Balenciaga-Classic-Velo-Bags-084332-Wine_1

Le vrai beau sac qui se patinera à vos côtés toute votre vie, contre vents et marées, saison après saison. Choisi après mûre réflexion, et des mois d’économies, comme un rituel de passage. Oui mais COMMENT ON LE RECONNAÎT ?

Des it-bags, j’en ai fantasmé quelques uns qui me sortent par les yeux aujourd’hui, depuis le Paddington de Chloé, jusqu’au PS1 de Proenza Schouler ou à l’Alexa de Mulberry. Je ne peux même pas leur reprocher de les avoir trop vus, car trop voir ne devrait pas être un problème pour le beau-sac-de-toute-une-vie, sans quoi on ne l’achèterait pas dans le but de le croiser tous les matins. Non le charme s’est juste rompu, comme dans un vieux couple.

Alors je le trouve où mon lifebag ? « N’achète pas griffé, malheureuse ! » ou alors une marque confidentielle, vous allez me dire. Oui mais… qui dit confidentiel dit que je ne connaîtrai pas le modèle de longue date… et que le risque de m’en lasser reste donc entier. Alors que quand vous connaissez un modèle par coeur (avantage du itbag) et que vous n’êtes pas encore lassée (miracle !), les chances que vous soyez faits l’un pour l’autre sont plus grandes, non ?

« Moi, je cherche sans cesse cet objet contenant de l’éternité, et je peux dire que chaque pull que j’achète, c’est en pensant à notre éternité à lui et à moi. Et pourtant, je me trompe si souvent. Le vêtement qui allait être un compagnon, perd encore plus vite sa magie qu’un moniteur de ski en costume de judo » écrivait Sophie Fontanel dans un billet très pertinent sur le sujet l’an dernier.

Comment on sait qu’on va acheter pour longtemps ? Ou est-ce que ça reste un Grand Mystère De La Mode ? (en admettant que ledit investissement ne vous claque pas entre les doigts prématurément).

Si j’essaie de prendre la question à l’envers et de lister les qualités de mon lifebag virtuel d’abord pour trouver le sac qui lui correspond ensuite, ça donne, en théorie :

– une couleur : pas noir ou cognac « pour aller avec tout« , FAUX AMIS. C’est le bordeaux qui va avec tout. Un lie-de-vin profond. Ou alors du vert (surtout kaki ou sombre).

– une forme : grosse contenance, avec deux poignées et une bandoulière rembourrée (mamiiiiie) pour que ça ne me scie pas l’épaule parce que j’ai mis ma vie dedans. Voilà qui élimine déjà pas mal de candidats (mais qui m’ouvre peut-être aussi le marché des sacs de mecs ?)

un cuir : très souple, craquelé et limite vernissé. Oui, c’est très précis… et ça réduit à peu près à zéro mes chances de trouver.

Pour l’instant, je ne vois que le « Velo » de Balenciaga ci-dessus dont j’aime bien le côté ventru, mais qui évidemment ne se fait plus dans ce beau cuir craquelé vernissé bordeaux sinon ce serait trop facile. Mais c’est bien, ça me permet de commencer à économiser pour pouvoir me l’offrir avant mon déambulateur. Et tiens, à propos de Balenciaga et de Velo et de trucs qui ne se font plus :

balenciaga_animalier_classic_velo

Edition limitée d’il y a trois ans. Ouais je sais, totalement hors sujet mais il tabasse, non ? Bon et vous, vous l’avez trouvé votre lifebag ou à votre avis, c’est comme le Yéti, ça n’existe pas ?

Sur les mêmes thèmes

66 commentaires

  1. Miss Nahn

    vendredi 16 août 2013 à 17:11

    Lister ce qu’on attend de « la chose » (un sac, un appart, une paire de chaussures, un bijou, un manteau, peu importe) que l’on veut acheter pour les 1000 ans qui viennent, ça aide beaucoup, ça m’est presque devenu indispensable pour acheter intelligent.
    Le problème c’est qu’en effet régulièrement tu arrives à la conclusion que ton mouton à 5 pattes personnel n’est pas sur le marché en ce moment.

    Je me console en me disant que ces objets précieux (même s’ils ne coûtent pas forcément cher) sont comme les gens que nous aimons, un jour nous les trouvons. Bon endroit, bon moment.

