Ultime salve de tenues estivales avant qu’automne s’en suive : vous l’avez un tout petit peu pigé, la dentelle écrue, ça me travaille. Mais si j’ai déjà deux tops en stock (oui je compte aussi l’écru Monoprix que je ne vous ai pas montré mais que vous savez que j’ai), en doublant même la mise avec du bordeaux et du marine au passage, impossible de mettre la main sur une robe correcte.

Coupe trop moulante, manches bizarres, doublure cheap, il y a toujours un truc qui ne va pas.

Je dois avouer que ma part d’investissement personnel dans cette affaire s’est limitée à examiner ce qui me passait sous la main, sans entamer de recherches particulières. Toujours selon ce bon principe que j’ai, qui veut qu’un vêtement aimable ne se cherche pas, il se croise (c’est comme ça qu’avant ma découverte de la blogosphère, mes finances se portaient mieux) (maintenant, des vêtements aimables, j’en croise à chaque page web).

Imaginez moi donc en juillet dernier, au Bon Marché pendant les soldes, habitée plus ou moins consciemment par l’idée d’une robe en dentelle mais SANS LA CHERCHER, hein. Et tombant chez Athé Vanessa Bruno sur ce modèle en plumetis.

C’est là qu’une sorte de voix intérieure…

(Ou extérieure ? Pourtant il n’y a pas de dame au micro au Bon Marché, si ? La dame – ou pire : le monsieur – qui passe dans les rayons – lingerie généralement, si c’est monsieur – pour faire un lol buzz autour des promos du jour en pourchassant les clientes qui rasent les murs. Non, il ne saurait y avoir de dame au micro au Bon Marché, ce serait vulgaire.)

Bref, c’est là qu’une voix (ne tranchons pas) m’a fait entendre que finalement, faute de dentelle, y’a aussi le plumetis.

Plumetis en très gros plan

Alors oui le plumetis n’est pas de la dentelle. Mais c’est tout de même comme, je sais pas, un golden retriever et un labrador, non ? C’est pas le même chien mais les deux galopent sur la pelouse au milieu des enfants, avec un bandana rouge autour du cou. Donc l’un dans l’autre…

Et puis pas besoin de m’inquiéter d’être boudinée là-dedans. Tu te dis même qu’une robe portefeuille blousante comme ça en plumetis, c’est un investissement à vie (bon : ok je me suis dis ça pour à peu près chaque fringue que je me suis achetée pendant les soldes).

Et voilà comment depuis, la robe et moi, nous cheminons ensemble (elle aussi est partie au Portugal) (photos prises avant, là), accompagnées de kaki bien sûr (je ne perds pas le Nord, vous savez).

Mais peut-être qu’un jour aussi j’aurai un labrador.

(oui je me suis juste arraché le doigt pendant la photo, tout va bien)

Robe en plumetis et fond de robe / Athé Vanessa Bruno (printemps-été 2011)
Sac cartable / Great by Sandie sur Matemonsac.com (printemps-été 2011), déjà porté ici
Sandales multri-brides / Jeffrey Campbell (printemps-été 2009) déjà vues ici ou
Spartiates / Le Temps des Cerises (printemps-été 2010), déjà vues ici et
Vernis mains / « Orange psychédélique » Dior
Vernis pieds / « Just a little rösti at this » OPI (sorry ce sont de vieilles photos, pour ça que ça change pas)
Parfum choisi / « Talc Douceur » de Monotheme Venezia

Sur les mêmes thèmes

54 commentaires

  1. Bee Bee Kicks

    dimanche 18 septembre 2011 à 23:19

    ça valait le coup d’attendre, cette robe est parfaite!

  2. Alix

    dimanche 25 septembre 2011 à 13:34

    J’adooorrreee le plumetis !

  3. Blog maquillage

    lundi 3 octobre 2011 à 13:17

    je suis complètement fan de ce sac!

  4. Chris

    jeudi 26 février 2015 à 14:42

    Superbe! j’adore le plumetis. Elle est craquante. Si vous vous vous en lassez , je suis prête à l’accueillir … qui sait!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.