big_chunky_knit_emerson_fry_ivory_sweater

En découvrant ma capsule hivernale, vous avez crié en choeur : « Où sont les pulls ? » À qui le dites-vous !

Les plus ancien(ne)s d’entre vous ici s’en souviendront peut-être, le pull et moi, c’est un feuilleton tragicomique. Je trouve que ça ne me va jamais, il n’est jamais assez long, l’encolure me fait une poitrine de cantinière, les manches des bras de routier, j’ai peur que ça gratte, et à chaque fois que je biaise en finissant par acheter, à la place, le GGU (Gros Gilet Ultime), il finit à la poubelle en un rien de temps, tellement il disparaît sous les bouloches. Ce fut le cas pour ce Zara et cet American Vintage.

Donc oui, depuis des années, je passe l’hiver sans gros pull. Je glisse une polaire sous ma parka quand ça commence à cailler sévère, et ça s’arrête là. Je n’en essaie même pas en boutiques, je n’en commande pas sur le Net, j’ai renoncé.

Autant vous dire qu’une fois qu’on trie massivement sa garde-robe, c’est une absence qui saute encore plus aux yeux. Et on finit par se poser des questions. J’ai longtemps cru que les blazers n’étaient pas fait pour ma morphologie, jusqu’à tomber par hasard sur la bonne coupe. Est-ce qu’il ne pourrait pas en être de même pour les pulls ?

Si je récapitule, qu’est-ce qui pose problème ?
1) Longueur
2) Encolure
3) Largeur des manches
4) Matière

Mettons que je trouve un pull suffisamment long, avec une coupe droite, un col qui ne soit pas rond, des manches un peu ajustées, et une belle matière… Tiens, tiens :

black_chunky_knit_sweater

Imaginez ma fébrilité en tombant sur ce modèle chez nos amis d’Emerson Fry. Je le sais pour avoir acheté des flares chez eux, la qualité est vraiment au rendez-vous. De quoi justifier un benchmark précis.

COUPE & LONGUEUR
Le + Un col roulé, hop, la question du col rond qui tasse est réglée. Et les manches ont l’air ajustées. Bonheur, la longueur est précisée dans le guide des tailles, 27 pouces, c’est à dire 68 cm. Ca se rapproche sympathiquement des 74 cm de ma tunique parfaite
Le – Mais est-ce que ça se rapproche assez ? Est-ce que ça ne va pas être, quand même, un poil trop court ? Au point que je sois à l’aise en jupe (genre, look du milieu ci-dessus)… mais pas en slim ?

MATIERE
Le + 100% italian wool, ok, ça se pose là, pas de cochonneries dedans. Je peux nourrir l’espoir que ça ne bouloche pas.
Le – Et merde, est-ce que ça gratte ? Et puis quand même, est-ce que c’est SÛR qu’il ne va pas boulocher ? Comme il paraît que c’est une histoire de longueur de fibres et pas de qualité de laine, et qu’un peu de synthétique permet, paradoxalement, à la laine de mieux tenir… En fait je ne suis pas plus avancée.

PRIX / ENTRETIEN
Le – woutch, 315 euros le pull + les frais de douanes + le pressing (nettoyage à sec only)… ça va chiffrer sévère.
Le + bon, en même temps, si c’est le GPU (Gros Pull Ultime) qui va me faire tout l’hiver, et les suivants… Le cost-per-wear peut descendre assez vite. Si je le porte une quinzaine de fois cet hiver, ça fixe le CPW à une vingtaine d’euros la première année, puis une dizaine d’euros la suivante… S’il tient toutes ses promesses, pourquoi pas ?

chunky_knit_turtleneck_sweater

COULEUR
Le + Un bonheur n’arrivant jamais seul, le pull existe en deux couleurs… Mais vu mon teint d’endive de novembre à mars, je n’ai pas intérêt à m’aventurer sur la version claire, donc pas de tergiversation de ce côté.
Le – En même temps, j’ai les cheveux très bruns en ce moment, donc noir sur noir, ça ne tranchera pas des masses, est-ce que ce sera joli quand même ?

VERDICT
Je suis toujours partagée. Depuis que j’ai attaqué mon optimisation de garde-robe, je garde en tête ce principe appliqué par Dead Fleurette, quand on trouve LA pièce parfaite, on n’en cherche plus d’autre. Et je sais, sur un certain nombre de basiques, que c’est ce que je vais faire. Ca fera d’ailleurs l’objet des prochains billets, LE perfecto, LA chemise en jean, LA jupe en cuir, etc. Plus vos critères sont précis, plus la pièce est dure à trouver, mais le jour où vous la trouvez, JACKPOT.

Je regarde ces photos et je me dis que c’est peut-être lui, le GPU, et que ce serait con de passer à côté. Mais trop d’inconnues ne sont pas réglées pour un prix aussi conséquent. En cherchant un truc équivalent côté créateurs, chez La Garçonne, Net-a-porterMy Wardrobe ou Yoox, je ne trouve pas forcément mieux et c’est tout aussi, voire encore plus, cher.
Je serais peut-être peinarde en achetant un gros pull en coton et qui ne bouloche ni ne gratte, MAIS JE N’EN TROUVE PAS (sauf rayon hommes, donc pas coupés pour moi ou alors avec encore, de l’acrylique dedans). Et je me retrouve à la case départ.

Pffff, bon ben je suis désolée, il va falloir que je vous le fasse, le coup de « vous le sentez comment, et vous me conseilleriez quoi » ?

Photos : Emerson Fry

Liens simples en anthracite, liens affiliés en bordeaux

 

Sur les mêmes thèmes

102 commentaires

  1. Frida

    mardi 7 février 2017 à 16:07

    Je ne conseille pas les pulls en coton c’est vraiment de la daube (à part mon zara turquoise mais il bouloche fond, c’est uen sorte de mini tube jersey de coton tricoté, en qualité c’est une horreur), ça se déforme c’est épais on gèle en hiver on creve de chaud en été (je ne compte pas les demi saisons qui ont tout du mythe quand on ne vit pas sous clim ou dans un appart sec et chauffé), ça met 6 mois à sécher (sauf si on a un appart de bourgeoise avec la place de caser un sèche linge ailleurs que dans le passage) et els coloris foncés se délavent. En plus les fibre cassent. Le pull coton une fois sorti des modeles plein été (encore que je trouve ça moche) c’est vraiment de la camelote doublée d’une usine à gaz.

  2. Le Gros Col Roulé | Balibulle

    mercredi 23 octobre 2019 à 17:43

    […] et vieillissant.=> Chou blanc.À l’automne 2013, je vous exposais ma théorie sur le Gros Pull Ultime (GPU) (je suis assez binaire, pour moi le monde des pulls se divise entre petits et gros).=> Chou […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.