhouette. Enfin, j’ai peut-être des critères esthétiques particuliers…

Répondre

Jane B. Root Le 16 novembre 2014, 13:00

Alors rassurez-vous, dans les cours de récré (pardon on dit agora, je le ref’rai plus promis) des lycées (seconde/première/terminale, les beautés fraiches d’aujourd’hui quoi, les autres, celles que tu mets en photos étant déjà des « vieilles », voir des « über vieilles »), le cheveux long est partout !

D’autre part, les trucs structurés courts, avec la mèche bien en place, genre Garance Machin, Kristen Chose etc ça tient juste le temps de la photo. Après, quand tu rejoins la-vraie-vie-des-vrais-gens, ceux qui vont à la superette acheter des couches et de la lessive, et qui prennent le tram ou le bus, tu as très très vite tendance à ressembler à un Puli Magyar avec ce genre de coupe 😉

Répondre

Kiki Le 16 novembre 2014, 15:10

Perso les cheveux très longs me répugnent.
Je détestais les cheveux longs petite, je me bars avec mon homme qui voulait les miens plus longs.
Pour moi c’est juste une contrainte.
C’est bête je trouve ça « sale » et inconfortable.
Et j’ai des visions de lavabo bouché et de cheveux qui traînent par terre et ça me dégoûte.

Répondre

Caroline Le 18 novembre 2014, 15:45

Merci Kiki! Je suis 100% d’accord, les cheveux longs me dégoûtent, surtout dans le métro quand ils ne sont pas attachés… (je sais, phobie bizarre)

Répondre

BrizelMiami Le 16 novembre 2014, 19:06

Je viens de googler levrier afghan ne sachant pas de quoi il s’agissait….LOL

Répondre

Murielle Le 17 novembre 2014, 02:14

N’empèche quand je vois ta photo de Robin Wright, ca me donne envie de recouper…même si je n’obtiendrais jamais ce résultat

Répondre

Jane B. Root Le 17 novembre 2014, 10:10

Murielle, moi je l’obtiens très naturellement : je porte un bonnet sur la tête 9 H par jour (je bosse dehors quel que soit le temps). Crois moi t’as très vite la coupe de Robin, sans en avoir la ligne et le visage (photoshopé) cependant 😉

Un biouty-truc à la Garance D. que je faisais bien avant Garance D. : par manque de temps je ne sèche pas mes cheveux, je mets 2 gouttes d’huile une fois lavés, sur les cheveux mouillés, puis j’enfile mon bonnet et hop au taf (avec mon gros thermos de café chaud, so studio !) (pitaing keske je suis tendance !)
Le soir quand je rentre je ressemble (de loin dans le brouillard) à Robin 🙂

Répondre

margo Le 17 novembre 2014, 11:52

Les cheveux naturels de Sarah Harris me font sourire un peu comme l’article que je lisais ce matin en promenant mon chien dans le COSMO de ce mois-ci.
Interview de Karidja Toure une des jeunes actrices noires du film « bande de filles » qui a une question sur sa chevelure répond : « après avoir tout essayé -défrisage, tressage, lissage..- je préfère les garder lisses et longs » mais bien-sûr. Elle oublie juste de préciser qu’il s’agit d’un tissage car jamais une africaine n’aura cette texture de cheveux naturellement. longs jusqu’au milieu du dos et souples. Sauf les femmes d’Afrique de l’est : éthiopiennes, somaliennes, djiboutiennes pour certaines.
Bref, c’est des bobards tout ça.

Répondre

sandrine Le 17 novembre 2014, 18:52

je suis d’accord avec toi, c’est un « bobard » ce qu’elle dit, cependant plus haut je me suis permise de dire et préciser un phénomène que les femmes caucasiennes, magrhébines et asiatiques ne connaîtrons jamais: le rétrécissement du cheveux au contact de l’eau. je t’ai mis un lien pour que tu vois qu’il est possible pour une femme noire d’avoir les cheveux aussi longs, certes la texture n’est pas la même (car il faut passer par un lissage) et que le cheveux afro pousse en « volume »
http://blackgirllonghair.com/2014/03/10-pictures-of-natural-hair-shrinkage-that-will-blow-your-mind/
je ne sais pas si tu connais une blogueuse américaine qui se nomme ciprianna quann et qui tient un blog qui se nomme urban bush babes. je te laisse juger de sa « longueur » en sachant qu’il ne sont pas défriser
http://sohodistricts.blogspot.fr/2014/05/cipriana-quann-and-tk-wonder.html.
c’est possible, mais ça demande un entretien de ouf et de très bonne technique pour retenir la longueur.
désolé je ne sais mettre « correctement » les liens

