Les pulls et moi, c’est comme Grey’s Anatomy.
Un feuilleton interminable et rassurant, avec les mêmes rebondissements, et les mêmes cliffhangers :
1 – 90% des pulls ne me vont pas donc je cherche un modèle très précis
2 – je fais un repérage plus ou moins prometteur
3 – il y a toujours un détail qui coince
4 – pendant x années il ne se passe plus rien
5 – je passe à autre chose
6 – ça ne se dénoue jamais ou alors totalement par hasard, quand je ne cherche plus

L’hiver dernier je vous ai conté ma quête du Petit Pull Marine (PPM), droit, court, col rond, manches gigot, en coton, pour remplacer un COS étriqué et vieillissant.
=> Chou blanc.

À l’automne 2013, je vous exposais ma théorie sur le Gros Pull Ultime (GPU) (je suis assez binaire, pour moi le monde des pulls se divise entre petits et gros).
=> Chou blanc aussi… jusqu’à aujourd’hui.

Voici donc le nouveau chapitre du feuilleton, intitulé Le Gros Col Roulé (GCR).
D’autant que depuis six ans – et non pas deux comme je l’écrivais par erreur sur Insta ce week-end – il s’est passé deux-trois trucs dans ma vie qui ont affûté mes critères de recherche et mon « projet vestimentaire » pour ce nouveau membre de mon dressing. Oh hey, prendre du recul pour écrire une méthode de désencombrement vestimentaire, ça aide.

1 – LE PIÈGE DU COMBO GROS PULL + JEAN

C’est un non sur moi quel que soit le type de col, roulé ou non.
Trop de volume et de décontraction cumulés.
Le gros col roulé est une pièce lourde à laquelle il ne faut pas hésiter à apporter du contraste.
Pas besoin, du coup, de chercher absolument (comme je le faisais en 2013) un modèle suffisamment long pour le marier à un slim, comme cet Emerson Fry ci-dessous :

modèle Emerson Fry 2013 en laine

Si le GCR est un poil plus court et s’arrête au milieu des hanches, ça suffit pour tomber joliment sur le volume qui me va : du flou type minijupe évasée (contexte plus habillé) ou du pantalon 3/4 à taille haute (contexte cosy/glandouille, je vous montre ça porté en fin de post).

2 – LA COULEUR QUI PLOMBE

Le pull clair qui donne mauvaise mine sur une peau pâle, ou le total look noir quand on est brune… gare aux faux amis.
La jeune femme ci-dessus s’y prend bien parce qu’elle a les cheveux châtain (= luminosité), des bottes en cuir glacé (= luminosité) ou les jambes nues (totalement WTF avec un gros pull mais whatever = luminosité).
Pour ne pas être plombé.e par son gros pull noir, vive les effets de textures, de reflets, de drapés… tout ce qui évite les aplats sombres et mats.

3 – LE BON CASTING CÔTÉ COL

Col rond, col V, col cheminée, col roulé ?
Sur un col rond ou V, le volume du gros pull « descend » sur le buste avec un effet « petite tête » (sauf quand on a une tignasse volumineuse).
Par effet d’optique, les cols cheminée et roulé redistribuent les volumes vers le haut du corps et allongent davantage.
Encore faut-il aimer le look et le « ressenti » sur la peau (oui, Colombe Linotte, je pense à toi et à ton syndrome du cou dégagé).
Quant au « bon » col montant, c’est comme le bon foulard, la bonne écharpe ou le bon snood : c’est celui qui se met en place sans miroir et ne bouge pas.

4 – TEAM LAINE OU TEAM COTON ?

Là clairement, je ne vais pas réconcilier tout le monde et c’est bien normal.
Il y a celles qui portent à même la peau, celles qui superposent, les fans de la laine, les fans du coton, les amateurs de maille fine et de maille lourde…
Chacune son truc.
Un gros col roulé c’est une affaire d’entretien certes, mais aussi, tout autant, une affaire de sensation, d’ergonomie.
Il y a des compos plus judicieuses que d’autres mais aussi des peaux plus sensibles que d’autres.
Il faire se faire confiance là-dessus, un GCR doit « envelopper » immédiatement à l’essayage. Si en le passant en cabine il ne vous donne pas envie de vous rouler en boule avec un bouquin ou d’aller marcher sur une plage bretonne sous le crachin, vous pouvez déjà le reposer.

