La semaine dernière je suis rentrée de chez le coiffeur en rasant les murs, persuadée d’avoir beaucoup trop coupé.
J’ai dix centimètres de moins que sur cette photo.
Résultat ? Personne n’a rien remarqué. Et pourtant Dieu sait si Matthieu (et désormais Ève) sont attachés à mes longueurs.

La promesse remonte à 2013.
Après une somme d’expérimentations capillaires dont mon fameux “pétard”, et deux interludes roux, j’accepte, à la demande de l’Homme, de faire pousser mes cheveux. Ce n’est pas la première fois que je le lui promets. Mais cette fois-ci, je vais m’y tenir.

J’ai étanché pendant sept ans ma soif de court ébouriffé, j’ai eu mon compte d’heures passées dans la salle de bain à m’occuper de mes cheveux (je crois encore à ce moment-là que le long, ça va être plus simple), je fantasme sur les coiffures de Blake Lively, le volume bombé à la Bardot, la cascade sensuelle à la Penelope Cruz, je prends de l’âge et ne suis pas sûre de pouvoir m’autoriser tout ça aussi librement après 40 ans…
Oui cette fois, c’est la bonne.

#hairgoals

Tout se passe pour le mieux jusqu’en 2017, je gère la repousse, conserve un semblant de volume.
Et même si je perds énormément en densité après la naissance d’Ève (malgré de fréquentes cures de levure de bière) je garde une belle matière. 

Je m’en occupe le moins possible (un shampooing tous les 4 jours en moyenne, pas de brossage hors démêlage, pas de sèche-cheveux, mais pas de soin non plus).
Au pétard capillaire succède la fameuse “chignasse”.

J’arrête les produits texturisants avec la disparition du mythique et irremplaçable Wool Shake de Redken.
Puis Anouk arrive, en 2018.
Pendant cette deuxième grossesse, je n’ai jamais eu les cheveux aussi longs de toute ma vie.

Mais après sa naissance (en pleine canicule), tout se dérègle.
Je transpire davantage, supporte de moins en moins le poids des cheveux, leur chaleur, leur présence.
Non seulement mes cheveux m’encombrent quand je les porte lâchés, mais ils ont perdu leur beauté.
À force d’être attachées, entortillées, les fibres cassent, les longueurs ternissent. Et le stress, habitué jusqu’ici à se loger entre mes omoplates ou dans ma mâchoire, décide de s’attaquer à mon cuir chevelu, par des démangeaisons qui vont et viennent brutalement.

Munie d’un traitement dermato, qui soigne évidemment le symptôme mais pas la cause, je persiste à ne pas m’occuper de mes longueurs.
Il me faut plusieurs mois et plusieurs remarques sur mes fourches – ma mère veille toujours au grain – pour enfin retourner chez le coiffeur.

Je me mets à recouper régulièrement, quelques centimètres à chaque fois.
Je pense récupérer une meilleure matière à chaque repousse.
Je me trompe.

J’ai achevé, avec cette photo prise cet été, mon voyage chez les cheveux longs.

Avec le recul, je comprends pourquoi et comment.
J’ai négligé ces trois fondamentaux du « long heureux » :

  1. Supporter la présence et l’ergonomie du cheveu détaché.
  2. Apprendre à faire au moins une coiffure qui attache sans abîmer.
  3. Avoir une belle matière et l’entretenir.

Les trois se complètent, se nourrissent.

La chignasse faite à la sortie de la douche sans rien sécher, pendant 5 ans, c’était si pratique avec un bébé, puis un deuxième. Je passe trop de temps à me pencher – voire à me faire tirer les cheveux – pour laisser de longues mèches traîner.
Mais le manque de soins et les changements physiologiques qui ont impacté la nature-même de mes cheveux m’obligent à revoir ma copie aujourd’hui.

Depuis que je n’habite plus à Paris et que j’ai des enfants, je ne vais plus chez Andrea Soldano, qui s’occupait de mon pétard à la grande époque.
Je tâtonne de salon en salon, près de chez moi.

Je sais que le long c’est compliqué, pour beaucoup de coiffeurs.
Souvent, ça ne les intéresse pas.
Il n’y a pas d’enjeu, surtout sans couleur, sans frange et avec un cheveu souple comme le mien, ni lisse, ni bouclé.
Il n’y a pas ce plaisir des volumes à structurer, des reflets subtils à travailler ou de la métamorphose post-coupe.

Additionnez ce manque de challenge à mon manque d’implication pour soigner et coiffer mes cheveux, et vous obtenez la situation actuelle : une coupe mi-longue aux épaules, sans évidence.

Alors que c’est si beau, bien entretenu et bien coiffé, sur une fille comme Daphné Narcy, mon nouveau hair model (qui serait sublime avec n’importe quelle coupe, soyons clairs).

https://www.instagram.com/p/B1t7B6RCzyH/

Ce blues capillaire m’a évidemment fait repenser au récent billet de Lise sur sa désillusion de la coupe courte (qui lui va pourtant à merveille).

Il en va des cheveux comme de notre garde-robe : notre nature de cheveu (tout comme notre morphologie pour les vêtements) ne fait pas tout.
C’est notre « base » de travail, mais notre base seulement.

L’ergonomie du cheveu (où il se place, comment il retombe, sa chaleur, son poids), la logistique qu’on est prêt à lui consacrer, son harmonie avec nos activités… tout cela vient en première ligne au quotidien.
Tout comme le confort d’un vêtement, sa capacité à se faire oublier une fois enfilé et sa cohérence avec notre style de vie.

Ajoutez-y l’apprentissage et les tâtonnements que nécessitent chaque nouvelle coupe, les jours avec et les jours sans, et puis ce moment où il n’y a plus que des jours sans et où vous vous rendez à l’évidence : la coupe « facile à vivre » d’un jour n’est pas celle de toujours.

Il ne me reste plus qu’à retrouver la mienne.
.
.
.

Mon nouveau livre « Le Dressing Code : comment porter (enfin) l’intégralité de votre garde-robe » sort le 17 septembre.
Vous pouvez le pré-commander chez votre libraire,
sur Amazon, aux éditions Leduc ou à la Fnac.

Sur les mêmes thèmes

89 commentaires

  1. churrynette

    mardi 3 septembre 2019 à 11:08

    Oh mais tu m’as tant fait fantasmé sur le court il y a quelques années! C’était tellement peps sur toi <3

    1. Balibulle

      mercredi 11 septembre 2019 à 17:44

      j’avoue, j’ai adoré ces années, même si c’était une vraie logistique ! Merci beaucoup <3

  2. jicky

    mardi 3 septembre 2019 à 11:21

    ça te va très bien, mais je trouve toujours que les coupes un peu plus courtes allègent les traits du visage… J’aimais beaucoup les semi courts en pétard, sur toi. En tout cas, moi à 50 balais passés, c’est hors de question de revenir au long (cheveux fins et lisses, en plus). Sauf si je veux faire 10 ans de plus….

    1. Balibulle

      mercredi 11 septembre 2019 à 17:46

      en fait le long c’est comme le court, ça va à certains visages à certains âges et en plus la qualité et nature de cheveu entre encore plus en compte 🙂

  3. Lorraine Goeuriot

    mardi 3 septembre 2019 à 11:23

    J’ai les cheveux très longs aussi, avec une absence totale de challenge pour le coiffeur – je suis donc ressortie parfois des salons avec les larmes aux yeux parce que je n’avais pas osé dire non à une pointe de challenge en plus… Bref, un jour je l’ai rencontrée, la coiffeuse quasi-parfaite : les cheveux qui tombent en bas du dos, qui fait toujours preuve de la plus grande créativité en matière de chignasse, et qui assume ses cheveux blancs. ELLE, elle me comprend ! Elle se rattrape toujours sur le séchage où je la laisse s’exprimer (et ça ne me plait quasiment jamais). Moralité : si ta coiffeuse est coiffée comme toi, c’est bon signe 🙂

    1. Balibulle

      mercredi 11 septembre 2019 à 17:48

      C’est dur de dire non face aux ciseaux, on se sent parfois vulnérable et intimidée dans le fauteuil du coiffeur.
      Alors bravo pour cette belle rencontre, profites-en et tu as raison : on devrait les caster sur leur coiffure en fait !

