ModeCapsule-wardrobe

16 octobre 2016

Et soudain : l’uniforme

chemises_caroll_pablo_darel

On tient quelque chose, là, non ?
J’en connais une qui est allée faire du shopping… Façon déclic, à plus d’un titre.

Depuis avril, mon poids n’a pas bougé et je n’ai pas vraiment fait le nécessaire pour que ça change.

Du coup c’est la dark side du cost per wear. Chemises déchirées par les kilos de grossesse, jeans troués par l’usure, marinières feutrées à force d’être portées… Ma garde-robe, déjà limitée, a fondu ces derniers mois.

Et quand la rentrée est venue, je me suis trouvée fort dépourvue. Sauf à vouloir aller bosser en body sous un blazer, les options commençaient à manquer.
Parallèlement, ce billet de Géraldine Dormoy sur les variations de poids continuait encore et toujours de me trotter dans la tête.

Étrangement, je n’avais pas eu de réticence à investir dans trois robes à ma taille cet été, une chez Gap et deux chez Boden (une dos-nu bleu marine et une portefeuille imprimée). Peut-être parce qu’il y a quelque chose d’éternellement léger et hédoniste dans ce type d’achat.
Et puis leurs coupes supportaient bien quelques kilos de plus ou de moins, ce qui avait le don de me rassurer.

Mais les tenues « de travail », celles qui vous définissent, qui font et qui fondent ce que vous êtes, votre armure sociale… C’était une autre affaire.
Il a fallu le trépas d’une deuxième de mes trois chemises Equipment, pour que je me voie enfin comme j’étais : une fille qui s’engonce désespérément dans ses anciennes fringues.
Pour quelqu’un qui voulait assumer son nouveau corps, transitoire ou non, je pouvais difficilement faire pire.

Alors même ma mère n’a pas caché son soulagement quand je lui ai dit que j’irai me racheter « quelques trucs » pour pouvoir rester présentable au boulot cet automne.

Quelques trucs… mais quoi ?

// DE LA CAPSULE À L’UNIFORME //

Aux tous débuts de ce blog, fin 2006, j’avais publié une série de sept posts, ambiance « À la recherche de mon style« , série qui démarrait à l’adolescence et s’achevait par un chapitre intitulé : « 26 ans, la maturité ». Savoureux, hein ?
Il m’aura fallu dix ans de plus pour comprendre que cette recherche ne s’achèverait jamais.
Qu’il n’y avait pas de maturité.
Ou alors, celle d’identifier nos envies et besoins du moment, avant la prochaine évolution.
Dernière en date chez moi : m’apercevoir, après avoir longuement réfléchi à une garde-robe capsule, que j’avais aussi envie d’explorer la notion d’uniforme.

Interlude technique : les deux ne vont pas toujours de pair ! 
On peut se composer des looks très différents avec une garde-robe compacte (= capsule)
On peut posséder des vêtements similaires en beaucoup d’exemplaires (= uniforme)
On peut adopter un uniforme au sein d’une garde-robe compacte, avec du coup un maxi cost-per-wear et une mini-durée de vie (= uniforme + capsule + cost-per-wear + shopping)
Fin de la parenthèse

L’appel de l’uniforme, donc ?
Appelez ça de la frilosité ou du conformisme…
Mais je dois reconnaître qu’en vieillissant, comme beaucoup de filles de mon âge (35 ans), j’aime l’idée d’une silhouette-clef chaque saison.

Pour celles qu’un rien habille, c’est un vrai parti pris esthétique, un exercice de style. Mais ce ne sont pas les uniformes qui me touchent le plus.
Moi l’uniforme qui me parle, c’est ce pacte qu’on passe avec ses goûts, son confort et ses complexes.
Lorsqu’à force d’éliminer tous les vêtements dans lesquels on est mal à l’aise, on débouche sur son truc à soi, au sens presque organique du terme. Une silhouette dans laquelle on se sent libre et à son avantage.

J’adore les posts de blogs ou les messages de lectrices qui abordent ce sujet, la démarche qu’a eue chacune pour en arriver à ce constat. Une quête passionnante et souvent instructive, qu’on ait des goûts très proches ou non.

Et puis financièrement aussi, c’est plutôt un atout. Au lieu de s’offrir des pièces coup de coeur qu’on va avoir du mal à marier et qui entraîneront des achats collatéraux, on identifie un haut + un bas, et on décline.

// UNE SAISON = UNE SILHOUETTE //

Je suis une fille de Décembre, une Sagittaire qui aime marcher à grandes foulées sur ses grandes pattes.

L’hiver ?
L’hiver n’est pas un problème, c’est une évidence.
Mes collants opaques, mes biker boots ou mes Doc, mes robes ou une jupe trapèze en cuir… J’ai identifié un certain nombre de fondamentaux, avec lesquels la vie est douce et simple.

L’été ?
Jusqu’à très récemment, j’ai pensé qu’il était mon pire ennemi.
Mais en faisant le bilan fin août, je dois admettre que j’ai avancé : robes longues ou midi, marcels noirs et bermudas de mec, du plat… Je me sens bien dans tout ça. Pas en photo hein (faut pas déconner non plus), mais je ne rase plus les murs.

La demi-saison ?
Le bonheur avant ma grossesse, la galère depuis…
Trop froid pour les robes longues, pas encore assez pour les collants.
Or je ne rentre plus dans mon bataillon de flares, et mes chemises adorée me lâchent les unes après les autres, écartelées par mes 8 kilos de rab post-bébé.
La bonne nouvelle, quand même, c’est que je le tiens déjà, mon uniforme.

