On avait fini la séance photo de Valentin, celle où il pose à visage découvert, en tenue de feu, casque à la main.

C’était fin janvier, à la caserne de Meaux. On s’était installés dans leur salle de formation, repoussant toutes les tables et ces masques en caoutchouc flippants avec lesquels ils enseignent les gestes de premier secours.

On n’avait pas encore la couverture du livre. L’image symbolisant ces 62 hommes et femmes qui nous ont fait confiance, parlé à coeur ouvert, raconté ce que les pompiers ne racontent jamais.

Valentin était encore de garde, mais à un poste très spécialisé, son bip sonnait rarement. Alors tout s’est un peu improvisé. “ On aurait besoin de photographier un casque en métal, mais porté. On peut le faire avec toi ? ”, lui a demandé Olivier, le photographe. Ce casque-là, il est en train de disparaître. Dans certains départements, seuls les officiers l’arborent encore. Valentin a dû réveiller son lieutenant, parti à la sieste, pour lui emprunter le sien.

Et la couverture, on l’a eue. En 5 minutes.
Cette photo toute simple qui suggérait tout. 

L’image étincelante des pompiers et le mystère autour.
Ces êtres augmentés qui, derrière le casque, derrière le masque, restent une énigme pour nous.
Le poids de cet uniforme, une légende à endosser à chaque garde.
Et le filtre que cet imaginaire collectif place devant la réalité. Parce que sans lui, elle serait insupportable.

Voici la couverture d’Il était une fois les pompiers, signée du photographe Olivier Corsan et du directeur artistique Olivier Andreotti.
C’est mon troisième livre et il paraît le 18 novembre aux éditions Marabout.



=> Découvrir des extraits sur Instagram, ou Facebook

=> Précommandez pour livraison le jour de la parution :
• chez votre libraire
Fnac
Cultura
Amazon

=> Click & collect à partir du 18 novembre en librairies et grandes surfaces culturelles

Sur les mêmes thèmes

4 commentaires

  1. Mathilde

    lundi 9 novembre 2020 à 12:33

    Je suis très curieuse d’en savoir plus sur ce qui a pu t’amener à écrire sur un sujet que je vois éloigné des thématiques sur lesquelles j’ai l’habitude de te lire, ici ou sur Instagram…

    1. Balibulle

      lundi 9 novembre 2020 à 16:43

      Bonjour Mathilde !
      Un tout début de réponse ici, et promis, j’y reviendrai 🙂
      https://www.instagram.com/p/CHIOOdkFdik/

  2. Lo

    mardi 10 novembre 2020 à 8:35

    Bravo ma Charlotte Hâte de le lire.
    Bises !
    Lo

    1. Balibulle

      mardi 10 novembre 2020 à 10:49

      Merci Lo !! Toujours dans la place <3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.