LifestyleDiary

6 décembre 2015

Et si c’était vrai ?

stork_art_print
Cigogne : Stilartenshop

Une de mes amies très chères s’est lancée dans une PMA cette semaine. On est une bande de quatre, formée sur ce blog il y a huit ans, et on suit chaque étape en temps réel, connectées à Messenger comme des dingues, à parler de tout et de rien, de ça et du reste.

C’est sûrement un peu tôt pour dédier ce billet à mon amie, mais je me dis que ça lui portera peut-être chance.

La grossesse est, comme dirait Bilbo, “un voyage inattendu”. Dans sa balance entre le personnel et l’universel.
Les intersections entre ces deux pôles sont différentes pour chaque mère, ce qu’on croit universel ne l’est pas, ce qu’on croit personnel est universel… Voyage inattendu et, au fond, solitaire. Il y a beaucoup de gens au bord du chemin qui vous encouragent à avancer, mais chaque pas, on le fait seule.

Avec ce billet je voudrais être, pour mon amie, une de ces personnes au bord du chemin.

Ma balance entre le personnel et l’universel, la voilà.

• Si tu es arrêtée assez tôt pour des complications, tu te lanceras dans des projets complètement inutiles et chronophages (genre tableau Excel de la garde-robe de ton bébé).
Laisse parler ceux que ça fait doucement rigoler et qui te rappellent que tu n’auras plus le temps après (ils ont raison) (mais ça aide à affronter l’Inconnu et l’Attente).

• Parfois tu seras incapable d’ouvrir un livre pendant deux mois, ou de continuer telle saison de telle série alors que tu as une pile qui t’attend, et des journées entières à tuer.
C’est comme ça. Ça reviendra.

• Prévois un budget “pertes et profits” pour tes vêtements pendant les deux prochaines années.
=> Parce que tu dépenseras beaucoup d’argent dans une garde-robe de grossesse juste pour kiffer l’instant.
=> Ou parce qu’au contraire tu seras mal à l’aise avec l’idée de dépenser beaucoup d’argent dans une garde-robe de grossesse, donc tu n’achèteras que des vêtements qui te serviront aussi après. Mais qu’après, tu n’en voudras plus.
=> Ou parce que tu achèteras (sans pouvoir les essayer) des vêtements pour après, mais que tes goûts et ton corps d’après, tu ne les connais pas encore.
Ne pas chercher de rationalité et d’efficacité dans ton rapport au vêtement pendant ta grossesse et l’année qui suit. C’est impossible (et ça aussi, ça permet d’affronter l’Attente et l’Inconnu).
D’autant qu’un jour, un vêtement prévu pour après te servira vraiment.
Ou que tu la chériras toute ta vie, cette photo de toi dans cette géniale robe de grossesse.

• D’ailleurs prends des photos, souvent. Sinon tu regretteras, après (même si la séance photo avec le papa, c’est pas obligé).

• Ne pas couper les étiquettes des peluches, ne pas acheter de trousseau en taille naissance si tu vas à terme… Ce sont de vrais bons conseils, mais tu ne les suivras pas parce que c’est en ne les suivant pas que tu comprendras que ce sont de vrais bons conseils. Être (future) mère c’est ne jamais croire sur parole, c’est ressentir.

• Même si tu as galéré pour tomber enceinte, tu te plaindras de plein de trucs pendant ta grossesse. Ce n’est pas de l’ingratitude. C’est être enceinte.

• A un moment donné, tu auras un pépin plus ou moins glamour. Nausées, hémorroïdes, sciatique, constipation, brûlures d’estomac, insomnies… C’est pas le même pour tout le monde mais tu en auras au moins un (même si certaines chanceuses les cumulent).

• Tu croiseras beaucoup de Mamans MJJE, les Moi J’ai Jamais Eu… (de fringues de grossesse / coussin d’allaitement / table à langer / Mytosil). Elles sont capables de survivre avec rien. Et pas toujours parce qu’elles n’ont pas le choix. Oui, il y a des gens comme ça (comment on ferait Koh-Lanta sinon ?)

• Il y a des punks, aussi. Qui font tout ce que les pédiatres déconseillent (faire dormir leur bébé sur le ventre, lui mettre un collier d’ambre, chauffer les biberons au micro-ondes). Être punk, c’est une vocation. Tu n’en seras peut-être pas une, mais tu aimeras qu’elles existent.

• Tu as un faible pour la déco scandinave et les jouets pastel en bois ? Persiste et signe. Ça rééquilibrera avec tous les bidules multicolores en plastique que tu achèteras ensuite (oui, tu en achèteras).