// MISSION CHEMISE //

Jean brut et chemise en soie. Oui ça dépote. Mais on revient de loin, les enfants, souvenez-vous (bizarre de se relire, j’étais limite vulgaire à l’époque).
Si aujourd’hui je dois trouver le plus petit dénominateur commun, le moyen le plus simple, direct, de m’habiller confortablement en me sentant « soignée », j’en reviens toujours là. Jean et chemise.
Oh ça ne date pas non plus d’hier :

chemises_soie_equipment_zaraEn 2013, je savais déjà… (entre temps, seule la chemise de gauche a survécu)
Mais trois ans plus tard, je suis prête à en faire mieux qu’une option automnale parmi d’autres : mon uniforme.

Cette conscience prise – je comprends vite mais faut m’expliquer longtemps – j’avais donc juste à renouveler le stock.
=> Me racheter deux jeans à ma taille (que j’ai pris identiques, chez Gap)
=> et deux ou trois chemises.

Je n’avais pas anticipé le tour presque comique qu’allait prendre cette expédition.
La vendeuse du stock Caroll près de chez moi, en me voyant hésiter entre trois modèles quasi identiques et disponibles dans des tailles très disparates, m’a prise pour une dingue (mais ça l’a fait rire).

chemises_caroll_pablo_forever21
De gauche à droite :
chemise imprimée nageuses en viscose CAROLL (stock 2015)
chemise à pois en soie PABLO (stock 2015)
blouse hirondelles en polyester FOREVER 21 (2011)
chemise imprimée coeurs en soie CAROLL (stock 2015)
tunique imprimée ?? en viscose CAROLL (stock 2015)

En rentrant chez moi, j’étais à la fois effarée et ravie de constater à quel point j’étais monomaniaque, en ajoutant mes quatre nouvelles acquisitions (les trois Caroll + une chemise Pablo) à mon increvable blouse Forever 21.

Ce genre de motif clair sur fond ténébreux, ça me parle tant que je l’ai systématisé. Reprenant le flambeau de feues ma chemise hirondelles Equipment et ma blouse mûres Comptoir des Cotonniers.

Monomaniaque, ok mais je vous rassure : à côté de ces valeurs sûres, j’ai encore d’autres imprimés dans ma garde-robe ou dans mon viseur, hein.

Je suis très frustrée d’être passée à côté de cette chemise Boden :

boden_icons_vivienne_print_shirt

J’ai eu le coup de foudre pour cette Sandro ci-dessous en la découvrant portée par Camille Crosnier dans « Quotidien » sur TMC (beaucoup de jolies chemises imprimées à la télé) :

chemise_sandro_oiseaux

Et je tilte toujours sur ce modèle & Other Stories, à chaque fois que je le vois, chez Géraldine ou sur Daphné Bürki dans « La Nouvelle Edition » :

daphne_burki_chemise_other_stories

Parenthèse n°2 : l’Instagram de l’émission est une mine pour sourcer les looks de Daphné et aussi les imprimés toujours canon de mon ex-camarade de « 7 jours avec elles« , la brillante et drôlissime et stylée Mathilde Terrier :

mathilde_terrier_nouvelle_editionà gauche, robe LENNY B.
au centre, robe SANDRO
à droite, combi TARA JARMON

Suis fan, fan, fan.

Voilà. On a digressé mais vous voyez l’idée.

Comment, mine de rien, une passion des imprimés qui ne semble compatible sur le papier ni avec la notion de garde robe capsule (qu’on nous vend souvent comme une sélection de basiques universels) ni avec celle d’uniforme, peut en fait concilier les deux.

Et quel plaisir on peut prendre à écouter sa nature profonde, jusqu’à la faire triompher.

ReB Le 16 octobre 2016, 11:45

La chemise est en effet un excellent moyen de se réconcilier avec soi parce qu’il suffit d’une belle matière, d’une belle encolure et hop, un beau tombé qui ira aux belles poitrines de jeunes mamans.
J’en reviens au temps, qui peut sembler si long… Seulement maintenant, mon 2ème enfant va fêter ses 5 ans, je retrouve mon poids d’avant sa naissance… Je chemine doucement, sans précipitation, faisant de mes vêtements des alliés sur la voie d’une réconciliation profonde entre moi, mon corps et ma garde-robe. Au sortir de l’hiver, j’aurais sans doute un grand chambardement pour repenser ceux qui habitent mes tiroirs…
Bon cheminement à toi!

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:07

Quel pied d’entrer dans les commentaires par ton vécu ! Ça fait du bien de voir les choses remises à l’échelle d’une vie, plutôt que d’une grossesse :) Merci !

Répondre

Doudou Le 16 octobre 2016, 12:07

Très bon choix la chemise, qui je trouve va à toutes les morphologies et donne un petit côté chic sans en faire trop.
J’ai trouvé certaines des miennes chez Promod (oui oui… qui l’eut cru)…
D’ailleurs un ersatz de la Sandro ici : http://m.promod.fr/produit#/femme/chemisiers—tuniques/chemises—chemisiers/chemise-imprimee-femme-imprime-vieux-rose-R5260066543.html
À bientôt.

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:08

Même analyse que toi ! Et ce modèle est super joli effectivement. Je vois qu’il est en coton, tu privilégies quelle(s) matière(s), toi ?

Répondre

SAndrine Le 16 octobre 2016, 12:10

Les chemises j’adore surtout quand la manière est belle et qu’elles ne se froissent pas trop!

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:08

La base :)

Répondre

Ariane Le 16 octobre 2016, 12:40

Merci pour ce nouveau post! Dans lequel je me retrouve tellement… J’ai pris 6/7 kilos en raison d’un médicament, et beaucoup beaucoup de difficultés à les perdre (échec total pour le moment, je pense que je dois attendre la fin du traitement pour espérer retrouver mon ancienne silhouette). À 24 ans (et pas une confiance en soi de folie) c’est difficile avec tous les regards de passer d’un corps élancé à des kilos qui se remarquent…

J’ai fait comme toi, j’ai eu le déclic, j’ai investi pour des nouvelles pièces pour me sentir le plus à l’aise possible avec ce nouveau corps. Chemises un peu loose qui descendent sur les fesses (qui ont triplé de volume^^) mais ouvertes sur un caraco en dentelle, blazer/veste pour structurer le tout, et je reste tout de même sur mes slim/skinny levis, avec des boots ou bottes un peu motardes noires.

