khaki_mango_cost_per_wear

Finalement le cost-per-wear recèle une sorte de beauté funeste, quand on le pratique pleinement. Portez un vêtement encore et encore et il finira par mourir au combat.
Je n’arrive pas à réaliser que je ne porterai plus jamais ce pantalon en coton kaki. Trouvé dans un outlet Mango, il y a six ans, pour une trentaine d’euros.
Avec le temps, il est devenu de plus en plus doux et léger, c’est un peu ce qui a causé sa perte hier soir.

Tellement porté, patiné, frotté, usé que l’étoffe s’est affinée petit à petit à l’entrejambe. Il s’est déchiré en m’accompagnant comme le font les vrais vêtements, dans un moment de vie et de vérité toute simple = pendant que je chargeais le lave-vaisselle.

khaki_mango_22009 // 2011

Il y avait déjà un petit trou d’usure, dont je persistais à nier l’existence et l’évidence, depuis quelques semaines. Hier soir il s’est transformé en déchirure, signant son arrêt de mort.

J’ai tellement aimé ce pantalon, tous les vêtements devraient être comme lui, donner le pas léger, se faire oublier tout en portant beau.
Enfin peut-être que je le voyais plus beau qu’il n’était en réalité.
Comme souvent les pantalons un peu larges, on ne sait jamais vraiment à quoi on ressemble dedans.

khaki_mango_32010 // 2011 // 2010 encore

Sur moi il avait un pouvoir apaisant incroyable.
Celui du vêtement d’été qui sécurise la fille d’hiver.
Comme si je lui soumettais ma liste de doléances (j’ai peur d’avoir chaud / d’être serrée / de m’assoir en short dans le métro / je n’ai pas les jambes nickel / je n’aime pas mes jambes en ce moment / je ne sais pas avec quoi porter ce top) et qu’il me mettait la main sur l’épaule en répondant « t’inquiète ». 
Je ne lui ai jamais acheté de remplaçant parce que je n’ai jamais retrouvé cette coupe droite, sans poches cargo, sans pinces, et cette légèreté.

khaki_mango_20092009

Je l’ai tellement photographié sur le blog que je ne l’ai plus montré depuis des années. Mais chaque été, j’ai continué de le porter deux à trois fois par semaine, minimum. Si vous faites la moyenne sur six ans, son cost-per-wear était tombé à environ 10 centimes.
J’aurais voulu que ce pantalon dure une vie entière, mais il aurait fallu pour ça qu’il soit trois fois plus épais, et s’il avait été trois fois plus épais, il n’aurait pas été ce merveilleux compagnon estival. Bref, il contenait sa propre finitude, comme une fleur coupée.

C’est arrivé hier soir et c’est comme si ces derniers jours, tout se liguait pour me faire ressentir le temps qui court et qu’on ne rattrape pas.
Dans dix jours, je reprends le travail.
Dans dix jours, ma bulle avec Ève, ces six mois merveilleux dont je n’arrive absolument pas à parler tant ils me semblent viscéraux et personnels, prendra fin. Six mois c’est un privilège, et pourtant c’est passé à une vitesse folle, et ça me serre la gorge rien que d’y penser. J’ai l’impression d’avoir vécu un mini « Boyhood ».
Dans dix jours, on déménage, aussi.

Beaucoup de perspectives excitantes nous attendent, un nouveau rythme, encore, une nouvelle vie, encore.
Et j’ai l’impression moi aussi de grandir. Sans savoir encore qui sera la fille de dans dix jours.
Une chose est sûre, elle ne portera pas de pantalon kaki.

