ModeCapsule-wardrobe

17 août 2017

Science de l’encolure

tshirt_col_V_jcrew

L’emblématique col V signé J Crew, l’un des best-sellers de la marque

Qu’y a t-il de plus compliqué à acheter qu’un tee-shirt ?

Je ne vous refais pas le laïus de la coupe millimétrée, du coton (ou du lin) ni trop fin ni trop épais, qui souligne sans marquer, de l’emmanchure, de l’encolure… Vous connaissez tout ça par coeur.

La coupe doit être parfaite, et ça, ça ne court déjà pas les rues.
Mais surtout elle doit être parfaite pour vous.

C’est là que ça se complique vraiment.

J’ai pris l’habitude, dans ma chère et verdoyante Essonne, de faire un pèlerinage régulier au stock Gap de Sainte-Geneviève-des-Bois. Il n’y a jamais personne, des cabines immenses, alors j’essaie des trucs, parfois improbables, et je me laisse surprendre.

C’est là-bas, début août, que j’ai réalisé que les tee-shirts à col V ne m’allaient pas.

COUP DE TONNERRE.

J’ai toujours cru que c’était une affaire de coupe.
D’encolure pas assez profonde (les cols à petit V sont épouvantables sur moi, ça je le savais déjà).
Que si je m’offrais les J. Crew divinement échancrés de Géraldine, je serais enfin dûment équipée.
Mais non.

Ça ne me va. Juste. Pas.

Dans l’arrivage posé en rayons chez Gap, pour accompagner ma future jupe de mormonne (ceux qui me suivent en stories sur Instagram savent) j’avais pioché du col rond (crew-neck), du col V profond et du col U (scoop-neck).

À l’essayage, il n’y a pas eu photo.

J’ai beau trouver le col V infiniment plus désirable sur le papier, une fois enfilé sur ma poitrine – pas encore revenue à sa taille habituelle mais on progresse – ça manque irrémédiablement de chic.

Pourtant j’en porte tout le temps, des cols V.
Mais en blouses, en chemises, en robes.
Et dans des matières plus sophistiquées et moins ajustées que l’impitoyable tee-shirt, qui ne laisse décidément pas de place à l’à peu près.

J’aurais pourtant dû me souvenir que l’an dernier, je vous serinai toute une théorie sur le tee-shirt indulgent, vous vous souvenez ?

https://www.instagram.com/p/BEyRDnSqJEm/?taken-by=balibulle

tshirt_gap_easy_confort

C’était déjà chez Gap.
Et entre temps, ces deux merveilles (j’avais pris le kaki ci-dessus mais aussi un bleu marine), modèle « Easy Confort », ont été tuées à la tache.
Sans trou, ni fil décousu, mais le coton a feutré et ne fait plus très clean.
Entre autres détails flatteurs, ces tee-shirts avaient de petites manches « cap sleeves », l’ourlet du bas arrondi et un col… en U.

Moralité : on peut trouver sa singularité dans le plus universel des basiques.
Et cette découverte est assez réjouissante à faire (note pour plus tard : savoir si le même miracle existe pour moi avec la Légendaire et Intimidante Chemise Blanche).

En attendant, j’ai compris deux choses à l’issue de mes essayages aoûtiens.

1) Tout comme la coupe longue à col châle est celle qui me va le mieux côté blazer (toujours aussi vrai quatre ans après), l’encolure en U est celle qui me va le mieux côté t-shirt.

2) La couleur joue, aussi ! Avec une teinte foncée, par exemple du bleu marine, je peux optionner un ras du cou, qui soulignera davantage la poitrine. Ça reste joli. Avec des tons plus clairs en revanche, retour au col U, pour contrebalancer les formes et faire « respirer » la silhouette.

Du coup je suis repartie de Gap avec :

1) ma jupe de mormonne (pour l’instant portée une fois… ce n’est pas encore la grande et folle évidence, et pourtant je l’aime bien, vraiment)

2) un tee-shirt bleu marine en viscose, à petit col U (même coupe que celui-ci)

3) un tee-shirt bleu marine ras du cou (pas tout à fait celui-là, mais presque) (renvoyer à des produits Gap achetés en magasins d’usine est fastidieux tellement les modèles sont nombreux et éphémères, certains étant d’ailleurs produits uniquement pour les outlets).

4) une vraie curiosité pour le « summer 10×10 challenge », que j’ai découvert par hasard sur Instagram après tout le monde, en me disant que le tee-shirt bleu marine serait à coup sûr de la partie chez moi. C’est devenu mon tee-shirt blanc à moi.

tshirts_col_rond_gap

De gauche à droite, modèle « easy confort » à col U, modèle « fitted crewneck » ras du cou, modèle « softspun rolled sleeves » à col U.
Le tout, Gap.

