Ils rentrent d’une avant-première. Son film à lui, sa vie à elle. Pendant qu’elle fait cuire une plâtrée de pâtes en silence, il se gargarise des louanges enfin reçues, tout en méprisant ceux qui les lui ont adressées, et ce prisme racial qu’ils veulent lui apposer.

Au début elle laisse dire, fume, fragile, appelant les regards dans sa robe pailletée. Et lorsqu’il célèbre sa beauté et entend fêter son triomphe avec elle, cette muse qu’il a oublié de remercier dans son discours, elle explose.

« Ce n’est pas une histoire d’amour » prévient l’affiche de « Malcolm & Marie ». Non, c’est une histoire de couple. Cette cellule de pouvoir et d’abandon, où l’on accepte de se livrer à la férocité de l’autre, cet autre qui nous voit dans toute notre vérité, notre petitesse.

Après le saisissant « Marriage Story », Netflix poursuit sa réflexion dans cette joute verbale et nocturne, signée par le créateur de la série « Euphoria », et rapprochant les enjeux du couple et de la création, leur fonctionnement vampirique.

Au fil de la nuit et de leur dispute, que l’on voit refluer comme une houle, chacun prenant tour à tour l’ascendant, Malcolm (John David Washington) et Marie (Zendaya) posent des questions éternelles. L’autre finit-il toujours par nous déposséder ? Et comment grandir à son contact ?

You Might Also Like

Leave a Reply