Kate Lanphear (chez FDay)

Quand on s’habille, on espère toutes la même chose : ne pas s’être trompées. Comme s’il y avait une vérité du vêtement.

Même, on voudrait s’être trouvées. Il y a cinq ans, je me vantais (vaste blague) d’avoir touché au but.

Depuis, ce blog a balayé pas mal de certitudes concernant « mon style ». Sa définition, ou même son existence. Pourtant, rien n’est devenu caduc par rapport à ce que je constatais dans ce billet de 2006 (sauf le passage sur les sautoirs et, ahem, les leggings mi-mollets) !

La différence, c’est ce que je fais de ces conclusions. Oui, ces choses que j’aime (couleurs sourdes, imprimés végétaux, silhouettes en A, etc.), je les aime toujours. Mais j’ai appris à en apprécier d’autres aussi, à élargir le spectre. Comme si la finalité avait changé. Qu’il n’était plus si nécessaire d’avoir une sélection de directions à prendre, une sorte de quintessence de soi à atteindre.

Autant de réflexions encore un peu brumeuses, indistinctes, qui sont soudain devenues nettes en lisant la tribune de Susie Lau, alias Style Bubble, dans le ELLE anglais du mois de septembre. Notamment un passage, que j’ai été infoutue de traduire fidèlement en français, alors je vous le restitue tel quel : « Staking ownership over your image is now more aspirational. It feels easier to carve out a signature style. »

Dans l’idée, et c’est un constat avec lequel elle prend justement ses distances (corrigez-moi si je suis totalement à côté de la plaque) : en sus d’être plus facile à vivre au quotidien, le fait de posséder un look signature est devenu officiellement désirable.

Et à celles qui n’ont pas de look signature, le sentiment d’être mal dégrossies.

Parce qu’elles n’appartiennent pas non plus au camp adverse, celui qui proclame haut et fort aimer la mode sous toutes ses coutures, se réinventer toujours, se rêver un jour féminissime, le lendemain garçonne, tirée à quatre épingles ou casual, graphique ou bohème. Et qui a fait de cette diversité son terrain de jeu quotidien.

Mal dégrossie, je suis, donc. Je n’ai ni signature look, ni l’excuse de l’éclectisme.

Je ne me surprends pas chaque matin, ni ne me ressemble d’un jour à l’autre. D’ailleurs, personne dans mon entourage ne se risque à m’offrir de fringues, tant il est impossible de prédire avec certitude ce qui va me plaire.

Ça m’embête un peu. Je voudrais bien être plus définie, plus absolue. Mais ça ne marche pas.

Alors j’voudrais faire un slam (nan je déconne), je voulais juste dire à celles d’entre vous qui me lisent et se reconnaîtraient dans ces lignes : vous n’êtes pas seules. Pas seules à vous sentir brouillonnes face à celles et ceux dont le style vous jaillit au visage comme une évidence, pure et simple extension d’eux-mêmes.

On espère que l’évidence viendra un jour, mais peut-être qu’elle ne viendra jamais. Tant pis, il faut lâcher prise.

De toute façon, plus le temps passera, plus on s’interdira de choses. Alors autant ne pas commencer tout de suite, non ?

Sur les mêmes thèmes

83 commentaires

  1. yelle

    mardi 27 septembre 2011 à 8:17

    Avoir du style, un style, son style, un certain style, un style certain… Un style signature de nous-même. L’avoir enfin trouvé ou le chercher encore mais ne pas s’enfermer dans un seul style ; ne pas oublier que la mode est un jeu, un art accessoirement là pour égayer la vie !

  2. jicky

    mardi 27 septembre 2011 à 8:28

    ben déjà, rien que parce qu’on peut dire « Balibulle, son trench et ses Jeffrey Campbell kaki », voilà, c’est le début du style, le tien, quoi. (je ne parlerais pas de la coiffure parce que je serais prête à parier que dans 5 ans ça ne sera plus toi).

  3. Anonyme

    mardi 27 septembre 2011 à 8:37

    Tout ceci s’applique à moi si on remplace « style » par « fille »… 😉

  4. Percy

    mardi 27 septembre 2011 à 8:46

    Ah tu m’a devancée sur Kate Lamphear tiens ! 😉
    Je crois que c’est assez rare les gens qui ont un style et qui le savent ! Pour moi, le style Balibulle c’est le mix d’imprimés, les drapés … et les Jeffrey Campbell ?!

