ModeFashion libido

8 avril 2016

No woman, no buy

J’aime les listes, vous le savez.
J’aime les wishlists, comme tout le monde.
Mais ce que j’aime encore plus que tout, ce sont les no buy lists.

Quand j’en vois une, je me jette dessus comme une morte de faim, persuadée qu’on n’en apprend jamais autant sur quelqu’un – et sur soi – qu’en se prêtant à cet inventaire de fourvoiements vestimentaires.

J’ai aimé et lu plusieurs fois celles de Jeanne-Aurore et de Cécile, et je pense qu’on peut passer une vie entière à peaufiner la sienne.
Et qu’une no buy list n’est jamais aussi pertinente et utile que quand elle contient des trucs extrêmement attirants (eh oui, c’est le but..)

J’ai commencé à plancher sur la mienne. Ce n’est qu’un début, de premiers items à partager, comme une bonne résolution.

// LES BIJOUX DORÉS

golden_rings_sincerely_jules
(photo : Sincerely Jules)

En fines accumulations de bagues ou de colliers… Oui, c’est sublime sur des milliers de filles, des milliers de peau, même pâles. Mais pas sur la mienne.
Je ne me l’explique pas totalement (vu la couleur de mes yeux et les teintes de ma palette vestimentaire) mais c’est comme ça.
Sur moi, ça jure.

// LES PETITS SACS À MAIN

ps11_mini_classic_fashion_guitar
(photo : The Fashion Guitar)

Dit celle qui fantasmait donc publiquement sur le PS11 de Proenza Schouler il n’y a encore pas si longtemps…

Contrairement à ce que je me suis longtemps imaginé, la vie avec un petit sac à main, ce n’est pas une éducation, un raffinement qui s’apprend. C’est une nature. C’est la vôtre ou ça ne l’est pas.
Pourquoi contrarier la mienne ? Bien avant d’avoir un enfant, je privilégiais déjà naturellement de grands volumes.
Utiliser un petit sac me demande trop de réflexion, d’arbitrages, de temps.
À force d’aller au plus pratique depuis un an, j’ai même cerné très précisément ce qui me correspond le mieux : non pas une forme besace, comme je l’ai longtemps cru et pratiqué, mais un sac polochon, zippé sur toute la longueur, avec deux poignées + une bandoulière bien large et moelleuse (autant dire = à shopper chez les hommes, aller savoir pourquoi on imagine toujours pour les femmes des bandoulières qui cisaillent l’épaule…)

// LA VIE SANS SOUTIF

AG_jeans_daria_werbowy_spring_16_campaign(photo : AG Jeans)

La classe androgyne des profonds décolletés en V, la délicatesse d’un dos nu… Qui n’a pas envie de cette subtilité-là ? Instagram en est particulièrement bourré en ce moment.
Pas trop de suspense, soit Dame Nature vous a pistonné dans le club, soit vous resterez pour toujours à la porte.
Troquer le concept contre celui de la lingerie apparente ? Quand on travaille avec des hommes quadra ou quinquagénaires, on oublie. C’est juste inapproprié (et j’ai peut-être tort, mais je n’ai pas envie d’en faire un combat).

// LES BASKETS BLANCHES

baskets_blanches_next
(photo : Next)

Ah là là, j’aime TELLEMENT ce look (merci Lise).
J’ai même déjà le pantalon qu’il faut (un Darel, acheté l’an dernier).
Mais rien à faire, sur moi l’allure Phoebe Philo, faut oublier.
Comme absolument tous les looks à base de baskets blanches (remplacez par ce que vous voulez : Stan Smith, Superstar ou consorts…) qui trustent les boards Pinterest, lookbooks de marques et fils Instagram depuis trois ans et vous laissent penser que ça se porte avec tout.
Sur le papier ça devrait pourtant coller, puisque les petites chaussures fines, féminines et à talons n’ont jamais fait mon quotidien.
Mais je suis une fille à Doc Martens (ou à Converse grises) et je le reste.
Là encore, il ne faut pas contrarier son naturel.

// LES COLLIERS SHOUROUK

shourouk_denim_pauline_fashion_blog(photo : Pauline Fashion Blog)

Même pas parce que c’est un poil daté.
Je continue à penser qu’avec une chemise en jean, un tee-shirt blanc, un sweat gris ou une marinière, c’est magnifique.
Il n’y a qu’à voir ce que fait J. Crew, dans le même esprit.
C’est moins affaire de style que de morphologie et de confort chez moi. Ça ne fonctionne pas quand j’ai un gros collier voyant. Je ne me sens pas à l’aise, il y a quelque chose de trop ou en trop sur moi. Je trouve ça toujours plus joli sans le collier.
Quitte à accessoiriser cette partie de mon corps, je préfère que ce soit avec un foulard ou une écharpe. Et d’ailleurs c’est ce que je fais, la moitié de l’année.