    Il faut de la patience donc.
    L’avantage c’est que cela permet d’économiser car le risque est tout de même très grand que qui dit beau sac d’une vie dit sac un peu cher 😉

    P.S: Évidemment je n’ai pas encore trouvé le mien, ce ne serait pas drôle sinon (et merde! c’est ça le truc qui nous plaît vraiment: chercher)

  2. LadyOmega

    vendredi 16 août 2013 à 17:16

    Oh le joli sujet philosophique que voici…
    Le problème du sac d’une vie, à mon sens, c’est toujours le problème de se lasser un jour… Les sacs dont je ne pense pas me lasser sont toujours de très belles marques, et alors le facteur prix me stoppe immédiatement!
    En l’occurence, le mien, c’est lui:
    http://www.lancel.com/#/fr/la-collection-lancel/maroquinerie-femme/collection-daligramme/dalichic-a05376-eg
    Le Dalichic de Lancel…
    Grand, énigmatique, délicat, racé, pratique, d’un prix indécent et totalement impraticable(ton sac à 1000€, sérieusement, tu ose le sortir de chez toi?). Donc je continue à user ma grande besace Eastpak à 60€ en le regardant amoureusement de temps à autre.

  3. Mallory

    vendredi 16 août 2013 à 17:17

    Bonjour,

    C’est marrant, je crois que nous sommes toutes à la recherche de notre idéal. Pour tout, tout le temps.

    Je veux dire: comment de petites robes noires a-t-il fallu essayer ? Acheter ? Porter ? Trouver ? Chercher ? Avant de décider que celle*-là, ranger bien soigneusement dans notre dressing, sera celle qui nous accompagnera dans nos moments les plus importants ?

    Pareil, pour LE pull de l’hiver, qu’on aimera ressortir chaque hiver et qui nous tiendra chaud, tout en sachant que non, nous ne sommes pas un sac en patates dedans.

    La paire de chaussures qui nous fera des jambes (seulement dans nos têtes certainement) de 6 km de long, le temps d’une soirée, d’un RDV, d’une danse.

    Et le sac, ah le sac.. je désespérais, jusqu’à ce qu’il y a quelques semaines où je me suis rendue aux Galeries Lafayette de Montparnasse, en attendant que mon train se radine. Et là…. boum boum boum, repéré au loin, un sac Gérard Darel, d’une couleur, forme, texture, parfaitement parfaite m’a tapé dans l’oeil.

    C’est lui: http://gerard-darel.placedestendances.com/collection-gerard-darel/pret-a-porter-mode-femme-fashion/sac/sac-simple-bag/rouge/fiche-produit,936790,936791
    En vrai il n’est pas rouge: il est mi bordeaux, lie de vin, grenat.
    Je crois que cette fois, je ne me suis pas trompée.

    Biz

    Mallory

  4. Anaïs

    vendredi 16 août 2013 à 17:17

    J’aime bien cet article, moi j’ai bien un ou plusieurs it-back. Mon top 1 le Neverful de Louis Vuitton medium (un monogrammé et un Mini Linen en bleu que j’ai déniché au KaDeWe à Berlin, je crois être la seule à avoir ce modèle à Genève), c’est le sac increvable…j’ai dû y transporter des tonnes..et il (en tout cas le monogramme, car le Mini Linen c’est no pluie, no vêtements qui détachent) vieillit super bien. Mon 2ème ce serait un Balanciaga, car en effet, il a un gros ventre, j’ai une édition qui doit-être genre medium, une 2ème génération de celui de la première photo. On peut y mettre pas mal de chose. Puis, je citerai certains sacs de chez Gucci, plutôt les moyens-grands modèles ceux où tu peux y mettre du A4. Le reste manche bamboo, pochette et mini modèle c’est pour celle qui ne transportent qu’un mini porte-monnaie et un portable, sinon tu passes ton chemin.

  5. Mallory

    vendredi 16 août 2013 à 17:19

    Combien*
    Rangée
    Sac à patates

    Bon sinon, la relecture, ça sert…. Oups !!!

  6. Anaïs

    vendredi 16 août 2013 à 17:26

    Oups, vu les commentaires précédents j’aurai dû me la jouer plus philosophe et moins matérialiste…. bref pas ma faute si j’ai été élevée par un Maman qui portait du Sonia Rykiel et qui tenait à me faire porter du Burberry dès que c’était la mode. Ainsi que du Poivre Vert LOL. Bref, ne me lancez pas des pierres..

  7. Le Professeur Debbie

    vendredi 16 août 2013 à 17:26

    Moi je reste follement amoureuse de ton Sid de Velvetine. Ses franges ne sont peut-pas supra intemporelles et über classiques (quoique pour moi elles le sont) mais je pleure des larmes de sang à chaque fois que je le vois, ce petit chat.

  8. Wonder woman

    vendredi 16 août 2013 à 17:28

    Celui qui fait mon bonheur depuis quelques mois… Le middey midnight de Gérard Darel. Je ne m’en lasse pas…. Ouais bon, on est encore dans les 6 premiers mois passionnels mais j’ai bon espoir.
    http://akwasatien.overblog.com/search/Gérard%20/

  9. Païennes

    vendredi 16 août 2013 à 17:40

    Tout comme le professeur Debbie, moi je reste sur mon Sid prune … exactement comme elles, ses franges et son look rock reste intemporels à mes yeux ..