  5. Clara

    mardi 27 septembre 2011 à 8:50

    Et puis ne serait-ce-pas ennuyeux de se cantonner à un style!
    Entre mes tenues de bureaux et les autres, déjà, c’est le grand écart parfois. Et heureusement. Et puis, les tendances évoluent (legging mi-mollet), et nous même évoluons…
    Le style n’est pas figé, c’est sans doute mieux comme ça.

    Cela dit, je connaissais une Partner américaine dans le cabinet de conseil ou je travaillais, qui ne portait que des tailleurs noirs et des chemises blanches. Elle avait plus de 15 ans de carrière, et des plus lointains souvenirs, personne ne l’avait jamais vue habillée autrement. A ce stade, c’est un style-signature ou un uniforme :-p ?

  6. agatano

    mardi 27 septembre 2011 à 8:51

    tout à fait d’accord… quand j’étais jeune, assez mal dans ma peay je m’habillais en noir avec des jean et des pulls informes… ma mère m’a dit que j’aurais tout le tps de m’habiller « trsite » quand je serai vieille… meme si aujourd’hui je sais que je m’habillerais pas non plus « triste » quand je serai vieille, ça m’a donné envie en effet d’essayer pleins de trucs, des looks différents, que je ne pourrais me permettre que jeune! et le temps passe, et meme maintenant il y a deja des choses que je ne peux plus m’autoriser! alors j’ai bien fait!
    sinon je trouve au contraire que tu as un look, un style, une signature… je dirai meme que parmi les bloggueuses que je lis tu es une des seules à etre tjs fidèle à toi meme… ca peut te paraitre bizarre, et ca ne tempeche pas je pense dessayer pleins de choses différentes, mais au final, tu les assembles ces vetements pour que ca donne tjs TOI. On te reconnait tjs ds les coupes, les associations de couleurs, les silhouettes…
    Enfin ça n’est que mon avis! on se perçoit soi meme différemment de la faon dont les gens nous voient, c’est sur. Moi je n’ai pas encore trouvé mon style, et ça m’amuse + pour le moment d’en essayer pleins! pourtant les gens me disent souvent « ah ca c’est ton style!!! »….

  7. Clem

    mardi 27 septembre 2011 à 8:59

    Personnellement je préfèrerais avoir du style plutôt qu’un style ! J’aime bien les tenues de Kate Lamphear quand je les vois en street style, mais l’accumulation de photos a quelque chose de flippant, les mêmes cheveux, les mêmes bagettes noires à la place des jambes, comme un uniforme… Aussi immuable et dépourvu d’émotion que le casque d’Anna Wintour, beurk ! Je pense que beaucoup de gens confondent style et silhouette : on peut avoir trouvé la silhouette qui nous mettra en valeur sans pour autant s’enfermer dans un style. L’exemple qui illustre ce que j’essaye de raconter c’est Big Beauty, je trouve chacuns de ses looks cohérents et agréable à regarder, ça correspond plus ou moins toujours à sa morphologie, et pourtant c’est très varié.

  8. Adèle

    mardi 27 septembre 2011 à 8:59

    Moi j’aime ce côté uniforme. Mon homme à 30 chemises blanches de la même marque, des jeans identiques etc…et j’adore ça. Ca me rassure je crois

  9. magisahel

    mardi 27 septembre 2011 à 9:07

    Je pense qu’on change, qu’on évolue et qu’on suit nos envies. Je ne sais pas si c’est être brouillonne ou simplement s’écouter. Je ne pense pas que ne pas s’enfermer dans un seul style est une « faiblesse » mais juste une façon d’explorer les différentes facettes de notre personnalité. La base, c’est soi, sa morphologie mais il faut aussi tenter, laisser la place à la fantaisie.

  10. Miss Krapule

    mardi 27 septembre 2011 à 9:18

    Perso. j’ai toujours eu un « look ». Cela suivait mon humeur, mes chagrins, mon bonheur ou les études que je suivais. Depuis 2ans je tourne autour du même style, je me suis trouvée en quelque sorte. Entre preppy new york et bohème. 🙂
    Je suis assez d’accord avec ce que dis agatano, malgré toute tes associations on te retrouve. C’est peut être ça au final ton style 🙂

  11. Miss Nahn

    mardi 27 septembre 2011 à 9:25

    Tu m’étonnes qu’il me parle ton billet! Moi aussi je brouillonne, ou plutôt j’ai envie de dire que nous crayonnons (j’aime mieux l’anglais « sketch » et son idée d’esquisse, d’essai), nous essayons.
    Quand je pense à toi il y a forcément des éléments d’un style qui me viennent, mais oui tu es changeante, tu évolues et c’est ce que j’adore. Sur de vraies bases solides tu essaies et inventes des choses, j’aime bien ces petites surprises en venant chez toi.
    Toujours toi mais jamais vraiment la même.