5 – CELUI QUE J’AI CHOISI

La photo n’envoie pas du rêve sur le site de Gap qui, comme souvent, laisse à désirer niveau stylisme, avec une tendance à sous-tailler (pourquoi avoir mis du S sur ce mannequin ?)
Heureusement c’est en boutique que j’ai découvert le pull.

Modèle Gap dispo en ligne et en outlet

J’ai essayé trois tailles, M, L et XL.
Aucune ne fittait parfaitement au niveau des épaules et je portais un jean, mais le L était suffisamment prometteur pour que je le ramène à la maison faire des essayages.
Car rappelez-vous : l’achat, ce n’est pas le moment où vous payez le vêtement, c’est le moment où vous décidez de le garder.
En terme de confort en tout cas, j’ai ma réponse. J’aime le coton, son poids, son toucher, et le GCR est douillet à souhait.
Reste à savoir s’il supportera aussi bien le lavage que mes deux grands pulls COS fétiches, seules mailles à avoir intégré mon placard avec succès depuis six ans.

6 – INTÉGRER LE GCR À SON DRESSING

Retour des photos prises à l’arrache ! Mais c’est pour vous donner un ordre d’idée.
1 – l’essayage ce dimanche chez Gap, avec mes filles hors champ en train de démonter la cabine. L’association avec le jean n’est pas heureuse, CQFD.
2 – les bonnes proportions pour moi, la jupe ne doit pas être plus longue. J’ai intérêt à atténuer l’effet « all black » avec un manteau plus clair (par exemple avec ma parka kaki Maje).
3 – enfilé par dessus une robe fleurie, dont on discerne le volume au niveau des flancs. Pour une superposition hivernale, ça fait le job :

Robe Tara Jarmon (2016) rallongée par une jupe Naf Naf (2016) + le pull Gap + mon caban Emerson Fry (2017)
+ collant Wolford increvable + biker boots Zara (2012)

À gauche : caban Emerson Fry (2017) + khaki Gap + Doc Martens « Grace » (2012)
.

À droite : nuisette Gémo (2018) + legging « Layla » Wolford (2015) + bottes « Net » Fiorentini + Baker (2012)

À gauche, comme promis, voici le GCR avec un pantalon 3/4 un peu large plutôt qu’un jean, sur moi c’est mieux. Le caban est tout indiqué avec, et les Doc vernies aussi.
À droite, je dis oui au legging (je suis une femme à legging, vous le savez) avec une paire de bottes montantes, et une tunique/nuisette pour faire le liant.

7 – CV DE LA FRINGUE

Bien évidemment, ce CV de la fringue vaut pour ma garde-robe et mon gabarit et je ne vous le fais pas aussi détaillé que dans le Dressing Code, mais vous voyez où je veux en venir.
À chaque nouvelle pièce qui entre dans la penderie, hop, un petit mémo post-essayages.
MANTEAUX : caban anthracite, parka kaki
BAS : pantalon 3/4 plus clair, jupes au-dessus du genou, legging noir
SUPERPOSITIONS : robe courte forme trapèze, nuisette imprimée, combinaison 3/4 imprimée
CHAUSSURES : Doc Martens, biker boots, bottes hautes à sangles
COULEURS et IMPRIMÉS : kaki, imprimés fleuris sur fond noir
À ÉVITER : les jeans (trop casual), les jupes ou robes midi (trop longues), le total look noir mat (trop triste).

8 – UNE IDÉE DE +1 POUR L’AVENIR

Et même deux idées ! Le Gros Col Roulé noir associé à un manteau gris pâle (j’ai pas), une jupe en cuir caramel (j’ai pas), des collants opaques et boots noirs (j’ai).
Je ne suis pas blonde mais j’adore quand même cette association de couleurs et de proportions repérée sur Amy Jackson il y a deux ans (je ne sais plus où, dans les brèves de Tendances de Mode probablement).