• L’expression “cours de préparation à l’accouchement” est à prendre au pied de la lettre. Ça te sert uniquement à te préparer, pas à accoucher. Sinon on dirait “cours d’accouchement”.

• Verbe que tu entendras le plus avant la naissance : « profite ». Tu te jureras de ne jamais le répéter à ta prochaine copine enceinte. Mais tu le répéteras aussi.

• Verbe que tu entendras le plus après la naissance : « profite (ça grandit si vite) ». Tu te jureras de ne jamais le répéter à ta prochaine copine jeune maman. Mais tu le répéteras aussi.

• Tu trouveras ça too much quand, dans ton dernier mois de grossesse, on te souhaitera “bonne rencontre” avec ton bébé. Ca fait un peu alien, non ? Pourtant c’est exactement ça, ton bébé est un alien, un être venu d’ailleurs, puisque de nulle part, de ton big bang intérieur (et tu verras, tu n’utiliseras plus le mot « mini-moi » ensuite, ça te paraîtra hors sujet).

• Tu recevras à peu près 2307 conseils non sollicités, en revanche tu vivras des détresses solitaires dont personne ne te sortira. C’est dans ces moments-là qu’on est le plus Maman. Ouais, avec un grand M.

Charlotte Le 6 décembre 2015, 10:51

Comme toujours, pas du tout concernée par tout ça et pourtant toujours aussi agréable et intéressant à lire.
Je le mets de côté pour le relire si besoin un jour :-)

Répondre

Balibulle Le 29 décembre 2015, 15:22

haha, merci Charlotte ! Et au plaisir d’en rediscuter avec toi à ce moment-là, bien sûr ^^

Répondre

SAndrine Le 6 décembre 2015, 11:03

Tellement vrai.
Tu as oublié celles qui vivront une grossesse idyllique, qui auront un bébé qui fera ses nuits au bout de 8 jours et qui seront de véritables anges pour manger (bib ou sein) et que tu détesteras au plus au point (un peu 😉 ) de te le répéter à chaque rencontre parce que ça sera carrément l’inverse pour toi….. et encore pire si elles ne sont pas des mamans poules….

Répondre

Balibulle Le 29 décembre 2015, 15:23

spéciale dédicace à Florence Foresti 😉

Répondre

tine Le 4 janvier 2016, 23:27

je rajouterai celles qui retrouvent leur poids à la sortie de mat (veridique), ou comment avoir des envies de meutre et de suicide en meme temps…

Répondre

coralie Le 6 décembre 2015, 11:32

Tu riras encore encore encore plus du sketch de Foresti Motherfucker.

Tu garderas en tête, face aux Bree, les mamans calmes, toujours de Sainte Florence (https://www.youtube.com/watch?v=fRA2Am4TN8o)

Tu feras tienne l’expression : Avant j avais des principes, ensuite j ai eu des enfants.

Je trèfle, parce que la Pma, je suis passée par la. Je pense que 11 ans après, je peux toujours pas faire le tour de france au risque d être contrôlée positive au controle anti-dopage. On n’oublie pas, on a un peu de mal a trouver ca magique, mais le jeu en vaut vraiment vraiment la chandelle. Bon sauf quand il faut les aider pour les devoirs. La tu te dis, pourquoi mais pourquoi j me suis tapée ttes ces piquouzes

Répondre

Balibulle Le 29 décembre 2015, 15:25

MDR !!!! Quel humour Coralie, ça fait plaisir à lire (et ouais, pas pressée du tout pour les devoirs, Florence semble viser juste, comme toujours ! J’ai vu son Madame Foresti très récemment et j’ai adoré)

Répondre

Flavie Le 6 décembre 2015, 11:35

Très beau billet, et c’est une maman punk qui parle 😉 dodo sur le ventre, portage quotidien depuis 13 mois, collier d’ambre, motricité libre, ouhlala.

Beaucoup beaucoup d’espoir pour ton amie, elle s’apprête à faire un voyage si incroyable. Je n’arrive pas à décrire ce qui va se passer à mes amies enceintes, je crois que c’est fait exprès : on doit les laisser se prendre la plus grande claque de leur vie et regarder tout en repensant à la notre :)

Répondre

cycy Le 7 décembre 2015, 13:58

le portage et la motricité libre ne sont pas du tout déconseillés par les pédiatres contrairement aux colliers d’ambre et dodo sur le ventre…

Répondre

Luna Le 6 décembre 2015, 11:35

Ton article confirme mes peurs sur la grossesse! Je projette de devenir maman mais j’ai vraiment peur!
Je pense qu’on n’est vraiment prête que lorsque tous ces désagréments nous parraissent secondaires, qu’on ne focalise plus dessus …

Qu’en penses tu?

