ModeGarde-robe capsule et tri

2 janvier 2019

Mon bilan shopping 2018


Marquée par l’arrivée d’Anouk, l’année 2018 aura été hors norme et hors gabarit, alors que je me bagarrais encore pour perdre les kilos de ma première grossesse.

Les enseignements à en tirer semblaient donc circonstanciels, avec beaucoup de vêtements « périssables », comme les robes de maternité que j’ai tuées à la tâche.

Mais en reprenant le fil de mes achats, tous consignés dans mon Bullet Journal (un dispositif que je reconduirai dans mon Journal 2019, dans ma section « collections », reste à trouver la présentation idéale) j’ai quand même fait quelques constats instructifs.

Et j’avais tellement aimé lire le post de Géraldine Dormoy sur ce thème il y a deux ans que je ne résiste pas à l’envie de faire mon petit bilan personnel pour 2018.

L’achat récurrent => 10 robes !


Le contexte « grossesse » a joué à plein, la canicule aussi.
Ce qui nous donne tout au long de 2018 :
= 5 robes de maternité flinguées à l’usage
= 4 robes « double emploi » achetées pour accompagner mon ventre pré et post-accouchement pendant les fortes chaleurs.
Des modèles imprimés, longs et fluides, trouvés chez Monoprix et Promod, et dans lequels je serai ravie de faire diversion l’été prochain si la météo s’y prête.
= 1 petite robe noire à manches pagode (la « Nacelle » de Gérard Darel (portée ci-dessous), parfaite en toutes circonstances (je serais capable de la mettre avec des Moon Boots).


Grossesse ou pas, la robe reste mon « achat vedette », celui sur lequel je me plante le moins et qui est le plus indulgent avec ma silhouette.
J’ai beaucoup plus de ratés sur les jupes et les pantalons…

Les acquisitions les plus risquées
=> jupes et pantalons


C’est sans appel, ma liste des achats 2018 non portés se résume à deux jupes : la Comptoir des Cotonniers imprimée ci-dessus et une Camaïeu rayée.

Je ne suis pas une fille à jupe, dès que je ne prends pas exactement la bonne coupe ou la bonne taille, ça ne pardonne pas, ça reste au placard.
Ensuite, il faut le bon haut pour aller avec (bon volume + bonne longueur) et c’est souvent là que ça coince.
Et pourquoi se prendre la tête quand on peut se rabattre sans réfléchir sur une robe et des Dr Martens ?

La Comptoir je sais exactement comment je veux la porter : une chemise noire et des boots à talons, comme ici, mais mais mais :
=> bon ben, je n’ai pas la chemise noire
=> pas encore la taille assez fine pour que ça tombe joliment
=> je trouve ça plus percutant jambes nues, ce qui réduit quand même les fenêtres de tir météorologiques…

Ce genre de look reste, en l’état, plus un projet qu’une réalité dans mon placard.

La seule jupe « no brainer » que je possède, au fond, c’est ma mini en cuir noir, encore remisée dans les affaires trop petites.
Elle ne tombe pas encore assez bas sur les hanches sur ma silhouette actuelle, donc je la fais patienter.

Quid des pantalons ?
À la rentrée, j’avais eu envie de modèles à pinces (comme le Comptoir en laine bordeaux ci-dessus)… le pari est loin d’être gagné.
Je les ai portés, mais peu. Encore une histoire de hauts et de proportions.
Tant que je ne me retirerai pas de la tête l’idéal du top ajusté et de la taille bien marquée, je rechignerai devant l’obstacle.

Le challenge intact => les derbies

Qu’elle est lente chez moi, cette révolution des derbies !
Achetés à la rentrée, portés une seule fois en décembre et encore : c’est parce que je commençais à plancher sur ce billet et que je me suis soudain souvenue de leur existence.

Je vous entends : « color block + métallisés, franchement, tu tends le bâton pour te faire battre ».
OK, ça n’aide pas.

Mais j’en serais vraisemblablement au même point avec un modèle tout simple. Portés avec un gros pull marine, un jean 7/8e et un caban, ils étaient tout à fait indiqués et j’ai bien aimé ce look.

Ce que je dois combattre, c’est la conviction que je vais avoir mal aux pieds, les abîmer, bref que ce sont des chaussures fragiles, trop peut-être pour la « fille à écrase-merde » que je suis.
Un cheminement à poursuivre en 2019.

La révélation => les combinaisons 3/4


Peut-être que c’est ça, l’alternative à mes pantalons à pinces qui traînent par terre, la jambe large mais longueur 3/4.
Plus dynamique.

J’ai acquis une Monoprix imprimée le mi-août (deux semaines après mon accouchement) et une Asos noire mi-décembre (4 mois après mon accouchement) et elles ont dépassé mes espérances.

La Monoprix se décline aussi bien « business » avec un blazer bleu marine et des bottines vernies à talons que « casual » le week-end, tant elle est confortable.

L’Asos a été ma tenue officielle du mois de décembre puisque je l’ai portée à Noël (round 1 chez ma belle-famille et round 2 chez la mienne deux jours plus tard) + à une soirée pro, avec de gros bracelets manchettes et, là encore, des bottines vernies.

J’avais fait une story Instagram sur elle (en faisant notamment part de mon hésitation entre ce modèle col V et le modèle col rond ci-dessous) et mon intuition a été la bonne.


La col rond était plus élégante sur le papier, mais beaucoup moins seyante sur moi.
Quel pied de comprendre ce qui nous va, pas vrai ?

L’investissement => le homewear


J’ai officiellement démarré en 2018 une collection de jolis imprimés fluides pour la maison, entre mon kimono Selected, mon pantalon « baleine » Monoprix, ou mon ensemble GP & J Baker x H&M, et à l’usage, je constate vraiment leur effet « feel good ».

Comme ce ne sont pas des achats prioritaires, je suis contente d’avoir fait cet investissement l’an dernier, cette année je n’aurai pas pu… et je savourerai d’autant plus ces petits trésors domestiques.

Le risque payant
=> baskets et imperméable de couleur

J’avais peur de ne pas leur rendre justice et puis si !
Mes Vans caramel et mon imperméable Boden ont assaisonné dignement mes looks de rentrée (souvent ensemble, d’ailleurs) et seront de retour à la mi-saison.

En théorie, l’acquisition semblait pourtant plus fantaisiste qu’une jupe imprimée ou un pantalon à pinces. Comme quoi…
Ce genre d’enseignement prouve encore – si besoin était – que le « risque » ou l’extravagance ne sont pas là où on les attend et restent un baromètre très personnel.

Le meilleur achat de l’année
=> un petit sac structuré


Gardons le meilleur pour la fin bien sûr, le déjà légendaire « sac d’adulte » dont je vous ai déjà parlé longuement.
En deux mois seulement, mon petit modèle zippé & Other Stories s’est hissé sur le podium de mon cost-per-wear de l’année avec mes Birkenstock Miramar et mon tote bag CSAO x Cyrillus, deux achats estivaux si faciles à vivre qu’ils ont évidemment mis à l’amende toute la concurrence.

