LifestyleÉcrire

À l’heure des comptes

Surligneurs pastel Stabilo / Carnet format A5 à pointillés Leuchtturm 1917  

Vous vous souvenez de cette appli, MoneyControl, dont je vous avais parlé sur Instagram avant l’été, censée m’aider à enfin faire mes comptes correctement ?
Verdict quelques mois plus tard : zéro pointé, Bali.

J’ai tenu trois semaines.
Ça me prenait une énergie folle, malgré son interface ludique. Et me laissait un persistant sentiment d’agacement face à mon manque d’assiduité. Ce qui est LE signe qu’on n’a pas trouvé chaussure à son pied.

Oui, je pouvais enfin documenter et catégoriser toutes mes rentrées et sorties d’argent.

Oui, je pouvais faire des stats par poste de dépense.

Mais au fil des jours, les tickets de caisse et relevés bancaires que je devais saisir sur l’appli se sont irrémédiablement empilés dans une corbeille, puis une deuxième corbeille quand je ne savais plus où j’avais rangé la première (toujours pas vidée), sans parler des factures par email pour les achats en ligne. Et en un rien de temps, ce qui devait me faciliter la vie est devenu une besogne.

Ciao MoneyControl, on aura essayé, tu n’as pas démérité. Ce n’est pas toi, c’est moi.

Retour à la case départ, donc.

Mais comme je ne m’avoue pas vaincue et qu’il faut bien commencer quelque part, j’ai décidé, pendant tout le mois de novembre, de modifier la partie agenda de mon bullet journal, pour pouvoir y ajouter une petite case quotidienne de suivi de dépenses.

2 € de lettre suivie, 7,40 € de parking, 21 € chez le boucher…

Je ne me prends pas la tête pour indiquer si c’est de la CB, du cash, du compte joint ou du compte perso. 

En l’état, ça ne me permettra pas de trier, budgétiser ou regrouper quoi que ce soit.

Ça n’a pas vocation non plus à faire apparaître les charges fixes (auxquelles je serais d’ailleurs bien inspirée de consacrer une collection à part dans mon journal, histoire qu’elles soient inscrites noir sur blanc une bonne fois pour toutes et pas dans un coin plus ou moins fiable de mon cerveau).

Cette colonne € qui s’invitera chaque jour à côté de la colonne des RV et de la colonne des tâches, c’est juste une trace, comme on décide de faire apparaître quelque chose.

Je vais donc profiter du nouveau mois qui arrive pour tester cette routine, on verra ce qu’il en ressort, ce que j’en apprends. Rien, peut-être ?

Arrivée à mon stade d’inefficacité, mieux vaut avoir des objectifs modestes et progressifs.

Mais une tentative de gestion, même ultra-parcellaire, sera déjà mieux que le néant total dans lequel je baigne, faute de trouver l’outil ultime qui me permet de TOUT gérer.

Comme l’écrit David Allen, auteur du mythique livre de développement personnel “Getting things done” que je suis en train de dévorer (vous l’avez lu ?), “construisez-vous un système pour qu’il fonctionne et pas simplement pour avoir un système”.

Retrouvez ici tous mes billets de blog sur le bullet journal

Retrouvez ici toutes mes stories Instagram sur le bullet journal