Oui, toute la pluie peut tomber sur moi… Je suis prête !
Je voulais une veste déperlante et légère, plus étanche que mon coupe-vent Comptoir des Cotonniers et moins épaisse que mon ciré Boden, eh bien la voici (et comme on ne se refait pas, les trois sont imprimés, évidemment).

Elle m’attendait en embuscade dimanche dernier chez… Truffaut, alors que j’accompagnais innocemment l’Homme acheter des plantes (c’est son truc, pas le mien) et furetait au fond du magasin pour renouveler les bottes de pluie des filles.

Et là boum l’évidence, pile dans ma palette (marine/kaki/vermillon), et soldée, chez Columbia. Une marque dont je n’étais jusqu’ici cliente que pour mes fringues de ski, et dont j’apprécie la technicité.

Les poches sont zippées, la capuche a un beau volume, la veste est doublée en mesh et se roule en boule sans problème.

Elle coche toutes mes cases et me console du ciré fleuri Petit Bateau qui avait été un fiasco d’essayage l’an dernier, et d’une veste Aigle pourtant prometteuse mais pas du tout concluante sur moi.
Le bon modèle m’attendait encore, et sans l’ombre d’un doute c’est celui-ci.

Alors comme c’est une question qui revient souvent avec les vêtements pratiques / connotés sportswear : est-ce que c’est facile à porter, un imprimé fleuri sur une pièce censée être casual ?  

À mon sens oui, parce que tant que vous tapez dans votre palette chromatique il y a l’effet bonne mine et « je fais tout le job » qui vous sauve la mise les matins un peu blêmes.

En bas, l’astuce qui me semble marcher à tous les coups : le pantalon chic un peu large dans la couleur dominante de la veste. Ici, du bleu marine.
Et pour peu que vous aimiez le mix & match y’a aussi de quoi s’amuser.

Je profite de ce billet looks/shopping pour introduire l’outil « shop the post » que j’ai enfin compris comment insérer (mieux vaut tard…) Pour rappel, depuis sept ans c’est avec ce type de liens affiliés que je monétise mon travail ici, c’est à dire qu’un achat déclenche une commission pour moi.

Vu la fréquence de mes billets shopping, ahem, ça reste symbolique mais les symboles ça compte. Et je n’ai pas encore trouvé de meilleure manière de soutenir ponctuellement les blogs sans publi-rédactionnel. Sauf à être Garance Doré, dont la récente initiative m’a bluffée !

Sur les mêmes thèmes

16 commentaires

  1. Dr SDB

    jeudi 2 juillet 2020 à 12:39

    Oh un post de Balibulle joie bonheur !
    Ton blog reste mon préféré année après année y a pas à dire ! Le seul autre que je lisais était celui de Géraldine Dormoy, vraiment quel dommage qu’elle l’ai arrêté.
    J’aime bien Instagram même si je suis abonné à 4 comptes et demi mais ce n’est pas pareil qu’un blog. Et sincèrement les comptes où il y a trop de placements de produits et compagnie me font fuir même si le compte est joli, c’est épidermique.
    J’ai finalement acheté ton livre après l’avoir un peu loupé à sa sortie et j’ai beaucoup aimé ! En bonne control freak qui déteste le superflu et qui adore les imprimés/couleurs, cela ne pouvait que me parler.
    J’attends avec impatience le billet « comment concilier vélo et style » ha ha ha.
    Au plaisir de te lire Charlotte :).

    1. Balibulle

      mercredi 15 juillet 2020 à 16:20

      Merci beaucoup pour ta fidélité ! Moi je ne jure que par Instagram en tant que lectrice, alors ça me fait super plaisir de voir que tout le monde ne fonctionne pas comme moi ^^
      Ton feedback sur le livre = ma vie. Concilier l’amour d’une certaine fantaisie… avec l’absence de superflu !
      (et bon du coup, t’as vu j’ai créé une story à la une #bikestyle sur Instagram, on progresse)

  2. C.

    jeudi 2 juillet 2020 à 14:08

    Bonjour Balibulle ! Ravie de te retrouver en format plus long. C’est vrai que ça faisait longtemps… Tellement longtemps que tu ne nous as pas présenté cette combinaison à l’imprimé dément ! Japonais ou art déco, l’imprimé ?? C’est pas grave, j’aime les deux 😀
    Laisse-moi deviner… Garance Doré a ouvert une  » community  » (lol), un site privé à 8,99 USD par mois, comme à peu près toutes les grosses blogueuses outre-Atlantique ? Les temps sont durs, la pandémie n’a vraiment épargné personne ! Peut-être aperçoit-on la fin du modèle de femme sandwich avec placements de produits à n’en plus finir, c’est pas plus mal !