  4. Charlotte

    mardi 3 septembre 2019 à 11:24

    Ah les cheveux ….quelle déception le jour où j’ai appris que Penelope et toutes ses comparses hollywoodiennes devaient leur magnifique chevelure aux extensions:
    J’ai les cheveux épais et j’en ai beaucoup, j’ai une bonne matière de base donc, mais comme tu le dis il faut en prendre soin!
    Le long ne support pas la médiocrité. Et je trouve aussi que ça tasse la silhouette dans la plupart des cas.
    C’est du temps (et de l’argent!) et c’est pourquoi je craque régulièrement et je recoupe tout au carré car l’heure, voire l’heure et demi pour s’en occuper à chaque shampooing (régulier, vu que je vais au sport 3 fois par semaines et vu la masse ben je transpire trop de la tête pour ne pas avoir à les laver… glamour!), ben au bout d’un moment t’en peux plus!
    Mais après, je regrette et je refais tout pousser en trouvant le temps bien long :-).. le cycle classique!
    A cela s’ajoute la frange, que je porte depuis bientôt 10 ans. J’ai beau essayé de m’en débarrasser de temps en temps, j’y reviens toujours car c’est ce qui me va le mieux mais là aussi que d’entretien. T’as 3 semaines où elle est trop courte, 3 semaines où elle est trop longue et au milieu 1 semaine, 2 si t’es chanceuse où elle est parfaite et puis il faut retourner chez le coiffeur et rebelote…
    Toujours des questions 🙂
    La seule constante : pas de couleur, j’ai tenté une fois et ça m’a énormément abîmé les cheveux et ça rajoute encore des contraintes et de l’entretien. j’ai beau avoir droit régulièrement à des remarques sur mes cheveux blancs (bien nombreux pour mes 33 ans, surtout dans la frange) je m’en moque et je dois même dire que j’aime bien, ça apporte un peu de lumière à mon châtain foncé je trouve.

    1. Daphné

      mercredi 4 septembre 2019 à 8:33

      Bonjour, j’ai arrêté les colorations chimiques depuis janvier. J’en avais assez de me mettre de l’ammoniac sur la tête ! Mais vu ma quantité de cheveux blancs (je suis toute blanche de partout, et pas du tout envie d’assumer, j’ai 41 ans !). Je me suis tournée vers la coloration végétale. Je suis rousse de nature et avec les colorations normales, je perdais l’éclat de la couleur au bout de 15j). Et miracle mes cheveux sont maintenant brillants et restent roux jusqu’au prochain passage chez le coiffeur ! Ils sont en meilleurs santé je trouve. Tous les coiffeurs ne le font pas mais j’ai l’impression qu’il y en a de plus en plus. Marre de se mettre de la m… sur les cheveux ! Daphné.

      1. Balibulle

        vendredi 13 septembre 2019 à 16:36

        Oh mais coucou Daphné ! Que d’émotions capillaires à vous deux, avec Géraldine ^^
        Cette colo végétale semble miraculeuse, c’est toi qui as fait la démarche ou un nouveau coiffeur qui te l’a proposé ?

        1. Gingerlemon92

          lundi 30 septembre 2019 à 22:21

          Ma fille, qui a 30 ans, a déjà des cheveux blancs. Elle fait les colorations végétales à base de henné de chez Aroma Zone. Pas cher, naturel, couleurs superbes, et ça lui gaine les cheveux. Tu as la chance de ne pas avoir de cheveux blancs? Quant à moi, mes cheveux, c’est l’histoire de ma vie. Ma relation avec eux s’est compliquée avec la ménopause. Ils ont perdu en densité. Dès qu’il fait humide, je ressemble à Polnareff

    2. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 16:34

      @charlotte : « Le long ne support pas la médiocrité. Et je trouve aussi que ça tasse la silhouette dans la plupart des cas. »
      « La frange, t’as 3 semaines où elle est trop courte, 3 semaines où elle est trop longue et au milieu 1 semaine, 2 si t’es chanceuse où elle est parfaite et puis il faut retourner chez le coiffeur et rebelote… »
      Que de bon sens dans ton commentaire Charlotte ! Des trucs que je ne m’étais pas formalisés et qui tombent sous le sens en te lisant. Merci !!

      1. Charlotte

        dimanche 15 septembre 2019 à 14:52

        Du bon sens certes mais c’est pas pour autant qu’on se l’applique, la frange j’y suis toujours et le long j’y retourne (patiemment) 🙂 Parce que malgré tout, le plus important c’est quand même d’avoir une coupe qui nous plaise, et qu’importe si c’est pas forcément celle qui nous met le plus en valeur.

  5. Cecilem22

    mardi 3 septembre 2019 à 11:29

    Mais ouiiiii! Je dis toujours « mes cheveux, moi,ma vie,mon oeuvre »…car on peut le dire c’est un sujet extrêmement sensible ! Je suis seule juge et critique et n’accepte pas les critiques extérieures car au fond…c’est ma tête !
    J’ai passé un temps monstrueux avant de trouver mon coiffeur…
    Là ils ont poussé, sont un peu plus que mi-long et je peine un peu pour chopper du volume.D’autant plus que je n’utilise que du naturel!
    Longs ou courts, on y passe toujours beaucoup de temps…et quand c’est un bon jour…c’est incroyable la force que ça donne.

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 16:38

      « quand c’est un bon jour…c’est incroyable la force que ça donne » mais oui !! L’effet Samson

  6. ju

    mardi 3 septembre 2019 à 11:29

    Super article !
    je fantasme comme toi sur les cheveux de Pénélope Cruz, et j’ai présentée une photo d’elle à mon coiffeur pour faire un balayage avant l’été (première fois que je colore mes cheveux), je suis ravie du résultat malgré l’assèchement du cheveux qui m’a un peu prise au dépourvu.
    Pour ce qui est de la coupe, je porte le cheveux long depuis toujours, n’ai jamais eu d’expérience capillaire hormis ce fameux balayage

    Pour une coiffure permettant d’attacher les cheveux sans les abîmer, une simple queue de cheval ça convient non? Et tu la portes bien 🙂

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 16:40

      Oh merci Ju ! La queue de cheval me va bien uniquement si elle est assez longue, et ça n’est plus le cas.
      Mais j’aimais beaucoup cette coiffure avec des tops sobres à cols ronds (oui, je suis pointilleuse à l’extrême mais je me soigne)
      Et toi, ton balayage à la Penelope, c’était sur les longueurs ou toute la tête ? Tu utilises un produit traitant pour soigner l’assèchement ?

  7. Anonyme

    mardi 3 septembre 2019 à 11:56

    Tu n’aurais pas dû mettre ici la photo de Daphné Narcy, elle te fait clairement de l’ombre (et pas que pour les cheveux… bon en même temps elle est plus jeune :)).

    1. La Blonde aux Bijoux

      mardi 3 septembre 2019 à 12:12

      Commentaire totalement déplacé et hors propos…

    2. Claire

      mardi 3 septembre 2019 à 13:29

      Ah oui ? C’est drôle, je pense exactement le contraire ! …

      1. La Blonde aux Bijoux

        mardi 3 septembre 2019 à 13:37

        C’est vrai ? C’est drôle, en effet ! 🙂

      2. La Blonde aux Bijoux

        mardi 3 septembre 2019 à 13:40

        @Claire Petit doute : la réponse était-elle en réaction à mon commentaire ou à celui d’Anonyme ?

        1. Claire

          jeudi 5 septembre 2019 à 13:11

          En effet, il y a confusion ! je répondais à l’Anonyme !