Sur les mêmes thèmes

77 commentaires

  1. fashionland

    mercredi 2 septembre 2015 à 11:31

    j’adore ce billet c’est génial qu’elle ta duré autant de temps ce pantalons est vraiment magnifique

    http://fashionlandfb.blogspot.com/

  2. Charlie o'plumes

    mercredi 2 septembre 2015 à 11:48

    Quel beau texte ! Je te fais un câlin virtuel, j’ai bien sûr vécu ce que tu racontes, avec un jean gris et une chemise géniale avec deux pans à nouer. On a toutes connu ces histoires d’amour véritables avec des sapes ! Mais tu en parles avec une délicatesse exceptionnelle.
    Merci ! Des bisous

  3. lily

    mercredi 2 septembre 2015 à 19:40

    J’aime tes mots et en même temps je te trouvais bien nostalgique « juste » pour un pantalon (même si je ne remets pas non plus de la perte de mon jean parfait) et finalement on comprend bien le parallèle avec la reprise du travail et la séparation avec Eve,d’autant mieux dans mon cas que je vais vivre la même chose,ma fille est plus grande donc j’ai autant hâte que peur,courage tout ira bien (et un merveilleux pantalon prendra la place de celui ci!)

  4. Lor

    jeudi 3 septembre 2015 à 17:32

    Je comprends… Et bientôt, si ce n’est déjà fait, tu auras tous les deux ou trois mois des mini deuils à chaque petit vêtement de ta fille qui ne lui ira plus, tout en te réjouissant qu’elle grandisse… C’est un peu pareil pour les adultes, finalement.

  5. 40andsowhat

    vendredi 4 septembre 2015 à 19:23

    Changer de vie, de rythme, c’est tellement bien ! Et même si cette bulle avec son enfant est indescriptible, c’est aussi bon d’y mettre fin. C’est bien pour la maman et le bébé !

  6. Claire

    lundi 7 septembre 2015 à 13:38

    Bonjour Balibulle, je viens de le voir au mango de la gare Saint Lazare, en 38 et 36, je pense que c’est le même 🙂

  7. Pauline

    mardi 8 septembre 2015 à 15:41

    Je n’ai pas grand chose à dire mis à part que je trouve ton post magnifique

    Plein de bonnes choses à ta famille

  8. Fanny

    mercredi 9 septembre 2015 à 0:05

    Qu’il est beau ce billet. Plein de douces pensées pour la Balibulle de dans 10 jours.

  9. Bisoudoudou

    mercredi 9 septembre 2015 à 10:47

    Ah ce que te comprends pour la reprise, je suis retournée au travail après une bulle de 7 mois et demi avec mon mini… et c’est dur… pas facile de retourner dans le monde réel, quand on a pu profité un peu de ces doux moments. Plein de courage pour la reprise que je te souhaite bonne. Après, quand on a un boulot qu’on affectionne, j’imagine que c’est plus facile 🙂

  10. Jane une pensée...

    vendredi 11 septembre 2015 à 7:55

    Bali j’espère que la reprise à été douce. Et que Ève et sa maman vont bien. Pensees…

  11. Blog mode femme, enfants, déco, lifestyle, nature et gourmandises » Chiné

    vendredi 11 septembre 2015 à 15:52

    […] vous ! Et on pardonne beaucoup quand on aime !) qui finira je crois bien, comme le pantalon kaki de Balibulle ! Mais pour l’instant c’est bon, il tient le coup. D’ailleurs je lui ai acheté […]

  12. Uniforme | Eleonore Bridge, blog mode, site féminin, Paris

    lundi 14 septembre 2015 à 12:29

    […] parfait de devoir lui dire adieu parce qu’il s’es abimé trop vite (lisez cette ode de Balibulle à son pantalon cheap fétiche il est très cool). Je sais qu’il y a des gens que ça choque mais j’ai encore rien […]

  13. Amelstos

    mercredi 23 septembre 2015 à 15:47

    Je n’ai eu que 12 semaines de tête à tête avec mon petit garçon…mais tu as réussi à mettre les mots sur ce que cela représente pour moi : viscéral et personnel. Une parenthèse hors du temps et de l’espace ou rien d’autre que cette relation qui se noue ne compte. Du jour au lendemain, on devient mère, puis du jour au lendemain, on doit laisser son enfant voguer ailleurs, sans nous, avec d’autres. Ce que c’est dur ! J’espère que la reprise se passe bien. <3

  14. Alinea2a

    lundi 28 septembre 2015 à 14:18

    Un mois sans post… As-tu décidé d’arrêter? Tiens nous au courant.

