Un souvenir de mon week-end surprise à Deauville, ces sandales Comptoir des Cotonniers et leur irrésistible « Bleu Phoenix ». Qui m’a alpaguée hier alors j’errais au Printemps de la ville, livrée à moi-même pendant vingt minutes. Ce n’est pas faute d’avoir demandé au monsieur du Casino si je pouvais me tenir derrière l’épaule de l’Homme à la table de poker pour le regarder jouer, tel un facétieux et discret perroquet. Mais il paraît que c’est interdit. Donc du Casino sortie je suis (non sans avoir perdu tous mes sous au bandit manchot, le « Balligator » ne m’a pas porté chance).

Comme Tartine avait déjà eu son lot de promenades sur le front de mer et d’algarades avec les chiens locaux (il faut savoir qu’il y a beaucoup de chiens à Deauville. Probablement davantage ceux des touristes d’ailleurs qui, comme nous, avaient emmené leur canidé en pensant le faire courir sur la plage, ainsi que le veut la légende. Sauf que non, c’est INTERDIT d’emmener son chien sur la plage de Deauville. Il y a beaucoup de choses interdites à Deauville. En revanche, il y a des gens au restaurant qui te laissent leur enfant de 2 ans au prétexte qu’il a kiffé sur ton carlin et que « là, le ramener à table le ferait pleurer vous comprenez ». Quand au bout de 20 minutes à jongler entre une bouchée de ton plat et la surveillance de l’enfant à tes pieds, tu n’en peux plus et demandes aux parents de bien vouloir récupérer leur progéniture, tu apprécies quand la mère dit à la chair de sa chair « viens, les gens ne veulent pas que tu restes ici ».)

Pardon, je digresse. Je disais donc que comme Tartine avait déjà pas mal donné niveau promenade et que l’Homme était occupé à faire Patrick Bruel, j’allais m’autoriser un autre petit plaisir deauvillais, l’ouverture des magasins le dimanche. Et me voilà donc, entre un Hermès et un Vuitton, trouvant asile au Printemps, vingt minutes avant la fermeture.

Et après avoir vu une très vieille dame essayer des Ugg pailletées (puis des fuchsia, quand je suis repassée devant 10 minutes plus tard), voilà que ces sandales Comptoir me sautent à la rétine.

Bien entendu c’est un vernis orange que j’ai mis pour aller avec. Bien entendu ça ne passe pas du tout en photo, comme d’habitude. En revanche, le bleu des sandales reste lui relativement fidèle. « Phoenix » donc, moi je préciserais même Majorelle. Oui, je suis en mesure de l’affirmer puisqu’en possession, précisément, du nouveau vernis Majorelle d’Yves Saint Laurent. Et que c’est strictement la même teinte. Donc si vous voulez savoir de quelle couleur sont les sandales vous pouvez aller acheter le vernis (?!). Ah et bien sûr : confortables, stables (mais comme souvent chez Comptoir d’ailleurs). C’est une handicapée du talon qui vous le garantit.

Bon on le voit un chouilla ici, mais encore mieux si besoin.

Sandales / « Mariella » de Comptoir des Cotonniers
Vernis / Tenue & Strong « Orange couture » de Maybelline

 

 

Sur les mêmes thèmes

66 commentaires

  1. Anna

    mardi 1 mai 2012 à 22:23

    Elles sont belles, et le vernis orange est parfait avec.
    Tes anecdotes dauvillesques sont hilarantes !

  2. Marina

    mardi 1 mai 2012 à 23:39

    Dis donc ça me rappelle que j’ai des pompes dans le même ton ! Et super-confortables aussi ! Je les avais oubliées, quasi.
    Et oh les parents, pfff…. extrêmement agaçant !!!!
    D’un autre côté je me demande si ce genre de propos, de la part des parents, n’est pas en fait tout simplement dû à cette nouvelle mode de tout expliquer aux enfants, quel que soit leur âge… genre il ne faut pas dire « viens ici » mais « viens, ici parce que blablabla… »…?

  3. Alice

    mercredi 2 mai 2012 à 1:24

    they’re beautiful!

    Take a look at my fashion illustrations and art

  4. patounettechatte

    mercredi 2 mai 2012 à 9:43

    Elles sont magnifiques !!!!

