Alerte melon ! J’étais impatiente de poster ces looks dans mes Stories la semaine dernière. Mais je n’imaginais pas qu’ils déclencheraient le plus grand nombre de DM de l’histoire de mon compte Instagram.
Quand plusieurs personnes qui ne se sont pas concertées vous font des compliments sur une tenue, c’est qu’il y a, au-delà du plaisir narcissique, quelques enseignements à en tirer.
Qu’au-delà du style lui-même, toujours subjectif, vous avez capté un truc en terme de morphologie, de volumes, de colorimétrie… voire les trois à la fois, comme ce fut le cas avec ce maillot de bain asymétrique.

Le point de départ ?
Plusieurs étés à tourner autour de l’idée d’un top asymétrique sans franchir le pas. Parce que je fais partie de la #teambra, donc j’ai envie d’un minimum de maintien.
En remarquant ce une-pièce COS, je percute : et si un maillot de bain pouvait faire le job ? En plus, il se décline dans deux couleurs de ma palette : le bleu marine et le kaki. Je commande les deux pour essayage.

L’enseignement en colorimétrie ?
La version kaki chinée manque d’éclat sur ma peau assez pâle. Il me faut une autre couleur : soit un vert plus froid, soit une couleur plus foncée. Et c’est banco pour le bleu marine. Voilà donc mes lectures les plus récentes en terme de colorimétrie confirmées : je porte mieux, à hauteur du visage, les couleurs à fort contraste avec ma peau et/ou à dominante froide (« bright winter » ou « hiver lumineux »). Ce qui me permet d’affiner encore un peu plus ma palette perso. Beaucoup de choses à développer là-dessus, je vous en reparlerai dans un billet dédié.

L’enseignement en volumes ?
À quel bas associer mon maillot, que j’entends donc porter pour me baigner mais aussi en dehors de l’eau ? Une jupe midi semblerait tout indiquée vu mes silhouettes-clefs de l’été dernier… mais non, sur moi un pantalon est beaucoup plus payant ! Et comme le maillot est fin, je règle la question du gainage avec une taille haute, ma coupe fétiche.
J’ai déjà deux options dans mon placard :
– pour un effet ton sur ton façon « combi », mon éternel modèle COS bleu marine, racheté il y a quelques mois une taille en-dessous
– un nouveau taille haute Gap que je viens d’acquérir pour succéder à mon « khaki » de la même marque devenu trop grand (qui existe aussi en bleu marine, d’ailleurs).

Je benchmarkais cette coupe de pantalon depuis plusieurs mois tous azimuts, et ai eu du mal à mettre la main sur un kaki « froid » et clair, qui tire davantage sur le vert d’eau que l’olive, c’est chose faite (Gap appelle cette teinte « winter forest green », j’adore)

J’ai fait ces essayages au beau milieu d’une matinée de travail et, sans y penser, me suis rassise avec devant mon écran. Avant de me rendre compte que je ne m’étais pas changée. Plutôt de bon augure en terme de confort.
Et le grand soleil attendu la semaine prochaine sera parfait pour un petit testing urbain en conditions réelles.

L’enseignement morpho ?
Pourquoi le pantalon taille haute est plus indiqué sur moi, avec ce type de top, qu’une jupe midi évasée (j’ai pas pris de photo, il va falloir me croire sur parole) ? Parce qu’il prolonge la ligne de l’épaule et l’architecture naturelle de mon gabarit. Je suis relativement grande (1,74m), j’ai des épaules larges et saillantes = les silhouettes allongées et en « A » sont une bonne option pour moi, parce qu’elles s’harmonisent avec ma charpente.
Pas question pour autant de me noyer dans un grand métrage de tissu flottant.
Comme mon ratio taille/hanches est marqué j’ai tout intérêt à le souligner avec une coupe haute, et pour alléger, je dégage les bras et les chevilles (coupe 7/8e). Raison pour lesquelles, le pantalon taille haute, large et raccourci est devenu un pilier de ma garde-robe depuis deux ans.
La jupe midi, sur moi, fonctionne mieux avec des hauts très sobres, forme marcel, nageur, ou pull à col rond et petit volume. Dès qu’on part dans les froufrous ou les coupes un peu sophistiquées, ça fait trop d’infos « féminité » sur une silhouette qui envoie déjà niveau courbes.

Ah et je n’oublie pas cette question récurrente à chaque fois que je parle de maillot : les toilettes. Moi j’écarte, ça me rappelle l’enfance. Bon 14 juillet à vous !