// LES DERBIES

derbies_gary_pepper_girl(photo : Gary Pepper Girl)

Au-delà de la chaussure en elle-même, sa pureté, j’adore son idée. Ce qu’elle charrie, elle aussi, de subtilité et de chic.
Du coup c’est limite vexant, de voir le flop que c’est à mes pieds, toujours moins bien qu’autre chose.
Avec mes jupes ou robes : moins bien que des boots.
Avec mes flares : moins bien que mes Doc.
Avec mes slims : moins bien que des sandales.

Je voulais finir là-dessus parce que pour moi, ce qu’on appellera « l’échec des derbies », symbolise un point de bascule difficile mais essentiel de l’optimisation vestimentaire. Faire le deuil de ce qui n’apporte aucune valeur ajoutée à votre garde-robe.

Dit comme ça, ça peut sembler un peu triste, manquer de fantaisie et de liberté.

Mais à mes yeux, cette approche plus « radicale » a une vertu immense : elle permet par contraste d’identifier – et de savourer – vos vraies options, les choses qui marchent pour vous. Et à qui vous n’aviez peut-être jamais dit jusqu’ici : « toi et moi, c’est une affaire qui roule.« 

Merci aux stylées Sincerely Jules, The Fashion Guitar, Pauline Fashion Blog et Gary Pepper Girl pour leurs photos.

patounettechatte Le 8 avril 2016, 13:36

Intéressant…. Je vais chercher de par chez moi…

Répondre

chlolittlecat Le 8 avril 2016, 13:47

Il est tellement vrai ce post ! J’ai moi-même fait un grand tri dans mon armoire et mis plein de choses en vente, longtemps désirées mais finalement pas portées … car pas moi tout simplement.
Le plus bel exemple : les Susannas de Chloé. Traquées sur le net, achetées sur un coup de tête… et sorties seulement 1 ou 2 fois depuis 1 an car je ne sais jamais comment les porter. C’est maintenant clair : je ne suis pas une Susanna girls snif ! (si certaines sont intéressées, il s’agit d’une paire de nude en 37IT, retrouvez-moi sur instagram : chlovidedressing ; désolée Balibulle pour la pub)
L’essentiel c’est d’avoir le « courage » de se l’avouer et d’être honnête avec soi-même : ce qui me plait chez les autres ne me va pas forcément, mais c’est pas grave ! :)

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:23

Très difficiles à porter les Susannah, je te comprends ! Surtout en nude.

Répondre

Jicky Le 8 avril 2016, 13:49

c’est vrai que c’est important les no wish-list, surtout pour ne PAS OUBLIER ce qui ne nous convient pas… (ça a dû t’arriver aussi, acheter alors que tu « savais » que c’était no way parce que déjà essayé.. mais t’avais oublié). J’ai un peu les mêmes interdits (sauf les bijoux en or, que je porte moins que l’argent. Mais surtout pas fins, ça ne donne rien sur moi). Le petit sac, j’en ai 2 un micro et un moyen, et un autre un peu plus grand (un Campomaggi de 33 cm sur 15) alors que j’ai tjs cru pouvoir me contenter de sacs cabas plutôt grands. mais c’est la nécessité de changer de portage (torticolis) qui m’y a poussée. Et puis je ne les utilise (les 2 vraiment très petits) qu’en voyage avec valise… Le Campo, je suis contente de sion acquisition recente: ça me soulage les épaules (et pour moi la nouveauté c’etait surtout la bandoulière… plus que la taille du sac d’ailleurs).
Le sans soutif, archi impossible en 85D et à 48 ans (plus ça tombe, plus tu vieillis :-), donc là c’est vite réglé.
Les gros colliers: idem, je leur préfère le foulard (comme toi, moins par esthétique que par confort)
Les baskets blanches: LE truc que j’ai le plus tenté, peut etre, en VAIN et définitivement. Pour des raisons diverses: trop plat, supporte pas le plastique de la semelle, effet palmes en 40, ne les mets jamais dès qu’il fait doux (je mets autres chose: sabots, sandales, Zizi repetto… tout mais les baskets blanches (et toutes les baskets en ville d’ailleurs), c’est NO WAY, je n’y arrive pas. Pas faute d’avoir essayer (et pourtant les Superga – mes préférées car en toile, dans le genre – restent inscrites comme fantasmes, mais je résiste; je sais que je ne les porterai pas)
Les derbies: idem, multiples tentatives, je me sens illico Scott Schumann plus que Garance Doré avec :-) Ou alors à talons, alors là oui. Alternative unique: ZIZI REPETTO, noires, et basta.