  12. LadyOmega

    mardi 27 septembre 2011 à 9:33

    Personellement, je me définis comme « schizophrène de la fringue ». Aujourd’hui, je suis en micro-short en jean rayé, collants violets, grand T-shirt piqué à Chéri et Vans étoilées. Mais jeudi(passque demain j’ai pas cours!), je suis capable de faire péter la robe de nonne avec col Claudine , petites ballerines sages et raie sur le côté.
    Et puis le 31 Octobre, j’accompagne Chéri en soirée gothique pour Halloween. J’ai acheté un corset pour l’occasion, et il me manque la jupe longue ultra-élégante.
    Donc, euh, voilà… Le style figé, nope! Un jour Jessica Rabbit-eye-liner-poitrine-opulente, le lendemain petit garçonnet-baskets-informes-et-collants-multicolores, au moins mes parents ne s’ennuient jamais en me voyant descendre les escaliers. \o/

  13. Nunu

    mardi 27 septembre 2011 à 9:53

    Je ne sais pas, Kate Lanphear a un style mais c’est un peu flippant non cette uniformisation (et tristounet ?).
    Je préfère avoir du style qu’un style (c’est confus peut-être mais dans ton style, tu es une femme différente chaque jour ou t’as des ‘périodes vestimentaires’ mais tu joues à travers la mode). Continue à se chercher c’est évoluer. Se trouver c’est un peu stagner.

  14. Céline

    mardi 27 septembre 2011 à 9:54

    J’ai souvent pensé comme toi, et je pense encore parfois comme toi. Je ne suis pas rangée dans un catégorie de style, d’un jour à l’autre je peux changer. Étant adolescente je me suis souvent mise dans une catégorie pendant plusieurs mois (skatteuse, hippy, hip hop) je cherchais mon style (c’est bien ce qu’on dit n’est ce pas). Et puis un jour j’ai arrêté comme beaucoup de jeunes filles, j’ai commencé à mettre des talons avec des robes, des blazer avec des jeans. Toute cela pour te dire qu’une fille qui a un style bien défini ne se range pas forcement dans une catégorie : hippy, boheme, chic, casual …Pour moi tout est dans l’allure, la prestance. Il est normal de changer de style de vêtement un jour sur l’autre ou semaine par semaine (genre veste militaire rincée sur une semaine et celle qui suit j’enfile une veste liberty). Nos humeurs sont changeantes, nos envies aussi. Le plus important c’est d’écouter ta petite voix intérieur le matin quand tu es devant ton dressing. Pour moi tu as un style bien à toi et cela saute aux yeux, le fait de ne pas te ranger dans une catégorie montre encore plus ta personnalité puisque tu es l’unique à l’avoir :-). Es tu d’accord avec moi ?

  15. Nunu

    mardi 27 septembre 2011 à 9:54

    ContinueR à se chercher ^^

  16. Lo

    mardi 27 septembre 2011 à 10:40

    Whaou, l’air de rien elle est super complexe cette question ma Bali, Faut-il avoir un style? Que dire ?
    Lorsqu’on est soi ce n’est pas calculé, je pense que le style ne résulte pas de quelque chose de conscient, il se dégage de lui même, c’est s’approprier les vêtements de façon personnelle en parvenant à faire refléter notre personnalité. Maintenant, le style n’est pas figé ( d’acc avec Clara) il est même élastique, évolue en fonction de l’humeur, l’état d’esprit, l’âge, l’air du temps …Bref tant de facteurs qui peuvent susciter l ‘appétence vers une réinvention voire même mutation vestimentaire…
    Je ne dirai pas qu’il faut avoir un style mais qu’ il faut avoir SON style pour ne pas se laisser ensevelir par les tendances, céder aux diktats de la mode à tout (et tous)prix, se fourvoyer dans des tenues qui pourraient créer une zizanie parsemée de doutes et d’inconfort dans notre silhouette.
    Toi tu essaies tout plein de choses que tu combines avec les tendances tout en gardant de la constance dans ton style et c’est ça qui marque justement l’appropriation naturelle car avoir du style, c’est avant tout trouver une façon personnalisée de s’approprier la mode. Comme l’a déclaré le grand Yves: » Les modes passent, le style demeure »
    Labiz