Jupe French Connection, détails du look sur le blog Fashion Jackson

Sur les mêmes thèmes

37 commentaires

  1. Miss Nahn

    mercredi 23 octobre 2019 à 18:04

    « Ou de marcher sur plage bretonne sous le crachin », mais c’est tellement ça.
    Tous mes pulls doudous me donnent envie d’enfiler mon ciré, aller marcher puis me blottir près du poêle avec un livre (et donc de foncer passer le week-end en Bretagne).
    Quand est-ce qu’il fait assez froid pour les enfiler? J’en ai marre des températures d’été indien, je veux du froid!

    Sinon j’ai presque terminé ton livre, c’est tempête sous un crâne et négo pour faire entrer des portants à roulettes dans l’appart.
    « Mais tu veux laisser des portants de fringues dans le salon AVEC DES CHATS DINGUES? ».
    Très bon point mon mari, très bon point. Trouver des housses pour les mettre à l’abri.
    Et donc bravo, c’est extrêmement efficace comme lecture \o/

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 15:29

      « Mais tu veux laisser des portants de fringues dans le salon AVEC DES CHATS DINGUES? » = j’ai tellement ri (et ça me conforte dans l’idée que je suis vraiment team chiens), alors t’en es où ???

  2. Anonyme

    mercredi 23 octobre 2019 à 18:22

    Autant de photos de toi dans 1 seul post, on n’avait pas vu ça depuis… très longtemps !

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 15:30

      et faut pas s’habituer d’ailleurs ^^

  3. Gingerlemon

    mercredi 23 octobre 2019 à 18:40

    J’ai commencé à lire le Dressing Code. Je n’avais jamais réfléchi à mon dressing de cette façon, d’où sûrement l’amoncellement☹Dis moi, ta jupe en cuir, c’est la Marc O’ Polo. J’aimerais bien un billet sur la jupe en cuir parfaite, en fonction des morphologies, et comment la décliner. Bravo pour tout ton travail si précis et détaillé

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 15:31

      Merci pour tes encouragements et oui, c’est bien la Marc O’ Polo, quelle mémoire !
      As-tu regardé chez Mode Personnel(le) si elle n’a pas déjà traité ce sujet ? Elle est top pour les billets morpho. Moi je parle surtout de la mienne…

  4. Brunette

    mercredi 23 octobre 2019 à 19:33

    Rien a voir avec la choucroute: j’attends ta venue dans le Grand Est pour attaquer ton bouquin
    Toujours rien à voir avec la choucroute : cette association jupe camel manteau gris, je suis über fan! C’est magnifique !!! J’ai des bottes camel et j’ai grave envie d’une jupe grise maintenant. Je ne te remercie pas.

    Voilà passons au sujet : pour qui en doutait, on voit a quel point tu maîtrises l’art des volumes sur ta silhouette. En jeans c’est un gros nop, avec le gap kaki c’est juste waouh!

    Je suis (j’étais ?) team petit pull, pour cause de velo et de besoin de superposer les couches. Le gros pull chaud c’est (c’était) pas possible, trop chaud a l’arrivée. Je ne sais pas encore si un gros pull a sa place dans ma penderie, c’est, pour le coup, une pièce difficile avec le contenu de mes placards. Mais si une jupe grise devait s’y glisser… Je la verrais bien avec un GP clair, tiens.

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 15:35

      Le gros pull en vélo je dis oui quand c’est lui qui sert de « manteau » 🙂 (testé et approuvé)
      Tu les portes avec quoi tes bottes camel ? Moi je trouve ça compliqué avec des collants foncés, du coup ça me retiendrait pour le combo avec le gris.
      Du côté des pantalons en fait c’est un vrai sujet, le jean me complique la tâche plus qu’autre chose, et je m’imagine que je ne suis pas la seule… Merci pour la validation en tout cas !

      1. brunette

        lundi 4 novembre 2019 à 10:45

        Hé il manque mon smiley après ma 1ère phrase, c’était du second degré hein (on dirait que profère des menaces là, au secours! )

        Justement j’aime bien avec des collants noirs bien opaques pour contraster avec les bottes! Je ne les porte jamais avec des collants plus légers. Ni mes bottes noires d’ailleurs. Mais tu soulèves un point, avec du noir entre la jupe grise et le camel des bottes, pas sûre que l’effet soit aussi wahou.