Dernier achat en date, le blazer kaki à chevrons de la collection Valentine Gauthier pour Monop. Je cherchais la chemise adéquate pour l’illuminer, et la Sandro que tu présentes fait tilt… Vivement les ventes privées!

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:17

Ah comme je te comprends. Mes premiers kilos « subis », je les ai pris à 21 ans, et également à cause d’un médicament. J’ai fait un régime drastique pour les perdre… s’en sont suivis quinze ans de yo-yo dont je ne suis toujours pas sortie, à cause des alternances entre période de restriction et de lâchage total. Tout ça pour t’encourager, même si chaque cas est particulier, à ne pas perdre espoir si tu mets du temps à retrouver ton poids. Ce sera bien plus bénéfique sur le long terme !
En attendant, militons pour les chemises un peu loose et un peu longues, c’est tellement joli sur un jean moulant et des biker boots ! Comment est la qualité côté Valentine Gauthier x Monoprix, tu en es contente ?

Répondre

Cécile Le 16 octobre 2016, 13:23

C’est drole que tu parles de ça, depuis que j’ai pris du poids c’est exactement la réflexion que je me suis faite concernant mes vetements de travail : il me faut un uniforme!
La capsule ce n’est pas pour moi, je m’ennuye devant un placard trop vide.
La chemise ne me va pas du tout, et c’est quelque chose de tellement efficace, je n’ai pas encore trouvé mon alternative. La veste, ce n’est pas évident non plus.
Mais depuis quelques mois, chaque fois que je porte un vetement et qu’a un moment de la journée je me sens mal à l’aise, je le met dans la pile « à donner ».
Et cela ne rate pas, après quelques semaines, je réalise que le vetement ne me manque pas en fait! Ce qui me manque, c’est l’option qu’il représente.
J’épure petit à petit et je cerne ce qui fonctionne mais quel boulot!

Répondre

Fabignou Le 16 octobre 2016, 18:08

« Ce qui me manque, c’est l’option qu’il représente » : c’est tellement ça !
Pour les chemises, je suis dans le même cas que toi, du coup je te donne mon alternative : la blouse. Les matières sont souvent plus fluides que celles des chemises, il n’y a pas le problème des boutons qui bâillent à la poitrine, et ça confère la même « tenue » qu’une chemise.

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:19

Je plussoie, il faut absolument qu’on creuse ce concept « d’option », c’est un mécanisme plus ou moins conscient qui impacte tellement notre quotidien !
@fabignou : tes blouses tu les prends avec ou sans décolleté, toi ? (ou les deux) ?

Fabignou Le 6 novembre 2016, 19:16

@Balibulle : les blouses, avec décolleté, pas forcément immense mais je me sens engoncée avec des ras-du-cou. J’aime beaucoup le style des chemises un peu strictes boutonnées jusqu’au cou mais sur les autres :-)

Balibulle Le 16 novembre 2016, 18:51

idem ! J’aime ça sur les petites cages thoraciques, en fait.

Sandrine Le 16 octobre 2016, 15:01

Je me retrouve totalement dans ton article , après 2 grossesses et + 10kg sur la balance j’en suis arrivée au même constat que toi : un uniforme constitué de blouse ou chemise pour cacher le bidon rebondi des imprimés pour varier les plaisirs des colliers et des foulards pour accessoiriser et le jan décline en noir satiné brut bref … Merci de partager tes réflexions avec nous . Sandrine

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:20

L’uniforme des mamans épanouies ! Moi je dis qu’on est au top 😉

Répondre

Maï Le 16 octobre 2016, 16:25

En lisant les commentaires, je me dis que c’est fou comme on est beaucoup à la recherche d’un uniforme, dans le fond, qui concilie confort, classe un peu intemporel, en lien avec le nous fantasmé mais pas trop. Tes chemises sont super belles, simples avec le petit twist, j’aime beaucoup!

Je suis rentrée depuis deux ans d’un pays où je suis restée plusieurs année (où il fallait être assez couvert quelle que soit la température), et je me suis retrouvée complètement perdue: je ne rentre plus dans mes anciennes fringues d’avant, que je trouve trop girly et qui ne me plaisent plus, et je supporte plus les fringues que j’ai mis pendant ces dernières années (porter une capsule pendant plusieurs années = saturation). Ajoute à ça le port de nouvelles lunettes après 10 ans de lentilles et je ne sais plus qui je suis.

Après beaucoup d’achats foireux, ça commence à faire sens: des chemises ou des blouses, blanches avec des petits détails (dentelles un peu travaillée, broderies discrètes), des pantalons foncés et aux pieds bottines camel, derbies ou même new balance. Un trench bleu marine fluide et long. Pour les pantalons, j’use jusqu’à la corde deux modèles zara un peu costume, qui se tiennent, MAIS avec un élastique à la taille. Joie quand le jean serre et boudine. Alors certes, ça fait assez classe, j’ai encore du mal à m’habituer, ce n’est pas super original, mais je me sens plus moi. Déjà, libérée de la tyrannie sociale du slim que je me suis imposée sans me poser de question pendant des années.

Et je me retrouve tellement aussi dans ce que tu dis: tu es allée faire du shopping au moment où tu n’avais plus rien à te mettre. Tu n’étais plus guidée par de la compulsion liée à l’urgence de trouver/parfaire ton style, et pour moi c’est ça qui a tout changé, qui a rendu tout ça plus évident. Et qui permet peut-être d’ouvrir la voie à ce que Garance disait de l’Allure, être bien dans ses fringues, pour de vrai!

Désolée pour le pavé, j’étais inspirée!