    En fait, j’ai deux amants dont je ne me séparerai jamais : le Sid et le Palermo de Luléa, qui surpasse les Dreyfuss qui pour moi ne sont qu’une passade … (après 4 ans de vie commune, je les ai éjectés tous les deux, Twee et Billy, trop pas moi malgré mon côté roots …).

    Bref, je te souhaite de trouver l’amour de ta life <3

  10. Domininews

    vendredi 16 août 2013 à 17:48

    Je l’ai trouvé le sac de ma vie, c’est soit le vélo de balenciaga, ça fait 4ans au moins que je rêve de ce sac, soit le billy de jérôme dreyfuss, mais les deux sont chers, alors il va falloir attendre un peu avant qu’il ne soit dans mes petits mains

  11. kaneshi

    vendredi 16 août 2013 à 18:00

    Le premier flirt de Lancel….. Pas très grand mais wahou, quelle classe, quelle grâce! Il va avec tout, déniaise une tenue trop girly, féminise le combo jean-tee shirt- converses (cheveux gras) et rend tout beau tout ce qu’il entoure 🙂 un cadeau de ma grand mère que je veut bichonner toute ma vie (au moins!) Tombée dessus par hasard après des années de recherches du sac parfait, loin de ce que je voulais et pourtant… il assure depuis plus de 4 ans. Bon courage dans ta recherche, et belles rencontres en maroquinerie!

  12. Anonyme

    vendredi 16 août 2013 à 18:17

    Pour moi y’a aucun rapport entre le sac du haut et celui du bas.
    Le premier a ce cuir qu’on aime voir se patiner, ce côté sobre par le motif uni et sophistiqué par les boucles, incrustations et surpiqûres, mais aussi un aspect général indémodable et intemporel = tout à fait ce qu’il faut pour un sac d’éternité : je valide à donf !
    Le second en revanche c’est tout ce que je n’arrive pas à comprendre dans tes goûts : bi-matière (= abâtardi pour moi), motif leo/camouflage trop grossier et flou, présence de couleurs qui vont pas bien ensemble (bleu et fauve par ex), allure générale qui dans moins d’une décennie sera synonyme de ringardise caractérisée…

    Si la marque fabrique les 2 modèles c’est que tous les goûts sont dans la nature, mais qu’une personne flashe sur les 2 en même temps voilà qui paraît plus singulier !^^

  13. Balibulle

    vendredi 16 août 2013 à 18:53

    @ miss nahn : c’est ça, la malédiction du mouton à 5 pattes… Quant au prix, peut-être que c’est mieux qu’il soit prohibitif, comme ça on est sur d’être fidèle à l’heureux élu, haha !
    @ mallory : héhé + 1 dans la team bordeaux ! Et la recherche de l’idéal, c’est un moteur qui s’allume chez nous toutes à intervalles réguliers, tout au long de la vie (bon, et de plus en plus avec l’âge, faut le reconnaître ^^)
    @ anaïs : non au contraire, tant mieux tant mieux ! Moi ça me fait découvrir des trucs, et ça permet de varier les commentaires aussi ^^ Alors le « Neverfull » porte bien son nom ? 😉 Ca ne te scie pas trop l’épaule, ces anses toutes fines ?
    @ le professeur debbie / païennes : larmes de sang AT LEAST c’est vrai qu’il vieillit bien ce petit, et je l’ai d’ailleurs pas mal porté cet été MAIS, et Païennes en conviendra, en terme d’espace de rangement, c’est à peu près l’équivalent qu’une (petite) pochette, à cause du fermoir. Et ça, c’est pas lifebag.
    @ wonder woman : héhé, rendez-vous dans 10 ans pour faire le point 😉
    @ domininews : + 1 alors ! ^^
    @ kaneshi : j’adore quand tu dis « il rend beau tout ce qui l’entoure », voilà, c’est ça que je veux atteindre aussi avec mon futur et hypothétique « lifebag », tu l’as en quelle couleur et quel cuir ton Premier Flirt ?
    @ anonyme : ah, tu me valides le Velo bordeaux, cool ! Pour le deuxième, ben ce serait comme de me dire que je ne peux pas aimer à la fois les sushis et, euh, un bon McDo ? L’un n’exclut pas l’autre. Par ailleurs, comme je l’explique à la fin de mon billet, le second ne vise pas du tout une fonction de « lifebag » pour moi, là dessus on est évidemment d’accord. Ensuite on aime ou on n’aime pas bien sûr. Et je ne peux pas te laisser dire que bleu et fauve ne vont pas ensemble, ce sont des couleurs complémentaires enfin !