  17. Léo et Bambou

    mardi 27 septembre 2011 à 10:43

    C’est bien aussi de s’amuser et s’habiller en fonction de l’humeur du jour!! En plus c’est plus marrant pour les autres 🙂

  18. Mel

    mardi 27 septembre 2011 à 10:43

    Je suis d’accord avec ce qui est dit plus haut, on te reconnait dans chacun de tes looks. Peu importe le « style » que tu choisis, je ne me lasse pas de « décortiquer » ce que tu portes, et de lire tes choix. Parce que finalement, ce qui serait ennuyeux, ce serait d’ouvrir ton blog avec une idée préconçue de ce que tu vas porter … Restes comme tu es, pour moi, ton blog, c’est TA signature 🙂

  19. Ghislaine

    mardi 27 septembre 2011 à 10:46

    Pour moi qui n’est pas UN style mais qui m’habille en fonction de mes humeurs, je préfère dire que j’aime avoir du style c’est à dire m’approprier les vêtements à ma façon que ce soit tendance ou classique et essayer de ne pas être un mouton qui suit la mode aveuglément.

  20. Claire

    mardi 27 septembre 2011 à 10:48

    Bonjour,
    On te retrouve à chaque billet même avec un effet de surprise et comme d’autres je trouve à Kate Lanphear un côté flippant à être toujours la même. Je peux très bien avoir sa silhouette et être carrément funky (comme aujourd’hui) un autre jour, rien que parce que les saisons changent ! Ce qui me semble difficile c’est de trouver ce qui s’adapte à notre morphologie : « se voir » telle qu’on est plutôt que de copier naïvement. ((J’adore les pantalons à pont mais sur moi ce n’est pas flatteur : cuisses de grenouille+hanches larges, ouille ! A moi les slims, les robes courtes floues à la taille ! Exit le total moulant et ce qui est cintré à la taille, ça serait plutôt un flare, un slim moulant sur les cuisses et petite blouse évasée à la taille. )) Je suis folle de ta lubie chaussures rouges mais je flashe aussi sur tes rain boots, et le billet Caribolle, ça m’éclate ! La vie c’est le mouvement, l’uniforme c’est bien trop figé.

  21. Clara

    mardi 27 septembre 2011 à 10:48

    ah non Balibulle ! tu AS deja un style !! voui voui ! je vais essayer d’expliquer : les fringues que tu choisis, tu les choisis parce que tu les aimes et qu’elles vont ensemble, et le point commun de tout cq c’est ton regard. Parfois tu peux faire quelques « encartades » (haha!), comme le rouge, les baskets IM (desolee ^^), mais je parie que ce sont des fringues que tu vas naturellement eliminer de tq gqrde_robe dqns un qn ou deux… ce n’est pas acheter une fringue differente et la porter une fois qui remet en question ton style ! on parle de long terme la !! ^^ bisou Balibulle et moi je te promets que je reconnais ton style les yeux fermés.

  22. Lo

    mardi 27 septembre 2011 à 10:49

    Mel a bien parlé 😉 c’est ça que je voulais dire aussi par rapport au blog ( mais je me suis embourbée comme d’hab…) Il fait aussi partie de ton style, comme elle a dit c’est ta signature !!!

  23. NOAM

    mardi 27 septembre 2011 à 10:50

    Moi je trouve que tu as un style mais en effet, pas de « signature ».. U know what I mean??! AHEEM.. Donc je veux dire par là qu’on te reconnait au fil du temps sur ce blog, quand je vois tes looks je me dis, ah ca c’est bien du Bali, c’est son style et ça lui va!! Mais pas de signature dans le sens où tu reste changeante, tu ne te restreins pas, tu n’as pas non plus un coté hyper underground ou hype ou décalé qui fait ces filles qui ont une.. signature. Tu sais, celles qui ont que des sapes du meme genre dans leur dressing, celles qui ne se posent meme pas la question tant c’est évident pour elle, mais bon, ça ’empeche pas du tout d’avoir du style, un style pour moi.
    C’est juste.. différent. Après, est-ce mieux ou moins bien, je pense que ça dépend des personnalités, comme tout! 🙂
    #Philosophie du jour, bonjour!