    1. Anonyme

      lundi 28 septembre 2015 à 15:32

      Elle vient de déménager, reprendre le boulot, affronter la rentrée, le tout avec un bébé sur les bras alors il faut la laisser respirer un peu ! 🙂

  15. louison bobet

    lundi 5 octobre 2015 à 11:42

    Bali !
    Ca fait 7 ans que je te lis et ton blog m’a tellement apporté…
    J’habite en Chine à Pékin et j’ai un couturier d’enfer. Envoie moi ton futal et mon couturier te le refera à l’identique ou presque 🙂
    ce coup de main sera ma façon de te remercier 🙂
    Dis-moi si ça peut te rendre service !

    Bises,

  16. Lucille

    dimanche 11 octobre 2015 à 11:52

    Dis, quand reviendras-tu?
    Dis, au moins le sais-tu?
    (c’était pour la référence hein, mais tes posts manquent…)

  17. luna

    mercredi 14 octobre 2015 à 14:03

    Quel magnifique article!
    J’adore ton style!
    Bises
    Luna
    http://www.fashionsnobber.com

  18. lfdm

    mercredi 4 novembre 2015 à 9:41

    Bonjour Bali qui rentre à nouveau dans une nouvelle et merveilleuse bulle ; sans cesse en mouvement la vie est ainsi mais pour le pantalon je suis sûre qu’une couturière vous trouvera la solution miracle ! Bonne journée à vous

  19. Zombie

    mercredi 4 novembre 2015 à 12:47

    Il faudrait la faire revenir là !

  20. Je dis M | Balibulle - Etats d'âme vestimentaires et stylistiques

    jeudi 5 novembre 2015 à 16:04

    […] annoncé la couleur fin août : déménagement + reprise du boulot simultanés, badaboum, c’était plein de panache. Et je […]

  21. Matheus

    jeudi 12 novembre 2015 à 8:41

    salut Betty,Moi c est pour les cheveux que je rc3a9agis ;)J ai c3a9tc3a9 baleched pendant presque 1 an. c3a0 la base j ai a peu prc3a8s la mc3aame couleur que toi mais j ai toujours aimc3a9 faire des trucs qui changent c3a0 mes cheveux. c3a7a c est quand mc3aame un grand choix par rapport au fait de se teindre juste les cheveux. franchement c3a7a donne vraiment du caractc3a8re quand c est bien fait, mais c est beaucoup beaucoup (beaucoup) d entretien. il y a les racines, mais il faut savoir aussi que c3a7a change complc3a8tement la texture de tes cheveux (ils deviennent un peu chewing-gum bizarre). en gc3a9nc3a9ral, le coiffeur, aussi bon qu il puisse c3aatre, ne peut pas te dc3a9colorer en une seule fois (surtout sur des cheveux longs). alors on passe par des phases un peu spc3a9ciales, oc3b9 on n a pas tout de suite le rc3a9sultat qu on attend, c est un peu frustrant.Bon le bilan de tout c3a7a c est que c est quelque chose qu il faut bien rc3a9flc3a9chir avant. c3a7a peut c3aatre vraiment beau mais il faut pas avoir peur de se faire un brushing tous les matins et de passer son temps c3a0 se faire des masques. c est quand mc3aame beaucoup plus facile sur cheveux courts.aprc3a8s avoir passc3a9 plusieurs mois c3a0 entretenir ce blond blanc (avec des shampoings violets, des masques de toutes sortes) et surtout des BONS coiffeurs (ne jamais aller chez le petit coiffeur du coin) j ai finalement dc3a9cidc3a9 de revenir c3a0 ma couleur naturelle, et c est bien aussi, m^me si il faut beaucoup de patience pour rc3a9obtenir une bonne texture.il y a aussi la solution de te faire plein plein de mc3a8ches trc3a8s trc3a8s claires, ce qui peut donner un beau blond suedois sans avoir de barre noire au moment des repoussese280a6c3a0 voir.en tous cas moi je t encourage parce que quand c est bien fait, c3a7a fait du bien de changer.un dernier petit truc : je suis enceinte pour la deuxic3a8me fois, et j ai appris aujourd hui que ce serait sc3bbrement une deuxic3a8me fillee280a6on va peut-c3aatre l appeler Betty 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.