        Ha, le jean’s. Non tu n’es pas la seule. Le vêtement en lui-même ne me pose pas de souci, je sais ce qui me va et j’ai remplacé récemment un vieux mustang par un slim de la marque French Appeal, une coupe à tomber, des fesses magnifiques. Mais, c’est toujours aussi galère de l’intégrer dans des silhouettes et alors avec un pull je n’en parle même pas. Du coup ça reste très simple, blouse-bottines la plupart du temps. Mais, je zieute d’autant plus les pantalons pouvant faire « fausse combi » depuis ton post d’hier, haha, genre ça : https://www.zalando.fr/vero-moda-vmeva-loose-side-paperbag-pant-pantalon-classique-black-ve121a0rz-q11.html (je ne sais pas si tu vois la section « complétez votre look », mais on voit une option avec un body noir et j’ai sérieusement cru que c’était une combi).

  5. Alexia

    mercredi 23 octobre 2019 à 20:39

    J’ai un GCR noir 1.2.3 Paris, commandé parce que en promo sur Showroomprivé … très beau … J’ai dû le porter 3 fois l’hiver dernier. Impossible à supporter quand on vit dans une région (l’ouest de la France) où il pleut durant tout l’hiver, où les températures ne sont pas suffisamment basses pour porter des tenues chaudes et quand on passe 12h dans un bureau chauffé par les ordinateurs. Résultat : l’achat inutile de 2018, j’ai beau faire de plus en plus attention à ce que j’achète, il m’arrive encore de faire ce genre d’erreur lol

    Le parfait Col Roulé pour ma part serait plutôt le CRF (aka le Col Roulé Fin ^^)

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 15:45

      Je me suis débattue longtemps avec certaines évidences climatiques franciliennes alors que je vis en IDF depuis toujours… je n’imagine pas le temps qu’il m’aurait fallu dans ton coin à toi !
      Et oui, les bureaux ont leur importance, clairement. Jamais porté de gros pull en open space, mais depuis que je bosse de chez moi, ça change tout !
      Du coup, tu vas investir dans un CRF cet hiver tu crois ?

  6. Iris

    mercredi 23 octobre 2019 à 20:42

    Super article et ça fait plaisir de revoir des photos de toi !
    C’est très efficace sur une robe ou jupe courte effectivement (et ça pourrait aussi le faire sur un short un peu large en similicuir), tiens ça me fait penser à ce look qui reste pour moi un chef d’œuvre inégalé de GPR sur minijupe :
    https://www.pinterest.fr/pin/487303622159955891/?nic=1a
    J’adore au passage ton caban, enfin plus exactement l’effet que le col remonté produit en encadrant ton visage, c’est canon. Je trouve que les look un peu tomboy comme ça te vont très bien, car tu les contrebalances par la grâce de ta chignasse (que je trouve être ta coiffure ultime, comme sur la photo de l’article de Famille Green où tu es parfaite). Dès que tu portes ton pantalon khaki et un kimono, j’adore, tu fais très décontractée ET arty, et je trouve que c’est clairement un look signature, qu’on ne voit pas sur grand-monde.
    Sinon, j’ai le même problème que toi concernant les pulls, je dois en avoir 5 à tout casser dans mon armoire. Avec une morphologie légèrement en V et une poitrine conséquente, c’est pas du tout une pièce évidente pour moi, alors que les sweats tombent déjà mieux.
    quelques pistes tout de même :
    -les manches gigot sur les pulls font paraître le buste plus fin et sont très élégants
    -le col cheminée est parfait, il ne bouge pas, et on peut rajouter un tee shirt uniqlo heat tech col roulé dessous pour faire un joli contraste (et du coup on peut prendre un pull avec de la laine dedans sans que ça gratte, si on porte le fameux uniqlo dessous)
    -le blanc et le beige sont pas idéaux pour les filles à peau claire et cheveux foncés, mais essayez donc le jaune pâle…révélation de l’année, qui me va au teint, et matche parfaitement avec du jean, du kaki, du marine, du gris, du noir. Une couleur accent parfaite pour l’hiver
    -je porte mon pantalon court taille haute marine (similaire à ton COS mais sans le lien devant) avec un pull en coton fin et fluide col cheminée vermillon que je peux rentrer sans que ça ne fasse un bourrelet. Ma taille est marquée, le vermillon, bon, c’est pas ma couleur idéale, mais c’est clairement moins pire que le beige, et surtout sur du marine, wooow ! effet couleurs complémentaires et color block garanti.
    Et sinon, dans ma quête du GPR, j’ai depuis des années sur mon pinterest la sublime Julia et ses pulls :
    https://www.pinterest.fr/pin/487303622171471684/?nic=1a
    https://www.pinterest.fr/pin/487303622171471746/?nic=1a
    Je rêve de ce mariage violet / rouge, ces gros pulls qui font à eux seuls le look, le détail de la chemise hawaiienne qui dépasse, le boyfriend, les baskets et le sac hyper classe. Pas encore réussi à trouver de quoi réaliser ce fantasme hivernal, mais j’y travaille.

