LifestyleÉcrire

21 janvier 2018

Le bullet journal en 10 questions

À la demande générale (ok, trois personnes), voici donc un petit topo sur le fameux et décrié bullet journal, pratique récente et encore tâtonnante chez moi.
Ce qui m’apporte une légitimité proche de zéro pour aborder la question en profondeur.
Mais si j’en crois la curiosité (et les questions, surtout) que le sujet soulève les quelques fois où je l’ai effleuré sur Instagram, le regard de quelqu’un qui ne peut pas être soupçonné d’y passer trois heures par jour peut s’avérer aussi utile que celui d’un(e) mordu(e) qui y dédie ses soirées et son compte IG.

1// En vrai, ça sert à quoi un bullet journal ? //

C’est un agenda / carnet de listes / journal intime fusionnés dans un carnet de notes vierge, pour plus de modularité. Ni plus ni moins.
Le concept (et la méthode pour optimiser l’organisation des pages) ont été élaborés par un designer new-yorkais, Ryder Carroll, absolument pas adepte de la calligraphie :

Comme vous le voyez en arrivant sur le site de Ryder Carroll, l’univers du bullet journal est tout sauf girly, à l’origine :

Mais l’idée a tellement essaimé depuis quatre ans que la planète Pinterest / Instagram s’est jetée dessus, feutres et crayons de couleur en bandoulière.

Tout comme les éditeurs, qui commercialisent des modèles “clefs en main”. Et peu leur importe si ça contredit le concept, avec ces plannings et listes toutes faites, au design bien chargé. 


Visuels :
Summergirl.fr

 

2 // Pourquoi “bullet”, d’ailleurs ? //

Dans ce contexte, “bullet” ne veut pas dire “balle” mais “puce”, comme les puces d’un traitement de texte. Autrement dit, ces petits tirets, ronds, croix et autres flèches utilisés pour distinguer, dans une liste, les RV des tâches à faire, reportées ou accomplies, etc.
C’est le coeur de la méthode Carroll et de ce qu’il appelle le « droit à l’erreur » du bullet journal. Tout s’y fait et s’y défait au fil de l’eau, puisque chaque page vierge est une nouvelle opportunité de repartir de zéro.

3 // Pourquoi ça fait autant ricaner les gens, le bullet journal ?

Si vous avez plus de 30 ans, souvenez-vous comment on raillait les propriétaires de Palm au début des années 2000… Quinze ans plus tard, les smartphones ont fusionné les fonctionnalités du téléphone portable et du PDA, et tout le monde trouve ça normal.

Le bullet journal, c’est un peu pareil.
Un outil qui peut sembler bien compliqué et futile aux yeux de ses détracteurs. Une sorte d’iPhone en papier réservé à des étudiantes ou nullipares désoeuvrées qui n’auraient soi-disant que ça à faire, passer leur temps libre à calligraphier des pages sur leurs cycles menstruels et leurs tâches ménagères. Alors qu’on ne reprocherait probablement à personne de télécharger une appli sur le même thème.
L’éternelle guerre du Papier et du Numérique.

L’ironie de l’histoire c’est qu’on ne peut pas soupçonner Ryder Carroll d’être un dinosaure complotant pour nous ramener à l’âge de pierre, puisqu’il est designer de “produits digitaux”.
Comme quoi, l’un n’empêche pas l’autre.

4 // Pourquoi les gens qui tiennent un bullet journal parlent bizarrement ? //

BuJo, trackers, clés, future log, collections, layouts, spreads, goals & tasks, happiness box et autres printable templates… Est-on à deux doigts de la secte ?
Oui, l’univers fascinant du BJ implique son propre vocabulaire, comme tous les microcosmes. Mais sa maîtrise n’est absolument pas nécessaire pour se frayer un chemin sur cette nouvelle planète, pas si hostile que ça.
Un carnet (n’importe lequel), un stylo (n’importe lequel) et éventuellement une règle si on aime bien tracer des lignes et des cadres, c’est tout ce qu’on a besoin de maîtriser pour se lancer. 

5 // Pourquoi les Bullet Journaux qu’on voit sur Instagram ou Pinterest sont ultra décorés ? //

https://www.instagram.com/p/BSG0W7VgrEC/?taken-by=bujowithbecky

Merveilleuse créativité d’Instagram, où même les modèles minimalistes sont chiadés :

La cruelle vérité c’est qu’un BJ fonctionnel n’est généralement pas photogénique. Et que les pages les plus graphiques sont souvent les moins utiles.
Sauf quand on s’appelle Solange te parle, dont la vidéo a dû convertir un paquet de gens (dont moi, merci encore à I really want out de me l’avoir suggérée) :

6 // Pour qui un bullet journal peut-il être vraiment utile ? //

Le bullet journal c’est pour vous si vous étiez adepte de l’agenda papier tout en multipliant les notes et listes à côté (sur des feuilles volantes, carnets, sur votre smartphone, etc.).
Et surtout si vous êtes prêt(e) à fusionner tous ces outils en un seul.

Échec du BJ garanti si on ne lâche pas les autres supports… je peux en témoigner !

Ces derniers mois, j’avais continué à tenir un agenda boulot séparé, du coup aucune urgence ne m’obligeait à me servir quotidiennement du bullet journal… Jusqu’à le laisser en friche.

J’ai fini par comprendre que la fusion des outils était un préalable obligatoire, et décidé de sauter le pas pour la nouvelle année. 

Là, telle que vous me voyez, je m’apprête à bazarder mon agenda papier du boulot et mon vieux bullet journal pour un nouveau « BuJo » tout neuf qui réunira les deux. En gardant tout de même un outil numérique annexe : mon appli Google Agenda sur mon iPhone, où je mets uniquement mes événements datés et ceux de mon entourage.

7 // Pour qui un bullet journal ne sera t-il pas utile ? //

Si vous n’utilisez pas (ou plus) d’agenda papier, le retour à un support écrit risque d’être un peu rude. On peut toujours faire un BJ sous forme de carnet de listes / journal intime, mais sa fonction initiale reste quand même un outil de planification. 

8 // De qui s’inspirer si on a envie d’une approche plus fonctionnelle ? //

Soyons clairs : rien ne vous oblige à rien, en matière de bullet journal.
Ni à en faire un outil minimaliste, ni à le transformer en oeuvre d’art. 

La raison d’être du BJ c’est d’être modulable et de vous ressembler.
Il faut donc en prendre et (beaucoup) en laisser côté inspiration.
Moi j’aime bien les conseils de Claire sur son blog Minimal Plan et le compte IG de Daintily Noted, alias Chloé Linn.

https://www.instagram.com/p/BXax5XyBXOe/?taken-by=daintilynoted

C’est notamment elle qui m’a donné envie d’investir dans une batterie de feutres gris.

https://www.instagram.com/p/BS6ZFPHhboA/?taken-by=daintilynoted

9 // Pourquoi tout le monde achète le même carnet, le Leuchtturm 1917 noir format A5 à pointillés ? //

C’est un peu le Moleskine du bullet journal. Même si personnellement, je n’aime pas les Moleskine (je préfère les carnets à spirales pour prendre des notes).

Mais vous voyez l’idée : c’est un basique consensuel, avec un bon rapport qualité / prix et disponible dans plein de couleurs, qui a fini par faire autorité.