Répondre

sandrine Le 17 novembre 2014, 19:11

désolée au cas où si je radote, mon premier message n’est pas passé. Oui, c’est un bobard, toutefois je me dois de répéter à nouveau ce que je disais précédemment: il y a un phénomène qu’aucune femme caucasienne, asiatique et maghrebine ne connaîtra: le rétrécissement du cheveux au contact de l’eau. voici un lien pour que tu vois de quoi je parle
http://sohodistricts.blogspot.fr/2014/05/cipriana-quann-and-tk-wonder.html

« aucune africaine n’aura les cheveux long jusqu’au milieu du dos »
je ne sais pas si tu connais ciprianna quann, blogueuse américaine qui tient le site urban bush babes. en sachant que ses cheveux ne sont pas défriser, je te laisse imaginer la longueur de ses cheveux ( sans compter que sur le lien que j’ai mis elle pose avec sa soeur jumelle qui il y a encore un an portait des dreadlocks).
http://sohodistricts.blogspot.fr/2014/05/cipriana-quann-and-tk-wonder.html.
les cheveux afro poussent en volume et non en longueur avec des techniques d’entretien bien spécifique

Répondre

sandrine Le 17 novembre 2014, 21:34

c’est la 250e fois que j’écris ce message en espérant que cette fois ci c’est bon.
« jamais une africaine n’aura cette texture de cheveux naturellement. longs jusqu’au milieu du dos et souples ». je suis d’accord avec toi, seulement pour la première partie de ta phrase. Je répète ce que j’ai dis précedemment: le cheveu crépu sans défrisage à une spécificité qu’aucune autre femme d’une autre ethnie connaîtra, le rétrecissement du cheveu au contact de l’eau (ce qui est paradoxalement un signe de santé du cheveu crépu). étant une bouze pour mettre des liens, je t’incites à aller sur le site blackgirlwithlonghair et de taper dans la barre de recherche le mot shrinkage et de regarder les photos du premier article. les images parlent plus que les mots…
que connais-tu de la souplesse du cheveu crépu? ce n’est pas une attaque, rassure toi. Mais, si tu est une femme noire, c’est triste de ne pas connaître les particularités de ta texture de cheveu, si tu est une blanche c’est peut être le manque de curiosité. pareil, je t’incites à taper sur google le nom d’une blogueuse américaine créatrice du site urban bush babes et qui se nomme cipriana quann (petite dédicace à balibulle qui a une fascination pour locks, de voir à quoi ressemble la soeur jumelle de cipriana, tk wonder. il y a encore deux ans elle portait de loooongues locks qu’elle a défait, car oui on peut défaire des locks), en sachant que ses cheveux sont crépus et non lissé, je te laisse imaginer sa longueur. un autre exemple, plus proche de chez nous une parisienne d’origine africaine subsaharienne (d’origine malienne et guinéenne par ses parents) qui tient l’équivalent français et « éthnique » de into the gloss, fatou de blackbeauty bag et qui elle aussi, à récemment coupé ses cheveux qui lui arrivait jusqu’au dos.
ce n’est pas impossible pour une femme noire d’avoir les cheveux longs mais ça demande un entretien de ouf et des techniques bien particulière… et puis les tresses sont aussi fait pou ça

Répondre

Anne Le 17 novembre 2014, 11:57

Je ne sais pas si c’est parce que je n’ai jamais réussi à faire pousser mes cheveux plus bas que les épaules que je ne suis pas du tout, mais pas du tout, attirée par ce genre de longues crinières… Et puis je ne sais pas si je suis un peu vieux jeu, mais je trouve qu’après 25 ans, on a passé l’âge d’avoir les cheveux qui frôlent le fessier. J’assimile les cheveux longs à l’enfance, au désir des petites filles de ressembler à une princesse, et de pouvoir se faire des coiffures extraordinaires. A l’âge adulte, je trouve que c’est tellement manquer d’originalité que d’avoir les cheveux longs. Bon je mets Sarah Harris dans une case à part… Sa couleur poivre et sel fait toute l’originalité de sa coiffure. Bref bref..

