BeautéParfums

4 février 2015

Se sentir parents

parfum_musc_reminiscence_body_kouros_yves_saint_laurent

Il m’aura fallu arriver au terme de ma grossesse pour enfin atteindre mon fantasme olfactif absolu : me choisir un parfum signature. Vous le savez, pas une mince affaire pour moi, vu la collection étoffée que je possède encore.

Mais garde-robe capsule et détox de penderie aidant, le réflexe d’optimiser et ciseler mon « allure » grignote du terrain tous azimuts.

J’ai donc suivi avec joie la recommandation que m’avait donné en octobre dernier l’une d’entre vous, Flavie, à qui sa sage-femme avait conseillé de ne garder, dans la dernière ligne droite de sa grossesse, qu’un seul parfum pour accueillir son bébé et l’accompagner ses premiers mois.

L’idée m’avait paru tellement jolie qu’elle m’a aidée à franchir le pas qui me manquait jusqu’ici, et renoncer à mes autres parfums.

Voici donc l’élu, le Musc de Réminiscence que vous croisez si souvent en légende de mes photos de looks.

Encore quelque chose que je dois à l’une d’entre vous, Gwenn, qui il y a quatre ans et demi, m’avait soufflé de l’essayer. J’en ai racheté flacon sur flacon depuis, même si je lui ai fait des infidélités. C’est toujours à lui que je reviens avec le plus de naturel, le seul dont je ne me lasse pas en appuyant sur le vaporisateur.

Et puis quoi de plus approprié pour une future maman que ses notes de peau chaude et sucrée ? D’autant qu’il s’accorde à merveille avec celui du futur papa, lui aussi un baume charnel et rassurant. Là encore, le fruit d’un conseil avisé, celui de mon encyclopédie humaine du parfum, mon amie Marina. Quand je lui ai dit que j’avais converti l’Homme au Pi de Givenchy depuis un an, elle m’a dit : « alors fais-lui essayer aussi Body Kouros d’Yves Saint Laurent, il devrait aimer, et toi aussi ».

Bingo.

Quand à l’approche de mon 9e mois de grossesse (qui a démarré officiellement hier) je lui ai demandé de faire comme moi, son « choix de papa » parmi ses flacons, c’est Body Kouros qu’il a gardé.

Serons-nous jusqu’au boutistes au point de rester chacun fidèle à ces choix, et qu’un jour notre enfant puisse dire sans l’ombre d’un doute en retombant sur Musc et Body Kouros « c’est l’odeur de mes parents » ?

De mon côté, quand j’essaie de retrouver mes tous premiers « flashs sensoriels parentaux », je me souviens plutôt des cigarettes de mon père, avant qu’il n’arrête de fumer, et dont j’essayais d’attraper les volutes dans mon doudou, sautant haut pour les capturer dans le lange en coton. Puis se sont arrimés dans ma mémoire olfactive Eau Sauvage de Christian Dior et Pour un homme de Caron, qu’il porte encore régulièrement aujourd’hui.

Ma mère ? Le contact de ses mains, quand elle faisait disparaître mes maux de ventre et mes chagrins en me massant par mouvements circulaires. Le vernis grenat et les petits saphirs à ses doigts. Et dans son cou, l’odeur de Samsara.
Il y en a pourtant eu d’autres, avant et après. Mais c’est celui-ci qui me l’évoque le plus infailliblement. Un sillage crémeux et sucré, évidemment. La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre.

Liens simples en anthracite, liens affiliés en bordeaux

Marie (une autre) Le 4 février 2015, 12:08

Enceinte (2 fois), je ne supportais plus aucun parfum, et cela a duré jusqu’aux 6 mois environ de mes 2 schtroumpfs. Quant aux parfums de mes parents, c’était le tabac pour mon père, mêlé à son odeur de peau, et l’Eau de Rochas l’été puis l’Air du temps le reste de l’année pour ma mère (ben oui, je suis née début 70). J’ai toujours eu l’impression que l’odeur forte et chimique d’un parfum risquait d’agresser les petits poumons et le nez tout neuf de mes nouveaux nés…

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 12:12

Quand les odeurs écoeurent ça règle la question effectivement, et tu as raison, il faut suivre son ressenti avant tout chose !
Moi j’ai un problème de sensibilité sonore depuis que je suis enceinte mais zéro souci côté olfactif.

Répondre

jicky Le 4 février 2015, 22:06

comme moi: ça m’a « tué » définitivement deux parfums que j’aimais bcp à l’origine et que je n’ai plus pu reporter (Fille en aiguilles de S.Lutens; et Parfum Chéri (Annick Goutal). et c’est assez définitif…

Répondre

Brunette Le 4 février 2015, 12:12

Oh, ça y est tu as choisi ? Je me doutais un peu que ce serait lui l’Elu 🙂
Un conseil que la SF avait donné à ma soeur, c’est de garder le doudou avec soi les derniers jours, pour qu’il prenne ton odeur…bon, là tu pourras l’asperger de Musc, c’est pratique 😀

Bon dernier mois 🙂

PS: où tu chopes tes idées de titres de post ?! Ils sont toujours tellement…justes!

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 12:17

Haha, tu me connais bien ! Et oui, il ne faut surtout pas que j’oublie le flacon dans ma valise de maternité ! Quant au doudou, comme Babybulle en a déjà reçu une bonne dizaine en cadeaux, je vais suivre le conseil donné à ta soeur, choisir le plus petit d’entre eux et le glisser sous mes fringues. De toute façon, syndrome Obélix aidant, ça ne changera plus grand chose côté silhouette 😉
Et merci pour le compliment concernant le titre des billets, ça me fait super plaisir !

Répondre

brunette Le 4 février 2015, 17:28

Si babybulle fait comme le fils d’une amie et choisit, parmi de nombreux doudous, un tas de chiffons (autant pour l’incarnation maternelle, ahem), tu n’auras en effet pas de problème à le planquer 😀

Maylis Le 4 février 2015, 12:14

Pareil depuis la fin de ma grosesse (ma fille a 1 an) j’ai du mal à me parfumer pensant que cela va agresser l’odorat de la petite voire lui faire renifler des substances chimiques pas terribles …ma sage femme m’avait conseillé d’ailleurs de ne plus me parfumer afin que le bebe dans ses premiers moi soit rassuré par l’odeur naturelle de sa mère et son père, celle qu’il va sentir lors des premiers contacts peau à peau et lors des tétées ou
Sinon je me souviens aussi avec émoi des parfums de mes parents quand j’étais petite fille est que je leur faisais des câlins

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 12:21

Drôle de nostalgie en écrivant mon billet et en te lisant… On n’est pas ultra-tactiles dans la famille, les câlins c’est vraiment exceptionnel… Je n’ose pas toujours faire le premier pas non plus. Mais comme j’en reçois davantage depuis que je suis enceinte et que j’adore ça, il va falloir que je fasse perdurer le truc après ! 😉

Répondre

Lor Le 4 février 2015, 22:01

Drôle ce que tu dis sur les câlins… Pour ma part, avec ma première fille, même si je me suis immédiatement sentie « sa maman » (ce qui n’est pas forcément immédiat et ne l’était en tout cas pas de façon évidente pour moi, avant qu’elle naisse), je ne faisais pas énormément de « câlins ». Je la portais, j’adorais lui faire le bain, je jouais bcp avec elle, mais les câlins, je n’en faisait pas trop au début. Ma mère me l’a même reproché une fois ! Il m’a fallu du temps pour ça, et à elle aussi, pour me faire un premier vrai bisou (vers 3 ans je crois). Avec la deuxième, en revanche, les câlins étaient plus naturels, j’avais « pris le coup » et elle est d’ailleurs beaucoup plus tactile elle-même et fait de vrais bisous depuis toute petite.

violette.b Le 4 février 2015, 23:07

Je vais être péremptoire 🙂 élève ton enfant aux calins !
🙂 ,c’est de toute façon le premier dialogue possible .