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:23

« plus Scott Schumann que Garance Doré » = mythique

Répondre

Charlotte Le 8 avril 2016, 14:09

Quel plaisir de te lire à nouveau.
Je te rejoins pour les bijoux dorés, rien à faire c’est une couleur que je n’aime pas sur moi.
Pour les sacs par contre, j’ai du gros, le Billy, au plus petit, le Twee que je t’ai racheté, et je passe de l’un à l’autre sans souci. Et je bave sur le PS11 depuis sa sortie mais impossible à trouver en seconde main pas trop cher ! Mais je ne perds pas espoir.
Pour les derbies et les baskets blanches par contre, là ce sont vraiment des indispensables de ma garde robe ! Je ne me pose pas de questions, printemps et automne c’est ce que je porte non stop, ça va avec tout.
En tout cas, le concept de no buy list me plaît bien, je n’y avais jamais vraiment réfléchi, je vais prendre le temps de le faire je pense.

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:24

« je ne me pose pas de questions » = c’est exactement ça le bon guide. Quand on s’en pose trop, c’est qu’il faut lâcher l’affaire :)

Répondre

tine Le 8 avril 2016, 14:16

yeaaaahhhh bali is baaack !
plus serieusement, tu lis dans mes pensees ! jai commencé un tri de placard cette semaine et je me disais que certaines formes ne me conrrespndraient jamais :
– le top court (niveau ceinture de jean)
– pire, le top court et cintré
– le moulant en general

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:25

Ah haha, tout pareil que toi pour les tops :)

Répondre

Caroline Le 8 avril 2016, 15:15

Bienvenue à la vie avec soutif!
J’ai une trèèèèèèèès longue liste « sans » dans ma tête, avec plein de mini-interdits que mes ami(e)s ne comprennent pas, jusqu’à ce que j’essaye devant eux/elles et que je lise l’effroi dans leurs yeux…
C’est dommage de ne pas pouvoir tout mettre, mais c’est tellement mieux de se connaître et d’être en phase avec soi-même.

Répondre

Brunette Le 8 avril 2016, 15:27

« Jusqu’à ce que je lise l’effroi dans leurs yeux », mais hahaha! Très juste! On peut aussi ajouter l’Homme dans ce jeu, qui découvre un jour telle collègue en derbies et te dit « oh mais ça j’aime bien c’est joli ».
Ouais, attends de voir ça sur ma silhouette d1m63 pointure 39 et dis moi si tu trouves ça joli…remplace derbies par pantalon large (nope nope nope, échec total!!!), hauts moulants, jupe midi, et j’en passe. Ça fait un bon début de no wishlist…
Toujours ravie de te lire à part ça ^^

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:26

ah haha, ouais dans ces cas-là, pas le choix, il faut se draper dans son mystère et ne JAMAIS apporter la preuve de ses dires à des témoins.

Anonyme Le 8 avril 2016, 16:30

Suis assez d’accord avec ton boycott sur ce type d’articles.

Maintenant il faut nous revenir avec du look, d’autant que tu as là l’occasion de te transfigurer radicalement en passant de la nana un peu délurée à la mamma super comblée !^^

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:27

direction Instagram pour me voir 😉

Répondre

Anonyme Le 22 avril 2016, 23:59

Salut, rien à voir mais si tu voulais regarder un docu sur arte sur la culture girly ce samedi, c’est râpé : il va y avoir un truc en hommage à Prince à la place… :S

Colette Du Net Le 8 avril 2016, 17:08

Il est super cet article, parce que je lis avant tout que tu aimes ce que tu as choisi de porter et qu’on ne peut pas porter toutes les mêmes choses! Ce qui est tout de même un grand soulagement car sinon, ce serait la vie en uniforme comme dans la Chine maoïste (au hasard). On voit déjà bien assez de filles et de garçons, d’hommes et de femmes habillés plus ou moins pareil, dans le métro, dans le Marais (où je travaille), etc.

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:28

C’est ce qui est le plus enthousiasmant, la rencontre imprévue avec sa propre singularité.

Répondre

SAndrine Le 8 avril 2016, 18:57

Ah c’est dur quand on aime quelque chose et que c’est un véritable flop sur nous!
Je suis dans le même cas pour le pantalon large et les baskets… de toute façon les baskets en général c’est no way.. dur surtout que des soucis de pied m’empêchent de porter des talons au delà de 6cm (snifffff) et que le style doc ne me convient pas non plus (re-sniffffff)
Idem avec le style pull large qui me fait ressembler à une baleine (snif snif)…..
Idem avec les slims….
La vie est injuste….