Budget mensuel moyen en 2018 => 160 euros

Un chant du cygne shopping puisqu’avec désormais deux enfants, un changement de job et une priorité sur l’épargne, mes ressources ne s’y prêteront plus.

En 2019, cette somme sera probablement l’équivalent de mon budget trimestriel, avec les irrégularités dont j’ai l’habitude (zéro certains mois, et un pic juste avant l’été, et à la rentrée).

Ça promet d’être un beau défi, vu les envies continuelles que fait naître ma silhouette en perpétuel chantier, cumulant « belles pièces rassurantes » qui me suivront quel que soit mon poids et « garde-robe plus ou moins transitoire » parce qu’il faut bien rester au contact de son corps…

Quel shopping en 2019 ?


Pour être tout à fait honnête, il ne manque pas grand chose pour passer l’hiver à part un beau snood noir ou anthracite (à trouver rayon hommes) et des collants semi-opaques.

Dans les envies de « belles pièces rassurantes », je garde en tête l’idée du porte-documents en cuir bordeaux dont je vous ai déjà parlé, le Corentin de chez Le Tanneur.

Même avec sa ristourne actuelle de -30%, il représente à lui seul presque six mois de budget shopping 2019, autant dire que j’ai intérêt à y réfléchir à deux fois !

Heureusement, grâce à ma belle-soeur qui m’a offert un sac à ordinateur Anna Field vert pour Noël, je peux déjà m’exercer à un format comparable et voir comment je « vis » ce type de sac au quotidien.

Autre envie dont j’avais parlé sur Instagram mais pas encore ici, ce trench Tara Jarmon à revers vichy :


Idem, pas besoin de me torturer pour le moment, il est en rupture.

Même si j’aurais bien aimé l’avoir en main pour voir sa teinte exacte (je préfère le marron plus chaud de la deuxième photo, a priori) et s’il n’est pas trop long.

C’est typiquement le genre de pièce « quali » vers lequel j’ai envie d’aller et qui peut vite virer au piège.

Parce qu’un beau pardessus enveloppant est toujours un bon investissement, mais même avec un cost-per-wear imbattable, on ne passe pas sa vie à poil sous un manteau (sauf le matin devant les grilles de l’école ah ha haha).

Donc pareil = à pondérer, comme chaque envie, pour qu’elle s’inscrive toujours dans la perspective d’une garde-robe complète et fonctionnelle.

Rien de plus frustrant que d’avoir quelques belles pièces qui surnagent et, en fil rouge, le sentiment d’être quand même mal fagoté.e.

D’ailleurs si vous êtes dans cette situation précise, là, en ce moment, un seul conseil : arrêtez tout et triez !

Mettez de côté tout ce qui est naze + tout ce qui est chouette mais pas encore portable pour x raisons, et recomposez-vous un mini-vestiaire de compétition.

Et venez tout me raconter ici !

Pimprenelle Le 2 janvier 2019, 16:20

Merci pour ce bel article ! Tu es toujours très inspirante !
J’ai fait mon petit bilan shopping 2018 et ce qui m’a effaré (outre des achats toujours trop nombreux) ce sont les articles commandés, déballés et retournés dès le lendemain… L’achat compulsif est toujours bien présent.
La progression en 2018, les achats validés ont été à peu près tous portés. Je vais donc me séparer de ce que je n’ai pas mis (vive le tri !)
Et mon défi 2019 : pas d’achat de fringues, sacs ou chaussures ! Je vais voir combien de temps je tiens !

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 15:36

Hey, tant que tu les retournes, tout va bien !
C’est probablement ta façon à toi d’apprivoiser l’envie dévorante de nouveautés (et il faut dire que les frais de port / de retour gratuits + l’enlèvement des colissimo directement en boîte aux lettres, ça aide) et c’est déjà bien. Quid de commencer l’année avec une résolution anti-shopping moins radicale, par exemple un mois ou un trimestre, pour commencer ?

Répondre

Pimprenelle Le 11 janvier 2019, 16:47

Je ne me fixe pas de durée. J’en suis à mon 11 jours sans achats et j’ai même résisté aux sirènes des soldes (soldes ne veulent plus dire grand chose d’ailleurs…)

Athéna Le 2 janvier 2019, 16:20

Bonne année et bonne reconversion professionnelle si ce n’est déjà fait !
je n’achète pas grand chose en ce moment mais j’ai réalisé qu’au niveau sacs, écharpes et foulards j’avais tout ce qu’il faut, c’est un bon début. Pareil pour les ombres à paupières, les rouges à lèvres et les blushs

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 15:37

À toi aussi Athéna et merci ! Ce sera pour le printemps 😉

Répondre

Athéna Le 2 janvier 2019, 16:21

P.S. Ta petite robe noire est parfaite !

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 15:38

merci !!

Répondre

annouchk Le 2 janvier 2019, 16:34

« Rien de plus frustrant que d’avoir quelques belles pièces qui surnagent et, en fil rouge, le sentiment d’être quand même mal fagoté.e. D’ailleurs si vous êtes dans cette situation précise, là, en ce moment, un seul conseil : arrêtez tout et triez ! »
Ahlala ça me parle mais j’ai vraiment l’impression de pas savoir par quel bout prendre les choses ! Bon, il y a toujours des choses dont il est plus ou moins facile de se « débarrasser » mais, comme je couds moi même la plus part de mes fringues, j’ai toujours du mal a les laisser partir parce que je sais le temps/le travail que ça représente (ou que ma maman m’a offert le tissu ou que machin truc). Mais entre les erreurs de casting tissu/coupe ou taille pourtant …
Je me sens envahie. J’ai compté hier pas moins de 42 robes dans mon dressing alors que je travaille dans le BTP que je suis plus souvent en jean que autre chose. C’est une aberration totale ^^’ Challenge pour cette année : ne plus acheter de tissu et de patron jusqu’à l’été – au moins – car j’ai encore une montagne de fringues « en devenir » … malheureusement … parce que j’adore coudre, c’est mon loisir principal et je ne me vois pas arrêter. Du coup je me suis mise à la couture pour homme, comme ça je peux remplir un autre placard..

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 15:44

Je n’avais jamais vu le problème sous cet angle, une surabondance de fringues… home made ! Ca complique un peu plus la donne 🙂
Je te conseillerais de garder dans ton placard uniquement les robes sans « erreur de casting » et de collecter les autres comme des petits trésors artisanaux, pourquoi pas dans des boîtes. Après tout, c’est une création personnelle, c’est assez différent d’une démarche shopping…