  5. Isa

    mercredi 2 mai 2012 à 16:43

    Merci pour ce post, tu devrais lui mettre un manteau pour chien en cuir hell’s angel avec des clous a tartine parce que franchement je n’en reviens pas de cette histoire…bonjour le diner romantique!
    … Et ces sandales ahRGH je pensais que c’etait des sessun…

  6. Hana

    mercredi 2 mai 2012 à 16:46

    Boooouuuhhhh inciteuse à la dépense!!!!! Sinon, merci pour la parenthèse child, me sens moins seule 😀

  7. Malou Cheveux Courts

    jeudi 3 mai 2012 à 9:19

    Quelle chouette couleur en effet et quels beaux pieds 🙂
    Bonne journée !

  8. ladymarlene

    jeudi 3 mai 2012 à 15:11

    Marina : perso ça me parait absolument évident….expliquer c’est bien mais il y a un moment où agir c’est mieux….

  9. Stéphanie Zwicky

    jeudi 3 mai 2012 à 17:43

    Bali si jamais tu veux lâcher Tartine sur la plage vers Deauville je te conseille d’aller un peu plus loin, à la sortie de la ville direction Benerville sur mer, c’est à 5 min à peine, au bout de la plage de Deauville, il n y a que les locaux quasi et tu peux lâcher ton chien tranquillou. Donc direction Bernerville et tu tournes à droite sur la dernière rue, Rue du Général Vary, et t’accèdes directement à un superbe bout de plage sans touristes, ou presque.

    (joli shopping express :))

  10. Belledejour

    jeudi 3 mai 2012 à 19:28

    It rocks ! De mieux en mieux les accessoires, chez CDC, non ?

  11. Christine J.

    vendredi 4 mai 2012 à 10:02

    Elles sont magnifiques et ultra féminines ces chaussures, j’adore cette couleur ! Juste histoire de causer, moi, je n’ai jamais laissé mes enfants scotcher des gens au resto sous prétexte que leur chien est « trop mignon » et pourtant ma fille adore les chiens et je pense que si elle voyait le tien elle deviendrait dingue 😉

