C’est un peu le boxon, mon feuilleton monomaniaque, mais enfin crotte, si on lâche pas les élastiques pendant les fêtes, quand est-ce qu’on le fait ?

Alors après cet intermède sous progestérone (hiiiiiiiiiiii Carriiiiiiiie, hiiiiiii Noaaaaaaaah) et en espérant que vous avez passé un excellent réveillon, revenons à nos histoires de monomanies. Aujourd’hui, chapitre deux : safran, moutarde, miel, enfin jaune, quoi !

Tout a commencé avec cette tunique quasi CONTROVERSEE, nan mais oh, l’une des premières tenues qui m’ait valu de larges critiques sur ce blog et même sur d’autres, mais que je ne linkerai pas faut pas déconner non plus.

Oui, il y a eu un avant et un après le jaune dans ma destinée bloguesque…

Depuis je vais vous rassurer, ladite tunique a terminé à la poubelle faute de résister correctement au lavage en machine. Ensuite ce furent ces compensées La Redoute, portées à outrance cet été…

Où là je commence à toucher à la nuance de jaune qui me séduit le plus : un safran donc, « jaune soutenu tirant sur l’orangé », plus chaud que le simple mimosa de ma tunique poubelle, et moins verdâtre que le moutarde (si les noms de couleurs vous fascinent aussi, je vous recommande d’ailleurs le fabuleux dictionnaire chromatique de Pourpre.com sur lequel je pourrais passer des heures…)

Safran, donc, safran comme ceci :

Ou comme cela…

My beloved Blondie’s back et Gilbert… que vous connaissez déjà. Mes acquisitions de la rentrée, devenues les deux plus beaux spécimens de ma monomanie safranée. Gilbert peut sembler un peu ocre, là, mais c’est la photo. Safran, Gilbert est. D’ailleurs preuve ci-dessous.

Echarpe tricotée par mon Golden Hook perso, Maman Balibulle
Manteau Diab'less pour la Redoute
Tunique Vero Moda
Besace Jérôme Dreyfuss
Bottes plates en peau Benetton

Et depuis trois semaines, un autre pensionnaire a rejoint l’internat balibullesque, dortoir jaune. Les bottes La Redoute. Celles du 4e de couverture :

Entre toutes les teintes hautement désirables dans lesquelles le modèle est décliné, le jaune, évidemment, a fini par l’emporter, d’une courte tête devant le bleu Klein.

Voilà. Que dire d’autre ? Que je les ai fourguées sous un carton de linge à repasser bien lourd pour les assouplir ? Oui, on peut le dire. Bonne vieille méthode déjà utilisée ici. A croire que c’est le destin des bottes La Redoute, de finir écrabouillées. Mais bon moi les trucs tout raides de garde-chasse, moyen, hein, vous me connaissez… Par contre les bottes plates en peau un peu dégoulinantes… D’ailleurs, entre ça, ça et ça… Ca fait pas une autre monomanie ?

Sur les mêmes thèmes

66 commentaires

  1. kiki

    mercredi 30 décembre 2009 à 20:24

    L’est bô ton Gilbert.

  2. Sabou

    jeudi 31 décembre 2009 à 22:57

    Merci beaucoup Balibulle ! incroyable ta technique de coiffure ! 🙂

  3. Sandy

    vendredi 1 janvier 2010 à 22:46

    Pas grave, j’avais fini par les commander dans ma taille habituelle tout ça pour voir le jour d’après et ma commande déjà expédié qu’elles se retrouvaient soldée à -40%. Ca fait râler. Par contre, elles ont tendance à glisser de mes talons, même avec une semelle… je pense que c’est dû à la tige souple, non ?

  4. Maud

    samedi 2 janvier 2010 à 19:17

    J’ avais repéré ces jolies compensées mais en rouge je me demandais comment elles rendaient sur quelqu’ un et j’ avoue qu’ elle sont superbes , elles te vont à ravir !
    Et ces sacs sont splendides !

    Happy New Year !

  5. Mimi

    dimanche 3 janvier 2010 à 18:02

    Je pratique depuis pas mal de temps le jaune en accessoire, je trouve que ça ajoute de la lumière et de la gaité, super pour l’hiver donc et en bon mouton j’ai craqué pour les bottes la Redoute en Safran. Juste une petite question, avec quoi les porter ? Ma garde robe est essentiellement noire / bleue / grise, des suggestions ?