Répondre

Magali Le 2 janvier 2019, 16:35

Le sujet de la garde robe … J ai eu mon 3eme enfant il y a 2 ans et j ai décidé de faire la paix avec mes rondeurs il y a quelques mois parce que bon mon corps à changé après 3 grossesses et j ai beau faire des efforts de respiration ya rien à faire je ne suis pas à l aise dans mes anciennes fringues. Je pars donc en quête d une nouvelle garde robe et puis la bim! La galère des pantalons!! Je suis très très mal foutue apparemment ya rien qui ne me mette en valeur! Soit les cuisses passent mais ça baille de ouf derrière soit j arrive à tout rentrer mais je ne suis pas à l aise avec ma silhouette soit bah ils ont pas ma taille parce qu un 39 ou un 41 en pantalon ça n existe paaaaas ! Tu rajoutes à ça les 12 cm d ourlet à faire et j’suis en chiale dans la cabine .
Bref pour la jupe la seule que je porte c est une naf naf mis cuisse taille elastiquee avec des poches. Elle est top confort et franchement du peux mettre n importe quoi en haut ça paaaasse 😉
Les combis ça à été ma révélation de l année aussi! D ailleurs j ai lorgné plusieurs fois sur les 7/8 ) mais je n arrive pas a visualiser avec quoi tu les portes en hiver … niveau chaussures je parle et du coup je me suis bridee sur pas mal de modèles. Je vais m arrêter la parce que tu vas finir par me bloquer tellement mon commentaire est long ahah, juste une petite mention spéciale pour les ecrases merde. J ai sincèrement cru que tu avais consulté mon papa sur ce coup là tellement je l ai entendu celle la . Biz biz Bali heureuse de te retrouver par ici

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 16:05

Ah haha, dans mes bras Magali, car l’expression « écrase-merde » me vient… de mon père, qui me l’a si souvent dit en voyant mes chaussures 😉 Donc nos darrons sont en phase !
Et team pantalons relou jamais flatteurs => il n’y a que la forme patte d’eph qui soit vraiment safe sur moi, sinon c’est la prise de tête à n’en plus finir.
Je te recommande vraiment de tenter les longueurs 7/8e, moi en hiver avec, j’opte pour des bottines lacées et vernies noires, à petit talon, chaussures qui à mon humble avis vont absolument avec tout !

Répondre

Dorothée Le 2 janvier 2019, 16:56

Bonjour et meilleurs voeux pour cette nouvelle année!
J’ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire.
J’ai moi aussi été obligée de repenser mon dressing parce que j’étais dans le trip:  » quelques belles pièces mais mal fagotée ».
Il était urgent de racheter des basiques et j’avoue que j’achète de plus en plus d’occasion sur Vinted; c’est fou le nombre de vêtements neufs que l’on peut y trouver…
Ce qui permet d’acquérir du qualitatif sans se ruiner

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 16:06

Meilleurs voeux Dorothée ! Arf toi aussi tu es adepte de Vinted ! Je vais finir par m’y mettre (même si officiellement je boude parce qu’il y a déjà une « balibulle » qui vend là-bas, et qui n’est absolument pas moi…)

Répondre

Futile Le 2 janvier 2019, 17:12

Oh quel beau cadeau de la nouvelle année cet article. De mon côté, j’ai fini l année avec un gros shopping de hauts d allaitement et c était tout sauf agréable, même sur le net, je voyais que tout ce que je voyais ne serait ni flatteur, ni qualitatif et je galérais trop sur les lessive pour me permettre de me dire: « je prend un seul haut à 90€ ».
J espère réussir un shopping 2019 qui soit plus raisonné et qui me permette de me retrouver un peu. Commencer par noter tout les achats de l année me semble une très bonne idée.

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 16:08

rah, c’est l’horreur ces sessions d’achat purement « logistiques » et sans aucun plaisir… Tu t’en es tirée dans quelle(s) marque(s) ?

Répondre

Brunette Le 2 janvier 2019, 17:46

Rho la la rho la la un post shopping chez Charlotte :3 comme toujours, très inspirant et si bien écrit…ta bienveillance envers ton corps en changement est si douce à lire!
En 2018 de tête, j’ai acheté une robe d’été Saint James en vente privée (50 euros), je l’ai inaugurée après une grosse échéance fin juin (j’avais envie de me garder ça en récompense, chères lectrices et chère Bali, dites moi que vous faites ça aussi?!)
Bon après j’ai eu des soucis orthopédiques et j’ai été obligée de rester en robe/jupe un peu plus courtes pour porter du plat (K Jacques bonjour !). J’ai également pu remplacer mes sandales compensées Geox qui tombaient en ruines (Etsy, customisables, 80 euros). J’ai une paire unique de compensées, je veux que ça reste ainsi, j’ai donc été hyper exigeante sur le talon, la hauteur, le ratio talon/plateforme, tout quoi.
Pareil pour mes boots noires, dont la quête dure maintenant depuis bien 3 ans, terminée aussi en VP (San Marina, 50 euros). L’an dernier j’avais pu terminer celle des bottes Camel, je suis donc comblée des petons
Pour l’hiver je reçois demain une robe Petit Bateau, j’espère qu’elle sera à la hauteur de mes attentes, et à Noël j’avais trouvé une jupe patineuse chez Zalando (20 euros, un truc assez basique), mais pas certaine de la reporter facilement hors contexte festif. Voilà, ça clôture mon shopping pour le moment, des shoes et des robes en 2018 donc, la vache, c’était couru d’avance cette histoire ! je fais l’impasse sur les bases, j’ai refait le stock de t-shirts thermiques Uniqlo, de collants…
La grande quête en cours, comme toi, c’est le trench. J’ai été coincée cet automne, avec un temps pluvieux mais pas assez frais pour sortir le manteau laineux. D’habitude les automnes sont plus secs ici, je suis plus souvent en pantalon avec un trench court ou un perfecto en cuir. Par temps de pluie je privilégie les jupes (les collants sèchent + vite !!) mais un manteau adapté à cette météo m’a grandement fait défaut. On verra au printemps si le besoin est toujours là…

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 19:00

Rah, Brunette, j’aime toujours autant tes debriefs !
Je pratique plutôt les échéances a posteriori moi, parce que j’ai du mal à laisser dans le placard une fringue tout juste achetée. Mais au final ça revient au même !
Ton benchmark de compensées me parle d’autant plus que j’en ai tenté un similaire avec la même conclusion : les compensées parfaites étaient déjà dans mon placard.
Quel modèle de boots noires as-tu trouvé chez SM ? Car ma quête à moi (mollement démarrée faut dire) n’a pas abouti.
Ta jupe Zalando qu’est-ce qui la rend forcément d’usage « festif » si elle est basique ? La longueur ?
Pour le trench, moi je triche un peu, j’en ai déjà un, Comptoir des Cotonniers, couleur sable, mais que je porte trop peu. Je fantasme sans me l’avouer sur une teinte plus chaude, que je m’imagine plus facile à associer.
Comme ce joli caramel (what else) :
https://i.pinimg.com/564x/a0/62/86/a062865666d570f83b75f10c5aa5033c.jpg
Bien évidemment j’attends ton feedback en temps réel sur ta quête…