Elevée sans calins car ma mère ne savait pas faire ,j ‘ai compris avec mon fils ce qui m’ avait manqué sans que je sache pourquoi.

Si tu peux voir un docu sur le massage corporel des nourrissons en afrique ,c’ est trés interessant.

Je ne suis pourtant pas du tout babacool ou versée dans les médecines alternatives mais cela a influencé mon approche corporelle de l’attachement mére – enfant

véronique Le 4 février 2015, 12:14

Bonjour ballibulle, très chouette post. Pour ma part être enceinte m’a toujours donné envie d’abandonner tout parfum.
A chaque fois (les 4), et sans le vouloir de manière délibérée, j’ai petit à petit oublié de me parfumer le matin jusqu’à ne plus rien mettre et ne sentir que les produits de soin que j’adoptais en version pas trop parfumée.
après la naissance, je n’en mettais pas non plus car les allaitant, j’avais peur que ça leur coupe l’appétit (oui, je sais ce n’est pas hyper rationnel mais qui a dit qu’on devait être tout le temps rationnel ?)
Profite bien de ta bulle en tous cas 🙂

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 12:18

Hihi, oui d’ailleurs je suis CONTRE le fait d’essayer d’être rationnel(le) dans ces moments-là. Le seul comportement raisonnable c’est celui qu’on ressent d’instinct 😉

Répondre

Flavie Le 4 février 2015, 12:34

Ah je suis ravie que ce conseil raisonne en toi 🙂 avant ma grossesse, je me serais pas définie comme la nana qui donne de l’importance aux odeurs (moi je goûte, tout passe par ce sens, enfin presque 😉 ) mais depuis la naissance du trésor de ma petite vie, j’ai de plus en plus d’idées arrêtés sur les odeurs surtout le concernant.

C’est bien simple, je ne mets rien sur mon baby. J’adore comme tout le monde les bébés Mustela mais au vu des compos j’ai fait une croix là dessus. Résultat, gel lavant et crème hydratante bio à la camomille, sérum phy pour le débarbouillage et c’est tout. Quel plaisir de plonger mon nez dans son cou qui sent sa transpiration, sa chaleur, le lait un peu vieux 😀 parfois la légère camomille quand on est pas trop loin du bain (ça se salit vite ces bestioles).

Le parfum, ce sera quand il sera enfant 🙂 et s’il le demande.

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 12:49

« le lait un peu vieux », mythique ! Et merci encore pour ton conseil 😉

Répondre

Clara Le 4 février 2015, 12:34

Je ne m’en étais jamais rendue compte mais effectivement j’ai bien des souvenirs d’odeurs de mes parents !
Pour ma mère, c’est le parfum Paloma Picasso (à peu près tout ce que je déteste en termes d’odeur, j’ai des souvenirs de bisous trop parfumés avant de sortir 😉 ) et mon père le Male de JPG 🙂
Personnellement, je n’aime pas porter du parfum, j’aime l’idée qu’une personne soit associée à une odeur familière mais dans mon cas, ça m’indispose. Ça me fait l’effet d’un maquillage trop chargé ou d’un vêtement inconfortable, je ne m’explique pas ! Je suis aussi souvent dérangée par les parfums trop forts…

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 12:51

« des souvenirs de bisous trop parfumés avant de sortir » <3 alors là c'est un cas d'école. Vaut-il mieux du coup avoir ces souvenirs olfactifs-là… ou pas du tout ?
Et le Mâle pour ton père… puis-je te demander quel âge tu as ??

Répondre

Clara Le 6 février 2015, 11:08

27 ans… et demi !
Je viens de regarder, le Mâle est sorti en 95 donc ce n’est pas tout à fait un souvenir de petite enfance 😉

tartine's godfather Le 4 février 2015, 12:40

Il reste à Louis encore quelques gouttes du parfum Burberry Baby que tu lui avais offert à sa naissance et que j’utilisais parfois pour garder l’odeur de mon poussin au travail :o)

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 12:48

Oh, mais quel papa poule irrésistible tu fais…

Répondre

Colette Du Net Le 4 février 2015, 12:53

Je suis très parfums, et, à la différence de toi, j’aime les parfums qui tiennent. Mais il est probable, même si j’ai oublié, que je me sois peu parfumée enceinte et après la naissance car j’avais un peu de mal avec les odeurs fortes. En revanche, j’avais été très surprise que mon fils ait une odeur corporelle très tôt, tout bébé, et même une odeur plutôt forte (rien à voir avec le contenu des couches, hein!). Tu verras, les enfants recèlent bien des surprises….
Ne pas être « très câlin », ce n’est pas si grave. On m’a bien dit que j’avais une approche « masculine » de mon fils quand il était petit parce que je le faisais sauter sur mes genoux ou en l’air. Ce qui n’empêche pas que je lui tiens encore la main (au sens propre) quand il a des soucis… 😉

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 12:57

Ah mais j’aime moi aussi les parfums qui tiennent, je ne demande que ça, même. Mais je n’ai jamais eu de bol, tous ceux que j’adore, Musc de Réminiscence y compris, ne tiennent pas…
Et hyper jolie ta formule sur ton fils, il en a de la chance 😉
Sinon je ne me souviens pas d’avoir sauté uniquement sur des genoux masculins pour ma part ! Je me demande si on fait encore ce genre de remarque aux mamans d’aujourd’hui…

Répondre

Tulle Le 4 février 2015, 13:09

Ah Eau sauvage ! Le parfum de mon papa (et de tous ses copains – mes oncles d’adoption), le parfum masculin par excellence pour moi ! Du côté de ma mère, c’est plus dur car elle a beaucoup changé, je me rappelle détester Eau de Rochas petite. Aujourd’hui, je lui associe un parfum assez porté, je crois que c’est Angel, mais comme elle jongle entre trois bouteilles je ne suis pas sûre ! Je ne porte pas de parfum pour cause d’allergie, mais une amie m’a dit que sa grossesse avait fait radicalment disparaître ses problèmes d’allergie, donc la maternité, si maternité il y a, me permettra peut-être de recommencer à en porter…

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 14:03

Inébranlable Eau Sauvage ! J’aime l’idée des oncles d’adoption ^^ Et te souhaite de belles retrouvailles parfumées au moment de ta grossesse, si ça se passe comme pour ton amie !

