Vous m’auriez dit il y a encore un mois que j’écrirais un jour ici un post sur Sasha Pivovarova, je vous aurais ri au nez. On connaît depuis 5 ans son visage anguleux, presque maladif et sa silhouette émaciée. Je n’y ai jamais été sensible, ni sur podium, ni sur papier glacé, et non plus aux quelques interviews lues dans la presse. Mais depuis que j’ai regardé – enfin ! – le documentaire de Paris Première « Les filles en Vogue », tout a changé.

Pendant la fashion week parisienne de l’hiver dernier, la journaliste Clarisse Verrier a suivi en coulisses cinq étoiles des catwalks : Constance Jablonski, Freja Beha Erichsen, Sessilee Lopez, Natasha Poly et, donc, Sasha Pivovarova. Attention, cliché  : voir parler et bouger ces filles me les a fait, pour deux d’entre elles, regarder différemment.

Freja d’abord. Je ne comprenais pas ce que tout le monde lui trouvait, maintenant je sais. Une nonchalance, une attitude de rock star, dans le sens positif du terme, une voix surtout. Grave, traînante, lointaine, magnétique. Dommage que tout cela transite aussi peu sur une image figée…

Et puis Sasha. Un petit oiseau souffreteux, vraiment. J’ai découvert son tempérament (doux, rêveur, enfantin presque à l’extrême) et, surtout, son look. Totalement inattendu par rapport à ce qu’on lui fait porter constamment dans les shootings et sur les podiums. Cosy, cool, urbain. Comme une bulle de douceur dans laquelle elle s’enveloppe.

Il y a plusieurs modèles dont j’apprécie souvent le style à la ville (Daria Werbowy ou Helena Christensen) mais Sasha, je n’aurais jamais parié. Preuve qu’on peut avoir un look très personnel, très juste et rester, quand même, une page totalement vierge pour les créateurs et les rédactrices mode. Je pensais qu’un grand mannequin c’était l’inverse, en voyant les exemples récents d’Erin Wasson ou même Kate Moss, de plus en plus « elles-mêmes » sur les shootings. Au final, les choses sont, une fois de plus, légèrement plus compliquées que ça.

Photos : Santa Lolla, The Sartorialist et (deux découvertes que je dois à Punky et que je vous recommande chaudement si, comme moi, vous avez douze mille métros de retard) Stockholm Streetstyle et Hanneli

Sur les mêmes thèmes

59 commentaires

  1. Caroline

    dimanche 7 novembre 2010 à 0:16

    J’ai déjà regardé « Les filles en Vogue » deux fois et comme toi, c’est à cette occasion que j’ai compris pourquoi Sasha P. était si spéciale. Depuis, je l’admire et la trouve magnétique, comme lorsque j’ai découvert Natalia Vodianova sur les podiums.

  2. Caroline

    dimanche 7 novembre 2010 à 0:23

    Quand Sasha dit que la Fashion Week, c’est une période d’apnee, en mimant le geste, c’est un moment du doc auquel je pense souvent dans mon travail. Idem, quand elle parle du pull-Doudou tricoté par sa maman avec son parfum dessus, ça me donne envie de porter un cachemire très doux imprégné du parfum Burberry enfant (mon association « Doudou vestimentaire » à moi)… 😉

  3. sarah babille

    dimanche 7 novembre 2010 à 12:43

    J’aime tes propos sur Sasha. Comme tu dis, c’est plus compliqué, ça ne s’explique pas. Merci, grâce à toi, au lieu de boser, je mate ce documentaire, et je découvre l’arrière, la fragilité de ces filles et leur capapcité à se donenr aux créateurs en s’oubliant. L’histoire du gilet tricoté par sa maman… Merci pour cette très jolie décoverte, j’ai huit trains de retard !

  4. super nana

    lundi 8 novembre 2010 à 21:56

    moi je suis comme toi auparavant, totalement insensible à ce genre de beauté que je trouve maladive et sans charme. Il faudrait que je regarde le reportage pour peut etre les voir autrement…;)

  5. anne-laure

    mardi 9 novembre 2010 à 22:06

    je l’a trouve surtout déjantée sasha!!elle a un sacré grain de folie,je me suis meme demandé si elle n’était pas saoule par moment…elles sont tellement jeunes!comment redescendre sur terre qd on a connu ce genre de milieu?j’adore voir ce genre de reportage,merci pour le lien!mais je trouve ca en meme temps effrayant toute cette maigreur…

  6. Sasha, comme quoi | Fashions Maroc

    lundi 15 novembre 2010 à 11:56

    […] Voir la source sur Balibulle – Etats d’âme vestimentaires et stylistiques GA_googleFillSlot("Carre336x280px_fashions.ma"); Laissez un Commentaire Cliquez ici pour annuler la réponse. […]

  7. Balibulle

    mercredi 17 novembre 2010 à 2:38

    roh là là pardon je débarque juste SO EN RETARD alors que j’ai plein de choses à répondre !! Mais je trouverai le temps, promis, et d’ici là il fallait que je vous dise (et à Eli en particulier) : mais graaaaave, Freja c’est trop Shane !!

  8. 【お取り寄せ品】AucSale ( オークセール ) siroca 12メニュー搭載!お手軽簡単 ホームベーカリー SHB-112 5

    mardi 22 septembre 2015 à 15:36

    こんにちは! ウェブサイトあなたがこのために使用しているオフトピック が、私はどのブログのプラットフォームを思っていた私は、これは知っている? WordPressのの私が持っていたので|ハッカーと問題問題と私は見ている私は、 得ている|他のプラットフォーム用のオプションの選択肢。私は次のようになります素晴らしいあなたは良いプラットフォームの方向に私を指すことができれば。

  9. BLUEDOT(銉栥儷銉笺儔銉冦儓)BTV-1800K [19V鍨?鍦颁笂銉囥偢銈裤儷瀵惧繙 銉囥偢銈裤儷銉忋偆銉撱偢銉с兂娑叉櫠銉嗐儸銉?銉栥儵銉冦偗 鈥籅S?110搴S銉囥偢銈裤儷?鍦颁笂銈儕銉偘銉併儱銉笺

    mardi 22 septembre 2015 à 21:04

    こんにちはちょうどあなたに素早く頭を与えたいと思った。 |あなたはテキストの単語コンテンツ記事はの画面からはみ出ているように見える Firefoxの。問題またはブラウザとは何か|これは書式形式である場合、私はよく分からないの互換性が、私は思った私はあなたが知っているように投稿したいと思います。 デザインとスタイルはしかしとてもよく似合う!あなたが得るホープすぐに問題固定。 感謝

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.