Répondre

Brunette Le 9 janvier 2019, 14:16

Coucou! Figure-toi que je revenais pour un update inattendu sur le trench!!!
Ton fantasme t’irait à ravir, j’en suis sûre, mais c’est typiquement la longueur que je ne porte pas (plus).
Après ton post, j’en parlais avec une amie-collègue, à qui je dis que mes jupes/robes de mi-saison sont plus longues que celles d’hiver (les deniers de mes collants étant inversement proportionnés à la T°, lorsque que celle ci remonte, la pudeur me fait rajouter des cm à mes jupons…) et que je cherche un trench assez particulier, plutôt long donc. Je n’aime pas quand la jupe dépasse. Ce à quoi elle s’exclama « ah tu parles de tes jupes de pin-up?? » Lesdites jupes venant de chez Uniqlo Ginza, le qualificatif n’était peut-être pas adapté, surtout que des tenues « pin-up », des vraies, j’en ai une ou deux dans le placard, direct from UK…
ET LA LUMIERE FUT.
https://www.collectif.co.uk/clothes-c1/korrina-swing-trench-p8669
En promo qui plus est! Mazeltov.
Pour la petite histoire, un modèle équivalent couleur caramel est aussi dispo, et il m’a longtemps fait bisquer, mais j’ai opté pour le vert.
Le caramel: https://www.collectif.co.uk/clothes-c1/korrina-shower-proof-swing-trench-p8992

J’attends sagement qu’il arrive 🙂
Sinon les bottines sont des Appert, et si elles m’ont fait hésiter à l’ouverture du colis, elles sont maintenant bien ancrées dans mon vestiaire. Avec la fameuse robe PB que j’inaugure aujourd’hui, je n’aurais rien porté d’autre.
La jupe Zalando est faite dans un classique coton marine mais très (trop?) évasée, façon jupe tourniquet un peu régressive, que j’ai pleinement assumé avec collants à paillettes pour les fêtes mais beaucoup moins en mode business avec collant et pull noirs basiques. Donc en fait elle n’était pas si classique que ça mais l’optique festive a détourné mon attention…

brunette Le 9 janvier 2019, 14:18

Je pense que mes trop nombreux liens ont envoyé ma réponse dans les spams 😀 (sauf si tu as tjs le pb de validation des commentaires? Me souviens plus…)

Ca Le 2 janvier 2019, 18:01

Bonjour
Merci pour cet article
Je veux bien un avis a l usage sur le sac ordi vert !
Cecile

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 19:04

merci Cécile, je n’y manquerai pas !

Répondre

Anonyme Le 2 janvier 2019, 18:54

Peux-tu nous dire, si ce n’est pas trop indiscret, à moins combien tu es depuis la naissance d’Anouk ? (Je parle de kilos, pas d’euros^^)

Bonne année !

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 19:09

moins 14 kilos (sachant qu’elle en pesait 4 à la naissance)

Répondre

Anonyme Le 8 janvier 2019, 19:37

C’est bien ! Je voyais bien sur les dernières photos que tu étais presque redevenue comme autrefois, mais j’avais toujours un doute sur la date des photos (dans le passé tu avais parfois ressorti de vieilles photos d’avant-grossesse… ;).

Balibulle Le 10 janvier 2019, 14:04

Ah haha, oui ! Je compense ce brouillage de pistes avec de vraies images de moi EN TEMPS RÉEL dans mes stories IG, c’est là qu’il faut m’alpaguer 😉
Toutefois il me reste encore 14 autres kilos à perdre pour revenir à mon poids « idéal » d’avant Ève (quand je dis idéal, c’est parce que même avant mes grossesses il était difficile à stabiliser).

Anneso Le 2 janvier 2019, 19:56

Merci pour cet article parfait !

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 19:11

merci !

Répondre

Drine Le 2 janvier 2019, 20:03

Coucou Charlotte Bonne Année à toi et toute la tribu
Je repousse le tri du dressing depuis 2 mois mais pas pour les mêmes raisons… une année un peu difficile au niveau santé suivie d une opération en octobre qui fait que j ai perdu presque 10 kilos, plutôt chouette mais du coup je nage dans les 3/4 de mes fringues et je n arrive pas à me résoudre de me séparer de certaines belles pièces en me disant que je vais peut être reprendre du poids et regretter par la suite du coup j achète, je stock, et je m embrume l esprit ….

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 19:15

Coucou Drine, outch comment tu te sens maintenant ? Moi je milite (comme Géraldine Dormoy qui m’a décomplexée sur ce sujet) pour une garde-robe en plusieurs tailles, parce que la vie est faite d’imprévus, plus ou moins heureux, et de variations.
C’est doux d’avoir des vêtements qu’on aime quel que soit notre poids. Ne te sépare pas de tes belles pièces tant que tu n’es pas 100% sûre que ce nouveau poids est stable.

Répondre

Charlotte Le 3 janvier 2019, 10:41

Toujours un plaisir de lire tes articles.
Je suis toujours impressionnée par la réflexion qui accompagne tes achats et la composition de tes tenues.
Pour ma part, je ne réfléchis pas trop à ce qui me va, je me concentre principalement sur ce que j’aime et le confort.
J’ai perdu quelques kilos en 2018 et je continue à porter mes pantalons qui déjà avec les kilos en trop étaient trop grands (les pantalons à pince large, c’est ma came!) alors maintenant je nage dedans, mais c’est ce qui me plaît, donc c’est certainement pas le plus flatteur mais qu’importe.
Niveau achats, rien de fou pour moi cette année, si ce n’est ces magnifiques boots achetées en Italie juste avant Noël https://cdn.fashiola.fr/L565801777/jeffrey-campbell-4-total-fabric-bottes-classiques-femme-black-white-001-40-eu.jpg
Étonnamment, elles vont avec tout et son très confortables, j’en suis ravie.

Répondre

Balibulle Le 8 janvier 2019, 19:18

en effet, elles doivent tabasser sur tes pantalons larges !

Répondre

shoubbs Le 3 janvier 2019, 11:36

Le balibulle nouveau est arrivé !!!

Sujet passionnant comme toujours ! Cette année est assez particulière pour moi, parce que en raison d’un déménagement (enfin 2, donc 3 semaines dans 15m2 à deux), suivi d’une longue période d’attentisme avant travaux, je pense que 75% de ma garde robe est en stockage à l’extérieur
On pourrait se dire « teste des deux portants, si tu ne les as pas porté pendant un an tu peux t’en débarrasser le coeur léger » sauf que non, je cherche souvent certaines affaires (robes, sacs, chaussures…) et puis je me rappelle qu’ils ne sont pas dispos sous la main.

Donc forcément, ça a eu un impact sur mon shopping de l’année. Déjà, je me suis rendue compte que la collection capsule, le minimalisme c’est bien mignon, mais j’ai besoin d’une certaine masse critique pour pouvoir tourner et gérer entre deux lessives. Ensuite, ça se calibre (je n’avais pas prévu assez de chaussures notamment). Ah et dernier élément, j’ai fait pas mal de sport, donc perdu du poids (pas tant que ça mais suffisamment pour voir mes vêtements changer de tombé)

Je remarque quelques grandes tendances dans mes achats :
– le retour du plat : mocassins, derbies, bottines (mais pas de ballerines), après des années en escarpins je les supporte désormais moins au quotidien et je préfère vraiment les bottines à talons
– le retour des pantalons: j’ai investi dans 4 beaux pantalons (2 comptoirs, 1 sezane et 1 bash), et ça a été une révélation
– l’abandon progressif de la jupe: j’ai 3 modèles que j’aime (coupe généralement assez moulante et courte), qui sont assez versatiles pour aller avec différents hauts
– le souci du pull: en fait les pulls ça me va assez peu, parce que c’est rarement joli avec de la poitrine (ça me fait paraître grosse du ventre ce qui n’est pas très flatteur) donc à part un ou deux survivants team gilets forever
– la question de la veste noire: j’en ai plusieurs, de différentes longueurs, plus ou moins chics mais j’ai de plus en plus de mal à les mettre. Surtout les courtes. Ce qui était mon graal au début de ma carrière professionnelle pour « avoir le look de l’emploi » me parait assez ringard aujourd’hui (ambiance working girl). Donc zéro achat cette année (alors qu’avant c’était minimum une par saison)
– le souci du confort: heattech, collants, sous vêtements… vive le renouvellement ! je devrais me prévoir un budget annuel juste pour ça
– le problème de la chemise : j’en ai acheté 3 (de coupes, de couleurs et de matières différentes)… et en fait ce n’est pas une grande réussite. La blouse me va mieux (qu’elle soit col rond ou col V). C’est drôle, c’est vraiment des habits dans lesquels je me vois mais qui ont l’air d’appartenir à une autre version de moi mais que je ne suis plus / pas encore.