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:26

« libérée de la tyrannie sociale du slim que je me suis imposée sans me poser de question pendant des années » = la pertinence de ce constat !
Merci beaucoup pour ton pavé, parce que non content d’être instructif il est drôle :)

Répondre

Maï Le 7 novembre 2016, 13:43

Merci! Bah tu vas rire, je m’en sors plus avec ce qui est décrit plus haut! Parce que pantalon mou + chemise molle sur un surpoids même léger = molasserie. Et surtout, parce que depuis que les températures ont chuté, je sais pas quoi mettre sur mes chemises pour pas trop me les peler, je trouve pas ça toujours très heureux avec un gilet (avec pantalon d’homme = mamie). J’ai investi dans un slim (eh oui alala! après ma longue tirade j’ai presque honte de le dire: j’ai rechuté!) mais ultra confortable par contre, rien à voir avec les zara et co que je n’achèterai plus jamais, de chez Weekday sur Asos.
Ce qui me fait penser que décidément, comme tu le disais, on a jamais fini de changer d’uniforme, que ce soit pour un an ou un mois!

Balibulle Le 16 novembre 2016, 18:52

Ah haha, magique !! Oui et c’est très climato-dépendant. Même souci que toi avec les chemises quand il commence à faire froid…

Café Mode Le 16 octobre 2016, 17:03

Ah là là quel plaisir de te lire à nouveau, et sur un tel sujet ! Dans cette quête de style, on avance pas à pas, chacune de notre côté mais jamais très loin l’une de l’autre :) Je me pose les mêmes questions, j’éprouve les mêmes envies de chemises imprimées, même si perso, alors que les chemises collent à mon uniforme de demi-saison, je suis déjà passée à mon uniforme d’hiver (robe ample + boots).
Bonne quête, tu tiens le bon bout !

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:32

Et je te confirme que je vais encore avancer pas très loin de toi, parce que l’appel de la robe se fait de plus en plus ressentir, et je suis obsédée par ce look déniché par Lise :
https://fr.pinterest.com/pin/105060603787352677/
Bien sûr, pour les jambes nues c’est foutu mais ça a fait grimper en flèche ma « dress libido »…
Tu as investi récemment ?
Merci d’être toujours aussi inspirante

Répondre

Vixen Le 16 octobre 2016, 17:13

Bonjour Charlotte,

Tjs un plaisir de te lire et de voir de nouveaux articles sur ton blog (et aussi des photos sur insta).

Tu as la chance de pouvoir, simplement (?) porter un jean et une chemise. Avec ma poitrine généreuse je ne peux pas me le permettre, ce n’est pas beau.

Et tu as encore plus de chance d’avoir trouvé « ton uniforme ». Personnellement je me cherche encore, je n’ai que 26 ans, certes, mais qu’est ce que j’aimerai ne pas me prendre la tête et simplement piocher des vêtements dans ma penderie…

J’espère te lire de nouveau bientôt, et peut-être revoir du look !

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:34

Est-ce que tu as beaucoup de vêtements dans ton placard, et si oui, déjà fait un gros tri ? Ça aide vachement !

Répondre

Fabignou Le 16 octobre 2016, 18:09

Cet imprimé nageuses <3 J'ai le même sur fond bleu turquoise, je l'adore ! C'est tout pour le moment, je vais lire le reste de l'article et je reviens commenter :)

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:38

Caroll itou ou rien à voir ?
Moi je guette l’imprimé toucans de la collection d’après, si bien porté par la belle Sienna :
https://fr.pinterest.com/pin/105060603787443137/

Répondre

Fabignou Le 6 novembre 2016, 19:14

Non, il n’est pas de chez Caroll mais Mademoiselle R, je l’ai acheté l’été dernier.
L’imprimé toucan est inattendu (sus aux flamands roses ! 😉 ) il peut faire un effet incroyable ! J’adore aussi la coiffure de Sienna sur cette photo. Actuellement j’ai la même coupe mais aux épaules, j’hésite à couper davantage – j’ai un peu peur de me lasser si je ne peux plus les attacher…

Fabignou Le 16 octobre 2016, 18:45

Je suis une fille à robes, définitivement. Je connais donc bien le problème de la demi-saison, avec les collants du matin qu’on rêve d’arracher à midi :) Mais contrairement à toi, je n’aime pas trop les pantalons, j’ai rapidement trop chaud en jean et dès que je prends un peu de poids c’est dans les hanches, ce qui rend vite le pantalon inconfortable.
Depuis deux ou trois ans, j’ai à peu près résolu le problème grâce aux combinaisons, j’avoue que j’en abuse un peu pendant quelques semaines :)

J’aime beaucoup les hauts imprimés, j’ai toujours gardé en tête le conseil de Taylor Tomasi qui dit qu’il faut toujours porter un imprimé pour relever une silhouette. Je ne suis pas forcément fan de ce genre d’aphorismes, mais force est de constater que je trouve les tenues unies fades – matière ou coupe exceptionnelle mises à part.
J’ai déménagé récemment et j’ai spontanément rangé mes hauts en « imprimés » et « unis » et pas par couleur comme je fais avec les robes. Bon j’ai quand même classé les imprimés par couleur aussi, on ne se refait pas 😉 L’occasion de constater que certes, j’ai moins de fringues qu’avant, et qu’elles sont mieux ciblées surtout, mais je suis loin de la capsule…

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:42

Combinaisons pantalons ? Quelle chance. Sur moi, je trouve ça très peu tolérant aux variations de poids. Il faut que ça tombe au millimètre (et quand c’est un peu oversized, sur moi t’oublies)
Comme je rêve de voir ton dressing au cordeau, rah là là !!