Sur les mêmes thèmes

8 commentaires

  1. Marie

    mardi 14 juillet 2020 à 23:41

    Mouarf j’adore cette conclusion, si visuelle 🙂

  2. Ln

    mercredi 15 juillet 2020 à 11:23

    Cet article aurait moins de saveur sans cette superbe conclusion. Merci !

    1. Balibulle

      mercredi 15 juillet 2020 à 18:41

      @marie @LN : à chaque fois que j’utilise ce verbe, je me revois en vacances dans le Var, la résidence avec piscine, mes cours de natation à l’heure du petit déjeuner et la maîtresse-nageuse qui me faisait des tartines avec du beurre et de la confiture de fruits rouges. Et à la pause, ce maillot que j’écartais sans m’asseoir, en suspension. Une Madeleine !

  3. Estelle By

    mercredi 15 juillet 2020 à 13:37

    Hello Bali,

    Je ne pouvais pas ne pas commenter comme il y a du COS tout au long de ton post!

    Tu parles de melon mais concrètement, je pense qu’il faut aussi se fier à ce que nous raconte notre entourage – même si je suis plutôt partisane du on s’habille pour soi-même, il y a des moments, on ne peut pas lutter contre ces compliments qui ne font que conforter nos choix dans les vêtements qu’on acquière.

    Je ne te re-raconterai pas une énième fois les compliments que je reçois régulièrement sur mes pantalons plissés au niveau de la taille COS en bleu marine et kaki (même si je suis beaucoup plus petite que toi) mais ces vêtements font partie de ceux que je considère comme avoir été super bien choisi pour intégrer ma garde-robe. Donc les compliments suite à tes stories,sur IG au délà de l’effet narcissique, c’est plutôt pas mal dans la construction de sa garde-robe idéale!

    Je me tâte par contre effectivement à faire un test de colorimétrie car cela me permettrait de mieux choisir quand j’hésite à acquérir une nouvelle pièce. Déjà, je vais me plonger royalement dans la lecture de ton lien vers le blog the new fashionista – qui a l’air ma foi très bien fourni!

    Et évidemment, merci pour la conclusion, on ne peut plus pratique 🙂 et bonnes vacances à toute la petit famille!

    1. Balibulle

      mercredi 15 juillet 2020 à 21:19

      La team COS est dans la place ! Les compliments c’est un vrai sujet, ça t’envoie parfois sur de fausses pistes même quand c’est sincère, mais quand tout s’aligne, quel pied ! Figure-toi que j’ai retrouvé trace du modèle kaki sur eBay (bon, pas dans ma taille) mais trop foncé pour moi en fin de compte. Ce qui m’encourage d’autant plus à te recommander d’explorer en effet la question de la colorimétrie. Sur le papier ça reste parfois extrêmement abstrait, pour moi il a fallu la confronter à l’expérience pour que ça prenne vraiment forme (je cochais des cases dans trop de profils différents), mais quel plaisir de conscientiser enfin certains automatismes, ou de dégager de fausses pistes !
      Bonne lecture, l’article de the New Fashionista est super complet ^^

  4. Charlotte

    mercredi 15 juillet 2020 à 16:52

    Je suis toujours impressionnée par les analyses que tu arrives à faire, aussi bien niveau coupe que niveau morpho.
    Dans tous les cas, c’est une réussite, les 2 tenues te vont très bien.
    Et je dis ça alors que n’aime pas vraiment les hauts asymétriques!
    Et ce pantalon Cos… je l’ai remis il y a quelques jours avec tellement de plaisir! Mais il faudra attendre encore un peu que j’ai perdu les derniers kilos de ma grossesse pour qu’il redevienne aussi confortable qu’avant.

    Et pour la #teambra, je te conseille le soutif/bustier Wonderbra, je fais un 95C et j’étais sceptique malgré les bonnes critiques lues à droite et à gauche et bien non, il est vraiment efficace, très bon maintien et confortable malgré tout.

    1. Balibulle

      mercredi 15 juillet 2020 à 21:24

      Coucou Charlotte, tu me fais rougir ! Bravo d’en être déjà la post-grossesse, ce sont des retrouvailles déjà prometteuses avec le pantalon.
      Pour le bustier Wonderbra, je l’ai possédé il y a longtemps et rien à faire, je n’étais pas à l’aise dedans… Mais peut-être a t-il été perfectionné depuis !

  5. satta king up

    lundi 3 août 2020 à 7:04

    Can you tell us more about this? I’d care to find out some additional information.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.