Bref, pas encore une réussite mais (et ça c’est le point important) j’ai constaté que j’avais finis quasi tous mes mois en positif donc au final j’ai du réussir à canaliser ces achats et acheter moins quand même 🙂

Je disais récemment à Géradine/Café Mode sur instagram que les récentes annonces de vente privées juste après noel ont eu un effet douche froide sur moi: j’ai rempli 15 paniers mais validé aucun. Comme une sorte d’ecoeurement après la surconsommation de noel à « repartir pour un tour ». Ca touche aussi d’autres produits que je consommais en masse (comme le make up ou les cosmétiques). J’attends de voir si l’envie revient (mais sans me forcer)

Répondre

Pimprenelle Le 4 janvier 2019, 11:27

Je suis tout à fait d’accord sur la notion d’écœurement après une période chargée en achats et surtout d’incitation à l’achat !

Répondre

Balibulle Le 10 janvier 2019, 13:58

J’ai dévoré ton debrief tendance par tendance comme un roman…
Et puis, « des habits dans lesquels je me vois mais qui ont l’air d’appartenir à une autre version de moi mais que je ne suis plus / pas encore » = la fulgurance de cette phrase !

Répondre

Stéphanie Le 3 janvier 2019, 11:48

Hello! Toujours un plaisir de te lire, ce depuis… de (très?!) nombreuses années. Bilan shopping 2018…ayant des moyens…moyens, mais aimant les vêtements, chaque achat sortant du cadre du strict nécessaire s’accompagne d’un petit relent de culpabilité, et en terme de gâchis plus global. Donc un peu rabat- joie tout ça, mais j’ai en 2018 contourné cela en systématisant presque mes achats sur Vinted, et j’ en suis très satisfaite, me retrouvant en possession de vêtements Sessun et autres marques que j’aime à des prix incomparables, pièces que j’avais auparavant vues en boutique, aucune déconvenue jusque là. Je m’etais quand même fait plaisir à l’occasion du mariage de ma sœur avec une robe Bash soldée, que j’aime beaucoup mais dans laquelle je me sens un peu… déguisée, j’ai réussi à la reporter…au réveillon, je ne suis pas sure de la remettre de sitôt du coup j’hesite à la revendre, certes je trouve qu’elle me rend plus jolie, mais dans un placard? Bref, merci à toi et bonne année 2019 à toi et aux tiens!

Répondre

Balibulle Le 10 janvier 2019, 14:09

« me rendre plus jolie mais dans un placard » = on pourrait parler de ça pendant des heures.
Marie Kondo, si elle nous entendait, dirait sûrement que si l’existence de cette robe te rend heureuse (son fameux critère de la « joie ») alors tu peux la garder sans te torturer davantage. Peux-tu me la décrire ?
Bonne année à toi et ton clan aussi !!

Répondre

Aulelie Le 3 janvier 2019, 13:39

Bonjour,
Comme toujours, un article très agréable à lire mais pas superficiel. Merci. Mais je reste un peu sur ma faim, parce qu’il me manque vos looks et la Bali-touch ! Le texte, les pièces sont là, mais j’ai du mal à imaginer comment ils sont portés (surtout ces combinaisons 7/8, qui sont un mystère pour moi, sans doute suite au truamatisme du collège dans les années 2000, quand la mode est au pantalon ramasse-poussière, que tu fais 1m76, et que tout ce qui existe est trop court !). Les looks me manquent !
Bonne année à tous !

Répondre

Balibulle Le 10 janvier 2019, 14:15

Bonjour Aulelie et merci !! Oui j’ai renoncé aux photos en pied que je faisais pour le blog avant d’avoir des enfants, ça me prenait un temps fou que je n’ai plus aujourd’hui…
Je compense avec ma rubrique « looks » sur Instagram, dans mes stories à la une 😉 (j’ai notamment un look estival avec la combi Monoprix)
https://www.instagram.com/balibulle/

Répondre

Lilystrawberry Le 3 janvier 2019, 16:48

Charlotte,
Un grand merci pour cet article, comme toujours très inspirant!
Je suis une acheteuse complusive doublé d’une accumulatrice…autant dire que mon dressing explose depuis ma 20aine, ou j’achetais un petit haut pour chacune de mes sorties club!
Mais forte de tes conseils, et de 10ans de plus, j’ai pris conscience que trop…c’est trop j’essai de mieux acheter et mieux gerrer mon dressing.
Je coince en revanche sur un point, sur lequel tu pourrais peut être me donner quelques clefs…ton trench Boden representant bien mon probleme.
J’ai mis du temps à bien utiliser le bon basique, et je peux porter un jean et un pull noir avec dr martens noires ou rouge, 5 jours sur 7. Mais la belle pièce originale me pose problème, elle me semble capitale pour avoir un peu de notre personalité dans ce qu’on porte, mais me donne aussi la sensation d’être habillé tous les jours pareils…même problème avec une robe à motif, que j’adore, mais que je ne porte que 2 fois dans la saison, la ou sa cousine noire unie sort un jour sur 2…
Dois je abandonné les motifs une bonne fois pr toute?
Mon dressing va s’en trouvé…très noir!

Et meilleurs voeux pour 2019, a toi et tes proches!

Répondre

Balibulle Le 10 janvier 2019, 14:20

Coucou Lily ! En fait tu as déjà la réponse : être habillée tous les jours pareil est-il pour toi un problème ? Non, puisque tu manies les basiques 5 jours sur 7 (et es donc habillée pareil 5 jours sur 7).
Et quand quelque chose nous va bien, original ou pas, les gens ont généralement plaisir à nous voir et revoir dedans sans modération. Cette variété, c’est davantage une histoire entre soi et soi 😉 Peut-être que tu as davantage de plaisir à porter des vêtements plus neutres, tout simplement ?

Répondre

MarieG Le 3 janvier 2019, 21:03

Ces derbies sont magnifiques, à enfiler de toute urgence, après les avoir « formées » un peu à la maison. Si elles font mal aux pieds, on trouve un liquide à sprayer sur les points durs dans les magasins de chaussures. D’aussi belles chaussures sont un style en elles-mêmes.

