jenna_lyons_jcrew_shoes

C’est le nombre de chaussures que possède Jenna Lyons, la directrice de création de J. Crew. J’aime quand elle avoue ne pas toutes les porter, mais être heureuse rien qu’à les regarder.

Donc fascination totale devant cette vidéo repérée à l’instant sur le DailyELLE. Comme Sophie Fontanel, mes préférées sont les Etta fleuries à talon pailleté, « business in the front, party in the back » et donc SOLD OUT.

jenna_lyons_shoes_j_crew_sparkle

Je suis J. Crew avec une curiosité exponentielle depuis plusieurs saisons,  la collection de l’automne prochain est, je vous le disais hier une de mes préférées de la fashion week. Leur ADN me parle, un style preppy relevé de détails précieux, une science du mix & match, la joie qui s’en dégage. Et tout ce que je vois de Jenna Lyons, son allure, son parcours et sa vision du métier, me séduisent.

Voilà une griffe que j’adorerais voir débarquer en France. L’eshop livre chez nous à prix modique, certes, ce qui règle le problème pour les accessoires, mais il y a tant de petites pièces un peu près du corps que j’aimerais pouvoir essayer, mixer en cabine les unes aux autres, comme la marque le fait en permanence dans toute sa communication visuelle. Avec cette démarche permanente de stylisme, quand la plupart des grandes enseignes ou sites multimarques se contentent de montrer leur collection article par article, en les accompagnant de pièces neutres, sans oser les mettre en synergie. Même Net-a-porter ou My Wardrobe auraient des leçons à prendre auprès de J. Crew. Et il me semble que c’est exactement ce qu’essaie de faire & other stories, la nouvelle griffe du groupe H&M.

Je n’aime évidemment pas tout chez J. Crew, mais je suis admirative de cet état d’esprit, qui stimule chez la cliente potentielle sa propre créativité autant que l’acte d’achat.

Sur les mêmes thèmes

62 commentaires

  1. Anonyme

    dimanche 17 mars 2013 à 18:32

    @gokusen, ladymarlene, Bali… : vive le Pape ! 🙂

  2. Balibulle

    dimanche 17 mars 2013 à 19:14

    @ gokusen : démonstration sans appel ^^
    @ ladymarlene : « Pour que j’aime le froid qu’on me donne la flamme » 🙂
    @ anonyme : plaît-il ?

  3. ladymarlene

    dimanche 17 mars 2013 à 20:32

    Mais pourquoi la surconsommation concerne t’elle exclusivement les fringues, la cosmétique et les chaussures ?

    Pourquoi ne parle t’on jamais des mecs qui se ruinent dans les gadgets à la pomme, des couples ou célibataires qui claquent leur 13ème mois dans des voyages au bout du monde dans des hôtels de luxe, (genre au Quatar), des collectionneurs d’oeuvre d’art ou des gens qui claquent de l’argent dans des bouquins ?

    Non, le bon vieux fond machisme et juédo chrétien fait que la surconsommation la compulsion et tous ce que les psys ont essayé de me soigner (lol de lol) concerne uniquement ce qu’on appelle la futilité.
    Mais la futilité est indispensable. La preuve ? Dans toute les dictatures, c’est la futilité et la coquetterie qui ont été supprimées en premier.
    Pour en revenir au sujet initial : en quoi c’est insultant ? Eh bien, simplement parce que des gens n’ont pas ce problème de la surconsommation vu qu’ils n’ont rien. Et précher comme le fait Loreau à de riches bobos de privilégier le moins pour le plus et la qualité pour la quantité, c’est oublier que des gens ne peuvent même pas s’offrir ce moins….

  4. ladymarlene

    dimanche 17 mars 2013 à 20:33

    Ah oui j’ai compris pour le pape : c’est le pape des pauvres.

    Mais n’oublions tout de même pas que renoncer à sa fortune, c’est déjà en avoir une à la base….