Moi pour mon bullet journal, sachant que j’avais prévu au départ de conserver mon agenda du boulot (un semainier noir format A5), j’avais optionné un modèle coloré et plus petit :

// LES 3 OBJETS QUI RENDENT MES JOURNÉES DE BOULOT PLUS DOUCES // 1. Chargeur nomade Powerrad, de quoi recharger son smartphone quand on a zéro prise à proximité, pas une fois, pas deux, pas trois mais QUATRE FOIS. Ça existe probablement depuis mille ans mais je n'ai découvert ça qu'au mois de juillet et ça a vraiment fait baisser mon taux de stress, finie l'angoisse d'être en rade de batterie. En plus il est même pas moche et il ne coûte que 20 euros sur Amazon. 2. Carnet de notes Legami, transformé en "bullet journal" grâce à @i_really_want_out qui m'a recommandé la vidéo de Solange te parle. Épiphanie totale (idem, je précise qu'il y a encore quelques jours je n'avais jamais entendu parler du bullet journal OUI JE VIS DANS UNE CAVERNE) (et donc j'ai réchappé aussi au bourrage de crâne sur le sujet, et à toutes les images de "bujo" tout faits ou hyper calligraphiés, stickés, décorés, colorés, qui sont à l'opposé de ce dont j'ai besoin) 3. Pochette Hay en coton, dans laquelle je range tout mon petit bordel fragile (notamment le chargeur). Après avoir testé différents types de pochettes pendant des années, j'ai compris que le format iPad en coton façon néoprène (rembourré, un peu rigide), c'est vraiment le modèle adapté à mon usage à moi. Fonctionnel, léger et joli. Je n'en ai qu'une, et c'est très bien comme ça.

A post shared by Charlotte Moreau (@balibulle) on

Sauf qu’en quatre mois, dans mon sac à main rempli de stylos et de bordel, il est devenu sale à vitesse grand V.

Et que comme j’écris plutôt gros, je me suis rendue compte que c’était un format trop petit pour moi et qu’un modèle A5 est en fait plus adapté pour un usage optimal.

Résultat, je viens de me commander un Leuchtturm kaki, même s’il serait bien plus parfait avec une spirale.

Je retiens aussi l’idée des pages pointillées, qui permettent de faire des cadres et des traits verticaux quasiment à main levée (contrairement aux pages blanches ou lignées horizontalement), sans être contraintes par un quadrillage en bonne et due forme.

10 // Comment faire un bullet journal qui nous ressemble ? //

Déjà, commencer par le mode d’emploi de Ryder Carroll, lui-même ou celui de Solange.
Ceux qui vont le plus au coeur du sujet, sans s’éparpiller et sans pollution visuelle. 

Et ensuite… Tâtonner.
Au début, comme tout le monde, j’additionnais les fonctionnalités vues chez les autres. 

Planning annuel avec les temps forts de l’année.
Planning mensuel avec principaux RV et liste de tâches.
Planning hebdomadaire avec rappel des RV et liste de tâches…

Je me suis vite rendue compte que je n’avais pas besoin des deux premiers, que je ne consultais jamais.

Une liste de tâches mensuelles + un planning hebdomadaire organisé sur une double page, ça me suffit. Mon bullet journal se construit vraiment à court terme, le mois en court et le mois suivant.
Et si j’ai un RV important et daté à planifier à une plus longue échéance, je le mets dans mon téléphone en attendant de le transposer dans mon journal, et c’est bien suffisant.

Les « collections » me sont en revanche super utiles, listes de livres à lire, wishlists mode et beauté, recettes à tester, planning annuel de shopping, démarches administratives à faire pour ma fille, je me lâche.
L’idée géniale – c’est à mes yeux l’idée la plus géniale du bullet journal, encore fallait-il y penser – c’est d’insérer vos « collections » n’importe où (au milieu du mois de janvier ? Pas de problème) et de reporter le numéro de page(s) dans une table des matières au début.
Lorsque vous venez de commencer et que votre BJ n’est pas encore très épais, rien n’y oblige.
Mais ça devient utile avec le temps.

Quant aux « life goals » dont certains adeptes parsèment leurs pages, ils n’ont jamais fait tilt chez moi. Un psy dirait peut-être que c’est un tort ou un signe qui ne trompe pas chez quelqu’un habitué à écrire tout le temps. Mais peu importe. Je ne me sens pas à l’aise avec cette idée, et je ne suis pas quelqu’un qui se projette beaucoup, donc je m’en passe.

Et les calligraphies ? (dire « spreads » ou « layouts »)
J’en prendrais peut-être le temps si j’en avais le talent.
Mais comme je n’ai ni l’un ni l’autre, idem je fais sans.

Personnaliser ça veut donc dire, souvent, épurer.
Mais aussi, détourner.

Dans les colonnes qui bordent mon planning hebdo, je ne prévois pas de mettre un récap de mes RV de la semaine, mais plutôt celui des articles que j’ai à écrire chaque jour à mon travail.
Un aperçu sans lequel j’aurais du mal à m’organiser, parce qu’il faut avancer sur tous les fronts à la fois, pour que chaque dossier soit bouclé au bon moment.

Autre exemple : beaucoup d’adeptes du BJ utilisent des plannings culturels, pour répertorier les films / séries / livres qu’ils consomment.
Moi j’en engloutis tellement (ne serait-ce que pour le travail), que faire un suivi annuel ou mensuel ne me servirait à rien. Du coup j’ai envie d’intégrer un petit récap dans chaque double page hebdomadaire.

// Question bonus : et toi, pourquoi tu ne nous montres pas ton bullet journal ? //

Parce que, comme vous l’avez compris, je n’ai pas d’approche très graphique de l’outil, d’autant qu’en ce moment, je suis en stand-by entre deux carnets.
Donc la plupart des pages ne sont pas très jolies, ou alors si elles sont un peu plus structurées que les autres (comme le planning hebdo par exemple), elles répertorient des infos essentiellement privées.
Je ne sais pas encore si ça changera tant que ça quand j’aurai intégré mon travail dedans (certains rencards sont confidentiels, d’autres non).
Mais si ça s’y prête, promis, vous aurez un aperçu de l’intérieur !

En attendant, je vous remets ma délirante mallette de feutres gris, dans laquelle j’ai investi ce samedi chez Cultura pour organiser et enjoliver mes rubriques.

https://www.instagram.com/p/BeLR_8Qjp0C/?taken-by=balibulle

Et je compte sur vous pour partager dans les commentaires votre ressenti sur cette grande affaire du bullet journal, et vos inspirations préférées si vous en avez.

Comme d’hab (hélas), tous les com sont désormais expédiés dans les indésirables par WordPress (j’ai dû manquer une mise à jour…) donc je dois les mettre en ligne un par un, ne vous inquiétez pas si ce n’est pas immédiat.

Charlotte Le 21 janvier 2018, 19:03

J’avoue que le côté révolutionnaire du truc me passe complètement au-dessus.
Depuis toujours, je vois ma mère avec son agenda filofax, modèle personnal, avec la partie agenda qu’elle change chaque année et une partie Notes, Répertoire et autres.
A l’âge adulte, j’ai eu le mien en cadeau, tout comme ma soeur et à chaque Noël on s’offre les recharges pour la nouvelle année et on peut garder les parties Notes et Répertoire (l’avantage d’avoir un agenda « classeur »).
Je ne vois vraiment pas ce qu’apporte donc un bullet journal comparé à un agenda classique qui permet aussi de faire des listes ou autres.
Encore, faut-il choisir le bon modèle.