Merci Bali pour ce billet; c’est intéressant de te suivre dans cette démarche vestimentaire depuis plusieurs années. Au début, je me suis dit que je ferais bien d’en prendre de la graine, et puis non. Je n’ai finalement pas tant de vêtements que ça, j’ai tendance à bouger d’une ou deux tailles en plus ou en moins suivant les périodes, et surtout je redécouvre très souvent avec un immense plaisir un vêtement dont j’avais complètement oublié l’existence: c’est comme si je m’achetais un vêtement neuf. Il m’arrive aussi de me tromper dans mes achats, mais ça, je le sais assez vite, et la pièce part à la récup pour le vestiaire social.

Help svp ! Depuis quelques temps, j’ai un problème que je ne sais pas comment résoudre: je travaille à la maison la plupart du temps, nous avons des chats, un jardin; donc je profite des journées travaillées à la maison pour porter les vêtements usagés. Au fil du temps, certains sont devenus franchement vieux, mais ne sont pas abimés. Je suis bien dedans. On en riait il y a quelques jours avec mon mari, mais il va bien falloir que je m’en débarrasse un jour.

Question : quand estimez-vous qu’un vêtement n’est franchement plus mettable, s’il n’est ni troué, ni déchiré, juste vieux ?

Effectivement, les jupes mi-longues imprimées ne sont pas trop adaptées à la saison froide.

Je ne porte ni laine ni cachemire ni mohair ni alpaga, que du synthétique, car la laine me démange rien qu’en la regardant.

Donc en saison froide, j’aime porter une jupe en jean droite genoux ou une autre matière, surtout jersey élastique un peu près du corps + collants épais + un long pull avec si possible un col roulé assez large, ou un col en V et un foulard. Un sous–vêtement chaud si nécessaire. C’est une de mes tenues à la fois doudou et à la fois avec laquelle je peux tout affronter
Si je dois mettre une veste, c’est veste noire + chemise blanche ou pull léger + jupe noire genoux, ou alors jupe mi-longue de couleur plissé permanent.
Une autre tenue doudou, c’est la robe pull. J’en ai plusieurs, plus ou moins chaudes suivant l’épaisseur du fil, que je porte avec ou sans ceinture, suivant l’humeur. Couleurs gris, noir, bleu foncé, caramel. J’ai facilement froid en haut du corps, par contre sauf s’il neige je ne mets pas de bottes, je déteste avoir les pieds enfermés. Avec ma manie des robes doudou, je n’ai aucune robe d’hiver « business » à porter avec une veste. Je me contente des jupes. Et pour le soir, j’ai une petite robe noire.
A ce régime, les achats sont assez simples: je surveille les arrivages de pull, de jupes et de robes-pull, et je n’ai aucun esprit d’aventure, sauf si ça brille ! Les manteaux et vestes me durent très longtemps. J’achète souvent en VPC car je déteste les essayages dans les magasins. Si un pull me va bien dans une couleur, il n’est pas rare que je le recommande dans une autre couleur.
Bref: le shopping ne m’a jamais fascinée, j’aime m’éviter les prises de tête devant ma penderie, je vise la simplicité et je m’efforce d’être bien vêtue lorsque je suis en public (je préfère être overdressed que le contraire).
Belle soirée

Répondre

Balibulle Le 10 janvier 2019, 14:23

« je préfère être overdressed que le contraire » = il faut plus de gens comme toi Marie, ça rendrait le monde plus beau !
Mon critère perso totalement subjectif pour dire qu’un vêtement est trop vieux : quand le voir dans mon placard me déprime. Quand l’enfiler ne me procure plus de plaisir. Ouste !

Répondre

Sophie Le 3 janvier 2019, 21:40

Bonsoir,
Peux-tu nous dire quel est le sac gold à boucle sous le titre « quel shopping en 2029 » ?
D’avance merci

Répondre

Balibulle Le 10 janvier 2019, 14:25

Salut Sophie,
C’est un sac seau Tara Jarmon, modèle « Lauren » :
https://www.tarajarmon.com/fr/sac-camel-lauren-en-cuir-de-veau-brosse-porte-main-40775.html

Répondre

Michele Le 3 janvier 2019, 22:58

J’ai voulu commenter et faille spatio-temporelle sur le site h&m! Merci le joli pantalon rouge homewear!
ça fait des années que je ne shoppais plus chez le suédois (la fast fashion, le mal, tout ça mais en même temps je continuais de shopper chez la redoute… on n’est pas à une contradiction près) mais faut dire que c’est imbattable niveau prix!
Même constat que toi niveau robes (j’en ai 2 dans le viseurs chez h&m du coup!) versus jupes et pantalons.
Les jupes qui me vont sont des patineuses courtes. J’ai fait le deuil de la taille « fine » et du haut ajusté à cause de 8 kg surnuméraires. Du coup c’est pull court et droit (pas évident à trouver). Les jupes étant taille haute, on ne voit pas mon ventre bien sûr.
Les pantalons je n’y arrive pas l’hiver. Je ne sais pas quelles chaussures porter, ça fait vite une silhouette lourde, sauf à montrer de la cheville peut être mais il fait froid 😀 Et encore… J’aimerais beaucoup voir ton look combi / bottines car pour moi c’est éminemment casse-gueule! ça coupe la jambe chez moi!!
En 2018, j’ai acheté 2 pulls et 1 pantalon carotte taille haute caroll (une révélation cette coupe; porté avec un haut « rentré mais blousé » pour flouter la taille), 1 pantalon et 2 haut trop petits mais qui iront dans -4kg (mais pourquoi?!! Je m’étais promis d’arrêter…), 2 vestes mi-saison (1 noire, 1 kaki) sur Vinted (parfaites, 5€ chacune, utiles, qui m’ont faciliter la vie!), des derbies Sezane camel qui attendent d’aller chez le cordonnier pour les assouplir… 1 blouse et 1 chemise sezane que j’ai portées inlassablement à la mi saison avec slim et ballerines
Il doit en manquer un peu. Je trouve qu’au final j’ai beaucoup acheté et vais suivre ton exemple de consigner mes achats par écrit. ça permettra de voir mes évolutions ou récurrences.
Parvenant à peu près à m’habiller au quotidien mais me reconnaissant dans le fait d’avoir quelques belles pièces qui surnagent et, en fil rouge, le sentiment d’être quand même mal fagoté.e, je vais opter pour la règle 1 pièce qui entre = 1 pièce qui sort et essayer de me montrer plus exigeante sur les coupes, matières et styles pour être plus satisfaite du résultat
Un bien vaste programme!

