Je vous avais prévenues et je confirme. Je veux cette veste. Ou tout placebo que quelques enseignes compatissantes voudront bien mettre sur le marché.

Dans « Sex and the City », Carrie la porte systématiquement le soir à Abou Dabi, ou pour couvrir sa vertu dans les souks et respecter (contrairement à Samantha !), les coutumes locales… Couplé à des jupes ou robes longues et fluides, ce blazer doudou, sorte de « petite laine » 2010, est le coup de génie de Patricia Field dans cette deuxième adaptation de la série, où les costumes font la part belle au bling-bling. Ah et oui, comme prévu également, j’ai adoré le diadème…

Le film ? Bling bling lui aussi, au sens d’une outrance permanente. Après un debrief à bâtons rompus avec Géraldine, que j’ai retrouvée à la projection vendredi dernier, je me sens finalement, à mesure que les jours passent et que je « digère » le truc, de moins en moins sévère. La faute (ou grâce ?) à ce bad buzz effroyable venu d’Amérique et qui me faisait craindre bien pire.

Finalement, j’ai beaucoup ri. Notamment grâce à Samantha, la véritable héroïne du film (et de la série, vous diront les puristes). Même si le montage est un peu languissant, et laisse du coup la place à des silences gênés/gênants ou à des éclats de rire qui sonnent faux, les répliques culte et les running gags ne manquent pas (mention spéciale à la nounou irlandaise). Mais dommage, mille fois dommage, ce chapitre burqa – clash culturel avec le Moyen-Orient. Sur le papier pourquoi pas, et même bravo, la démarche est plutôt culottée… Mais le sujet est suffisamment sensible pour réclamer un peu d’habileté. « Attends je veux voir comment elle mange ses frites avec sa burqa… » Ouille. Vous me direz comment vous l’avez ressenti…

Reste la sympathie que suscite forcément cette attitude bravache, too much, « ça passe ou ça casse ». On n’y renoue en rien – et c’est une bonne chose – avec le sentimentalisme de la première adaptation en 2008. Mais pas non plus avec les moments de grâce suspendue de la série…

Voilà le « problème », si c’en est un, avec « Sex and the City ». On lui pardonne tout, mais rien ne nous échappe (et inversement). On retrouve la franchise sans son lustre d’antan, mais avec le sentiment que c’est déjà mieux que rien. Comme après un dîner de vieilles copines qui ne tient pas toutes ses promesses, mais a le mérite de garder le lien. La vie sans Carrie, Samantha, Charlotte et Miranda, c’est trop dur.

PS : face à l’insuccès total que rencontre ma théorie parmi mes confrères et consoeurs, je pense créer un groupe Facebook pour celles et ceux qui comme moi pensent que Liza Minelli a été doublée pour sa scène de chorégraphie. Je suis persuadée que sur certains passages, on a rajouté sa tête sur le corps d’une autre. C’est à peine perceptible, vraiment très bien fait, mais j’en suis quasi sûre. Rassurez-moi, dites-moi que je n’ai pas fumé la moquette !

Sur les mêmes thèmes

109 commentaires

  1. Louise

    dimanche 13 juin 2010 à 1:28

    à H&M celui des Halles, second étage à 100 euros et des poussières
    veste de la même couleur, après ne l’ayant pas essayé, je ne sais pas si elle est souple, mais jolie en tout cas

  2. verodusud

    dimanche 13 juin 2010 à 20:22

    Ca y est j’ai vu le film.
    Pas celui du siècle évidemment!
    qq scènes m’ont fait mais pas à mourir de rire.
    pub ambulante p des styles que ouah je touve svt tès moches, je suis sotie plus contente d’avoir vu mes copines que le film!
    la veste ben je n’ai aps aimé! je ne dois pas être assez fashion lol

  3. Béatrice Benavent-Marco

    mardi 24 août 2010 à 11:05

    SJP affublée de « Dior j’adore » sur la poitrine, c’est un peu trop much mais j’ai quand même passé un moment sympa. Pas du grand ciné mais ce n’est pas ce que je recherchais.
    Quant aux filles, je comprends mieux quand elles disent « Je suis plus Coco Chanel que Coco plat », Elle doivent être suivi par une consoeur en longueur de temps…mais quelle ligne !!!

  4. Désorientée par Sex and the City 2 | Café Mode, l'oeil d'une parisienne (presque) à la page - Lexpress Styles

    lundi 13 septembre 2010 à 7:46

    […] à aller voir le film après avoir lu ma note? Allez donc jeter un oeil au post de blog de Balibulle avant de vous décider. Experte de la série, elle se montre plus bienveillante que moi […]

  5. Quand toutes les Pince-mi tombent à l’eau, qui reste-t-il? Elo et un Cosmo! | Apreslapluielebeautemps's Blog

    samedi 16 octobre 2010 à 16:49

    […] des sujets qui nous concernent toutes et tous, sur les problèmes de couple. Contrairement à Balibulle, je n’ai pas été choquée par le comportement de Samantha. Les fidèles de la série la […]

  6. perrine

    dimanche 31 juillet 2011 à 21:04

    sur TOPSHOP en ce moment, chemise du même style, coupe et couleur vraiment similaires! et pour pas cher!

  7. Anonyme

    vendredi 21 octobre 2011 à 21:38

    Je voudrais preciser que Liza Minelli est nee en 1946 ; elle n’a donc pas (encore) un pied dans la tombe, loin de la ; elle a danse et chante toute sa vie. Voir par exemple Zizi Jeanmaire qui, a 71 ans, faisait toujours 2 heures de barre par jour et avait toujours les jambes de ses 20 ans…
    🙂
    Amities

  8. "I’ve been cheating on fashion with furniture" SATC 2 |

    mardi 28 octobre 2014 à 23:38

    […] pour un film que tout le monde aura oublié dans trois mois et dont on ne retiendra que la veste boyfriend de Carry, je dirais que ce second volet rompt définitivement avec la série et j’espère de […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.