    3. sam

      mardi 3 septembre 2019 à 13:49

      @Anonyme Et bien moi je trouve que c’est l’inverse!
      Je sais que je ferais rougir Mademoiselle/Madame Balibulle en m’étalant en compliments, mais je me fais la réflexion à chaque fois devant ses photos, de combien je la trouve ravissante, lumineuse, belle.
      S’y glisse parfois une petite pointe d’envie, (n’étant pas en grande paix avec mon image, même si je progresse), mais sans jalousie, juste un « oh quel plaisir à regarder ET lire » 😉
      Bref, c’était ma petite remarque perso d’ancienne et fidèle lectrice

      1. La Blonde aux Bijoux

        jeudi 5 septembre 2019 à 9:41

        Absolument. Charlotte, tu es lumineuse.

      2. Balibulle

        vendredi 13 septembre 2019 à 16:41

        oh là là oui Sam je suis rouge tomate, je confirme 😉 😉
        MERCI

    4. Jicky

      mardi 3 septembre 2019 à 14:01

      la photo fait de l’ombre? mais pour le concours d’ artificialité alors 🙂

    5. Angélique

      mardi 3 septembre 2019 à 20:36

      Je trouve Charlotte carrément mieux que Daphné Narcy ! Et quelle délicatesse de déposer ce commentaire…

      1. HeLN

        vendredi 6 septembre 2019 à 14:34

        En fait « Anonyme » écrit systématiquement des commentaires déplacés, et finalement, rebondir sur ses inepties c’est lui accorder beaucoup trop d’importance.

        1. Anonyme

          vendredi 6 septembre 2019 à 15:57

          Ah oui HELN, tu as bien raison ! Mais qu’est-ce qu’on va faire de ce satané Anonyme ? 😀

    6. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 16:42

      @anonyme : Daphné est sublime, totalement le genre de fille sur laquelle je flasherais si j’étais un homme. CQFD 😉

  8. Jen

    mardi 3 septembre 2019 à 12:01

    Je te suis ( religieusement !! ) depuis tes photos dans la salle de bain et tes leggings 3/4 ! J’ai toujours été amoureuse de tes cheveux et j’ai pendant longtemps été très inspiré par tes coiffures, j’en ai eu quelques une dont ton carré court magnifique, tu m’as donné l’envie d’essayer le roux et depuis 9 ans maintenant, je le suis, grâce à toi ! J’ai également laissé pousser mes cheveux depuis 1 an et demi ils sont en dessous du soutif actuellement, mais je les soigne et je passe tellement plus de temps que quand j’avais ce carré, qui je pensais me demandait beaucoup de temps !! Mais bon, ancienne coiffeuse, je sais faire, même si ça me prend beaucoup de temps !!!!

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 16:44

      Oh là là Jen, que tu te souviennes des leggings 3/4… pas de doute, tu es une pure et dure des premières heures !! Et je suis hyper flattée de t’avoir accompagnée dans ton parcours capillaire dis donc.
      Quelle belle aventure en roux depuis 9 ans ! Quel genre de nuance est-ce que tu as choisi, et est-ce que tu penses la moduler avec les cheveux plus longs ? Effectivement, ça prend un temps de dingue en entretien, heureusement que tu es experte 🙂 🙂

  9. Thiad

    mardi 3 septembre 2019 à 12:35

    Je t’ai tellement aimée avec tes coupes courtes et ton roux… mais je comprends ton changement et j’ai hâte de voir ta nouvelle coupe facile à vivre ! Je ne suis pas une grande aventurière du sujet capillaire mais j’aime voir les changements chez les autres (comme chez Coline par exemple) ! En tout cas je ne sais pas si la photo d’ouverture est récente ou pas, mais tu peux reposter tes looks, tu es toujours aussi jolie ! 😉

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 16:46

      oh merci Thiad ! Oui elle est relativement récente, prise début juillet ^^
      Mais elle m’a pris un temps de dingue, je te dis pas…
      Je ne sais faire aucun réglage sur mon réflex, et je me bagarre avec le flou, la lumière capricieuse chez moi, et évidemment moins de temps avec mes deux greluchettes les jours off…
      Du coup quand une photo est correcte, quel bonheur ! Merci de lui avoir fait si bon accueil ^^

  10. La Blonde aux Bijoux

    mardi 3 septembre 2019 à 13:34

    Notre chevelure, sujet éternellement complexe…
    Mes cheveux, c’est ma plus belle parure, mon plus beau bijou et c’est par eux qu’on retient qui je suis (ça donne généralement : « Ah oui, la fille blonde avec beaucoup de cheveux »). Ils sont ma signature depuis toujours. Comme tu le soulignes, c’est un travail fou pour les entretenir, les soigner et conserver une longueur saine (pas si simple à Paris). Je les déteste l’hiver, quand ils forment d’infâmes frisottis et qu’ils sont tout mous. L’été, je les adore en bord de mer, ils se placent tout seuls et sont faciles à vivre.
    Oui, avoir les cheveux longs représente beaucoup de travail. Non, tout couper pour cause de matière abimée n’est pas une fatalité.
    Tu es à un moment de ta vie où tout ton corps change, et tes cheveux également. Il faut juste les aider un peu.
    Il y a trois ans, je suis tombée malade (un dérèglement hypophysaire…) et tout mon corps s’est donc déréglé de manière dramatique. Au passage, mes cheveux sont devenus très secs et surtout, je les perdais par poignées. A force de patience, de douceur (espacer les balayages, couper un peu plus régulièrement) et de soins (plusieurs boîtes de cure hormonale Furterer, plusieurs boîtes de vitamines, etc) j’ai fini par les récupérer totalement… Au bout de trois ans.
    J’ai beaucoup lu et appris sur le sujet et puisqu’il s’agissait d’une chute hormonale, il a fallu attendre plusieurs cycles de (re)pousse pour voir des résultats (compter au moins deux cycles de trois mois pour voir un début de changement). Dans ces cas-là, il faut frapper fort et sur plusieurs niveaux. La levure de bière seule ne suffit pas, il faut ajouter à cela un complexe vitaminique, des soins en local (cf la cure Furterer), masser ton cuir chevelu chaque jour quelques minutes pour activer la circulation sanguine, et veiller à les laisser tranquilles le plus possible (comme tu le fais). Les attacher en chignon flou est une bonne idée (si possible sans élastique et surtout sans tirer), et puis cette chignasse te va très bien.
    Nous sommes toutes différentes en matière de masse capillaire mais je suis sûre que tes cheveux vont retrouver leur pleine santé et j’espère que mon témoignage aidera aussi d’autres femmes.

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 16:51

      Oh là là, mais merci de toute cette expertise !
      Comment as-tu fait pour mettre en place un tel plan de sauvetage ? Tu as trouvé toutes les infos seule à force de te documenter, ou tu as été consulter (dermato ? endocrino ?)
      De fait je n’ai pas trouvé une écoute démente chez mon dermato, qui est très bon mais s’intéresse essentiellement à mes 157 000 grains de beauté.
      Et en salon on persiste à me dire que j’ai de très beaux cheveux, bizarrement…

      1. La Blonde aux Bijoux

        mercredi 18 septembre 2019 à 12:13

        J’ai tout appris quasiment toute seule et me suis beaucoup documentée. J’en ai discuté aussi avec plusieurs copines très calées côté cheveux, même si nous n’avons pas la même nature.
        Clairement, les médecins n’y connaissent rien et ça ne les intéresse pas du tout !

      2. La blonde aux bijoux

        mercredi 18 septembre 2019 à 12:19

        J’ai oublié de mentionner toute la gamme PLUMPING de Kevin Murphy ! Non seulement les produits sont hyper concentrés mais j’ai vu un vrai changement. Et le parfum est divin.

  11. brunette

    mardi 3 septembre 2019 à 14:17

    Ouh, topic du moment que je ne peux laisser filer sans commenter vu que je suis EN PLEIN DEDANS.
    Fille aux cheveux longs, j’ai « tout coupé » 2 fois dans ma vingtaine avec exactement la même désillusion que Lise…maintenance élevée, un cheveux pas vraiment fait pour le court, coiffage compliqué, et surtout, je ne ressemblais à rien sortie de la piscine l’été, ou bonnet retiré l’hiver. Exactement comme elle (je l’écris ici Lise, mais j’aurais pu parfaitement l’écrire chez toi!)je me suis mise à penser à mes cheveux H24. AU.SECOURS.