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:29

aaaaah le pull large, j’aurais pu le mettre ! Énorme deuil pour moi aussi…

Répondre

Benedicte Le 8 avril 2016, 21:18

Ah mais c’est génial ! Je n’y avais jamais pensé avant, mais c’est la solution : s’interdire une bonne fois pour tout ce qui me fait fantasmer sur les autres mais que je n’arrive pas à porter.

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:30

allez, au travail ! 😉

Répondre

Ysabelle Le 8 avril 2016, 22:45

Les jeans 1 taille trop grande. C’est hyper cool sur Audrey Lombard, complètement ridicule sur moi.
Elle est top ta liste. Elle ressemble pas trop à la mienne (sauf pour les gros colliers et les petits sacs), mais elle est top 😉

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:31

oui bien vu, idem pour les jeans !!
Trop de choses cool sur Audrey et injouables sur moi d’ailleurs hihi

Répondre

lilicoquette Le 9 avril 2016, 10:57

Je suis pareil mais évidemment je continue les tentatives pour ensuite revendre à perte… dans le meilleur des cas .

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:35

le déclic n’est pas loin alors ^^

Répondre

Ema Le 9 avril 2016, 12:10

Effectivement, le vrai déclic Style c’est quand on arrête radicalement d’acheter des pièces qu’on trouve sublimes sur les autres parce qu’on connaît ses défauts sur nous. Le jour où j’ai compris que ça n’allait jamais les chaussures plates pour moi, sauf été, ça a été une délivrance : adieu derbys, ballerines, mocassins qui moisissaient dans le placard. Bonjour déclinaison de bottines noires de toutes matières, talons et formes !
Les baskets blanches c’est pour les filiformes je trouve.

Car en plus quand on les garde dans notre placard elles renvoient vraiment à l’échec, ces pièces. Je ne passe même plus par la case de l’essayage maintenant.

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:36

suis d’accord pour ton constat sur les baskets blanches, c’est frappant !

Répondre

Murielle Le 9 avril 2016, 12:15

Tellement heureuse de te relire.
C’est une très bonne idée cette liste, les noter en effet pour ne plus les racheter même sur un coup de tête.
Les grands sacs portés presque toute ma vie, je les ai abandonnés pour des petits sacs, voilà justement un no, j’ai enfin réalisé qu’avec ma taille, les petits sacs sont plus appropriés.
La vie sans soutif je l’ai beaucoup fait, je devrais peut être un peu l’abandonner à cause de l’âge
Les gros colliers datés…zut je viens justement d’en acheter
Les derbies je commence à en porter, j’aime leur confort, mais mon homme trouve que certains modèles font un peu chaussures de vieilles, donc faut faire gaffe dans leurs choix

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:38

c’est vrai pour les derbies, la forme de la chaussure est piégeuse. Moi je fantasmais sur ceux avec les grosses semelles crantées et le bout assez rond…

Répondre

ziloa Le 9 avril 2016, 13:21

Je réagis par rapport à ta remarque sur la lingerie apparente.
Je suis d’accord pour ne pas en faire un combat. Sur un autre plan, j’en parlais avec un ami prof qui me disait qu’il comprenait bien le combat féministe de vouloir s’habiller comme on le veut, mais lui en classe ça lui pose problème d’avoir des collégiennes/lycéennes avec les seins presque à l’air, ça l’empêche de faire correctement son travail (parfois en tant que prof on vient se pencher sur la feuille de l’élève et on a pas envie que ce geste soit interprété comme du « je mate tes seins » alors que c’est absolument pas le cas…). Pour lui c’est pas approprié, puis – je suis pas un mec – parfois ils ne peuvent pas contrôler leurs réactions (à lui ça ne lui est pas arrivé en classe fort heureusement, mais quand on sort fraichement des études à 22 ans, les filles de terminales sont pas bcp plus jeunes quoi).

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:50

C’est édifiant ce témoignage.
Et ça doit être particulièrement compliqué pour les profs effectivement, moi c’est plutôt vers la fin de l’adolescence que j’avais envie de porter des décolletés…
Ca m’est passé dès que je suis entrée dans la vie active, en travaillant parallèlement à mes études. A un moment donné, là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir…

Répondre

matchingpoints Le 9 avril 2016, 14:51

Savoir ce qui ne va pas ou ce que l’on n’aime pas, n’est-ce pas le début d’un style ?

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:50

j’espère !

Répondre

Amalia_Okia Le 9 avril 2016, 18:50

Coucou !
Je ne connaissais pas ce concept et je trouve que c’est une idée de génie !!! Je vais m’y pencher rapidos avant les prochaines soldes ! :)

Amalia_Okia

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:50

enjoy !