Répondre

Balibulle Le 21 janvier 2018, 19:30

Ah le Filofax, longtemps un de mes grands fantasmes !
Et c’est chouette que votre maman vous ait transmis ce rituel.
La différence majeure, ce sont les pages vierges du bullet journal, à structurer et organiser selon ses envies.
Une modularité que n’a pas un Filofax, sauf si on le remplissait uniquement de pages blanches, bien sûr, mais ça en ferait un bullet journal 😉

Répondre

Brunette Le 26 janvier 2018, 13:04

2 jours + tard, Brunette avance dans sa réflexion.
Ne vous moquez pas hein mais je ne connaissais pas le filofax…et je découvre et je me dis mais mmmmh ce serait pas l’outil parfait pour moi? La modularité infinie d’un carnet vierge me fait peur…sauf que j’hésite entre leur Notebook format pocket dans lequel j’ajouterais des pages d’agenda mensuel, et un vrai organiseur (j’en ai trouvé un format personal compact sur le bon coin).
Des conseils?

Charlotte Le 18 février 2018, 20:23

Je viens juste te voir ton commentaire Brunette et je me permets de te conseiller le modèle Personal, si des fois je n’arrive pas trop tard.
C’est vraiment la taille idéale je trouve, pas trop petit, pour avoir la place d’écrire tout ce qu’on veut, pas trop gros, pour qu’on puisse le transporter facilement.
L’aspect « classeur »qui fait que tu peux facilement enlever, rajouter, changer de places, des feuilles est vraiment très pratique!
Et enfin, la qualité du cuir est excellente, j’ai le mien depuis plus de 10 ans je pense et il n’a presque pas bougé.

Brunette Le 27 février 2018, 14:32

Merci +++
j’ai effectivement choisi le personal compact trouvé sur le bon coin, et payé 20 balles pour un produit quasi neuf. La vendeuse me l’a envoyé avec des intercalaires vierges (que je n’avais pas trouvées sur le site) et des pages de notes, en cadeau bonus…j’ai donc acheté l’agenda et depuis roule ma poule! C’est le 1er truc que j’ouvre le matin en arrivant au bureau, je le consulte aussi pour mes to do list, mes RV, et bref c’est bonheur. Qq’un a commenté + bas en disant que c’était une annexe neuronale, c’est TROP ça.

Encore merci pour le commentaire qui m’a beaucoup aiguillée!

flosol Le 21 janvier 2018, 20:15

Bonsoir,
j’en ai un un aussi, j’avais commencé pendant ma grossesse, ça m’a été très utile puis , après le tsunami du premier enfant, j’ai abandonné. Là je reprends, toujours en mode minimaliste (semaine sur une double page et quelques pages livres/films/recettes (piqué à Solange). Et les feutres gris, si j’avais une once de talent en calligraphie ou dessin, je foncerais aussi.
N’empêche que je ne peux pas m’empêcher de trouver un peu ridicule de mettre « got to class » comme Chloé, sur son emploi du temps. Et pourquoi pas « Se lever » ou « aller travailler » dans ce cas. Ou « faire pipi » . Bon j’arrête, je deviens mauvaise 🙂

Répondre

lisou38 Le 22 janvier 2018, 21:02

en lisant les raisons qui font que Charlotte ne montre pas son BuJo, je me dis que peut-être Chloé a pu marqué des choses banales et pas du tout privées ou personnelles juste pour pouvoir mettre une photo de son BuJo stylisé, à creuser…

Répondre

Balibulle Le 22 janvier 2018, 21:56

@flosol, t’es pas loin, j’ai vu aussi des pages « morning routine » avec des créneaux « shower » ou « dog walk » sur Pinterest en cherchant des illustrations 😉
@lisou38 c’est probable ! Autre tactique, avoir une écriture pas évidente à déchiffrer, comme cette vétérinaire (médecin, forcément…) https://www.instagram.com/p/Bd6EnWggo46/?taken-by=bujo.auslife

Futile Le 21 janvier 2018, 21:13

Merci pour l’article 🙂
Pour ma part, j’en ai un perso et un boulot et ça me convient bien. J’ai commencé le perso quelque mois après la naissance de ma fille car on se sentait submergé, ça nous as permis de nous fixer des objectifs, ça nous as aussi permis de coucher sur le papier les petits bonheurs, de prendre du recul et d’apprécier ce qu’on vivait malgré les 800 lessives quotidiennes, les courses, le peu d’avancé des travaux. Pour moi c’est un journal de célébration et je m’applique à le rendre beau.

Celui de mon travail me permet quand à lui de me promener avec ma base de donnée, de m’organiser et de m’éloigner un petit peu de l’écran, j’ai essayé la version numérique avec One Note et suis vraiment passer à la version papier pour me reposer.

Répondre

Balibulle Le 22 janvier 2018, 22:56

« Les 800 lessives quotidiennes », ah haha oh là là oui (et les chaussettes microscopiques à faire sécher quand tu n’as pas de sèche-linge…)
J’adore l’idée de « journal de célébration » <3

Répondre

Mrs T Le 8 février 2018, 12:27

Rien à voir avec le journal de célébration (quoique…), mais pour les chaussettes de nain.e.s qui bouffent toutes les pinces à linge (et quand ils abandonnent – enfin – les couches, les mini-slips / culottes), il y a chez Ikea un séchoir-pieuvre (WTF???) qui rend l’affaire un poil moins fastidieuse, parce que le « clipsage » est plus rapide qu’avec les pinces à linge, et que ça bouffe moins de place d’étendage ailleurs. Et cette charmante bête finit invariablement par servir de jouet, voire de doudou, aux enfants, surtout ceux qui ont vu Nemo (il est arrivé à mon fils aîné de dormir avec, et il l’a baptisée Octavia ; si j’avais un journal de célébration, je crois que je le mettrais dedans).
http://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/80189663/

Cécile Le 21 janvier 2018, 22:02

J’ai aussi été convertie par Solange il y a un peu plus d’un an… Mon carnet a été rose fuschia, puis jaune soleil, et je prefere les lignes aux points car je ne trace aucune colonne. J’ecris avec un peu n’importe quoi qui me tombe sous la main et trace des lignes a main levee. L’important c’est son aspect tout-terrain… C’est une version qui me ressemble bien : une page par mois, que je prepare toutes au debut du carnet, pour avoir une vision de mon annee et car j’ai souvent des echeances a long terme que j’aime avoir sous les yeux. Puis une double page hebdomadaire que je ne crée que si j’ai beaucoup de rdv a un moment particulier. Et des listes, des listes, des listes. Un peu de journal intime aussi, des projections de budget, des notes de rdv clients pour la peinture. Bref, un joyeux bazar qui m’a bien changé la vie 🙂

Répondre

Balibulle Le 22 janvier 2018, 22:59

Dis donc c’est pas bête du tout la page par mois au début du carnet… tu me ferais presque y réfléchir à deux fois !
J’aime la joie qui émane de ton BJ quand tu en parles

Répondre

Zéphine Le 21 janvier 2018, 23:03

J’ai un Bujo, qui n’a de Bujo que le nom! C’est en fait plus un journal intime avec une section « to do list » qu’un agenda a proprement parler.
Pour chaque mois, j’ai, sur la page de gauche, un habit trackers (qui me permet, d’un coup d’oeil, de suivre les habitudes que je veux encourager ou changer) et sur la page de droite qui y fait face, un calendrier mensuel où j’indique tous mes rdv et dates importantes. Ensuite, sur les doubles pages suivantes, vient mon journal: je divise les pages en 8 pour les 7 jours de la semaine et la section « a faire ».
Chaque matin, j’ai mon petit rituel: je prends 15 minutes pour compléter le Habits trackers de la veille (et j’en profite pour jetter un coup d’oeil a calendrier mensuel pour me rappeler des rdv à venir), puis je résume en quelques lignes ma journée de la veille dans la partie journal (qui devient donc intime). La section « To Do / A Faire », je la complête pendant la journée, quand je pense à quelque chose. Ce n’est donc pas une bullet liste journalière, mais hebdomadaire.
Le dimanche, je prends 5min pour préparer la semaine suivante (graphisme très très épuré pour moi, ma seule excentricité est de choisir une couleur par mois pour les titres/dates/nom de jour. Le reste est écrit au feutre noir fin) et y reporter les tâches que je n’ai pas terminée.
On est donc loin de l’idée de base du Bujo, et encore plus loin des oeuvres d’art de Pinterest. Mais ça me convient, et pour la première fois en plus de 30 ans je suis capable de tenir un journal!

