ModeCapsule-wardrobe

Valise, chemises et kilos en trop

veyrier_du_lac

Vous avez l’angoisse de la valise, vous ne savez jamais quoi y mettre, vous vous retrouvez systématiquement avec trop de ceci, pas assez de cela et définitivement trop peu de choses qui vont ensemble ? FAITES UN ENFANT DANS L’ANNÉE.

Le mois dernier, j’ai eu la valise de vacances la plus simple du monde à faire : rien ne m’allait.

Du coup, même les prévisions sournoises qui nous attendaient à Annecy début juin (= huit jours de météo orageuse) n’étaient plus un problème.

En temps normal, j’aurais angoissé à l’idée de devoir faire rentrer dans la valise une double garde-robe : de quoi porter en ville + au bord de l’eau, avec des températures variant entre 28 et 18 degrés, le sec et l’humide. Tyrannisée par le paradoxe du choix, la multiplicité des possibles, la multiplicité des possibilités de faire les mauvais choix…

Mais quand votre scope se réduit au minimum, aller à l’essentiel, au plus juste, devient beaucoup plus naturel. J’ai essayé et remis sagement dans le placard 80% de mes affaires d’été.
Réjouissante ironie : l’été où mon corps aura été le plus difficile à habiller, j’ai eu la valise la plus facile à faire.

Il suffit simplement de ne pas se planter de combat. Le plus gros challenge estival après un accouchement, quand on perd ses kilos très progressivement comme moi, ce n’est pas tant d’avoir l’air plus mince (= oublie), mais de ne pas avoir l’air perpétuellement affaissée.

Lire la suite