  24. camille

    mardi 27 septembre 2011 à 10:50

    Je pense que tu as un style bien à toi, ce n’est peut être pas la peine de le définir ou plutôt de chercher à le définir… On est ce que l’on veut être et ça peut changer tous les jours, il suffit d’être bien avec soi même, le reste suivra… 🙂

  25. severi27

    mardi 27 septembre 2011 à 10:52

    C’est marrant car ce questionnement mode/style a été soulevé par Marie la chic fille il y a peu (14/09). Je lui disais alors que pour moi la mode est quelque chose à garder à distance car industrie bien huilée et piège à déception mais qu’en revanche le style c’était tout … j’ai tâtonné un bon moment sur le sujet mais aujourd’hui à 36 ans je connais mon style, il est parfaitement reconnaissable, à la man!ère de la jeune fille que tu présentes dans ton post, même s’il est différent. Pour moi c’est robe à imprimés, foulard long à imprimés (fleurs, graphiques, animaliers), chaussures plates. Je ne porte pratiquement que cela et pourtant je n’ai pas l’impression d’être la même chaque jour selon les accessoires que je porte, et aussi l’idée que je peux porter une robe dans toutes les occasions.
    Je reviens toujours à cela, ce sont les robes imprimées qui me plaisent et quand j’en porte une unie, je mets des imprimés sur les chaussures, le sac ou le foulard.
    Trouver son style ce n’est pas stagner c’est jouer avec quelques éléments phares qui conviennent parfaitement à notre silhouette et qui fonctionnent comme outil visuel, à la manière de Daniel Buren en art « Buren commence à utiliser les bandes alternées comme « outil visuel », explorant les potentialités de ce motif en tant que signe. Buren parle lui-même « d’instrument pour voir », car paradoxalement, en se limitant à un motif unique, il parvient à un élargissement du champ visuel du spectateur », dixit Wikipédia.
    C’est la même chose avec les vêtements, enfin selon moi 😉

  26. severi27

    mardi 27 septembre 2011 à 11:11

    Je viens de tomber là-dessus, c’est très instructif !
    http://www.tendances-de-mode.com/2010/01/07/1601-kate-lanphear

  27. Miss Purple

    mardi 27 septembre 2011 à 12:00

    Ca me fait penser à l’article de Marie :

    http://unechicfille.blogspot.com/2011/09/le-style-ou-la-mode-la-mode-ou-le-style.html

    Où je disais donc que j’ai toujours pensé que celles qui choisissaien t « le style » étaient les plus courageuses, celles que j’envie, au fond.

    Moi, je suis dans un intermédiaire, un peu comme plein de nanas, je crois : un sorte de « style » libéré et décomplexé par « la mode », mais qui n’existerait pas sans elle.

    Et comme le dis jicky, pour toi, y a quelques bases immuables, quand même : grosses chaussures, fringues pas trop près du corps, cheveux en pétard… c’est un début, non ?

    Par exemple, j’adore le style d’Aurore de « A Certain Romance », j’aimerais pouvoir y arriver, mais… je me dis « merde alors, quand elle voit un T-shirt vert qui pète, elle n’en a pas envie ou elle s’empêche de l’acheter ? »

  28. Célestine

    mardi 27 septembre 2011 à 12:10

    Je me reconnais, et depuis que j’ai grandi (je suis devenue une feeemme), j’accepte très bien cet état de fait. Et je trouve même que c’est plus passionnant, enivrant, déroutant, des femmes comme nous. Un jour en salopette t-shirt, un jour en mini-jupe et talons 12, un jour en imprimés colorés, un jour en noir. C’est surprenant et c’est anti-routine. On ne se lasse pas, on vit. Et je trouve ça plutôt bizarre les filles qui ne s’habillent qu’avec UN style. Je me dis, notre état d’esprit, notre humeur, le temps qu’il fait, tout ça change tellement souvent. Comment peut-on avoir envie de s’habiller d’une seule façon? Un vêtement, ça nous accompagne et ça traduit notre humeur, notre Nous. Et c’est ça qui est tellement bien.
    🙂 Célestine

  29. Filancré

    mardi 27 septembre 2011 à 12:28

    Ni vraiment rock, ni vraiment casuel, ni vraiment chic…
    Mais quand même, j’ai cette paire de bottines – au coloris indéterminable – qui fait que peu importe ce que je porte avec je me sens « rock » et surtout je me sens bien ! C’est peut-être juste ça la clé : juste une pièce qui donne le ton… (hum hum aujourd’hui c’est casual, mais bon ça coppte quand même, hein !!)