Bises de HP

Répondre

ienabene Le 6 décembre 2015, 13:26

Je me permets de te répondre … On a toutes peur. On n’est jamais prêtes (aux insomnies, aux hémorroïdes, à l’allaitement qui foire, à l’envie de jeter son enfant par la fenêtre …), au mieux on se croit prête et puis une fois le bébé là, on se rend compte qu’on ne peut pas être réellement prête à une chose pareille. C’est pas grave : on apprend sur le tas, on gère, en mode survie parfois. A la limite, lors d’un deuxième bébé, on peut se sentir plus sereine, sans doute !

Répondre

Flavie Le 6 décembre 2015, 14:22

Je partage entièrement ton avis. Il est impossible de se préparer à un enfant, c’est tellement gros et petit en même temps, beau et chiant, addictif et énervant. Un mélange d’étonnant qui fait de toi une personne très différente.

Tu vas courir poser un stérilet avec ton bébé de 3 mois sous le bras. Puis ton coeur va se serrer quand tu lui couperas les cheveux pour la première fois.

Franchement, la maternité est vraiment trop folle pour être préparée 😉

Athéna Le 8 décembre 2015, 15:22

on n’est pas obligée de tout faire excellemment bien du 1er coup ! et on a rarement toutes les galères à la fois… Pour le reste, on fait au mieux comme 99,9999999 % des mères et on s’en sort.

Margot Le 6 décembre 2015, 11:39

Jeune Maman depuis 7 semaines aujourd’hui (), j’ai pris un grand plaisir à lire ton article. Tout est vrai ! Et en effet, je m’étais promis de ne pas tomber dans le cliché et de ne pas dire certaines choses à mes amies enceintes. Et bien trop tard !

Répondre

Alizée Le 6 décembre 2015, 11:46

Un article qui tombe à pique ! Et qui m’a ému…. Enceinte d’1 petit mois, perdue au milieu d’une tempête d’hormones, ces choses là font du bien à lire alors merci !

Répondre

Fabignou Le 6 décembre 2015, 13:47

Tout ça est très vrai ! En fait, la maternité entière est comme un cours de préparation à l’accouchement : tu peux glaner toutes les informations que tu veux, écouter tous les conseils qu’on te donne, il n’y a qu’une fois que tu es passée par là que tu sais :-)

Répondre

Vic Le 6 décembre 2015, 13:55

Comme d’habitude. Super article! C’est pas facile de décrire une grossesse, on vit tellement une multitude de choses à la fois. On oublie vite ces choses aussi sinon la majorité des mères ne voudrait pas d’autres enfants. Nous ne sommes jamais préparées au véritable cataclysme quest une grossesse puis une naissance. Pour le deuxième in croit que ce sera plus facile et en fait il y d’autres choses qui nous tombent dessus…la morale de l’histoire c’est qu’on est toutes super fortes!

Répondre

Tiff Le 6 décembre 2015, 15:04

Quel magnifique post très touchant est tellement raccord avec tout ce que j’ai vécu il y a un an !!!

Bises

Tiff
http://mabulledepensees.com

Répondre

Lise Huret Le 6 décembre 2015, 15:59

Tellement vrai ! Et si bien raconté 😉

Répondre

Anonyme Le 6 décembre 2015, 16:16

Ah enfin te revoilà !^^ Je commençais vraiment à croire que tu faisais un baby-blues !

Répondre

Balibulle Le 29 décembre 2015, 15:20

l’inverse, en fait ! Un baby-kiff 😉 (et un quasi burn out pro, mais ça c’est une autre histoire)

Répondre

nathlo Le 6 décembre 2015, 16:39

Tes messages me manquent….. j’espère que tu vas bien !

Répondre

Balibulle Le 29 décembre 2015, 15:20

Merci Nathlo, oh oui, je vais bien ! C’est qqch que j’ai mis du temps à comprendre chez les autres, mais se raréfier sur son blog peut (aussi) vouloir dire qu’on vit de très belles choses en dehors de lui (et très chronophages !)

Répondre

Athéna Le 6 décembre 2015, 17:29

Les accouchements sont différents et les bébés aussi, même pour une seule femme et j’en ai eu trois moi madame je sais de quoi je parle 😉

Répondre

Balibulle Le 29 décembre 2015, 15:18

oh que oui 😉

Répondre

Le Monde des Petites Le 6 décembre 2015, 17:36

Coucou

Un très beau billet.
Je ne suis pas concernée mais j’aime la façon dont tu décris les choses.
Ce billet m’a beaucoup touchée.

