Y’a pas que sur le Net qu’il y a des lolcats (spéciale dédicace au Professeur Debbie) : à Venise aussi !

Ah ça, on vous la fait pas, à vous. Une bagouse, et hop, vous savez direct de quoi on cause.

L’Homme n’y croyait pas quand j’ai posté la photo à l’arrache vendredi, j’ai dit « t’inquièèèèète, le verre de Murano elles vont trouver en deux secondes. »

Donc oui, à Venise nous étions ! Le cadeau du Cher et Tendre pour mes 30 ans. Quatre jours de douceur, d’émerveillement et de rigolade.

Car oui, on a ri à Venise ! Ville qui a tellement bien digéré ses clichés qu’elle en joue, s’en amuse. Et garde du coup, à mes yeux, une séduction plus efficace que certaines destinations si obsédées  par l’authenticité qu’elles en perdent parfois leur humour.

Bon en admettant bien sûr qu’une ville puisse être drôle (je veux dire, à l’échelle collective, comme un complot géant de ses habitants). En tout cas c’est la façon dont je l’ai perçue moi, et aimée, Venise.

La terrasse de la Place Saint-Marc où les espressos sont à 8,60 €
(la douloureuse n’a jamais aussi bien porté son nom)

 

Le Doge saluant la foule

 

Une mouette sanguinaire qui nous a fait super peur sur le marché à côté du pont du Rialto
(là où ils ont tourné l’épreuve de « MasterChef », siiii)

 

Quelques instantanés du très cosy musée Peggy Guggenheim (dont la « Silver Bedhead » d’Alexander Calder, immortalisée au péril de ma vie, les gardiens blaguent pas du tout avec les photos à l’intérieur)

 

Quelques adresses…

Pour dormir, l’hôtel American Dinesen. Pas les chambres classiques mais la « dépendance » qui a été construite en 2010. Minimaliste, claire, calme, ultra-clean, avec de grands lits et des chambres qui sentent bon. Et un patio où on s’est vautrés tous les soirs pour jouer à Angry Birds prendre l’apéro.

Pour des bagues en verre de Murano, la boutique Capriccio, à proximité de l’hôtel, dans le quartier de Dorsoduro (le plus au Sud de Venise). Un vrai coup de pot. Quand j’y ai acheté deux bagues dès notre arrivée, je ne savais pas encore que ce serait les plus originales et les plus jolies que j’allais croiser dans tout Venise. Y compris à Murano-même. Les patrons de Capriccio ont leur propre atelier de fabrication et  Cerise sur le gâteau : 5 € la merveille (et vu les prix hallucinants des créations en verre de Murano, c’est vraiment une bonne adresse).

Pour manger pas trop cher, le vrai défi à Venise, qui ne manque pas de petites adresses charmantes et romantiques, mais où les additions s’envolent systématiquement (surtout quand on a tendance à oublier que les corbeilles de pain et les légumes sont payants). Donc si à un moment vous n’en pouvez plus de vous serrer la ceinture pour pouvoir vous offrir un repas en terrasse, réfugiez-vous en intérieur à la Taverne San Trovaso. Ca ne paie pas de mine, mais on y mange des plats décents à moins de 10 euros. Toujours dans Dorsoduro.

Pour une glace maison au Galak, le bar-gelateria « Laguna », au bord de la lagune comme son nom l’indique. Qui fait aussi de bons arrotolato, sortes de « pizza roulées » réchauffées à la demande (ma préférée : la speck-roquette-mozza)… Là encore, une adresse sans prétention mais à prix serrés (4,50 € l’arrotolato).

Pour sortir, le Venice Jazz Club. Particulièrement leur programmation bossa nova – latin jazz du vendredi soir. Et leur batteur looké comme un footballeur est-allemand et qui utilise 40 000 percussions différentes tout au long de la soirée. L’entrée : 20 € par personne, première conso incluse (puis 4 € le bellini, 8 € le long drink).