    2 fois donc, je suis passée par la repousse ingrate, en passant par des étapes de colorations farfelues pour le simple plaisir de ne pas être juste « brune » . Que ma couleur de cheveux soit aujourd’hui mon pseudo en dit long sur cette avancée. Je te zappe l’interlude « historique de mes couleurs de cheveux » mais pour la faire courte (HAHAHA) j’ai fini un soir avec une bonne partie de ma longueur ayant viré VERT et le lendemain je file faire un sauvetage chez le coiffeur adoré de mon amie. Ledit coiffeur a réussi, en 2h30 de coups de ciseaux très savamment distribués, à me faire passer au mi long et virer le vert, et là je dois bien le dire, j’ai vraiment pensé avoir trouvé MA coupe.

    C’était sans compter sur l’Homme. Faudra l’analyser, ce Syndrôme du Fantasme Masculin des Cheveux Longs de Leur Meuf. Autant il a accepté la longueur épaules pour raison de catastrophe capillaire, autant après, quand je suis retournée chez le coiffeur pour entretenir cette longueur (qui, en dehors d’un séchage un peu plus précis, ne me demandait pas beaucoup de temps mais me donnait plus d’allure que les cheveux longs), il m’a fait du chantage à la barbe, et donc je laisse pousser depuis. Et je sais qu’il n’est pas seul.

    Je suis donc revenue à celle que j’étais à 14 ans, avant mes 1ères colos mousse « violine », les cheveux dans le dos. Si la couleur me plait aujourd’hui il n’en va pas de la coupe et je réfléchis sérieusement à en faire quelque chose. D’autant que j’ai trouvé entre temps la gamme de produit qui m’a sauvé des « flake storms » et des démangeaisons, et leur gamme de produits coiffants ferait, je n’en doute pas, des miracles sur la mi-longueur. AFFAIRE A SUIVRE.

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 17:02

      Mais attends tu vas nous dire immédiatement le nom de cette gamme de produits ! Teasing infernal !
      C’était quoi son chantage à la barbe, à ton homme ? La faire pousser ou la faire couper ?
      La coupe mi-longue qui donne plus d’allure que le long = c’est là la marque d’un vrai bon coiffeur.
      Moi j’ai du mi-long qui est assez beau avec un wavy « de salon », mais assez bof sans un minimum de maintenance.

      1. Brunette

        vendredi 13 septembre 2019 à 19:56

        Chantage à la barbe : la couper ! Déjà que je le bats pour qu’il ne la garde pas en mode « moquette »…
        J’ai gardé le nom de la marque par peur de pondre le commentaire le plus long de l’histoire des blogs. Ça n’a pas tout résolu chez moi (j’ai encore parfois des petites gratouilles et pellicules 2 jours post shampooing) mais je partais de si loin… jamais j’aurais cru trouver un truc aussi révolutionnaire en matière de shampooing. Je peux en causer des heures…
        Suffit le teasing ! C’est New Wash de hairstory. Pour moi le « Rich » cuir chevelu sec oblige.

        1. Brunette

          vendredi 13 septembre 2019 à 19:58

          Je ME bats! Je ne le bats pas promis !!!

  12. Anne-Clotilde

    mardi 3 septembre 2019 à 14:36

    Tiens, ton post vient à point nommé, j’entame la période où je me demande si je dois aller chez le coiffeur ou pas.

    Et, franchement, c’est devenu une corvée.

    L’attente en peignoir moche, le bac qui scie le cou, dire non au « shampooing doux », non au « soin », non aux « mèches ». Se retrouver devant le miroir, les cheveux collés au crâne et répondre le mieux possible au fameux « On fait quoi ? ». Se rappeler qu’on est supposé avoir cette conversation avant, quand les cheveux sont secs, afin que le coiffeur puisse apprécier le mouvement du cheveux, sa texture (non ?).

    S’entendre dire « Oh lala, ils sont fins ! » Je sais. « On a un produit blablabla » Je suis passée au shampooing bio Logona, hors de question que je retourne aux compositions avec silicone et autres joyeusetés.

    J’oserai peut-être un jour un salon plus luxueux que les habituelles chaînes Franck Provost ou Jacques Dessange, pratiques et dispo partout. Histoire de voir s’il y a une différence à part le prix !^^

    1. HeLN

      vendredi 6 septembre 2019 à 14:39

      Ha! Chez Logona j’ai acheté il y a 15 jours le shampoing volumateur bière-miel qui est franchement parfait

    2. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 17:05

      Je comprends l’épreuve, il fait carrément fuir ce salon, là ! Faut changer d’urgence. Et effectivement, les chaînes c’est de qualité variable. Pour moi, expérience merdique chez un Camille Albane alors qu’une de mes copines ne jure que par eux et à juste titre, elle est toujours parfaite en sortant.
      Tout dépend sur qui tu tombes.
      Soyons intraitables.

  13. Murielle

    mardi 3 septembre 2019 à 14:51

    Mon rêve a toujours été d’avoir des cheveux plus épais. Ma réalité, des cheveux fins, pas en grande quantité, et ni raide ni frisés…
    J’ai eu des coupes courtes très courtes, mais avec mon peu de densité (qui s’est aggravé avec l’âge) je ressemble à un petit oiseau déplumé et en effet il faut plus s’en occuper pour être bien coiffée, donc le carré court a été la coiffure que j’ai gardée le plus souvent.
    Au jour d’aujourd’hui j’ai laissé repousser, ils sont entre mes épaules et la poitrine. Le manque de densité se remarque surtout sur les côtés de la tête pas à l’arrière, ma coiffeuse trouve que j’ai encore pas mal de densité malgré tout.
    Et ils sont attachés la majorité du temps (enroulé maintenu avec une pince) car c’est plus facile pour faire le ménage pour ne pas avoir les cheveux qui pendouillent dans les yeux… je devrais faire le demi chignon comme sur ta première photo ça les abimeraient moins.
    Je me dis que si je les veux longs c’est maintenant que je dois le faire, ils sont poivre et sel, longs et tant pis pour ceux qui disent qu’à un certain âge, ca doit être court…
    Par contre, je me rends compte qu’en effet, je devrais faire des soins. Rien que les shampoings ne suffit plus, shampoings bios qui ont permis de bien espacer les lavages, un avantage.
    Et si comme toi pour le moment j’ai des démangeaisons vers le bas de nuque dû au stress, je pense aussi que le fait de les attacher toujours, au même endroit, fait que la peau du crâne ne respire plus, d’où l’idée du demi chignon uniquement.
    PS : c’est fait j’ai précommandé ton livre chez mon libraire…

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 17:12

      oh merci Murielle pour le livre !!
      Pour tes cheveux, ça me fait penser (ne rigole pas) à Sharon Stone, qui avait très peu de densité aussi avant de tout couper :
      https://tel.img.pmdstatic.net/fit/http.3A.2F.2Fprd2-bone-image.2Es3-website-eu-west-1.2Eamazonaws.2Ecom.2FTEL.2EplurimediaNews.2F2018.2F01.2F11.2F471b012d-f9eb-4e99-89c7-a1646525cfda.2Ejpeg/1150×438/crop-from/top/quality/80/sharon-stone-l-expert-sur-hd1-tous-les-hommes-de-sa-vie.jpg
      Et du coup révélation de la coupe très courte sur elle. Tu n’as jamais été tentée ?

  14. KaMaïa

    mardi 3 septembre 2019 à 14:58

    Ah les filles et leur cheveux ! Tout un poème…

    J’ai la chance (chance… oui ou non, cette « chance » étant dûe à une chimio après laquelle bizarrement mes cheveux se sont mis à onduler et à pousser 2x plus vite qu’avant mais aujourd’hui c’est une chance), la chance, donc, de prendre environ 1.5 à 2 cm de longueur par mois, c’est à dire qu’il me faut moins de 2 ans pour passer d’une longueur dans la nuque à une longueur au creux des reins.