Mél

Le Monde des Petites
http://www.lemondedespetites.com

Répondre

Balibulle Le 29 décembre 2015, 15:18

Merci Mél, c’est toujours très encourageant de savoir qu’on n’écrit pas des trucs trop segmentants ^^

Répondre

ju Le 6 décembre 2015, 17:50

Post hyper touchant!!
la pma est une aventure différente ton amie a de la chance d’avoir une amie bienveillante comme toi!
tes posts manquaient!
biz

Répondre

Balibulle Le 29 décembre 2015, 15:17

merci beaucoup Ju. À bientôt !

Répondre

girlinduplex Le 6 décembre 2015, 17:59

C est ce que je retiens de ma grossesse tout dans le ressenti avoir envie de ce bébé malgré mes *moi non jamais de la vie*
Je voulais que ce bébé j’en ai envie pas qu on me force la main dixit ma mère
Tu attends quoi ?
On a tout fait en cachette et annoncé notre bonheur le jour de l anniversaire de ma grand-mère c était notre cadeau pour elle malade on savait qu ils ne se rencontreraient pas mais au moins il a été aimé par elle jusqu’au bout
Et c est cet accouchement redouté je me disais ce n est qu’un jour ça ira vite. Ca a été mon mantra pour passer une grossesse sereine. Et ce jour-là wouahh on a l impression que ces 9 mois ont duré une journée et que ce petit être a toujours fait parti de ta vie. Que de sensations.que de bonheur.
Son premier sourire vous transforme en géant et pourtant vous sentez tellement fragile en même temps. Que des sensations. C est lui qui vous réapprend a vivre. Un vrai moteur malgré la fatigue c est grâce à lui qu’on fait fasse a tout et pas malgré lui.

Répondre

Balibulle Le 29 décembre 2015, 15:17

quelle belle histoire avec ta grand-mère… Et quels mots justes pour décrire le mélange de force et de vulnérabilité qui est la nôtre ensuite :)

Répondre

anneso Le 6 décembre 2015, 23:56

C’est tellement doux et juste ce que tu écris, des choses profondes mais dites avec légèreté et bienveillance. J’envie tes amies !
Ce sujet de la grossesse puis de la maternité nous rassemble, tu arrives tellement bien à en parler sans lourdeur et je crois avec beaucoup de sincérité. J’ai deux enfants, dont un d’un mois, l’autre 4 ans, mais je vois dans les commentaires qu’il n’est pas nécessaire d’être mère pour être touchée, il suffit d’être sensible.

J’ai une question : as tu un nouveau projet de livre ? Un guide sur le sujet maternité ? Un roman ? J’aimerais beaucoup te lire dans un texte plus long qu’un billet de blog.

Merci en tout cas pour ces beaux textes que j’admire !

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 17:00

oh là là Anneso, tu me fais rougir, à tous points de vue ! J’ai prudemment renoncé à un projet que j’aurais adoré faire, faute de temps. Je suis en perpétuel manque de ma fille, à cause de ma charge de travail au Parisien. Et le week-end (je ne peux jamais la voir le soir, je rentre trop tard), chaque minute compte. Du coup oui, pour l’instant les envies d’écriture sont mises en stand by :)

Répondre

anneso Le 9 janvier 2016, 01:29

Je comprends bien et je compatis pour la charge de travail… Le jour où tes envies d’écriture pourront se concrétiser, je serai là comme lectrice, à coup sûr, même si c’est dans quelques temps ! Moi j’ai du mal à mettre les mots sur ce que je ressens, parfois même du mal à comprendre ce que je ressens, alors lire quelqu’un comme toi d’aussi juste et intéressant me fait du bien ! Bon week-end rempli de moments avec ta fille (entre autres !)

Daphné Le 7 décembre 2015, 00:41

Tes mots sont si justes – j’ai l’impression d’avoir touché à quelque chose d’universel en devenant mère alors que c’est si intime. Je pense aussi que la règle à suivre est celle de son instinct. Cette bulle immense d’amour qui grandit avec notre enfant ne se dégonfle pas, mon grand à quinze ans maintenant et je ressens toujours le même lien charnel même si, bien sûr, ça s’exprime différemment et très pudiquement.