Répondre

Jane B. Root Le 9 avril 2016, 19:05

Un nouvel article :) cool ! En l’exact même temps que mes tulipes et mes muscaris pointent leur nez. Ça y est, cette fois C’EST BIEN LE PRINTEMPS ! Ravie je suis. Des deux événements.

À mon grand âge, ( j’ai assisté à des concerts live de Bob Marley, c’est dire) on finit par savoir ce qui ne nous va pas et on va à l’essentiel.

J’aime vous lire et je suis amusée que vos no-way sont exactement mes indispensables : baskets blanches, derbys, petits sacs et pochettes, no SG dès que je peux m’en libérer (mon métier fait que je monte à cheval tous les jours et que je porte au quotidien des carcans-corsets de sport achetés chez PADD plutôt que chez Fifi Chachnil) , bijoux dorés, l’argent ne me va pas du tout.
Ah si. Je porte des foulards. Tout le temps et tous les jours. Ça me ravit et m’amuse.
Joyeux retour. Contente de vous lire je suis.

Répondre

shoubbs Le 11 avril 2016, 14:15

« j’ai assisté à des concerts live de Bob Marley, c’est dire »

La réplique classe !

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:52

Hahaha, grave, Jane a scoré sur ce coup-là !
Jane tu vois tout me fait rêver – en vain – dans ton dressing ^^

Marie Le 10 avril 2016, 06:43

Ah, c’est chouette cet article ! Je partage pas mal de ‘no-buy’ ! Pour les sacs à main, je vise la taille moyenne parce que les sacs de déménagement qui risquent un jour de financer la Porsche de mon neurochirurgien (vécu), non merci. Mais les petits dans lesquels il n’y a pas de place pour la vie (le sac de courses en coton, les tubes de granules homéo, quelques tickets en boule, les 10 paquets de mouchoir entamés), non merci aussi ! Seule exception au tableau, les Derbies, qui vont bien avec mon style un peu briton. Ça et les Chelsea Boots, c’est mon fond de commerce chaussurien. (Aaaaah un billet de Balibulle ! Joie dans les chaumières !)

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:56

Joie du « style un peu briton », ah les Chelsea boots ! Encore un fantasme auquel renoncer :)

Répondre

Tam Le 10 avril 2016, 12:33

Comme d’hab, cet article est très pertinent ! Il y a aussi tellement de fringues ou de chaussures que je m’interdis parce que ça ne me correspond pas vu ma morphologie de ronde. Je n’ai pas mis par écrit cette no buy list, mais en tout cas elle est dans ma tête ! On te retrouve bien dans ta liste, tu as bien su te cerner, je pensais même que tu parlerais des boucles d’oreilles :)
C’est un plaisir de te lire, bisous !

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:58

Les boucles d’oreilles + lunettes de vue, oui !!

Répondre

mareme Le 10 avril 2016, 18:57

Je fais des no shopping list aussi, mais je ne m’y tiens que pour une chose: le jean blanc. je l’ai essayé en slim et flare, rien à faire. Le pire étant le slim qui me donne l’impression de voir les petites guibolles chétives et la couche bien enflée de ma petite nièce quand elle porte ses petits collants blancs.
Si tu m »entends crier  » NO WAY!  » dans une cabine d’essayage, c’est que j’essaye un slim blanc…

Côté make up, ce sont les crayons à yeux autres que noirs qui me donnent l’air d’avoir 3 g d’alcool dans le sang que j’essaye de ne plus acheter (mais il y a toujours une nana à qui ça va qui te fait replonger…)…

C’est hyper dur pour moi de me raisonner quand je tombe sur un truc qui « passe à peu près si « …( traduction « que je ne mettrais que si je perds la raison (ou la déraison), ou que j’arrive enfin à l’aide d’une grande concentration à créer de la matière organique pour rallonger mon buste de 10 cm en une nuit … »). Si je prenais en photo tous mes achats foirés,je pourrais retapisser mon salon avec…

Répondre

HeLN Le 11 avril 2016, 16:12

Ha oui la no shopping list make up est tellement vraie ! Il faut absolument que j’arrête d’acheter du rouge à lèvres, je tente toujours des nouvelles couleurs/finitions mates/finitions brillantes/textures crémeuses/etc et en définitive le tube finit irrémédiablement par prendre la poussière dans ma sdb : je ne supporte pas d’avoir du rouge à lèvres, il faut que je m’y fasse une bonne fois pour toute je crois :-)

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 12:59

« petites guibolles chétives et la couche bien enflée de ma petite nièce quand elle porte ses petits collants blancs »
 » les crayons à yeux autres que noirs qui me donnent l’air d’avoir 3 g d’alcool dans le sang »
Quelle rigolade de te lire Mareme, merci !! (et je dois me rendre à l’évidence, je crois bien, sur ces deux points moi aussi !)

