Sweet dreams are made of this

Shopping

Les défilés continuent et je me surprends, deci-delà, à être rattrapée par une étrange envie d’épure… Forcément, quand c’est beau comme du Neil Barrett, on ne peut qu’en vouloir.