caban_vareuse_main_julie_reidt_balibulle_copyright

Evidemment qu’on allait en reparler, de Julie Reidt. Mon coup de coeur dévastateur du Concours de Style. Terriblement singulière, talentueuse et passionnée.

J’avais demandé à Julie si c’était possible de la suivre quoi qu’il arrive après le concours (remporté par Marion Cointot dans la catégorie stylistes). Alors une fois le défilé passé et la collection « Mémoire d’eau, mémoire d’Homme » de Julie définitivement finalisée, chaque pièce peaufinée jusque dans ses moindres détails, on s’est fixé un rendez-vous rien que toutes les deux.

On est allées chercher sacs, cintres, bottes et vêtements dans son appartement du XIIe arrondissement pour tout transbahuter chez moi. Un samedi après-midi, autour d’une assiette de cookies Pepperidge Farm chocolat au lait – macadamia, on a tout essayé. La collection entière. En total look ou mixée avec une pièce à moi. Au final, neuf silhouettes que vous allez découvrir ici tout au long de la semaine.

Neuf silhouettes en forme de neuf cris du coeur. Parce que cette collection existe mais c’est impossible de l’acheter. Cette collection existe mais en exemplaires uniques créés à la main par Julie, au prix de longues journées de travail (Julie étant ce genre de personne à passer des jours sur une doublure ou à patiner des tissus en les enterrant dans le sable ou en les vieillissant à l’eau de mer et au soleil)…

Cette collection n’a besoin que d’un financement pour être fabriquée.

Alors voilà. Je ne sais pas si beaucoup de business angels passent ici… mais si le coup de coeur peut se transformer en coup de pouce…. Le mail de Julie, c’est ici.

caban_vareuse_julie_reidt_balibulle_copyright

Caban en drap de laine Julie Reidt

Robe vareuse en coton Julie Reidt

Cordages et marinière en jersey Julie Reidt

Leggings et cuissardes de marin rabattues Julie Reidt

caban_vareuse_portrait_julie_reidt_balibulle_copyright

vareuse_dos_julie_reidt_balibulle_copyright

Robe vareuse en coton à manches retroussables Julie Reidt

Cordages et marinière en jersey Julie Reidt

Leggings et cuissardes de marin rabattues Julie Reidt

vareuse_julie_reidt_balibulle_copyright

vareuse_langue_julie_reidt_balibulle_copyright

Elles sont pas diiingues ces bottes ? Et puis le drapé de cette vareuse, il me ferait relever la nuit… On parle pas du mini-caban, hein, on n’en parle pas… Allez, rendez-vous demain pour deux nouvelles silhouettes… Un indice chez vous au bas de votre écran : crochet ! Oui, comme le capitaine (qui est mort en se grattant les couilles, je vous le rappelle)… A demain !

Sur les mêmes thèmes

59 commentaires

  1. Marine

    lundi 20 juillet 2009 à 23:45

    avis mitigé, on sent carrément la qualité, le caban est top, je comprends que le drapé te fasse relever la nuit… mais cette robe-vareuse semble « t’encombrer », see what I mean ? Et les bottes c’est beaucoup trop fashion pour moi, c’est trop bizarre 🙂 Je suis impatiente de voir la suite en tout cas, c’est toujours un plaisir de découvrir de nouveaux créateurs ! Je suis intriguée par son travail du tissu dont tu parles, mais je sais pas si ça rend en photo. bises.

  2. Loretta

    mardi 21 juillet 2009 à 0:33

    Géniale cette initiative Bali!
    Ton blog est un formidable moyen de diffusion, et vu l’immense talent de la demoiselle (c’est peu dire que j’en ai pris plein la poire avec ses dessins), impossible d’imaginer que cette incroyable collection reste au placard!
    Cette ligne, c’est tout simplement du génie et je souhaite à Julie tout le succès qu’elle mérite.
    La semaine va être belle!!! 🙂

  3. Balibulle

    mardi 21 juillet 2009 à 11:34

    @ toutes : waaaaaaaaah génial tous ces com’ ! Moi qui craignais de voir la blogosphère vidée en cette fin juillet, je suis ravie de voir toutes vos réactions, qu’elles soient positives ou négatives d’ailleurs ! 🙂 Et pour les positifs : merci !!!! Et merci pour Julie 🙂 🙂
    @ lili5582 : non, je ne sais pas du tout !

  4. Fashion

    mardi 21 juillet 2009 à 12:07

    Je pense que le mai^tre mot est « originalité » !!!! Les bottes sont peut être pas faciles à mettre tous les jours… mais je salue la créativité de la styliste , ça devait être bien sympa cette séance d’essayage / grignotage 😉 Bisous

  5. Gavroche – Balibulle – Etats d’âme vestimentaires et stylistiques

    mercredi 22 juillet 2009 à 9:03

    […] promise chose due, voici l’étape 3 de notre voyage en « Mémoire d’eau, mémoire d’homme» , la sublime collection de Julie Reidt qui, je le rappelle, cherche un financement pour la fabriquer […]

  6. AliceSprings

    mercredi 22 juillet 2009 à 11:31

    j’aime beaucoup la robe, la marinière, le caban et le legging, je n’aime vraiment pas les bottes, je trouve que ça fait une silhouette un peu trop chargé, mais peut-etre que porté autrement elles passeraient mieux!

    en tout cas cette jeune fille à du talent c’est indéniable! merci de nous faire partager ça!
    à bientot!

  7. En long, en large… – Balibulle – Etats d’âme vestimentaires et stylistiques

    vendredi 24 juillet 2009 à 8:14

    […] d’ailleurs la première pièce de Julie que vous ayiez vue ici… Etape 4 de notre semaine spéciale Julie Reidt : entre mai et juillet, le pantalon n’a pas changé de coupe mais de matière. En adoptant la […]

  8. Goodbye and goodluck – Balibulle – Etats d’âme vestimentaires et stylistiques

    samedi 25 juillet 2009 à 8:41

    […] la mode… La voilà, l’emmanchure aimée et la dernière ligne droite de notre voyage en Mémoire d’eau, Mémoire d’homme, la collection de Julie Reidt. Dont nous avons parlé toute la semaine, pour surtout se jeter quelques éclats de beauté dans […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.