Répondre

Minky Gigi Le 11 avril 2016, 09:25

Je me rends compte que j’ai déjà une « no buy list » même si elle n’est pas forcément très fournie…

Pareil, les bijoux dorés j’oublie, je trouve que ça me rend encore plus pâle et me donne un air malade…
Les jeans slims, c’est pas pour ma morpho, ou du moins je suis pas à l’aise dedans (trop serrée, je sais pas)
Certaines couleurs sont bannies de ma garde-robe, idem question de rendu avec mon teint.

Je vais essayer d’écrire ça noir sur blanc quelque part et de la compléter… Ca lui donnera plus de force :-)

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 13:00

Oui ! Ne serait-ce que dans une note de smartphone, tu es déjà bien avancée 😉

Répondre

shoubbs Le 11 avril 2016, 14:14

J’adore ce concept !

J’ai beaucoup de mal à me poser des restrictions aussi « définitives » ne serait ce que parce que mes goûts évoluent, mais comme tu le dis, il y a des choses qu’on a « appris »

Je te rejoins totalement sur la vie sans soutif : comme tu le dis, c’est morphologique, tu peux ou tu peux pas, je peux pas (et j’ai décidé d’arrêter d’enrager en regardant mon instagram)

Après, ce sont plus des « non mais toi même tu sais »:
– les petites robes « cocktails » avec détails bien marqués (volants / couleurs autre froufrous) : trop peu d’occasion de les rentabiliser (et pourtant je suis dans la période faste « mariage » de la trentenaire). Donc je préfère acheter de jolies robes Sezane simples, que je mets au bureau… et que je « relooke » pour les mariages
– les pulls : Ca me rappelle ton article sur le GPU. Alors j’ai 2-3 pulls qui vont (dont 2 primark… comme quoi c’est pas une question de prix), mais en fait la vérité : je suis une fille à gilet ! Et pas n’importe quel gilet, on parle de gilets plutôt loose
– les chemises « rigides » : la chemise qui me va, c’est celle XL en matière super loose, surtout pas celle cintrée
– les escarpins : en fait j’ai besoin d’une paire noire basique (et avec un talon « acceptable » (8 environ). Le reste, c’est superflu. En fait, je suis une fille à boots (en hiver). Et l’été? Bah, à partir du moment ou je ne mets plus de collants, je suis plutôt une fille à open toe… ou à sandales.

En relisant ça, on se demande comment je m’habille parfois :)

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 13:04

La robe cocktail porte vraiment bien son nom en fait, c’est typiquement le vêtement « événementiel » qui définit moins sa propriétaire que le contexte dans lequel elle le porte…

Répondre

brunette Le 13 avril 2016, 13:53

Oh, je reviens un peu par ici juste pour souligner le sublime de cette phrase « qui définit moins sa propriétaire que le contexte dans lequel elle le porte ». C’est tellement vrai, c’est juste dommage que je l’ai lue le lendemain d’une discussion sur ce sujet avec une collègue. Qui ne jure que par la robe « one shot » à la connotation si lourde…rien qu’en voyant la photo qu’elle m’a envoyée, j’imaginais les coupes de champagne alignées sur la nappe en papier blanc et les canapés foie gras/chutney…
Je fais exactement comme toi shoubbs, robes simples, pour la plupart Modcloths, mais pimentées comme il faut d’un joli chignon et/ou du maquillage qui va bien, quitte à mettre plus cher dans la mise en beauté que ladite robe, mais ça fonctionne. Et le CPW de la robe qui en découle rassure un peu (comment ça j’ai dépensé 55 euros pour un chignon la dernière fois?!)
Bon ce coup ci je me sauve!

HeLN Le 11 avril 2016, 16:08

Hello Charlotte,
Quel plaisir de te lire de nouveau ! Tes billets trouvent toujours une résonance particulière chez moi, et celui-ci n’échappe pas à la règle !
J’ai succombé (deux fois en plus!) à la combi-pantalon noire que l’on vante partout comme « la nouvelle petite robe noire »; et en réalité, je ne sais pas comment les porter (elles sont sans manche aussi, peut être que quand il fera plus chaud j’aurais une révélation!), et elles retournent irrémédiablement sur le cintre sans avoir vu la lumière du jour après leur essayage –> combi-pantalon ajoutée à ma no buy list.
Idem pour les blouses blanches : je trouve ça tellement beau sur les autres, j’en ai au moins 3 ou 4 que je ne porte quasiment jamais parce que ça ne me va pas si bien au teint que du bleu marine, que c’est trop transparent pour les porter sans caraco en dessous et que dans ce cas là elles tombent toujours moins bien etc.. Bref, blouses blanches ajoutées aussi.
Sinon le look bleu marine pantalon large + petit pull + baskets blanches me fait littéralement BAVER, je vais le tenter (je crois bien avoir dans ma penderie tout ce qu’il faut, le seul truc c’est la longueur du pantalon qui doit être parfaite, pas sûr que le pli casse bien au bon endroit sur de l’ultra plat..A suivre !)
Merci pour ce billet en tout cas !
Bises