Sarah.M Le 17 août 2017, 17:08

Tes analyses vestimentaires me parlent toujours autant !

Comme toi, il y a plusieurs années de cela, j’étais persuadée que le col V était parfait pour moi. J’en avais acheté une foultitude chez Zara et surtout chez Gap et ne portait quasi que cela, rentrés dans mes jupes tailles hautes.
Et un jour, je ne sais comment, je ne sais pourquoi, l’épiphanie !
Ça épaissit ma carrure déjà « légèrement » volumineuse. en gros ça me fait de grosses épaules et ne flatte pas ma grosse poitrine…

Comme toi, j’ai trouvé que les cols U ou les cols arrondis et assez échancrés étaient plus doux, plus féminins et flatteurs sur moi. Mais je dois quand même me résoudre au fait que de base, ce n’est pas un vêtement qui me sied à merveille…

Du coup j’en porte peu, très peu. Surtout parce qu’il est compliqué et que je suis trop fainéante (et que j’ai suffisamment de choses pour les remplacer) pour me mettre en quête de la coupe adéquate avec la forme et la longueur de manches qui masque à la fois suffisamment mes (gros) bras sans non plus me donner l’aspect « buste cubique ».

J’irai quand même jeté un oeil à l’occasion voir si je trouve mon bonheur pour laisser mes chemisiers et blouses tranquille.

Je plussoie pour le marine qui permet plus de poitrine couverte ! Un de mes seuls t-shirts qui je trouve ne me va pas trop trop mal est marine, encolure un peu haute et cap sleeves avec un petit revers. Je pense qu’en blanc, j’aurais la carrure de Dwayne Johnson sans les muscles…

Sinon rien à voir, mais j’ai revu Mission Impossible Rogue Nation et même deux ans plus tard, j’ai encore passé le film à mater la garde-robe de Rebecca Ferguson. J’ai donc pensé à toi et à ton post à ce sujet.
Je suis bien contente de te retrouver sur le blog même si c’est toujours un plaisir de te suivre sur Insta.

Bonne fin de journée !

Répondre

Balibulle Le 18 août 2017, 12:08

« en blanc, j’aurais la carrure de Dwayne Johnson sans les muscles », je te chéris pour toujours Sarah !! 😀
Que n’ai-je eu la même épiphanie que toi il y a des années, j’aurais gagné du temps !
Concernant l’alternative tee-shirt/blouse/chemise, je réfléchis vraiment à une logique haut/bas. Je me rends compte que sur moi, j’aime bien les chemises et blouses avec un bas « cool » (jean, short en été) et que le tee-shirt me plaît davantage porté sur un bas plus chic (ne serait-ce qu’un jean blanc)… sauf que les bas plus chic ne sont pas toujours les plus flatteurs sur moi !
Moralité : y’a encore du taf

Répondre

Anne-Clotilde Le 17 août 2017, 19:09

Oh comme ça me fait plaisir de te relire, toi !

Yep, l’essayage c’est crucial. Mais faut-il encore qu’il se fasse dans de bonnes conditions. J’ai un excellent souvenir des cabines d’essayage américaines : de vrais boudoirs avec de l’espace, des miroirs pour se voir sous tous les angles et des portes (j’ai la phobie du rideau qui s’ouvre brusquement).

Sans surprise, quand je suis bien dans une cabine, je fais moins d’erreur d’achat.

Répondre

Balibulle Le 18 août 2017, 12:12

moi je suis la spécialiste de la porte de cabine non verrouillée (m’est encore arrivé la semaine chez Intersport en plein essayage de maillot de bain…) comme si je cherchais à exorciser le truc haha !!
Et tu as pleinement raison sur l’importance de ce « moment » là dans la prise de décision. Il faut de la place, du temps, une bonne lumière et un miroir sincère (pas les miroirs amincissants que pratiquait Mango à une certaine époque, je ne sais pas si c’est toujours le cas…)

Répondre

Arlequine Le 18 août 2017, 10:31

je pense que tu veux dire Amish plutôt que Mormonne. Les mormons n’ont pas de style vestimentaire particulier alors que les femmes Amishs si :)

Répondre

Balibulle Le 18 août 2017, 12:19

Je vois ce que tu veux dire mais… je voulais bien dire mormonne !
Private joke (suite à l’essayage de la fameuse jupe Gap dans mes stories) avec une amie à moi qui est abonnée à plusieurs comptes IG de mormonnes fashion. Et m’a lancé le défi d’oser cette jupe. Laquelle ne dépareillerait pas sur Chloé Sevigny dans « Big Love », d’ailleurs 😉
http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2010/07/11/article-1293885-0A67C73B000005DC-191_224x653.jpg

Répondre

patounettechatte Le 18 août 2017, 11:38

Enfin des nouvelles ! Je viens tous les jours avec espoir me voilà récompensée !