Répondre

Balibulle Le 22 janvier 2018, 23:03

C’est la preuve que loin d’être contraignante, ta « pratique » quotidienne et les rituels qui l’accompagnent sont un petit luxe personnel, un rendez-vous avec soi-même, et c’est génial de préserver ça. Bravo !

Répondre

Fanouschka Le 21 janvier 2018, 23:20

Bonsoir
Après qq echanges en mp sur insta, j’ai regardé de nouveau la vidéo de Solange… Un an pour digérer…longue à la détente… Et j’ai sauté le pas fin novembre… Et qu’est ce que ca change la vie, me libére l’esprit!
Tout y est noté, pro, perso, des listes, des projets… Et j’ai laissé mon filofax pourtant tant aimé pour un cahier à spirales, tellement pratique pour plier, arracher les mauvaises pages…y est fabriqué une pochette collée derrière la couverture pour y placer ma miniregle et qq stickers
Un super outils pour mieux m’organiser… Pas de fioriture juste l’essentiel

Répondre

Balibulle Le 22 janvier 2018, 23:05

« un an pour digérer », tu mets le doigt sur un truc, c’est aussi une question de moment. Et d’être prête à se créer (ou pas) un outil à son image.

Répondre

martille Le 22 janvier 2018, 12:56

Quel plaisir de te lire 🙂

Alors pour ma part, je me suis lancée dans le « bullet journal » il y’a plus d’un an suite à la première vidéo de Solange, et je l’avais simplifié à mort, façon juste des listes à faire (mais regroupées en un seul carnet et un graphisme minimaliste (impératif, je ne vois pas en quoi tu te simplifies la vie si tu passe une journée entière par mois à faire des arabesques), et c’était vraiment top!
Depuis peu et suite également à la deuxième vidéo de Solange, j’ai investi dans le fameux leuchtturm (et je ne regrette pas, la taille, les pointillés tout est parfait, avant j’avais un carnet avec des lignes mais je n’avais pas 31 lignes, donc c’était un peu compliqué à mettre en œuvre, et surement une des raisons pour lesquelles je me limitais aux listes) et j’ai décidé de le compliqué un petit peu avec :
-des trackers de taches sur différents sujets et je trouve ça plutôt pratique pour des taches que je souhaite faire plus souvent (genre laver les vitres, le frigo etc), ou détecter des points plus perso de vie ( ex pour surveiller son sommeil, ou comprendre l’origine d’un mal de ventre en le reliant à l’alimentation ou certaines habitudes de vie);
– une page mensuelle, et une double hebdo avec des colonnes de part et d’autre repas et taches à faire, que je réorganise dans la partie du milieu en fonction du jour où je souhaite la réaliser;
– une partie plus psycho, avec des gratitudes par jour, un coté un peu thérapeutique aussi;
et des pages aussi a voir, à lire, et culture.

maintenant on va voir comment ça évolue, mais effectivement une fois que le gros des cadres et des pages sont déterminés en commençant le carnet, après 5-10 min par jour suffisent, et ça me va parfaitement pour le moment, et ça fait un bien fou d’avoir un suivi, de savoir que tout est la, et de rayer une tache terminée c’est jouissif, on se sent productif 🙂

Répondre

Balibulle Le 22 janvier 2018, 23:10

Aaaah, tu valides le Leuchtturm ! Hâte de recevoir le mien hihi. Tu nous diras comment évoluent tes nouvelles rubriques 🙂 Je n’ose même pas te demander, avec un bullet journal aussi riche et complet, si tu angoisses de le paumer un jour…

Répondre

Cécile Le 24 janvier 2018, 08:24

Moi aussi je valide ce carnet (dont je massacre tjs l’orthographe)!
Il a 31 lignes, c’est parfait pour les mois sur une seule page

Miss Nahn Le 22 janvier 2018, 15:34

Moi ce n’est pas un bujo, c’est une annexe neuronale.

Mon carnet ne me quitte plus, ne ressemble pas à grand chose mais est littéralement l’équivalent de la pensine de Dumbledore, je mets tout dedans comme ça je n’ai plus peur d’oublier et je me libère le cerveau.
Et j’ai retrouvé le plaisir d’écrire, chose qui me manquait pas mal moi qui prends toutes mes notes sous format électronique au boulot.
Bref, il m’a fallu du temps pour m’y mettre, mais comme toi c’est la video de Solange qui m’a fait basculer, et depuis je n’arrête plus.

Répondre

Balibulle Le 23 janvier 2018, 15:24

« ce n’est pas un bujo, c’est une annexe neuronale », phrase culte.
Décidément, merci Solange !

Répondre

Colette Du Net Le 22 janvier 2018, 17:45

Ben j’y comprends rien…
La video de Solange me ferait plutôt fuir. Et ce long billet très bien fait et écrit me terrifie (désolée Balibulle!).
Ca m’a l’air super compliqué et je crains que ça ne (me) rende super obsessionnelle. Toutes ces listes et machins à écrire, à lire, relire, etc.
Je fais des listes de temps en temps. J’ai un filofax, petit format (je suis passée du grand au petit pour cause de poids dans le sac) et voilà!
Si on veut me convaincre, je veux bien rester à l’écoute, hein! 😉

A part ça, si on veut éviter que les commentaires passent en spams, il y a sûrement un petit truc à faire sur word press.

Répondre

Balibulle Le 23 janvier 2018, 15:26

Terrifiée, carrément ? 😉 😉
Le bullet journal est à l’image de sa propriétaire, puisqu’on part d’un carnet de notes vierge et donc modulable. Ce n’est compliqué que si on le souhaite…

Répondre

anje Le 22 janvier 2018, 17:46

4 mois et demi d’usage du bullet, le Leuchtturm 1917 et pas de retour en arrière programmé aux agendas classiques. Même si l’objet a des airs de zombie aux côtés des jolis pinterest, car je ne m’applique à rien faire de joli, c’est le super outil, Archi modulable, mon inséparable, dégainé en toutes occasions pour remplacer tous les post it et mémos. Je le prête même à mon fils pour griffonner dans une salle d’attente ou à ma prof d’art P pour ébaucher une explication. En septembre ce qui prime pour moi c’est l’agenda annuel, couplé aux agendas hebdomadaires qui m’aident à acclimater les nouveauté de la reprise. A partir d’octobre, novembre je prends de la distance avec mes Rv hebdomadaires et les maitrise à peu près, donc plus d’agenda mis à part l’annuel mais des listes pour les jours « mise à jour ». Décembre particulièrement encombré de rv, j’ai renoué avec le mensuel. Idem pour Janvier: nouvelle année oblige, nouveaux projets, j’ai donc enchainé avec un nouveau tableau mensuel.
Aucun trackers, aucun design, des airs bordéliques mais imparable pour retrouver ce que j’ai jugé bon de noter à un moment ou un autre.