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 16:30

      Figure-toi qu’en faisant le test avec la jupe en cuir j’ai effectivement pensé « tiens, un jour, un short… »
      L’idée fait doucement son chemin.

      Evidemment je valide au max le look d’Olivia Palermo, être capable de superposer un gros pull avec un blazer bien épaulé, c’est de la magie noire.

      Merci bcp pour les compliments sur le col du caban et le look kimono/khaki, je ne me l’étais pas formulé mais je reconnais que là-dedans, je me sens « chez moi » au meilleur sens du terme. Ce sont des « écrins » qui me correspondent bien.

      Côté pulls, j’ai 2 questions (et je te rejoins sur les manches gigot, toujours un succès) :
      – à quel type de superposition penses-tu avec le col cheminée ? Le heat tech dépasse de tous les côtés du coup ?
      – incroyable le jaune pâle ! J’aurais jamais parié… Comment tu as eu le déclic ?

      Tous les mariages de bleus et de tons plus ou moins orangés, c’est banco assuré, le cercle chromatique c’est vraiment un truc qui m’a aidée au-delà de tout pour ma palette perso, sous réserve qu’effectivement ça matche bien avec la carnation.

      Julia et sa chevelure… comme toutes les coupes similaires je trouve que c’est un exhausteur de style instantané, qui rééquilibre toute la silhouette. Ce sont généralement les looks sur lesquels je m’arrête instantanément dans une série mode, un lookbook, ou sur des photos de streetstyle : https://www.instagram.com/p/BwmiGQJCbhE/

      Et oui, le détail de la chemise hawaïenne parfaitement coordonnée est démoniaque

      1. Iris

        samedi 2 novembre 2019 à 21:17

        Pour le col cheminée, oui, le heat tech dépasse au niveau du col et éventuellement des manches si le pull est pas trop long. J’aime bien faire dépasser un heat tech blanc, ça fait un peu le même effet qu’un col de chemise blanc, une touche de lumière qui vient réveiller un look sombre sans l’effet masse produit par une chemise. D’ailleurs pour les chemises, moi j’ai carrément découpé un col dans une vieille chemise, et ce col je le glisse sous mes sweats marine ou noir, pour avoir le style sans les 10 kilos supplémentaires.
        Le tee shirt heat tech col roulé (ou tout autre col roulé fin) crée un look 70 assez sympa sous un pull quand on le choisit de couleur et qu’on fait un camaïeu (beige sous camel ou inversement ) ou un color block (rose/ camel, orange/marine, lilas/camel…) avec le pull.

        Pour la découverte du jaune pâle, au début de l’automne, j’ai fait un test de colorimétrie maison gratuit : j’ai pris absolument tous les tissus de toutes les couleurs inimaginables qu’il y a chez moi (serviette éponge, short, jupe, plaid, tout ce que je n’ai pas l’habitude de porter près du visage) et j’ai tout essayé devant un miroir en mettant le tissu sous le menton. Et un petit short jaune pâle de chez Flolove a été une révélation, ça m’allait mieux que le marine, ma couleur fétiche. J’ai ensuite commandé un pull jaune pâle tout simple chez &OtherStories et je n’ai eu que des compliments. J’ai ensuite vu que des sites de colorimétrie classaient le jaune pâle dans la palette tons froids, donc tout se tient.