Répondre

Marie Le 4 février 2015, 13:26

J’avais arrêté de me parfumer au début de ma grossesse, et puis il y a quelques semaines, eu moment d’entrer dans le troisième trimestre, je me suis racheté une bouteille de Philosykos (le seul parfum auquel je reviens toujous). Depuis j’en mets tous les jours…

Petite, le mercredi après-midi, je fouillais en douce dans une boite en carton où ma mère rangeait ses jolis foulards. Elle mettait plusieurs parfums, je me souviens surtout de Courrèges in blue et d’YSL Rive gauche: le mélange de toutes ses odeurs posées sur la soie donnait « son » odeur. Elle ne met plus de foulard depuis, il faudrait que je lui en offre un 🙂
Et pour mon père, c’est l’odeur du cuir (Papa a toujours été rock!) mélangée à celle de Jules.
Ton post rappelle de jolis souvenirs, et c’est émouvant de se dire que dans quelques années Junior aura aussi un souvenir olfactif de son père et moi…

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 14:05

Oh quelle madeleine en te lisant ! Je me rends compte que, comme toi, les parfums mélangés sur les foulards étaient aussi associés à la présence de ma maman 🙂 Et oui, offre un foulard à la tienne !
Quel parfum porte le futur papa ?

Répondre

Xa Le 4 février 2015, 13:27

Au contraire, je trouve que notre odeur corporelle est la plus précieuse à transmettre : elle a le mérite d’être unique et sans alcool.

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 14:01

L’odeur corporelle n’est pas un souvenir olfactif que l’on peut retrouver en dehors de la présence de l’être aimé, contrairement au parfum. C’est cette démarche-là qui est la mienne 😉

Répondre

Lily Le 4 février 2015, 13:37

Le mieux et le moins allergisant pour un nourrisson, c’est encore la bonne odeur de la peau de sa maman… Sans interférences chimiques. Néanmoins avec mes frères on associe notre mère à calèche et notre père à bel ami. Quant à moi un peu d’eau dynamisante. C’est la seule eau au prix décent qui ne me déclenche pas migraine voir nausée. Je te souhaite une très belle fin de grossesse et un très belle entrée dans la vie de maman.

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 14:06

Merci !
C’est drôle comme « Calèche » et « Bel Ami » sont des noms qui riment bien ensemble 🙂 Tes parents se sont bien trouvés !

Répondre

Lily Le 6 février 2015, 20:17

Je n’avais jamais fait le rapprochement. De la à y voir l’origine de mon gout pour maupassant, il y a un pas que je ne franchirai pas avec doktor Freud. Encore une fois belle fin de grossesse. Et après essaie de dormir le plus possible fais toi aider. Laisse ton corps reprendre tranquillement sa forme d’avant…. Ça revient, on est élastique on est héroïque on est des femmes quoi.

saussette Le 4 février 2015, 13:38

J ai toujours connu ma maman parfumée à Guerlain…elle changeait régulièrement mais j avais toujours sa trace. Elle m a donné le goût, l amour du parfum. Maman de trois loulous..je me rends compte que ce qu ils aiment…c est surtout mon odeur, le soir, après m être démaquillée et mis l huile Nuxe…là ils m embrassent et me disent « hummm maman tu sens bon! »..
Et ça….j adore….

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 14:06

ah, entendre cette phrase un jour… 🙂 Où mets-tu l’huile ? Sur le visage ?

Répondre

saussette Le 5 février 2015, 18:32

Sur tout le corps et oui je finis pas le visage. C est finalement ce qui me réussit le mieux..et du coup mon odeur de nuit :-)au moment de faire le câlin du soir..

Chino Le 4 février 2015, 13:49

Hello Balimammabulle !

C’est drôle mon homme et moi portons les même parfums depuis des années…Choisis pour leurs odeurs discrètes et pas entêtantes et pour leur coté intimiste.
Il faut être près pour en profiter ce qui n’est pas donné à tout le monde et sera parfait pour les douces et neuves narines de ton bébé…
Je me souviens des parfums de ma maman, le premier souvenir olfactif est Opium (qui venait de sortir à l’époque), puis Youth Dew que j’adorais et le pire Aromatic Elixir qui me donnait la nausée en voiture… C’est étrange comme ces souvenirs restent imprimés en soi…

J’en profite pour te féliciter…

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 14:09

Merci Chino ! Et oui, les souvenirs olfactifs sont d’une puissance imbattable… Drôle de retrouver la mémoire des voyages en voiture « grâce » à Aromatics Elixir ^^ Et je te comprends… j’ai facilement le mal des transports si je ne suis pas au volant, et imaginer un parfum aussi fort respiré enfant depuis la banquette arrière me fait déjà tourner la tête !

Répondre

Chaouinette Le 4 février 2015, 13:49

Je n’ai pas d’enfant, je ne suis pas enceinte (trouvons donc un père d’abord) et je ne me souviens pas du parfum de mes parents mais ton billet m’a beaucoup touché. Je vous imagine tout les deux farfouiller pour trouver le bon parfum et je sais pas mais ça me touche. Quand on en arrive à gérer des détails pareils pour rassurer son enfant (se rassurer ?) c’est si joli.
Et je voudrais que tu sois enceinte tout le temps (toi pas j’imagine) parce qu’il y a une vraie douceur et beaucoup de sérénité dans ce que tu écris depuis que tu nous l’a annoncé. C’est surement très con mais je vous souhaite le meilleur et je suis sincèrement heureuse pour vous.

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 14:11

Oh merci Chaouinette c’est vraiment adorable suis super touchée et transmettrai au papa…
Promis je vais essayer de faire durer le plus possible ces moments de partage autour de la grossesse, le compte à rebours est terriblement avancé mais j’ai encore plein de trucs à vous raconter ! 😉

Répondre

Anne-Clotilde Le 4 février 2015, 14:04

Fiston dernièrement a fourré le nez dans la doublure de mon manteau en s’exclamant « ça sent maman ! ». Autrement dit, « Safran, Ambre, Cardamome » de Korres, mon dernier coup de coeur.

Du haut de ses 6 ans, il aime se parfumer. Hélas pour moi, il ne tape pas dans mes moins chers (Voyage, Jardin sur le Nil, Jardin sur le toit). Du coup, je lui avais acheté Arancia di Capri, d’Acqua di Parma pour qu’il laisse tranquille mes Hermès !

Je vois ça comme une tradition familiale : ma mère adorait les parfums. Du Yves Rocher pour les jours normaux et du haut de gamme pour les grandes occasions : elle est arrivée voir mon fils à la maternité embaumant Miss Dior (la version originale) et sur son 31, la grande classe !

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 14:19

Mais quelle famille !! Et quel bel héritage 🙂
Ton Korres est un masculin, je vois ? Rien que son nom de baptême est une invitation à le découvrir…

Répondre

Anne-Clotilde Le 4 février 2015, 14:36

Oui, c’est un masculin. J’aime bien les parfums qui sortent des sentiers battus et ça ne m’ennuie pas de porter des masculins. J’adorais Air de Kenzo par exemple. Faudra que j’aille renifler Body Kouros : sa description sur Auparfum.com me parle carrément.