  14. Marie

    vendredi 16 août 2013 à 19:34

    Je l’ai enfin trouvé pour ma part ! Le muse d’YSL ( pas le muse 2) en noir. Après des années d’errances et de ratage j’ai fini par me dire qu’il fallait se jeter à l’eau

  15. Olivia

    vendredi 16 août 2013 à 19:45

    Le mien c’est un Gérard Darel Miday Midnight.J’en ai rêvé et en arrivant dans la boutique il était là…Je l’ai adopté,ça fait 4 ans et je ne m’en lasse pas.
    J’en ai acheté d’autres depuis,Darel ou pas,chers ou pas mais celui là c’est mon chouchou qui va avec tout.Un gris pas trop foncé qui se patine avec les années.
    Il a une grosse valeur sentimentale car acheté juste après le décès de mon papa avec de l’argent qu’il m’avait donné et que je ne voulais pas claquer dans une facture ou des diamants.
    Je trouve qu’il me rend chic même avec un jean et des converses.Mon Gégé (c’est son petit nom) je l’aime d’amour…

  16. aurelie

    vendredi 16 août 2013 à 19:47

    ahah pour moi c’est le longchamp legend noir verni le modele de taille moyenne, je l’ai depuis plus de 5 ans et j’en suis fan!! Je vais surement m’en acheter un autre dans une autre couleur pour le printemps prochain

  17. Coco

    vendredi 16 août 2013 à 19:56

    Le problème des « it » bags, c’est qu’ils sont trop « reconnaissables » : lorsqu’une fille en porte un, on cherche la marque de ce dernier avant de regarder la silhouette (j’irais presque jusqu’à dire que celui-ci parasite l’allure). Alors qu’un sac de qualité, en bon cuir et répondant à nos attentes et à notre mode de vie, a beaucoup plus de chance de finaliser joliment notre look et de servir notre style.

    Il ne reste plus qu’à le trouver… et c’est là que les choses se corsent ! Peut-être chez LaContrie, qui propose des sacs semi-sur mesure ?

  18. Balibulle

    vendredi 16 août 2013 à 20:24

    @ marie : c’est celui de Robin Wright dans « House of cards » (je vous en reparle bientôt d’ailleurs, son look dans la série vaut un vrai billet !) ^^
    @ olivia : oh… c’est hyper touchant.
    @ aurelie : pas mal ! Je ne le connaissais pas, et j’aime bien en taille XL aussi :
    http://mercredie.com/2013/04/tenue-hiver-maje-jean-scotch-gris-choies-givenchy-bottes-shark-sheinside/
    Mais pour moi il lui manque une bandoulière ! Le vernis se conserve bien ?
    @ coco : tu penses bien que j’ai regardé quand tu en as parlé… 🙂 Mais je n’accroche pas à leurs designs de base, en plus ils ont une ligne assez rigide et je cherche qqch de plutôt « mou ». Mais heureusement parce les tarifs sont, là, totalement inimaginables pour moi ! ^^

  19. ladyfafa

    vendredi 16 août 2013 à 20:29

    Bon là tu me fous le stress pour en trouver un moi aussi! J’avoue que je n’y pense pas, j’ai quelques Céline vintage et donc moins chers-ben oui s’ils ont duré jusqu’ici y’a pas de raison qu’ils durent pas encore 30 ans!
    Sauf que petite contenance et donc=placard… J’ai même une minaudière vintage YSL, qui ne sert qu’à décorer mais je ne m’en séparerai pas!
    Et sinon, j’avoue, je me promène tout le temps en tote bag, est-ce que ça peut être mon itbag? 🙂 Je n’arrive pas à mettre le prix fort parce qu’au fond je sais qu’aucun sac ne dure jamais s’il est souvent porté et que je ne crois pas vraiment à ce concept, je me demande s’il faut forcément y mettre le prix pour avoir l’impression d’avoir un sac « intemporel », bon bien sûr le prix, le rêve tout ça je comprends hein! Résultat je suis en retard et j’ai mal à la tête 🙂

  20. Helnou

    vendredi 16 août 2013 à 20:46

    Moi jte dis le sac intemporel : c’est le nightingale de givenchy en marron foncé. Il est simple il est beau il est impossible de s’en lasser. Des que jaurais les 1300€ qu’il faut j’irais me l’acheter et la je deviendrai une lady