Répondre

Fabignou Le 6 novembre 2016, 19:31

J’ai une combinaison pantalon de chez Mango que je chéris d’amour ! J’ai accroché la première à la cuisse sur un clou qui dépassait d’un banc, je l’ai transformée en combi-short avec un gros revers. Heureusement elle était toujours en boutique donc j’ai pu la racheter en long :-) La coupe est ajustée mais la taille est élastiquée et la matière fluide, je l’ai portée tout le printemps / été / automne malgré une variation de poids assez importante (merci le déménagement international à base de restaus d’adieux avec les potes, pas d’électroménager à l’arrivée donc pizza, plats à emporter, redécouverte du pain français et de tout ce qu’on peut tartiner dessus, pas de salle de sport dans mon coin, etc…)
Pour le dressing au cordeau, je vais devoir tout recommencer dans quelques mois mais de façon pérenne cette fois, vu qu’on vient d’acheter une maison <3

Balibulle Le 16 novembre 2016, 18:54

Hey, félicitations !!
Et ta combi parfaite m’intrigue du coup, un visuel Mango se trouverait encore ?

Fabignou Le 18 novembre 2016, 13:38

@Balibulle : j’ai fini par la trouver sur le site russe de Mango ! J’aime beaucoup ce décolleté, légèrement en V mais large car les bretelles descendent bas. Le dos est superbe, et compatible avec un soutien-gorge sans bretelle, une fois n’est pas coutume…
http://shop.mango.com/BJ/p0/femme/%D0%BA%D0%BE%D0%BC%D0%B1%D0%B8%D0%BD%D0%B5%D0%B7%D0%BE%D0%BD-%D1%81-%D1%81%D0%BE%D0%B5%D0%B4%D0%B8%D0%BD%D0%B5%D0%BD%D0%BD%D1%8B%D0%BC%D0%B8-%D0%B1%D1%80%D0%B5%D1%82%D0%B5%D0%BB%D1%8F%D0%BC%D0%B8?id=41095556&n=0&ts=1443368952836

Julyinjuly Le 16 octobre 2016, 22:15

Ah les chemises imprimées, ma nouvelle lubie !! Eas tu des conseils pour continuer à les porter en plein hiver ? Sous un gros gilet ? ?!

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:45

Tu soulèves un point crucial : pas de chemises en plein hiver pour moi ! Sauf portées seules, dans un bureau bien chauffé. L’association chemise + blazer ou chemise + gilet ne me va pas vraiment…

Répondre

Sev Le 16 octobre 2016, 22:58

En voyant ton post sur Instagram, ca m’a fait penser à mon goût pour les chemises bleu ciel !
L’an dernier à la même époque, avant de changer de boulot, j’avais redécouvert les robes puis job dans une usine avec port de chaussures absolument pas glamour et là les robes sont remisées au placard. Des chemises, des blouses, des jeans bruts et des vestes, c’est ca mon nouvel uniforme et en fait c’est moi !

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:46

Comme quoi, le travail, c’est le style (parfois, hein !!)

Répondre

PaulineNCR Le 17 octobre 2016, 08:37

Comme il est plaisant de te retrouver … je savoure maintenant tes posts en lisant le plus le te ment possible comme un roman adoré que l on ne voudrait pas finir !
Et cete réflexion sur l uniforme me touche beaucoup ; je travaille dans une boutique de prêt à porter plutôt haut de gamme avec cette contrainte – plutôt agréable j en conviens – de porter uniquement les vêtements de la saison en cours. En clair une cliente doit pouvoir trouver dans les rayons ce que tu portes sur toi. Chaque saison donc je me composé une mini garde robe capsule que j utilisé sur 6 mois. C est assez génial puisque j associé le sentiment de nouveauté à celui de praticité : j ai toutes les tenues en tête au bout de 3 semaines !!! On pourrait dire que je suis chanceuse non ? Or mon rêve est de pouvoir porter mon uniforme, celui que je connais, que je possède en de multiples exemplaires : pantalon fluide type carrot ou légèrement sarouel, chemise portée à l interieur, veste ou gros gilet en maille et boots à talons ou baskets selon que nous sommes en semaine ou le week end. Ma boutique n est pas du tout dans cet esprit la je suis donc très bien habillée avec ma capsule professionnelle – mes clientes me disent même en voyant les vêtements sur portants que ceci ou cela « c est mon style » sans pour autant être habillée en MOI ! Je me rends compte que mon commentaire est très long c était sans doute un cri du coeur ! Gros crush sur tes chemises, je vais creuser du côté fond noir/imprimés clairs … Toujours aussi inspirante, merci !!!

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 17:52

Effectivement, tu as un vrai uniforme de boulot sans que ce soit clairement statué comme tel, c’est quasiment schizo ! Quel type de silhouettes est-ce que tu portes en ce moment ? Comment est-ce que tes collègues gèrent cette contrainte de leur côté ?

Répondre

PaulineNCR Le 17 octobre 2016, 08:39

Et désolée pour les fautes ; je suis dans les transports et mon téléphone n est pas très coopératif !!

Répondre

HeLN Le 17 octobre 2016, 09:18

Hello Charlotte,
Tu restes la seule que je suis attentivement, et dont j’attends impatiemment chaque publication ! Le rythme de tes billets et plus profesionnel-compatible pour moi que bien d’autres blogs et tes posts me mettent toujours en joie : du contenu toujours mûrement réfléchi sous une plume précise. J’adore !
Bref, tout ça pour dire que ton cheminement fringuesque continue de me faire penser intelligemment ma garde-robe, et j’aime bien que tu parles de Caroll, marque que je n’ai presque jamais vue mentionnée sur un blog, alors que leurs trenchs sont d’une coupe et d’une qualité irréprochables, de même que certaines de leurs robes trois trous, ou encore.. de leurs blouses en soie dont j’ai aussi quelques exemplaires.
S’agissant de la morphologie post grossesse, j’ai moi-même vécu un retour à un poids/une morphologie proche du avant bébé bien au-delà des 9 mois que l’on cite souvent pour « défaire » ce qui a été fait ; il était alors presque venu le temps de bébé n°2 :-)
De toute façon, 13 et 9 ans plus tard, à l’approche de la 40aine, je vois bien que mon corps continue de changer, le sport est devenu nécessaire (autant pour la tête que pour la « ligne » d’ailleurs) mais n’endigue pas tout, et rentrer dans un uniforme me convient parfaitement désormais (quasiment toute l’année jeans/blazer/blouse ou chemise ; de temps en temps une robe)(<= j'attends avec impatience ton débrief des robes Boden : j'ai rempli un milliard de fois un panier avec une robe ou deux sur leur site, pour finalement ne pas valider de peur de me planter de taille/longueur.)
Bises

