Je ne m’en lasse pas.

D’ailleurs elle existe depuis quand cette campagne l’Oréal avec Doutzen Kroes ? 2012 ?
Elle est toujours affichée dans mon Monoprix (oui, celui où ils vendent le Gel-Douche-du-Péché) et j’ai toujours une seconde de sidération quand je passe devant.

On a besoin de quoi d’autre, finalement ?

Oh je vous vois venir. Qu’à ce rythme-là, si on m’écoute, autant arborer un uniforme sur la plage. Et qu’un défilé de filles en une-pièce noir c’est quand même moyennement fun.

Pour tout vous dire, je ne m’inquiète pas. Il y aura toujours des marques pour proposer d’autres modèles, et toujours des femmes pour les porter.

Mais suite à mon billet sur les « phrases de chevet », je ne pouvais pas ne pas rebondir, parce que voici la parfaite mise en application de celle de Dominique Loreau « Lorsque vous avez trouvé la perfection d’une forme, arrêtez-vous là, ne cherchez pas à tout prix l’originalité ». Le maillot de bain noir col V, c’est la forme la plus adaptée pour moi, celle dans laquelle je me sens le moins insécure.

J’ai passé des années à essayer de rendre ludique « l’épreuve du maillot». Que ce soit dans l’euphorie des étés où je me sentais bien dans ma peau, ou dans le malaise diffus de ceux où je restais collée à mon transat jusqu’au dernier moment, je n’ai jamais désarmé.
Un été où je n’achetais pas un (plusieurs) nouveau(x) maillot(s) de bain n’était pas vraiment un été, il fallait que ça change, que ça bouge, que j’essaie plein de formes, de couleurs différentes. Pour me dire que c’était joyeux et vivant tout ça. Que c’était par la multiplicité chatoyante que l’épreuve cesserait d’en être une.

Et puis il y a deux ans, j’ai racheté un une-pièce noir tout bête.

Le « Jade » de Princesse Tam Tam, celui qui faisait – version cobalt – leur campagne d’affichage.

jade_maillot_princesse_tam_tam

Et tout est devenu plus simple. Dans ma valise, dans mon corps, dans ma tête. « Lorsque vous avez trouvé la perfection d’une forme, arrêtez-vous là». Je rajoute une jupe, un short, et roule.
Je vous ai déjà seriné, à propos de mes vacances aux Bahamas, l’exemple de mon ami Baptiste qui a arboré un seul maillot pendant toute la semaine. Façon drapeau allemand, lui allant parfaitement, et grâce auquel on le repérait de loin, maillot qui « était lui ».

J’ai compris que moi aussi je pouvais faire ça.
Je suis la fille au une-pièce noir.

Pour une dame, un seul maillot c’est parfois juste, deux c’est l’idéal.
Alors je viens de m’offrir le modèle de cet été, toujours chez Princesse Tam Tam, l’Olympe. De loin, à peine différent du Jade, au lieu d’avoir un revers façon tailleur, il est bordé de croquet. Et c’est parfait comme ça.

princesse_tam_tam_olympe_maillot

J’ai décidé de me séparer de tous mes autres maillots.
Les bustiers que j’ai achetés l’été dernier et dans lesquels je suis en permanence inquiète.
Les deux-pièces, que j’ai toujours sous le coude au cas où un jour je me réveillerais débarrassée de mes complexes (haha), et qui, à chaque fois que je tombe dessus, me font me sentir un peu minable. Ils seront très bien à demeure chez mes parents, le seul endroit où je m’autorise à faire la crêpe le ventre à l’air.
Mon Lisa Marie Fernandez de James Bond girl aussi beau… qu’inconfortable.

En revanche, pour rien au monde je ne lâche mon Aquasphere acheté en 5 minutes chez GO Sport pour un reportage, et parfait pour les activités plus sportives.

Voilà, deux décolletés pour faire la belle, un nageur zippé pour faire la folle.

Je ne serai probablement jamais à l’aise en maillot. Mais j’ai décidé de m’autoriser le maximum de bien-être possible. Si ça veut dire renoncer à toutes les tendances, couleurs et formes qui me font envie sur le papier ou sur les autres, alors ok. J’ai fait la paix avec cette idée. Parce que je suis la fille au une-pièce noir.

Sur les mêmes thèmes

99 commentaires

  1. Valise, chemises et kilos en trop - SPECIAL MODESPECIAL MODE

    mardi 28 juillet 2015 à 3:07

    […] LE MAILLOT ? Vous connaissez déjà la réponse… Fidèle à moi-même, j’ai emporté deux une-pièce noirs à décolleté en V et […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.