  21. Jo

    vendredi 16 août 2013 à 20:50

    Hello,
    Je suis une lectrice de l’ombre mais je ne pouvais pas ne pas commenter sur ce billet..!
    Tes questionnements résonnent en moi et j’espérais vraiment avoir une petite lumière a la fin du billet… 😉
    Aujourd’hui, on a un tel choix qu’il est difficile de vraiment vouloir un sac et faire durer le plaisir de le porter quotidiennement..
    Jusqu’à maintenant, malgré mes différents coups de coeur : Jamily de chez Abaco, Twee de l’ami Jérôme D, Boston vintage Céline et même Jumbo de Chanel (coup de bol monstre en dépôt vente!), je ne suis jamais restée fidèle.. Je rêve du Pashli bi-texture en noir de Phillip Lim mais je reste dubitative… Et j’ai fini par craquer sur une besace Natasha Petal to the Metal de MJ… Sur lequel j’avais flashé à sa sortie il y a qq années sans céder..
    Je m’egare mis je crois en effet que le sac parfait n’existe pas même si on finit quand même par déterminer les caractéristiques qu’il doit absolument avoir mais quel plaisir de commettre des petites infidélités dans cette quête constante! Bonne continuation dans tes recherches..
    Ps : c’est bête à dire mais je reviens toujours au noir, bouclerie or quand je cherche de l’intemporel mais la piste lié de vin ouvre de nouvelles perspectives!

  22. Anne & Dubndidu

    vendredi 16 août 2013 à 21:13

    Pendant plusieurs années j’ai cherché, je voulais vraiment m’offrir LE sac qui me correspondait mais avec des critères assez précis… mais sans vraiment me ruiner non plus justement par crainte de me lasser.
    J’avais hésité longtemps avec un Darel… mais trop vu…
    Puis finalement quand j’avais abandonné, au détour d’un stand Galeries Lafayette, je suis tombée sur la nouvelle collection Lancaster, une marque pour laquelle j’avais énormément d’apriori
    Mais j’ai craqué et je ne regrette pas le voilà
    http://pinterest.com/pin/15551561186287775/
    Un peu mou, un beau cuir noir, des poches, une bandoulière…
    Il a des airs de Balenciaga, mais garde son identité. bref, pour un premier « vrai » sac pour moi… j’en suis très très satisfaite

  23. Mathilde

    vendredi 16 août 2013 à 21:54

    Coucou balibulle

    Pour ma part j’ai aussi trouvé mon itbag, même s’il n’est pas aussi « haute couture » que d’autres : c’est le Nova de Lancaster, couleur brique de Toulouse (oui à Toulouse certains appellent le bordeaux-lie de vin comme ca ^^).
    Et je suis parfaitement d’accord avec ce que tu dis dans ton article, il va avec tout, contrairement au noir !!

  24. Stéphanie

    vendredi 16 août 2013 à 22:46

    Je croyais que j’étais la seule éternelle insatisfaite du sac… Je suis assez fan de mon muse 2, vernissé noir et daim, mais évidemment, il y a un mais, qu’est-ce que c’est que cette fermeture ? Franchement pas pratique, du coup je le laisse assez souvent ouvert…
    Mon idéal a moi permet de transporter ma maison, plutôt mou mais avec de la tenue, simple, sans clous ni franges ni trop de fermetures, assez dadame mais pas chiant et beige de préférence… Quelqu’un a déjà croisé ça ?

  25. Athi

    vendredi 16 août 2013 à 23:49

    Tristement banal, mais pour moi ce serait un Birkin, ou un Dreyfuss (ma cousine en a un, putain qu’il est beau), le Sid me fait aussi pas mal pleurer comme le Pr Debbie. Bref, un peu structuré comme le Birkin, ou mou comme un Dreyfuss ou un Velvetine, je ne pourrai JAMAIS choisir LE sac de ma vie, parce que si j’y arrivais, je commencerais une dépression pour cause de but atteint dans la vie… Tu me suis?

  26. Supertomate

    vendredi 16 août 2013 à 23:54

    Moi, j’en ai 2/3 que je traine depuis qq années : un Brontibay, un en tissu kaki J.Dreyfuss pour la Déroute et surtout, un sac en cuir de chez M0851, une marque montréalaise, qui se patine magnifiquement depuis 5 ans. Il est très unisexe, cognac, mais parfait pour moi.

    http://www.m0851.com/boutique/collections/classics/sac-week-end-BALWE200720099/

  27. elise

    samedi 17 août 2013 à 2:41

    ben moi… j’y tiens pas! En fait je ne porte que des petits sacs, et donc, j’en change tout le temps, quand ils sont usés. Je suis plus obsessionnelle des manteaux que des sacs!