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 18:03

C’est drôle ce que tu dis sur Caroll. Pour moi c’est la marque « de ma mère » et de ma soeur aînée (qui va fêter ses 50 ans) donc je la côtoie de près depuis toujours… mais il a quand même fallu les campagnes avec Sienna Miller pour que je me projette moi comme cliente régulière. Comme quoi, une égérie un peu décalée par rapport à l’image de la marque, c’est toujours utile :) Et je trouve ça assez rafraîchissant qu’ils n’aient, à ma connaissance, pas « investi » la blogosphère.
Pour Boden, promis ! Si j’investis dans un modèle plus hivernal, qu’il sera donc utile d’aborder ici, vous n’y réchapperez pas :) Et je regrette qu’ils n’aient pas de boutique pour faciliter les affaires de tailles…

Répondre

clémentine Le 17 octobre 2016, 10:59

Heureuse de te lire à nouveau ! J’aime moi aussi beaucoup les chemises et blouses en soie, pour leur légèreté, leur fluidité et leur capacité à « habiller » n’importe quelle tenue, même si elles sont unies.
Par contre, j’a renoncé à en faire un uniforme depuis la naissance de mon fils : trop fragile ! Comment fais-tu pour nettoyer tes blouses en soie, tu les laves toutes à la main ?

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 18:06

Rien à la main, JAMAIS ! Je flanque tout en machine jusqu’à ce que mort s’ensuive :)
Pour les préserver, je privilégie les modèles en soie la semaine pour aller travailler, et la viscose, un peu moins fragile, le week-end.

Répondre

Dr SDB Le 17 octobre 2016, 21:14

Quel plaisir de te lire à nouveau, je guettes chacun de tes posts avec enthousiasme !

Moi aussi j’adore l’idée d’un uniforme ! Pour ma part je suis adepte du duo chemise/jean slim et robe, collants opaques/boots pour l’automne hiver.
Mais je préfère les chemises avec un tissu plus lourd, un tombé plus raide, les blouses et les chemises Equipment je trouve ça super joli sur les autres mais sur moi ça ne va pas (coucou la no-buy list !).

Des bises !

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 18:07

Comme Géraldine !
Tu as des marques de prédilection pour tes chemises ?

Répondre

Dr SDB Le 7 novembre 2016, 14:20

Oh oui Géraldine que je suis aussi religieusement et dont j’adore toutes les réflexions vestimentaires ! En vrai, mon tiercé gagnant c’est Balibulle+Café mode+Tendances de mode, amour éternel Mesdames ! (c’était la minute groupie, maintenant je vais me calmer^^).

Pour mes chemises, j’adore Sézane, j’en ai 4 de chez eux 2 à carreaux et 2 plus légères, kaki et crème, je les porte à outrance et elles sont si bien coupées ! En plus abordable parce que Sézane c’est pas donné quand même, j’aime beaucoup Monoprix dont j’ai 2 chemises en jean et Zara :).

Ps: Merci à toi de répondre personnellement aux commentaires, ça doit prendre un temps fou mais c’est trop sympa :).

Balibulle Le 16 novembre 2016, 19:00

Y’a pas de mystère, on s’adore toutes les trois. Et ça fait chaud au coeur quand on partage certaines lectrices 😉
Merci pour la reco côté chemises, c’est bon à savoir !
Et pour les commentaires, merci bcp parce qu’effectivement, comme vous avez pu le constater je suis un peu beaucoup en galère niveau temps pour le blog, à tous points de vue. Ça me manque à la fois de poster et de dialoguer dans les commentaires, c’est nul !! Merci d’être encore là 😉

Sa Le 17 octobre 2016, 22:22

Très joli choix de chemises! Et j’en déduis donc qu’il y a un stock Caroll à la Croix Blanche? Merci de l’info 😉

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 18:08

Merci ! Il est à Corbeil Essonnes, dans le centre Marques Avenue :)

Répondre

jicky Le 18 octobre 2016, 13:43

l’uniforme, il vient forcément en prenant de l’âge… On sait mieux qui on est, ce qui nous va, dans quoi on se sent bien… Même s’il ne faut pas non plus tomber ds trop de confort en s’interdisant de sortir du sentier battu de l’uniforme..
Le mien n’a rien à voir avec les chemises. C’est plutôt haut rayé (marinière, tissu qui dépasse d’un pull) + slim et escarpins + trench + gavroche noué au coup ou au poignet…

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 18:09

le tissu qui dépasse du pull = détail que j’adore et ne pratique pas assez
Le gavroche, c’est quoi, un petit foulard ?

Répondre

Caroline Le 18 octobre 2016, 16:13

Une question sur les chemises avec les kilos en plus : comment fais-tu au niveau de la poitrine? Les chemises ne baillent-elles pas? y a-t-il des marques que tu aurais identifiées et qui laissent plus de place à la poitrine? (par exemple, j’adore Indress, mais avec de la poitrine, ce n’est pas possible, ça ne rentre juste pas…)
Merci!

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 18:12

C’est la raison pour laquelle j’adore Equipment, je trouve que ça fitte plutôt bien, à la fois la place, et la hauteur de la boutonnière !
Chez Caroll, ça dépend des modèles, il faut essayer. Idem chez Pablo. Et quand je me suis plantée à l’achat et que ça fitte mal, je mets un body noir opaque emboîtant et j’ouvre un bouton de plus.