  7. Amandinepicpic

    jeudi 24 octobre 2019 à 16:17

    Coucou,
    Génial, un article de mode pure et dure!
    Je vais te faire rire mais je n’ai jamais pensé porter une jupe avec une grosse maille. Un problème de température au premier abord…mais avec des collants chauds, ça passe à l’aise.
    Ca m’ouvre de nouveaux horizons dans ma garde-robe!
    Tes essais en photos me parlent beaucoup! Le coup de la robe sous le pull, j’y avais pensé sans oser! Le résultat est top! J’essaye quand je rentre à la maison avec mon gros pull col roulé gris.
    Je vais voir avec ma mamie tricoteuse pour me faire un col roulé bleu marine. Je trouve que cette couleur va bien avec tout et est plus douce que le noir (je suis quand même à la recherche d’un pull fin col roulé noir).
    🙂

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 16:32

      Coucou Amandine, alors, qu’ont donné tes essayages avec ton GCR gris ?
      Je suis d’accord avec toi sur le marine, je le priorise dès que je peux sur le noir. Hélas, comme j’ai essentiellement des collants noirs à porter avec mon GCR à moi, le choix était vite vu ! 🙂

      1. Amandine picpic

        jeudi 7 novembre 2019 à 15:12

        Coucou, j’ai fait mes essayages, seulement hier soir ! Ça fonctionne super bien ! Il ne me reste plus qu’à investir dans des collants thermiques, pour pas avoir trop froid!! Bonne journée !

  8. Estelle

    jeudi 24 octobre 2019 à 16:18

    T’es trop une warrior, l’essayage avec tes filles en train de démonter la cabinet GAP hors champ.
    Bravo parce que moi je n’aurais pas pu acheter quoique ce soit…

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 16:32

      Je peux être extrêmement tyrannique dans ce genre de situations… (et je n’en suis pas fière !!)

  9. Miléna

    jeudi 24 octobre 2019 à 17:13

    Trop bien d’avoir un article avec plein de photos de toi !!!! J’adore l’effet du pull avec la jupe (silhouette forme trapèze parfaite) et aussi avec la nuisette. Et j’aime bien aussi celle avec le pantalon 3/4 (mais tu es grande et je ne pense pas que ça fasse le même effet sur moi qui suis petite).

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 16:34

      Merci bcp Miléna ! Tout est question de proportions pour le pantalon 3/4 et c’est vrai que certaines marques ont tendance à ne pas le prendre en compte.
      Les gammes petite / regular / tall de Boden, Gap ou Asos sont chouettes pour ça !

  10. jicky

    vendredi 25 octobre 2019 à 8:45

    bravo pour le choix du pull… et pour la durée des Bottes Fiorentini Baker! depuis le temps que tu les portes! le COST PER WEAR doit être au top, non?

    1. Anonyme

      vendredi 25 octobre 2019 à 9:21

      Jicky : les Fiorentini Bikers elle les avait achetées en double il me semble. C’est d’ailleurs un comportement assez rare et curieux que ces achats en exemplaires multiples, j’ignore si elle en parle dans son bouquin mais ça vaut le coup de s’y pencher…

    2. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 16:35

      @ jicky : elles vieillissent admirablement et font toujours leur effet, je les aime d’amour.
      @ anonyme : eh non, je ne les avais pas commandées en double – je te laisse vérifier 😉

      1. Anonyme

        vendredi 1 novembre 2019 à 19:08

        J’ai vérifié : tu les avais commandé en 2 versions, une haute et une basse (cf ton post du 03/10/12, ça nous rajeunit pas ^^). Tu te demandais si tu allais garder les 2 ou pas…

  11. jicky

    vendredi 25 octobre 2019 à 8:50

    ps: c’est vrai que Gap, leur site est qd même assez sinistre… Sans parler des boutiques… Celle du Bd St Michel, c’est sinistrose, entre éclairage blafard, espace exigu(au deuxième étage tu te tapes la tête au plafond, presque, tant il est bas) et extrême sobriété des articles… faut avoir l’oeil! Uniqlo par rapport, c’est Desigual 🙂