Répondre

Raphaëlle Le 17 novembre 2014, 14:39

Incontestablement, le première condition pour avoir les cheveux longs, c’est déjà qu’ils puissent pousser suffisamment… Après, la couleur, l’épaisseur, le volume, ne justifient pas pour moi le fait de les avoir courts ou longs. Ce n’est pas « ils sont fins -> je ne peux pas me permettre de les avoir longs ». C’est peut-être pour cela qu’on en voit moins, parce que certaines pensent ne pas avoir les cheveux faits pour être longs… Alors que pour moi c’est du cas par cas et c’est surtout le visage de chacun qui détermine le fait qu’on ait une tête à cheveux courts ou non. Le long n’est pas réservé à un certain type de cheveux, ni à un certain âge d’ailleurs. Je partage l’avis de sanstae sur les cheveux qui raccourcissent (et se colorent !) avec l’âge, quel dommage… Je verrai bien quand mon heure arrivera 😉 mais j’espère ne pas me ranger à couper mes cheveux pour une unique question d’âge ! Bien sûr les goûts évoluent, et je me coifferai sûrement différemment (de façon plus soignée ? ;))…
Enfin le mot de la fin : je concède qu’une chevelure longue rousse ou grise comme celle de Sarah Harris, ça pète d’autant plus ! Peut-être parce que c’est plus rare ?

Répondre

Assia Le 17 novembre 2014, 16:35

Ah, moi je suis définitivement une fille à cheveux longs, n’en déplaise à mon mari qui bave devant les filles aux coupes garçonnes.
Je ne pense pas du tout que les cheveux longs soient synonymes de féminité par contre. C’est vraiment une question d’allure, de personne.
J’ai pendant des années (10 ?) lissé mes cheveux bouclés : sèche-cheveux, lisseur, lissages brésiliens / coréens etc. Et puis, un jour, j’en eu marre de perdre mon temps à ça. Donc je suis passée d’un long (mi-dos) lisse à un court (au-dessus des épaules) bouclé : et oui, obligée de couper car j’avais fini par flinguer mes cheveux, qui ne poussaient plus.
ça fait 2 ans que je ne les lisse plus et je ne les ai jamais eu plus longs qu’aux épaules. Je me préférais avec mes longs cheveux lisses plus facile à coiffer selon moi et je pense que le matraquage du cheveu lisse dans la pub, dans les magazines, à la télé a bien déformé ma vision (ma mère me dit encore que mes cheveux bouclés font négligé… « Tu t’es pas coiffée » ?…). Mais je tiens bon.
Je les laisse pousser depuis quelques temps pour retrouver une « vraie » belle longueur (marion rocks, tu es mon modèle !), j’ai tellement hâte ! Et c’est une nouvelle aventure de découvrir comment se comportent mes cheveux bouclés sur ces différentes longueurs !

Répondre

sandrine Le 17 novembre 2014, 20:02

je ne sais pas pourquoi mon message ne passe pas (peut être il est trop long), par conséquent je m’excuse si c’est la troisième fois que vous lisez la même chose.
@ margo
 » jamais une africaine n’aura cette texture de cheveux naturellement ». C’est vrai, toutefois là où tu te trompes c’est quand tu dis « longs jusqu’au milieu du dos et souples ». Que connais tu de la souplesse des cheveux crépus? ce n’est pas une attaque, rassure toi. mais comme je l’ai dis précisément la particularité du cheveu crépu quand il n’est pas défriser est de rétrécir au contact de l’eau, sans compter que la texture est différente et la pousse se fait plus par le volume que la longueur . j’ai mis ce lien pour que tu comprennes ce phénomène lié au cheveux africains.

http://blackgirllonghair.com/2014/03/10-pictures-of-natural-hair-shrinkage-that-will-blow-your-mind/

deuxièmement, tu parles de la longueur jusqu’au dos. en sachant ce que je viens de te dire je te mets un autre lien avec une blogueuse qui s’appelle cipriana quann et qui pose avec sa soeur jumelle (dédicace à balibulle qui a une certaine fascination pour les longues locks, imagine qu’il y a encore deux ans s’étaient des locks qu’elle portaient fièrement… car oui on peut défaire des locks).

http://sohodistricts.blogspot.fr/2014/05/cipriana-quann-and-tk-wonder.html
l
plus proche de chez nous, une française d’origine malienne et guinéenne qui tient l’équivalent d’un into the gloss pour femme noire et métisse française, blackbeautybag qui a eu à une époque pas si lointaine les cheveux long jusqu’au dos et qui les a récemment coupés.
d’autre chose à savoir sur les cheveux des africaines?

Répondre

sandrine Le 17 novembre 2014, 21:37

désolée pour la répétition

Répondre

Murielle Le 18 novembre 2014, 13:38

Autre femme superbe avec longs cheveux gris, le mannequin Yasmina Rossi

Répondre

Balibulle Le 18 novembre 2014, 17:09

oh oui !!!! <3
http://media-cache-ec0.pinimg.com/originals/d8/b8/8f/d8b88fce4c50d9c5673f50e4bcfc93bb.jpg

Répondre

Murielle Le 18 novembre 2014, 18:02

Pleins de photos superbes sur son site perso 🙂

Magisahel Le 18 novembre 2014, 21:36

J’adore les cheveux longs et ça, peu importe les changements de mode. Je trouve ça très féminin, mystérieux parfois même évanescent. Cela a également l’avantage de permettre de nombreuses coiffures.
Mais, il faut se rendre à l’évidence… Cela demande énormément d’entretien. Là, j’avoue, j’ai coupé car ils avaient tendance à s’abîmer.
Ah, dur dur… Je pense que tout dépend des personnes et des goûts de chacune.