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:41

Ce que tu écris pointe une de mes angoisses, le moment où il faut faire moins de câlins… Comment on peut continuer à cultiver ce lien presque animal…

Répondre

Cerises Le 7 décembre 2015, 08:08

Très joli post. On sent une période riche et confuse et pleine d’émotions. Donc je ferai comme je ne devrais pas faire 😉 , je te dis: profites et suis ton chemin…

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:40

exactement :) :)

Répondre

So Le 7 décembre 2015, 09:19

Je viens souvent par ici en silence savourer ta prose que j’adore, mais la j’ai envie d’ajouter mon grain de sel.
Cinq fois concernée, je dis cinq fois oui. À tout ce que tu écris si joliment.
Et j’ajouterai seulement ceci « peut -être que tu ne vas pas aimer être enceinte, malgré les ho, et les ah autour de toi, et peut être que cela te rendra triste. Et pourtant cela ne fera pas de toi une mauvaise mère.

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:31

cinq fois ! Quelle tribu, félicitations ! :) Et oui pour ton additif (d’autant que rien n’est définitif, en plus)

Répondre

Armelle Le 7 décembre 2015, 13:31

Je viens d’avoir une petite Margot de 3 mois, un premier bébé que j’ai eu à 34 ans par FIV.
Alors ce que tu as écrit me parle !
Je découvre tout et c’est dur… Oui c’est un alien, on ne le connait pas au début, et il m’a fallu l’apprivoiser ma choupette, avant de vraiment m’y attacher. Maintenant j’en suis accro.
Et aussi accepter de ne plus être vraiment libre, au moins au début. C’est dur je trouve, surtout si on a vécu longtemps à 2 avant.

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:30

Bienvenue à la petite Margot, félicitations !
Et pour la liberté, je ne peux qu’acquiescer. On la redéfinit complètement, on repart de zéro et puis on grappille, minute par minute (rarement consécutives, c’est une part du problème).

Répondre

Thiad Le 7 décembre 2015, 14:00

En plein essai de bébé, avec les complications qui arrivent parfois avec, je lis ton billet avec plaisir et envie. Parce que tu écris toujours aussi bien et parce que même par écran interposé et sans se connaître, tu arrives à toucher les gens et pour ça merci…

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:28

c’est toujours un plaisir de voir ton nom apparaître dans les commentaires, je t’envoie plein d’espoir !

Répondre

Blanche Le 7 décembre 2015, 14:25

Tout est si JUSTE que j’en ai les larmes aux yeux. Spot on! comme on dit en anglais.

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:27

oh, merci Blanche, ça me touche en retour (et pour cette expression que tu m’apprends !)

Répondre

caro Le 7 décembre 2015, 15:46

Tellement vrai ce post…Tu as bien résumé le bazar que c’est de devenir Maman, mais quelle belle aventure! Je ne suis qu’au début (bébé a 5.5 mois) mais quel pied! Bonne aventure!

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:26

Petit bout ! Bonne aventure à toi aussi

Répondre

lilu Le 7 décembre 2015, 16:09

Plein de patience et de courage à cette amie….Elle entre dans un monde parallèle tout autant pleins de conseils non désirés.

J’aurais plus lui écrire la même liste que tu viens de faire mais en mode PMA….

Que son chemin soit le plus court possible.
Bonnes fêtes

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:26

J’imagine, un univers à part entière, avec son langage, ses codes, et ses passages obligés… Je transmets. Bonnes fêtes à toi aussi.

Répondre

Claire Le 7 décembre 2015, 22:35

Tes mots sont doux, et me touchent au plus près. Maman de deux, tout a été tellement différent pour moi : les grossesses et les bébés… Devenir mère a été un changement incroyablement révélateur et unique. des bises.

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:25

« révélateur », c’est le mot clé. C’est exactement ce à quoi je réfléchis en ce moment. Merci à toi

Répondre

Daniela Le 8 décembre 2015, 09:39

Jeune maman depuis un peu plus de 3 semaines, ton post me touche beaucoup. La pma j’ai suis aussi passée par la, même si ça a marché après presque sans rien, on est marqués a vie par ce parcours… Ton amie a une chance énorme de t’avoir. Nous on a fait cette traversée seuls, sans en parler a personne. Et c’est très dur. Je lui souhaite que ça marche rapidement! Et en attendant de prendre bien soin d’elle, faire du sport, sortir, voyager, bref profiter un maximum de la vie pour ne pas s’enfermer dans ces satanés protocoles.

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:24

je n’arrive même pas à concevoir la solitude exponentielle que ça a dû être. De ne pas en parler. Et quel heureux dénouement. Je lui transmets tes conseils :)

Répondre

ema Le 8 décembre 2015, 15:59

C’est très joli ce texte. Mais comme d’habitude !
C’est drôle de penser que ton blog a commencé comme un blog de consommation de fringues et que c’est devenu un univers super fort

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:23

c’est le plus bel encouragement qu’on puisse me donner (et le plus beau compliment aussi). Toi aussi, tu vises toujours juste Ema.