  5. gokusen

    dimanche 17 mars 2013 à 21:16

    @ladymarlene: je n’ai jamais prétendu que c’était un problème exclusivement féminin.;Bien entendu c’est un phénomène qui transcende le genre.
    Ne mélangeons pas tout: la futilité ; le léger voire l’art n’est pas forcément lié au phénomène de consommer.Effectivement les dictatures s’en prennent souvent à l’art en premier parce qu’il nous oblige à réfléchir et à réveiller nos consciences.Par contre les dictatures ont toujours parfaitement maitrisé la propagande(ex le nazisme) avec des techniques qui sont encore actuellement utilisées dans la pub.
    Pour reprendre un mot d’edgar morin l’inutile est indispensable: par ex la poésie est ce qui je crois fait de nous des êtres humains.Mais ce n’est toujours pas lié au fait d’acheter toujours plus, des choses parfaitement dispensables fabriquées souvent dans des conditions que nous préférons oublier
    Donc oui nous avons besoin de légèreté et d’inutile mais cela ne veut pas dire posséder 249 paires de chaussures: partager un poème de rimbaud coute moins cher.

  6. ladymarlene

    dimanche 17 mars 2013 à 21:25

    Amen…..

    Je ne dis pas que toi, tu prétends que c’est un problème exclusivement féminin, je dis juste que j’attends qu’on dise la même chose d’un homme qui claque la moitié de sa paye dans les gadgets à la pomme…donc d’ailleurs les méthodes de fabrication sont tout aussi catastrophiques.

    L’indispensable inutile est même un personnage de théâtre.

    Mais tout est une question de goût. Je peux lire Tolstoï ou Maupassant, je peux aussi lire « pretty little liars » ou n’importe quel roman de poulette. Je peux juste après aller m’acheter des chaussures car à cet instant là, j’en ai envie. Je peux aimer diverses choses futiles et en aimer d’autres utiles. Mais pour autant, je suis un être humain et un roseau pensant…je l’espère !

  7. Anonyme

    dimanche 17 mars 2013 à 21:32

    ladymarlene : « Dans toute les dictatures, c’est la futilité et la coquetterie qui ont été supprimées en premier. » : va voir la femme de Bachar ou celle de Ben Ali et tu nous en diras tant ! 😉

    gokusen : décidément tu n’arrives pas à digérer les 40 dernières paires ! 😉

  8. Gokusen

    dimanche 17 mars 2013 à 21:48

    En effet ce chiffre me parait trop mirobolant:)enfin je crois que le record
    D’imelda marcos est loin d’etre battu?si?

  9. ladymarlene

    lundi 18 mars 2013 à 13:03

    Je ne voudrais pas lancer un débat politique bien inutile mais il me parait toujours délirant qu’on retienne ce genre de détails parfaitement inutiles. Imelda Marcos avait 4000 paires de chaussures ? Et alors ? C’est ça qui a fait de son mari un dictateur sanguinaire ?

  10. Anonyme

    lundi 18 mars 2013 à 14:39

    -> non mais c’est paske son mari était un dictateur sanguinaire qu’elle a eu ttes ces chaussures ! Et c’est pas mieux…

  11. Malou Cheveux Courts

    mercredi 20 mars 2013 à 16:46

    Mais n’est-ce pas frustrant de les regarder sans les porter ???

  12. Isabelle

    lundi 15 avril 2013 à 17:35

    Je l’avais loupé ce billet. Complètement d’accord avec toi pour J.Crew. La marque qui si elle arrivait en France m’exciterait au plus haut point. Jenna Lyon a un sens incroyable de la mode. J.Crew pour homme est aussi génial et excitant. Pour son shoesing, cela ne m’étonne ni m’impressionne. La plupart de ses chaussures étant ses proto. Rien d’étonnant à ce qu’elle en ait autant et dont elle ne fait rien.
    En revanche, je bave un max devant les fameux escarpins qui ont été immédiatement sold out. Voilà une autre preuve de son sens de la mode. C’est Nicholas Kirkwood qui le premier a fait cet escarpin fleuri à bout rond et talon singulier – bien prometteur. Non, seulement elle l’a fait mais en mieux! Avec ce talon à paillettes, c’est trop bien, évident et désirable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.