  28. M*

    samedi 17 août 2013 à 10:20

    J’ai bavé pendant des années et des années devant le Premier Flirt de Lancel. Je le voyais comme un sac récompense. Je m’étais dit que je me l’offrirais quand je décrocherais l’agreg, mais même une fois agrégée, je ne l’ai pas fait. Pas osé mettre autant dans un truc aussi futile. Mais il m’obsédait vraiment; les vendeuses des Galeries de ma ville peuvent en témoigner. J’ai fini par craquer trois ans plus tard sur les encouragements de mon copain lorsque notre petite fille est née. Je l’ai pris en ivoire avec les coutures marron glacé. Et depuis deux ans et demi …. il dort dans mon placard, trop peur de l’abîmer! 😀

  29. Fabignou

    samedi 17 août 2013 à 11:24

    Je crois que le secret pour trouver son lifebag c’est d’avoir un vrai coup de coeur, mais pas celui orienté par tout ce qu’on peut emmagasiner d’images, mais celui qui nous fait dire : « ce sac, c’est tout moi » !
    J’ai trouvé le mien il y a deux ans, un Abaco, bordeaux 😉 en cuir lisse et python. Le genre qui va bien se patiner, et qui correspond à mes goûts de toujours, pas trop grand parce que ça ne me va pas (typiquement, j’adore la silhouette des Balenciaga mais ils sont beaucoup trop grands, pas moi du tout).
    Il représente tellement mon idéal de sac que j’ai envie de me l’offrir en noir ou camel, parce que le bordeaux ne va pas avec mon manteau rouge adoré (c’est le seul problème quand on est obsédée par une couleur, la complémentarité 🙂 )

  30. Blondie

    samedi 17 août 2013 à 13:49

    Je me rappelle très bien le jour où je me suis offert le 24 heures de Darel en cuir noir. C’était il y a trois ans, un jour d’été en sortant du boulot. Il était déjà « old » pour toute modeuse qui se respecte, mais je l’ai tellement voulu. Vu partout, porté par toutes les nanas de ma classe à l’époque, mais celui-là c’est le mien, et c’est ce qui le rend différent. Je l’ai trainé (et je le traine encore) partout : en cours, au boulot, en vacances, au stade, en soirée avec des potes… Bref, je l’aime et je le garde ! Je risque de lui faire une petite infidélité avec un Johan en veau noir parce que sa forme est top, et que j’ai d’ores et déjà réservé ce prénom dans un coin de ma tête pour mon futur fils.

  31. Anaïs_Bis

    samedi 17 août 2013 à 14:10

    Impossible pour moi non plus de résister à l’envie de commenter, tant ce sujet me (nous!) parle….Je suis super concernée car j’adore les sacs à main et j’en ai acheté bon nombre, pensant toujours dénicher THE one. J’ai fini par craquer en juin pour un Muse 2 en cuir noir, moyen modèle, en me disant qu’il serait indémodable et que je m’en lasserai pas….Las ! Je commence déjà à regarder le autres ! Comme le désir est difficile à dompter…En plus, je lis les commentaires, découvre des noms inconnus, google..et tombe par exemple sur le Philip Lim (Pashli) juste sublime…j’adore aussi le trapèze de Céline …et tant d’autres ! Bref, les filles, en somme : on n’est pas sorties de l’auberge. Bonne chance à toutes !

  32. Bénédicte

    samedi 17 août 2013 à 14:24

    LE sac idéal n’existe pas, il en faut au moins 3, un cabas d’hiver (foncé), un cabas d’été (plus clair, en toile) et un petit sac pour les sorties ou les jours « légers ». Au moins, j’ai dit..

  33. Murielle

    samedi 17 août 2013 à 15:47

    C’est bizarre je n’ai jamais pensé à investir dans un sac qui durerait des années. J’achète des sacs pas chers, je me lasse très vite.
    Par contre deux critères indispensables pour moi :
    – une bandoulière absolument, car tenir son sac toujours à la main ou au creux du bras, bof surtout quand il faut faire ses courses.
    – une fermeture centrale tirette, je n’aime pas qu’un sac reste ouvert de peur de perdre quelque chose ou que quelqu’un puisse y glisser la main pour voler.

  34. Marine92

    samedi 17 août 2013 à 17:26

    Coucou,

    Premier commentaire en ce qui me concerne je crois… Mais quel sujet 😉

    Je suis une dingue des sacs et en ai épuisé quelques un, et je me lasse…
    Mon dernier achat, un sac Evelyne Hermès bleu jean comme j’en rêvais… avant!
    Bien sûr il me plaît mais je serai capable de m’en séparer.
    Finalement ceux que j’utilise le plus sont les cabas paillettes Vanessa Bruno et mon Neverfull LV grand modèle.

    Je regarde même depuis quelques jours les nouvelles versions en cuir épi (tarif un peu chaud pour un cabas).

    Cependant, j’ai acheté la montre de ma vie, une Chanel J12 il y a 10 ans au décès de mon grand père, valeur sentimentale comme pour Olivia, et c’est THE montre. Une autre me fait de l’œil depuis plusieurs années mais je sais que rien ne sert de l’acheter, je ne saurais pas ne plus utiliser ma J12, je l’ai dans la peau!

    Je m’en vais regarder les autres Dreyfuss et Muse, voir si je trouve mon bonheur.