Répondre

Ema Le 18 août 2017, 17:41

Bordel j’ai envie de regarder l’app Cladwell…
J’avais utilisé un moment l’app que tu recommandais mais’trop fastidieux. En revanche, Pinterest est génial avec la partie Je le veux et Je l’ai. Ça permet de voir se dessiner une homogénéité et faire durer le plaisir (avant d’acheter).
Question t-shirt il faut pour moi surtout qu’il ne soit pas moulant et tombe un peu droit, et avec col rond un peu échancré pour pas le sentir étouffée.

Le pb pour toi c’est que tu adores les gilets et un gilet est plus joli col V et ne va pas avec un t-shirt col rond (tjs assortir le col dessous-dessus). Comment vas-tu résoudre ça ??? La suite au prochain épisode…

Répondre

brunette Le 18 août 2017, 17:45

Pffff j’ai bêtement fermé ma page Chrome avant d’avoir appuyé sur envoyer 😀
Au temps pour le commentaire fleuve!
bref je disais
1. trop happy de te relire ici, ta science du détail est toujours aussi plaisante à lire, même si la question T-shirt ne me passionne pas (encore?), sans doutes trop épuisée par mon brainstorming de 2 ans sur mes sandales, sans compter les trop nombreuses années passées à fantasmer sur mon manteau d’hiver… #fatiguée
2. pardon pour l’enfonçage de porte ouvert mais ce genre d’épiphanie, n’est-on pas amenée à en vivre toute notre vie ou presque? On évolue, on vieillit, la mode change, le corps change…toussa toussa! Tu vois jusque début mai, j’étais persuadée de ne jamais trouver de jupe qui me convienne et que je puisse porter. Mission impossible. Ben une boutique suédoise plus tard,j’en avais une, qui m’ouvrit la voie à moultes d’autres, et notamment 2 rapportées de Uniqlo Ginza,et je ne regrette même pas de m’être limitée à 2 dans mes achats, j’ai toujours l’angoisse du placard trop plein donc je me sens en toute plénitude jupienne. Pour l’instant. Pour l’été.
trouverais-je un jour la jupe idéale pour l’hiver?? On n’est pas à l’abri!
Bref voilà le fleuve a coulé quand même!

Répondre

C. Le 18 août 2017, 22:58

Chouette, un nouveau billet ! Il tombe vraiment à pic, je suis grave frustrée du t-shirt car ça fait huit mois que j’allaite huit fois par jour !! Je ne mets plus que mes chemises (ou des robes chemises cet été), en fait depuis que j’ai viré mes tops d’allaitement qui commençaient à faire triste mine, c’est comme un 10 x 10 sauf que ça a l’air d’être parti pour 10 mois… Du coup je me fais régulièrement des paniers de fou non validés chez Majestic filatures 😀 J’attends impatiemment de pouvoir reporter ma jolie petite collection triée sur le volet !! Comme toi, je préfère l’encolure en U à celle en V, trop compliquée à gérer si je ne veux pas me retrouver avec un décolleté plongeant, et aussi la  » ronde échancrée « , qui est plus décolletée de la clavicule (mais pas bateau, j’aime pas quand on voit la bretelle de soutien-gorge). Mais ce que je préfère, c’est le décolleté dans le dos, sexy mais moins vulgaire sur mon bonnet D, d’ailleurs le t-shirt Wear Lemonade x Princesse Tam Tam est hyper bien coupé pour ça. Suite à ta découverte du t-shirt indulgent, je roulotte systématiquement les manches qui ne sont pas trois-quarts. Et sinon tu veux bien balancer les comptes insta de mormonnes fashion steup ?

Répondre

Elodie Le 19 août 2017, 02:13

Je te recommande alors vivement les t-shirts super basiques de Sessun, en lyocel et coton (notamment le modèle Garnet) ! Super finition, col en U, emmanchures américaines, et qualité topissime. 😉

Répondre

Murielle Le 19 août 2017, 14:20

Préférence pour les col V, par contre parfois difficile à trouver car le V est parfois trop profond.
Trop heureuse de te relire, tu me manques même si je te suis sur IG

Répondre

Iris Le 20 août 2017, 15:06

Je suis moi aussi dotée d’une poitrine généreuse et d’épaules carrées (pas larges, mais carrées, hautes et pas tombantes comme beaucoup de filles), et je ne mets jamais de col en V (hormis sur une robe chemise où là c’est flatteur), ni même de TS blanc (peau blanche + haut du corps développé = cauchemar), alors quand on parle du fameux basique qu’est le TS blanc en V, moi je rigole. Sans parler du combo magiqueTS en V blanc / fines chaînes en or dans le décolleté, le truc que je ne pourrai jamais mettre !