Helene Le 4 février 2015, 14:13

bonjoir copine de terme de grossesse!!! Ton article me fait bien plaisir car il me permet de trancher entre les 2 parfums que je porte en ce moment: la petite robe noire de guerlain et chance de Chanel… Je vais garder ce dernier car il est tellement doux… Bon courage pour ce dernier mois qui pour ma part commence a être dur! Kilos, mal au dos, sommeil léger…vite, vite qu ils arrivent ces bébés!!

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 14:20

Ah chouette ! Et puis oui, avec un nom pareil, par superstition il s’impose aussi, non ? 😉
Bon courage à toi aussi, mêmes soucis que toi, moi je suis prête à aller au bout du bout et à tout supporter si on me rend mon sommeil ! ^^

Répondre

Helene Le 4 février 2015, 15:00

oh oui oh oui moi aussi je suis prete a tout pour récupèrer un vrai sommeil bien réparateur!!! Ce n est pas dit que se soit gagné avec un bébé a s occuper mais au moins nous pourrons dormir sur le ventre!!! Et retrouver un visage aux traits moins marqués!!! Cela aussi peut faire un sujet intéressant: le changement du visage lors de la grossesse!!!!

SarahM Le 4 février 2015, 14:13

J’aime bien tes billets parfums et celui-ci est particulièrement touchant. Tant pour la démarche de future maman, que pour les souvenirs d’enfance que tu relates.

J’ai une approche du parfum très différente de la tienne, je crois. Déjà parce que je n’y connais rien aux notes de tête, de coeur etc. Et parce que je ne saurais en avoir une collection.

J’en ai choisi un à l’adolescence et m’y suis tenue jusqu’à l’année dernière. Comment je l’ai choisi ? Je ne me souviens plus. Sûrement pas à cause du flacon que je trouvais trop girly, mais peut-être à cause de l’égérie (Liv Tyler à l’époque) que je trouvais magnifique.
En tout cas pendant environ 10 ans je n’ai porté que ça. Non seulement parce que je ne m’imaginais pas sentir autrement, mais parce que je trouve ça toujours très difficile de choisir un parfum. J’adore certains parfum, mais ne les supporte pas sur moi.

La seule entorse a été de ta faute. Suite à un de tes billets, le parfum Sun est devenu mon parfum d’été, enfin pour un été. Je pensais que l’odeur Dessanges me plairait autant en parfum qu’en shampoing, mais ce n’était pas moi.

Cette année je me suis laissée tentée par un nouveau parfum découvert par hasard en duty free, alors que je voulais racheter mon « régulier ».
J’ai longtemps hésité avant de changer. J’ai essayé des échantillons pour savoir comment il réagissait sur moi. Si je le supportais. Si je me reconnaissais avec. J’ai demandé à mes proches s’il sentait bon, s’il rendait bien sur moi, mais surtout s’il m’allait. Et je crois que comme mon ancien, il est devenu moi. C’est un des rares parfums que je sens comme étant mon odeur et non pas celle de quelque chose ajoutée. Je ne sais pas si c’est très clair.

Voilà en gros j’aime quand le parfum se fond pour ne plus encombrer l’odorat. Ne le sentir que quand j’enroule mon écharpe autour de moi ou que j’enlève mon pull le soir. Savoir qu’il est là, mais qu’il ne prend pas trop de place.

Et mon nouveau, je l’aime encore plus que l’ancien, car il a ce côté « chaud » comme celui que portait ma mère quand j’étais petite. Je ne me souviens plus de son nom, mais j’adorais le sentir sur les foulards que je lui piquais. C’était rassurant.
Il fait peut-être un peu plus mûre aussi. Pas que je sois très vieille, mais je suis un peu plus proche des 30 ans que des 20 et j’avais peut-être besoin de le sentir aussi de cette façon.

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 14:23

C’est simple, ton approche authentique et fidèle du parfum est celle qui me fait le plus fantasmer et à laquelle je suis incapable de procéder, parce que trop éparpillée, trop versatile. J’aimerais avoir ton exigence !
Désolée pour l’entorse (et avec le temps, je me rends compte moi aussi que la fragrance « façon Dessange » est plus probante sur moi en soins capillaires qu’en parfum, quand bien même je vaporisais du Sun sur mes cheveux)
Est-ce indiscret de te demander l’identité de ton nouveau « régulier » ?

Répondre

SarahM Le 4 février 2015, 14:38

C’est aussi une question de paresse et d’absence de curiosité olfactive de ma part. La flemme de chercher, d’essayer, d’aller vers des créateurs…
Cependant je crois qu’il est vrai que j’aime trop avoir une odeur pour en changer tous les jours.

J’aimais beaucoup le Sun, la simplicité du flacon, le côté madeleine de Proust et son odeur tout simplement. Je suis très contente de l’avoir découvert grâce à toi. Mais étrangement alors qu’il est plutôt léger, il était encore un peu trop présent pour moi.

Et pour répondre à ta question, non ce n’est pas indiscret. Mon régulier c’est Dahlia Divin de Givenchy.

Balibulle Le 15 février 2015, 16:11

Moi je me dis que quand on est attaché à l’idée d’une signature olfactive, mettre sa curiosité en sourdine ça permet de ne pas trop se perdre en route, c’est plutôt utile 😉
Et concernant Sun, finalement les parfums ça ressemble, en partie, au sac à main. Tout peut être réuni sur le papier, et puis à l’usage, la magie ne prend pas… Parce que l’usage est plus important encore pour un parfum ou un sac que pour un vêtement, je trouve !

Anonyme Le 4 février 2015, 14:14

Sur ton dernier post parfum je te disais finalement qqchose d’assez proche de Flavie : construire la mémoire olfactive de ton bébé avec un parfum unique qui, dans son esprit, te restera associé toute sa vie !
Et c’est fou les flashbacks foudroyant qu’on peut avoir en retrouvant au hasard d’une effluve une senteur qu’on croyait oubliée depuis des décennies… ça ne t’arrive jamais ?

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 14:26

Absolument ! Et tu vois comme ça a bien « infusé » depuis 🙂
Pour les flashbacks : TOUT LE TEMPS

Répondre

clem Le 4 février 2015, 14:24

oh je veux pas faire la rabat-joie mais je te déconseille vraiment de mettre du parfum les premiers mois, non seulement c’est plein de composants chimiques qui agressent les petites narines, mais surtout c’est primordial pour ton bébé de sentir ton odeur corporelle, c’est même la seule chose avec la voix et le rythme cardiaque, qui fait que dès qu’il sera hors de ton ventre il te reconnaîtra immédiatement comme sa mère.
Pour ce qui est de la transmission de souvenirs olfactifs c’est une jolie idée, tu as encore le temps si tu commences à te parfumer quand il/elle aura 1 an ce sera largement assez tôt pour que ça se construise dans sa mémoire 🙂
Belle fin de grossesse à toi

Répondre

Balibulle Le 4 février 2015, 14:29

Merci Clem, tu as raison pour le délai rien ne presse ! Mais je ne vis pas sans parfum, nos fragrances choisies sont discrètes et ne masquent pas nos odeurs corporelles et je suis convaincue que tout se passera bien côté bébé, comme cela s’est bien passé pour moi avec mes parents, qui n’ont pas cessé de se parfumer à ma naissance et à celle de mes soeurs 😉

Répondre

Melisse Le 4 février 2015, 16:37

Clem, sur quoi te bases tu pour affirmer ça? Je ne vois pas en quoi sentir un parfum pour un bébé est agressif ? Si on va par là , mieux vaut eviter de sortir son bébé dehors avant ses 1 an alors! Parcequ’ étant parisienne, vive la merdasse qui sort des pots échappements !