  35. marie75anne

    samedi 17 août 2013 à 18:20

    Hello,
    j’adore ce genre d’article qui trahisse bien nos paradoxes. Aimer la mode, s’en amuser, mais avoir envie en même temps d’être au dessus de la mêlée avec des intemporelles… chercher l’erreur…
    Maintenant je m’autorise 1 sac par an.
    En 2013 c’était un Amélie Pichard drôle, original et très 50′ je n’ai plus envie de mou. Je suis bien embêtée d’étudier sérieusement l’acquisition d’un timeless de chanel (????) sous couvert d’une pseudo envie d’élégance… 3000 euros dans un sac..???? ça à un prix l’intemporalité ? celui de la folie ? l’internement je ne vois plus que ça…

  36. cachalotte

    samedi 17 août 2013 à 19:55

    Comme beaucoup, je rêve de nombreux de sacs, chers, moins chers… Mon prochain gros craquage sera certainement un Trapèze de Céline, mais si je sais que ça ne sera pas LE lifebag. Celui-là je l’ai trouvé, au hasard d’une vente presse Jérôme Dreyfuss, un vieux Billy L d’exposition beige, une peu décoloré et fatigué, acheté une bouchée de pain. C’était mon premier sac de luxe, j’ai écrit mon nom et la date sur la doublure, comme pour signifier qu’il ne me quitterait jamais (ça frise le sacrilège pour certaines, je sais !). Je l’aime pour beaucoup de raisons, notamment son côté pratique, et je sais que lorsque celui ci sera épuisé, un de ses frères prendra le relais. Il est peut-être vieux et abîmé, mais mes autres sacs peuvent le jalouser !

  37. Anna

    dimanche 18 août 2013 à 11:24

    Je pense que c’est comme le Dahut…j’ai déjà acheté un it-bag que je pensais lifebag et le charme s’est rompu trés rapidement. Est resté le sentiment que ce sac ne vaut pas son prix. Mais je ne peux parler que pour moi. Comme Sophie Fontanel, je me lasse de ce que je pense être un objet pour-toute-la-vie (surtout que je suis lucide sur le fait que j’aime trop la mode pour continuer à aimer envers et contre tout un objet qui se ringardise forcément à un moment), et parfois des objets insignifiants restent année après année. Et si on faisait un bilan quand nous serons de vieilles mamies ?? On aura enfin une idée claire sur le sujet et on se sera pas mis la pression toute notre vie pour avoir THE objet intemporel 😉

  38. agatano

    dimanche 18 août 2013 à 14:49

    dans l’idéal : le birkin d’hermès, même si c’est et ça restera sans doute un fantasme…
    dans la pratique : je préfère un sac que je n’ai pas payé une blinde, pour pouvoir justement l’emporter partout sans crainte (les sacs chers qu’on a peur de trimballer, merci j’ai donné…). Bref du solide, qui fait pas « plastok », et dans des couleurs passe-partout (mais pas que noir, parce qu’on retrouve rien dedans)…

    Bref l’esprit pratique a fini par l’emporter chez moi!

  39. Justine (Félicie & Cie)

    dimanche 18 août 2013 à 17:42

    Pas de it bag pour moi. De toutes façons, je n’y connais rien (et n’ai pas envié d’en savoir plus sur le sujet) et je refuse d’y laisser un bras…
    Par contre, de beaux sacs traversent ma vie et m’accompagnent pendant plusieurs mois avant de laisser la place à un autre. Mais jamais plus de 250€ et souvent la même marque (plusieurs Nat & Nin et un Sézane l’an dernier) à laquelle je suis attachée <3

  40. meilab

    dimanche 18 août 2013 à 18:39

    Je me pose les mêmes questions existentielles que toi concernant la pérennité de mes fringues dans mon dressing! Je vide beaucoup, à chaque fois que j’achète en fait….Je me demande si je préfère ce pull à un autre résidant de ma penderie, ou un top à un autre,hantant mon tiroir depuis des lustres. Si c’est un NON , et bien je n’investis pas. Pour les sacs même combat. Mais je crois que j’ai quand même « des sacs de ma vie ». Le 1er »cher » : mon Billy L moka, toujours prêt, mon doudou. Mon flash, gros cdc celui auquel je reviens toujours : un Balenciaga giant Day bleu électric. Et enfin mon PS1 tan, acheté d’occas, déjà un peu patiné, cherché longtemps, trouvé depuis peu, mais qui me correspond tellement en terme de praticité, de format, de tout en fait…. Enfin un A.Wang, le créateur pour qui classique reste antinomique. J’ai le Lia Sling en velours charbon, et pour raison que j’ignore, je n’arrive pas a le vendre. Je le mets toujours avec plaisir, plus un bijou je crois. Dans mes rêves, un Celine classic Box, ou un SC de Vuitton pourraient rejoindre mon étagère…