Répondre

Murielle Le 18 octobre 2016, 19:54

J’attends toujours avec la même impatience tes posts.
Très belles tes chemises, elles ne chiffonnent pas de trop ?
Je change de look cette hiver, ces dernières années j’étais quasi toujours en jeans slim. mais avec 6 kg de plus dans les fesses et le ventre, je ne rentrais plus dedans, en a racheté 2 avec une taille de plus mais je suis à nouveau trop serrée…marre du slim du coup, donc bonjour aux robes midi en mailles, ou robe pull collants opaques. Vive le confort, je crois que je vais abandonner les pantalons pendant un bon moment….

Répondre

Balibulle Le 6 novembre 2016, 18:13

J’évite le coton pour cette raison, ça se froisse trop, sauf s’il est très épais.
Bien d’accord avec toi pour le pantalon, c’est l’ennemi des variations de poids…

Répondre

Lilou Le 18 octobre 2016, 21:23

C’est vraiment dommage que tu n’écrives pas plus souvent car je trouve tes analyses toujours très justes et fines. J’aime m’habiller mais j’avoue avoir moins de temps pour essayer et trouver des choses (maman de 2 enfant de 3 et 5). Et quelque part ca me déprime de me dire que mon temps libre est consacré au shopping. Alors la quête du pratique, de l’uniforme me parle

Répondre

Balibulle Le 16 novembre 2016, 19:02

J’ai moi aussi totalement repensé mon rapport au temps libre depuis que j’ai un enfant. Alors oui, on fait cause commune ! Merci bcp

Répondre

Anonyme Le 19 octobre 2016, 21:24

Tu accordes trop d’importance à tes +8kg : tu ne penses qu’à ça au point d’y attribuer la déchirure de chemises anciennes, râpées et moultes fois relavées, dans une tension digne de l’Incroyable Hulk ! :)
Laisse-moi te dire que 8kg sur une fille de ta taille c’est comme 4kg sur une fille de ta taille moyenne ; c’est-à-dire pas grand-chose finalement.

Cela étant dit, si tu tiens vraiment à les perdre j’ai une théorie très personnelle qui pourrait bien donner des résultats sur toi, et qui n’a rien d’un régime : je pense que beaucoup de jeunes mamans grossissent parce qu’il est gravé dans leur instinct l’injonction « je dois devenir plus imposante pour mieux protéger mon enfant contre l’adversité du monde extérieur ». Ce genre de commandement inconscient vient de très loin, probablement de la préhistoire.
Dans le monde actuel, il en va tout autrement. Le fait est que c’est en étant mince et bien habillée que tu vas donner les meilleures chances à Eve pour sa vie future : ta silhouette d’aujourd’hui sera celle correspondant aux premiers souvenirs qu’elle gardera de sa mère, tandis que le style que tu adopteras conditionnera ses goûts futurs. Et plus tu en prendras soin et qu’ils seront avantageux, mieux elle sera armée dans la société de demain et plus elle se sentira en confiance.
Si tu arrives à t’auto-inculquer ce raisonnement au niveau de l’inconscient, au point de supplanter l’instinct préhistoire de mère-ourse, tu verras que les 8kgs disparaîtront sans même que tu t’en rendes compte !

Répondre

HeLN Le 20 octobre 2016, 13:50

Mmmmh j’hésite entre prendre au sérieux ce commentaire plein d’inepties et éclater de rire face aux bonnes blagues qu’il intègre :
« Le fait est que c’est en étant mince et bien habillée que tu vas donner les meilleures chances à Eve pour sa vie future »
Whaaaaaaaaaa ! C’est puissant ça :-) !
J’espère que c’est la deuxième option qui l’emporte.

Répondre

Anonyme Le 20 octobre 2016, 15:41

L’image maternelle est très importante tu sais. Tous les enfants ont envie que leur maman soit la plus belle. Et pour une petite fille c’est aussi l’image qui lui sert d’exemple, du moins dans un premier temps… :)

Fabignou Le 21 octobre 2016, 16:50

Tu sais, pour les enfants, leur maman est toujours la plus belle 😉

Lilou Le 25 octobre 2016, 14:55

Oui c’est effectivement une théorie très personnelle et à mon avis mieux vaut que tu la gardes. Je suis atterrée par ce commentaire. Comme si ce quel’on transmet à son enfant passait par le fait d’être mince et « bien habillée ». Donc, si vous êtes grosses, Mesdames, vous êtes sans doute un mauvais modèle pour votre enfant.

Répondre

Anonyme Le 25 octobre 2016, 20:24

Depuis le temps que je poste des coms ici, tu ne savais pas encore que je suis… un troll ? 😀

fatinetiara Le 26 octobre 2016, 01:09

purée bali… meme tes trolls sont marrants !

Répondre

Balibulle Le 16 novembre 2016, 19:02

@fatinetiara : j’aurais pas mieux dit ! 😀

Esther Le 20 octobre 2016, 11:20

Je me retrouve dans ton post, moi aussi ma tenue de base pour la mi-saison est jean + chemise souple, je m’y sens assez bien, avec un simple changement d’accessoires et chaussures, pour passer du boulot aux jeux avec mon fils jusqu’à la soirée entre amis ou même l’événement un peu formel.

Mais cela me pose toutefois quelques difficultés techniques (je fais moi aussi partie des surcérébrales du vêtement…)

1) La matière : j’adore le coton mais c’est vite informe, la soie est sublime mais trop fragile, reste la viscose, mais moins transpirante et qui peut parfois faire un peu cheap voire boulocher..

2) La couche supérieure : pour moi la chemise bannit la veste (que j’adore souple avec T-shirt), je me sens engoncée. Mais si le gilet est trop structuré c’est inconfortable, et si le gilet loose il casse l’élégance de la chemise..