    J’avoue en user et c’est quelque chose que j’ai fait plusieurs fois depuis 15 ans en coupant court, puis en laissant tranquillement repousser si je voulais sans regrets aucun puisque je savais que ça repousserait très vite.

    Actuellement j’ai donc la cascade de Pénélope -surtout au réveil !- mais en gris. Eh oui, j’ai blanchi énormément après 1/ le cancer et 2/ le divorce… (petit aperçu ici : https://p3.storage.canalblog.com/31/37/634743/123710275_o.jpg )

    Avec une telle longueur, je traverse à peu près les mêmes inconvénients que toi chaleur, encombrement et poids de la chevelure.
    Je n’attache pas mes cheveux avec quoi que ce soit qui pourrait les abîmer ou les casser, aussi je suis abonnée à la pince comme celle-ci : https://www.claires.com/fr/pince-a-cheveux-torsadee-marron-en-bois-dimitation-27086.html#q=pince%2Btorsad%C3%A9e&lang=fr_FR&start=1
    Avant de trouver cette pince idéale (idéale pour ma longueur et ma masse, je ne dis pas qu’elle irait à tout le monde), j’en ai acheté un certain nombre ou un nombre certain… Et donc là je me coiffe le matin en deux secondes et demi : je fais une queue de cheval basse que je torsade dans la nuque, je la remonte derrière mon crâne, je la fixe avec la pince et je laisse dépasser le reste de la queue de cheval. Ça retombe plus ou moins ébouriffé vu mes ondulations et ça ne donne pas l’impression que j’ai les cheveux si longs que ça.

    Parce que longs ET blancs, c’est pas toujours simple à gérer.

    Pour l’entretien, shampooing et après-shampooing Mulato ou bien Coslys avec quelques gouttes d’huile essentielle de camomille matricaire (pour virer d’éventuels reflets jaunes vu que le blanc, ça jaunit) et de temps en temps un masque argile verte/crème de coco.
    Souplesse, douceur et zéro fourches !

    Je crois que je vais les garder (très) longs encore un moment 🙂

    Pour en revenir à tes cheveux, je crois que n’importe quelle coupe t’irait à merveille. Tu étais puchy et ravissante en court, superbe et tout autant punchy avec ta longueur et ta chignasse.
    Il y a des gens qui ont des tête à lunettes ou à chapeaux. Toi, comme Linda Evangelista en son temps, n’importe quelle coupe te va !

    1. Murielle

      mardi 3 septembre 2019 à 16:26

      Bonjour Kamaiä,
      Faites attention avec l’HE de camomille matricaire, elle est oestrogen-like, donc pas vraiment recommandée en cas de problème hormono dependant tel que certains cancers…
      Voici un lien qui liste les HE dangereuse dans ces cas
      https://www.compagnie-des-sens.fr/hormon-like-huiles-essentielles/

      1. KaMaïa

        mardi 3 septembre 2019 à 17:37

        Merci Murielle !
        Pas d’hormono-dépendance dans mon cas, « juste » une mutation génétique. Mais effectivement il faut faire attention avec les HD, c’est puissant 🙂

    2. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 17:15

      Kamaïa merci pour le partage à coeur ouvert !
      Quelle belle matière et quel beau gris bien minéral, tu as bien raison d’en profiter.
      Inspirée par ton histoire de pince, j’en ai acheté une chez Monop hier, résultat nul, tu as raison, il va falloir en tester un certain nombre avant de trouver la bonne ^^

  15. AGATHE

    mardi 3 septembre 2019 à 16:02

    Tres intéressant ce point de vue, comparer la coupe au vetement. Finalement c´est si vrai! Je n´ai jamais vu les choses comme ca, mais on a tous comme tu dis un capital de base, apres il faut travailler dessus. Et accepter de renoncer a certains fantasmes, c´est vrai! Mais c´est parfois pour le meilleur finalement, et ca peut te faciliter la vie.

    Par exemple je suis brune, j´ai les cheveux plats et qui se positionnent seuls, que je les brosse, brushe ou pas. Aucun produit de coiffage ne tient, á mon grand désespoir. J´ai longtemps revé d´une criniere de siréne bien brune á la Pénélope Cruz. J´ai un amour pour les cheveux bruns et noirs, latino, et je me suis toujours sentie indéfectiblement brune. J´ai tout essayé : le carré court, la coupe garconne, le bol, le mi-long… J´ai 32 ans et jamais une coupe ne má convaincue….
    Et puis, j´ai laché prise. Une personne de ma famille m´a conseillé quelque chose d´inimaginable jusque lá pour moi : quelques méches claires… J´ai pris rendez-vous, soufflé un grand coup, et laissé faire sans aucune attente, sans aucune exigence sinon celle que cela soit « naturel et facile á entretenir » (= pas touche aux racines)…
    Je suis restée 3h dans le salon – une éternité pour moi – et ressortie avec une couleur indéfinissable mais qui matchait totalement avec ma couleur de peau… et depuis ce jour, sans repasser par le salon une seule fois, je n´ai eu QUE des compliments. J´en suis la premiere surprise, moi qui ait toujours été dans le controle et qui me revait toute autre.

    J´avoue que cette nouvelle couleur, c´est moi. C´est par exemple la moi d´aujourd´hui, qui n´a pas le temps de se maquiller le matin : peu importe car cette couleur plus lumineuse efface mes éternelles cernes et me donne une mine que je ne m´étais jamais vu jusqu´alors!

    Peut etre que finalement je suis cette « Bronde »? et si je n´avais pas reconsidéré mes fantasmes et accepté de changer mon fusil d´épaule, je ne l´aurais jamais trouvée!

    Je file lire l´article de tendances de mode!
    Merci Balibulle!

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 17:18

      Tu sais qu’entre toi et Iris, vous me faites vraiment reconsidérer la question des mèches de « bronde » ??
      Idem, je me sens une « identité de brune » et j’ai notamment eu du brun plus foncé que ma couleur naturelle, que j’aimais beaucoup aussi… mais n’est-ce pas un truc dans lequel je m’enferme ?
      Merci pour cette piste de réflexion ^^ (mais du coup, comment fais-tu pour l’entretenir si tu ne retournes pas en salon ?)

      1. AGATHE HANOT

        vendredi 13 septembre 2019 à 18:05

        Cette transformation capillaire je lái faite il y a maintenant plus de 2 mois, et j´ai bien insisté auprés de la coiffeuse : pas touche aux racines. On fait plus clair, on fond les méches dans la masse, effet soleil (mais par contre on n´a pas eu peur d´aller dans le vraiment blond, d´oú le temps de décolo assez long, mais elle checkait trés réguliérement pour ne pas non plus en faire trop). (tres pro je dois dire).
        Comme je n´ai aucun effet racine, c´est trés naturel, je n´ai pas de pronleme avec la repousse et je me contente d´un masque pour les adoucir de temps en temps. Je pens qu je retournerai cet été refaire quelques méches soleil, á l´envie. Mais vraiment, aucun entretien particulier, c´est vraiment le top, et exactement ce qu´il me fallait!

        N´hésite pas si tu as des questions, et si tu sautes le pas reviens nous montrer ca!

        (PS: oui je comprends totalement ce que tu dis de cette identité de brune. Moi aussi j´ai tenté le noir, j´aimais bien, mais j´avoue qu´avec le recul j´avais tellement mauvaise mine….. #mercrediaddams)

    2. la blonde aux bijoux

      mercredi 18 septembre 2019 à 12:24

      C’est très intéressant ce que tu écris, réfléchir à l’harmonie entre sa couleur de cheveux et sa couleur de peau est primordial. Et c’est sans doute pourquoi je fantasme autant sur le blond de Laura Smet : l’harmonie est parfaite avec sa peau. J’avoue avoir une vraie révélation !