Arrivederci ! (Et demain, je vous parlerai de l’ invitée surprise qui a failli troubler le week-end…)

Sur les mêmes thèmes

59 commentaires

  1. emilie

    mercredi 18 mai 2011 à 11:53

    Excellent! J’y vais la semaine prochaine, 4 jours aussi.
    Il faudrait que je lise le petit guide que j’ai acheté pour savoir ce qu’on va faire.

  2. ronron

    mercredi 18 mai 2011 à 12:24

    C’est si beau Venise !!!j’ai eu le bonheur et la chance de voir la Place St Marc inondée !!c’est un euphémisme de dire que quelque chose est beau inondé 😉 mais en ce qui concerne Venise c’est vrai !!!!le seul Bémol c’est le monde !!!!!les touristes 🙂 tu ne crois pas que ce serait un rêve ,toi et ton amoureux seuls juste un après midi ,faut pas pousser hein!

  3. Anaëlle

    mercredi 18 mai 2011 à 13:51

    Whouahou tout le monde va a Venise autour de moi! j’ai eu la chance d’y aller y’a deux ans.. Ca m’a bcp plus alors que je voyait ca « triste » Merci Charles Aznavour.. Pour l’histoire des Ip c’est bon on va pas en faire une titine, t’es bien sympa de repondre comme la. Les gens me gavent je pense.
    Bisous.

  4. jicky

    mercredi 18 mai 2011 à 15:33

    @ronron: non justement, l’avantage de Venise c’est qu’il y a toujours des quartiers déserts (et bien plus beaux que la tarte à la crème Place St Marc ou le bondé Rialto..), ceux de la « vraie » Venise: Castello, Dorsoduro côté Campo Santa Margherita etc.. IL faut s’enfoncer et se perdre dans les ruelles de Venise. Et là on la voit vraiment, même en plein boom des touristes japonais…

  5. ronron

    jeudi 19 mai 2011 à 8:48

    Jicky,merci ,j’en prends bonne note 🙂

  6. Kaamiye

    jeudi 19 mai 2011 à 17:37

    Je reviens aujourd’hui de Rome (sublime) avec mon amoureux et nous avons gardé un arrière gout un peu amer de la cuisine italienne alors qu’on pensait se faire péter la panse, on a fini par faire des courses au spar et manger tranquillou dans notre chambre d’hotel le soir tant les restaurants sont hors de prix, 40 euros un repas pour 2 avec juste 2 plats de pâtes et une bouteille d’eau + 12% de service pourtant pas dans un resto chic, sans merci ni aurevoir ni merde, c’est une honte et ça nous a bien dégoutés !! Tout le sejour nous nous sommes demandé laquelle de Rome ou de Venise serait la plus chère en restos. Et bien je pense qu’elles se valent. 🙂

    Mais tes belles photos donnent envie d’aller y faire un tour !

  7. Mia TERRA LATINA

    lundi 23 mai 2011 à 9:28

    J’adore Venise ! Il faut que j’y retourne très vite ! 😉

  8. Lili l'archi

    lundi 23 mai 2011 à 14:55

    Heu… Je me permets :
    La tête de lit au Guggenheim, elle est d’Alexander Calder (et non Laurent).
    Merci pour ton blog, truffé d’idées et de conseils mode comme je les aime. Et merci pour ces superbes photos de Venise, elles me rappellent d’excellents souvenirs !

  9. Balibulle

    lundi 23 mai 2011 à 18:14

    Merci pour vos com’ les filles ! Et ravie de cette petite rêvasserie sur Venise, je transmets vos compliments à mon chéri !! 🙂
    @ putchu : OH MY GOD, c’est elle, l’angry bird ! ^^
    @ xeno : héhé, merci ! Ca date oui, mais je l’ai quand même mis dans mes affaires à suivre ! 🙂
    @ nais : un peu à tous les niveaux, je joue sur l’iPhone et le Mac de l’Homme, et là je dois télécharger sur mon iPhone et mon Mac donc tout reprendre de zéro :p T’as vu l’Angry Bird géant qu’ils ont fait je sais plus où avec des explosifs ? Lolant.
    @ lili l’archi : youplà, mille mercis c’est corrigé, heureusement que tu te permets ! 🙂 Et pour le soutien aussi, merci à toi 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.