Trois sur quatre.

C’est le nombre de jours de pluie qu’on aurait dû avoir pendant notre séjour à Venise. Autant vous dire que quand j’ai vu les prévisions météo avant de partir, j’avais les foies. Malédiction climatique anti-blogo ou quoi !?

Puis le miracle a eu lieu. Le soleil a consenti à ne nous quitter que le tout dernier jour.

Mais pour tout vous dire, quand les premières gouttes sont tombées, dimanche matin, j’ai quasi éclaté d’un rire luciférien.

Nan parce que fallait pas croire qu’après m’être équipée exprès de boots de pluie avant le départ, j’allais pas les amortir, HEHO !

Déjà pas pu étrenner mes Caribou au ski cet hiver, j’allais pas remettre ça avec leurs petites soeurs, les Tivoli Rain.

Grosse fan des jaunes et des rouges, comme Marie. Et puis je me suis raisonnée : non, pas ENCORE une paire de chaussures rouges. Alors jaune ce fut (y’a bleu et noir aussi, attention elles taillent petit, comme toutes les Sorel).

Du coup à Venise, la pluie fut mon amie. Une flaque ? Rien à foutre. Une trombe d’eau ? Bon… ok on achète un parapluie. Là, dans la rue, à la sauvette. Un énorme, avec un manche en bois recourbé, et des carreaux écossais bleu et vert. Une calamité. Tous les Français avaient le même (parce qu’il faut que je vous dise, c’était une annexe française là-bas, un truc de fou. Impossible de bitcher sur qui que ce soit à voix haute).

Bref l’enfer du grand parapluie moche. Vous pensez bien que mon inconscient fashion a tranché. Arrivée à l’aéroport, je l’avais perdu.

Sur les mêmes thèmes

30 commentaires

  1. Tartine

    mercredi 18 mai 2011 à 17:29

    Abandonné plutôt 😉 Le parapluie 🙂

  2. Balibulle

    mercredi 18 mai 2011 à 17:31

    @ Tartine : Ah non ! Je te JURE que je l’ai pas fait exprès !

  3. Modeuse

    mercredi 18 mai 2011 à 17:32

    C’est vrai qu’il n’y a rien de plus kiffant que de sauter à pieds joints dans une flaque d’eau sans se soucier de ses pompes 😀
    Mais bon c’est quand même une bonne chose que le beau temps ai été au rendez-vous pendant ton escapade vénitienne non ?

  4. sanstae

    mercredi 18 mai 2011 à 17:34

    sure qu’il y a un mec qui doit ramasser les parapluies largués par trop de honte à l’aéroport et les remettre en boutique !

  5. Marieand

    mercredi 18 mai 2011 à 17:40

    Ah oui, t’aurais été déçue s’il n’avait pas plu ! 😉

  6. Hélène

    mercredi 18 mai 2011 à 17:43

    « Impossible de bitcher sur qui que ce soit à voix haute » : uhuhuhuh, je vois tellement ce que tu veux dire ;- )))

  7. Lali

    mercredi 18 mai 2011 à 17:45

    T’as tellement raison sur le fait que ce soit une annexe française la bas! J’y étais en avril et bonjour le « dépaysement » italien. Des français à chaque coin de rue… Heureusement que Venise a un capital charme qui fait qu’on passe l’éponge sur ce petit détail.

  8. little C.M.

    mercredi 18 mai 2011 à 18:19

    Super article et superbe chaussure!! Moi qui part surement à glasgow l’an prochain, il me faut absolument de jolie chaussure de pluie, mise à part les bottes en caoutchouc je n’avais encore rien trouvé!! 🙂

  9. Margaux

    mercredi 18 mai 2011 à 18:20

    Quelle histoire !!! Ce fameux parapluie qui est maintenant seul au monde dans un immense aéroport …
    C’est franchement triste … !

    Belle soirée,
    M.

  10. Percy

    mercredi 18 mai 2011 à 19:05

    Même plaisir : sauter enfin dans les flaques d’eau quand on est équipée !!
    Une pensée pour le parapluie …!

  11. La chroniqueuse en catimini

    mercredi 18 mai 2011 à 19:06

    Tu m’as bien fait rire avec le coup de l’annexe française, tout à fait d’accord avec toi ! Et puis, ça fait quand-même partie du plaisir quand on part à l’étranger que de pouvoir bitcher tout haut (et fort SVP !) 😀

  12. Laurène

    mercredi 18 mai 2011 à 19:07

    Les bottes de pluie ça change la vie! Pour ma part j’ai adopté les Hunter et au début le moindre nuage gris était un prétexte pour les sortir 😉

  13. Anonyme

    mercredi 18 mai 2011 à 19:10

    Venise pour les uns, Rikers Island pour d’autres… A chacun sa possibilité d’une île ! 😉

  14. Fabignou

    mercredi 18 mai 2011 à 19:45

    Ah mais voilà l’astuce ! A chaque fois que je vois une belle paire de bottes de pluie, je me dis noooon, tu n’en as pas vraiment besoin. Mais en vacances, pour arpenter tranquille… héhé : faut que je me dégotte une petite destination touchée par la saison des pluies, moi 😉
    Pour l’annexe française, Lisbonne c’est pareil : entre tous les français et le nombre impressionnant de portugais qui parlent un français nickel, c’est pas le top du dépaysement 🙂
    Question technique : ça fait pas mal aux petons de marcher longtemps dans des bottes de pluie ?