      1. Balibulle

        mercredi 25 septembre 2019 à 12:32

        cette fille est magnétique et, c’est vrai, encore plus en blonde !

  16. AGATHE

    mardi 3 septembre 2019 à 16:06

    Ah et j´oubliais! meme si je ne suis pas la premiere a te le dire en commentaires
    Mais no regret, tu l´as fait, tu es entrée dans le monde du long…
    et le court t´allait aussi teeeeellement bien (cette Banane que tu nous as montrée ici reste pour moi une des coupes les plus cool du monde!)

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 17:22

      J’avoue, cette banane à elle seule elle t’habille 😉 😉

  17. Carole

    mardi 3 septembre 2019 à 17:35

    …… Et donc moi je dis : une photo ac-tuelle, une photo ac-tuelle, pleaaase !!!!!!
    Parce que si tu dis 10cm de moins que la photo du haut…. Ça reste encore bien long, non ?

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 17:28

      Promis !! Faut que j’en fasse une chouette, un good hair day, parce que je n’ai pas envie de vous faire fuir, hein ? Mais promis je la fais bientôt !

  18. Iris

    mercredi 4 septembre 2019 à 7:56

    Pour t’avoir suivie depuis tes débuts, je trouve que ce qui te va le mieux, c’est brune et cheveux longs ! ça te glamourise incroyablement, et tu as la chance d’avoir de beaux cheveux ainsi qu’une couleur naturelle tout sauf terne, autant en profiter encore quelques années avant de repartir dans le court -qui te va aussi très bien.
    Moi j’ai une petite tête, et ce qui me va le mieux, c’est d’avoir le visage dégagé. J’ai déjà testé les cheveux courts à l’adolescence (coupe Natalie Imbruglia / Emma de Caunes pour situer ), ça m’allait très bien mais la contrainte du coiffeur mensuel et le ratage en cas d’absence de la bonne coiffeuse ont eu raison de moi.
    J’ai donc toujours la même non-coupe mi-longue ou un peu longue mais pas trop. Et j’en suis très contente. Non pas que j’ai la coupe du siècle loin de là, mais ce que j’aime par dessus tout, c’est de pouvoir changer de tête chaque jour. Quand je suis dans un good hair day, je les détache et me fais un side hair wavy, quand c’est un bad hair day, je mets un bandeau ou je me fais un chignon haut. Et on a beau dire, un chignon haut c’est ce qu’il y a de plus flatteur sur globalement beaucoup de filles, ça permet de dégager le visage, mais on peut aussi jouer avec les mèches ou une grande mèche devant pour se planquer ou glamouriser le tout. Avoir les cheveux longs permet aussi de moduler le volume et d’équilibrer une silhouette vestimentaire. Certaines tenues vont mieux avec des cheveux détachés, d’autres non. Bref, team cheveux longs à 100% !

    Ce qui marche :
    -sécher ses cheveux dans un tee-shirt et pas une serviette pour ne pas les casser
    -dormir sur une taie en satin ou soie, ou alors les attacher la nuit (c’est ce que je fais, je les attache en chignon haut avec un chouchou qui ne casse pas les cheveux)
    – je les laisse sécher à l’air libre, en revanche pour avoir un joli mouvement, dès qu’ils sont secs je fais quelques boucles un peu partout avec un fer à boucler, celui-là précisément qui fait selon moi le rendu le plus joli et naturel : https://www.amazon.fr/Remington-Ci95-Conique-Pearl-Boucler/dp/B003WOKJI4
    J’ai les cheveux souples et wavy naturellement, mais le fer à boucler permet de sublimer ma base et de créer une superbe définition, qui tient plusieurs jours pour moi.
    -pour amplifier mon volume, je change ma raie de côté la nuit en fixant le tout avec des petites barrettes et le lendemain matin, je la remets : volume garanti. Ca marche aussi pour ma mèche de devant.

    1. Iris

      mercredi 4 septembre 2019 à 8:10

      Donc, du coup, ce que je te conseille, c’est de faire comme moi, une coupe mi-longue, qui te permettra de faire une petite chignasse tout de même, de retrouver un peu de volume et une plus jolie matière.

      1. Iris

        mercredi 4 septembre 2019 à 13:57

        Ah et concernant la couleur, j’ai les cheveux bruns, la peau très pâle (un peu plus que toi) et plein de taches de rousseur sous les yeux et sur le nez qui ressortent pas mal sur ma peau blanche, juste j’ai pas tes super yeux bleus mais les yeux bien noirs et les sourcils aussi. Blanche-Neige quoi. Je me suis toujours définie comme brune et fière de l’être, mais un jour, au virage de ma trentaine justement, je me suis dit que c’était le moment de changer de tête et d’essayer d’autres choses.
        J’ai testé le roux forcément, je me disais qu’avec ma peau de rousse, ça irait bien, mais non, en fait ça fonctionne pas, ou alors j’ai pas trouvé le bon roux. Je trouve que le roux fait ressortir les quelques rougeurs que je peux parfois avoir avec ma peau claire et sensible et que ça matche ni avec mon teint ni avec ma garde-robe.
        Et puis un jour j’ai testé le blond enfin le bronde, mes racines quasi naturelles et le reste en balayage blond doré et quelques mèches vénitien. Une révélation ! ça matche super bien avec la couleur de mes taches de rousseur, ça adoucit incroyablement le visage et ça s’assortit aussi très bien au noir et bleu marine qui sont les couleurs neutres que je porte le plus, en tout cas près du visage.
        J’entretiens la couleur tous les 3 mois quand je suis au taquet ou tous les 6 mois quand j’ai la flemme, le bronde permet d’avoir des racines bien apparentes sans souci et puis avec des cheveux longs on peut toujours passer en mode chignon !
        Le bronde permet également de souligner mieux que le brun le dessin des boucles des cheveux wavy et de donner de la profondeur grâce aux différentes teintes.
        C’est vraiment parfait pour une coupe mi-longue wavy.

        1. Iris

          mercredi 4 septembre 2019 à 22:37

          Ah et dernier conseil de la team cheveux mi-longs : le crêpage ! Une fois qu’on prend le coup de main, c’est très rapide et ça change totalement une coupe un peu raplapla en un truc glam. Moi je ne sors jamais sans quand je lâche mes cheveux et je soupçonne ta Nancy d’en faire autant :
          https://www.youtube.com/watch?v=vAOJUDYBbXI

          Bilan : pour avoir une belle coupe mi-longue, il te faut de quoi te crêper les cheveux, un fer à boucler et éventuellement un petit balayage caramel pour donner un peu de relief : https://vogue.tn/fashion/coiffure/idee-tendance-coupe-coiffure-femme-2017-2018-%E2%96%B7-1001-idees-de-sombre-hair-comment-illuminer-ses-cheveux-3/

          1. Balibulle

            vendredi 13 septembre 2019 à 17:42

            Ok, j’ai ouvert un tableau Excel avec tes commentaires (comme d’hab), un nouveau monde s’ouvre à moi, et une liste de matos à acheter aussi ! Brosse, barrettes, fer…
            Le wavy, tu mets combien de temps à te le faire ?
            Et du coup, forte de ton expérience et de tes analyses, je te soumets cette coupe/couleur que j’ai toujours gardée en fantasme, le bronde d’Hanneli Mustaparta :
            https://www.pinterest.fr/pin/766526799056098143/?nic=1
            (ok j’ai pas pris la plus moche, et elle a une autre densité capillaire que la mienne, clairement).
            Le cheveu est un peu trop clair sur le crâne, moins fan de l’effet racine assez brun, mais tu vois l’idée.

  19. Michelle MPO

    mercredi 4 septembre 2019 à 8:11

    J’ai laissé poussé mes cheveux pendant bien 7 ans pour retrouver la longueur que j’avais étant petite. Et à mes 32 ans j’ai coupé aux épaules car je me suis rendue compte qu’au final cette longueur que j’avais tant voulu Ben en fait il y avait pas de Coupe; ouais Ok, C’etait long, il y avait de la boucle, je les attachais pas car je voulais voir ma boucle mais ça avait aucune valeur ajoutée. Et en 7 ans, j’ai raccourci et raccourci. Maintenant je ne me sens bien que quand j’ai la nuque dégagée, en partie rasée. Et je me vois pas du tout revenir sur du long.
    Et c’est tellement pratique le court. T’y reviens quand ?