    1. Balibulle

      mercredi 15 juillet 2020 à 16:26

      La combi c’est vrai je ne l’ai montrée que sur Instagram ! Acquisition de l’été dernier et amour ininterrompu (tu as raison, entre le Japon et l’Art Déco, pour l’imprimé, je ne saurai dire ! Et moi aussi j’aime les deux ^^)
      Le wording de Garance est habilement choisi, et en effet, basculer sur un modèle payant contribue à rétribuer enfin les contenus et leurs auteurs quand tu veux éviter les partenariats et qu’il n’y a plus de pub. Reste à avoir, justement, un contenu. Je ne sais pas si c’est le cas des autres blogueuses US, mais ça ne promet qu’une montée en gamme.

  3. Colette Du Net

    jeudi 2 juillet 2020 à 14:30

    Toujours délicieux à lire ces billets et à voir ces mises en scène colorées.
    Je m’étais abonnée à la lettre de Garance Doré, car, malgré son virage ultra-chic et ultra élitiste, j’aime bien cette femme qui a construit son univers sans avoir au départ des atouts extraordinaires. Mais payer pour faire partie d’un groupe (oui une « community »!) de filles toutes ultra belles, ultra minces et ultra américaines? Sans moi!
    Dommage mais je pressentais depuis longtemps, et notamment l’organisation des week-ends au Maroc, le tournant de la dessinatrice/modeuse, devenue entrepreneuse en transformation vers la coach/copine/presque gourou.
    Le prix de l’abonnement n’est pas très élevé donc ce n’est pas ça qui la fera vivre. On sent le modèle Gwyneth Paltrow derrière tout ça! On est des copines et on achète les produits recommandés par notre « best friend ».

    1. Balibulle

      mercredi 15 juillet 2020 à 16:31

      C’est vrai, le business model de Garance est très anglo-saxon (bon parallèle avec GP), et c’est cool qu’il touche un marché francophone, ce sera instructif. Quant au prix de l’abonnement, j’imagine qu’il procède d’un calcul assez fin. Suffisamment accessible pour que l’effet masse fonctionne… Après moi j’ai un souci de contenu. Sa newsletter est beaucoup trop longue pour moi, je ne l’ai jamais lue en entier… Donc rien que pour ça, je ne suis pas dans sa cible.

  4. HeLN

    vendredi 3 juillet 2020 à 9:28

    Hello Charlotte ! Tu resplendis dans cette veste Columbia qui te va à ravir ! Je n’aurais pas dû cliquer sur le lien, le modèle imprimé camouflage me fait de l’oeil maintenant !!! Bises !

    1. Balibulle

      mercredi 15 juillet 2020 à 16:32

      Roh merci !! J’attends les embruns ! Ils ne viennent pas ! Et toi, entre temps, camouflée ou pas ?

  5. jicky

    dimanche 5 juillet 2020 à 9:26

    pouhhii…. je ne vois pas les images…

    1. Balibulle

      dimanche 5 juillet 2020 à 14:55

      ouille, l’image de début du post ? Tu regardes sur mobile ou desktop ? Moi aussi j’ai un bug depuis mon téléphone (mais pas sur l’ordi)

    2. Balibulle

      mercredi 15 juillet 2020 à 16:33

      Merci encore de m’avoir signalé le pb, j’ai compris ce qui coinçait, a priori je dois pouvoir l’éviter les prochaines fois.

  6. Marie

    dimanche 5 juillet 2020 à 17:42

    Elle te va très bien et donne très envie… 🙂 Tu l’as prise en M ou L pour l’effet un peu loose? Merci!

    1. Balibulle

      mercredi 15 juillet 2020 à 16:33

      Merci Marie ! En L, ça taille plutôt petit !

  7. Persun

    mercredi 8 juillet 2020 à 8:20

    j’aime la combinaison bleu marine, les motifs sont spéciaux !

    Bises

    1. Balibulle

      mercredi 15 juillet 2020 à 16:34

      Merci bcp ! Imprimé subtil comme j’aime 🙂

  8. Isabelle

    dimanche 6 septembre 2020 à 22:52

    Bonjour Charlotte
    Un billet tant attendu ☺️ et toujours aussi agréable à lire. J’avais déjà un peu craqué sur ta parka quand je l’ai vu sur Insta et j’avoue que ce style me fait vraiment de l’œil, c’est tellement agréable un bel imprimé quand le temps est moche.
    J’ai, par contre, craqué sur ton livre, je le trouve inspirant pour moi qui voudrait optimiser ma garde robe, et pas moralisateur, ce que je de3. J’avoue qu’étant un peu éparpillée en ce moment et un peu réfractaire aux organigrammes qui envahissent mon boulot je me suis sentie un peu larguée avec les « tableaux » mais je vais me les sortir à part et je devrais arriver à m’en sortir… ou pas .
    Je vais essayer de retrouver « L’anti guide de la mode » j’étais sûre de l’avoir, j’ai dû le prêter avant de le lire et il doit être perdu corps et biens.
    J’attends de voir ton nouvel opus, tu as dit que ce serait très différent…
    À bientôt

Répondre à Dr SDB Annuler

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.