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 16:40

      « Uniqlo par rapport, c’est Desigual » ah hahaha merveilleuse formule !
      J’apprécie d’autant plus l’immensité du stock près de chez moi, en te lisant.
      Quant au style triste, c’est vrai que la grande époque avec Sarah Jessica Parker et Lenny Kravitz semble loin… Ils ont perdu de leur fashion mojo :
      https://www.youtube.com/watch?v=WPBsdq3kwRY
      https://www.youtube.com/watch?v=n4ZrWCfwN8Y

  12. Tango

    vendredi 25 octobre 2019 à 12:50

    Je n’aurais jamais pensé à cette association jupe un peu évasée -gros pull, cela te va très bien! Moi, je porte systématiquement mes pulls sur une pièce relativement ajustée en bas (jupe ou jean droit/slim).

    As-tu déjà essayé la laine de mérinos? Cela pourrait te réconcilier avec cette matière, les fils sont d’une extrême finesse, c’est tout doux, aucune irritation à signaler lorsque je porte mes pulls à même la peau (alors que depuis ma grossesse, ma peau ne supporte plus les pulls mêlant laine et matière synthétique). J’aime bien la marque FUB (laine certifiée), comme ceci : https://www.fub.dk/shop/woman/cardigan/cable-cardigan/?styleId=097&size=m , https://www.fub.dk/shop/woman/blouse/pointelle-blouse/?styleId=021&size=m ou https://www.fub.dk/shop/woman/blouse/oversize-blouse/?styleId=098&size=m . J’ai déjà un pull gris et un pull rose de cette marque, qui tiennent très bien (lavage en machine sur programme laine). J’aime bien la laine De Rerum Natura, mais j’ai la chance d’avoir une mère tricoteuse!

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 16:43

      Oh merci, jolie marque que je ne connaissais pas (mais totalement hors budget pour moi) et oui, quel privilège la maman tricoteuse 🙂 🙂
      J’ai déjà essayé le mérinos mais les pulls fins ne sont pas très heureux sur moi. C’est comme ça !

      1. Tango

        dimanche 17 novembre 2019 à 16:43

        J’attends les soldes, j’avoue. Et ils proposent aussi de gros pulls 😉

  13. Mafalda

    dimanche 27 octobre 2019 à 16:29

    Je crois que tu as trouvé le GCR de ta vie, il est parfait et tes photos sont magnifiques, ainsi que toutes les combos. Superbe.

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 16:43

      merci bcp Mafalda rooooooh

  14. Alicia Carat

    mardi 29 octobre 2019 à 22:04

    Superbe choix de pull et j’adore tes bottes Fiorentini Baker ! Ça doit pas être donné mais elles ont l’air de bien durer dans le temps. Bisouxxx

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 16:45

      Je te confirme, ce sont les plus chères de toutes mes chaussures ! Mais oui, elles ont une dégaine de fou, sont super quali et ne bougent pas. Un investissement que je ne regrette pas.

  15. Iris

    mercredi 30 octobre 2019 à 14:53

    Tu sais ce qui serait cool comme article ? Un article sur ta tenue fétiche de la saison et son décryptage, pourquoi tu t’y sens si bien dedans.
    Je sais pas toi, mais moi j’ai ce souci récurrent d’avoir par saison 1 ou 2 tenues fétiches, et même si j’ai d’autres tenues dans lesquelles je me sens bien, bah y’en a quand même toujours une au-dessus de la mêlée, et je serais presque tentée de m’habiller exclusivement comme ça.

    1. Balibulle

      vendredi 1 novembre 2019 à 16:47

      Ça m’est arrivé cet été, tiens ! Maillot 1 pièce noir + jupe midi imprimée + Birkenstock noires.
      Pour l’automne, j’ai pas eu cette évidence encore. C’est quoi tes deux tenues fétiches du moment ?

  16. Murielle

    lundi 4 novembre 2019 à 14:53

    Mon homme ne supporte pas la laine qui lui gratte aussi, même un petit pourcentage mélangé à de l’acrylique.
    Par contre, il supporte très bien le 100 % mérinos ou le 100 % cachemire à même la peau.
    Idem pour moi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.