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 17:46

      Ah là là long bouclé, le rêve ! Je sais, on veut toujours ce qu’on n’a pas ^^
      Le court j’y reviendrai certainement version pétard quand j’aurai des cheveux gris, je fantasme totalement sur les coupes grises et ébouriffées d’Elisabeth Quin, que je trouve super glam :
      https://www.ozap.com/actu/l-annee-medias-2017-vue-par-elisabeth-quin/546262
      http://static.cotemaison.fr/medias_10577/w_2000,c_fill,g_north/portrait-d-elisabeth-quin_5415529.jpg

  20. Fabignou

    mercredi 4 septembre 2019 à 15:04

    Faut que j’aille chez le coiffeur, moi 😉
    Mes cheveux sont à peine plus longs que ceux de Daphné Narcy sur la photo, et je me rends compte que désormais c’est trop à mes yeux. Alors que j’ai pratiqué l’ultra long pendant des années et à plusieurs reprises. Là ils m’encombrent, et ma coiffure pas prise de tête à moi – la tresse lâche sur le côté – ne m’a pas convaincue ces dernières semaines. Je crois que je vais osciller entre les longueurs légèrement sous le menton et légèrement sous les épaules. Pas le plus fun mais je n’ai pas envie de gérer du très court en ce moment 🙂
    Bon courage dans ta recherche capillaire 😉

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 17:48

      Merci Fabignou ! La charge capillaire est une charge mentale, elle aussi, alors je comprends ces périodes où on a envie de l’alléger au max. Bon carré long à toi !

  21. MB

    mercredi 4 septembre 2019 à 18:00

    Hello, si tu veux une coiffeuse du long, du beau et du tombé naturel, une pro qui saura te dire avec le sourire la vérité sur la coupe/la couleur, et en prime une belle personne, j’ai la fille qu’il te faut. Tu me dis et je t’envoie son contact.

    1. Balibulle

      vendredi 13 septembre 2019 à 17:49

      Alors là, comment ne pas dire oui ?? Tu me dirais par mail ?

  22. Laurence

    jeudi 5 septembre 2019 à 1:02

    Bon, alors moi je découvre juste ton blog et je sens que je vais l’aimer beaucoup, j’adore parler cheveux, les tiens sont sublimes, j’adore le concept de CHIGNASSE – !! – mon dieu cette évidence autour de laquelle je tourne depuis 8 ans sans même le savoir 😉 M E R C I.
    Et je te dis : du peu que je vois, tu es belle.
    Et sinon voici le produit qui a changé ma vie (cheveux ultra secs à qui j’ai fait subir tous les pires outrages, frisé bouclé mousseux, toujours en chignasse parce que j’arrive pas à me coiffer et que mes cheveux, pourtant juste aux épaules, m’énervent) c’est After party le bien nommé, de Tigi : https://www.tigi.com/bedhead/fr/product/after-partya-smoothing-cream/
    Sans doute plein de silicone je m’en fous, j’en suis plus à ce stade. Il les texturise bien, les rend presque doux, souples, c’est le mieux que j’ai trouvé pour le moment. Et sinon, ajoutons que Daphné Narcy est COIFFEUSE. C’est son métier quoi. Heureusement quelle est bien coiffée. Biz bizzz.

    1. Balibulle

      mercredi 25 septembre 2019 à 12:34

      Bienvenue Laurence ! Désolée pour ma lenteur à répondre aux commentaires (quelle cata) j’ai été un peu dépassée par la résonance de ce billet !!
      Un grand merci pour ton regard si doux et bienveillant. Et vive les chignasses ! Ton Tigi m’intrigue du coup !!
      Effectivement, j’ai tendance à oublier le job de Daphné ^^

  23. Ellen

    jeudi 5 septembre 2019 à 1:35

    Un autre homme qui veut que sa compagne aie les cheveux long, c’est original….
    J’espère que ta nouvelle coupe te plait en tout cas, j’ai adoré lire ce billet

    1. Balibulle

      mercredi 25 septembre 2019 à 12:35

      n’est-ce pas ? 😉 😉
      Merci !!

  24. Mrs T

    vendredi 6 septembre 2019 à 10:12

    Charlotte et les copines : c’est la régalade, ce post.
    Je l’ai déjà dit sur IG, mais je trouve ça passionnant et hyper touchant, ce que chacune dit de ses cheveux (ou des cheveux de Charlotte). Personne n’a l’air contente de son sort capillaire naturel — sauf moi, pour le coup : j’ai « un cheveu extraordinaire » disent les coiffeurs (pourquoi toujours le singulier dans la bouche des coiffeurs? Mystère) : super abondant et épais, du coup j’ai la même coupe (longue à frange) et la même couleur (la mienne, brune brune, moins les cheveux blancs) depuis 15 bonnes années. Et je ne me pose plus tellement la question, du coup, parce que j’en suis contente et que, je crois, c’est un aspect de mon apparence qui ne me pose pas problème.
    Mais comme vous toutes, le rapport aux cheveux et notamment à la longueur n’est pas neutre. J’ai porté les cheveux très courts ou en carré Louise Brooks jusqu’à ma vingtaine, jusqu’au moment où je me suis autorisée les cheveux longs, que ma mère m’interdisait plus ou moins explicitement (elle les a courts et gris depuis très longtemps, un fort beau gris du reste, mais elle m’a toujours dit que les cheveux longs, ce serait moche et terne sur moi. L’inconscient est parfois monstrueux, entre mère et fille). Mais cela m’a forcée à comprendre qu’il s’agit moins de nature de cheveux que de ce que l’on attend d’eux, de notre féminité, de ce que l’on projette ou veut projeter, à qui et pour qui (conjoint? Soeur ? Mère? Copines? « Les hommes en général »? Soi-même?). Et beaucoup aussi, à vous lire, de ce que l’on se permet et selon quels critères. Bref, je trouve ça franchement captivant de vous lire toutes. Et Charlotte : tu es canon et « toi » avec toutes les coupes. C’est surtout ce que tu veux toi qui compte (en plein, en creux, si tu vois ce que je veux dire…).

    1. Balibulle

      mercredi 25 septembre 2019 à 12:41

      « en plein / en creux » : cette analyse, pour toujours !
      « (pourquoi toujours le singulier dans la bouche des coiffeurs? Mystère) » = j’adore ! C’est comme le « je n’en ai plus » dans la bouche des vendeurs dans les grosses enseignes. Ah bon ? Toi perso ? Mystère aussi.
      « Le cheveu » est un tel vecteur de personnalité, entre la tignasse du savant fou, le petit carré mutin et le long inquiétant et indompté de la sorcière ou du film d’horreur… Il y aurait une encyclopédie à faire !

  25. Murielle

    vendredi 6 septembre 2019 à 12:08

    Maintenant côté soin, il existe des lotions sans rincage (donc pas de perte de temps comme avec les après shampoing).
    Mais éviter les silicones (dans les compos tout ce qui se termine pas cone…)
    Pour moi je vais utiliser les produits naturels, aloés vera pour hydrater, quelque gouttes d’huile végétale….comme ca je vais pouvoir garder mes longueurs

    1. Balibulle

      mercredi 25 septembre 2019 à 12:41

      si tu as des références précises, je suis preneuse !

  26. la girafe

    vendredi 6 septembre 2019 à 15:41

    J’aimais beaucoup tes coupes courtes… La chignasse est sympa aussi !