Répondre

40 and so what Le 19 novembre 2014, 10:05

J’adore les cheveux longs à conditions qu’ils soient bien entretenus, soyeux et avec une coupe !!! Sinon, ça fait très vite négligé…

Répondre

lÉA Le 19 novembre 2014, 13:20

J’ai personnellement les cheveux très longs et je confirme ça demande beaucoup d’entretien… Je me coupe les pointes régulièrement, tous les deux mois, et paradoxalement c’est en coupant ses cheveux qu’ils deviennent longs plus rapidement (même principe que pour le rasage des poils par exemple). Ensuite, je ne fais jamais de décolorations, de colorations, de balayages etc. ce qui fait que mes cheveux sont en parfait état. J’utilise exclusivement des produits bio pour les entretenir (shampooing Coslys ultra doux, après-shampooing lavera), j’espace le plus possible les shampooings et surtout la recette miracle: une fois toutes les deux semaines je fais un masque à l’huile de coco bio que je laisse poser toute la nuit… Résultat: crinière de folie 😉

Répondre

margo Le 20 novembre 2014, 23:21

Pour Sandrine : je ne ne parle pas des exceptions, je parle de mme tout le monde en l’occurence la malienne ou sénégalaise occidentale qui si elle a les cheveux longs il y a 99,99% de chances que ce soit un tissage voire une perruque.

Répondre

Juliette Le 9 décembre 2014, 19:46

Obligée je commente cet article, car je tiens justement un blog sur les 1001 façons de faire pousser ses cheveux très longs (à la taille, aux reins) tout en les gardant en bonne santé (sinon c’est moche) avec des soins naturels. Comme tu dis, Balibulle, la nouvelle norme des cheveux dits longs est aux épaules/omoplates, du coup, ça étonne les gens de voir des cheveux vraiment longs. Ce que j’aime dans les cheveux très longs, c’est qu’ils donnent un aspect féérique/princesse à n’importe qui, qu’on ait un visage beau ou ingrat ! On peut s’habiller en jeans tous pourris et big baskets, on aura quand-même l’air grave sexy avec une crinière lustrée qui dégouline le long des reins… J’aime aussi beaucoup le court qui donne beaucoup de caractère mais je trouve cela plus dur à porter pour n’importe qui. J’en ai fait l’amère expérience lors de mon entrée en seconde ! (triste souvenir… haha !) PS : Sarah Harris est top avec ses longs cheveux et gris ! La classe.

Répondre

Mona-Lena Le 22 avril 2015, 21:29

Les miens m’arrivent presque aux reins. Je ne sais pas si j’ai la phobie réellement du coiffeur, mais l’autre jour j’ai fait un cauchemar horrible lors duquel une coiffeuse me coupait les cheveux. À la base j’étais carrément partante, on s’était mises d’accord sur un sidecut, un beau halfshaved. J’en voulais un il y’a quatre cinq ans. Sauf qu’à la première mèche coupée à la racine, dans mon rêve je me suis mise à paniquer, à trembler, à pleurer, à faire une cris d’hyperventilation. Quel bonheur lorsque je me suis réveillée dans mon océan de cheveux blonds.

Une fois une collègue, plus âgée, je dirais 38 ans, m’a dit qu’il « fallait grandir un peu » en parlant de mes cheveux. Sous-entendu, les femmes adultes et matûres, sûres d’elles, ont les cheveux courts. Comme elle.
Je sais que symboliquement les femmes se coupent les cheveux lorsqu’elles rompent le cordon avec leur mère, mais ce n’est que de la symbolique.

Et mes très longs cheveux, je les adore. Oui, ils me demandent beaucoup d’entretien (mais je le fais avec plaisir), mais en fait c’est mon truc à moi. Je suis plutôt quelconque en dehors de mes piercings, alors ma longueur de chveux, c’est un peu ma particularité.
Les très longs cheveux c’est aussi un jeu, avec mon amoureux, c’est érotique, c’est tactile, sensuel.

J’ai décrété que je ne me couperai pas radicalement les cheveux tant que les avoir longs ne serait pas insupportable pour moi (je me fais moi-même les pointes depuis 2007). Je me dis que peut-être après l’accouchement, j’aurais justement envie d’un changement radical dans mes cheveux. Une couleur, ou une coupe.

Répondre

ajouter un commentaire