  6. camille

    mardi 5 janvier 2010 à 12:38

    J’ai eu le même dreyfuss pour noël mais il commence déjà à avoir des traces noires, etc… Tu as une technique pour préserver sa jolie couleur safran?

  7. Monomania # 3 : perfecto, et basta ! – Balibulle – Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    mercredi 6 janvier 2010 à 7:54

    […] elles nous auront fait quasi tout l’hiver, ces monomanies. Chapitre 3 et après j’arrête cette thématique, promis, […]

  8. julie

    jeudi 7 janvier 2010 à 2:52

    Bien, je me lance donc…
    Je viens de m’offrir Gilbert (même couleur que le tien) et c’est probablement bête mais après avoir parcouru le web à la recherche de témoignages tous plus désespérants les uns que les autres (oui, ça m’obsède) je suis inquiète.
    Donc si tu trouves un instant pour répondre à une ou deux questions un de ces jours, je t’en saurais gré 🙂 (histoire que j’ose (ou pas ?) le sortir un peu dans la pluie et le vent bretons !)
    Est-ce que la couleur se patine rapidement ? et si oui, est-ce une jolie patine ?
    As-tu des conseils d’entretien ?
    Est-ce que (puisqu’il semble que ce soit le cas pour d’autres modèles) tu lui trouves des fragilités particulières ?
    Je ne suis pas une grande collectionneuse de sacs, plutôt du genre à vouloir en garder un pour des années et (du coup) à n’utiliser que lui (si possible sans avoir à être excessivement attentive à la moindre goutte de pluie)… Bref, autant de raisons qui font que mon inquiétude demeure et que je suis à la recherche de ces quelques infos.
    J’espère ne pas trop t’enquiquiner avec mes incertitudes…
    Merci de ton attention.

  9. Balibulle

    jeudi 7 janvier 2010 à 12:02

    mimi : ben c’est parfait ! Du gris et du bleu (électrique) avec le jaune c’est top !
    camille / julie : je n’ai absolument aucun conseil d’entretien à vous donner les filles malheureusement, je suis une vraie souillon avec mes affaires ! Je ne les protège pas, et elles subissent donc plein pot toutes les agressions de la vie citadine. Pour l’instant Julie, Gilbert tient plutôt bien le coup. La neige à Stockholm notamment, alors que je ne l’avais pas imperméabilisé. Il est en train de se « griser » un tout petit peu sur la face intérieure, celle qui frotte contre les vêtements, mais sinon R.A.S.

  10. Force jaune « Chroniques pour parler mode en catimini

    lundi 11 janvier 2010 à 8:10

    […] aujourd’hui en jaune. Il faut dire que je n’ai pas hésité quand je les ai vues chez Balibulle : j’en suis devenue raide dingue ! Et le confort avec en plus ! Bon alors oui, je n’ai […]

  11. Faut qu’on parle – Balibulle – Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    mercredi 24 mars 2010 à 22:34

    […] Je vous ai épargné la version jaune, parce que dans ce registre-là, j’ai déjà ce qu’il faut. […]

  12. Baliboulet et le sac cartable déceptif – Balibulle – Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    mercredi 31 mars 2010 à 0:04

    […] soyons clairs, c’est pas le premier. Et pas le dernier non plus… Ah le sac cartable, mes chéries ! Comment vouliez-vous que je […]

  13. Brique + olive – Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    mardi 30 août 2011 à 23:20

    […] déjà fait une place à Bob dans ma vie. Dernier arrivé de la famille Dreyfuss, après le Twee et Gilbert. Il me rappelle le défunt Robert, sur lequel je fantasmais tellement il y a cinq ans (un de mes […]

  14. Pas d’eau dans mon vin – Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    vendredi 23 décembre 2011 à 17:17

    […] 2010), déjà vues ici Sac « Gilbert » / Jérôme Dreyfuss, déjà vu ici Rouge à lèvres / Color Sensational n°420 « Coral pop » Gemey Maybelline déjà porté ici […]

  15. mutuelle verte

    vendredi 3 mai 2013 à 21:12

    Merci pour le partage, c’est très bon à savoir. Vous avez une très belle plume, bravo ! Bravo !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.