Répondre

Cécile Le 8 décembre 2015, 23:34

Que j’aime ton article! Je te suis depuis bien longtemps sans commenter mais là je ne peux pas passer à côté…

J’ai donné naissance à notre deuxième enfant cet été donc tout ceci fait complètement écho…Et on redécouvre tout la deuxième fois, c’est fou!! En revanche j’ai l’impression de plus profiter que pour la première car je suis peut-être un tout petit peu moins à côté de la plaque (encore que ce n’est pas sûr… J’ai peut être juste un peu plus d’assurance donc je marche avec plein d’entrain à côté de la plaque!)

J’envoie pleeeein de pensées positives à ton amies, et je croise les doigts pour elle!

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:22

« je marche avec plein d’entrain à côté de la plaque », mon Dieu j’adore !!
Et c’est fou (et inespéré) de retrouver des émotions intactes la seconde fois…

Répondre

violette.b Le 9 décembre 2015, 01:42

Très beau post , plein d’espoir pour ta copine .

Trop vrai , 17 ans après …..je ne m’en suis toujours pas remise :-).

Je l’aime mon bébé .

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:21

Je veux être comme toi dans 17 ans. C’est tout.

Répondre

Tongs et Panama Le 9 décembre 2015, 01:47

Bravo maman Bali tout est tellement et le « profite » c est celui à retenir intensément… Profiter de tout ❤️❤️

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:21

oui ! Et arbitrer aussi (sans ça, pas de profit possible !)

Répondre

ma-boheme Le 9 décembre 2015, 10:11

Encore un texte juste et émouvant, mais comment fais-tu ?
Merci pour la maman punk, je ne m’étais jamais vue punk avant toi, you rock my day !

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:20

en fait, plus on vieillit plus :
– on est punk (pour de vrai)
– on est tendre (pour de vrai aussi) !
Merci !!

Répondre

Olivia (à Paris) Le 9 décembre 2015, 12:30

Ohoh, j’ai vécu tout ça, et tout est vrai! Ce petit instant d’angoisse melangé de pure joie, quand tu passe de deux à trois, juste avant que la sage femme te le pose, ce moment d’inconnu total, génial!

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:19

et la douceur absolue (et jamais retrouvée ni avant ni depuis) de la peau…

Répondre

Amélie Le 9 décembre 2015, 16:09

Enceinte de 5 mois de mon premier bébé, je me reconnais dans certains points de ton texte (notamment les pépins glamours…) et moins dans d’autres (je n’ai aucune envie d’acheter des fringues pour moi, alors que pour bébé si!)
J’ai découvert aussi des choses, bien sûr je connaissais les dangers du sommeil de bébé sur le ventre, mais quid du collier d’ambre ? C’est à cause des perles qu’il peut avaler c’est ça ?
Et pourquoi couper (ou non) les étiquettes des peluches? Peux-tu m’expliquer, je ne comprends pas ce conseil…
En tout cas pour moi cette première grossesse est avant tout l’attente de bébé, car ces 9 mois, quelle galère ! Bref vivement « la rencontre », car même si je suis persuadée que ça va être panique à bord, je sais déjà que ce sera une aventure formidable ! :)

Répondre

Aurélie Le 11 décembre 2015, 08:47

Coucou Amélie, je me permets de répondre à tes questions, mais peut-être que d’autres personnes apporteront des réponses différentes :)

Le principal danger avec le collier d’ambre, c’est le risque de strangulation si le bébé dort avec. Donc si tu souhaites en mettre un malgré tout à ton bébé, je ne peux que te conseiller de lui enlever lorsqu’il est en position allongée et/ou qu’il dort. Ou de te rabattre sur le classique anneau de dentition ou l’homéopathie.

Beaucoup de bébés vouent une fascination aux étiquettes de peluches (il existe même des doudous étiquettes) et aiment les téter. A priori elles sont testées donc ce n’est pas dangereux. Et si tu conserves l’étiquette, cela te permettra aussi de retrouver la marque du doudou parmi les nombreux qu’on ne manquera pas de t’offrir ou que tu achèteras, ainsi tu pourras en prendre plusieurs identiques en réserve, une fois que ton bébé aura choisi celui qu’il préfère.

Je te souhaite une très belle grossesse!

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:18

hello les filles, je me range derrière la réponse plus que parfaite d’Aurélie !