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 13:05

il faut que tu deviennes jurée dans The Voice, et hop la combi !
http://www.actionbeaute.com/2016/04/la-combinaison-de-zazie-the-voice-9-avril/
et on se tient au courant pour l’essai de look marine + baskets blanches !

Répondre

yza Le 12 avril 2016, 11:05

Quel plaisir de lire tes billets toujours aussi pertinents. Même si je connais mes no buy souvent je louche souvent sur ce qui ne me va pas. particulièrement ceux du sans soutif et des baskets blanches. J’adorerai porter des BO mais je me trouve complètement ridicule pourtant dans ma jeunesse je me suis fait faire 2 trous à une oreille. Je sais pas lorsque je me regarde dans un miroir avec des BO ca cloche ! Ce qui ne passera pas moi ce sont les colliers fins, pas fins, une chaine ras de cou passe mais limite, les BO , les crop top (la c’est une question d’abdo et de respect des autres) les jupes plissées comme je n’ai pas de hanches je ressemble à la tour de Pise, les imprimés fleuris (Marie Ingalls sort de ce corps), les chemises trop cintrées ou trop larges, plus globalement tous les trucs qui mettent la taille en valeur je passe mon tour., les cols ronds au ras du cou m’épaississent. Ayant plus une morphologie androgyne, je me suis lancée dans ce type de look, mais ca reste à manier avec prudence car même si Je mesure 1,75 je ne pèse pas non plus 45 kg donc la version finale sur moi ne ressemble pas à la version originale et si on ajoute à cela mon age ca devient vite décalé. Côté maquillage le RAL j’y arrive pas j’ai l’air d’un travesti et encore ca leur va mieux qu’à moi ! pourquoi ? je ne sais pas mais je continue d’en acheter !! et côté les shoes helas les Doc Martens et les ballerines. PS note positive j’arrive à faire du sans soutif le we et en vacances vu mon bonnet les lois de la gravité ne me feront pas tomber mes seins 😉

Répondre

Balibulle Le 13 avril 2016, 13:09

« une question d’abdo et de respect des autres »
 » le RAL j’y arrive pas j’ai l’air d’un travesti et encore ca leur va mieux qu’à moi »
= merveilleux 😀 😀

Répondre

JAC Le 13 avril 2016, 15:00

Merci pour le « shout-out » Charlotte. Titre épatant. Pour ma part c’est plié : tout ce qui n’est pas chiant, vaguement volé aux mecs et dans une palette allant du blanc au marine est de l’ordre du no-buy. Reste à faire le deuil de la Converse (trop plat, trop péniche).

Répondre

Thiad Le 14 avril 2016, 12:02

Je trouve que ça rejoint l’article sur les coupes qui vont et qui ne vont pas sur soi… Faire le deuil de ce qu’on aime pour porter ce qui nous va est un chemin long, mais des articles comme les tiens nous y amènent alors qu’on n’y avait peut être même pas pensé !
En tout cas je persiste à essayer des choses que je trouve fabuleuses chez les autres, mais maintenant je sais que c’est comme un bouquin, si je n’accroche pas dès les premiers instants, c’est pas la peine et j’arrive à voir si c’est moi ou pas… bon parfois je me gourre et j’achète, mais je sais vite que je me suis trompée et je revends. Déçue de m’être trompée et contente à la fois de savoir passer à autre chose !
PS : te revoir sur IG me met en joie ! Continue ! 😉

Répondre

Carouffy Le 15 avril 2016, 12:34

Ouh, que ta liste me parle !! J’en partage la quasi totalité, sauf les baskets blanches (mais peut être est ce une erreur de ma part… je viens de commander les Sezane, on verra bien!)
Qu’est ce que j’ai pu rêver sur les tops ou robes à porter sans soutif…. et j’entends encore mon cher et tendre me vanter l’esthétique de la derbie. Oui mais non, sur moi j’ai juste l’air d’un ptit roti avec des chaussures trop fines !!
J’ajouterais les jeans de couleurs (même un bleu clair), surtout en post grossesse, et comme d’autres visiblement, le RAL (Mick Jagger, sors de ce corps !!)
Bises jolie Bali (tes cheveux <3 !!!)