3) Le jean : avec mes anciens bootcuts cela allait parfaitement, maintenant que je suis passée au slims pour faire comme tout le monde [j’adore, mon ordi a corrigé automatiquement par « slips », d’où l’intérêt de se relire…], je trouve l’effet final manque parfois de décontraction, en même temps je proscris la chemise hors du pantalon sauf certains modèles taillés pour cela…

La vie vestimentaire est décidément bien compliquée, même pour les filles qui ne portent qu’un uniforme à dominante noire tout les jours !

Répondre

Balibulle Le 16 novembre 2016, 19:05

Ah haha, Esther tu es parfaite ! (le coup du slip…) Et je plussoie à chacun de tes trois points. En ce moment, je porte tous les jours au boulot le même bootcut à qui je fais un gros revers (jean que j’ai en deux exemplaires pour l’hygiène, ahem) et la quête de la bonne paire de boots devient urgente, quand je ne peux pas me contenter d’une paire de baskets ou de Converse.

Répondre

Nunu Le 20 octobre 2016, 11:59

Sinon, t’as vu la ‘Zebraic silk shirt’ chez andotherstories ? Bon c’est pas la Boden mais elle fait pas mal la blague (et ce qui est bien chez eux c’est qu’on peut largement commander une taille en-dessous, le double effet kiss cool quand les kilos post-bébés se sentent un peu trop bien logés ^^).

Répondre

Balibulle Le 16 novembre 2016, 19:08

ah merci je ne savais absolument pas comment ça taille ! ça a l’air d’être la même coupe que la « Shinjuku », dont j’adore la version robe aussi :
http://www.stories.com/gb/Ready-to-wear/Dresses/Pleated_Shinjuku_Print_Dress/582938-117344509.1

Répondre

emishifoo Le 20 octobre 2016, 23:20

C est toujours un réel plaisir de te lire ! je te rejoins sur les chemises imprimées, tu avais ouvert la voie il y a quelques années et depuis quelques mois j aime beaucoup.

Répondre

Balibulle Le 16 novembre 2016, 19:09

merci !

Répondre

Thiad Le 22 octobre 2016, 15:33

Avec mes quelques kilos de post bébé (honnêtement pas de balance, donc pas de chiffre traumatisant, mais je vois bien que j’ai les hanches plus larges et un peu plus de ventre) je me réfugie dans un uniforme : le jean/chemise justement… mais je m’en lasse car je le fais par dépit. D’autant plus que j’ai porté ces chemises pendant une bonne partie de ma grossesse (l’avantage de porter plutôt ample…)
Du coup ton article me renvoie à ma situation et je me dis que je ferai bien de renouveler aussi jean et chemises pour pouvoir enfin apprécier ce qui, comme toi, me va et me rassure quand même avec ce nouveau corps…
Merci Bali..!

Répondre

Balibulle Le 16 novembre 2016, 19:15

c’est vrai, peut-être qu’un vêtement du même type mais nouveau et adopté « pour » ce nouveau corps peut aider à apprécier cet uniforme davantage ! Moi je suis dans une phase bizarre, en train de ranger dans un autre placard toutes les fringues que j’ai portées pendant ma grossesse histoire d’aller « de l’avant ».

Répondre

fatinetiara Le 26 octobre 2016, 00:21

OMG OMG OMG comment ca fait plaisir de trouver un post de toi (en retard je sais, je passais par hasard…). Et biensur pile au moment ou je me pose la meme question !

Répondre

Balibulle Le 16 novembre 2016, 19:16

quel talent on a, hein ? 😉

Répondre

Nina Le 6 novembre 2016, 16:11

J’ai longtemps en train de cherche une chemise noire et aucun moyen! Je ne trouve pas…
Beaucoup de baisers belle!

Répondre

Lucie M Le 9 novembre 2016, 22:01

Je suis contente de te retrouver !

Tes nouvelles acquisitions sont magnifiques, je suis fan de ces chemises !
Le motif, c’est mon métier, et je suis trop fan de ta sélection :) surtout l’imprimé nageuses <3

Répondre

Balibulle Le 16 novembre 2016, 19:19

YEAAAAAH, validation ! :)
Tu fais quel métier, raconte !

Répondre

Martichou Le 23 novembre 2016, 12:48

Est ce que la chemise Patch pour Monoprix ne serait-pas un bon ersatz pour l’Equipment lezard / serpent?

https://www.monoprix.fr/shirt-patch-ny-pour-monoprix-vert-monoprix-femme-2814404-p

De toute facon capsule ou pas… on a jamais assez d’ensembles Jean – Chemise en soie!

Répondre

Soyons élégantes - Comment bien s'habiller Le 6 décembre 2016, 10:48

Super article et j’adore tes choix de chemises qui donnent vraiment envie avec ces imprimés.
Conseil en image

Répondre

Pauline & Alizée Le 7 décembre 2016, 17:15

Quel plaisir de te lire ! Tes choix de chemise sont top !
Passe une belle journée :)

Répondre

Laure Le 29 décembre 2016, 09:55

Bonjour,
Article très intéressant merci de l’avoir partagé avec nous. La chemise et la blouse sont vraiment des pièces à avoir dans sa garde-robe. Faciles à associer on peut les porter au quotidien quelle que soit notre morphologie. Les porter, c’est s’assurer un style chic et élégant tout en gardant simplicité. J’aime surtout les matières fluides qui ne froissent pas.

Répondre

Chacal des Bois Le 30 décembre 2016, 13:30

Je découvre à peine le blog, super article, et même intéressant si on est pas une chacalete :p

Répondre

nElo Le 9 février 2017, 14:37

Tu nous manques Balibulle, où est-ce qu’on peut encore profiter de ta plume ?

Répondre

Anonyme Le 19 février 2017, 16:16

Bientôt l’anniversaire d’Eve et toujours pas de nouveau post…

Répondre

Sandrine Le 19 février 2017, 17:26

Inlassablement, semaine après semaine, je clique, espérant un nouveau post.. mais non… 4 mois, ça fait vraiment long. Tu arrêtes ton blog ?

Répondre

ajouter un commentaire