Princesse Pia Le 9 décembre 2015, 22:14

Ah ah le coup du tableau excel de bébé tu m’a espionné ? 😉
C’est un sujet délicat et tellement difficile à vivre. Certaines de mes copines y sont confrontées et j’espere de leur apporter mon soutien, si petit soit-il…

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:17

haha, dans mes bras !
Et pour le soutien, c’est compliqué en effet. Amoindrir au max la solitude, finalement

Répondre

Denis La Poudre Le 10 décembre 2015, 01:22

Merci pour ce beau post d’une sincérité rare.
Je te souhaite du bonheur dans cette grande aventure, et de vrais moment de vies tels que ceux que tu décris, qui je n’en doute pas font partie de la belle histoire.

PS: et pardon pour cette inclinaison naturelle au tutoiement spontané sur l’internet…

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:16

merci Denis, inclinaison fort bienvenue ! On s’habitue et c’est l’inverse qui réussit à me perturber maintenant (un comble !)

Répondre

Pmk Le 10 décembre 2015, 08:13

Je ne commente jamais, je devrais. Tes articles m’ont toujours parlé et encore plus ceux sur la maternité.

Mais la, du coup, je viens de me rendre compte que je suis la maman punk…j’espère que ça fait du bien à mes amies ahah
Pas d’horaires hyper cadrée (sauf pour le coucher. Sauf si elle est malade. Ou si elle a fait la nouba à la crèche. Bon en fait…)
Des bib chauffés au micro onde
Les pédiatres m’ont vite énervée (du coup j’ai arrêté de les voir. Mais avec la bénédiction de ma sage femme 😀 )
A 16 mois elle vit encore principalement en pyjama quand elle ne sort pas
Elle grossit peu (elle fait 9kg5 la) et je m’en moque
Elle a jamais dormi sur le ventre! ouffff (sur le coté par contre dés la maternité…)
Et je lui ai peu mis son collier d’ambre, ça saoulait le papa e l’enlever!

Bon. Suis à moitié punk dirons nous. Mais c’est étrange de le savoir maintenant…

Bonne journée :)

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:15

on est toujours le punk de quelqu’un (reste à savoir de qui !) Et tu vois, tu me fais déculpabiliser pour le pédiatre (moi je n’en vois pas, que des généralistes, mais du coup je me tâte… Il y en a si peu, surtout dans mon nouveau coin, mais j’ai peur de passer à côté de qqch)

Répondre

Frenchie au Canada Le 11 décembre 2015, 00:02

Merci pour ce joli poste, et merci a celle qui ont témoigné d’un parcours PMA qui a marche pour elle! Je suis en plein dans les problèmes de fertilité donc c’est rassurant. Et bonne chance a ton amie

Répondre

lili Le 11 décembre 2015, 10:38

Courage et espoir vers toi !

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:13

donne nous des news, on t’envoie plein de bonnes ondes par-delà l’Atlantique !

Répondre

lili Le 11 décembre 2015, 10:37

Merci pour ton amie. Je suis passée aussi par la PMA et son chemin de douleurs… Que celui de ton amie soit le plus court possible.
Et en attendant, c’est chouette que tu la soutiennes.
Je lui envoie aussi plein de soutien, et si besoin, tu peux lui donner mon e-mail, si elle a besoin d’infos ou de liens, j’ai pas mal de contacts.
Je vous embrasse

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:12

merci beaucoup de ta générosité Lili, je le garde précieusement sous le coude pour elle si besoin.

Répondre

Claire Le 11 décembre 2015, 15:41

Merci pour ce joli post! Il semblerait que je sois une demi maman punk (et pourtant ce terme ne me ressemble tellement pas!) et ça me fait sourire.
Pour mes deux grossesses j’ai adoré demander conseil lorsque je le souhaitais, et j’ai détesté recevoir des conseils que je ne demandais pas…Et je n’ai pas suivi les conseils que j’avais demandés, pour me rendre compte que certains étaient bons en fait.
J’ai ressenti ces immenses moments de solitude: au début de la grossesse, seule dans mon bureau avec mes nausées, mon épuisement; à la maternité, le soir, dans la solitude de la chambre, avec mon tout petit bébé encore étranger pour moi et une immense envie de pleurer (d’émotion? de fatigue? De solitude?)
Mais quelle aventure merveilleuse! Et quel amour immense pour nos enfants! J’espère que je la revivrai encore.
Bon courage à ton amie dans ce parcours courageux.

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:11

« j’ai adoré demander conseil lorsque je le souhaitais, et j’ai détesté recevoir des conseils que je ne demandais pas…Et je n’ai pas suivi les conseils que j’avais demandés, pour me rendre compte que certains étaient bons en fait. » tout est dit !!