Répondre

Balibulle Le 10 janvier 2019, 14:28

Michèle tu me fais rire avec ton dressing « – 4 kilos je m’étais promis d’arrêter » si drôle et si vrai 🙂
Ravie que le joli pantalon rouge ait rejoint ton foyer !! Et je devrais m’inspirer davantage de toi avec le combo jupe taille haute / pull droit (tu as raison, une tannée à trouver, les pulls droits)

Répondre

fatine Le 3 janvier 2019, 23:46

super inspirant comme d’habitude 🙂
moi je partage avec toi la decouverte de la chemise parfaite. soie et oversize, tombé parfait, merci zara. du coup je l’ai prise en kaki, noir et blanc et franchement j’amortis les 3 !tu devrais y jeter un oeil c’est la collection actuelle…

Répondre

Balibulle Le 10 janvier 2019, 14:57

c’est celle-ci ?
https://www.zara.com/fr/fr/chemisier-en-soie-p02731242.html
Les coupes oversize ne me vont pas rayon chemises, mais c’est chouette de savoir que Zara peut sortir de bons basiques dans le genre, je continuerai de guetter 😉 Merci Fatine (et tu as bien fait, pour le blanc et le kaki ! Une chemise kaki avec une jupe imprimée = BEAUTÉ)

Répondre

Michele Le 5 janvier 2019, 16:28

Ton poste m’a encore fait réfléchir. Après avoir passé beaucoup de temps sur H&M (je n’ai toujours pas validé de panier), j’ai été contrariée : temps perdu, fast fashion, envies qui ne correspondent pas forcément à un besoin…
Je trouve que je passe trop de temps à penser aux vêtements, surtout à ceux que j’aimerais acquérir, ayant un sentiment d’insatisfaction concernant ceux que je possède. Et en même temps j’ai plaisir à m’habiller. C’est un sujet important : le rapport au vêtement, comment mieux consommer, rendre sa vie plus facile en affinant ses connaissances sur ce qui nous va (comme toi les hauts cols ronds/ ras le cou me vont moins bien qu’un U ou un V, mais pas trop profonde non plus l’échancrure).
Mais en réalité, je passe trop de temps à regarder des sites de vente en ligne (même si je n’achète qu’une fois sur 10). Plus qu’à réfléchir réellement au sujet. J’ai le sentiment que je pourrais mieux utiliser mon temps. Je suis la 1e à dire que je n’ai pas le temps de lire, faire du sport etc.
L’appli Your Closet m’a aidée dans ma réflexion. Je cherche constamment des nouveautés alors que j’ai quand même beaucoup de vêtements qui me plaisent ! J’y ai poursuivi le travail initié dans mon bujo où je faisais des listes de tenues par saison. Je me suis ainsi aperçue que je ne portais plus certaines pièces car il m’en manquait d’autres pour les assortir.
Désormais, j’ai envie d’accorder un temps à mon dressing chaque semaine : pour le shopping (en me concentrant sur ce qui me manque), mais aussi pour prendre soin de l’existant (passer le rasoir à bouloches sur un pull, cirer mes chaussures, raccommoder, réfléchir encore au rapport au vêtement, créer de nouvelles associations comme dans le challenge 10×10, etc)
Je commence par me fixer 1h par semaine et ajusterai en fonction de mes besoins, de mes envies et du temps que j’ai à y accorder.
Je vais également valider mon panier H&M avec 4 pièces (sur une montagne de pièces épinglées sur pinterest (ça diminue la frustration je trouve, ça permet de ne pas complètement renoncer ^^)): un legging, le pantalon homewear rouge, une veste type peau retournée et une robe pour un mariage. De l’utile et de l’agréable donc 🙂

Répondre

Balibulle Le 10 janvier 2019, 15:06

Fabuleux ton projet dressing, et ces RV avec ton armoire, comme pour cultiver le lien avec elle, évidemment je SURVALIDE

Répondre

Camille Le 8 janvier 2019, 16:59

Je découvre ton blog et ya pas à dire, tu as sacrement bon goût ! Du trench aux revers vichy en passant par les robes ou l’imper à motifs, je suis sous le charme !
J’ai la chance de pouvoir coudre mes vêtements donc mon budget est tout mini et je peux me faire plaisir sur les chaussures 😉
Je te rejoins sur tes dernières phrases, j’ai opté pour une règle simple : si c’est pas porté dans l’année, c’est que c’est à donner !

Répondre

Balibulle Le 10 janvier 2019, 15:01

Merci infiniment Camille et bienvenue ! Quelle chance de savoir coudre 🙂 Quelle est ta plus belle folie chaussures, alors ??

Répondre

MarieG Le 8 janvier 2019, 20:50

Une nouvelle question: les produits de maquillage, elle en a parlé Marie Kondo ?
Il a fallu que j’atteigne le demi-siècle pour que le maquillage soit pour moi plus que la pose d’un peu de mascara les jours pairs quand il fait beau que j’étais de bonne humeur et que j’avais le temps.
Je me suis bien rattrapée. Pas avec tous les produits (pas de ràl ni de fonds de teint dans mes affaires), par contre la moindre palettes d’ombres à paupières déclenche des envies irrépréssibles. Et si je ne me l’offre pas, je me roule par terre de rage, jusqu’à ce que mon doigt clique sur envoyer la commande.
Et vous, vous vous maîtrisez ? Pensez-vous que mon addiction va passer ?
Belle soirée

Répondre

Balibulle Le 10 janvier 2019, 15:08

Depuis combien de temps, ces envies de maquillage ? Je suis passée par là, et j’ai mis à peu près 3 ans à en sortir (on dirait une ex-toxico, tiens)
Je ne sais plus si Marie Kondo en parle dans son livre, c’est une bonne question (et il y a peut-être la réponse dans sa nouvelle émission sur Netflix !)

Répondre

MarieG Le 11 janvier 2019, 07:59

Les envies de maquillage (et le passage à l’acte) datent de mes 50 ans environ. Et je viens de fêter mes 60… Ma « came » c’est surtout les palettes, probablement à cause des couleurs.
Pas sûre de vouloir m’en sortir.
Belle journée

Francesca Le 9 janvier 2019, 12:28

Pour la 1ère fois de ma vie, j’ai fait un bilan shopping de l’année !
Si je n’ai rien oublié, j’ai dépensé 647 €, montant tout à fait raisonnable puisque j’ai l’impression d’avoir pu me faire plaisir sans me priver.

3 points importants :
– En janvier 2018, je me suis inscrite sur le défi Rien de neuf sur Zero Waste France, non pas pour suivre à la lettre le programme (ne rien acheter de neuf), je ne m’en sens pas capable aujourd’hui, mais pour que ces idées infusent doucement en moi et m’amènent à faire des choix plus pertinents, sinon plus responsables.
– Je ne porte que des robes. J’ai commencé à l’occasion d’une prise de poids il y a quelques années (pas envie de me sentir engoncée au niveau de la taille par des jupes ou des pantalons, pas du tout motivée pour racheter toute une garde robe). Maintenant que j’ai perdu la moitié du poids pris, j’apprécie toujours autant cette tenue facile, élégante, féminine. Pas de prise de tête le matin, un seul choix à faire, le reste (chaussures, boots, bottes, vêtements de dessus) étant évident en fonction du temps et des circonstances (bureau, maison, sortie). Mon objectif cette année (atteint !) était de porter davantage de couleur et d’imprimés, ne plus tomber dans la facilité d’acheter la nième robe noire.
– J’ai pu limiter mes achats parce que j’ai tt ce qui me convient actuellement en grosses pièces, notamment les vêtements de dessus et les chaussures (j’ai une belle collection de boots et de bottes qui ne se démodent pas).

