Ou comment j’ai pété un câble la semaine dernière à cause de ces températures inouïes :

* Moi qui ai toujours péroré que je n’aimais pas traîner à Etienne Marcel (trop dangereux pour mes finances) et encore moins à la terrasse de l’Etienne Marcel (trop ex-place to be). Eh bien vendredi dernier, pour fêter le soleil et la fin de ma semaine de congés, allez hop, je me suis claqué deux heures de tanning à la dite terrasse de l’Etienne Marcel, à refaire le monde avec une copine. Je culpabilisais un peu d’être aussi faible face à la hype, jusqu’à l’ingestion d’un éblouissant mini-cheesecake givré accompagné de sa boule de glace au yahourt, qui à lui seul a justifié le déplacement. Si maintenant les endroits où il faut/fallait se montrer se mettent à faire de la bonne cuisine, tout fout le camp…

* Chapitre 2, toujours à la terrasse de l’Etienne Marcel, après m’être dévissé le cou parce que j’avais CRU VOIR DE LOIN Nathalie Kosciusko-Morizet (ouais je sais), je n’ai en revanche pas pu réchapper au spectacle d’un acteur à cicatrice (non pas Gaspard Ulliel) (celui qui conduit les taxis, plutôt) (ouais, je sais) qui, pour une raison qui n’appartient qu’à lui, a fait un manège de sorties-rentrées de BMW de quasi 15 min au coin de la terrasse de l’EM, c’est à dire à peu près le spot le plus grillé de tout Montorgueil.

* Comprenez que devant tant d’entorses au lifestyle discret et de bon goût que je m’efforce de tenir 365 jours par an, ce n’était plus la peine de lutter contre…

* … un petit tour dans le quartier à la recherche de la boutique Claudie Pierlot, qui dans mes souvenirs était rue Montmartre, dans l’annuaire était rue d’Aboukir et dans la réalité place des Victoires. Objet de la manoeuvre, essayer la TUERIE de blazer étoilé en soie qui m’obsède depuis la découverte du lookbook de la marque. Verdict après plus d’un mois de suspense : …. (et encore, c’est pas gentil pour elle). L’effet « Ministère Amer » comme à chaque fois que j’essaie un blazer large et court (court étant mi-fesses pour moi)… De quoi compenser (mouhaha) avec ces petites choses ci-dessous… (qui existent aussi en noir et en camel)

* Sachant, pour être tout à fait complète, que sur le chemin, j’étais tombée (because direction rue d’Aboukir nan mais TOUT EST LIÉ) sur – tadam ! – une boutique Stella Forest… Stella Forest dont je cherchais désespérément le jupon émeraude croisé dans Grazia… Je m’étais dit qu’à défaut de mettre la main dessus, j’allais me venger sur la version corail. Evidemment, une fois dans la boutique, je suis repartie avec les deux.

* Je précise qu’il est bien corail, pas rouge. Et je précise aussi qu’un foulard à pompons m’a ATTAQUEE AU VISAGE alors que je me dirigeais vers la caisse. N’écoutant que mon courage, j’ai bien entendu pris sur moi de débarrasser la vendeuse d’une telle menace, en lui disant de ne pas s’inquiéter pour ma sécurité, qu’il fallait qu’elle puisse se concentrer sur son travail et que moi j’avais l’habitude de mater ce genre de bestiole. Pas vrai ?

Compensées / wedges : Claudie Pierlot
Foulard & jupons / scarf & skirts : Stella Forest

Sur les mêmes thèmes

54 commentaires

  1. Clémentine

    jeudi 21 avril 2011 à 13:47

    En tout cas de supers achats, j’adhère !

  2. Balibulle

    vendredi 22 avril 2011 à 10:44

    Je culpabilisais un peu de ne vous proposer que des natures mortes, mais j’ai vraiment pas la possibilité de faire autrement en ce moment, alors je suis ravie que vous ayez adhéré quand même à ce post ! Et puis ça sera l’occasion de faire d’autres billets avec les fringues portées 🙂 Oui, enfin, je vais pouvoir refaire des photos de looks ce week-end, wouhou !!
    @ percy / lady omega / ladyfafa : avec ma grande carcasse, ça rend pas mais ça ne vaut que pour moi ! 🙂
    @ fabignou : oh non, pas salle de bains, t’étais pas si loin au départ, because = terrasse ombragée par les peupliers, chez mes parents 🙂
    @ NOAM : arf, Vincent… mais pour l’avoir rencontré deux fois, il a ses jours avec et ses jours sans 🙂
    @ modeuse : j’arrive plus à suivre non plus !
    @ solenn : inauguré hier… tuerie. Mais à essayer absolument avant l’achat, j’ai l’habitude d’avoir constamment des problèmes de longueur avec les jupes, celui-là est vraiment long
    @ emilie : ah, une convertie ! 🙂
    @ charlotte : encore plus que la matière, le « tombé » pour une jupe longue c’est capital, pas testé celui du Zara mais en tout cas celui du Stella Forest est parfait donc… ma foi ça me convient 🙂
    @ miss purple : j’ai l’impression que le descriptif du site est différent… en tout cas le mien est en viscose.
    @ céline D. : ouais j’aurais préféré 🙂
    @ miss nahn : essayée et pas achetée ? T’es une Sainte 🙂
    @ tralalune : et si on y allait ?
    @ ronron : on est TOUTES comme ça 🙂
    @ miss nahn : dingue !! Et Lancelot, c’est le nom du chef ? 🙂
    @ jicky : non, pas mal coupée, sur des filles plus menues c’est une tuerie…
    @ sarah babille : j’aime beaucoup ta théorie de l’iceberg !! 🙂
    @ shingalou : oh la hooooooooonte, merci !!!
    @ cyanna : ah bon ? Pourtant… t’as l’air d’avoir le « bon gabarit » 🙂
    @ lost in mexico : l’un comme l’autre me paraît crédible. Et pour les noires, tu sais où les trouver 🙂
    @ bavardises : même problème que toi avec mon budget vacances…
    @ lo : tu es bien courageuse, moi je ne peux juste pas me tenir quand j’ai de belles choses sous les yeux… Et loooool menace to society, c’est trop ça 🙂
    @ julie : héhé bien joué t’as eu du pot, apparemment il n’y était pas il y a quelques jours 🙂
    @ clélia : et moi j’aurais l’impression d’avoir besoin de 3 jours entiers pour avoir les bases :p

  3. Ruban rouge – Balibulle – Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    lundi 2 mai 2011 à 8:01

    […] tenue que j’avais portée – et prévu de vous montrer – avec mes toutes récentes Claudie Pierlot rouges. Et puis je me suis dit que le droit d’aînesse, c’était pas pour les chiens. Et […]

  4. I can stand the rain | Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    jeudi 27 décembre 2012 à 23:56

    […] fan des jaunes et des rouges, comme Marie. Et puis je me suis raisonnée : non, pas ENCORE une paire de chaussures rouges. Alors jaune ce fut (y’a bleu et noir aussi, attention elles […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.