  15. GINGER FASHION MONSTERS

    mercredi 18 mai 2011 à 20:47

    So cute in yellow! / Trop mignon en jaune!

  16. Camille

    mercredi 18 mai 2011 à 21:42

    Mais que serait Venise sans la pluie!?? Ca reste superbe quand même et ça ajoute un certain charme je trouve 🙂 Quand au parapluie il retrouvera peut être la route de Venise, peut être trouvé par un autre français qui sait… 🙂

  17. eMmanuelle

    mercredi 18 mai 2011 à 22:15

    ces chaussures ont l’air … spéciales !! lol
    mon père est parti à Venise il y a un mois et m’a dit exactement la même chose : des français partout !! même pas drôle quoi !

  18. sarah babille

    jeudi 19 mai 2011 à 7:08

    Si ça ce n’est pas un appel du pied. Alors que j’était sur linternaute pour préparer mon prochain post (ne cherche pas !!) que vois-je ???? Une pub pour tes..sorel en jaune… Hier en découvrant ton billet j’ai d’abord pensé à des Docs… Sorel.. comme je te l’ai dit, j’ai tellement pensé que c’était la paire de pompes dévolues uniquement à ma charmante cambrousse que j’en suis encore toute retournée..
    Les Hunter t’aimes moins ? (oui hautes – rien à voir mais enfin pour savoir, quoi !) ♥

  19. Olivia (à Paris)

    jeudi 19 mai 2011 à 7:12

    En même temps, Venise sans un jour de pluie, c’est pas vraiment Venise!
    Han mais ces chaussures sont superbes,faut que je les cherche!!!

  20. Mimi

    jeudi 19 mai 2011 à 7:55

    Balibullette l’eau elle aime Ca !! (tu comprends peut être pourquoi le surnom de Mimi car moi a une période a chaque we en Normandie je partais avec mes aigles!!)
    Bref
    Je vois que ton moral est reste au beau fixe et malgré cette traitresse de météo tu as pu profiter pleinement de ton we !!
    Des bisous !!
    Et au fait : very good choice pour les jaunes elles débo(i)tent!!

  21. jicky

    jeudi 19 mai 2011 à 9:03

    ah ben moi je suis autant intégriste de la botte de pluis que du sabot, alors… Rien de tel pour se moquer réellement de la pluie (et à Venise, c’est que des dalles, pas de terre, pas d’herbe, c’est comme une gigantesque maison à ciel ouvert, rien pour absorber l’eau: donc à mon avis il est exclu de partir sans elles!!!

  22. jicky

    jeudi 19 mai 2011 à 9:07

    encore t’as eu du bol, pas d' »acqua alta » (c’est plutôt à l’automne, je crois); et là, c’est de la cuissarde, qu’il faut!!!! cf la mémorable « acqua alta » de novembre 2009:
    http://www.e-venise.com/photos09a/1130-acqua-alta-venise.html

  23. NOAM

    jeudi 19 mai 2011 à 10:27

    MDR, Franchement, je les trouve laideees, mais heureusement, faut bien qu’elles plaisent à quelqu’un.. Allez, je suis sure que tu les aimes d’amour! 😉

  24. agatano

    jeudi 19 mai 2011 à 13:20

    il fallait oser le jaune mais je dois reconnaitre que ca a un petit coté singing in the rain…
    mignon!

  25. Léa - What the L

    jeudi 19 mai 2011 à 14:10

    c’est sympa les bottes de pluie jaunes – et pourtant je n’aime pas le jaune. Quant à ton parapluie « perdu », je ne suis pas sûre que ce soit le verbe qui convienne le mieux…

  26. [email protected]

    jeudi 19 mai 2011 à 18:12

    Qui a peur de la pluie lorsqu’on peut se parer de de telles chaussures. Rien de mieux qu’une magnifique paire de boots jaunes pour affronter le crachin italien.

  27. Torride – Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    lundi 27 juin 2011 à 8:01

    […] photos un peu steamy et issues (si mes souvenirs de l’aéroport de Venise sont bons) d’un récent ELLE italien, pour célébrer la météo du moment et vous dire […]

  28. le retour du bon, de la brute et de la cinglée de chaussures | Blog de Tricotcotte

    mardi 12 juillet 2011 à 8:29

    […] pour une paire de Sorel. Je les avais dans mon collimateur depuis que je les ai vus aux pieds de Balibulle. Mais n’habitant pas en zone inondable et ne prévoyant pas de retourner à Venise sous peu, […]

  29. A un détail près – Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    mardi 19 juillet 2011 à 14:47

    […] fluokid, avec ces semelles stabilo. Sauf… aujourd’hui, où il a bien fallu adopter des chaussures de circonstance.  Qui me valent tout autant de remarques amusées, cela dit. Bon j’y peux rien si semer la […]

  30. La famille s’agrandit | Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    jeudi 27 décembre 2012 à 23:45

    […] De gauche à droite : Snowboots / Sorel « 1964 Premium T Canvas » (modèle homme mais ça commence au 40 et ça taille petit…) Snowboots / Sorel « Caribou », déjà vues ici et là Boots de pluie / Sorel « Tivoli Rain », déjà vues ici […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.