Ce que je pourrai améliorer :
– Malgré un budget raisonnable, 40% de ce que j’ai acheté ne me convient pas. Je m’en suis rendu compte rapidement et j’ai pu faire plaisir autour de moi mais ce n’est pas satisfaisant. J’ai craqué sur des articles Orla Kiely, (marque que j’adore, surtout après avoir vu son expo à Londres en juin) que je n’ai pu retourner dans les temps. Et je me suis également laissée séduire par une braderie pendant les vacances…
Comme certaines d’entre vous, je passe trop de temps sur les sites de fast fashion, pour finalement ne rien acheter ou retourner ce que j’ai commandé.
– Je voudrai passer aux achats seconde main, mais je ne trouve rien d’intéressant pour moi sur internet ni chez Emmaus. Idées bienvenues…

Répondre

Balibulle Le 10 janvier 2019, 15:10

J’adore ce « signature style » de la robe ! Quels genres de vêtements portes-tu au dessus, justement ?
Pour la seconde main, tout le monde ne jure que par Vinted en ce moment, tu as jeté un oeil ?

Répondre

Francesca Le 13 janvier 2019, 13:48

Vinted, Emmaus, Le bon coin, Vide dressing, etc., rien trouvé… Je suis probablement trop difficile !
Souvent, les articles sont peu mis en valeur. Sans demander une petite vidéo comme sur Asos (c’est l’idéal, j’adore ce petit défilé), j’ai du mal à me faire un avis à partir d’une seule photo d’un vêtement posé à plat.

Au dessus de mes robes je porte souvent des cuirs noirs : blazer en cuir vielli (Edeis) veste courte croisée avec les codes du trench, col, pattes de serrage aux poignets, ceinture,(Naf Naf), veste manteau (Oakwood), blouson souple un peu masculin (Zara) que mon fils m’emprunte. Je me rends compte que ces vêtements ont au moins 10 ans !
Pour l’été j’ai aussi une petite veste jean ceintrée (Esprit), col relevé bien entendu, et un blouson blanc style jean (Mango), les 2 légèrement stretch, très confortables (très important le confort !).

Je porte aussi des doudounes légères (le confort…), style Uniqlo, soit courte comme un gilet, soit longueur genou, à capuche ou sans col, plus élégante.
Par grand froid, je complète par un poncho rouge ou noir.
Mon code couleur est un peu limité : noir, blanc, rouge, rose, rarement vert, et récemment des imprimés mais uniquement géométriques (les fleuris ne me vont pas, trop féminins pour moi ou un peu vieillot pour une sénior ?).

J’ai mis longtemps à trouver le beau trench, du bon beige mastic qui ne me fasse pas un teint blafard, à un prix acceptable (Gérard Darel, très soldé). Eh bien, je ne l’ai porté réellement qu’une seule saison, mais impossible de m’en séparer. Idem pour un magnifique manteau Kenzo d’un beau rouge Hermès, et un très long manteau en velours noir Bon Marché (époque où ce magasin sortait sa collection), bien sage dans sa housse, attendant l’occasion qui ne vient pas !

Comme j’apprécie les commentaires avec des liens (merci Iris), bien plus parlants qu’un long discours, je partage mon achat préféré de l’année, un robe comme je les aime : pas serrée à la taille mais féminine, encolure dégagée mais pas décolletée, courte, facile à porter en toute circonstance et en toute saison, elle ne se froisse pas et ne se repasse pas, style 70 (manches évasées non doublées), imprimé géométrique dans mes couleurs https://www.laredoute.fr/ppdp/prod-516008925.aspx?docid=00010000000001#srt=noSorting&searchkeyword=molly-bracken&pgnt=4 (j’ai du déplacer la bande de tissus du décolleté dos pour masquer le dos du sg).

Iris Le 11 janvier 2019, 17:02

J’adore tes bilans, façon liste d’autiste asperger, je m’y reconnais bien !
Je continue de mon côté à tout centraliser sur une page Word : une ligne sur les achats réussis de l’année, ma dizaine de tenues phare de la saison détaillée avec chaussures et manteau, et ce qui me manque pour upgrader tout ça.
Cette année fut marquée par une baisse de mon budget shopping mais pour la bonne cause (nouvel appart, etc).
Heureusement, mes acquisitions de l’an dernier me plaisaient toujours autant cette année, et je m’habille en hiver 2019 comme en hiver 2018, en me sentant bien dans mes fringues.
Mon look signature de la saison : pantalon large taille haute 7/8 (vraiment flatteur pour rallonger les jambes et mettre en valeur une taille fine en masquant les petits bourrelets du dessous) + haut noir court ou rentré dedans (toujours pour mettre en valeur la taille) + grosses baskets ou bottines vernies à talon haut quand je veux être un peu plus féminine + manteau court pour mettre en valeur les jambes allongées par le pantalon taille haute et les talons (mais ça marche aussi très bien avec un long manteau, juste que le long manteau je ne l’aime qu’ouvert, donc je me caille, donc je préfère un manteau court fermé!)
J’ai d’ailleurs toujours le même sarouel en laine noir Orna Fahro que toi (découvert sur ton blog à l’époque!!), que je porte avec autant de plaisir 10 ans après son achat.
Pour vous donner l’esprit de mon look signature :
https://www.tendances-de-mode.com/breves#b15963
https://i.pinimg.com/originals/b6/2b/71/b62b718aee0fcb11c4cbf248acae4e4d.jpg
Bon, donc toujours la même base cette année, j’ai « juste » acheté de nouvelles bottines noires vernies lacées à talon haut après une année dernière uniquement sur du plat (enfin de grosses baskets qui font quand même prendre quelques cm). Je confirme, ça va avec tout, slim noir, jean boyfriend, jupe, tout…!!
Et j’ai trouvé également pour 30 balles un nouveau manteau basique qui va avec tout sans être trop basique et sans être noir, une gageure : une veste en jean avec le col forme châle ou blazer en fausse peau de mouton : ce bleu et ce crème près du visage, c’est bien plus flatteur que du noir, et ça va avec tout, tout en n’étant pas trop boring. Bon, je pense qu’un joli caban court marine à double boutonnage ferait aussi bien le job, ou un joli blouson émeraude en peluche comme celui-là : https://www.weekday.com/en_eur/women/jackets-coats/product.felice-jacket-green.0649079001.html , mais c’était pas le même budget. A suivre…
Je viens également de commander sur &otherstories un pull en laine chocolat foncé à manches ballon et col montant, bon les pulls et moi, c’est quasi toujours loupé, mais j’avais envie d’un pull basique-mais-pas-noir-ni-bleu-marine, on verra.
Du côté de la wishlist, je voudrais une belle jupe longue taille haute en satin ou en brocard (qui irait parfaitement avec le reste de ma garde-robe, grosses baskets pour casser le look, haut moulant et manteau court)
Inspi : https://www.urbanoutfitters.com/fr-fr/shop/uo-florence-satin-wrap-midi-skirt/?color=001&size=S&type=REGULAR
Mais avec quels collants la porter, est-ce que ça va être aussi flatteur que je le pense ? A réfléchir…

Répondre

ajouter un commentaire