Répondre

mathilde Le 4 février 2015, 14:42

première fois que je commente pour dire le premier parfum dont je me suis souvenue : celui de ma nounou, qui portait Eternity, de Calvin Clein. Longtemps après, je suis rentrée dans un Sephora et j’ai humé ce flacon… Pas la même odeur bien sûr, sa peau noire et douce ayant complètement absorbé et transformé la fragrance. Puis ce fut Must of de Cartier, que ma grand mère refilait à ma mère, et dont l’odeur entêtante m’a souvent retourné le coeur en voiture…

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:17

Il y a un vrai sujet sur le port du parfum en voiture ! ^^ Très jolis souvenirs avec ta nounou… D’ailleurs c’est la visite à Sephora qui t’a fait reconnaître le parfum ou tu le savais à l’époque (si en âge de savoir bien sûr) ?

Répondre

Tilimarlene Le 4 février 2015, 14:48

Voilà qui me parle !
J’ai 2 filles , de 15 et 11 ans , elles sont toutes les 2 nées au début du mois de juillet , je portais donc à ce moment-là mon parfum de printemps et d’été , à savoir Allure de Chanel (l’eau de toilette puisque c’est la variation originelle sur laquelle j’avais craqué dès sa sortie) … Depuis il y a eu d’autres parfums , mais l’hiver , jamais l’été ! Depuis cet hiver , je n’ai même pas cessé de porté Allure , c’est vraiment le parfum avec lequel « je me retrouve » le plus ! Aujourd’hui , mes filles aiment me dire , quand elles me piquent une étole ou une écharpe (et oui déjà!) « Hhmmm j’adore , ça sent toi ! » … Voilà une petite phrase qui me réjouit à chaque fois ! Manifestement , Allure est pour elles ma signature olfactive !!!
Je te souhaite un heureux 9ème mois , et un magnifique Babybulle !

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:19

C’est drôle cette dichotomie saisonnière 🙂 Et y a t-il eu un déclic particulier pour te décider à passer à Allure à « plein temps » cet hiver ?

Répondre

lily Le 4 février 2015, 14:49

C’est une très belle idée…même si je crois que les odeurs qu’on retient le plus sont celles qui sont le moins « évidentes »,étant très sensible aux odeurs j’en retiens énormément de mon enfance mais ce sont des odeurs très fugaces qui arrivent à des moments ou tout est réuni,donc aucun flacon de parfum ne me donne ces émotions.Ma mère ne portait aucun parfum,je connais donc l’odeur de sa peau uniquement,que je reconnais entre mille évidemment.Mon père une eau de cologne…mais comme toi je retiens surtout l’odeur de leurs gitanes sans filtre (jusqu’à mes 13 ans quand même) la nausée!
Enfin je valide ta signature puisque nous avons la même 😉 je porte Musc depuis plus de 15 ans,peut-être 20 je ne sais plus…je porte parfois cologne de Mugler (sans doute en référence à mon père) mais je reviens tjs à Musc,je ne le sens même plus sur moi mais j’en ai chaque jour un compliment,c’est fou.
J’avoue je n’ai pas pu me poser ces questions à l’approche de mes accouchements,pour chacun c’était déménagement et gros travaux jusqu’au bout,j’aurai adoré attendre au calme dans un nid bien chaleureux 😉 et question parfum ma fille me dit que je sens toujours si bon (parfumée ou non,l’odeur d’une maman pour son enfant c’est THE odeur selon moi) et surtout que ma peau est douce et toute chaude,ah ça on reçoit les plus beaux compliments de la part de nos enfants.
J’ai entendu également qu’il vaut mieux ne pas porter de parfum les 1ers mois mais quand ce sont des odeurs très douces et surtout que tu ne te vaporises pas le flacon,ça ne pose aucun souci selon moi.Le parfum se mélange à l’odeur de ta peau et le bébé l’a reconnait entre 1000…justement je n’hésite pas à mettre le doudou contre ma peau (pour qu’il prenne l’odeur) avec un peu (très peu) de mon parfum.
Belle fin de grossesse!

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:21

Tout à fait d’accord avec toi, les odeurs les plus émouvantes sont avant tout celles liées à une petite magie des circonstances, et impossibles à reproduire via un simple flacon 😉
Et heureuse de te rejoindre dans la passion de Musc et l’idée d’une approche douce et mesurée du « parfum de naissance » 😉

Répondre

verodusud Le 4 février 2015, 14:51

Jamais senti les deux. J’ai redécouvert l’odeur du musc il y a peu et je suis curieuse de voir si cela ma plairait. Qd au body Kouros, moi qui suis une éternelle fan de Kouros, j’ai hâte d’aller l’essayer! Kouros je le portais moi, même si c’est un parfum de mec!

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:22

Du coup moi je suis curieuse de sentir Kouros tout court ! Je lis sur son descriptif qu’il est chypré, donc a priori très différent de Body… Tu me diras ce que tu en penses !

Répondre

lily Le 4 février 2015, 14:53

Sinon est-il possible de savoir quel est ce parfum « Sun »?Je chercher (malgré ma signature de 20 ans) un parfum qui sent le linge propre,du linge séché au soleil si on voir l’idée….cologne de mugler s’en approche mais avec encore trop de « cologne » selon moi.Merci!

Répondre

SarahM Le 4 février 2015, 14:57

Sun de Jill Sander.
Très bien décrit dans cet article :
http://www.balibulle.com/post/2012/07/25/on-duty-free/

Répondre

lily Le 4 février 2015, 17:54

merci Sarah!

Balibulle Le 8 février 2015, 16:23

Merci SarahM 😉 Lily tu nous tiendras au courant, si jamais il fait ton bonheur ?

Doya Le 6 février 2015, 17:43

Bonjour,

Un parfum qui me fait penser à l’odeur de la lessive sur le linge, Body de Burberry.

Répondre

lily Le 8 février 2015, 22:22

Merci!j’ai commande sun et j’irai tester celui ci je vous dirai…

Doya Le 6 février 2015, 17:45

Bonjour, un parfum qui m’évoque l’odeur de la lessive sur le linge : Body de Burberry.

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:24

Je ne le connais pas, tiens, merci Doya ! Par curiosité j’irai sentir.