Répondre

Iris Le 19 avril 2016, 16:45

Inégalité des chances scandaleuse dans l’accession au style androgyne qui règne en despote depuis 40 ans en Occident…
Dita von Teese et le revival pinup d’il y a 10 ans, Kim Kardashian et le revival lebanese princess d’aujourd’hui, ça reste de petites aumônes faites aux femmes pulpeuses, sans jamais l’adoubement plein et entier de la fashionsphère.
Et quand en plus, on ne se reconnaît pas dans le style pinup, et qu’on fantasme sur le look de la dynastie gainsbourgeoise, les déconvenues et les frustrations sont immenses.
Même frustration sur les grands décolletés de face ou dans le dos, même frustration sur les colliers shourouk. Les deux à cause de ma poitrine trop pinup.
En revanche, j’adore depuis toujours les petits sacs qui vont bien à mon mètre 65. Sérieusement, quand tu vas te balader/ au ciné/ à une expo/au resto/ à un dîner avec ton mec ou des amis, tu as vraiment besoin d’un cabas ? Pour ma part, mes clés, ma CB, une mini trousse de maquillage de secours, un paquet de mouchoirs et mon portable suffisent. On se sent plus léger pour marcher dans Paris avec un micro-sac, ça scie moins l’épaule ou le dos, c’est pratique car on a tout à portée de main dans le sac, et ça allège bien la silhouette et la démarche.
Pour les bijoux dorés, je pensais pareil que toi avec ma peau blanche je misais plus sur l’argenté, mais j’ai changé d’avis depuis un an. Le truc, c’est de mélanger or et couleur qui te va. Par exemple, une montre au cadran cerclé d’or, mais au bracelet dans des tons flatteurs pour la peau, une bague dont l’anneau est doré mais rehaussé d’une pierre marine, etc. Au final, je ne mets presque plus que du doré, et c’est nettement plus chic.
Pareil, pour les baskets blanches/derbies. De façon générale, j’ai un blocage avec les chaussures plates mais c’est parce que, quand on est habituée à voir sa silhouette allongée et magnifiée par des talons au quotidien, le retour à la basket/derbie et à ses jambes normales est légèrement vexant.
Donc au quotidien, je reste raisonnablement sur mes bottines/bottes, mais il y a quelques tenues qui passent très bien le test de la basket/derbie, et dans lesquelles je te vois parfaitement. En fait, toutes les tenues dans lesquelles tu mettrais tes Converse… Par exemple, sur moi, je trouve que quand la jambe est flouée/cachée, c’est ok : pantalon boyfriend ou chino 7/8 + stan smith ou derbies (mais avec une semelle épaisse style creepers) c’est très mignon. Pareil sur une jupe fourreau en dessous du genou ou une jupe longue, les baskets viennent casser le côté Kim K. ou Esmeralda, sans faire offense à la silhouette.
Je rajoute à la liste des NO BUY pour moi : les blazers longs et fluides, la couleur moutarde près du visage, les blouses romantiques blanches, le col victorien, les robes bustier, les hauts à la Bardot, les pendentifs longs…

Répondre

Julia Le 19 avril 2016, 17:18

Bonjour! Je découvre le principe de cette « no buy list » et j’adore! Moi qui ai plutôt pour habitude de faire l’inverse (en terme de mode mais aussi et surtout de déco…), ça me donne une super idée :) Merci!

Répondre

Laure Le 2 mai 2016, 11:33

Je découvre le principe aussi et ça me donne à réfléchir…
J’adore les derbies mais comme pour toi, c’est no way… Parce qu’en derbies j’ai l’air d’être Albert Elbaz… C’est incompréhensible mais vrai. Voilà 😀

Répondre

Anne Le 23 mai 2016, 15:35

Oh, quel vrai blogue))) Je pense que chaque fille a les moments pareils: on achète et puis on ne porte pas!
Néanmoins, je tâche d’être pratique dans les achats et acheter ce que je vais porter.

Répondre

jeanne Le 21 juin 2016, 16:34

Mince, je passe ma vie à faire des listes mais je n’ai jamais pensé à faire une liste de ce que je ne voulais pas ou de ce à quoi je renonce. Je ne suis pas sûre de devoir te remercier pour avoir créé cette sensation de manque en moi :) J’ai déjà le N°1: le ciré jaune Petit Bateau qui est magnifique sur ma collègue, une jolie blonde toute menue qui ne m’ira jamais.

Répondre

ajouter un commentaire