Répondre

Balibulle Le 23 janvier 2018, 15:30

très intéressante, cette variation « saisonnière » dans ton bullet et la manière dont la modularité de l’outil s’y prête. Curieuse de voir comment ça va évoluer au printemps et en été !

Répondre

matchingpoints Le 22 janvier 2018, 18:21

Nous sommes un peu comme Colette Du Net – nous ne comprenons rien !
Nous avons eu et nous avons toujours de cahiers à feuilles blanches, nous aimons prendre des notes et en plus nous avons toujours un agenda – en plus du planning sur le portable. Où est donc la vraie nouveauté révolutionnaire ?
Il y a comme une impression de « much ado about nothing »

Répondre

Balibulle Le 23 janvier 2018, 15:32

fusionner agenda et carnet de notes, c’est tellement plus simple, non ?

Répondre

anje Le 22 janvier 2018, 18:48

je reviens pour m’inscrire aux parutions des commentaires, car preneuse des tuyaux qui s’échangeraient ici. Merci balibulle !

Répondre

Anonyme Le 22 janvier 2018, 19:01

Encore un de ces trucs qui va faire pschitt très rapidement, j’en mettrais ma main à couper. 🙂
Si on passait moins de temps à fignoler des plannings plutôt qu’à exécuter des tâches, on serait bien plus efficace moi je dis…

Répondre

Balibulle Le 23 janvier 2018, 15:37

bienheureux soient ceux qui ont suffisamment peu de tâches à exécuter pour se dispenser de s’organiser

Répondre

Sarah.M Le 27 janvier 2018, 14:55

C’est tellement ce que j’ai envie de répondre à certains de mes collègues qui m’ont regardée bizarrement quand j’ai commencé à utiliser le mien. Certaines me montraient leur éphémérides où elles écrivaient les 3 tâches de leur journée. Je n’ai pas osé leur faire peur en montrant ma to do quotidienne plus longue que Guerre et Paix…

Jane B. Root Le 22 janvier 2018, 20:02

Noooooooooooooooooooooon ! Pas vous Balli ! Vous aussi vous avez été happée par la secte de celles qui ont des adages écrits en rose fluo sur leur « carnet » avec des dessins de licornes qui ressemblent à des hippos sous emphét ? « j’aimes les panda. Il faut les sauvées ! Ils sont gentil et mignon. c’é pas bien de tué les zanimos ! »
Bref j’ai testé. Faut pas oublier que le bujo a été créé par un type qui souffrait de TDAH.
Ben je suis revenue très vite à un agenda.
Je me suis aperçue ques les listes m’angoissent à mort ! Je vais reprendre un peu d’amphét. tiens …

Répondre

Balibulle Le 23 janvier 2018, 15:38

Rooooh, vous avez donc testé ? Pas vous, Jane ! 😉 😉

Répondre

Jane B. Root Le 24 janvier 2018, 08:44

Siiiiiiiiiiiiiii ! 😀 Mais comme je ne souffre pas de TDHA … Juste d’un peu d’alcoolisme chronique je l’avoue 😉
Apostille : je kiffe les feutres. La petite fille qui sommeille en moi exulte.

lisou38 Le 22 janvier 2018, 20:15

Merci beaucoup pour ces réponses !!
J’ai aussi vu la vidéo de solangeteparle et j’avais beaucoup aimé son approche simpliste et droit au but sur le sujet.

PS : en lisant ton article j’ai compris pourquoi tout le monde disait BuJo et pas BJ, quand on a l’esprit mal tourné… hahaha xD

Répondre

Balibulle Le 23 janvier 2018, 15:39

OH MON DIEU je n’avais pas percuté avant ton commentaire…

Répondre

Anonyme Le 23 janvier 2018, 18:14

Explique Bali paske depuis hier j’ai beau tourner mon esprit dans tous les sens suite à ce com, BJ… je vois pas où est le pb ! (Je dois me faire vieux^^)

lisou38 Le 23 janvier 2018, 19:53

BJ c’est l’acronyme de BlowJob en anglais 😉

Anonyme Le 24 janvier 2018, 10:50

😀
Ça en dit long sur ta culture du web Lisou… XD

Balibulle Le 24 janvier 2018, 10:53

@lisou38 : merci d’avoir répondu !
@anonyme : on te laisse mariner dans ton inculture du web, la prochaine fois ?

Bénédicte Le 22 janvier 2018, 20:52

Merci Bali pour ce billet que j’attendais avec impatience! Je ne peux que confirmer ce que tu dis, ainsi que tous les commentaires enthousiastes.
J’ai adopté le BJ il y a quelques mois et je le considère déjà comme une extension de mon cerveau. Mais je dirai quelques mots sur le potentiel graphique de l’objet et le temps qu’on peut y passer.
J’ai toujours adoré gribouiller dans les marges de mes cahiers et le BJ me permet de retrouver ce plaisir. Préparer ma page est un moment de détente qui m’aide à me centrer. Et écrire lentement mes To-Do à la main avec des feutres posca aux belles couleurs est déjà un façon de me mettre en condition pour passer l’action. Question de personnalité, plus c’est coloré et foutraque, plus je m’y retrouve. Il m’arrive d’y coller des photos qui m’inspirent, d’y calligraphier des bouts de textes qui m’ont plu… Bref, un joyeux bordel créatif, où les semaines se suivent et ne se ressemblent pas, et d’où la notion de mauvais goût est bannie. Mais c’est entre moi et moi, et il est exclu que mon BJ se retrouve sur Instagram (je n’aime du reste pas trop l’esthétique léchée qui s’y expose). Ne pas s’obliger à faire quelque chose de montrable est pour moi la condition pour s’éclater créativement parlant… si on en ressent l’envie!
Cela dit, la sobriété de certains modèles force mon admiration, car j’en suis bien incapable. Et Bali, je suis totalement jalouse de ta mallette de feutres gris 🙂

Répondre

Balibulle Le 24 janvier 2018, 10:55

MERCI Bénédicte, je crois qu’on avait aussi besoin de ce plaidoyer pour l’approche graphique de l’objet, que j’ai moi-même bien mal défendue dans mon brief, comme si c’était un plaisir honteux ou une perte de temps… « un moment de détente qui m’aide à me centrer », je retiens ces mots.

Répondre

Brunette Le 23 janvier 2018, 14:34

Tu vois le gif de Sheldon qui respire dans son sac en pleine crise de panique?
C’est moi.
Non pas, parce que faire des listes et des plannings et avoir tout ça mis à l’écrit dans un seul endroit avec tes RV etc etc…me fait fuir. C’est tout l’inverse, j’en meurs d’envie, là maintenant. Saint-Graal. Apothéose. Sauf que je sais pas vraiment par où commencer.