Suzon Le 4 février 2015, 15:19

En règle général soit les parfums virent sur moi, à mon grand désarroi, soit il me donne des mots de têtes.
Et enceinte les odeurs s’insupportaient énormément. Tu auras donc compris que je portait pas de parfum pendant ma grossesse. Cependant j’avais envie que notre bébé se sente comme dans un cocon à la naissance. J’ai alors choisi une couverture super écolo, made in france et ultra naturelle pour son arrivé, malheureusement, elle piquait. J’ai du en acheter une deuxième pas écolo du tout made in china mais très très très douce.
Moi et mon cher et tendre nous avons dormi avec par dessus la couette, afin qu’elle prenne notre odeur naturelle. Je me voyais déjà enveloppé notre bout de chou dedans et le rassurer tout de suite grâce à ce marquage olfactif, sauf que… Cela s’est passé différemment!
Quand il est né nous l’avons effectivement enveloppé dedans, mais quelques minutes après il a « évacué » le méconium, et il a fallu mettre à laver la couverture… Snif nos odeurs étaient parties!!

Voilà bien l’apprentissage de la maternité, nos projections et la réalité. J’aime cette histoire car elle m’a fait tout de suite prendre du recul sur mes souhaits et ce qui se passe à l’instant I.

(Balibulle, je te souhaite un bon dernier mois de grossesse, après la naissance si tu n’as pas envie de bloguer tout de suite ne te sens pas obligée nous t’attendrons.)

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:27

« des mots de tête », quel joli lapsus 🙂 Et pardon mais j’ai ri franchement en lisant ton anecdote sur le méconium !! Je crois qu’effectivement, tout est dit !
Et qu’au final, c’est bien d’essayer quand même 😉
Merci pour ta sollicitude concernant l’après-naissance !
J’ai toujours admiré (et apprécié) la démarche des blogueuses qui ne s’arrêtent pas trop longtemps de bloguer (genre un mois max), mais en aurais-je la trempe ? Je ne sais pas du tout comment je vais réagir, si ça va m’aspirer dans un trou noir spatio-temporel de moyenne ou longue durée, on avisera 😉

Répondre

Suzon Le 8 février 2015, 21:07

Ah oui je n’avais pas vu mon lapsus! 😀
A bientôt

Rosalie Le 4 février 2015, 16:04

Ce post me touche !
J’adore l’idée de fixer une odeur de parents parce que justement quand j’étais petite c’était le parfum de mes parents qui me réconfortait. Habit Rouge pour mon père (qui alternait aussi avec Eau Sauvage) mais surtout, Chanel n°5 pour ma mère. À tel point qu’elle me glissait des petits mouchoirs en tissus aspergés de parfum dans les évènements un peu stressant de la vie d’enfants : la rentrée au CP, la première classe verte etc… Je me rappelle sortir le mouchoir discrètement de ma poche et inspirer très fort pour sentir son odeur et éviter de me mettre à pleurer 😉
Les odeurs font remonter les souvenirs, merci Bali !
J’en profite pour te dire que te lis depuis des années (et ne commente jamais…) et en ce moment, entre les posts Capsule et ceux sur la grossesse, je me régale 😀
Alors courage pour le dernier mois et plein plein de bonheur à tous les trois pour la suite !

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:31

Oh Rosalie, et moi suis très émue par ton message, l’histoire des mouchoirs est exceptionnelle et tellement touchante… C’est un geste tellement plein d’amour et de confiance réciproque… Merci à toi et bonne lecture, alors 🙂

Répondre

Melisse Le 4 février 2015, 16:33

Je me suis parfumée aussi pendant ma grossesse, et même a la mater ! Et quand je sortais en amoureux, je laissais à ma puce mon foulard avec mon odeur….. Les odeurs sont très importantes pour nous, mes filles ont comme beaucoup de bébés, été lavées ou crémées avec Mustela… elles sont grandes maintenant mais cette odeur m’emeut toujours quand je la sens!

J’aimerais bien savoir sur quoi se basent certaines lectrices qui disent que ça va agresser les narines du bébé? J’aurais vraiment tout lu !

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:37

Je pense que je vais te piquer la tactique du foulard 😉
Et un peu surprise comme toi par cette idée tenace d’agression olfactive.
Mais l’expérience de la grossesse m’a soumise à tellement de « prescriptions » sur les comportements à tenir, parfois extrêmes à mes yeux, que finalement je m’attends à tout maintenant 🙂

Répondre

Vic Le 4 février 2015, 17:11

Je ne commente jamais tes articles et pourtant je les lis toujours avec beaucoup de joie. Mais la je trouve ça trop mignon de choisir un parfum pour que ton bebe te « reconnaisse »!
Mon perd portait Farenheit et depuis qu’il est mort quand j’ouvre son flacon, meme après 21 ans, ça me replonge dans mes souvenirs de lui. Pour ma mere c’était les ongles et la bouche toujours rouges, et Poison. Des parfums super forts!

J’ai voulu de la meme façon ne porter qu’un seul parfum a la naissance des enfants, j’ai chosi In Love Again et pour eux l’eau parfumée de Klorane que j’adore. Et finalement quand mes enfants me disent que je sens bon, c’est toujours (et uniquement) le matin, quand je sens le « dormi ». Ils viennent toujours sentir mon oreiller le week-end!

Merci pour ton article, et bon courage pour ton dernier mois de grossesse!

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:39

Trop mignon « le dormi » ! Et tes parents se sont bien trouvés olfactivement dis-moi, du Dior brut de décoffrage pour tous les 2 ^^
Ma mère aussi a porté Poison un temps, je me souviens avoir été davantage fascinée par la bouteille, que j’adorais tripoter, que par l’odeur elle-même…

Répondre

ladivien Le 4 février 2015, 17:20

Je suis que tu vas être une maman extra. Il a bien de la chance ce babybulle.
Mes parents, bien que très aimants, n’étaient pas, mais alors pas du tout câlins.
Je ne te raconte pas comme je me venge sur mes garçons, qui ma foi, ont l’air plutôt satisfaits de leur sort…
Profite.

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:40

Tu penses que c’est affaire de transmission avec leurs propres parents ? En tout cas tu as brisé la chaîne 🙂

Répondre

Clémence Le 4 février 2015, 17:24

Lectrice de l’ombre, je savoure pourtant chacun de tes posts avec délice !
Tes mots sont toujours si justes et doux (à commencer par tes titres).

Les odeurs sont une part tellement importante de mes souvenirs d’enfance ! Ma préférée : celle des foulards de ma maman, imprégnés de ce mélange si particulier de son odeur corporelle, de son parfum (Coco de Chanel) et du tiroir en bois dans lequel elle les range encore. Une de mes madeleines de proust !
Mais il y a aussi le 24 Faubourg de ma tante, l’odeur du cèdre dans le jardin, des roses dans celui de ma grand-mère, Habit Rouge de mon grand-père (mélangé avec son haleine imprégné du gout des pastilles valda !). Et de façon assez étrange, l’odeur mon père qui se parfume tous les jours de l’année sans exception, est beaucoup moins « sentimentale ». Probablement parcequ’il change de parfum tellement souvent qu’il est dur de ne l’assimiler qu’à un seul.

De mon côté j’ai trouvé, depuis plusieurs années, mon odeur : Clair de Musc de Serge Lutens. Je n’en mets que l’hiver, mais il a systématiquement ce « je-ne-sais-quoi » qui réconforte et permet de me créer un petit cocon invisible… Impossible de m’en passer.