Mes TS basique à moi ce sont :
-un TS noir col rond avec de l’élasthanne pour suivre joliment les contours de la poitrine mais avec l’effet floutant du noir et marquer ma taille fine.
-un TS col rond en coton gris que je porte, lui, avec une brassière de sport pour diminuer l’effet proéminent de la poitrine et que je noue en bas.
-un TS col en U en coton, de couleur et/ou à motif (oui oui, car le col en U permet plus de liberté) que je fais blouser dans un bas taille haute ou que je noue.

J’avais lu il y a quelques temps que le col en V profond crée justement un effet visuel de V sur la silhouette en accentuant le haut du corps et amincissant le bas, ce qui est flatteur sur une fille avec petites épaules/petite poitrine comme Géraldine, mais redoutable sur une morphologie déjà en V (épaules carrées, poitrine présente, hanches plus fines).
Il faut d’ailleurs aussi éviter, à mon grand regret, les ornements/rayures en forme de V sur les sweats ou pulls qui accentuent le problème. Idéalement il faut un V inversé (un A en fait) pour contrebalancer visuellement, d’où le côté flatteur des capes/paletots.

Répondre

Anonyme Le 22 août 2017, 17:08

Je vois très bien de quoi tu parles.
Moi aussi j’y suis confronté, même si ce n’est pas exactement la même problématique. Car pour un homme porter un t-shirt est absolument passe-partout à 20 ans, sans nul besoin de prêter attention à l’encolure ou quoi que ce soit, mais passé 40 tout change : le t-shirt fait plouc (pas autant que le marcel, mais presque) et une petite imperfection au niveau du col, par ex s’il est trop évasé, devient vite impardonnable en société, même au mois d’août.
Je vais donc te filer une astuce que j’ai fini par trouver ces dernières années pour y pallier : un foulard en soie noué autour du cou et tombant sous le t-shirt. Mais qui porte un foulard en soie sous un t-shirt ? Moi. Et sans doute pas beaucoup d’autres, mais l’effet est tout à fait probant pour contrecarrer le col-de-plouc qui finit par avoir raison même des meilleurs t-shirts, lavage fréquent oblige (acheter un t-shirt pour le jeter après le 1er lavage n’est pas très rentable… quant à repousser le lavage de son teesh sous ce prétexte, c’est se condamner socialement encore plus vite !^^).
Alors si tu n’es pas satisfaite de tes cols, essaie mon astuce et tu m’en diras des nouvelles !

Répondre

Caroline Le 23 août 2017, 10:55

Apres il y a V & v…
Moi les seuls qui me vont ce sont ceux d american vintage, la coupe du tee shirt est en trapeze et le col un grand V un peu rond!
J adore!
Et c est en photo que j ai vu que c etait la coupe la plus flatteuse! Je ne l avais pas vu ds le miroir!
Bonne journee :)

Répondre

Barbora Le 23 août 2017, 11:50

Merci pour ce billet, ça fait plaisir. Moi aussi j´ai découvert récemment que le col arrondi me va mieux. Je trouve que le col V donne plus de carrure, je me sens moins féminine. J´ai acheté un teesh dans un magasin discount en Allemagne 10 euros… quelle surprise la coupe est parfaite. Ma maman sait coudre, elle me l´a copié en plusieurs exemplaires, quel bonheur!!! Maintenant je suis à la chasse de jersey parfait :-))))…. la matière reste un grand débat.

Répondre

Jane B. Root Le 24 août 2017, 09:03

Balli’s back ! Yess !!
Deux trucs perso à propos de ce billet :
GAP pour moi c’est NO WAY ! Leur éthique laisse trop à désirer. Combien de morts dans leurs usines au Bangladesh ? 200 personnes brulées vives dans leurs usines mouroirs sans règles de sécurité depuis 2000 ? GAP n’aura jamais un seul cent de ma part. Jamais. Mais ça ne regarde que moi.

Le T shirt : ça reste pour moi un sous-vêtement. Et un sous-vêtement ça se met SOUS les vêtements. (Comme la pince à cheveux crabe dite de salle de bain reste « dans la salle de bain » – principe de survie basique n° 23 seriné à mes filles depuis leurs premiers pas.)
Personne, même Jennifer A. ne ressemble à rien avec ce truc mou et informe sur le dos.

Mais ok tout ça c’est perso et n’est que mon avis.

Par contre LA chemise blanche, ça je veux bien un billet. Je suis toujours à la recherche de la chemise blanche parfaite où caser mes seins sans qu’ils n’essaient de se carapater entre deux boutons et de sauter à la figure de mon interlocuteur.

Répondre

ajouter un commentaire