J’avais démarré un carnet (ramené du Japon par chéri) pour mettre à plat les idées de mon futur projet (#changementdevie). Maintenant que tout est assez bien défini, j’ai rempli 25 pages, et j’ai besoin de me projeter, de paver mon chemin, à commencer par qqchose de très concret aka planifier mes révisions et mes TP pour mon examen de juin prochain (oups). Jusqu’ici je m’en sors mais c’est tout dans ma tête et j’avoue que le soir, parfois, ça tourne…si je pouvais faire comme Dumbledore et créer ma propre Pensine papier, je devrais à dormir un peu mieux.
Sur ce, une belle journée à toi!
(s’en va tirer des lignes dans son cahier)

Répondre

Balibulle Le 24 janvier 2018, 10:59

Moment suspendu où nous allons assister, émus, à la naissance en direct d’un nouvel outil et au débroussaillage, à la machette, de ton nouveau chemin <3

Répondre

Zzineb Le 23 janvier 2018, 20:46

Merci pour l’article qui va à l essentiel… j’hesite mais aimerais beaucoup me lancer mais avec un carnet à spirale à point et feuille crème qui tire vers le blanc……il existe ce modèle ?? Si quelqu’un à des pistes je suis bien preneuse

Répondre

Balibulle Le 24 janvier 2018, 11:00

Avant de commander le Leuchtturm j’avais fait une recherche sur Amazon pour un modèle à spirale cool… sans succès. Idem chez Cultura.
Alors si qqun trouve, ça nous intéresse !

Répondre

Cess Le 29 janvier 2018, 14:22

yep! chez Muji.

Répondre

Balibulle Le 18 février 2018, 10:41

Oh, merci Cess !

shoubbs Le 24 janvier 2018, 11:43

Hello !

Merci pour cet article. Déjà je suis comme toi (et d’autres) : je préfère les cahiers à spirales. J’ai essayé le bujo… et arrêté, parce que je n’avais pas la rigueur nécessaire (même si on peut « toujours repartir d’une page blanche » lorsque je zappais des jours je m’en voulais toujours.

Du coup pour le moment je suis sue une solution « mixte » qui marche pour moi. j’ai téléchargé les modèles gratuit de passion planner (lien sur leur site) que j’ai fait relié (AVEC DES SPIRALES). Ca ressemble à un agenda (double page mois, puis double page semaine), mais avec des « cases en plus » par exemple: people to see, places to go, personnal projects, work projects, des pages to do list et surtout des pages de réflexions mensuelles (oui, il y a un petit côté développement personnel qui n’est pas pour me déplaire)

Comme ça j’ai un cadre. Il y a aussi un encart (1/4 d’une page) avec l’intitulé magnifique « space of infinite possibility » qui me permet de rajouter ce qui manque à un agenda (pour moi un tracker d’habitude).

Et pour les « pages blanches » (autres que les to do list) j’ai un cahier (A SPIRALES!!) dans lequel je note tout en vrac (et sans index, parce que je suis punk) que ce soit mes bonnes résolutions, mes inspirations, mes listes de livres, mes citations etc…

En gros je suis en phase de test, je vois ce que j’utilise et comment, pour ensuite (peut être) reprendre un BUJO lorsque j’aurais enfin compris ce qui me va (un peu comme les fringues en fait, faut tester avant de savoir). En revanche, il faudra que je trouve LE GRAAL à spirales parce que je ne sais définitivement pas faire sans 🙁

Voili voilou !

Répondre

Balibulle Le 18 février 2018, 10:45

On est dans des phases de test symétriques, c’est drôle. Bcp de supports et de modalités différentes pour toi (et je comprends que du coup le BuJo ne soit pas évident pour l’instant).
Moi je fonctionne à l’inverse, je préfère partir de peu pour étoffer au fur et à mesure au fil de mes besoins.
Ma première leçon pour l’instant : le BJ ne marche vraiment pour moi que depuis que j’ai sacrifié tous les autres supports (carnet de listes et surtout agenda pro).
Rendez-vous dans quelques mois pour faire le point !

Répondre

Clémentine Le 24 janvier 2018, 13:43

Vaste sujet, tu me fais hésiter… J’avais un agenda papier + un carnet depuis des années..
Après la vidéo de solange j’ai tenté le bullet, mais j’ai trouvé depuis un système qui me convient mieux, le « moleskine weekly notebook » avec une page par semaine et une page vierge en face (plus qq pages vierges au début).
Ca me permet de mettre une grosse liste de tâches par semaine (plus pratique que la liste quotidienne, mes tâches étant sans cesses déplacées) + les impératifs non déplaçables sur la page agenda.

Mais j’avoue qu’il manque la numérotation des pages et la table des matières (je fais aussi des listes plus générales) du Bullet, peut-être que je rajouterai tout ça à la main l’année prochaine..

Répondre

JAC Le 26 janvier 2018, 10:45

Clémentine : je suis moi aussi une adepte du « moleskine weekly notebook » que j’ai testé toute l’année dernière (avec une couve Batman *coeur avec les mains*). Cette année, j’ai mixé ce système au bujo en utilisant un moleskine dans lequel je reprends le système de la page semaine + page vierge en face avec lequel j’intercale page numérotées, index, pages de dessins, images, listes, planning/to-do mensuels etc. Le meilleur des deux mondes quoi.

Répondre

Soeur Anne Le 30 janvier 2018, 08:09

Ha, en lisant cette conversation,je viens de découvrir ce que je cherchais depuis 2 mois ! Je sais bien qu’on est le 30 janvier, mais ce midi, je cours me l’acheter…

Mrs T Le 7 février 2018, 14:40

Clémentine et JAC : j’ai longtemps fonctionné au Moleskine Weekly avec page par semaine et page vierge en face, pour exactement les mêmes raisons que Clémentine.
Mais (et attention, c’est le moment psychiatrie) les lignes de la page de notes me rendaient dingue. Pas assez espacées, je me sentais « enfermée » dedans (allô, docteur?), surtout pour des notes forcément protéiformes puisqu’on ne connait jamais à l’avance la nature de que l’on va noter sur cette page (listes, notes, adresses, etc.).
Après moult recherches, j’ai fini par investir dans un carnet japonais, le Traveler’s Notebook de Midori. Et ça a changé ma vie (ouais, carrément).
En gros, une couverture en cuir (l’objet est beau, bien que pas donné) et dedans, des carnets modulables (on peut en mettre un ou plusieurs). Moi en l’occurrence, j’y glisse un agenda ET un carnet de notes vierge. L’agenda est sur le même principe que le weekly planner de Moleskine (je crois qu’il s’appelle Weekly planner with memo, mais il y a d’autres modèles, horizontaux, verticaux, daily planner, etc.) mais il a des petits carreaux sur la page de notes. Et pour une raison qui échappe à l’entendement, ça fait toute la différence pour moi, par rapport aux lignes ‘mesquines’ du Moleskine (ça rime).
Il se présente en deux carnets de six mois. Et sinon, j’ai aussi inséré un carnet de notes sur du papier ultra fin (délicieux pour les amoureux de la papeterie), qui me sert de carnet de liaison pour tout ce qui ne va pas dans l’agenda, y compris les notes pro (je suis traductrice, je prends beaucoup de notes et c’est plus facile de centraliser). Comme ça j’ai tout sur moi en permanence, je dégaine un objet qui me fait plaisir au quotidien sans trop alourdir mon sac quand je bosse à l’extérieur de chez moi. Banco.
C’est pas donné mais j’ai appris qu’en fait, c’était assez culte chez les foufous de la papeterie (je ne vise personne, menfin à lire les commentaires et à voir la collection de stylos gris de certaines, c’est pas comme si toutes les personnes qui participent à cette discussion n’étaient pas bien attaquées du Clairefontaine). Et, un peu comme le Filofax, c’est cher mais modulable et rechargeable à l’infini (ils vendent aussi des espèces d’autocollants / gommettes dingues pour se faire un petit code personnel ; c’est comme du Xanax en format A 5).