Merci pour ce post qui me parle et me touche particluièrement.

Je te souhaite une belle fin de grossesse Balibulle, pleine de jolies odeurs (oui, j’aime penser qu’il existe des odeurs plus ou moins « jolies »), en attendant de découvrir celle de votre babybulle !

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:42

Quelle jolie balade olfactive dans tes souvenirs, merci d’avoir partagé tout ça Clémence !
Ça me donne envie de coucher les miennes sur papier, tiens… 🙂

Répondre

Athéna Le 4 février 2015, 17:34

Quand ma fille était petite, elle avait dit devant mon placard à vêtements : « ça sent bon maman ». J’avais trouvé ça très mignon.
Ton bébé a entendu ta voix, il saura très bien qui tu es, ne t’inquiète pas !

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:43

Oh <3, oui trop mignon !
Je ne m'inquiète pas vraiment de mon "identification" par mon bébé, mais j'aime beaucoup la fonction de "substitut" qu'exerce le parfum en notre absence… Comme un hologramme 🙂

Répondre

Sandrine Le 4 février 2015, 20:02

23 ans de musc de Réminiscence au compteur, je ne peux que valider. Sans aucun doute, le parfum des natives du 14 décembre 🙂

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:45

Ah haha, il y a un truc, c’est pas possible !!

Répondre

Gwenn Le 4 février 2015, 21:31

Quatre ans et demi ! Déjà ?
Je fais aussi des infidélités à Musc, mais c’est pour mieux le retrouver ensuite… En revanche je suis restée fidèle à ton blog que je lis toujours avec beaucoup de plaisir.
Quelle jolie manière tu as d’évoquer et de partager l’arrivée d’un enfant…
Je vous souhaite beaucoup de bonheur !

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:46

Oui, le temps passe vite, hein ? ^^
Merci encore de m’avoir initiée aux joies de Musc, et pour ta fidélité !

Répondre

Lor Le 4 février 2015, 22:04

Ma grande, a 6 ans, me demande parfois si elle peut me prendre un t-shirt (porté) pour dormir avec. Elle le demande avec un air un peu coupable, alors que je trouve ça trop mignon ! Et je porte mon parfum un jour sur 6 environ, mais le reste du temps, c’est l’odeur de crème ou de lessive, je crois, mon parfum et celui de mes vêtements…

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:48

oh oui c’est adorable le t-shirt…. Et qu’est-ce qui fait du coup que le « jour du parfum » arrive ? C’est lié à la nature de tes activités ?

Répondre

Lor Le 9 février 2015, 13:40

Juste la flemme ou l’oubli de le mettre, sans doute… Peut-être aussi le fait que je travaille chez moi la plupart des jours :-D. Non, depuis mes grossesses en fait, les parfums me gênent plus…

Wonder Coco Le 4 février 2015, 22:16

Ta détox parfum est touchante et, je trouve, juste.

J’ai toujours été fidèle en matière de parfum, mais quand j’attendais ma première fille, j’ai moi aussi décidé de me choisir une odeur de moi en maman.
Depuis lors, depuis 13 ans et avec 2 filles désormais, je me parfume tous les jours avec Kenzo Jungle Elephant.
C’est mon odeur, c’est moi, c’est mon odeur de maman à moi.

J’en vaporisais leur doudou bébé et l’intérieur de leurs valises maintenant quand elles partent. Parce qu’une maman c’est toujours là, même quand elle n’est pas là.

Tu vas voir, Maman, c’est une p…. De sacré, géniale, délirante aventure !!

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:51

exactement, « mon odeur de maman », c’est ça que je veux moi aussi 🙂 Et le rituel des valises = adorable.

Répondre

violette.b Le 4 février 2015, 22:41

Bonsoir , j’ai parfumé les doudous de mon fils ,des foulards en soie vintage avec Shalimar ,17 ans après il sait dire ou le reconnaitre  » c’est le parfum de mes doudous »avec beaucoup de tendresse.

Les nourrisons cherchent le creux du cou car c’est là que l’odeur de leur mére se révéle , animalité des premiers contacts mére -enfant

Autre souvenir olfactif ,je deteste la lavande ,associée pour moi des souvenirs familiaux plein de rigueur .

Bonne fin de grossesse!

Répondre

severi27 Le 5 février 2015, 07:14

Belle idée, en adéquation parfaite avec le minimalisme que tu as entrepris et qui, dans ce cas, est un élément clé de l’enfance. Chacun se souvient je pense du parfum de sa mère, celui qui fait automatiquement penser à elle quand on le sent ailleurs. La mienne portait « Parfum d’Hermès », quelques gouttes seulement car il était fort. Il l’accompagnera longtemps, jusqu’à un moment douloureux dans la famille.

Je souhaite que ton bébé se souvienne avec tendresse de cette odeur qui va l’envelopper dans tous les moments avec toi, et avec son papa.

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:56

Merci beaucoup de ta tendresse à toi et de partager ces souvenirs parfois douloureux.
Je ne connaissais pas « Parfum d’Hermès », vu son nom j’imagine que c’est un des premiers de la marque ?

Répondre

Dr SDB Le 5 février 2015, 09:23

Salut Bali,
Je le trouve vraiment touchant ce billet. D’autant plus que ma propre mère a elle aussi une odeur « signature », très reconnaissable puisqu’il s’agit de Shalimar. Et si sur le papier, ce parfum est à l’opposée de mes goûts pour moi qui ne me parfume jamais, quand ma mère le porte c’est différent ;).
Pour la petite histoire, quand il lui arrive de changer de parfum, mon frère est le premier à dire : « ah non, ça sent pas toi ce parfum! »

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:58

Ah haha, comme quoi, les commentaires précédents et leurs jolies anecdotes masculines l’ont prouvé aussi, les hommes peuvent être très sensibles à ces questions 🙂

Répondre

Anaïs Le 5 février 2015, 11:53

Quel joli post… mais comme il est ardu de n’élire qu’une seule fragrance ! il y en a tant qui sentent bon … j’aimerais trouver en moi cette détermination à la fidélité..Mais comment faire ?

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:59

Honnêtement sans la grossesse, je serais encore au même stade que toi. Parfois rien ne vaut une « contrainte » extérieure pour sauter le pas 😉

Répondre

Sunny Side Le 5 février 2015, 16:41

Je suis surprise par cette idée de parfum pour le bébé. il me semble que cela pourrait être violent tout au moins dans les premiers mois. car il devra en plus supporter sa propre odeur des mustela et compagnie. De quoi vomir pour un petit qui débarque. Ton odeur de peau et celle de son père devrait suffire sans oublier Tartine. N’oublie pas que tout est démultiplié pour eux, la lumière, la température etc … Je viens de redécouvrir Stella de Stella Mc Cartney (ds la boutique au palais Royal), que je portais autrefois. Pour cet hiver il est parfait.