    Perso, j’ai une relation amour-haine avec mes cheveux. Ils sont épais et plutôt beaux mais… Ils bouclent (façon mouton) dès qu’ils en ont l’occasion. Le genre de chose mignonne comme tout à 2 ans, clairement ingérable à 40. C’est bien simple, je peux me retrouver du jour au lendemain avec la coupe des Jackson Five. Ajoute à ça que j’ai blanchi très tôt et que je dois être au boulot à 7 h 30 maximum, et on obtient la quadrature du cercle : comment ressembler à quelque chose sans passer des heures dans la salle de bain ? J’ai réglé le problème de façon radicale il y a quelques années en sacrifiant mon carré déjà court et j’ai opté pour une coupe à la Jean Seberg -et une couleur, bien sûr. Ce n’est pas forcément nickel ou facile à vivre tous les jours -l’ultra-court ne pardonne pas le kilo en trop qui arrondit les joues, par exemple, et ce n’est pas toujours évident à associer avec les tenues très féminines que j’adore – mais cette coupe dynamique correspond bien à ce que je suis. Même pour mon mariage, malgré ma longue robe blanche, je n’ai pas voulu en changer…
    Bon courage dans ta quête capillaire ! Et merci pour tes articles !

    1. Balibulle

      mercredi 25 septembre 2019 à 12:45

      Chère Girafe, merci pour les compliments et ton témoignage du côté court !
      Ça reste un mystère pour moi, toute la logistique que suppose un cheveu indomptable comme le tien, mais à bien y réfléchir, rares sont les combos coupe/nature de cheveux qui demandent zéro logistique. Et je suis d’accord avec toi sur la morpho et le look, moi aussi je me sentais moins à l’aise avec des kilos en plus quand je portais les cheveux courts, et j’évitais certaines tenues.

  27. Iris

    dimanche 15 septembre 2019 à 8:33

    C’est super joli le bronde que tu montres, faudrait que tu voies avec ton coiffeur coloriste (je suis tellement fan des brunes aux yeux bleus façon Adjani, mais c’est vrai qu’Aurore de A certain romance qui a aussi les yeux bleus avait fait un balayage bronde qui lui allait fort bien). Moi qui ne fais jamais les choses à moitié, pour ma première coloration, je suis allée voir un des meilleurs coloristes, L’Atelier Blanc. C’est cheeeer (j’ai eu le compte bloqué 3 jours mais ça valait le coup haha) mais beau. Tu y restes 5h ils te font plein de soins, et tu ressors avec de nouveaux cheveux fortifiés et une coloration hyper nuancée, sublime. Par contre, y’a que des mannequins et des journalistes de Vogue à côté de toi, c’est un peu l’angoisse !!!
    https://www.instagram.com/latelier_blanc_paris/?hl=fr
    Bon puis finalement, comme mes finances me permettaient pas ça régulièrement, j’ai essayé ailleurs et obtenu quasi le même résultat dans d’autres salons, notamment une belle surprise en vacances dans un Dessange en province, moitié moins cher, comme quoi (colo faite en 2h et sans les soins). Du coup, je pense retourner dans un Dessange à Paris pour voir si le miracle se poursuit.
    En pas trop cher à Paris, tu as aussi Didact Hair, qui propose outre les colorations un soin épaississant vanté par la coiffeuse qui pourrait t’intéresser (pas testé encore, j’attends que mes finances se remettent ) :
    http://www.didact-hair-building.com/wp-content/uploads/2018/08/tarifs_web.pdf

    Pour le wavy, c’est vraiment très rapide, je dirais 10 minutes max pour me faire les ondulations (j’ai le coup de main depuis 25 ans que je fais ça -oui j’ai eu un fer à boucler pour le Noël de mes 12 ans, quand mon frère avait un ballon de foot, la gender theory était pas passée chez mes parents!), ensuite 5 minutes max pour me crêper les cheveux. Et ça tient bien, mais parfois le lendemain, je me refais au fer en 2 minutes 2 ou 3 mèches qui se sont trop détendues.
    Et la nuit, comme j’attache mes cheveux en chignon haut très lâche, mes cheveux gardent leur ondulation (alors que quand tu dors dessus, c’est moins le cas).
    Après tout dépend de ta nature de cheveux, le fer marche hyper bien sur moi et tient longtemps, j’ai des copines qui ont des cheveux raides comme des baguettes qui tiennent ondulés 2h… mais après tu verras, c’est vraiment rapide, il suffit de te refaire quelques boucles avant de sortir et tu es sûre d’avoir une jolie coiffure au moins pendant toute la soirée. Si tu y es allée trop fort et que tu as des anglaises sur la tête, rien de grave, tu passes tes doigts ou un peigne dans les cheveux et ça détend les boucles.
    Dernière touche, pour avoir une jolie matière, je mets du sérum sur mes mains et je les passe dans mes cheveux sur les longueurs/pointes, ça les adoucit et les fait briller. Il existe des sérums faits pour ça, moi (ruinée par tout le reste) j’avoue que je mets du sérum pour visage ou même de la crème hydratante et ça marche aussi bien.

    1. Balibulle

      mercredi 25 septembre 2019 à 12:50

      merci pour toutes les infos Iris ! Effectivement ce salon a l’air peoplissime, j’avoue que je n’adhère pas à toutes les transformations… https://www.instagram.com/p/BxclQOeCzT3/
      Effectivement ça vaut le coup d’y aller pour poser les bases, et ensuite faire l’entretien ailleurs.
      Donc bien joué pour Dessange !
      PS : je te réponds avec une chignoule (= une chignasse ratée) sur la tête – c’est mercredi, j’ai les filles – et je rêve de m’enfermer avec un fer en te lisant.

  28. Iris

    dimanche 15 septembre 2019 à 8:41

    (Pour un résultat naturel et pas trop ondulé, ne pas boucler la mèche à partir de la racine mais n’enrouler sur le fer qu’un peu plus bas, à mi longueur. )

  29. Sophie

    dimanche 15 septembre 2019 à 12:27

    Bonjour,

    Totalement hors du thème mais d’où vient cette superbe tenue (j’avais écris pyjama et j’ai eu peur de commettre un impair de fille pas du tout branchée qui aurait raté la marche du tailleur de ville façon homewear ^^) ?
    Merci et bonne journée !
    Sophie

    1. Balibulle

      mercredi 25 septembre 2019 à 12:48

      Ah hahaha bonjour Sophie, je te confirme tu n’as raté aucune marche, c’est bien un pyjama (Monoprix) !

  30. Mafalda

    dimanche 22 septembre 2019 à 9:43

    J’ai toujours adoré tes changements capillaires et je suis un peu comme toi, j’ai à peu près tout essayé, car c’est vraiment chouette de pouvoir changer de tête et de se « décliner » en diverses couleurs ou longueurs. J’ai un petit côté caméléon.
    Malheureusement j’ai les cheveux très épais et très ondulés (du style « le mouton a explosé » ou « le savant qui a raté son expérience » le matin)) et je suis obligée de les faire désépaissir régulièrement, car en plus dans le Sud l’été, mon cuir chevelu transpire tellement que j’en ai des démangeaisons à m’arracher la tête.
    Ta chevelure longue me fait rêver, mais je n’ai jamais tenu qu’en dessous des épaules sinon je finis par les attacher et je ne ressemble à rien.
    Aujourd’hui j’arbore un blond bouclé naturel (fini les plaques, pas le temps avec des jumelles en pré-adolescence en maman solo), un peu de sérum marocain, j’ai fait couper pendant l’été et là je porte un masque à l’huile de coco bio afin de le papouiller. Et puis c’est tout, et c’est très bien comme ça! Il suffit de trouver son style (du moment).

    1. Balibulle

      mercredi 25 septembre 2019 à 12:53

      « Il suffit de trouver son style (du moment) » = le chantier d’une vie !
      Dis donc tes cheveux doivent sentir rudement bons en plus <3
      J’en déduis du coup que tu as trouvé un as des ciseaux qui te les désépaissit nickel ! Tu dois avoir un volume merveilleux (blond bouclé naturel = quelle chance !)

  31. voyance discount

    lundi 30 septembre 2019 à 10:32

    Très bon article, comme toujours. Il a le mérite de susciter le commentaire

Répondre à Lorraine Goeuriot Annuler

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.