  30. Ende main

    mardi 27 septembre 2011 à 12:41

    Et si « savoir s’adapter aux circonstances » était un style ?

  31. LaetitiA

    mardi 27 septembre 2011 à 12:54

    Hann pas facile ton sujet ce matin !
    L’important n’est pas de se sentir bien dans ses sneakers Bali?

  32. Balibulle

    mardi 27 septembre 2011 à 13:24

    Je vois que nous sommes pour l’instant minoritaires à nous triturer le cerveau pour ce genre de trucs et… c’est une excellente nouvelle ! J’aimerais moi aussi parvenir à la même sérénité que la plupart d’entre vous, c’est justement pour ça que j’ai écrit ce post, c’est la méthode Coué, lol ! Ce sur quoi je voulais insister, en fait, c’est sur cette position un peu hybride dans laquelle je suis, où il n’y a ni de style bien défini (oui j’insiste !) ni la diversité la plus totale et revendiquée. C’est ce côté « cul entre deux chaises » qui peut être frustrant… mais que j’ai enfin décidé d’accepter 🙂

  33. ladyfafa

    mardi 27 septembre 2011 à 13:56

    Je me posais la même question pas plus tard qu’hier! J’étais sur le point d’acheter une robe très colorée (en septembre bien évidemment) et je me suis demandé si c’était cohérent avec ma garde robe. J’aimerais beaucoup avoir un style même si je pense que je n’y arriverai pas, j’envie Emmanuelle Alt et ce style qui la rend si unique… Je trouve aussi que tu as un style même s’il varie, on reconnaît ta patte! Au fait, hors sujet mais merci pour la vidéo de Conan, je ne l’avais pas vue et pourtant je me tape toutes ses vidéos depuis des semaines! Je ne sais pas si tu l’as vu présenter les Emmy Awards mais ça vaut le détour! 🙂

  34. Garance Désirée

    mardi 27 septembre 2011 à 14:13

    Question éternelle de la recherche de soi.
    Je suppose que le style est pour nous un moyen d’expression. On cherche l’originalité mais finalement on ne fait que se ranger dans telle ou telle catégorie. Ca nous énerve. On veut être nous, pas la fille d’à côté, mais en même temps nous puisons nos inspiration du style des autres. Algorithme complexe…
    Je pense que la seule règle est de ne pas avoir de certitude.
    Me concernant il y en a évidemment quelques unes.. Les bottes blanches en sky et … le legging mi-mollet :p (allé c’est de bonne guerre va).
    Passe une bonne journée.

  35. sanstae

    mardi 27 septembre 2011 à 14:41

    contrairement à ce que tu peux penser, je trouve que tu as un style, un vrai. tu suis une ligne qui me parait assez régulière, sans trop tours dans les fossés, ni sans trop d’accidents contre les arbres. depuis que je lis ton blog, je n’ai pas eu de réelle surprise (je n’ai pas dit que c’est plan plan, mais que je ne me suis jamais dit « tiens c’est pas son style » ), tu fais du Bali. je ne te connais pas mais il semble que ce soit toi quand même, toi avec toutes tes caractéristiques, ta force, ta fragilité. je pourrais te dire aussi que j’ai tenté 2 fois d’essayer en boutique un truc que tu avais présenté, et ça s’est soldé par une déception avec cette réflexion : « ça lui va super bien, moi c’est atroce, on doit pas avoir le même style ! »
    bref à mon avis, extérieurement c’est pas vraiment « entre deux chaises » mais plutot abouti.

  36. Zabou

    mardi 27 septembre 2011 à 15:17

    Voilà pourquoi j’aime toujours venir ici: pour ces billets introspectifs qui me parlent et me touchent, à chaque fois. Merci pour tes mots baumes au coeur!