Répondre

Marion Le 6 février 2015, 09:36

Il y a du Stella à la boutique Palais Royal !!!! tu sauves ma journée, je désespérais d’en retrouver après avoir terminé mon ultime bouteille…

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 17:00

je te réponds plus bas, ainsi qu’à Ari et Murielle 😉

Répondre

Thiad Le 6 février 2015, 10:41

Ah les odeurs… mes parents n’ont jamais été très parfum, donc pas trop de souvenirs de ce côté là… ceci dit je comprends car Dior Homme mélangé à la peau de l’homme ça va lui faire de sacrés souvenirs olfactifs à l’éventuel bébé, parce qu’il a interdiction d’en changer, je suis accro à cette odeur !
Bonne fin de grossesse Bali !

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 17:04

c’est remarquable comme Dior Homme est quasiment instantanément devenu un classique, alors qu’il est si récent… Et que c’est devenu finalement assez rare dans la parfumerie de grande distribution, de rencontrer un « grand parfum » de lancement récent.
Quel que soit l’Homme sur lequel je le sens, avec des reliefs parfois différents selon les épidermes, je le trouve toujours réussi 🙂

Répondre

Magisahel Le 6 février 2015, 15:23

Je pense que tu as fait le bon choix. Le fait que tu ne t’en lasses pas est la preuve que c’est le bon. Perso, je suis très difficile côté parfum, cela m’aide à rester fidèle 🙂 Je n’en ai pas changé depuis la naissance de mon petit monstre et l’avenir me dira, s’il l’identifie comme mon odeur…
Petit conseil, si tu as acheté une peluche musicale à ton bébé, fais lui écouter régulièrement en la posant sur ton ventre. Il va l’identifier comme un son rassurant et reconnaîtra la musique par la suite.
Bisous et prends soin de toi pour ce dernier mois.

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 17:05

Ah, merci pour ce joli conseil, je l’applique séance tenante !

Répondre

Lili Le 6 février 2015, 17:32

Idée à laquelle je n’avais même pas pensé… j’ai deux parfums favoris, Hot Couture de Givenchy pour l’hiver et Un Jardin sur le Nil d’Hermès pour la belle saison. J’aime aussi beaucoup L’eau des Merveilles d’Hermès mais c’est l’odeur de ma patronne (ce qui me pose un terrible problème, peut on porter le même parfum qu’une personne qu’on apprécie moyennement ?!), l’Eau de Lierre de Diptyque et Cristalle de Chanel. Je ne suis pas tellement obsédée par l’odeur que j’aurai pour mon bébé (sûrement une odeur de crème pour le corps) mais je crois que c’est une magnifique idée d’associer un souvenir olfactif pour un enfant. Je reconnais l’odeur de ma mère entre mille, je peux la sentir à des km à la ronde et petite, quand j’ai du me sevrer de mon pouce pour cause de dents déformées, j’avais eu droit à un foulard parfumé dans mon lit. Cette odeur, c’est Opium d’Yves Saint Laurent et puis Dune de Christian Dior. Mon père en revanche, je sais qu’il porte Eau Sauvage, mais je n’en ai pourtant aucun souvenir olfactif. La preuve, mon Homme alterne entre Eau Sauvage et Fahrenheit, et cela ne me pose aucune problème. Pour conclure, Babybulle a bien de la chance d’avoir une mère si attentive au sens du détail…

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 17:13

Haha, merci !! On va voir combien de temps je suis capable de tels exploits 😉 😉
Et vraie question pour ta boss, c’est vrai que ça gâche le plaisir, comme pour les choix de prénoms d’ailleurs 😉
D’ailleurs du coup tu le portes ou juste tu l’aimes bien ?

Répondre

Lili Le 8 février 2015, 17:34

Non impossible de le porter pour le moment ! Je ne peux pas porter le même parfum qu’elle mais je suis très agacée qu’elle ait choisi un parfum qui me plaît autant !

lily Le 6 février 2015, 21:29

Tu ne serais pas en train d’accoucher par hasard 😉
Belle rencontre <3

Répondre

ari Le 7 février 2015, 10:44

Coucou ! Très beau billet. Je me permets juste de mettre un bémol quand au parfum les premiers mois.je suis Educ Jeunes Enfants, donc je partage un peu de mes connaissances. L odorat est un des vecteurs de la relation d’attachement, à travers notre odeur naturelle le bébé và recevoir nos info hormonales notamment l hormone ocytocine, celle de l’attachement et du bien-être être, de la neurodetente. Si tu souhaites allaiter c’est d’autant plus important. Au travail, je ne porte pas de parfum pour ne pas fausser les informations. A partir de 1 an et demi 2 ans on peut recommencer à se parfumer et créer ce souvenir merveilleux du  » parfum de maman.. » bises et bonne fin de grossesse

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 17:02

bonjour Ari, je te réponds plus bas dans un message groupé, avec Sunny Side et Murielle 😉

Répondre

phaine Le 7 février 2015, 11:11

Je ne peux pas sentir Habanita de chez Molinard, même au milieu d’un concert de Brigitte parce qu’une copine le porte, sans penser à ma mère.

Mon frère et ma sœur avec qui j’ai quelques années de différence, n’ont pas le même lien à ce parfum.

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 17:29

Il est tellement singulier en plus… Mais j’ai lu ça et là que sa composition avait changé, tu confirmes ?

Répondre

phaine Le 8 février 2015, 23:05

Je ne sais pas si sa formulation a été changé, si mon nez n’est pas assez sensible ou le changement subtil mais c’est toujours un plaisir de le sentir…

Mais je ne pourrais pas le porter.

Commentaire pour ton dernier billet, suivre ta grossesse est un plaisir, même pour une nullipare comme moi (et qui le restera).

Enceinte tu es vraiment radieuse, profite bien de tes dernières semaines.

perte de poids Le 7 février 2015, 13:36

super billet et très bon choix de parfum.

Répondre

Tam Le 7 février 2015, 18:32

Oh mais quel jolie pensée, rares sont les parents qui pensent à ce genre de détails, cependant très important en effet… J’aime beaucoup cette idée en tout cas et c’est bien que tu en parles sur la toile car ça peut donner des idées aux futures mamans !
9ème mois… Wow déjà…

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 17:37

merci Tam ! 🙂 Et oui, ces mois ont filé !!

Répondre

Murielle Le 8 février 2015, 15:49

Très belle idée cette histoire de parfums, mais je la réserverai pour un peu plus tard, pas juste après la naissance.
Ne pas oublier que les parfums sont composés de produits chimiques pas très bon pour la santé et les allergies, déjà pour nous adultes, donc pour un petit bébé personnellement je n’y me risquerais pas mais chacun fait ce qu’il lui plait… Bon courage pour la dernière ligne droite, bises

Répondre

Balibulle Le 8 février 2015, 16:00

@sunny side @ari @murielle : j’entends toutes vos recommandations. De mon côté je n’arrêterai pas de me parfumer à la naissance de Babybulle et son père non plus. Donc, partant de là, voilà les parfums que nous avons choisis. Et bien entendu, libre à chacun(e) d’approuver ou non la démarche.

Répondre

Beauty-trips Le 10 novembre 2017, 14:03

Je suis curieuse de connaitre un orgasme parfumé… 😉

Répondre

ajouter un commentaire