Répondre

Sandrine Le 14 décembre 2015, 12:10

Joyeux anniversaire Charlotte :)

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:10

merci ! 😀

Répondre

em Le 14 décembre 2015, 12:42

Ta dernière phrase m’a fait sortir les larmes, c’est tellement ça, ces moments de solitude alors que finalement on est plus jamais seule…
Merci pour ce bel article!

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:09

oooooh attention hein, moi je te lis la gorge serrée maintenant…

Répondre

les joues rouges Le 15 décembre 2015, 09:11

Oui c’est vraiment un bel article!!!
Le « Profite » est à mon sens essentiel, et pas seulement pour la grossesse mais pour tout en général!! Je veux dire, la vie est tellement précieuse qu’il faut profiter de TOUT à CHAQUE instant parce-que c’est tellement fugace et beau!
C’est marrant hier j’ai fait un article sur mon petit blog qui va justement dans ce sens! Garder en nous les beaux moments pour pouvoir nous réchauffer le coeur avec les jours où ça va moins bien…
Beaucoup de courage à ton amie!

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:07

Elle est merveilleuse, cette histoire. Il n’y a pas grand chose de plus touchant qu’un Papa au grand coeur… :)

Répondre

Gwenig Le 23 décembre 2015, 20:51

J’ai mis ma première fille au monde sans son papa qui était en détention. Une grande injustice ( deux ans plus tard, il sera acquitté). Il n’empêche que -malgré tout – ce fut pour moi un moment de bonheur inouï, surtout lorsque j’ai lu dans les yeux de ma fille qu’elle savait et que ce ne serait jamais la peine de lui mentir sur cette situation.L’enfant, à la naissance, est prêt et sait beaucoup de choses déjà…le premier regard est le plus important.

Répondre

Balibulle Le 28 décembre 2015, 16:08

Quelle épreuve… Et quelle résilience. Merci de ton message, Gwen.

Répondre

Marina Le 14 janvier 2016, 00:28

Je viens d’avoir mon fils juste avant Noël et je me retrouve également dans tout ce que tu dis. Quelle solitude à la maternité alors que la chambre est remplie de monde et, comme il l’a été dit, alors qu’on n’est plus jamais seule…
Les conseils qu’on ne veut pas suivre mais qui ne sont pas si dénués d’intérêt une fois plongée dans le vif du sujet.
Je crois que je vais faire partie de la catégorie MJJE haha mais j’essaierai de ne pas la ramener.
En tout cas c’est un beau message pour ton amie et c’est toujours un réel plaisir de te lire.

Répondre

Aurore Le 14 janvier 2016, 23:07

Ce que j’ai aimé te lire… Tellement vrai et savoureux ! Le point sur les milliers de conseils non sollicités et la détresse solitaire fait mouche J’ai eu la chance de faire une PMA ceinture noire/cause désespérée qui a fonctionné du premier coup. Aussi, c’est sur la pointe des pieds et avec toute mon humilité que je souhaite de tout coeur à ton amie que ce soit un succès.

Répondre

just B Jess Le 15 janvier 2016, 11:48

Bonjour,
je me suis surprise à sourire bêtement en lisant ton post; c’est tellement vrai ! je suis enceinte et la gestion des fringues me rend dingue ! j’envisage même la toge…
tous les points que tu abordes, je les avais en tête sans vraiment les prendre en compte, mais là, de savoir que c’est vraiment pour tout le monde pareil, je constate que je me suis mis en mode « alors laquelle va me balancer une phrase choc ??? genre: « tu verras quand c’est le tien c’est pas pareil » « tu verras, c’est que du bonheur! » rhaaa qu’elle m’énerve ces phrases !!! 😉

Répondre

Mlle oz Le 17 janvier 2016, 13:11

Quel plaisir de te voir sur médias le mag sur France 5 ! Tu passes très bien à l’écran, Bravo !

Répondre

Anonyme Le 17 janvier 2016, 17:53

Ah ben tu vois, la veste blanche dont tu ne savais pas trop quoi faire a bien repris du service… ; )

Répondre

Philo Le 11 mars 2016, 01:35

Bonjour,
J’aime beaucoup ton blog, voici mon site de vente en ligne que je viens de lancer en attendant le site final si tu es intéressé par un éventuel partenariat n’hésite pas à me contacter!

https://www.etsy.com/ca-fr/shop/Houseofphilippine?ref=hdr

Bises
Philippine

Répondre

ajouter un commentaire