  37. jicky

    mardi 27 septembre 2011 à 15:17

    moi j’aime bien l’idée de « clem » (plus haut) qui dit qu’il vaut mieux avoir DU style qu’UN style… Elle a raison, à trop chercher/avoir UN style, on reste coincé dedans… Je crois qu’il faut juste privilégier ce qui nous va et nous donne DU style (ex. tes Jeffrey Campbell te donnent du style, la robe Kookai d’hier te donne du style…). Je trouve que tu en as « moins » quand tu cherches à faire (peut etre sans le vouloir d’ailleurs) « du » Balibulle, et donc à te « coincer » dans UN style. Ton look d’hier par exemple (la superbe robe violette + les Campbell), te donne DU style parce que il y a un melange ET de toi (les cheveux en petard + les Campbell) et une pièce très chic (la robe Kookai). C’est en tout cas mon avis…

  38. BloodyHell

    mardi 27 septembre 2011 à 15:40

    C’est assez intéressant comme article et comme questionnement, mais qu’il est difficile de répondre, je trouve, à ce genre de question!

  39. mathilde shooooes

    mardi 27 septembre 2011 à 16:21

    Tous les ans, je me dis que j’ai trouvé mon style. Et même à chaque achat, je me dis presque : c’est bon, après je n’achète plus rien, j’ai atteint le look suprême! LOL. Folle que je suis!

  40. Marguerite

    mardi 27 septembre 2011 à 16:25

    La description que tu fais de toi me ressemble aussi fortement. Je crois que c’est rassurant.

  41. sarah babille

    mardi 27 septembre 2011 à 16:36

    Je voudrais te dire ce que je ressens en voyant …tes styles ! Je n’y Tes styles, qui ont, malgré tout une cohérence, la tienne. Il ya surtout une affection pour la mode et pour le vêtement. tu te trompes (c’est comme ça qu’on apprend), tu doutes, mais tu n’es pas dans cette frénésie dévorante de consommer pour consommer. C’est ça ta signature… mais pas que. Vraiment pas que… et je n’arrive pas à l’exprimer.
    Et tu fais ici, ce que je préfère dans les écrits journalsitiques, littéraires, bloguesques, ton « je » est universel…
    Comme toi j’aime la diversité, les dentelles ou le masculin, les pois ou le noir, peu importe…
    Finalement, rentrer dans une case stylistique, je crois que je n’aime pas. Ce sont souvent les autres qui nous enferment… alos si en plus il fallait s’engoncer dans un cadre. La liberté, ma belle, la liberté de douter, de ne pas savoir, de certains jours être satisfaite, d’avoir l’illusion que… et puis non, demain ce sera Docs et jean pourrave… Et puis, chère Bali, tu n’as que 30 ans… lorsque tu seras vieille et lassée de chercher des fringues, tu ne porteras peut-être plus que des robes drapées, un blazer et un foulard « animalier » et des JC (marrant j’t’aime en docs) que tu commanderas directement dans la même boutique. En attendant, visiblement nous sommes nombreuses à apprécier ce que tu nous montres de toi.
    pfffiou… pardon pour la longueur ♥

  42. Aizen

    mardi 27 septembre 2011 à 16:45

    Le « style », n’est ce pas aux autres de le définir, plutôt que soi-même? Pourquoi devoir y réfléchir, comme s’il s’agissait de résoudre mathématiquement une équation, alors qu’il n’est question que de choix dictés par la sphère émotionnelle (et donc absolument pas objective)? Moi je ne crois pas au style, je crois en l’harmonie. Etre bien avec soi-même, assumer ses choix, vivre avec son temps, en adéquation avec sa propre éthique. Je ne te trouve pas brouillonne, tu fais juste ce qu’il te plait. Se comparer aux autres, est ce qui provoque souvent le doute, non?

  43. musemylife

    mardi 27 septembre 2011 à 17:25

    Personne ne m’offre de fringues non plus! je n’ai pas de style ou alors j’ai tous les styles, très difficile à dire…j’aimerais bien en tout cas avoir une dégaine identifiable, une vraie signature….je n’y arrive pas, c’est comme ça. Il faut accepter l’idée d’avoir à se réinventer….xx Muse

  44. 100pour100soie

    mardi 27 septembre 2011 à 17:35

    mais justement : ce n’est pas ça avoir du style ?
    ne pas chercher à plaire, ne pas « penser » sa tenue chaque matin, mettre ce dans quoi on se sent bien.
    Moi j’en ai marre des dictats, d’ailleurs je m’en fous. Tout ce que je veux, c’est porter ce qui me plaît, pas plaire aux autres et acheter le dernier sac tendance.
    Je te comprends et en même temps je pense qu’il faut passer au-dessus de tout ça, comme tu sais le faire !