Balibulle Le 18 février 2018, 11:10

@ clémentine : du coup où fais-tu tes listes générales ? Au sein de ta double page hebdo dans le Moleskine ?
@ JAC : pages de dessins ! Images ! (fantasme)
@ soeur anne : alors, tu en es où ?
@ Mrs T : je te confirme, on est « bien attaquées du Clairefontaine » !! Mais du coup ton Midori avec trois carnets dedans, il ne pèse pas une tonne ?

Zzineb Le 24 janvier 2018, 21:50

Dans ma quête du cahier à spirale j’ai trouvé celui là…. mais by zar qu il n sexiste que sur ce site

Faudrait que j ai,le faire un tour en magasin

va bien falloir que je me lance un jour

https://journaling.fr/cahier-spirale-pointilles-a5-bullet.html

Répondre

Balibulle Le 18 février 2018, 11:12

Ah oui il est cool ce modèle ! Il doit avoir été arrêté. Tu t’es lancée du coup ?

Répondre

implants capillaires tunisie Le 27 février 2018, 15:53

J’aime bien ce modèle <3 aussi
mais je ne me suis pas encore lancer !! le temps ay

Répondre

AudeL Le 25 janvier 2018, 15:50

Bonjour
Alors je vais peut être dire une bêtise en faisant cette proposition mais je tente.
Pour déplacer les tâches non faites, ne serait-ce pas plus simple de les écrire dans des tout-petits post-it (qui seraient de longs et fins rectangles ) et donc repositionnables ? Et on pourrait même avoir des post-it de couleurs différentes ! Et peut être la forme aussi : genre plus large si c’est plus important !
Ouh la la je m’emballe ….Y a peut être un nouveau business là .. hi hi
Bonne journée !
AudeL

Répondre

Minky Gigi Le 31 janvier 2018, 13:26

Pour avoir été une grande utilisatrice de post-it et de feuilles volantes pour mes todo list… Et bah ça finit par tomber quand même et se perdre…
Pour moi, rien ne vaut le carnet ou dans mon cas un Filofax qui me permet de séparer et réarranger partie ‘agenda’/tâches du quotidien et collections comprenant entres autres les tâches moins urgentes ou sur le long terme et aussi les idées cadeaux pour les petiots notées au fur et à mesure (moins de stress quand la famille me demande), les films à voir/livres à lire… sujets suivant les envies et besoins du moment.

Répondre

Balibulle Le 18 février 2018, 11:36

@AudeL j’allais te répondre la même chose que @Minky Gigi : j’utilise bcp de post-it au boulot et la partie adhésive s’assèche très vite. Mieux vaut cibler l’usage à qqch de très temporaire, genre 48h max.
Mais sinon si le principe des post-it longs et fins te plaît, je crois qu’il y en a toujours chez Muji (mais ça accentue le problème, surface adhésive toute petite = adhérence très limitée)

Sarah.M Le 27 janvier 2018, 14:44

Ah le bullet journal ! Objet de fantasme, de moqueries et/ou d’incompréhension…

J’en ai entendu parler il y a un moment (1 ou 2 ans) sans m’attarder dessus. Cela ne m’étais même pas venu à l’esprit que cela pouvait m’intéresser d’une quelconque façon. Mais cet été après une grosse remise en question professionnelle, j’ai regardé des vidéos et cela m’a parlé instantanément. J’ai avalé un nombre considérable d’articles et de vidéos pour bien comprendre le concept et ses utilisations et voir s’il pouvait réellement me convenir ou s’il s’agissait juste d’un engouement passager qui justifierait que je m’achète un beau carnet, un de plus.

J’ai sauté le pas en août et j’ai commencé début septembre après avoir tenté d’analyser mes besoins.
Par exemple, moi qui suis plutôt petit sac que grand cabas, je ne trouvais pas pratique le carnet classique de 249 pages à couverture rigide. Trop gros, trop lourd. Il aurait fallu que je le laisse au bureau mais du coup ça réduisait son utilité. Et je me connais, je sais que je serai contente de changer plus souvent mon carnet !
Cela fait donc 5 mois que je « pratique » et j’avoue que je suis très satisfaite.

J’ai un boulot qui me demande de planifier autant sur le long terme que sur le court terme, de gérer plusieurs projets à la fois à des stades d’avancement très différents, d’être en lien avec pleins d’interlocuteurs différents et des journées qui regroupent autant de grosses tâches qui prennent du temps que de micro taches qui sont vîtes oubliées si on ne les note pas.

Ce que j’aime dans cette méthode, c’est que cela me permet à la fois de planifier et d’anticiper tous mes projets, mais aussi de lister toutes les tâches que j’ai à faire au quotidien et de libérer ma mémoire. Et surtout elle est modulable à l’utilisation que l’on veut en faire et qui peut changer selon les périodes. J’ai testé des choses, abandonné, perfectionné d’autres et chaque semaine, chaque mois peuvent être une remise en question ou bien une réutilisation d’une méthode éprouvée, une béquille rassurante. En tout cas que ce soit moi ou mon entourage professionnel (collègues et boss) tout le monde a remarqué un énorme changement dans mon organisation et ma capacité d’anticipation et du coup ma productivité.

Pour ma part même si j’ai quelques collections, c’est bien plus un outil de travail et d’organisation. J’ai donc un future log qui me permet de noter toutes mes réunions planifiées mille ans en avance, mes événements pro et perso, mes nombreux concerts (histoire de pas planifier un déplacement pro pile quand je suis censée être en train d’applaudir un artiste sur scène) etc. Et pour chaque mois, j’ai une double page mensuelle pour avoir une vue d’ensemble de mes réunions/rdv pro/événements perso/déplacements et un espace pour noter mes objectifs du mois (aller plus au ciné, arrêter de fumer, faire l’album photo de mes dernières vacances), une double page de to do list pro et perso, une page de trackers que mon côté obsessionnel aime bien mais que mon côté bordélique a du mal à remplir, une page de dépenses et une page de bons souvenirs du mois où je note ce que j’ai aimé faire/voir/rencontrer dans le mois avec des photos. Toutes mes semaines sont sur des doubles pages pour que je puisse les organiser et répartir au mieux ma charge de travail mais la présentation évolue avec le recul que je peux avoir de semaines en semaines.

J’ai bien sûr quelques collections, mais si c’est quelque chose qui m’a plu dans le concept, c’est finalement ce que j’utilise le moins. Mais dans mon prochain carnet que je vais commencer en mars, je vais essayer d’en faire plus.

Pour ce qui est de la déco, même si je trouve certains carnet très jolis, mon but est vraiment que ce soit un outil fonctionnel et un gain de temps alors la mise en page est très minimaliste même si je m’accorde une page d’entrée de mois avec une jolie typo et une mini déco pour satisfaire mon envie d’esthétisme et mon goût pour le dessin et j’essaie que mes pages soient jolies même si très simples et sans fioritures, pour avoir envie de le remplir. Au final il est ultra simple, tout est écrit au stylo noir pointe 0.2 avec quelques touches de gris mais c’est un vrai plaisir pour moi de le feuilleter.