  41. Sandrine

    dimanche 18 août 2013 à 20:27

    J’aime cet article… je suis une collectionneuse de sacs. Tous en cuirs, tous prénommés… comme une grande fratrie… de 11 « enfants » actuellement. Des prix variables, d’une centaine d’euros à six cents euros (tous achetés à prix réduits – soldes, vp etc…), des couleurs variées (du vert flashy au cognac, en passant par le rouge, le bleu électrique, l’aubergine ou le jaune safran – pas un seul noir). Je les cajole, prends plaisir à en changer, à les assortir aux saisons, mes tenues, mes envies, mes sorties…
    Mon rêve : probablement le Orlov de Céline… celui-ci m’avait vraiment fait de l’œil.. mais inabordable au moment où : http://www.videdressing.com/sacs-a-main-en-cuir/celine/p-511558.html

  42. Balibulle

    dimanche 18 août 2013 à 20:53

    Suis au taquet pour aller voir tous les modèles dont vous me parlez ! Et j’ai trouvé une mine d’or…
    http://www.thehandbagconcept.com/

  43. Gégette

    lundi 19 août 2013 à 11:20

    moi j’ai eu la chance de ne pas avoir à le choisir.

    mon chéri m’a offert le cabriole de repetto pour mon anniv

    alors certes il scie les épaules, mais il a une dimension sentimentale qui rattrape tout

  44. MC

    lundi 19 août 2013 à 13:26

    Je ne te dis pas merci, grâce à toi, je viens de m’acheter le simple bag de Dareil en bordeaux clouté sur les anses, à 50%..il est beauuuuuuuuuu !

  45. L'Oliphant

    lundi 19 août 2013 à 13:41

    On zappe trop pour acheter pour 1000 ans à notre époque non? j’en suis arrivée à la conclusion que tout objet possédé perd un peu de sa valeur…je ne me saignerai donc pas les veines pour un sac, une paire de chaussures ou autre. Acheter intelligent, décalé, moderne, oui, mais en gardant les pieds sur terre, et en s’avouant que dans 3 mois l’objet ne m’obsèdera de toutes façons plus du tout, remplacé par un autre sans doute….

  46. Lucie-B

    lundi 19 août 2013 à 14:52

    @Supertomate: Moi aussi j’ai toujours le Jérôme Dreyfuss kaki pour La Redoute, il a l’air de rien mais il donne vraiment une dégaine cool 🙂

  47. patounettechatte

    lundi 19 août 2013 à 15:13

    Vaste sujet !!! Moi, j’adore les sacs, tous !!! En cuir, en plastoc, en tissu, ect…. Les it-bags sont beaux c’est certains MAIS si ruineux !!!! Moi, je me lasse toujours, toujours, toujours… Alors je ne prendrais pas le rique de me ruiner pour un sac !!! Mon dernier vrai coup de coeur est en sac en cuir rose (fushia), pas trés grand, un cuir merveilleux, mais ce n’est pas une marque particulière, c’est un sac italien qui vient d’une boutique adorable sur Aix : « Moods » (?!) ! Leurs sacs sont trés beaux, de bonne qualité et pas ruineux !!! En plus c’est un cadeau de mon pére pour un noël, je le ressort régulièrement depuis !

  48. Ines

    lundi 19 août 2013 à 15:30

    Moi aussi lectrice de l ombre…un post sur les sacs ne pouvait pas me laisser muette..
    un Lifetime bag c est a mes yeux un investissement, le sac que l on pourra garder toute sa vie et que l on pourra transmettre a ses descendants ….le sac qui prendra de la valeur en murissant…
    Dans cette categorie, il y a 2.55 de Chanel et les Kelly/ Birkin de Hermes – alors oui ils coutent un bras, mais les avoir, c est comme acheter une part de l histoire du sac a main..et ils peuvent se porter tous les jours , se declinent a l infini avec toutes sorte de tenues ( parce que oui Cognac/ Noir sont des faux amis…mais la forme est aussi important pour « aller avec tout »)

    pour le reste, il y a les It Bag, qui ne durent qu un temps…et qu on est heureux d avoir sur le moment mais qui vieillissent si mal ( j ai du bazarder mon paddington tellement je pouvais plus le voir en peinture!) ou ceux qui ne promettent rien mais qui sont si facile a porter ( les LV et autre Goyard)

  49. Nunu

    lundi 19 août 2013 à 16:39

    Je sais pas s’il existe mais je reste persuadée qu’un ‘précieux’ intemporel, transmis de génération en génération, patiné par le temps et rempli de vécu s’en rapproche plus (comme un cuir cognac de pas loin 30 ans d’âge que j’ai encore eu plaisir à ressortir cette année).

  50. Laëti

    lundi 19 août 2013 à 16:53

    Coucou,

    C’est vraiment très joli 🙂

    Laëti

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.