  45. Delphine

    mardi 27 septembre 2011 à 17:48

    Franchement, un style, je pense que chacun là …
    Aprés, si l’on veut se la jouer magazine de mode et bien, je suis désolée mais déjà d’une ça ne va pas à tout le monde, de deux, on est plus soi et de trois il faut avoir une sacrée penderie !

    Alors moi cet hiver, ça sera jeans, converses et petit pull à la Jane Birkin et robe-botte de motarde à la moi 😀
    C’est tout, j’ai décidé ça parce que ce sont les vêtements dans lesquelles, je me sens bien et mode ou non, je m’en fiche un peu …

    Le regard des autres, ça me passe au dessus, je ne m’habille qu’en noir, gris ou marine. Remarque, j’ai peut être trouvé mon style : être moi !

  46. Zéliette

    mardi 27 septembre 2011 à 18:50

    ça me parle aussi… J’espère ne pas être à côté de la plaque mais ton billet m’a fait cogiter aussi et du coup je me demande si le « no look » peut aussi être finalement un look signature? ça m’intrigue parce qu’à la fin de mes études j’étais plutôt « jean-pull » et quand ça a changé ensuite, certaines personnes que je croisais régulièrement ne me reconnaissaient pas (la même année). Est-ce que tu crois que j’étais devenue « la fille aux jean-pull » du coin ou est-ce que c’est juste le fait qu’il y ait eu un changement? Pardon si c’est hors sujet, mais je crois que la réponse m’aiderait à trouver un début de style (vu déjà que je mets ce que j’aime mais ne sais pas forcément ce qui me va…)

  47. little C.M.

    mardi 27 septembre 2011 à 18:57

    Oh comme je te comprend!!! Question éternelle du style et de si il faut en posséder un ou non… Mais je pense qu’on ne remarque pas bien qu’il y a tout de mm des points récurants! Tu as beau me surprendre par moment, je trouve que j’arrive tout de même à retrouver des pièces fars de ton dressing!! Je n’ai malheureusement pas de solutions… Mais tout ce que je peux dire c’est que pour moi j’aime venir sur ton blog par rapport à la diversité de ce tu peux proposer! 🙂

  48. Odile

    mardi 27 septembre 2011 à 20:51

    J’aime ta conclusion sur le temps qui passe et les choses que l’on s’interdit 🙂

  49. Pauline

    mardi 27 septembre 2011 à 21:01

    Faut-il avoir un style ?
    Vaste question !
    Les matins où je suis bien lunée et où j’ai réussi à me faire une p***** de tenue, je me dis que ouais j’ai grave du style et puis il y a tous les autres matins où je me sens plus bouseuse que la plus bouseuse de tes copines ! Et là c’est dur… et ça arrive souvent !
    Quoiqu’il en soit comme je te l’ai déjà écrit je trouve que tu as un truc, indéfinissable certes mais un truc quand même. Je ne sais pas, je cherche ! Mais à chaque fois que je regarde tes looks il y a une magie, ce fameux truc qui me fait dire waouh, cette Bali elle envoie !
    Alors oui, je pense que tu peux vraiment lâcher-prise.
    Malgré tout ça fait du bien ton honnêteté et de constater que non les bloggeuses ne sont pas toutes des super-lookées-sûres-de-leur-style-woman !!
    Bonne soirée !

  50. cécile

    mardi 27 septembre 2011 à 21:25

    j’ai un style  » quotidien » on va dire , à moi ( du noir,du noir et …du noir…oui l’éclate, je sais) et étrangement il y a des looks que j’adore mais que je m’interdis , pour la mauvaise raison que s’il m’arrivait de croiser quelqu’un dans la rue que je n’ai pas vu depuis longtemps, je ne lui renverrai pas la  » vraie » image de moi ( genre impossible de sortir sans rien de noir sur moi , alors que je visite ton blog quotidiennement et adore tes tenues, tu n’en portes quasi jamais, du noir !! )….je sais pas si c’est clair mais je me comprends !!J’ai comme le sentiment de devoir rester fidèle à mon uniforme . Commentaire trop chelou je suis d’accord !! j’appelle un psy ??
    Bonne soirée !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.