Pour finir ce long racontage de vie, j’aurais dû mal aujourd’hui à m’en passer dans mon boulot et même dans ma vie perso car il permet aussi de se donner des objectifs et du temps pour soi. Au delà d’une mode, c’est surtout un outil de travail simple mais ultra pratique qui fait que je subis beaucoup moins mes contraintes professionnelles.

Je serai curieuse de savoir comment le tien évolue !

Répondre

Balibulle Le 18 février 2018, 12:04

Quelle démonstration ! (Je t’ai déjà dit combien j’étais accro à la densité de tes messages ? Oui, mais je le redis).
Je retiendrai notamment une phrase : « J’ai testé des choses, abandonné, perfectionné d’autres et chaque semaine, chaque mois peuvent être une remise en question ou bien une réutilisation d’une méthode éprouvée, une béquille rassurante.  »
Idem pour moi et mon système de double page par semaine, j’hésite encore entre une organisation verticale et une horizontale, du coup j’alterne les deux.

Répondre

Sarah.M Le 1 mars 2018, 19:10

Haha ravie que mes romans te plaisent ! Je me fais toujours un peu peur à parler autant sur tout et n’importe quoi. Je me dis que je dois saouler les gens, mais apparemment ça te va !

Je crois que le bullet, c’est comme la penderie, c’est en optimisation permanente ! Je te comprends totalement pour le système de double page, c’est mon mode de présentation aussi et j’ai dû en tester au moins 4 différentes à l’horizontale ou à la verticale. Aujourd’hui j’ai fini mon premier carnet et entamé le deuxième et je suis toujours enthousiaste à l’idée de non seulement continuer la méthode mais aussi de tester de nouvelles choses !

ds Le 27 janvier 2018, 19:05

Merci beacoup pour cet article. J’adore toujours tes textes sur les listes et l’roganisation! J’ai découvert le bujo grâce à toi et j’en étais tout à fait enthousiaste à me plonger dans son fonctionnement. Et je me suis rendue compte que j’avais mis en place une façon semblable pour mes « to do » au travail: je prends un agenda hébdomadaire (vértical) et j’y note les choses à faire tel et tel jour, l’espace du weekend me sert à noter les « to do » à plus longue échéance/si j’ai le temps une fois les « to do » faits. Quand la fin de la semaine approche, je prends le temps de retranscire les choses que je n’ai pas faites pour la semaine prochaine ou de me dire que je les faits pour de bon:-)

Répondre

Balibulle Le 18 février 2018, 12:06

Merci beaucoup !!
Du coup tu gardes un BJ + un agenda pro ? Pas envie de fusionner les deux ?

Répondre

Murielle Le 30 janvier 2018, 02:07

La premiere fois que j’ai lu ce nom de Bullet journal, c’est sur ton instagram…
Je vais aller voir ta vidéo de Solange.
A part un agenda au boulot quand je travaillais encore et un filofax dans mon sac pour mes répertoires adresses…je n’ai jamais pris l’habitude de faire des listes.
Si je me lancais, il me serait utile surtout:
– pour retranscrire toutes les petites infos que je glane ici et la sur internet et que je copie pour le moment dans des docs sur l’ordi ou post it, donc plus facilement accessible sans devoir chaque fois se connecter
– prévoir des futurs achats
– noté des références

Tu vas peut etre me donner l’envie de faire des listes…

Répondre

Balibulle Le 18 février 2018, 12:07

Ah haaaaaa, tu as l’air mûre pour te lancer !
Alors, tu as eu le temps d’aller voir la vidéo de Solange ? Qu’en penses-tu ?

Répondre

Murielle Le 26 février 2018, 15:50

Je l’ai trouvé très intéressante, très bien expliquée.
Il suffit juste maintenant que l’idée fasse son chemin car je n’ai jamais eu l’habitude de faire des listes…

Marina Le 5 février 2018, 13:26

Super article, Solange m’a beaucoup fait rire et je crois que vous venez toutes les deux de me sauver du burn out familial, de ma charge émotionnelle actuelle qui empire, qui empire… (oui bon).
Bon tout ça pour dire que je vais tenter le truc, à voir à l’usage mais cela m’évitera les dix mille post-it dans mon mini agenda de sac avec des listes, des trucs à faire etc…

Merci !! 🙂

Répondre

Balibulle Le 18 février 2018, 12:09

« charge émotionnelle », je crois que c’est le juste mot pour moi aussi.
Charge mentale, c’est encore minimiser la situation !
Bonne tentative à toi et tiens-nous au courant !

Répondre

patounettechatte Le 14 février 2018, 09:31

Coucou,

Comment faire de moi une obsédée ? me présenter le bullet journal ! Depuis que j’ai découvert cet article je lis tous ce qui se dit !!!! j’hésite à me lancer mais je me dit qu’en en achetant un « clé en main » ce sera plus facile ? J’ai l’habitude de mon agenda annuel alors pourquoi pas ?!

Répondre

Balibulle Le 18 février 2018, 12:11

Héhé, ravie d’avoir ouvert la voie !
Moi je trouve que c’est plus difficile de se lancer avec un clé en main parce que le bullet journal est vraiment efficace quand il est personnalisé… Mais je ne demande qu’à être contredite !

Répondre

Anonyme Le 15 février 2018, 23:12

Tu aurais dû nous l’annoncer le jour de l’anniversaire d’Eve 😉

Répondre

Balibulle Le 18 février 2018, 12:14

Oui j’aurais pu mais à chacun(e) son jour de gloire ! Et puis la St Valentin c’est pas mal non plus xx

Répondre

Anonyme Le 26 février 2018, 22:01

Alors tu as écrit « accouchement » dans ton BuJo pour fin juillet ? 😉

Anne-Clotilde (alias i_really_want_out) Le 16 février 2018, 13:43

Hé bé, je ne savais pas que mon commentaire laissé innocemment sur ton instagram allait autant faire mouche ! 😉

Le mien est passablement foutraque, mais il me permet de garder le fil de ce que je fais. Parce qu’entre le boulot, la maison, la fameuse charge mentale, on s’efface et on s’oublie. Là je feuillette et je retrouve le nom du parfum que je voulais sentir et cette idée qui va peut-être se changer en histoire. Des trucs pour moi, exclusivement.

Et puis il a aussi le plaisir sensuel d’écrire, d’utiliser un beau carnet, avec le ruban soyeux pour marquer la page et l’élastique pour refermer tout ça. C’est fou, j’ai presque perdu mon écriture à force d’utiliser un clavier. Alors j’ai acheté un stylo à plume (ok, plus d’un…), je me pose et je m’applique. Cela fait du bien ça aussi 😉

Répondre

Balibulle Le 18 février 2018, 12:17

Aucun commentaire n’est innocent chez moi, hahaHAHA ! J’applaudis à ce rappel : oui, c’est avant tout un espace et un rituel pour soi. Du pur plaisir.

Répondre

Murielle Le 16 février 2018, 15:14

Comme je ne suis pas sur Instagram, c’est ici que je viens te dire Félicitations pour le futur bébé, bises

Répondre

Balibulle Le 18 février 2018, 12:18

merci Murielle ! On s’en parle bientôt ici 😉

Répondre

6 mois de bullet journal | Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques Le 27 octobre 2018, 16:25

[…] vous renvoie illico (mais poliment) à mon billet du 21 janvier pour faire le point sur le concept et la raison pour laquelle j’ai décidé d’y recourir, moi […]

Répondre

ajouter un commentaire