rondini_k_jacques_sandales_cuir_naturel.jpg

Qu’y a t-il de plus agaçant que les filles qui te disent où manger « le meilleur burger de Paris » ?
Les filles qui te disent que, chaque été, elles ressortent leurs increvables Rondini (oui Garance, oui Lili, oui Sarah).

Pourquoi c’est agaçant ? Parce que dans les deux cas, si tu es comme moi, tu les envies.

Moi aussi je veux ma paire de sandales immémoriales en cuir naturel, à porter avec tout à toute heure sans réfléchir et qui ne me claqueront pas entre les orteils en deux ans.
Totalement cost-per-wear.
Totalement impérieuses.

Mais ! Vaste et vertigineuse question du choix (et quand il pleut des seaux et qu’il fait 16 degrés mi-juillet, je réfléchis mieux).

Vous pensez que plus c’est simple, plus c’est simple ?
Au contraire. Fouille ouille ouille, on ne choisit pas comme ça en un clic les NPI (Nu-Pieds Immémoriaux).
Ce n’est pas le choix d’un été, pas même celui d’une vie.
C’est ce qui m’inscrira dans l’Histoire et le Patrimoine de la Mode comme tant de femmes avant moi et après moi, c’est une responsabilité.

Et pour cela, il faut se connaître soi-même. C’est le moment de savoir si au fond du fond, je suis une femme à entredoigt ou une femme à bracelet de cheville, alors que je pratique les deux en toute insouciance depuis tant d’années.

Instant de Vérité.

Si je suis tout à fait honnête, j’ai un faible historique pour le bracelet des Caravelle de K. Jacques, dont j’ai un ersatz à petit prix pas hyper confort depuis quelques années et que du coup je porte peu.
Chez Rondini, j’aime à la fois les Saint-Raphaël (qui m’évoquent une paire de Comptoir dont j’use depuis six ans, avec un mini compensé mais qui, idem, ne sont pas ultra confortables. La semelle est lourde et claque par terre) et les Salomés (mais sont-elles plus jolies au pied que les Buffon de K. Jacques, hein ?)

Grande ironie de tout cela, le modèle parfait pour moi, je l’avais. Il ne venait pas de chez l’amicale de la brancherie Rondini / K. Jacques. C’était des Pierre Hardy pour Gap et je les adorais sans réserve…

sandales_cuir_naturelMes ersatz de Caravelle, trouvées chez Le Temps des Cerises / Feues mes Pierre Hardy x Gap bien-aimées

Et parce que je les adorais sans réserve, je les ai tuées à la tache.
Signe qu’elles n’étaient pas les nu-pieds immémoriaux, qui eux me seraient restés fidèles grâce à leur Fabrication respectant le Savoir-Faire d’Autrefois (oui, le marketing de l’authenticité m’agace… mais il n’est pas toujours injustifié).

Donc dans cette nébuleuse, que choisir ?
Il va falloir trancher sans me disperser en chemin. Fixée droit sur l’objectif. Deux paires ne seraient pas la réponse, deux paires seraient un échec. Surtout venant de moi et de mes grandes idées d’optimisation de garde-robe.

C’est comme mes deux paires de tongs noires. Mes Abercrombie & Fitch et mes Havaianas.
Les premières sont plus « habillées » (si l’on peut dire) par rapport aux secondes plus sportswear.

tongs_noires_abercrombie_fitch_havaianas

Mais quand même, une tong noire ça reste une tong noire et tous les jours de beau temps où une tong noire s’impose, j’hésite et c’est insupportable. Il ne doit, il ne peut y en avoir qu’une.

Idem pour les Nu-Pieds Immémoriaux et cette fois, je ne tremblerai pas.
Cette question sera tranchée dans le courant de l’été, dans le sang et les larmes s’il le faut (je sais, j’ai toujours tendance à minimiser un peu, pardonnez).

Sur les mêmes thèmes

112 commentaires

  1. The shopping planner - SPECIAL MODESPECIAL MODE

    vendredi 24 avril 2015 à 3:03

    […] commandées) • une nuisette et des nu-pieds en mai (oui, enfin le nu-pied immémorial, le voilà !) • une blouse et une robe marinière en juin • […]

  2. Shopping Fast Month – Juin 2015 | minimalevabee

    mardi 4 août 2015 à 0:00

    […] sandales en cuir marron métallisé Kickers. Achetées début juin quand il a commencé à faire très chaud. Ce n’est pas un achat éthique, mais j’en avais besoin, et je ne trouvais pas de sandales qui me plaisaient (des toutes simples camel, ça n’existe pas en ce moment dans les boutiques visiblement). Je vais les utiliser jusqu’à ce qu’elles soient hors d’usage et irréparables bien sûr, donc autant dire (j’espère !) quelques saisons, et après, je m’offrirai les magnifiques sandales La Botte Gardiane (fabriquées en France) à 150 euros la paire, qui parait-il, durent toute une vie (voir à ce sujet le post de Balibulle sur la sandale immémoriale). […]

Répondre à The shopping planner - SPECIAL MODESPECIAL MODE Annuler

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.