  12. Balibulle

    lundi 7 mai 2012 à 15:19

    @ the biche : mais avec grand plaisir, merci à toi ! 🙂 Et oui pour les vernis là c’est open bar ^^
    @ galliane : celles-ci ?
    http://www.balibulle.com/post/2012/02/03/le-pied-dans-la-porte/
    Oui elles sont planifiées aussi… 🙂 Tu les as déjà toi ? Elles sont vraiment aussi bleues Klein que prévu ? Je ne les ai pas vues en boutique encore et la photo sur Place des tendances me fait peur…
    @ lucille : héhé 🙂
    @ pinassotte : ou à bouffer le parent plutôt ! Et bon j’ai pas d’enfant mais j’imagine tout à fait qu’on puisse parfois vouloir être en vacances des siens 😉 😉
    @ magali : loool, oui je crois que c’était un peu ça l’idée, s’en débarrasser pour manger en paix ! Et je suis d’accord avec toi, moi je crois à mort aux vertus de la contrariété, ça a très bien marché sur moi 😉
    @ fabignou : Lelouch, oui un mythe s’effondre ! ^^ Et tu as raison, je me demande si la menace d’une attaque canine n’est pas plus efficace que de répondre sur le fond dans ces cas-là…
    @ jicky : Ah, moi je ne l’ai pas revu depuis la sortie ciné, c’était quoi le parallèle ?
    @ aurélie / mia terra latina / manaa / clara / selma / léa what the L / dididoumdida / marlene / laetitia / sanslesou / l’irrégulière / romane / camille / alice / patounettechatte : 🙂
    @ ladyfafa : oui j’ai vu et j’ai réussi à me calmer sur le sujet… il était temps ! ^^ Et pour Deauville je crois que le plus fun c’est les additions au restau, ça provoque de vrais rires hystériques ! Dommage que le Balligator ne m’ait pas porté chance pour me refaire une santé financière, je croyais à mort que c’était mon jour, mon heure !!
    @ martinek : en plus on sentait qu’ils étaient mignons, pas spécialement chiants pour peu qu’on les cadre un peu !
    @ nath : non d’autant que tu peux régler l’empiècement bleu dessus donc la « tension » de la corde
    @ anne chic and geek : OUI j’ai compris 🙂
    @ la chroniqueuse en catamini : haha ! Oui c’est un peu le problème avec CdC où les vendeuses sont souvent briefées pour inciter au maximum à l’essayage… Bon après ça peut permettre de s’enlever des trucs de la tête quand ça colle pas… Quitte ou double 😉 Et oui juré craché le talon est top.
    @ anonyme : c’est cinématographique, un chien sur la plage de Deauville en hiver ! Et par ailleurs non, ce n’est pas interdit partout… Pour le casino c’est vrai que j’aurais pu deviner quand même (l’andouille). Et enfin pour les bébés/enfants, je crois que sur cette anecdote-là, je ne peux me mettre à dos personne, non ? 😉 😉
    @ girls in hawaii : oh oui, écris-le ! 🙂 C’est dans ce genre d’environnement que le moindre sourire est une bénédiction (expérience perso quand je bossais à Darty puis dans une banque à côté de mes études !)
    @ virginie : je comprends ce que tu veux dire, en l’occurrence moi je suis partisane du « on fait ce qu’on peut » en privé mais du « on fait ce qu’on doit » en public 😉
    @ léo & bambou : god save the shoes ! 🙂
    @ NOAM : tu es de Deauville même ou des environs ? Les conversations dans la rue doivent être lunaires ^^ Effectivement ces petits événements ont pimenté notre week-end sous la pluie, c’est clair !
    @ lor : loool ! Oui la démarche de la mère m’a laissée sans voix, c’était tellement lunaire que je ne savais même pas comment lui faire comprendre le souci… Ca me réconforte de lire vos réactions ! Et pauvre Tartine, elle est victime de son succès avec les enfants et d’une telle patience…
    @ mlleaddicted : lool ! Pour les chaussures, peut-être une journée entière à marcher, mais une journée cool oui ! Et pour le bouledogue français, oui j’imagine… Moi-même je m’abstiens d’aller caresser les chiens dans la rue parce que je sais combien ça peut être relou pour les maîtres !
    @ sofia : c’est indiqué sur le lien que je donnais dans le billet, vers l’e-store Comptoir des Cotonniers, 7,5 cm.
    @ anonyme : « à moitié dégénérée », c’est culte !! Mon pauvre, et puis le brunch c’est particulièrement sacré !
    @ angie : mais ça je me demande si ce n’est pas en train de se généraliser, si ? (L’interdiction de boire dans la rue). Pour le poker, j’imagine que c’est le cas dès que c’est un casino ou un cercle de jeu un peu « sérieux » ? Et enfin les Sessun, c’était lesquelles ?
    @ ladymarlene : oui suis totalement d’accord avec toi, qui aime les gamins mal élevés ?
    @ anna : héhé, merci !
    @ marina : heureusement que je suis là (oserais-je rappeler l’anecdote des perfecto ?) Et pour l’anecdote parents/enfants, moi je ne suis absolument pas contre le « viens par là parce que », c’est très constructif. Mais en l’occurrence la suite de la phrase aurait dû être « viens par là parce qu’il faut laisser ces messieurs dames déjeuner tranquillement »…
    @ isa : loool, elle aurait fière allure ! Mais que sont donc ces Sessun dont Angie et toi me parlez ? Vous auriez un lien ?
    @ hana : ah ha, SOLIDARITÉ 😉
    @ stephanie zwicky : merci beaucoup pour le tuyau Steph, on prend bonne note pour la prochaine fois !
    @ belledejour : ça dépend des saisons mais là clairement oui !
    @ christine j : ben voilàç, on est d’accord… C’est ok quelques minutes quand chacun a fini de manger, mais pas trois plombes sans surveillance en plein milieu du repas… 🙂
    @

  13. Il m’a dit – Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    vendredi 22 juin 2012 à 10:47

    […] pour qu’on ne dise plus que je ne vous les montre jamais de profil […]

  14. Mes toutes premières… Repetto | Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    vendredi 30 novembre 2012 à 14:16

    […] mettent un truc dans l’air à Deauville, mais à chaque fois que j’y vais, je me ramène des chaussures de fille (= avec des talons […]

  15. Memduh

    mardi 8 septembre 2015 à 21:25

    Is that really all there is to it because that’d be flabgerbasting.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.